The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- This is letting go /!\ -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan E. Fuller
American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC & Matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 393
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Ven 6 Juil 2018 - 9:39
This is letting go


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Son palpitant cessait lentement de battre comme un acharné, ne restait de l'échange – ou de la pulsion plutôt – que son corps huilé sur lequel reposait celui de la blondinette. La chaleur étouffante l'empêchait encore de respirer posément, mais l'endorphine hantait ses veines et déjà mille choses lui tournaient dans le crâne. Sa main contre elle, Nate baissa les yeux dans les siens, un air faussement réprobateur aux traits quand elle lui quémanda de la fermer. C'était eux ça, se balancer des conneries avant et après avoir baisé comme des sauvages dans une vieille Malibu merdique ? Aucune idée, davantage encore que Fuller ignorait s'il y avait un eux. Si ces idées n'étaient plus vachement claires plus tôt, un sale truc s'imposait à lui désormais au point qu'en la voyant s'étendre, puis se tortiller pour récupérer ses fringues éparpillés sur le plancher arrière de la caisse, il en profita pour remonter son froc et ziper sa braguette avant de chopper la manette pour remonter le bordel de banquette, pour mieux repousser la belle vers le volant et ouvrir la portière. Putain l'air extérieur s'engouffra dans l'habitacle, l'invita à souffler une minute avant qu'il pose les deux pieds sur le sentier de caillasses sans encore se redresser.

- J'suis pas un gps ambulant. Rit-il quand à son envie de piquer une tête, ailleurs, si par chance ils trouvaient un autre point d'eau. Dégageant la sueur perlée sur ses traits, il tourna doucement yeux dans sa direction, la lorgnant encore un peu pendant qu'elle s'apprêtait à rempaqueter toutes ses jolies petites choses. Leurs tee -shirt devaient être là, quelque part, la ceinture de la miss aussi. Mais en l'écoutant dire, une connerie monstrueuse lui fila la tête, le ramenant directement à ce qu'il était vraiment : un connard vulgaire et fun à ses heures. P'tin j'viens d'arroser ta p'tite fleur, mais j'ai pas ça sous l'coude May, faut attendre que la pression r'monte. Rit-il avant de s'étaler sur les sièges avant, collant la tête sur ses genoux à elle, pour mieux la fixer.

Y avait pas à dire, la revoir prise dans ses filets, et sans filet parce qu'elle avait pas cherché à lui quémandé de sortir couvert comme son ex, le satisfaisait au delà de la satisfaction elle-même. Néanmoins y avait ce truc de merde, l'après, ce truc avec lequel il s'emmerdait pas jadis. Enfin, autrefois il faisait plaisir à une nana et s'emmerdait pas pour la virer ensuite mais là, clairement il pouvait pas lui dire de dégager et, peut-être qu'il en avait pas envie.  Pour lui, ils venaient simplement de s'envoyer en l'air, un mec une nana, du sexe point barre enfin, en la regardant, un petit smile aux lèvres, il aurait quasiment douté de lui au point qu'il se redressa et quitta la caisse pour la chaleur – moins étouffante – de l'extérieur. Elle n'avait rien dit, rien demandé, ni même n'avait évoqué le fait que ça puisse être plus et en récupérant son top à elle, sur le toit bouillant de la caisse, il fixa l'encre à son poignet gauche. L'pire c'était qu'elle avait raison sur la manière de décrire ce truc, pas comme les autres qui le pensaient doté d'une certaine étique, de certains désirs propres à ceux que sa famille envisageait pour lui. Y songeant, un rictus fila sa gorge et, la voyant sortir en soutif, il lui balança son corsage à la tronche.

- Sec ! Annonça le trentenaire en cherchant le sien. Il était où ce truc putain ? Tu veux toujours trouver un truc à ramener au Disctrict ? Interrogea-t-il en choppant l'étoffe, balancée sur une branche de buisson, avant d'esquisser un sourire d'enfoiré. Ses yeux dardaient sur elle. Est-ce qu'ils recommenceraient ? Peut-être, de sûr il lui dirait pas non, peut-être même qu'une prochaine fois il la laisserait faire avec son bijou de dingue là. Fuller s'estimait déjà grand prince de l'avoir fait cesser à temps pour qu'elle se retrouve pas sans rien pendant que lui prenait un max de plaisir. Un orgasme c'pas suffisant, tu r'viens pas sans rien t'sais.

Dans son regard une lueur maligne rôdait, juste avant qu'il éclate de rire. Retour aux sources, c'était sans doute bien mieux que de cogiter à des trucs qui le dépassaient cruellement. Il l'aimait bien, elle était bonne et chaude à ses heures, mais pour le reste, ça relevait d'un domaine qu'il ne maîtrisait pas des masses... Il l'aimait bien ouais, et à l'idée qu'elle puisse s'y adonner avec un autre, il grinça des dents. C'était égoïste ? Sans doute, même pire que ça, c'était de la possessivité mal placée, mais pour ce qu'il en avait à carrer puis, de toute évidence, à la regarder le zieuter comme une sucrerie dont on pouvait pas se passer, Nathan se rassurait, elle le ferait pas...

made by LUMOS MAXIMA



We'll have so much fun...
The principal of nature, it's true but It's a cruel world. We can play it safe, or play it cool, follow the leader or make up all the rules, whatever you want, the choice is yours. So choose !

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
May L. Goldenberg
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 651
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Ven 6 Juil 2018 - 15:09
Cendrillon avait volé sur le banc conducteur aussi rapidement qu'elle s'était engouffré du côté passager tout à l'heure. Elle remettait son soutien-gorge au moment où il lui annonçait qu'il n'avait pas une carte du monde imprimée dans son petit cerveau de connard, affichant une moue faussement déçue mais à la fois amusée de son commentaire. Le brun lui faisait dos, laissant entrer l'air dans l'habitacle qui en avait cruellement besoin, tout comme eux deux. Et si elle s'attardait autant sur cette image, c'est qu'elle pouvait voir les traces de ses propres ongles dans sa peau encore moite. La petite ne détachait pas ses yeux de cette vision, carrément magnifique à ses yeux; elle n'en avait pas envie et puis de toute façon, il ne pouvait pas la voir. Sa blague idiote de petite fleur la tira ensuite de ses rêveries, lui arrachant un autre éclat de rire alors qu'elle secouait la tête, abasourdie qu'il puisse sortir toujours autant de conneries. "Je viens pas tout juste de t'dire de fermer ta gueule, toi?" lança-t-elle avant de le voir poser la tête sur ses genoux. Un peu figée, prise au dépourvu, elle avait entrouvert les lèvres. Nathan la fixait, visiblement pensif, en lui servant un petit sourire qu'elle n'était pas vraiment en mesure de comprendre, bien malgré elle.

Lively aurait fait des pieds et des mains pour savoir à quoi il pensait à cet instant. Il lui faisait quoi, là, un numéro? Non parce que comme ça, on aurait presque dit qu'il ne voulait pas qu'elle parte - ou qu'ils rentrent ou peu importe. Elle avait posé instinctivement la main droite à sa mâchoire, essayant réellement de saisir ce que son regard lançait. Il était encore bouillant, pauvre petite chose. Et alors qu'elle commençait à lire un espèce de doute dans ses yeux noirs, le trentenaire s'était barré dehors. Elle n'avait pas bronché, se demandant seulement ce qui pouvait le faire douter ainsi. Elle? Il avait peur qu'elle s'attache, peut-être? Sans doute. Mais il ne savait pas qu'elle n'était jamais tombé pour personne. Ce n'était pas prêt d'arriver. Il ne fallait quand même pas confondre l'amour avec les plaisirs de la chair. Et pourtant, à cette pensée, son petit coeur se serra un peu plus fort, comme si elle n'était pas tout à fait honnête avec elle-même. Mais à quel sujet, exactement? Bonne question.

La blonde avait donc balayé cette confusion du revers de la main en se relevant elle aussi. Accueillie par son top gris en pleine tronche, elle l'avait enfilé rapidement en tordant ensuite un peu l'excédent d'eau qui mouillait ses cheveux. Ils avait à demi séchés, ondulant maintenant comme leur bassin précédemment. Elle essayait de les placer un peu, comme si c'était important, tout d'un coup, avant de les abandonner à leur sort. Sautant de nouveau dans ses jeans, la demoiselle s'était cependant penché ensuite dans la bagnole pour saisir ce qui allait à ses pieds. Puis, respirant enfin mieux à l'air libre, Nathan lui demandait si elle voulait vraiment ramener un truc. Si elle pensait qu'il était sérieux, pour une fois, le sourire qui se dessinait sur sa belle gueule laissait présager une autre imbécilité qui allait la frapper de plein fouet dans 3, 2, 1... Voilà! L'enfoiré lui balançait qu'elle ne rentrait pas les mains vides... Elle ramenait un orgasme! Sa langue passa sur ses dents, essayant de ne pas se marrer pour ne pas l'encourager, mais elle ne pouvait pas se retenir de rire en imaginant un certain scénario qu'elle partagea sans attendre. "Imagine l'air de Zack deux secondes... Hey boss, on a rien ramené de concret, que du bonheur envolé. Passe une belle journée!" dit-elle en se marrant beaucoup trop, faisant même un clin d'oeil comme si elle faisait réellement l'insolente devant le grand blond qui gérait leur vie.

Miss Goldenberg se calma un peu avant de se promener autour de la voiture, y cherchant ce qui avait jadis entouré sa taille et qui devait être quelque part par terre. Ses réflexions continuaient de filer dans sa tête, par contre, et elle eu envie de craquer une pointe, comme ça, juste pour voir ce qu'il allait répondre. "Je suis persuadée qu'il sait très bien comment ça c'est terminé s'il a vu que tu embarquais avec moi. Il doit bien te connaître, après tout. T'en donne beaucoup et souvent, des orgasmes, non?" Oh, elle se moquait de lui avec un tel plaisir. Monsieur le tombeur ne cachait pas son jeu? Et bien, il n'avait qu'à y faire face maintenant. Mais est-ce qu'elle complimentait sa façon de lui avoir fait l'amour ou lui reprochait-elle par la bande qu'il devait s'envoyer un tas de filles comme elle? Un peu des deux, sûrement, mais elle insistait clairement sur le dernier point.  Elle était plantée là, sourcils relevés au-dessus de ses yeux narquois, à attendre ses justifications comme s'il lui devait quoi que ce soit en même temps qu'elle ajustait sa ceinture finalement retrouvée autour de son jeans.

Enfin. May retourna s'assoir au volant de la Malibu, ne prenant pas le temps de boucler sa ceinture, et se pencha pour détailler Nate - à travers la fenêtre ouverte - avant de lui parler. "Allez viens, je veux juste fouiller un peu, sait-on jamais. On pourrait trouver quelque chose de chouette pour qu'il se fâche pas, n'importe quoi." Non pas qu'elle croyait qu'il pouvait vraiment exprimer une quelconque émotion; Zack avait l'air d'un infecté tant il semblait inerte, à ses yeux. Mais l'idée n'était pas non plus de se le mettre à dos, au final, si elle voulait réellement repartir du bon pied comme elle essayait de faire, un peu contre-intuitivement, depuis son arrivée ici. "Et puis, j'ai pas envie de rentrer." lâcha-t-elle finalement. Ah, voilà, cette excuse faisait plus de sens.



'Cause inner demons don't play well with angels
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC & Matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 393
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Ven 6 Juil 2018 - 16:25
This is letting go


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Elle essayait déjà de discipliner sa crinière, rien n'y ferait, sur sa tronche était marqué en gros un « je viens juste de m'envoyer en l'air ». A cette pensée, il émit un rictus avant de croiser sa propre tronche dans la vitre du véhicule. Ouais, bha pour le coup de faire croire au boss qu'ils étaient tombés sur une horde et avaient du rentrer, on repasserait plus tard, néanmoins, un tas d'excuses bidons lui trottaient déjà dans le cortex jusqu'à entendre celle, plus directe, de May. Hilarant, franchement il ne put s'empêcher d'éclater de rire en imaginant la scène. Elle ce petit bouchon blond aux allures d'ange – dont il venait de cramer les ailes – face à la grande tige, à lui tenir tête tout en leur exposant que leur foutue escapade s'était muée en remake de roulages de pelle – et plus puisque affinité – sur la colline en chaleur où les étudiants appréciaient, ou plutôt espéraient, se tapaient la jeune première innocente qui conservait sa vertu pour le chevalier servant. Mordant son sourire, fixant la manière avec laquelle elle se re-sapait, même si c'était moins palpitant que précédemment, Nate arqua les sourcils face à tant d'insolence, absolument bidon.

- Du bonheur envolé ? Il insista sur le mot parce que clairement ce n'était pas celui qu'il aurait choisi. Est-ce qu'il y avait un truc gênant ? Non, elle tirait pas la gueule, riait encore et ne l'avait pas assassiné de questions concernant comment il aimait prendre son putain de café au réveil. d'plaisir tu veux dire ?

Le bonheur... Est-ce qu'il l'avait ressenti un jour au moins ? Pas vraiment, il avait certes une chouette vie, du fric, des nanas à la pelle et un boulot qui lui plaisait mais, avait-il été vraiment heureux un jour ? Tout ce qu'il avait eu n'était que du vent, de A à Z, il avait simplement eu du bol de naître avec une foutue cuillère d'argent dans la bouche. Au bon endroit, au bon moment. De la chance ouais, comme il avait eu un cul monstrueux de retomber sur Victoria après toutes ces années passées, le cul bordé de nouilles qu'elle lui tienne pas trop rigueur de ce qu'il lui avait envoyé, la manière avec laquelle il s'était servi d'elle et celle dont il l'avait envoyé chier en lui certifiant que s'il aimait quelqu'un sur cette foutue terre, c'était lui et lui seul. Pire encore qu'elle passe l'éponge pour l'avoir cloqué alors qu'il en savait foutre rien. Secouant la tête pour chasser ça, après tout penser trop en profondeur filait mal au crâne, plus encore lorsqu'on était pas fichu de trouver des solutions aux questions qui s'imposaient à vous, Nathan l'écouta reprendre sans encore renfiler le tee-shirt qu'il venait de retrouver plus tôt. Zack pourrait bien se douter, il s'en cognait, y avait pas de mal à tirer son coup merde, deuzio, même si elle y croyait fièvreusement, au point d'inviter un rictus à étirer la commissure de ses lèvres, nan, Atkins ne le connaissait pas tant que ça, la mieux placée serait Vic qui, - il en était sûr – elle, le verrait inscrit sur sa gueule de sale gosse.

Mais avant de répondre, il redressa le nez sur elle et sa dernière question, ou plutôt suggestion. En gros baby-face lui demandait clairement s'il s'envoyait des tas de gonzesses ? Pour le coup ouais, depuis que ces gens de l'île avaient débarqué y avait matière à faire, Victoria n'était pas son centre d'attention comme elle avait pu l'être à peine avait-il collé les pieds dans l'antre des American Dream. Du moins, si elle l'était encore, ce n'était pas pour les même putains de raisons... Cependant il ne répondit pas de suite, la laissant mûrir, se demandant même ce que ça pouvait lui foutre et si, vraiment, ça lui foutait quelque chose de l'apprendre, qu'est ce que ça lui foutrait à lui ? Ses sourcils arqués lui témoignèrent qu'elle voulait savoir, comme toutes les autres prêtes à rager alors qu'il ne leur avait rien promis, mais y avait encore cette pointe d'humour dans ses billes bleues.

Quand elle disparut dans l'habitacle, côté conducteur, il soupira une fois et se pencha quand sa voix lui revint aux oreilles. Là, il passa la langue sur ses lèvres, jeta un coup d'oeil à la route plus loin puis revint la toiser. Elle voulait pas rentrer ? Pourtant faudrait bien le faire, elle voulait ramener un truc mais ça s'était clairement pas une obligation. Il se perdait dans ce qu'elle lui avançait, c'était contradictoire, ça l'invitait même à cogiter. Se laissant retomber dans le siège, refermant la portière pour ouvrir la fenêtre, Fuller passa une main sur ses traits et la laissa démarrer, enclencher la marche arrière même, avant de l'ouvrir.

- Tu veux en ram'ner un deuxième ? Croisant son air il rit et reprit. C'comme tu veux May, mais j'serai pas sans ouais.

C'était peut-être dur, mais la seule et unique foutue chose qui lui permettait de reprendre le contrôle de son corps, de sa tête et du reste. Elle était pas jalouse quand même ? Lui l'était pas, possessif ouais mais pas jaloux, enfin, ce qu'il ignorait c'était simplement que ces deux conneries étaient très proches l'une de l'autre.

- Faut bien faire plaisir à plusieurs nan . Y a plus que ça qui gère l'monde, et qui l'gérait avant, peu importe les manouches, les gens baiseront l'temps qu'ils en sont encore capables. Y avait pas de mal à se faire du bien, la preuve étant ce qu'ils venaient de faire, à quoi ils s'étaient laissés aller en franchement c'était pas pour lui déplaire une seconde. Le fric existe plus à contrario du cul, faut bien un minimum de loisir dans c'monde de merde. Là où d'autres s'éclataient sur des jeux vidéos, moi non. Et eux, à l'heure actuelle, s'emmerdent, pendant qu'moi non parc'que mes putains d'consoles ont pas passé l'arme à gauche, Rit-il alors que la bagnole reprenait en marche avant. enfin, certaines ont du claquer, mais y en aura toujours, de toutes sortes...

Dans la limite du raisonnable bordel, hors de question qu'il s’envoie n'importe qui. Si ça le faisait chier de lui balancer ça ? Légèrement, pour avoir été le même toutes ces années, pour s'être fait tatouer le poignet pour les mêmes raisons, Nathan voulait simplement la mettre en garde, la repousser légèrement jusqu'à la reprendre quand il l'aurait décidé.... C'était laid, et plus con que jamais car il l'aimait bien cette nana, mais hors de question de se laisser happer dans un tourbillon dont il ignorait les tenants et aboutissants. Après tout, l'homme se confortait dans ce qu'il connaissait, sur le bout des ongles, pas dans des choses capables de lui retourner le crâne et l'enliser dans divers problèmes qu'il pouvait s'épargner en faisant les bons choix.

made by LUMOS MAXIMA



We'll have so much fun...
The principal of nature, it's true but It's a cruel world. We can play it safe, or play it cool, follow the leader or make up all the rules, whatever you want, the choice is yours. So choose !

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
May L. Goldenberg
American Dream
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 651
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Ven 6 Juil 2018 - 19:30
C'était quoi le problème avec le mot bonheur? C'était trop pour lui? Le brun préférait dire plaisir, semblait-il. Mais l'un n'amenait-il pas l'autre? Était-ce si différent? Pour May, c'était sans aucun doute très relié. Enfin oui, avoir du plaisir momentané n'était pas équivalent au bonheur, au vrai, mais que pouvait-elle y faire? Elle avait prononcé le mot sur un coup de tête, peut-être le regrettait-elle, lui donnant une fois de plus une façon un peu détournée de voir à travers elle qui avait utilisé ce mot plus fort que l'autre. La petite le regardait en plissant les yeux, haussant les épaules pour répondre à sa question tant elle n'était pas certaine de comprendre cette étrange interrogation qu'il avait, surtout qu'il avait l'air passablement perdu, tout d'un coup. N'avait-il jamais été heureux, putain? C'était relatif, le bonheur, bien sûr. Mais cette possibilité l'attristait un brin, lui qui s'efforçait toujours d'afficher son sourire de grand con avec trop d'entrain. La preuve qu'ils étaient toujours des inconnus l'un pour l'autre, à quelques exceptions près.

Nathan avait finalement posé ses fesses dans la bagnole, et alors qu'elle reculait pour retourner sur la route, l'imbécile de service avait osé lui demandé si elle voulait ramener un autre orgasme. Elle lui avait servi un air réprobateur avant de sourire à moitié. Et dans sa petite tête, elle faisait tout pour se convaincre que ça n'arriverait plus, de toute façon. Elle voulait se changer les idées, il l'avait aidé, et c'était bien comme ça, non? Alors pourquoi posait-elle seulement la question?

Il avait continuer de parler, se lançant dans un discours particulièrement détaillé sur l'histoire du cul et de ce monde de merde. Il avait raison, le pire. Après tout, il n'y avait rien de mal au sexe. Ce n'était qu'un besoin primaire et de luxure à la fois. Mais voilà, elle ne savait pas quoi dire; il n'y avait simplement rien à ajouter. Elle n'avait jamais été celle qui couchait à outrance avec un peu n'importe qui, c'était aussi simple que ça. Ça devait valoir la peine. La belle hochait la tête à chaque phrase qu'il disait, esquissant un sourire à sa comparaison entre le cul et les jeux vidéos. Son air était neutre, compréhensive sans pour autant cacher un semblant de déception. Jalouse? Non, elle ne l'était pas, et de qui pourrait-elle l'être, dans tous les cas? Elle était seulement frappée de l'entendre dire tout haut ce qu'elle pensait tout bas depuis le début. Ce qu'elle avait voulu ignorer, probablement. Nate était ce type qui devait aborder une femme en lui sortant des choses du genre; Elles sont jolies vos jambes, à quelle heure elles ouvrent? Alors à quoi diable s'attendait-elle, merde?

Blessée? Peut-être un tantinet. Si au départ Liv ne le prenait que pour le connard qu'il était, elle avait eu l'impression - à tort visiblement - qu'elle lui plaisait un peu plus que seulement pour le cul. Ça aurait bien été la première fois qu'elle vivait une telle chose. Elle s'était surprise à le regarder plus loin, gratter plus creux, et simplement d'avoir découvert à quel point leurs corps battaient à l'unisson, c'était comme si... Comme si quoi, au fait? Comme si cette chimie, qui n'était pas seulement physique, déterminait qu'ils pouvaient être plus? Il fallait qu'elle reprenne ses esprits. Comment en était-elle arrivée là, hein? Comment était-elle passé de la fille qui s'entêtait à refuser ses avances pour des raisons évidentes, à celle qui l'avait laissé lui sauter dessus? Pire, qui lui avait littéralement sauté dessus en retour? Un soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'elle fixait la route, n'ayant toujours rien ajouté depuis les quelques minutes qu'ils roulaient. La blonde avait finalement décidé de revenir vers le district, se disant qu'il ne servait à rien de s'éloigner davantage pour brûler de l'essence. Ils n'auraient qu'à s'arrêter en chemin, si jamais une baraque ou tout autre truc attirait leur attention. Et ouais, elle changeait d'avis comme mère nature changeait les plans météo sans aviser personne.

La fenêtre ouverte avait au moins le mérite de lui balayer un peu de vent dans les idées, alors qu'elle se disait qu'elle comprenait. May était loin d'être conne, et à vrai dire c'était plus facile ainsi. Moins chiant, moins de conséquences à gérer. Elle l'avait toujours pensé, alors en quoi Nathan était-il différent? "C'est mieux comme ça, de toute façon." avait-elle articulé au final, le fixant un instant, convaincue de ses paroles mais ne sachant pas trop ce que ses yeux laissaient paraître ou pas.

"J'adorais me promener en voiture avec mon père, quand j'étais petite. Merde ça m'avait manqué." reprit-elle ensuite plus bas, en un souffle, réprimant une certaine nostalgie à laquelle elle ne voulait pas faire face. L'originaire de Portland enchaîna donc. "Tu me dis si tu vois un truc intéressant, okay? Je suis qu'une pauvre blonde; je peux pas faire deux choses à la fois." avait-elle ajouté finalement, question de meubler le silence de son rire clair.



'Cause inner demons don't play well with angels
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC & Matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 393
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Ven 6 Juil 2018 - 21:00
This is letting go


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Y avait un silence de mort ou c'était lui qui divaguait ? Hormis hocher la tête pour opiner à ce qu'il disait, May n'avait pas rouvert la bouche. Concentrée sur la route, concentrée sur la destination, et à en juger le décor... visiblement elle retournait au District. Encore une saute d'humeur, un truc du genre qu'il panait pas chez les nanas, c'était comme Vicky quand elle était dans sa période rouge mais là, contrairement à son ex, il pouvait être sûr que Baby-face n'avait pas ses règles. Nate sourit pour lui même, car visiblement elle venait d'approuver sa manière de voir les choses, sans jalousie aucune, bien que ça lui aurait plus dix secondes de la voir rager. Après tout quand une fille se battait pour vous, limite avec une autre, c'était toujours agréable. Mais là nada rien, sinon une phrase qu'elle lui servit, après un temps de latence, qui le poussa à plisser les paupières. Ses lèvres se mouvaient certes, certains mots en sortaient, néanmoins ça suivait pas avec ce qui se peignait sur son visage d'ange. Enfin, pour ce qu'il pigeait aux filles.... Sérieusement celui qui avait clâmé que les mecs venaient de Mars et les nanas de Venus ne s'était pas planté, y avait une marge entre eux, pire, un gouffre. S'ils s’emboîtaient parfaitement comme des légo – soit disant pour faire se perpétuer la race humaine – le reste fonctionnait pas vraiment. Trop de différences, trop de contraintes trop de...... tout, de tout ce truc casse couilles que ses parents s'évertuaient à faire tenir debout en les poussant, son frangin et lui, à suivre la même voie.

A l'heure actuelle, où plus grand chose tenait encore, pourquoi une relation aurait été différente du reste ? Fallait simplement se faire plaisir, voler des instants à droite à gauche pour tromper l'ennuie et jouir de ce qui nous restait, pourquoi s'enfermer dans des trucs exclusifs qui, même si vous étiez le mec le plus droit de la terre, finissait par vous bouffer car, un jour ou l'autre, vous auriez oublié de lui souhaiter sa fête sans avoir oublié de la lui faire pour autant. Non, May ne pensait pas à ça, elle ne lui en voulait même pas, elle avait simplement un caractère changeant, versatile, elle montait aussi haut qu'elle pouvait redescendre. Pas de juste milieu, comme lui alors forcément si les choses pouvaient être hyper fun, que franchement le sexe avec elle était plus que wohhhh, ce qui suivait été tout aussi hard.

Elle avait donc changé d'avis et ils rentraient. Au moins il pourrait s'enfiler une putain de bouteille de flotte tant il crevait, l'air passant par les vitrages ouverts n'y changeant rien, c'était comme brasser un atmosphère déjà saturé, saturé de chaleur et saturé d'une espèce de tension qu'il ne maîtrisait pas, à contrario de la précédente, et qu'il pigeait pas alors, quand elle rouvrit la bouche, il s'affala un peu plus dans le siège et logea le coude contre la vitre passager. Enfin quelques mots, au sujet de son père.... Même si sur le vif, comme ça, il sentit une connerie monter, en dépeignant ses traits, cette sorte de nostalgie masquant les derniers effets de leur abandon précédent, Fuller mordit sa chic et ne dit mot. Mieux valait pas, elle était pas au top là, à évoquer quelqu'un qui avait compté pour elle et qui n'était plus là pour lui remonter le morale. Putain, si son paternel l'avait vu précédemment, sans nul doute se serait-il empressé de lui faire un sermon. May n'était pas le genre de nana à se faire un mec, sur un coup de tête, dans une foutue bagnole, même lui le savait, même lui avait conscience qu'il lui avait chouré un truc sans le lui voler totalement. Elle était offerte, il l'avait juste prise point. C'était ce qu'il voulait, ce qu'il voulait depuis qu'il l'avait vu, mais peut-être que c'était plus simple quand on savait pas grand chose de l'autre, quand on voyait pas son air angélique se métamorphoser en espèce de regret, ou de tristesse, juste après avoir passé un bon moment.

Fait chier... Pensa-t-il en glissant l'index et le pouce contre son front. C'était ça le souci, il l'aurait là tous les jours à pas savoir ce qu'elle pensait, pas savoir ce qu'elle voulait, et le silence précédent lui laissait une sale impression. Avec Vic c'était simple, ils se marraient, s'engueulaient, elle lui pétait la gueule, ils se protégeaient l'un l'autre et basta. Si on retirait la baise rapide du mois de Mai, on aurait pu les penser frangin frangine.... Avec May, ce serait pas la même chose, elle était pas comme les autres, suffisait qu'il repense à ce qu'elle lui avait sorti sur le tatouage à son poignet..... Perdu dans ses songes, Fuller captura néanmoins sa blague, une manière de dénouer la situation ? Sans doute, et ça fonctionnait.

- Pourtant t'as su la t'nir et faire autre chose avec y a pas vingt minutes. Rit-il avant de jeter un œil aux baraques alentours. J'ai pas vraiment eu de vrai moment avec mes parents.... Hormis pour m'entendre dire des trucs que j'avais pas envie d'entendre mais ça. Elle lui avait dit quelque chose, sans doute que le journaliste trouvait normal de lui servir un truc à son tour. Peu importait, à peine eut-il lâché ça, qu'il lui pointa une vieille bicoque enfoncée dans un champ. La nature ayant reprit ses droits, m'étonnerait que d'autres l'aient déjà vu...

made by LUMOS MAXIMA



We'll have so much fun...
The principal of nature, it's true but It's a cruel world. We can play it safe, or play it cool, follow the leader or make up all the rules, whatever you want, the choice is yours. So choose !

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   
Revenir en haut Aller en bas  
- This is letting go /!\ -
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: