The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- This is letting go /!\ -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse, hachette & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1131
Age IRL : 28
MessageSujet: This is letting go /!   Jeu 28 Juin 2018 - 5:31
May s'était réveillé en sursaut, au petit matin, et même si elle n'était pas encore tout à fait en état de fonctionner, la princesse savait déjà qu'elle n'en pouvait plus. Depuis combien de temps avait-elle pointé son nez ici? Pas une éternité, mais quand même; elle avait l'impression d'être en prison. Personne ne lui faisait confiance, ou presque. Personne ne l'informait vraiment de ce qui se passait en trame de fond. Personne n'était là, tout simplement. Et elle n'était personne pour les autres aussi. Elle se sentait encore plus seule entourée de ces inconnus que quand elle errait en solitaire. Et merde que cet aspect de cette vie de paumé lui pesait lourd sur le dos, parfois. La blonde était si compliquée. Partagée entre l'envie de rester seule, à l'abri des autres, et l'envie d'aller vers eux. Liv soupira en s'habillant péniblement, enfilant le seul jeans qu'elle possédait et une camisole grise toute simple qu'elle avait piqué dans la valise d'une pauvre fille qui n'en avait clairement plus besoin. Et si le soleil brillait fort à l'extérieur, c'était loin d'être la joie dans son petit coeur.

Mais qu'à cela ne tienne! Elle n'allait pas se laisser abattre. Goldenberg avait envie de faire des conneries, pour se divertir, et elle se disait qu'une balade en voiture ferait bien l'affaire. Restait plus qu'à trouver une putain de bagnole. Motivée, elle avait été voir ce très cher Zack, sans même prendre le temps d'avaler quoi que ce soit. Et en lui promettant d'amener quelqu'un avec elle en plus de ramener quelques trucs précieux, elle avait eu sa bénédiction pour mettre les voiles. Surexcitée comme si elle venait de gagner à la putain de loterie, la petite avait ramassé son sac à dos sans trop savoir ce qu'il y avait à l'intérieur ainsi que son nouveau jouet préféré; sa hache. Puis, en s'empressant de prendre place dans la magnifique Malibu du groupe, May se disait que le grand chef n'en saurait rien, après tout, si elle sortait seule, non?  

Or, voilà qu'elle apercevait du bout des cils son idiot préféré, à quelques mètres. Et si sa tête lui disait de passer tout droit sans s'arrêter, elle ne pu résister à l'envie d'arrêter le véhicule pour lui dire de grimper. C'est d'ailleurs ce qu'elle fit aussitôt, coupant le moteur et sortant sans attendre de l'habitacle. Elle avait laissé la portière du conducteur ouverte, appuyée sur la partie arrière de l'automobile pour venir poser ses billes bleues sur le brun, le soleil lui faisant plisser les paupières. Et comme à chaque été, les tâches de rousseur qui constellait son visage ressortait encore plus. Elle attendit seulement qu'il la voit, et lui lança quelques mots en souriant. "J'ai besoin de prendre l'air. Tu viens avec moi?" demanda-t-elle simplement en penchant un peu la tête, détaillant Nathan du coin de l'oeil. Sa bonne humeur tranchait d'avec les misérables sentiments qu'elle avait pu ressentir plus tôt. Au diable la mélancolie, la petite se sentait d'attaque pour défier le karma et tenter de s'adapter à cette vie, une fois pour toute. Ne s'était-elle pas dit qu'elle pourrait justement prendre exemple sur Nate, l'autre jour? Enfin, pas pour l'ensemble de l'oeuvre, mais bien sur cette façon qu'il avait de se moquer un peu de tout, en apparence, du moins.

"T'inquiète pas, j'ai pas volé la bagnole, je l'ai même demandé poliment comme une gentille fille, et le boss a dit oui." reprit-elle en affichant comme un air qui attendait des félicitations. Bon, avec quelques conditions, certes, mais il devait s'en douter. Liv en avait rien à cirer de respecter ses règles, de toute façon. Elle voulait seulement rouler. Sentir un peu de cette liberté qu'elle aimait tant et qui lui filait, semblait-il, entre les doigts. "Aucune garantie de retour, cependant." ajouta-t-elle en blaguant à moitié, attendant toujours la réponse définitive de Nathan.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 625
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Jeu 28 Juin 2018 - 10:59
This is letting go


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Ça avait désenflé ? Tous les jours il se posait la question depuis que l'autre machin plein de muscles, qui virait pas au vert malgré tout, lui avait démonté la lèvre. Ce matin là Fuller s'était levé avant de mater l'état de sa gueule dans le miroir de l'espèce de salle d'eau. Bof, c'était pas encore ça, ce connard avait frappé fort quand même, parce que si sa lèvre ne gardait plus de grosses séquelles, le coin de sa mâchoire lui, était encore bleu. Dick-bag, quel gros enculé pt'in. Siffla-t-il avant de baisser les yeux sur le reste de sa stature, le reste ça passait, par contre y avait un truc qu'il espérait encore voir enfler chaque matin, un simple signe que le bordel fonctionnait toujours malgré les coups de tatanes que certaines appréciaient lui coller à cet endroit. Ça marchait. La bête avait encore de beaux jours devant elle, pas négligeable dans ce monde de chiottes quand y avait plus que l'humour et la baise de gratos. Enfin fallait quand même bosser un minimum pour espérer tirer quelque chose, secundo c'était pas si gratos, fallait aussi faire gaffe à pas arrondir le bide d'une nana parce que, clairement, les gosses c'était pas son délire ni même méga fendard à son regard brun. Même s'il avait failli en avoir un, sachant désormais que ses têtards avaient quand même eu une putain de victoire sur l'un des ovules de la pigiste, Nathan pouvait respirer davantage en l'ayant entendu dire qu'elle l'avait fait dégager fissa de son bide. Sur ce souvenir pas franchement drôle pour autant, le trentenaire avait agripper des fringues à la va vite pour se rafraîchir la gueule un coup et se saper. Braguette opérationnelle, Nathan vit la porte s'ouvrir sur la gueule enfarinée de Raven.

- Vas y t'gêne pas, t'en a rien à carrer d'ma pudeur ? Éclatant de rire, après tout Fuller n'avait jamais été pudique pour un sou, le fait qu'elle le dégage à coup de bassin le poussa à se méfier et à protéger ses cojones en premier lieue. C'bon j'dégage, j'vais voir où est Baby-face... Rit-il avant de lui tourner autour dix secondes, un sourire de connard aux lèvres, y avait un truc qu'il voulait savoir. Un truc qu'elle lui avait pas dit, un truc qui le titillait depuis des jours. Depuis le fameux jour où l'autre grand sec et elle étaient sortis. Tu t'l'es fait l'autre, c'lui qui fume avec toutes ses décalcomanies là.

Juste pour savoir où, histoire d'avoir un peu de grains à moudre. Elle avait des goûts bizarres cette chieuse, un coup elle lorgnait les plaques de chocolats de Shwarzy, un autre elle se tapait un grand sec. Enfin, il était quasi sûr qu'elle se l'était tapée, mais la réponse fut sans appelle de la part de la brune, un regard, un foutu regard dans le miroir et en un rien de temps il se fit dégager de la salle de bains et mourrait de rire derrière la porte qui claquait à quelques millimètres de sa gueule qu'il eut la présence d'esprit de reculer avant. Ça lui avait fait une heure, même si elle lui avait rien lâché, il était pas con, où alors elle avait eu ses ragnouttes ce fameux jour et avait dû se la coller sur l'oreille, ou ailleurs qui savait. Un sourire lui fendant le visage, Nathan avait remballé ses conneries pour faire un tour dans le district, le but étant franchement simple : trouver la bombe blonde qui ne tarda plus à se présenter à lui. L'image qu'elle lui offrait là, installée sur la carrosserie de la Malibu, l'invita à songer à un car-wash sexy, bon certes y avait pas de flotte, ni de mousse, pas d'éponge et encore moins de bikini, en revanche y avait une question.

- Juste prendre l'air ? Lui sourit-il, passant la langue sur l'une de ses canines, avant d'approcher, mains dans les poches de son jeans usé. Encore à quelques mètres d'elle, il rit en l'entendant préciser qu'elle avait pas volé la bagnole de papa. Si ça avait été l'cas, j't'aurai dit qu't'avais clairement des goûts d'chiottes ma belle. Arrivant enfin à sa hauteur, Fuller déposa les reins à coté d'elle et esquissa un sourire avant de glisser les lèvres à son oreille, pas de bonjour rien nan, c'était surfait la politesse, c'était bon pour les connards bien pensant, ceux avec un balais dans le derche comme la rouquine de chez Brainridge ou sa copine Lawrence d'Arabie. C'dépend pourquoi après, et sur la garantie, t'es sûre ?  Même pas un p'tit allé retour vite fait bien fait ? Reculant, se hasardant à laisser dégringoler lentement la pointe de son nez contre sa mâchoire, il se redressa et s'approcha de la portière ouverte. J'conduis baby-face ! Indiqua-t-il, s'installant direct sur le siège avant, avant de se pencher pour lui ouvrir la porte passager et tapoter l'assise voisine en un large smile. Et tu vas r'vnir t'inquiète, j'te manquerais trop sinon.

C'était sûr ça, étant donné la manière dont elle le laissait faire éclater sa bulle, y pénétrer et s'y installer comme un pacha pour lui susurrer des trucs bien salaces, elle même d'ailleurs s'était déjà hasardée à le peloter et le souvenir lui filait de chouettes frissons pour pas dire autre chose. La miss installée, Nathan enclencha le contact et prit la direction de l'extérieur.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse, hachette & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1131
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Jeu 28 Juin 2018 - 18:52
Et voilà le Nathan qu'elle cherchait. Elle l'avait regardé ramener ses fesses sur la bagnole, écoutant ses répliques déjà assez cinglantes. Et que pouvait-elle répondre à part se marrer, comme toujours? Il la faisait rire, merde. C'était bien pour ça qu'elle avait tant voulu s'arrêter, non? May avait besoin de compagnie pour l'aider à passer à travers tout ça. Peut-être n'avait-elle pas fait le bon choix, seule leur balade pourrait en témoigner. Et quand il évoqua cet aller-retour vite fait, bien fait, elle lui avait servit son fameux regard qui voulait dire ta gueule mais elle souriait encore comme une conne. "Rêve pas, Nathan." lança-t-elle de la même façon qu'il lui avait jadis lancé qu'il n'enlèverait pas son t-shirt avant de faire exactement le contraire. Son visage si près du sien lui avait permis de constater que sa lèvre n'était pas encore tout à fait guérie, tout comme sa mâchoire qui présentait aussi quelques teintes bleutées. Elle avait d'ailleurs plaquer sa main à son visage pour le repousser en riant, directement où Lucas avait frappé, prenant bien soin d'observer sa tronche qui grimaçait.

Puis, sans vraiment qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, il avait décidé qu'il l'accompagnerait et qu'il allait conduire en plus. Le brun avait ouvert la porte côté passager et elle s'y engouffra sans attendre, alors que Nate lui sortait un truc comme quoi elle ne pouvait pas ne pas rentrer; il lui manquerait trop. Elle posa ses yeux sur lui en haussant les sourcils. Et pendant un instant, Cendrillon se posa elle-même la question, laissant planer le silence plus longtemps que prévu. C'était vrai qu'il était bien le seul avec qui elle s'éclatait. Zack était toujours occupé à un million de choses dont elle ne saisissait pas l'importance, avec Morgan qui le suivait partout sans même lui adresser un putain de regard. Elle n'avait pas réellement discuté avec les autres, la miss ne saurait peut-être même pas les différencier des autres types de l'île tant elle s'était isolée. Et Vic passait le plus clair de son temps avec le mec qu'elle se tapait ces temps-ci, alors... Sans parler d'Ao, qu'elle évitait presque. Mais ce n'était pas que ça. Elle aurait pu avoir tous les autres à côté qu'elle aurait choisi d'aller vers lui, inexplicablement. "On a qu'à se barrer ensemble!" dit-elle en riant avec une bonne dose d'innocence dans les yeux. Le pire était qu'elle le ferait probablement, mais elle doutait que lui serait de son avis.

Il démarra enfin et Liv se demandait bien dans quel coin ils allaient atterrir. Non parce qu'elle ne connaissait pas grand chose de Renton, bien malgré elle. Pas le choix, donc, de se fier à son pilote du jour, même si éventuellement elle aurait fini par se diriger au hasard. Peu importait, ils n'avaient pas de destination, et la belle adorait ça. "Alors, tu m'emmènes au bout de la terre? Je veux aller loin." lâcha-t-elle sans cacher cette envie qu'elle avait de fuir un peu tout ce qui l'entourait. Et en parlant, elle s'était installé plus confortablement sur le banc de cuir, s'appuyant de presque tout son poids plume sur la console centrale. Ses doigts se promenaient sur le bras de Nathan, appuyé là lui aussi, alors qu'elle ne pouvait s'empêcher de se remémorer la façon qu'il avait eu de la serrer, lors de cette fameuse nuit qu'elle avait passé à l'intendance. Enfin.

"Faudrait ramener un truc ou deux pour faire bonne mesure." marmonna-t-elle un peu plus bas. Son ton témoignait du peu d'importance qu'elle accordait à cet aspect de leur virée, et le regard qu'elle posait sur lui aussi. Elle avait bien mieux à faire. La petite baissa la fenêtre, faisant valser sa main dans le vent comme une gamine. May songeait au fait qu'elle se sentait bien, dans l'instant, et c'était un réel soulagement de retrouver cette légèreté. Elle tourna donc la tête vers Nate, l'observant un moment avant d'ouvrir la bouche. Elle essayait de voir quoi, au juste, là? Jusque dans ses os avec sa vision magique? Non, elle le détaillait, comme ça, tout simplement. C'était peut-être un connard, mais elle avait envie de déconner avec lui. "Merci." avait-elle articulé sans d'autres explications, relevant de nouveau les cils vers lui, affichant un sourire timide mais sincère, avec un brin plus de sérieux qu'à l'habitude.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 625
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Ven 29 Juin 2018 - 10:41
This is letting go


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il sentait encore l'empreinte de sa main sur le coin – encore endolorit – de sa mâchoire, néanmoins il n'avait ni ragé ni sorti de saloperie, bien étonnant de sa part. Remarque, sa propre réflexion là, dans la bagnole qui s'éloignait du quartier, le poussa à tirer une moue satisfaite. S'il avait envie de la serrer, fallait mesurer le degrés de lourdeur, s'adapter à la personnalité de la jolie blonde, la décortiquer, mieux.... La peler comme une banane, aussi bien mentalement, pour virer les couches superflus et savoir, plus en profondeur, ce qu'elle aimait ou pas, que physiquement quand le temps serait venu de la cueillir comme une putain de pâquerette dans un pré. Mordant allègrement sa lèvre inférieure, un sourire particulier aux traits, Fuller inspira et se cala plus confortablement dans le siège vieillot de la bagnole avant de sourciller, intrigué par cette proposition qu'elle lui faisait, qu'elle lui avait déjà faite d'ailleurs.

Premièrement silencieux, le trentenaire glissa rapidement la langue sur ses dents. C'était plus que tentant, il l'appréciait cette nana, autant pour sa charpente de rêve que pour ce qu'elle était capable de dire ou de penser à voix haute, mais nan..... Il foutrait jamais l'camp le temps qu'elle serait là, pas qu'il se sentait responsable de la partie chaotique d'une bride de son existence à la pigiste, mais quand même, quand il avait appris ce qu'il l'avait poussé à faire, Nathan n'avait pas pu se résoudre à garder son smile d'enculé de première pour la tacler. Ce jour là Vic avait vu ce qu'il dissimulait au plus profond de ses tripes, elle savait ça, ça lui appartenait en quelque sorte, un truc qu'il partageait avec elle et qui, même si ce foutu mioche n'avait jamais vu le jour, les liait. Il faisait gaffe à ses miches et étrangement, malgré leurs engueulades, leurs jeux de connard et connasse, elle en faisait de même pour lui.

- P'têtre bien ouais, Il laissait planer le doute, pourtant convaincu que si un jour il taillait la route, Victoria serait présente, elle devrait s'y faire la petite May.... Y avait un truc entre Raven et lui alors qu'il n'y en avait pas vraiment lorsqu'ils étaient en couple. Mais, laisse toi aller va, faut l'temps que les requins s'habituent à ta présence, t'sais j'ai du faire mon trou aussi.

Bien évidemment il insista sur le mot graveleux de sa phrase et se hasarda à déposer les yeux, dix secondes, sur ses doigts à elle qui glissaient contre son bras déposé à la console centrale. Elle qui venait de lui demander de l'emmener loin. Immédiatement une tension prit possession de son crâne autant que de son bide. Elle se rendait même pas compte de ce qu'elle disait, à qui elle le disait ? Ou, alors, elle savait et jouait. Dans les deux cas, elle s'attendait sûrement pas à la réponse qui allait suivre et qui l'invita à sourire de coin. Il la laissa mûrir un temps, réfléchir encore, penser à ce qu'il faudrait ramener ou pas. Ça, Nate s'en battait les noix avec une tapette à mouches, franchement ça lui passait au dessus, après tout ils avaient des cul-terreux pas loin pour leur fournir des vivres, pourquoi se faire chier aujourd'hui alors qu'il l'avait pour lui tout seul ? Néanmoins, en l'entendant le remercier, profitant de l'effet que ses doigts contre sa peau lui filaient, Nathan émit un rictus avant de redresser le bras, abandonnant sa main et ses frôlements particuliers, pour glisser les doigts au menton de la blondinette, l'index se hasardant à sa jugulaire où il sentait son petit cœur battre. Délectable, tendu même..... Bizarre aussi parce que malgré le fait qu'il se sache en pleine possession de ses moyens, qu'il puisse contrôler la situation et la retourner, d'une seconde à l'autre, à son avantage, il était limite à se demander si ça valait pas le coup de laisser traîner encore ? S'il allait pas regretter, si les avant préliminaires c'étaient pas plus excitant que ce qu'il envisageait faire avec elle.

- J'peux t'emmn'er loin. Sourit-il sans relâcher la route du regard. Ouep, ça j'peux l'faire, mais.....

Il ralentit l'allure de la caisse, redressant le pied pour relâcher l'accélérateur, puis tourna lentement le volant sur un sentier de graviers, près des bois. Les pneus soulevèrent la poussière et bientôt la bagnole cessa de bouger. Sa main gauche fila à sa ceinture, qu'il dégagea, pour la ramener à la mâchoire de May, avant de se pencher, un large sourire carnassier aux lèvres, et de frôler les siennes en les observant sans planter son regard dans le sien. Tout dépend où tu veux aller, sur terre..... en l'air ?. sourit-il, magnétique, contre ses pétales avant d'en agripper l'inférieur entre les siens puis de reculer, d'un coup d'un seul, pour quitter l'habitacle et avancer au devant de la bagnole.

Putain, s'il se calmait pas il serait foutu de griller des étapes. Enfin, pourquoi s'en faisait-il autant ? Griller les étapes c'était quoi cette expression de merde ? Fronçant les sourcils, il termina par braquer les yeux vers elle, profitant que sa vitre était ouverte pour lui adresser quelques mots.

- T'as l'intention d'rester dans ce sauna ? Plaisanta le journaliste.

Face à eux le senteir, autour des bois gardant la fraîcheur de l'ombre et, droit devant, un truc qu'il lui dirait pas pour le moment mais qui, étant donné son envie de changer d'air, lui ferait plaisir.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse, hachette & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1131
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Ven 29 Juin 2018 - 19:37
Alors comme ça, elle devait laisser le temps au temps, qu'il disait. Comme si American Dream était composé uniquement de gens bien accueillants. Comme si elle avait eu le choix de les suivre cette journée là, Ao et Zack. Comme si les gens ici pouvaient remplacer le vide laissé par ces personnes trop nombreuses qu'elle n'avait pas su retenir et protéger. Et encore une fois, la blonde allait dévaler cette spirale qui la mettait dans un sale état, jusqu'à ce qu'il la fasse rire de nouveau. Faire son trou, hein? Le jeu en valait-il seulement la chandelle? May envoya son poing sur son bras, sans réelle force, pour qu'il se la ferme une fois pour toute avec ses conneries, riant probablement trop pour que ce soit crédible.

La petite s'était ensuite délecté de sa main, tellement géante à côté de la sienne, qui venait de venir se poser sur sa mâchoire et le côté de son cou. Elle l'avait regardé, sans rien dire, profitant simplement de cette chaleur qui lui montait au visage. La miss regrettait amèrement qu'il la retire ensuite, pour lui balancer qu'il l'emmènerait bien où elle voudrait, finalement. Elle affichait donc un sourire satisfait de cette réponse et s'attendait à rouler encore un moment. Mais voilà, la voiture avait viré et ralentit quelques minutes plus tard sur une route secondaire. Et à son plus grand plaisir, sa main était revenue se poser là où elle était plus tôt, l'attirant même un peu plus vers lui. Cette façon qu'il avait de la détailler lui donnait envie de supplier pour qu'il reste juste là. Un moment elle sentait la morsure sur ses lèvres, et l'autre il était déjà sorti de la bagnole. Passant la langue sur ses dents, Goldenberg soupira - figée un instant - les sens bien affolés de ce simple geste. Elle secoua même la tête quelques secondes, incrédule. Car oui, elle n'arrivait pas à croire qu'il venait de faire ça, mais surtout qu'elle avait tant envie qu'il recommence.

Enfin, dans son esprit, la belle se répétait qu'il n'était qu'un beau parleur. Après tout, il était pas en train de draguer Jenna, la dernière fois? C'était qu'un tombeur et rien de plus. Et elle voulait que ça entre dans sa petite cervelle sans faute, parce qu'elle était en train de déraper. Il la fit d'ailleurs sursauter lorsqu'elle entendit sa voix dans son dos, à travers la fenêtre toujours ouverte de la voiture. Le brun demandait si elle allait finir par sortir, elle aussi. La demoiselle avait donc obtempéré, un peu à l'arrache, s'empressant de débarquer en guise de réponse à sa question. Ses yeux bleus sondaient les alentours, alerte à ce qui les encerclait. Elle ne connaissait rien de cet endroit. Après tout c'était assez banal; des arbres et... des arbres.  La chaleur devenait écrasante, et si elle voyait bien l'intérêt des végétaux pour obtenir un peu d'ombre, elle se demandait bien ce qu'ils foutaient là. Non parce qu'on aurait dit qu'il y avait un espèce de sentier qui menait quelque part.

Cendrillon s'avança donc vers Nate, une malice joueuse dans les yeux, et posa sa main à son épaule avant de se mettre un peu sur la pointe des pieds pour lui chuchoter quelques mots à l'oreille. "Tu m'emmènes dans un coin reculé et isolé? Il y a de quoi se poser de sérieuses questions..." Et comme pour lui remettre son geste de tout à l'heure, elle avait effleuré le lobe de son oreille du bout des lèvres, mordillant un peu au passage celui-ci avant de se mettre en marche vers ce lieu qu'elle crevait de découvrir.  

Le bruit de l'eau lui sonna une cloche, mais c'est en découvrant la chute qui rugissait sous leurs pieds qu'elle s'extasia vraiment. Bordel, c'était magnifique. L'ancienne technicienne se retourna vers le brun, le questionnant du regard. "Comment t'as découvert cet endroit?!" demanda-t-elle aussitôt, sans filtre. Elle ne lui laissa pas tout à fait le loisir de répondre, puisqu'elle enchaîna avec une autre question, souriant jusqu'aux oreilles. Le soleil rendait ses cheveux encore plus blonds et son bonheur momentané était indescriptible. "Tu sautes avec moi?" lâcha-t-elle en le défiant, lui tendant la main pour qu'il la saisisse. Fallait bien voir s'il était prêt à se mouiller.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 625
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Ven 29 Juin 2018 - 20:33
This is letting go


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Enfin elle sortait, un instant il avait courbé l'échine près de la fenêtre, finalement c'était pas si mal car la voir sursauter, à peine s'était-il adressé à elle, lui avait confié quelque chose, et pas des moindres. Se redressant, logeant les mains au haut de la portière pour la laisser sortir, Fuller verrouilla le véhicule puis redressa les yeux dans sa direction. Y avait quoi ? Cinq à dix minutes de marche, ils allaient pas crapahuter des heures sous le cagnard, une bonne chose étant donné qu'il logeait déjà les doigts à son tee-shirt pour amener l'air à s'y engouffrer. Enfin l'air, l'atmosphère saturé par le soleil de plomb au dessus des arbres alentour.

Un large sourire étira ses lèvres, forçant les ridules rieuses aux coins de ses yeux à se révéler. Pas parce qu'il l'entendit rapidement cavaler derrière lui, ou si un peu, mais parce qu'elle avait été surprise, qu'elle lui avait pas retourner un putain de claquot, et que les choses fonctionnaient plutôt bien, comme il les envisageait... Enfin, jusqu'à capter sa main sur son épaule et sourciller en sentant le souffle de sa voix se glisser allégrement dans son oreille droite. Fallait clairement pas lui dire ça, des tas de trucs cons et vraiment pas nets lui passaient déjà dans le crâne, May tendait le bâton et si elle voulait se frotter à lui, il lui bouderait pas le corps à corps loin de là. Elle imaginait pas un truc glauque nan, pour autant plusieurs serial-killer auraient apprécié ramener leur victime ici, les dépecer ou les écharper, pour ensuite les enterrer entre les troncs pour n'en laisser aucune trace. S'il songeait à ça, en se marrant, même en profitant de la légère morsure qu'elle lui infligeait avant de filer plus loin devant, Fuller préférait davantage l'autre idée qui était peut-être passée par la tête de sa partenaire du jour.  

N'activant pas le pas pour autant, après tout l'endroit qu'elle rejoignait la pousserait forcément à s'arrêter, Nate dégagea une branche de devant ses yeux et se délecta de la vue un moment. Fuck les oiseaux et le ciel bleu, tout comme l'odeur de pin alentour, le paysage qui ondulait devant ses mirettes, en un rideau volubiles de mèches dorées, était bien plus à son goût. Elle était vraiment canon, il n'avait de cesse de le penser mais, clairement et aussi sûrement qu'il avait dû s'envoyer pas moins d'une centaine de nanas dans son existence, c'était la plus bombesque de toutes. Désolé Vic, après tout elles n'avaient rien en commun, et même si Raven était elle aussi, plutôt bonne, le côté poupin de la blondinette lui donnait envie – pour la première fois de sa foutue vie – d'y jouer ; à la poupée. Après un petit temps de trajet, Fuller la vit se figer face à la chute qu'il voyait pas encore et sa question fut plus drôle que ses traits plus lumineux. Rien de tel pour lui changer les idées, car depuis un petit temps elle se murait, cette fille était un putain de soleil et la voir tirer la gueule l'enchantait pas le moins du monde. Dire qu'elle souriait et riait avec lui, alors qu'en grand enfoiré de première il n'avait envie que d'une seule chose, une chose qui fit écho à ce qu'elle lui proposait, à peine fut-il à hauteur de la petite cascade, d'un ton bien plus graveleux dans son esprit de pineur. Il la voulait, depuis les premières secondes, depuis le tout premier regard elle était devenue sa proie sans le savoir, ou si, elle en avait conscience et voir qu'elle se barrait pas, ou ne protestait en rien qu'il la fasse chier ou puisse la coller outrageusement parfois, lui filait...... Des scrupules, une certaine perplexité ?

Ne saisissant pas encore sa main, le trentenaire avança pour jeter un œil en contrebas, pas de manouches, eaux peu profondes, ça irait, pour autant ce fut en la fixant, les paupières plissées et le regard plus intense, qu'il en vint à se demander si le fait qu'elle le suive, le cherche à ce point, et entre dans son jeu, ne signifiait pas qu'il avait affaire à une Vicky-Bis. C'était probable, y avait pas que les mecs qui pouvaient apprécier tirer leur coup à droite à gauche, néanmoins en capturant son sourire, cette idée fila son crâne aussi vite qu'elle s'y était incrustée. Nan, May n'était pas un fauve, c'était une biche.... Une jolie petite biche dans la jugulaire de laquelle il planterait les crocs pour se délecter de sa chair humide et transpirante de plaisir.

Glissant la langue à sa canine, terminant par mordre sa propre lèvre inférieure en glissant doucement la main dans la sienne, le trentenaire la sentit partir en avant mais la ramena rapidement vers lui. La réaction serait inédite, davantage qu'à l'instant il se marrait intérieurement quant à ce qu'elle pouvait sentir darder le long de sa cuisse droite. La laissant mariner, la main greffée à la sienne ramenée à sa nuque, pour qu'il puisse laisser ses doigts dégringoler ses courbes, Fuller fit un repérage sensoriel de ses courbes pour mieux cesser les effleurements à ses reins qu'il serra plus fort – sans douleur aucune néanmoins – pour l'inviter à se presser davantage contre lui.

- Minute papillon. Sourit-il, en un susurre, à quelques millimètres de ses lèvres.

S'il rêvait pas, il jurait qu'elle manquait d'air, qu'elle était plus réceptive qu'elle voulait bien le laisser croire dans son attitude rieuse, Bonne pote. Mais elle ignorait un truc, c'est que Fuller campait rarement, voir jamais, dans la friend-zone ou si.... Vic faisait exception à la règle, mais il l'avait quand même sauté et pas qu'une fois. Le profil de son nez glissa à sa joue, à sa tempe, déviant le chemin jusqu'au dessous de son lobe où la pointe de sa langue vint se délecter de ses battements de cœur plus vifs, du sel de sa peau.

- Sois pas gênée May, c'ma matraque que tu sens là, mais si t'as envie de te mouiller j'ai un autre moyen d'le faire tu sais. Son timbre était plus grave, plus bas, plus suave malgré le sourire qu'il revint lui offrir en reculant, les deux paumes redressant leurs caps afin de s'attarder à ses tempes, entres ses mèches blondes, la poussant à se cambrer un peu plus pour déposer un simple et chaste petit kiss à sa gorge avant de l'envoyer valser à la flotte et approcher du bord en riant. Faut répondre plus vite chérie, elle est bonne ? Amusé, Fuller vira ses pompes, les balança en bas sur la berge puis fit mine de virer sa ceinture avant d'éclater de rire. Et pour répondre à ta question, y avait un panneau sur la route mais, Le journaliste suspendit sa phrase puis se jeta à l'eau. Elle était froide, enfin tiède néanmoins le bain improvisé lui fit un bien fou, adios la chaleur écrasante et bonjour le corps trempé de la blondinette vers laquelle il réapparut en surface pour mieux l'agripper, dos à son torse, et loger le menton à son épaule. t'étais trop occupée à m'reluquer pour l'voir. Sourit-il.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.
We'll have so much fun
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de chasse, hachette & couteau de poche suisse avec lampe de poche intégrée (celui de son frère)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/03/2018
Messages : 1131
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   Sam 30 Juin 2018 - 16:10
Elle était prête à sauter. Prête à cueillir cette adrénaline qui lui manquait tant. Le côté plaisant, bien sûr. Pas de cette adrénaline qui vous traverse les veines parce que les rôdeurs ont bien failli vous avoir, non. Celle qui, après avoir déchargé ses hormones dans votre sang, vous procure une forme d'extase suivie du calme absolu. Il l'avait amené ici, et même si elle savait bien que ce n'était pas pour la tuer, elle n'était pas conne. Mais c'était l'endroit parfait pour oublier un peu la réalité. Et elle allait en profiter. May sentit la main du brun prendre la sienne et sans qu'elle ne comprenne trop ce qui se passait, il l'avait ramené vers lui. Si près de lui qu'elle avait agrippé un peu le bas de son t-shirt alors qu'une des mains du brun se baladait sur son corps réchauffé par le soleil. Il lui disait d'attendre. Et on aurait dit qu'elle ne savait plus comment respirer alors qu'elle le sentait bien au rendez-vous, juste là, collé contre elle. "Quoi?" avait-elle répondu, par réflexe, le timbre de sa voix presque complètement absent, grisée par leur proximité. Ses lèvres étaient si près qu'elle aurait pu les saisir, mais il était hors de question de se le permettre.

Et alors qu'elle le sentait chercher un chemin jusqu'à son cou, Lively avait fermé les yeux une seconde, sentant sa résistance qui s'envolait peu à peu, bien malgré elle. Sa langue qui goûtait sa peau ne lui donnait qu'une seule envie, et elle ne voulait certainement pas lui donner ça. Non parce que c'était la seule chose que la demoiselle pouvait encore au moins un peu contrôler. Oh, elle le voyait bien. S'il avait déjà avoué qu'il ne cachait pas son jeu, elle avait aussi lu à travers lui comme dans un livre ouvert. Il aimait bien mener la danse, c'était évident. Et si May se doutait qu'il ne voulait qu'une seule chose d'elle, la miss appréciait - peut-être trop - sa compagnie quand même. La façon qu'avaient ses yeux de rire quand il disait ses conneries lui plaisait. Et sa gueule aussi. Nate lui faisait de l'effet, elle ne pouvait pas le nier, mais ce n'était pas une raison pour qu'il gagne. Petite entêtée, va.

Son coeur manqua un battement quand elle l'entendit lui parler de sa matraque et des façons qu'elle pouvait se mouiller. Elle saisissait sans faute toutes les putains d'allusions qu'il faisait, sentant le sang lui monter aux joues. Ces mains encadraient maintenant son front, et si elle avait essayé de répondre quoi que ce soit, rien n'avait pu sortir de ses lèvres. Un mélange de frustration et d'envie se mêlait dans son esprit. Elle le trouvait passablement tordu, après tout elle aussi l'était, mais elle était tout de même attiré vers lui comme un foutu aimant. Et ça l'emmerdait royalement. May avait toujours été celle qui ne tombait pas pour ces types. Elle ne tombait pour personne, d'ailleurs. Coeur de pierre? Absolument pas. Mais la blonde n'était pas du genre à feindre quoi que ce soit.

Enfin, visiblement troublée par ses propres réflexions, elle voulait simplement ne pas avoir à réfléchir, pour une putain de fois. C'était tout ce qu'elle demandait. Nathan devait bien lire dans sa tête puisqu'il réalisa ce souhait, à sa façon, en déposant de nouveau ses lèvres à sa gorge avant de littéralement la lancer dans la flotte. Quelques décibels clairs s'échappèrent de ses cordes vocales, surprise, avant de plonger dans l'eau et de se retrouver immergée. Le contraste de l'eau froide avait piqué au début, mais la fraîcheur lui faisait du bien. Réalisant à peine ce qui venait de se produire, et remontant vers la surface, elle avait ensuite doucement frotté ses cils et dégagé les vagues blondes qui gênait son visage avant de tenter de l'arroser du revers de la main, lui qu'il s'approchait du bord. Et encore une fois, elle riait alors qu'il demandait si l'eau était bonne. "Va te faire foutre, Nate." lança-t-elle en blaguant. Okay, peut-être l'avait-elle chercher en lui proposant de sauter, mais ce n'était pas une excuse pour la virer en bas toute seule. Il sautait à l'eau pour la rejoindre, de toute façon.

Le summum de son arrogance se présenta juste après, alors qu'il osait lui dire qu'il n'avait pas cherché bien loin, qu'elle n'aurait eu qu'à regarder les panneaux au lieu de le détailler pour se rendre compte de leur destination. Elle joua aussitôt avec le bijou de sa langue, plissant les yeux, à moitié amusée et à moitié presqu'insultée de ce qu'il avançait. Alors c'était elle qui le reluquait trop, hein? Pas l'inverse? Il la prenait définitivement pour une idiote. Malgré ses bras qui l'agrippait de dos et son menton déposé sur son trapèze, Liv n'eut aucune difficulté à se défaire de cette emprise en filant simplement sous l'eau. Elle était agile, dans son élément, ayant passé le plus clair de sa jeunesse à travailler comme sauveteur, avant de faire partie de l'équipe des scènes de crime de la police de Portland. Il aurait été faux de dire, en revanche, qu'elle ne regrettait pas sa décision de décoller sa peau humide de la sienne.

Mais il fallait continuer de résister. Elle lui tournait autour comme un requin, s'amusant un peu à ses dépends et profitant du fait que son t-shirt trempé lui collait à la peau, découpant chacun de ses muscles.  Peut-être était-ce un peu pour lui montrer ce que ça faisait, ou simplement pour son plaisir. "Je connais bien les gars dans ton genre, Nathan." commença-t-elle à déballer d'une voix plus chaude qu'à l'habitude. Elle lui avait déjà dit qu'elle n'arrivait pas à le saisir, mais elle était persuadée que oui, maintenant. "Tu veux que jouer. " May savait qu'elle ne devait pas tomber pour lui. Son paroles valaient aussi bien pour elle que pour le brun. "Je veux bien croire qu'il faut s'amuser un peu, sinon à quoi bon affronter ce monde, mais pas à n'importe quel prix." Goldenberg avait fait une pause, un tantinet plus sérieuse, avant de reprendre. "Tu m'auras pas. Alors calme-toi un peu, okay?" On ne voyait plus que ses yeux pâles, maintenant. Elle avait enfoui le reste de son visage sous l'eau, se protégeant peut-être un peu de lui, avant de l'obliger à aller sous l'eau, appuyant de toutes ses forces sur ses épaules carrées pour le submerger, se marrant bien d'avoir autant de difficultés. Et en espérant ce discours convaincant, elle avait nagé gracieusement plus près du bord, installant ses coudes sur les rebord d'un petit rocher afin de profiter un peu de la vue. Et elle ne parlait pas de Nathan ici.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: This is letting go /!\   
Revenir en haut Aller en bas  
- This is letting go /!\ -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: