The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Time has come -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet semi-automatique SIG Sauer P320, tournevis et tisonnier en fer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 334
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Time has come   Mer 25 Juil 2018 - 3:19
Une minute? La blondinette avait besoin d'un petit moment pour raisonner l'esprit échauffé de sa collègue? Intéressant. La brune scrutait absolument tout autour d'elle, analysant les faits et gestes de leurs ennemis en affichant probablement son éternel air sérieux comme si elle était de nouveau en mission en Afghanistan. Elle se hasarda à jeter un regard à Fred, le questionnant sans parler par rapport à sa petite crise. Sinon quoi, hein? Déjà, il se frottait au danger. Si ses yeux étaient sévères à son égard, elle savait bien que sa réaction ne traduisait que son besoin de vengeance légitime. C'est qu'il était acharné, le petit, il fallait au moins lui donner ça. Et pourtant, comme elle disait toujours; chaque chose en son temps. Or, il allait devoir se calmer, d'une façon ou d'une autre, et si elle le fixait encore c'était bien pour qu'il le comprenne.

Alors que les gens de l'île déployaient leur plan pour les contenir, Serena se montrait patiente, comme à l'habitude, mais dans son crâne un tas de choses filaient déjà. Elle toisait de loin Caroline qui rejoignait Jeff, accrochant un sourire à ses lèvres parce qu'il fallait bien voir le côté positif de cette journée; son amie pouvait enfin être soulagée - momentanément, certes - de cette douleur qui lui brûlait le coeur depuis maintenant trop longtemps. La militaire était passablement encouragée par ces retrouvailles et par le fait que ces tortionnaires tenaient parole, jusqu'ici. Enfin, même s'ils venaient tout juste de se pointer et qu'ils étaient la raison même des déchirements du Ranch.

Elle préparait chaque étape à l'avance dans son esprit, anticipant ce qu'ils allaient bien pouvoir demander, regarder et noter. La militaire savait parfaitement qu'ils voudraient obtenir des informations. Mais elle s'y était préparé, après tout, c'était littéralement son travail d'antan d'être meilleure stratège que les autres. Bien entendu, les événements de mai demeuraient une première pour elle. Et dans les faits, la formation pour s'adapter à la fin du monde et à la levée des connards qui se croyaient tout permis - elle parlait d'eux et non pas des morts - n'existait toujours pas.

Son attention se reporta enfin sur celle qui avait l'air d'une gamine, l'écoutant annoncer qu'elle et son copain étaient prêts à les suivre. Il était quoi, lui, son garde du corps? Non parce qu'il n'avait pas dit un mot et franchement, il ne semblait pas être le crayon le plus aiguisé de la boîte. Peu importait. La tension était intense, elle ne la fuyait pas, l'acceptait même pour rester concentrée. Et voilà que la demoiselle de l'île se permettait une tentative de blague pour détendre l'atmosphère? Reena avait durement posé son regard noisette sur elle, se posant de sérieuses questions à son compte. Comment pouvait-elle être naïve au point de croire que cet échange pouvait être allégé par une plaisanterie? Ne calculait-elle pas toute la merde qu'ils avaient foutus ici? Honnêtement, Sere ne savait pas réellement comment réagir à ses paroles. Elle n'allait quand même pas lui baiser les pieds, à cette gosse, mais voilà, elle ne pouvait pas non plus lui dire d'aller se faire foutre. Surtout qu'elle avait cette espèce de nervosité imprimée sur ses traits fins.

"...C'est par ici." avait-elle seulement répondu sur un ton neutre en ignorant finalement ce qu'elle venait de lancer maladroitement, réprimant l'envie de lui répondre autre chose que ces mots bien sages. Quelques minutes avaient été suffisantes pour marcher jusqu'à l'ancienne étable de leur groupe, reconvertie depuis un moment en espace de stockage autant pour leurs voitures que pour ce qui leur était réservé à eux. Devant la façade, Serena s'arrêta avant de s'adresser à celle qui était visiblement en charge de l'opération. "On honore notre part du marché, et vous faites la même chose de votre côté." Et même si son ton était catégorique, il ne défiait pas pour autant la miss. C'était simplement une question cachée. L'hispanique voulait que la petite blonde lui assure que le deal serait toujours respecté avant d'entrer, c'était le seul semblant de contrôle qu'il lui restait, et le seul dont elle pouvait faire part sans risquer de causer un émoi qu'elle pourrait regretter.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau arrache-clou, pistolet 9mm, couteau de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 1127
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Time has come   Lun 6 Aoû 2018 - 3:42
Serena avait calmement offert qu’on la suivre. Demandant judicieusement leur accord avant de prendre les devant pour guider la progression vers l’ancienne étable reconvertie en entrepôt ; là où se trouvaient les vives que l’on avait accumulé pour eux. La moitié de tout ce que l’on possédait, et puis quoi encore ?! J’espérais sincèrement que cette moitié là, stockée dans l’étable, allait leur convenir et qu’il n’y aurait pas d’histoire… car les histoires avec eux avaient la très fâcheuse tendance à mal finir pour nous. Entre temps, j’admirais la patience pragmatique dont faisait preuve l’ex militaire, patience que je n’avais décidément pas – ne pouvant m’empêcher de tiquer lorsque la blonde en charge de l’autre groupe demanda une minute pour s’entretenir avec les siens. Nous faisant signe de patienter encore un peu, avant d’aller échanger des messes basses avec l’autre nerveuse qui m’avait gueulé dessus. Ayant probablement besoin d’un moment pour raisonner l’esprit échauffé de sa collègue ? J’avais réprimé un sourire à cette idée, bien malgré moi.

Puis, mon regard croisa celui sévère de Serena alors que cette dernière semblait questionner silencieusement mes derniers agissements. Allais-je moi aussi subir des réprimandes pour mon esprit échauffé ? Je devais reconnaitre que je m'étais montré plutôt imprudent... Je n’aurais jamais du leur tenir tête de la sorte, jamais du me frotter au danger comme je l’avais fait un peu plus tôt. Je savais pertinemment que j'avais risqué gros avec mon orgueil indomptable. Il fallait collaborer et faire profil bas ; c’était le plan que l’on s'était donné de respecter pour la sécurité de tous et pourtant, j’avais ce besoin de vengeance qui me brulait les entrailles. J'avais beau savoir que j’avais commis une erreur, il m’en coutait néanmoins de le reconnaître. J’étais tellement en rogne… en rogne de devoir rendre des comptes à ces cinglés qui avaient débarqué sur nos terres en revendiquant la moitié de nos biens. Prenant des otages avec eux et laissant des morts dans leur sillage. Ils avaient semés la terreur sur le ranch et troublé la quiétude que l'on avait si chèrement gagnée. Et malgré tout, il fallait leur obéir sans rien dire ?

Serena continuait de me fixer, de plus en plus insistante, si bien que j’avais finit pas capituler en levant les yeux au ciel. Lâchant un grognement à peine audible pour signifier que j’avais compris, que je me tiendrais calme – du moins, que j’essayerais très sincèrement. Puis, la blonde face à nous avait repris la parole à notre attention, répartissant les troupes. Deux d’entre eux resteraient avec Caro, Jeff, Nola et Isha, deux autres – dont elle même – partiraient avec moi et Serena vers l’étable, alors que le reste, garderait bien sagement leur position près de leurs véhicules. Ainsi, la nerveuse était assignée aux otages. C’était aussi bien comme ça. Je n’aurais pas à subir son tempérament explosif alors que j’avais moi-même bien du mal à me contenir. Mais si j’étais soulagé de ne pas avoir cette bombe à retardement dans les pattes, je n’en demeurais pas moins inquiet pour les autres qui auraient à la supporter. Une part de moi aurait préféré garder un œil sur elle…

Lorsque la demoiselle en charge de l’opération nous fit enfin signe de prendre les devants, Serena ne se fit pas prier pour ouvrir la marche – ignorant la plaisanterie qu'avait lancé la blonde. D'ailleurs, dans un contexte autre, j’aurais très certainement rigolé et peut-être même participé à cette tentative manifeste pour détendre l’atmosphère qui était atrocement tendue, mais dans la situation où nous nous trouvions, le rire qui aurait sortie de ma bouche aurait été beaucoup trop ironique… Je m’étais donc également abstenu de réagir, leur emboitant simplement le pas en observant de loin les retrouvailles de Caroline et Jeff – retrouvailles qui était à la fois belle et triste à voir. Encore quelques minutes de marche et nous rejoignions l’étable en face de laquelle Serena s’arrêta. Allaient-ils réellement honorer leur part du marché comme l'on honorait la nôtre ? Allaient-ils se satisfaire des réserves que l'on avait mis de côté pour eux ? Tous cela restait à voir… Pour l'heure actuelle, mes iris bleu se contentaient de fixer avec attention le visage de la blondinette. Attendant sa réponse avec une impatience qui transparaissait dans chacun de mes traits. J’avais plus que hâte d’en finir avec cette rencontre qui commençait à peser lourd sur nos épaules !



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.
♫♪
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Time has come   Dim 26 Aoû 2018 - 13:59
Elle était là, tout ce qu'il avait voulu, tout ce dont il avait besoin, juste ici. Les mots étaient superflus, que ce soit les directives de Evelyn ou la pression que Jenna exerçait sur Frederik où ses tentatives d'intimidation. Rien de ce qu'ils ne pourraient dire ne pourrait le détourner de cet étrange sentiment, sur lequel il ne parvenait pas à mettre de mots et qui lui faisait déjà bien assez mal, alors que sa démarche peu assurée était compensée par de brusques coups à l'épaule de la part de Takeo, qui ne semblait pas trop réticent à utiliser l'excès de zèle quand il s'agissait d'appliquer les ordres.

Sans doute qu'il aurait préféré autre chose, plutôt que de sentir le malaise chez ses camardes qu'il revoyait eux-aussi pour la première fois. Lui offrir une scène de retrouvailles à sa hauteur, et se contenter de l'opportunité qu'il avait de la revoir... Même si ce ne serait que de courte durée, il le savait. Jeff se sentit presque immédiatement stupide de lui avoir dit à quel point elle lui avait manqué, jamais l'un ou l'autre n'en avaient douté... L'étreinte qu'ils partagèrent lui rappelait tout ce à quoi il avait choisi de renoncer, ce jour funeste, l'emplissant alors d'une chaleur douloureusement réconfortante, parce que chaque seconde comptait, et elles ne seraient pas nombreuses, ce moment privilégié gâché par les plaisanteries complètement déplacées de ceux chargés de les surveiller. Le rouquin détaillait d'un regard complètement abattu celle qu'il aimait tant, remarquant que malgré ses traits tirés par la fatigue, elle semblait en bonne santé.

Ils s'embrassèrent alors, témoignant de l'amour qu'ils se portaient, essayant tout de même d'en profiter, tant qu'ils en avaient encore le temps, et bien que devant faire abstraction des railleries de ceux qui les observaient. Comme si se réjouir du désarroi de deux êtres humains qui n'avaient rien demandés avait déjà profité à qui que ce soit... Le rouquin resserra son étreinte sur sa compagne, certain qu'elle savait que cela comptait bien plus que de créer davantage de problèmes. " Je... Je vais bien, on a un endroit où loger, Hope et Liam vont bien eux-aussi... " il regarda alors un peu autour de lui, ayant l'impression d'entendre les tics et tacs d'une horloge résonner à l'intérieur de son esprit. " On les aide à réhabiliter un quartier, mais j'ai aucune d'idée d'où ça se trouve... " il baissa alors les yeux, prenant les mains de la jeune femme. " Jamais ils la fermeront hein... " souffla-t-il alors qu'il aurait aimé avoir la capacité de tout recommencer, ailleurs. " Et toi, ça va ? Et les autres ? ... " Et si d'ici à ce que quelque chose se passe, quelqu'un était imprudent, ou que le deal ne semble plus aussi bien à leurs yeux... C'était cette attente qui rongeait plus qu'autre chose, cette continuelle attente à laquelle ils ne pouvaient pas se soustraire, incapables de prévoir comment tout ceci finirait par se terminer...
Revenir en haut Aller en bas  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1196
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Time has come   Mar 28 Aoû 2018 - 9:07
Time has come


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Collins n'était pas sereine, pas une minute, si elle en donnait l'impression, ce n'était que l'enseignement de l'avocate qui avait déteint sur elle. Hors de question de montrer ses faiblesses ici. Ces gens n'étaient pas des proches, encore moins des personnes familières auxquelles on pouvait pleinement se fier. Tout ça était bien ancré dans son crâne. Aussi jeune était-elle, l'assistante n'était pourtant pas bête, ce n'était certainement pas quelques boutades qui dénoueraient la situation, ou décrisperaient les lèvres scellées des deux personnes qu'elle suivait tout en donnant maints coups d’œil au décor alentour. Chaque détail avait son importance, chaque visage tout autant. En peu de temps, bien que ce dernier sembla s'étirer au dessus d'elle et Mills, et Evelyn pouvait déposer les yeux sur une ancienne étable. Prête à entrer à la suite de la brune et du jeune homme précédemment menacé par la serveuse, ce furent les mots de son interlocutrice qui l'obligèrent à se figer.

Cette fille était-elle aveugle ou dénuée d'intellect ? Parce qu'il lui semblait déjà respecter la part du « marché » comme elle le disait. Jefferson et Nola étaient en bonne santé, sans un bleu, sans une égratignure, et même si le Japonais et Farrel les gardaient à l’œil durant leur moment avec ceux que les deux otages désiraient serrer dans leurs bras, la blonde avait bien respecté la parole de Zack et Ela. En guise de réponse à ce qui lui semblait être une question dissimulée, Collins se contenta d'esquisser un sourire énigmatique. Ses yeux noisette voguèrent des traits mates de la jeune femme à ceux du brun qui l'accompagnait.

- Vos prénoms ? Interrogea l'ex étudiante. Après tout, ils conversaient depuis plus de vingt minutes, autant mettre des noms sur ces visages qu'elle n'oublierait pas comme tout ce que ses prunelles capturaient ici. Leur laissant le temps de répondre, se permettant simplement d'appuyer son regard pour l'obtenir cette réponse, Evelyn reprit enfin. Evy, Lâcha-t-elle à son tour. Serena donc, croyez vous que si nous n'avions aucune intention de respecter le « marché », j'aurai pris la peine de vous ramener deux d'entre vous ? Son ton était neutre, un brin moralisateur tout de même du moins, elle pointait du doigt une évidence que cette même fille avait pu voir de ses propres yeux à peine les deux otages avaient quitté le van. Il n'y a donc pas à supposer que nous maintiendrons nos engagements si vous respectez les votre, c'est une évidence tout simplement. Le troc fonctionnait bien avant que le monde évolue, voyez ça comme un... Retour aux origines. Si Homer émit un rictus, Evelyn fronça les sourcils en déviant le regard dans sa direction. Il n'y a rien de drôle là dedans, l'argent n'a plus aucune valeur, l'échange de services en revanche est bien plus payant. Que Frederik et Serena se rassurent, ce n'était pas parce qu'ils ne voyaient pas leur troupe qu'ils étaient sans protection pour les vivres qu'ils leur cédaient en échange. Mais alors qu'elle invitait le duo à lui offrir l'accès à l'étable, l'un des points soulevés par June, à son passage ici, lui revint en mémoire. Vous avez un pied à terre ailleurs qu'ici ? Du moins, je m'avance peut-être un peu trop. Ce n'est qu'une supposition.

Elle le supposait, tout comme Phelbs à dire vrai. Si une partie d'entre eux avait pris les enfants par la main pour s'éloigner du Ranch, ce n'était certainement pas pour faire du camping, ce n'était pas de la route à l'improviste. Pas avec le danger extérieur, pas avec des enfants aussi jeunes pour quelques uns d'entre eux. Cependant, même si elle n'obtenait pas de réponse franche et précise, elle ancra les yeux à ceux faces à elle. Un regard pouvait en dire long, du moins, Evelyn misait bien plus sur les yeux clairs du jeune homme au flanc de la brunette. Serena avait l'air capable de plus de transparence contrairement au brun qui, étant donné son attitude quand ils avaient posé pieds à terre, était sans doute plus nerveux. Collins pouvait se tromper, néanmoins cette question en apparence innocente, lancée là comme un simple sujet de discussion, pourrait peut-être apporter de l'eau au moulin de l'alliance entre leurs rangs et ceux de leurs alliés de Renton.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau militaire - Pistolet 9mm - Fusil M4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/12/2017
Messages : 1449
Age IRL : 36
MessageSujet: Re: Time has come   Mar 28 Aoû 2018 - 9:33
Time has come

Faire la babysitter n’était pas la chose la plus passionnante qu’il lui ai été donné de faire, mais Jenna n’avait pas réellement le choix. Elle suivait les directives d’Evelyn et elles étaient claires. Surveiller les otages lors de leurs retrouvailles et surtout … rester calme. Heureusement pour elle, la serveuse n’était pas seule, Takeo lui tenait compagnie et les deux compères discutaient. Enfin se moquaient était une vision plus juste de ce qui se passait réellement. La serveuse et l’asiatique prenaient un malin plaisir à sortir raillerie sur raillerie, c’était une façon de tuer le temps qui commençait à devenir long pour la serveuse. Elle n’était pas du genre à rester sagement à attendre, elle préférait clairement l’action et avait plutôt besoin de se dépenser. Encore plus aujourd’hui après ce qu’il s’était passé avec Nathan et Lucas. Il fallait qu’elle oublie, juste pour un instant, tout ce merdier qu’elle avait mis. Esquissant un sourire nerveux elle passait maladroitement une main sur le bandage à son poignet gauche, un léger frisson lui parcourant la colonne vertébrale. Même si la blessure n’était que superficielle en soit, elle dégageait une certaine douleur au toucher, comme pour rappeler à Jenna ce qu’elle avait fait et comme pour lui faire comprendre que cela ne disparaitrait pas comme cela de sa mémoire et de la mémoire des autres.

Posant son regard sur les deux tourtereaux, Jenna les enviait presque. Même si ce n’était pour eux que des retrouvailles temporaires et qu’elle allait devoir remettre le rouquin de force dans le van à un moment donné, ils avaient l’air heureux et surtout amoureux. Oui elle les enviait … et elle les détestait pour cela. Ils étaient la parfaite image de ce qu’elle n’avait plus et de ce qu’elle n’aurait plus jamais. Pour elle, ce sentiment de plénitude quand l’autre est à vos côtés, vous touche, vous embrasse, ce n’était plus qu’un lointain souvenir, une sensation qu’elle n’aurait plus qu’en mémoire et de laquelle elle allait devoir se contenter. Jenna avait tout foutu en l’air, c’était ainsi. Les yeux fixés sur le couple, la jeune serveuse sentait les larmes lui monter si bien qu’elle dût détourner son regard un instant pour le poser sur Takeo. Elle espérait que celui-ci lui sorte une connerie dont il avait le secret, histoire de lui changer les idées, sans quoi elle allait avoir du mal à se retenir. Et s’il y a bien une chose que la serveuse détestait par-dessus tout c’était montrer sa faiblesse … qui plus est devant des ennemis.

Secouant un instant la tête pour chasser les idées noires de son esprit, Jenna reportait son regard sur le couple. Hors de question de les perdre de vue plus de vingt secondes et de leur laisser la moindre ouverture pour faire ce qui se révèlerait au final une belle connerie. Quoi qu’il en soit, il fallait que la serveuse se reprenne et quoi de mieux qu’une provocation bien placée pour se remettre en selle. Approchant du couple d’amoureux, elle donnait un léger coup de crosse de son fusil sur le flanc de Caroline « Si tu veux qu’il te fasse un bébé, on peut vous laisser … 2 minutes derrière une voiture, ça devrait être suffisant non ? »
by lumos maxima


Look into my eyes
You will see
What you mean to me
Search your heart
Search your soul
And when you find me there, you'll search no more

Don't tell me it's not worth tryin' for
You can't tell me it's not worth dyin' for
You know it's true
Everything I do
I do it for you


Everythinbg I Do, I Do it for You

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  https://lieenah.wordpress.com/ 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 - Couteau Récupéré : mitrailleur MP5 et gilet pare balle
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/04/2017
Messages : 977
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Time has come   Mar 28 Aoû 2018 - 10:37

Elle ne cessait pas de le toucher. Il lui fallait le sentir, croire que c'était bien réel, qu'il était devant ses yeux. Ils n'avaient que quelques minutes devant eux pour se dire à quel point leur amour était un pilier fort qui les maintenaient debout depuis la horde. La fameuse horde provoquée par ces personnes. Ces salops qui souhaitaient avoir une prise sur eux. Avec les otages, ils avaient encore plus de pouvoir sur la famille, sur leurs biens. Caroline n'arrêtait pas de détailler ses traits, voir ses imperfections, si on l'avait touché ne serais-ce qu'un peu. Se rendre compte qu'il était le même qu'a son départ. Elle renifla avant de le serrer fort dans ses bras pour s'imprégner de sa présence et de son odeur. Ne plus jamais le quitter, ne plus jamais s'éloigner.

En se détachant, elle sécha ses quelques larmes. Après un regard empreint d'espoir, ils s'embrassèrent plus amoureusement que d'habitude. Il y avait une situation d'urgence, de prouver à l'autre à quel point il lui manquait. Lorsque leur lèvres se séparèrent, l'étreinte de Jeff l'a rassurait davantage. Au fond, peut-être avait-elle peur que les sentiments du rouquin changent. Ce dernier répondit à ses questions, et de savoir que les autres allaient bien, ainsi que les enfants, provoquait chez la jeune femme un sourire empreint de nervosité.

Un instant, elle regarda le duo qui les surveillaient. Le regard de la fille avait quelque chose de pervers et haineux. Elle baissa la tête pour les oublier et revenir sur le visage de son bien aimé. On est sur les nerfs mais on se soutient. J-J'étais pas bien Jeff... Je me suis laissée aller je suis tellement en colère, à nouveau la vétérinaire retint ses larmes, elle se calma toujours les mains dans les siennes, et dit tout bas On vous laissera pas tomber. Ok ? Vous n'êtes pas seuls. Je t'oublie pas ... La trentenaire voulait continuer mais fut interrompu par l'autre folle.

Restant les yeux fixés dans ceux du Canadien, Caro fit un bon sur le côté lorsque l'ennemie toucha son flanc avec sa crosse. Violemment, la brune écarta le fusil de devant elle, jetant des éclairs à la naine Dégage, ne me touche pas et ferme-là ! Elle avait littéralement envie de la tuer, là maintenant. Mais la chaleur que dégageait la main de Jeff dans la sienne était plus forte que les mots de la vipère. Elle ne voulait pas réfléchir à ce qu'elle avait entendu, reportant son attention sur lui ...



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet semi-automatique SIG Sauer P320, tournevis et tisonnier en fer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 334
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Time has come   Mar 28 Aoû 2018 - 16:17
"Serena." répondit immédiatement la brune avec le même sérieux que dans l'armée. Un peu plus et elle lui servait son titre, son nom de famille et un madame avec ça, par réflexe. À vrai dire, elle n'avait rien à faire de lui donner son prénom, si cette information permettait à la blonde de réprimer ce petit sourire qu'elle n'était pas certaine de saisir complètement. Laissant le loisir à Fred de se présenter ensuite, la petite leur envoya son prénom à elle; Evy. Aucune importance; elle n'était personne. Et la militaire avait mieux à faire que de prétendre que les deux groupes pourraient s'entendre. Elle reprenait la parole, d'ailleurs, en réponse à ce que Martinez avait dit plus tôt.  

Oh, bien sûr qu'elle avait vu les otages de ses propres yeux. Evy avait raison; ils étaient bien là, en bonne santé semblait-il, prouvant peut-être leur bonne volonté. Elle s'attendait à quoi, pourtant? Que Sere la remercie d'avoir pris la peine de les ramener pour une petite visite? Quel effort incroyable! Les gens de l'île n'avaient pas le choix de le faire, autrement ils ne feraient que prendre des risques inutiles, ils étaient assez intelligents pour savoir tout ça. Elle ravala sa salive, la laissant continuer, alors qu'elle se disait que rien n'était jamais certain, avec eux. Le Ranch n'avait aucune assurance, ils étaient soumis à leurs faux alliés et il fallait hélas s'y résoudre, la petite responsable de cette virée le savait très bien. Le respect des engagements de chacun était donc à des kilomètres d'être une évidence, comme elle l'insinuait, mais la mexicaine n'ajouta rien. Elle parlait de troc, de retour aux sources... L'idiot qui servait de décoration à côté de la blonde se marrait, même. Ses yeux se posèrent sur lui, haussant les sourcils d'un air qui questionnait sérieusement son intelligence, avant de revenir voguer sur celle qui ne cessait de parler.

Un échange de services. Reena avait de la difficulté à croire, encore aujourd'hui, que ces tarés puissent vraiment croire toutes leurs conneries. Comme si eux avaient demandé quoi que ce soit, comme s'ils avaient eu le choix. Mais l'hispanique ne laissait rien paraître, droite comme un piquet et froide comme la glace. Ça, elle n'avait pas besoin de le jouer, la situation la rendant d'emblée particulièrement amère. Elle avait terminé, la gosse, avec sa petite morale à deux balles? Non parce que si son visage était impassible, sa cervelle demandait sans cesse qu'elle arrête de leur servir de telles paroles vides. "Contente de voir que c'est aussi clair pour vous que pour nous, alors." répondit-elle calmement, sans artifices. Pour ce que ça valait, elle était satisfaite de l'entendre dire de telles chose - si c'était réel - alors qu'elle assurait en retour, avec cette réponse, qu'ils tiendraient aussi parole. Aucun sourire de son côté, cependant. Il y avait des limites à ses capacités, et une oeillade à Fred suffisait pour qu'il comprenne qu'elle comptait aussi sur ses capacités à lui pour contenir ce qu'il avait probablement envie d'hurler à cette fille.

La demoiselle se retourna donc pour faire dos à leurs visiteurs afin d'ouvrir l'immense porte double de l'étable, en profitant pour fermer les yeux un instant et prendre une grande inspiration qui l'invitait à garder son calme. Allez, encore quelques efforts et tout ça serait derrière eux. Mais Evy continuait de causer, l'obligeant à se stopper, supposant qu'ils avaient un pied à terre ailleurs qu'ici. Ainsi, ils se doutaient de quelque chose? Leur tentative de déplacement lors de l'attaque avait alerté leur petit groupe? La miss leur donnait un indice important; ils manquaient visiblement d'informations à leur sujet. Il leur faudrait être d'autant plus prudent. La brunette se positionna pour faire face à nouveau à son interlocutrice.  "Non, un endroit comme ici c'est déjà assez de travail." reprit-elle simplement. C'était vrai, le pire. Sans attendre, elle tira enfin les poignées des portes pour offrir une vue dans l'étable à la blonde, lui laissant le temps de regarder et de juger pour elle-même les denrées qui s'y trouvaient. Les boîtes empilées au fond de l'espace étaient bel et bien là, tel que promis. Son regard se posa sur ses ennemis, comme pour valider leur deal, et elle pénétra à l'intérieur pour commencer à rapprocher le stock plus près de l'entrée, demandant à Fred de l'aider d'un signe de tête, mortellement silencieuse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Time has come   
Revenir en haut Aller en bas  
- Time has come -
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: