The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Time has come -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau militaire - Pistolet 9mm - Fusil M4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/12/2017
Messages : 1449
Age IRL : 36
MessageSujet: Re: Time has come   Sam 30 Juin 2018 - 12:14
Time has come

« Oui on est presque arrivées, plus que quelques minutes … »

Le ton de la serveuse était froid et distant. Jenna avait clairement l’esprit ailleurs depuis cette soirée catastrophique où elle avait essayé de mettre fin à ses jours. Nerveusement elle passait une main sur le bandage à son poignet, tout en essayant de maintenir le véhicule sur la route. Elle avait déjà failli tuer tout le monde une fois, autant éviter de recommencer. Gardant les yeux fixés sur la route elle discernait à travers les arbres de la forêt un endroit qu’elle avait déjà visité lors de sa venue au Ranch avec les American Dream. La destination était toute proche. Ralentissant l’allure du convoi la serveuse fit un signe de la main pour montrer aux passagers les premiers bâtiments qui se dessinaient à l’horizon.

Ralentissant encore un peu, Jenna approchait l’entrée du Ranch au pas afin de ne pas provoquer plus d’animosité que nécessaire avant de stopper le véhicule légèrement en travers. Les deux mains sur le volant elle poussait un soupir avant de couper le contact. Ils étaient arrivés, les choses sérieuses allaient commencer.

« Nous y voilà ! »

Jenna se retournait vers l’étudiante. Evelyn avait l’air assez remontée, elle devait avoir une forme de stress car elle allait devoir gérer tout un groupe lors d’une opération face à des gens qui ne les considéraient pas comme les bienvenues. Après tout ils venaient là pour dépouiller des survivants. Jenna se moquait éperdument de comment allait se dérouler ce moment, elle n’était là que pour s’aérer l’esprit et penser à autre chose qu’au fait qu’elle risquait de perdre Lucas à jamais. Elle n’avait pas eu l’occasion de parler avec lui et elle appréhendait cette discussion, après tout elle était totalement en faute. Quoi qu’il en soit il fallait qu’elle se concentre sur autre chose.

« Alors on procède comment ? Tu parles et on écoute sans bouger ? »

Le ton de Jenna était toujours aussi froid. Elle n’avait rien contre Evelyn mais à cet instant, elle détestait le monde entier et plus particulièrement elle-même. Repassant nerveusement une main sur le bandage, elle ouvrait la porte de la voiture sans attendre quelque réponse que ce soit à sa question. Au loin les habitants du Ranch semblaient s’afférer à leurs tâches quotidiennes, c’était à se demander s’ils avaient remarqué leur arrivée.
by lumos maxima


Look into my eyes
You will see
What you mean to me
Search your heart
Search your soul
And when you find me there, you'll search no more

Don't tell me it's not worth tryin' for
You can't tell me it's not worth dyin' for
You know it's true
Everything I do
I do it for you


Everythinbg I Do, I Do it for You

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  https://lieenah.wordpress.com/ 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 - Couteau Récupéré : mitrailleur MP5 et gilet pare balle
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/04/2017
Messages : 977
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Time has come   Mar 3 Juil 2018 - 9:51

La militaire avait le don de rehausser le moral de la trentenaire par son humour et son franc parlé. Elle pouvait se fier à elle et aussi surprenant que ça puisse paraître, elle s’était beaucoup rapprochée de Serena depuis son arrivée. Sa mentalité, sa force et sa personnalité avait beaucoup plus à la trentenaire. Aujourd’hui, elle la considérait comme une grande amie, ce n’était pas plus que cela.

A sa remarque, Caro ne put s’empêcher de sourire « C’est évident que non » répondit-elle sur un ton légèrement enjoué. La situation n’aidait guère les membres du ranch à avoir une vie stable. Du moins, la plus stable qui soit en étant entouré du danger. Il fallait vivre avec et d’autant plus que cette fois, le clan ennemi les attendraient au tournant. Comment prévoir quoi que ce soit, si ce n’est pour leur survie ? Serena redevint plus sérieuse lorsque l’interrogation plana sur Caroline. Bras en appui sur ses genoux, tenant le livre dans ses mains, elle le regarda comme s’il détenait la réponse « Je sais qu’ils sont toujours là, alors on reste debout » finit-elle par avouer. Lulu, Jeff, Caleb et les enfants étaient toujours en vie, cela ne pouvait être autrement. S’ils cachaient leurs morts s’en était terminé pour eux et le Ranch se rendrait compte de la supercherie. Rien qu’à y penser, la vétérinaire avait les nerfs et le regard emplit de rage. Elle cachait cette part en elle pour ne la ressortir que le moment venu.

Plus que tout, ils pouvaient compter les uns sur les autres pour ne pas perdre pied et avancer doucement mais aveuglé par la vie de leurs compagnons prisonniers. Combien de temps cela devait-il durer ? Allez-t-ils capituler tout l’été ? Car l’asservissement ne tiendra pas l’éternité. Bon nombre ici le savait. Clignant des paupières pour rejoindre le présent, elle afficha un regard de gratitude à son amie avant de lancer « Le plus dur rest’ … » soudain Caro se tut, tournant la tête brutalement, sondant les bois et l’entrée du Ranch.

« T’as entendu ?? ». Elles percevaient le bruit des véhicules freiner, de moteurs qui s’essoufflaient, et des portières s’ouvrir et se fermer. Et clairement ceux du Ranch ne se garait jamais devant l’entrée. Ce n’était donc pas le groupe qui était partie sur le terrain plus tôt. Elle se leva d’un bond, posant le livre sur les marches « Et merde, merde !! » Angoissée, elle espérait que les binômes en tour de garde apercevraient qui arrivait.

« J’vais chercher mon couteau à l’infirmerie, faut dire à tout le monde de rester tranquille à l’intérieur, tu as ce qu’il faut ? » dit-elle alarmée voir si Serena avait de quoi se défendre. Si ces connards se ramenaient pour leur butin, Caroline devra s’armer de courage pour ne pas leur arracher la tête …



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet semi-automatique SIG Sauer P320, tournevis et tisonnier en fer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 334
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Time has come   Jeu 5 Juil 2018 - 3:30
Rester debout pour eux. Un sourire étira les lèvres de la militaire quand elle avait entendu ces douces paroles de la bouche de son amie. Oui, rien de plus vrai. Il fallait rester forts parce qu'eux n'avaient pas le choix de l'être, là-bas, à son plus grand regret. Caroline allait peut-être se confier ensuite, mais elle arrêta sa phrase soudainement, l'oeil attiré par cette volonté de découvrir ce qui causait ce bourdonnement soudain, un peu plus loin. Des bruits de moteur mourraient à l'entrée du ranch alors qu'elle réalisait rapidement qu'ils étaient bel et bien là. Ces enfoirés de première. Mais rien ne devait paraître, elle se le répétait. Et en voyant son amie qui semblait se heurter à la panique, elle voulu la ramener un peu à l'ordre pour accorder ses violons avec elle comme elle le ferait plus tard avec les autres. Pas le choix; ils devraient tous faire preuve de diplomatie. Elle n'attendait rien de moins des siens. S'étant levée en même temps qu'elle, la brune avait posé chacune de ses mains sur ses épaules, plantant son regard noisette dans le sien, l'air bien sérieux. "Okay, ça va aller. Il faut rester calme, Caro. Faire exactement comme tu viens tout juste de me dire; garder la tête froide, et le faire pour eux." Et même si elle faisait allusion à chacun des otages, Caroline savait très bien de qui elle parlait en particulier.

Elle posa ensuite les yeux sur les deux jeunes gens qui guettaient l'entrée. Ils s'alarmaient, tout comme elles, au fond. L'adrénaline faisait son effet, et pour Sere elle était particulièrement utile pour se concentrer à la tâche. Elle respira un bon coup avant de finalement répondre de nouveau à Caro. "Mais ne prend que le couteau, hein?" avait-elle suggéré à son aînée, sans toutefois lui reprocher de vouloir seulement se protéger. Pour autant qu'elle ne le brandisse pas délibérément en exposant cette rage qu'elle lui connaissait... Ces dingues étaient assez fous pour s'irriter de tout et de rien. "Faudra seulement le dissimuler un peu, tu crois pas? Je ne veux vraiment pas les provoquer. Allez, je viens avec toi." reprit-elle en osant un mince sourire, se voulant encourageante. Elle allait leur servir le plus grand théâtre de sa vie, et elle s'en savait parfaitement capable. La brune avait donc suivi la jeune femme qui s'était outillé de sa précieuse arme blanche, alors que Serena avait déjà son fidèle tisonnier accroché à elle, habituellement le long de sa cuisse. Sans trop en faire de cas, Reena l'avait rangé un peu plus dans son dos, ne cherchant pas non plus à leur faire croire qu'ils étaient imbéciles au point de n'avoir rien sur eux. Les connards ne le croiraient pas, de toute façon.

Les deux demoiselles avaient même parcouru un peu les lieux, avisant ceux et celles qu'elles croisaient qu'il était peut-être plus sécuritaire de rester à l'intérieur, comme Caroline l'avait sagement suggéré plus tôt. Il était vrai que tout pouvait arriver, surtout avec eux, valait donc certainement mieux ne pas prendre de chance. Rejoignant Fred et Isha plus près de l'entrée, toujours avec la doc, la militaire les avait salué d'un simple signe de tête, n'essayant pas de camoufler l'ambiance lourde qui régnait à présent. À quoi bon?

"Je sais même pas ce qu'on a à leur offrir, merde. Ash' et Elena ne sont pas là non plus, quel timing." lança-t-elle, réalisant ces faits en même temps qu'elle parlait. S'entendant s'exprimer sur ce ton, l'hispanique souhaitait renverser la vapeur et se motiver un peu à passer à travers ce qui les attendait. Après tout, ils en avaient parlé tellement de fois. Ils savaient tous très bien qu'il fallait coopérer le plus possible pour maintenir cette illusion qu'ils voulaient continuer de construire. Oh, personne ne disait que ce serait simple, mais rien ne l'était. Ainsi, armée de sa légendaire positivité, elle reprit la parole. "Tout va bien se passer. On s'en tient au plan, point final. On leur fait face ensemble." dit-elle finalement un peu plus bas. Et dans sa voix, on pouvait entendre qu'elle y croyait réellement.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau arrache-clou, pistolet 9mm, couteau de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 1127
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Time has come   Ven 6 Juil 2018 - 20:25
Un mouvement à l’orée de la forêt ramena brusquement mes pensées au moment présents. Deux véhicules étaient en approche par le chemin principal qui menait au ranch – deux véhicules que je n’avais encore jamais vus sous le auvent qui nous servait de garage, probablement parce qu’ils ne nous appartenaient pas. Ils arrivaient ! Car ça ne pouvait qu’être eux. Immobile et en alerte, j’avais fixé mon regard sur le convoi qui ralentissais déjà l’allure pour finalement venir couper les moteurs, légèrement de travers, devant l’entrée du ranch. Laissant sortir son équipage, une femme au bandage à la main fut la première à mettre le pied au sol et à me confirmer qu’il s’agissait bel et bien des envahisseurs venu réclamer leur payement. Ainsi, le moment redouté était arrivé et cette journée, d’abord ordinaire, prenait maintenant un tout autre tournant.

Dans un mélange d’appréhension et d’anxiété qui me nouait les trippes et engourdissait mes mouvements, mes mains ratèrent l’attrapé du dernier flip de mon marteau qui alla lourdement s’écraser au sol, de l’autre côté de la barrière. J’entendais déjà Isha s’activer à mes côtés et se précipiter pour sonner l’alarme. « Lort! » jurais-je entre mes dents, dans ma langue natale – qui avait d’ailleurs beaucoup plus de signification pour moi que n’importe quel autres mots anglais. Bondissant par dessus la barrière qui n’avait pas plus d’un mètre de haut d'où je me tenais, je m’étais empressé de récupérer mon arme qui s’était planté dans l’herbe, avant de filer à vive allure pour rejoindre le Cheyenne et les autres qui s’approchaient déjà pour Les accueillir…

Je pouvais sentir une boule compacte se former dans mon estomac, noué par ce sentiment d’urgence et toute cette agitation qui se déchargeait en moi tel un courant électrique particulièrement puissant. L’anticipation de ce moment avait été sur toutes les lèvres et dans tous les esprits depuis que les Remnants et leurs alliés nous avaient annoncés qu’ils reviendraient. Nous nous étions préparé du mieux que nous l’avions pu. Tentant d’imaginer tous les scénarios possibles pour élaborer des pistes de solutions à court et à long thermes. Doublant les sorties de ravitaillements et stockant le tout dans l’ancienne étable, mais rien ne nous assurait que ce serait suffisant. Les choses pouvaient très vite dégénéré, surtout avec les évènements de mai qui étaient encore fais dans nos mémoires. Nous avions tous les nerfs à fleur de peau… Un simple regard de travers pouvait déclencher tout un émoi. Arriverions nous à garder le contrôle sur nos émotions et s’en tenir au plan initial de coopérer calmement avec l’ennemi ? Il le fallait et pourtant, rien n’était moins sûr… Surtout sachant maintenant que je ferai partie de cette rencontre et connaissant trop bien mon tempérament hautement impulsif. J’allais devoir redoubler d’effort pour me tenir tranquille et un frisson me parcourut l’échine rien qu’à la pensée que je pourrais tout faire foirer.

J’avais rattrapé Isha au moment où Caroline et Serena le rejoignaient également. Nous saluant d’un signe de tête silencieux, nous paraissions tous beaucoup trop tendu pour parvenir à échanger des paroles. Enfin, tous, sauf peut-être Serena qui profita de ce moment pour nous rappeler l’absence d’Ashley et Elena… C’était un sacré mauvais timing, effectivement ! Les deux leaders allaient assurément s’en vouloir à mort d’être sortie du ranch au moment où Ils décidaient de s’y pointer le bout du nez ! Bien sûr, elles ne l’avaient pas voulu ainsi, c’était qu’une mauvaise coïncidence. À moins que les tarés à l’entrée n’aient justement attendu cette opportunité pour nous rendre visite ?

Je n’avais pas l’habitude d’être aussi silencieux – étant plutôt celui à qui l’on reprochait continuellement de trop parler – pourtant, là, j’étais aussi muet qu’une carpe. Ayant l’impression que si j’ouvrais la bouche, tous verraient la boule d’anxiété qui s’était logé dans mon ventre. Boule qui prenait assurément de l’ampleur sous l’effet de cette attente, car il n’y avait rien de pire pour moi que de devoir me montrer patient. Si j’avais affronté bien des dangers depuis que l’apocalypse s’était abattu sur le monde, tous m’était tombé dessus par surprise. Cette fois-ci était différente. J’avais l’impression qu’Ils mettaient un temps fou à descendre de leurs véhicules pour nous rejoindre. L’impression – probablement faussé par mon impatience et mon ressenti à leur égard – qu’ils faisaient par exprès pour nous faire languir. Espérant ainsi nous faire craquer et leur donner une bonne raison de mettre fin à notre "accord". Cet accord qui ne nous intéressait que pour la survie des otages.

Mon marteau toujours à la main, je m’étais tenu droit, face au petit groupe qui avançait dans notre direction. Me retenant avec peine et misères de faire les cents pas tel un lion se préparant à défendre son territoire. Je n’arrivais toutefois pas à être aussi impassible que je l’aurais voulu. Laissant transparaitre mon agitation par mes doigts qui pianotaient sur le manche de mon marteau, ainsi que mon talon droit qui sautillait au sol dans des spasmes à peine conscient de ma part. La voix basse de Serena nous promettant que tout allait bien se passer me calma quelque peu les nerfs. « Oui, tout va bien se passer ! » réussi-je à chuchoter, davantage pour m’en convaincre moi-même que pour les autres.



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.
♫♪
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Time has come   Sam 7 Juil 2018 - 15:14
Deux véhicules roulaient côte à côte à une allure modérée sur la route tantôt sinueuse, tantôt linéaire, sans que Jefferson ne puisse se la représenter visuellement étant donné qu'il n'y avait pas de vitre à l'arrière. Aussi, les deux soldats présents avaient clairement fait comprendre à Nola et à lui-même qu'il valait mieux ne pas trop la ramener, surtout maintenant qu'ils étaient en territoire extérieur et que leur condition ne leur accordait aucun privilèges. Le mutisme de la jeune adulte ainsi que celui de du quadragéaire n'avait rien d'étonnant, même si le canadien s'efforçait de communiquer avec elle par le biais de chuchotements afin de la canaliser. " Psst , tu penses qu'ils vont tenir parole ? " fut la question qui le déstabilisa quelque peu. " C'est difficile à dire ... Il me semble que pendant la Seconde Guerre Mondiale, on avait aussi proposé aux juifs de partir un jour quelque part, et je doute qu'ils aient apprécié pourtant... " son trait d'humour noir réussit à faire rire l'adolescente, même si la situation n'avait rien de drôle ou d'enviable, et qu'il n'avait aucune foutue idée de comment les choses allaient se  dérouler. C'était malheureusement compliqué de ne pas être un peu pessimiste, et sans doute plus qu'à l'ordinaire.

Quarante-quatre jours qu'ils avaient été fait otages. Quarante-quatre couchers de soleil et quelques millions d'étoiles qu'il n'avait pas pu contempler avec Caroline, dont les traits restaient gravés dans sa mémoire. Il s'y raccrochait désespérément, quitte à s’évertuer -en vain- à convaincre ses sens de lui permettre de ressentir sa présence, d'une manière ou d'une autre, rien que pour apaiser la solitude et le gouffre dans lequel plongeait peu à peu son esprit. Et le pire dans tout ça, ce qui était certain, c'est que le rouquin en avait conscience, mais semblait s'y accommoder. Il était suffisamment résigné pour s'adapter à sa vie d'otage, mais pas assez pour autant renoncer à de lendemains meilleurs.

Le trajet s'interrompit de manière significative pendant quelques secondes, alors que le chauffeur s'insurgeait visiblement de la conduite d'un de ses condisciples... Aucun accident ne fut toutefois à déplorer alors que la route reprenait de plus belle, vers quel objectif ? Étaient-t-ils mutés ailleurs ? Emmenés sur le terrain pour servir de bétail aux rôdeurs ? Ils ne leur avaient rien dit. Le rouquin se souvenait avoir fini par se confier un peu plus qu'il ne l'avait pas prévu à une de leurs ravisseuse, qui était du voyage aujourd'hui, à propos de sa compagne. Est-ce que cette information allait se retourner contre lui d'une manière ou d'une autre et porter préjudice au Ranch ? Ce n'est pas comme si ils n'avaient pas suffisamment de marge d'action pour ne pas se le permettre...

C'est plein d'appréhensions que le canadien se redressa de la banquette, alors que les roues du véhicule crissaient sur les graviers et que plusieurs manœuvres étaient réalisées par le conducteur pour se garer, apparemment arrivés à destination. Il n'était pas plus rassuré qu'à l'accoutumée, mais il était soulagé de se dire qu'au moins, ses questions ne tarderaient sans doute pas à trouver des réponses.
Revenir en haut Aller en bas  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1196
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Time has come   Sam 7 Juil 2018 - 16:57
Time has come


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Elle était tendue, ce n'était pas nouveau, bien avant de monter dans cette fichue bagnole elle l'était, le matin même, en avalant un café quasiment froid, face à Donovan dans la cuisine affreuse, elle l'était. Il avait eu bon la rassurer, lui dire que personne ne ferait quoi que ce soit de con, parce qu'ils tenaient entre leurs mains plusieurs personnes de se Ranch, Evelyn n'était pas rassurée. Mais ça irait, Takeo avait fini par se calmer, Jenna était froide comme le givre mais ça, ça ne changeait pas de celle qu'elle côtoyait tous les jours pour le boulot, elle s'y accommoderait, quant à Homer, si elle croisa son regard une dernière fois – en jetant un œil par delà le rétro centrale, qu'il lui offrit un sourire, elle n'y répondit pas, déjà à cogiter les milles choses que lui avait inculqué June. Phelbs avait glané quelques informations non négligeables en se rendant ici même, là où les pneus crissaient enfin jusqu'à cesser totalement de rouler. Elle devait garder ça en tête et ne guère oublier ce que lui avait quémandé sa supérieure. Beaucoup de choses à retenir, autant à anticiper pour éviter que les choses se passent mal. En somme, alors qu'elle fixait les quelques personnes de ce Ranch, à peine la voiture fut elle garée, Evelyn savait qu'elle devrait avoir des yeux et des oreilles partout. Elle était entourée, bien entourée, parfaitement préservée, préparée aussi, mais jouer les détecteur de mensonges sur pattes n'était pas encore son truc et, malgré tout, il lui faudrait démêler le faux du vrai car, de toute évidence, et pour être sous leur joug depuis plus d'un mois, Collins avait parfaitement conscience que leurs interlocuteurs pourraient tenter de mentir, de jouer, pour préserver ce qu'il ne désirait guère voir disparaître. A savoir : trop de vivres, trop de minutions ou de médicaments.....

Encore installée sur le siège avant, tandis que les autres quittaient l'habitacle, elle avait donné ses dernières recommandations à Jenna. Elle parlerait oui, après tout d'eux tous ici présents, et même si elle restait humble, plus humble que certains autres, c'était elle la plus diplomate. En revanche, si ça tournait mal, Farrel avait ordre de tirer à vu si c'était nécessaire. Si l'un menaçait autrement que verbalement, s'il y avait la moindre attaque physique, c'était moche à dire, mais Collins – bien que très humaine – ferait exécuter avant qu'on les touche eux. Tout ira bien, il te l'a dit tout ira bien... Murmura-t-elle avant d'ouvrir la portière pour embrasser l'air chaud de l'extérieur. Jenna dirigerait Takeo et Homer, ainsi que les deux autres membres de l'expédition – du second véhicule – qu'elle vit descendre et prêts à ouvrir l'arrière du fourgon. S'approchant d'eux, elle le fit elle même. Ce n'était guère du bétail mais des gens, des gens importants car ils leur servaient autant de moyen de pression qu'ils avaient de valeur aux regards de ceux amassés derrière la barrière. Capturant le regard du dénommé Jeff, Evy lui offrit un sourire ainsi qu'à Nola.

- Vous pouvez descendre, Lâcha-t-elle avant de les prévenir une dernière fois. rien d'inconsidéré, rien de fou et tout ce passera pour le mieux.

Si elle avait emmené deux otages plutôt qu'un, c'était uniquement car l'homme de ce duo l'avait touché. Si elle avait été à sa place, ou à la place de celle qui n'espérait que le revoir, sans doute aurait-elle apprécié le geste. Tout ce qu'elle espérait, en retour, ce fut qu'il reste à sa place et ne fasse rien de stupide sans quoi les conséquences seraient aussi désastreuses pour lui que pour elle même qui ne savait que trop bien combien il n'était guère évident d'exécuter des choses, pour ainsi dire, inhumaines. Laissant ses deux collègues s'occuper de les amener auprès d'eux, Evelyn revint vers le groupe formé par Jenna. Devant elle se tenaient quatre personnes, deux hommes, deux femmes. L'un des deux gars avait un marteau à la main, une chose qu'elle s'empressa d'indiquer à Jenna en un simple regard, avant de dégager sa surchemise pour qu'eux aussi puissent constater qu'elle n'était pas là les mains vides, que s'il fallait, et bien que jeune, elle ferait ce qui devait être fait.

- Je vous fais grâce de la politesse pourtant les salutations sont toujours les bienvenues, Sourit-elle avant d'avancer d'un pas pour dépeindre leurs traits. Son cœur battait la chamade mais son visage juvénile ne trahissait pas la moindre trace de stress. Merci Phebs pour l'enseignement, merci Donovan pour lui avoir appris à gérer sa peur. Bonjour à vous. Lâcha la jeune fille avant de reprendre. Nous sommes là pour récupérer ce que vous vous êtes engagés à nous fournir, mais nous ne sommes pas venus seuls, nous avions convenu d'un arrangement à votre égard nous aussi. Indiquant aux autres de venir, Jefferson et Nola purent enfin revoir les leurs sans encore les rejoindre. Vous allez pouvoir passer un peu de temps avec vos proches, sous surveillance ça va de soi, le temps de l'échange. J'espère pour vous, comme pour moi, que tout ce passera bien, il serait déplorable de laisser les choses s'envenimer. Takeo se chargerait d'escorter les otages avec Homer, tandis qu'elle et Jenna s'occuperaient du reste. Bien, avant toutes choses, qui est en charge de nous recevoir et nous fournir ce que nous sommes susceptibles d'emporter ?

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau militaire - Pistolet 9mm - Fusil M4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/12/2017
Messages : 1449
Age IRL : 36
MessageSujet: Re: Time has come   Dim 8 Juil 2018 - 21:28
Time has come

Putain que cette journée allait être longue. Jenna avait quitté la voiture la première et les rayons de soleil se reflétaient dans ses cheveux blonds/roux. Elle n’avait même pas prêté attention au comité d’accueil qui était là. Le petit groupe de fermiers devant l’entrée devait avoir le moral à zéro et la colère au max. Ils n’avaient aucune envie de coopérer mais ils n’avaient pas le choix, aussi il allait falloir se méfier de leur réaction. La serveuse avait ouvert le coffre de la voiture pour récupérer son fusil automatique. Il devenait une habitude sur elle, elle ne sortait plus jamais sans. Elle prenait aussi soin de vérifier que son couteau fétiche était bien à sa taille, sait-on jamais. Alors qu’elle finissait de s’équiper, tout le monde était sorti des voitures. Jenna avait reçu ses ordres de la nouvelle « Commander in Chief » en la personne d’Evelyn. C’est que la gosse commençait à montrer les crocs depuis qu’elle côtoyait l’autre peste de June. Mais elle prenait de l’assurance aussi et ce n’était pas plus mal, parce que si la protéger n’était pas un cas de conscience, aujourd’hui elle n’avait aucune envie de prendre une balle à sa place … à la place de personne en fait. Jenna n’était clairement pas dans son assiette, plus glaciale que jamais, plus en colère que toujours. Serrant les mains sur la crosse de son fusil elle serrait les dents en refermant le coffre du véhicule évitant de jurer ou de cogner dedans.

La serveuse jetait un œil sur la chef qui lui indiquait un des fermiers avec un marteau. Il ne représentait pas une menace directe mais il ne fallait pas qu’il croit qu’il avait la moindre de pouvoir l’ouvrir ou d’imposer quoi que ce soit. Otant la sécurité de son arme automatique elle avançait vers le fermier et tout en se raclant la gorge en premier pour être sûre que sa voix soit bien entendue « Tu poses ça de suite au sol et tu le dégages de quelques mètres avec le pied ! » se tenant droite devant le fermier a à peine cinq mètres elle levait le canon de son arme suffisamment pour être prête à faire feu. Lui laissant à peine le temps de réagir elle réitérait son ordre en haussant un peu plus la voix « T’es sourd ? Pose ça et vite ! » les mains de la serveuse se serraient encore un peu plus sur la crosse et la gâchette de son arme. Sa respiration commençait à s’accélérer. Fixant le groupe de fermiers elle n’avait en tête que les évènements avec Lucas et Nathan. Le sang commençait à battre à tout rompre dans ses veines, la colère revenait en elle comme un tsunami. Elle devait se contrôler, Collins avait été claire. De la légitime défense rien de plus. On ne tirait pas les premiers. Non loin de Jenna, Evelyn commençait sa tirade sur l’accord les otages tout ça et cela avait le mérite de calmer les ardeurs de la serveuse.

Il fallait que Jenna se reconcentre sur sa mission. Et sa mission elle était simple, il fallait qu’elle surveille tout ce qui allait se passer et surtout qu’elle fasse office de garde du corps à la jeune Collins. Posant à nouveau le regard sur le fermier au marteau elle fronçait les sourcils « Ca doit rendre sourd ou con de planter des radis … pose ce putain de truc au sol ! » Cherchant ensuite le regard d’Evelyn, Jenna avait besoin de savoir la suite à donner si jamais le pécor ne voulait pas obtempérer.
by lumos maxima


Look into my eyes
You will see
What you mean to me
Search your heart
Search your soul
And when you find me there, you'll search no more

Don't tell me it's not worth tryin' for
You can't tell me it's not worth dyin' for
You know it's true
Everything I do
I do it for you


Everythinbg I Do, I Do it for You

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  https://lieenah.wordpress.com/ 
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Time has come   
Revenir en haut Aller en bas  
- Time has come -
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: