The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Time has come -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 - Couteau Récupéré : mitrailleur MP5 et gilet pare balle
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/04/2017
Messages : 977
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Time has come   Lun 9 Juil 2018 - 10:51

La peur au ventre, Caroline laissait exposer son anxiété auprès de son amie. Mains sur les épaules, elle laissa ses pupilles divaguer un instant avant d'encadrer la visage de Serena. Elle répondit à l'affirmative d'un mouvement de tête, avant de partir en sa compagnie récupérer son arme et avertir les autres "Je le planque derrière le haut dans mon dos et oui que le couteau, sinon ça va les énerver" elle avait cette envie brutale de tirer une balle dans la tête de ces malades mentaux. Mais ravala son impulsivité pour le moment, ne voulant prendre aucun risque pour le groupe. Les filles n'étant point là, la vétérinaire et Sere se retrouvait au milieu de l'action. Une fois Shawna et Finan au courant, ils avaient pour mission de rester tranquille et de garder les autres en sécurité. Un coup d’œil à son amie et elles repartaient à l’extérieur.

Sans perdre de temps, elles rejoignirent Isha et Fred, étant sur le qui-vive. Caroline fut essoufflée par l'angoisse qui l'a brûlait de l’intérieur "Ash m'a montré le local. On a entreposé leur moitié ..." une moitié qui leur suffirait ? Elle n'en savait rien. Espérant qu'ils ne fassent pas d'histoires. Qu'ils prennent et qu'ils repartent. Avec la clef, leur unique parole que tout le monde allait bien. Juste une parole. C'était ridicule de ne pouvoir compter que sur ça pour continuer leur deal. Un asservissement qui n'avait rien de bon pour eux ...

Raide et observatrice, elle attendit des pas se rapprocher. Le groupe de quatre faisait sorte de barrage devant l'entrée du Ranch. Tout allait bien se passer ... Espérons le. Un groupe alors s'engagea dans l'allée pour leur faire face. Il y avait des hommes et deux femmes. Une qui avait les traits plus doux que sa partenaire. Elles n'étaient pas intimidantes. Mais il ne fallait jamais s’abaisser à cette première impression. Néanmoins, la trentenaire sentit son corps se détendre. Visage fermé, elle écouta ce que la blonde avait à lui dire, l'autre à côté soutenait le regard de Fred ayant des vues sur son arme. Aucun geste brusque. Elle avait pas intérêt à tirer.

Un moment, le regard de la brune se bloqua sur la petite face à elle. Nous ne sommes pas venus seuls. Ces mots pénétrèrent sa peau lui donnant de légers picotements. Et puis, un groupe au fond se démarqua. Nola. Nola était là. Elle posa ensuite ses yeux sur lui, sur Jeff. Plus d'un mois qu'elle ne l'avait pas vu. Elle manqua un battement, un souffle, ses yeux s'humidifièrent instantanément. Sa gorge se noua, implosant à l'intérieur. Pourtant, elle restait stoïque. Pas de mouvement, pas de pleurs. Juste ses yeux qui brillaient. "Jeff...", réussit-elle à dire tout bas. Il était vivant, il était là et avait l'air en bonne santé. Pas d'hématomes, pas de perte de poids. Ni pour lui ni, pour elle. Elle déglutit, ferma ses paupières avant de reporter son attention vers Fred, réveillée par la nerveuse en face qui criait " Pose le. S'il te plaît Fred..." Ne rien tenter et tout se passera bien ...

Elle reporta son attention vers la petite blonde, étant envahit par une certaine force sur l'instant "Nous nous en chargeons ..." répondit-elle sans informer que les leads étaient absents. En dire le moins possible ... "On va vous y conduire ...". En espérant que l'autre folle arrêtait d'être aussi nerveuse en leur présence car ça ne présentait rien de bon pour la suite. Caro se tourna ensuite vers Sere pour lui donner les indications sur l'endroit où se trouvait leur butin terminant par " ... je vais rester avec lui".



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet semi-automatique SIG Sauer P320, tournevis et tisonnier en fer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/06/2018
Messages : 327
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Time has come   Lun 9 Juil 2018 - 20:49
Et bien, si elle s'était attendue à ça... Ils envoyaient deux blondinettes en modèles réduits? Le reste de la cavalerie ne tarderait pas à débarquer de leur convoi, sans aucun doute, mais quand même il fallait avouer que cette première image de leur groupe la faisait bien marrer, intérieurement. C'était presque drôle de voir à quelle point Sere et Caro les doublait presque en grandeur. Ça avait au moins eu le mérite de détendre un peu la brune, mais voilà, deux jeunes hommes étaient apparu un peu plus loin avec à leurs côtés, Jeff et Nola. Un sourire illumina ses traits avant de se retourner illico vers Caroline, sondant l'état dans lequel elle se trouvait avec la volonté de prévenir tout incident regrettable.

Parce que même si tout devait bien se passer, elle savait trop que la petite clique ferait tout pour prouver leur supériorité, leur contrôle et possiblement leur cohésion. Et ils devraient s'y plier sans faute. À sa grande surprise, son amie semblait garder le contrôle, de l'extérieur du moins, restant de marbre devant l'homme qu'elle aimait et qui lui revenait pour un moment qu'elle craignait certainement déjà de perdre. Ses yeux criaient cependant leur détresse, et un pincement au coeur l'avait envahi alors, ne pouvant s'empêcher de trouver la situation cruelle autant pour elle que pour lui, mais elle n'avait pas le luxe de s'attarder davantage aux sentiments pour le moment.

Alors qu'une des deux petites osait sourire en venant à eux, elle avait cru nécessaire d'exposer inutilement la raison de leur présence ici. Pensait-elle qu'ils avaient besoin d'un rappel? Qu'ils ne savaient ce que tout ceci impliquait? Fallait quand même pas exagérer. Ne laissant paraître aucune irritation, la militaire faisait de son mieux pour être particulièrement attentive à ses paroles, ne désirant laisser passer aucun détail. Fidèle à elle-même, en voyant l'autre petit bout de femme s'énerver, elle resta calme et se racla la gorge au passage avant de se diriger vers Fred. Son regard noisette était cependant posé sur les deux blondes.

"Croyez-moi, on veut seulement que tout se passe bien et que personne ne soit blessé dans le processus. On fera ce que vous dites, soyez-en assurés. On a trop à perdre pour que vous ayez même besoin de braquer ça sur nous." dit-elle lentement en fixant le fusil que l'enragée pointait sur son ami, saisissant elle-même le putain de marteau à la source de tout ça, particulièrement douce pour ne pas alarmer leurs visiteurs, avant de le déposer au sol et de le glisser plus loin, exactement comme la fille le demandait. Et ses paroles étaient vraies, elle ne pouvait pas le nier. Elle ne se pardonnerait pas que quelque chose se produise, surtout en l'absence d'Ash et Elena.

Caro avait ensuite annoncé que ce serait avec eux-mêmes qu'ils feraient affaire, notant le courage qu'elle avait récolté pour sortir ses mots. Et elle avait comprit tout de suite quand elle lui demanda de les mener à ce qui leur servait d'entrepôt, afin qu'elle puisse en profiter pour revoir les siens. Reena ne souhaitait pas s'attarder aux retrouvailles cependant, désireuse de mener cette opération comme il se devait pour qu'encore une fois, tout fonctionne tel que prévu et sans pépin. "Vous voulez me suivre?" se renseigna-t-elle d'un ton neutre, préférant demander que de partir tout de suite en assumant qu'ils emboîteraient le pas aussi simplement, sans autre précaution. Valait mieux les laisser diriger, de toute façon, puisqu'ils semblaient vouloir jouer les chefs d'orchestre. Très bien, en avant la musique.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau arrache-clou, pistolet 9mm, couteau de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/01/2018
Messages : 1114
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Time has come   Sam 21 Juil 2018 - 22:43
Tout allait bien se passer… Ah oui ? Et si c’était vrai, alors pourquoi le poing dans mon ventre était-il toujours aussi lourd et inconfortable ? Pourquoi cette boule d’angoisse refusait-elle de quitter le refuge de mon estomac, imposant sa présence tel un avertissement à ne pas ignorer ? Comme si elle savait ce qui allait se passer… Visiblement, de me répéter à voix haute que tout irait bien ne m’avait pas tellement aidé à m’apaiser, seulement à faire naitre en moi davantage d’agitation… d’avantage de doutes. Accompagné d’Isha, de Caroline et de Serena, nous formions à nous quatre une bien mince barrière à l’entrée du Ranch. Faisant face au groupe qui venait à notre rencontre, le plus impassiblement possible – même s’il était évident que nous refoulions tous une tempête intérieure qui risquait fort de faire surface au moment le moins opportun. Nous dressant là, tendu et sur le qui-vive. Me donnant l’impression de garder l’entrer d’un champ de broussailles bien sec, qui s’enflammerait à la moindre petite étincelle.

Pourtant, plus Ils approchaient et plus il me devenait étrangement facile d’oublier cette peur et cette appréhension qui me brulait les entrailles. Rapidement remplacer par un sentiment de colère que je pouvais sentir enfler en moi et tout écraser sur son passage à mesure que les images du mois de mai me revenaient en mémoire – bien qu’elles n’aient jamais vraiment quitté mon esprit. Ramenant à la surface, cette notion de vengeance qui nous avait tenu debout pendant ces longues semaines qui avaient précédées Leur dernière visite sur nos terres. Ma tête me disait de rester calme et de coopérer docilement à leurs demandes, mais mon cœur criait à la révolte. Lequel des deux serait le plus fort ? Pour le moment, ça semblait malheureusement être le cœur qui prenait les devant avec son discourt patriotique. Car s’Ils pensaient pouvoir nous rayer de la carte aussi facilement, ils se trompaient sérieusement ! On était plus fort que ça… et plus soudé aussi. On ne se laisserait pas faire sans résister !

Lorsqu’un premier détachement s’engagea dans l’allée, face à nous, et que les deux jeunes femmes à leur tête nous rejoignirent, c’était l’envie de me jeter sur elles et de leur en coller une qui faisait sautillé mon pied au sol. Je tâchais toutefois de garder un semblant de sang froid, bien qu’un discret sourire cynique – crispé par la colère – étirait les commissures de mes lèvres. J’en avais presque oublié la présence de mon marteau dans ma main, alors que mes jointures semblaient qu’en à elles s’en souvenir parfaitement et blanchissaient à force de le tenir aussi fermement. La présence de mon arme me revint à l’esprit lorsque la cinglée au bandage se mit à me gueuler dessus, ôtant la sécurité de son fusil automatique et m’ordonnant avec grande "délicatesse" de poser mon marteau au sol. Ordre que je fis mine de ne pas avoir entendu alors que la blonde à ses côtés prenait la parole en captant l’attention de tous.

Pendant qu’on nous offrait un discourt – se sentant apparemment obligé de nous rappeler ce que l’on savait déjà – mon regard n’avait eut de cesse de revenir se fixer sur celle qui s’était plantée droit devant moi. À moins de cinq mètre du canon de son arme qu’elle levait dans ma direction, je pouvais jauger ses traits glacials. Attentif à ses moindres faits et gestes. Si bien que je ne vis pas immédiatement l’autre moitié du groupe s’avancer avec les otages… Ce fut la voix chuchotée de Caroline qui me fit tourner le regard dans leur direction. Apercevant cette-fois la présence de Jefferson et Nola, j’en eu le souffle coupé. Ils étaient donc venus avec deux des nôtres. Je n’arrivais pas à y croire ! Était-ce possible qu’ils sachent finalement tenir parole ? Je n’y avait pas cru et avait encore du mal à y croire. Pourtant, ils les avaient gardé en vie – et entier à ce que je pouvais voir ! Pendant une fraction de seconde, la surprise et la joie de revoir Jeff et Nola sain et sauf effaça toute trace de colère, mais elle fut rapidement ravivée par l'autre blonde qui s’énervait de nouveau en face de moi.

Elle en avait encore après mon putain de marteau, alors qu’eux, portaient tous des armes nettement plus efficaces. Elle même braquait actuellement un fusil automatique dans ma direction, alors qu’est-ce que ça pouvait bien lui foutre que je sois accompagné d’un simple outil de construction ? Avait-elle peur à ce point que je lui fracasse le crâne avec ?! Il était vrai que l’envie ne manquait pas… Fronçant les sourcils dans une attitude de défi « et sinon quoi ?! » qui avait tout pour être imprudent, je mettais un temps fou à coopérer à ses ordres. Hésitant a posé la seule arme que je portais sur moi – car évidemment, il avait fallu que je sois assez stupide pour avoir laisser mon couteau à l’intérieur, ayant cru n’être sortie que pour un banal tour de garde... Puis, le souvenir de Megan vint soudainement s’imposer à mon esprit, me refroidissant considérablement. Ils n’étaient pas du genre à se gêner pour tirer. Et si cette fois c’était Jeff ou Nola qui en écopaient par ma faute ? On venait seulement de les retrouver, je ne pouvais tout de même pas risquer de tout foutre en l’air pour une histoire de marteau ! En fait, ils avaient encore et toujours l’avantage sur nous et c’était ce qu’il y avait de plus frustrant dans cette affaire !

J’avais donc laissé Serena prendre doucement mon arme, avant de le déposer au sol et de le faire glisser plus loin du bout de son soulier. Ne lâchant toutefois pas ma vis-à-vis du regard, la mâchoire crispé par la frustration. La "menace" écarté, pouvait-on enfin reprendre le cour de cette échange ? Après avoir confirmé que l’on était le groupe en charge de leur fournir le matériel convenu – se gardant bien de mentionner l’absence de nos leaders – Caroline se proposa ensuite pour rester derrière avec les otages. Il était tout à fait normal qu’elle prenne part aux retrouvailles bien mérité avec Jeff. J’en étais d’ailleurs très heureux pour eux et je le fis savoir d’un sourire sincère adressé au canadien. Quant à moi, j’allais suivre Serena et faire de mon mieux pour me contenir. Même si je savais que ce ne serait pas chose facile à faire…



Light & Dark
We've all got both inside of us. What matters is the part we choose to act on, that's who we really are.
♫♪
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Time has come   Mar 24 Juil 2018 - 10:33
Les deux véhicules s'étaient donc finalement arrêtés. Les premiers soldats en sortirent, avant de venir chercher successivement Nola et Jefferson pour les mener à l'extérieur eux-aussi. Ce ne fut qu'une le pied posé au sol et l'horizon observé qu'il fut décontenancé. Il n'aurait pas pu suivre l'itinéraire, même s'il l'avait voulu, et pourtant, il avait l'impression de ne connaître que trop bien cet endroit.

N'était-ce pas son esprit qui lui jouait des tours ? Ce ne serait pas la première fois qu'il lui jouerait des tours, la délusion pourrait être telle qu'il en arriverait même à halluciner l'environnement dans lequel il se trouvait ? Le retour à la réalité fut plus que brutal, lui-même n'avait rien vu venir, alors que la jeune femme brune armée jusqu'aux dents vociférait à l'attention d'une autre personne et que les principaux intervenants arrivaient finalement, les yeux du canadien cherchaient en vain quelque chose de rassurant, échouant d'abord à le trouver dans les yeux de Nola, qu'il ne put que rassurer d'un faible sourire, jusqu'à ce que son cœur rate un battement.

C'était elle... " Caroline... " souffla-t-il alors que les silhouettes qui l'accompagnaient n'avaient bientôt plus l'air d'étrangers pour lui... Frederik et Serena... Ils étaient donc vraiment au Ranch ? Le rouquin n'en revenait pas, il se sentait vaciller de secondes en secondes, alors que son regard se détournait de celui de sa compagne, qui était trop dur à soutenir. Ce n'est qu'après avoir été bousculé par un des soldats qui l'accompagnait qu'il se fit lui-même violence, s'obligeant à affronter la réalité, alors qu'il était question de venir récupérer leur dû suite à l'arrangement passé et qu'ils allaient eux-aussi tenir parole selon Evelyn qui leur demandait d'approcher. C'était difficile à croire, d'autant plus depuis qu'ils avaient fait preuve de leurs mauvaises intentions auparavant.

Mais ils n'avaient de toute façon que leur parole, et sans doute peu de raisons de vouloir que tout foute le camp, alors le magasinier posa avec bienveillance sa main sur l'épaule de Nola pour l'accompagner jusqu'à Takeo qui s'occuperait de les escorter. Et plus rien ne semblait avoir de sens, sans doute était-t-il légitime de se méfier, tout comme eux à leur égard, alors que le mécanicien se débarrassait de son arme, captant son attention le temps d'un sourire, qu'il rendit d'un signe de la tête alors que tout doucement, chacun se séparait pour les procédures d'usage. Lui était resté planté là, sans savoir exactement quoi faire, touché par la jeune fille qui avait laissé exprimer sa joie, son regard croisa bientôt à nouveau celui de celle pour qui il donnerait tout, elle semblait si proche, et si loin à la fois...

Les premiers pas dans ce qui était il y a encore si peu de temps son refuge furent empreints d'une drôle de sensation, alors que de la même manière il se rapprochait d'elle, se mordant l'intérieur des joues pour ne pas craquer, -bien que pas très sûr de ce qu'il pourrait réellement dire- alors qu'il ne se trouvait plus qu'à quelques mètres d'elle, les bras ballants. Il avait encore du mal à vraiment y croire, il s'était plusieurs fois imaginé leurs retrouvailles, s'y raccrochant désespérément. Sans doute qu'il devenait trop difficile pour les deux de ne pas annuler d'eux-mêmes la distance qui les séparait, jusqu'à ce qu'il soit en mesure de l'accueillir dans ses bras, la serrant fort contre lui. " Tu m'as tellement manqué... "
Revenir en haut Aller en bas  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1175
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Time has come   Mar 24 Juil 2018 - 12:09
Time has come


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Les yeux rivés sur eux tous, Evelyn tentait de jauger leurs attitudes, anticiper leurs gestes et paroles,  mais rapidement son attention se porta sur Jenna qui se rapprochait dangereusement, canon rivé droit devant elle, vers l'un des jeunes hommes. Celui au marteau précisément. Elle déglutit une seconde, son sang battait déjà trop fort dans ses tempes à l'idée que ce garçon n'obtempère pas et que tout parte en vrille, néanmoins, même si ce dernier fit un peu de zèle, l'une des jeunes femmes à son flanc se montra plus sensée. L’outil rejoignit le sol et fut envoyé, d'un coup de semelle, dans leur direction. Un instant ses yeux noisette s'y attardèrent avant d'entendre les mots – rien que des souffles – échangés entre la grande brune aux yeux clairs et le fameux otage qu'elle s'était décidée à embarquer car elle n'était pas une tortionnaire incapable de ressentir de ce que ces gens, leur assurance de coopération de la part des membres du ranch, pouvaient ressentir. C'était donc sa petite amie.... Bien, même si l'envie de leur faire confiance la tenait, elle n'en oubliait pas les conseils de June, ses ordres, et ceux du militaire, d'ailleurs, celle ayant pris sur elle de dégager l'arme de son ami lui indiqua rapidement que c'était elle qu'ils devraient suivre.

- Une minute, Reprit-elle en jetant un regard à Takeo et Jenna.

Peut-être n'était-ce pas une glorieuse idée de les mettre ensemble ces deux là, mais si elle n'était pas foutue de leur faire confiance qui le ferait à sa place ? Ils avaient de sacrés tempéraments, mais outre leurs grandes gueules et le fait qu'ils aient la gâchette facile, Evelyn savait qu'ils seraient observateurs et convainquants pour éviter au couple – qui, légitimement, ne désirait que se retrouver – de faire une erreur que leur communauté finirait par amèrement regretter.

- évites de faire ça une deuxième fois Jenna, Souffla-t-elle, pour qu'elle seule l'entende, au sujet de sa démonstration de force. Effectivement si la serveuse s'emballait, bien qu'elle soit une amie, l'assistante aurait à rapporter ses agissements à Phelbs, Floyd, et Amrani par la suite, et ce ne serait sans doute pas joli à voir. Si tu tiens à ta place à Renton, mesures tes actes mais ouvres les yeux. C'était dit, elle n'avait rien à ajouter, quant à Takeo, jusqu'ici il s'était tenu, mais la « menace » valait pour lui aussi de toute évidence. Vous comprendrez qu'on ne peut guère vous laisser seuls, deux d'entre nous vont vous accompagner. Indiqua Collins en désignant la brune et l'otage lui étant attaché, tout comme cette Nola et le jeune amérindien.

D'un autre mouvement, elle affirma au Nippon et à la blonde qu'ils seraient donc leur escorte tandis que Homer et elle suivraient les deux autres. Quant aux deux membres ayant conduit les otages jusqu'à cet endroit, ils attendraient ici, au cas où. Une simple assurance, que personne, hors de leur groupe, n'approche des véhicules ou tente bêtement de s'y infiltrer. Se tournant de nouveau vers l'hispanique et son jeune ami, la blondinette opina en un sourire qui la rassurait plus qu'il ne devait rassurer ces gens.

- Nous vous suivons, Affirma-t-elle enfin, offrant simplement un regard particulier à Mills. Qu'il ouvre les yeux, quand elle discuterait avec ces gens, tenteraient de savoir ce qu'il en était de cette fuite inespérée avec les enfants – chose que lui avait exposé l'avocate – elle serait focalisée sur leurs traits et pas sur le reste. vous nous excuserez de débarquer à l'improviste, mais les moyens de communication ne sont plus ce qu'ils étaient. Plaisanter n'était pas interdit, de plus ça dégivrait la situation atrocement tendue, enfin, s'il était possible d'être serein face à des « ennemis ».

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau militaire - Pistolet 9mm - Fusil M4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 17/12/2017
Messages : 1439
Age IRL : 36
MessageSujet: Re: Time has come   Mar 24 Juil 2018 - 13:34
Time has come

Sa place à Renton … en danger … sérieusement ? Jenna savait que son comportement n’était pas fait pour plaire et elle s’en moquait royalement. Encore plus depuis la soirée ratée avec Lucas et sa merveilleuse idée de s’ouvrir les veines, mais que sa façon de faire puisse la mettre à défaut et la renvoyer sur l’île n’était pas une chose qu’elle prenait à la légère. Elle n’avait aucune envie de revenir à Bainbridge pour y vivre et même si elle savait qu’il faudrait bien qu’elle se fasse violence pour y repasser de temps en temps elle n’avait pas envie de quitter Renton. La remarque de la jeune étudiante eut le mérite de piquer la serveuse au vif. Elle réenclenchait la sécurité de son arme dans une moue très explicite sur sa façon de voir les choses et ne prit la peine que d’un hochement de tête pour faire comprendre à Evelyn qu’elle avait bien saisie qu’il fallait qu’elle se tienne à carreaux et que son rôle était de surveiller le couple.

Super, voilà qu’elle se retrouvait à faire la baby-sitter d’un couple qu’elle ne connaissait pas et qui semblait très heureux de se retrouver. Soit. Elle en ferait pas une affaire d’état et prendrait la mission qu’on lui confiait aussi sérieusement qu’elle le pouvait. La serveuse repoussait son arme dans son dos avant de réajuster son gilet pare-balles et de s’avancer vers le couple en question. Elle ne connaissait pas leurs prénoms et elle s’en foutait, elle n’était pas là pour se faire des amis. Le regard de la serveuse n’avait pas changé depuis sa descente de la voiture, toujours un savant mélange de colère et de haine. Pas contre les fermiers non, elle se moquait de leur sort, il pouvait bien tous mourir et se transformer en rôdeurs que cela ne lui tirerait pas une larme, non juste en contre elle et contre son propre caractère. Elle était oscillante, presque lunatique, même plus qu’à l’accoutumée et cela la tracassait. Elle était toujours comme cela mais depuis quelques temps elle sentait que quelque chose clochait en elle, elle était beaucoup plus à vif, beaucoup plus irritable et cela se ressentait clairement. Quoi qu’il en soit elle approchait du couple, passant son regard de l’homme à la femme et de la femme à l’homme. Si elle n’avait pas été presque sans sentiments, Jenna aurait trouvé ces retrouvailles touchantes et romantiques malgré les conditions. Le bonheur des deux tourtereaux de se retrouver sautait aux yeux et cela énervait Jenna encore plus. Elle avait fait volé son propre bonheur en éclat en manquant de se taper un autre homme que le sien, aussi voir cet étalage de guimauve amoureuse ne lui plaisait guère.

« Allez les amoureux. Profitez bien. Parce que cela ne va pas durer l’éternité. »   un sourire narquois s’était dessiné sur les lèvres de la serveuse. Elle n’allait pas les lâcher d’une semelle, ils pouvaient bien s’envoyer en l’air qu’elle serait à côté pour être sûre qu’ils ne s’échangent pas autre chose que des fluides corporels « Hey le rouquin, quand la jeune dame revient, tu repars dans le véhicule direct et sans sommation ! »   les yeux de la serveuse était posé sur l’homme, Jefferson « Alors si j’étais toi je n’attendrais pas pour lui rouler une pelle et lui baisser la culotte ! » Jenna dut contenir un rire nerveux à sa connerie et posait le regard un instant sur Takeo qui était à côté d’elle « Bol de riz ? Tu n’as pas une caméra sur toi par hasard ? Sait-on jamais cela pourrait être intéressant ! » retenant un nouveau rire nerveux Jenna reportait son regard sur le couple face à elle, les deux devaient se demander pourquoi une naine dans son genre se la pétait comme cela mais ils ne la connaissaient pas encore et ils n’avaient sûrement pas envie de la connaitre de toute façon « Quoi que lui baisser la culotte … s’il faut elle n’en porte pas … hein Tak’ t’en penses quoi ? Tu crois qu’elle est du genre à ne pas en porter ? »

La provocation et l’impertinence étaient les deux principaux jeux de Jenna et elle savait très bien jouer à cela, qui plus est, elle adorait jouer à cela encore plus quand elle avait l’avantage de la force et c’était le cas ici. Ne lâchant pas ses « victimes » des yeux elle observait leur réaction posant une main sur la crosse de son pistolet à la ceinture. Elle ne tirerait pas … enfin pas de suite, mais un coup de crosse pouvait rapidement partir si l’un d’eux se prenait pour un super-héros.

by lumos maxima


Look into my eyes
You will see
What you mean to me
Search your heart
Search your soul
And when you find me there, you'll search no more

Don't tell me it's not worth tryin' for
You can't tell me it's not worth dyin' for
You know it's true
Everything I do
I do it for you


Everythinbg I Do, I Do it for You

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  https://lieenah.wordpress.com/ 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92 - Couteau Récupéré : mitrailleur MP5 et gilet pare balle
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/04/2017
Messages : 977
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Time has come   Mar 24 Juil 2018 - 14:40

Elle était stressée, apeurée, joyeuse, peinée, excitée ... tellement d'émotions remontaient à la surface et pourtant elle continuait à se freiner pour ne rien laisser paraître aux yeux des autres. Il fallait qu'elle explose. Prenant le bras de son amie, pour lui signaler que tout allait bien, le petit groupe prenait le chemin de la maison se rapprochant dangereusement de leur lieux de vie. Et, ça Caroline ne pouvait le concevoir. De n'importe qu'elle manière, ils les tenaient. La raison pour laquelle la vétérinaire restait si sage, était devant elle. En chair et en os. Depuis le début, elle savait. Qu'il était en vie, que rien ne pourrait détruire ce qu'ils avaient. Malgré toute cette colère particulière et la douleur des pertes, sa force venait de lui et de leur couple. Jamais Caroline ne l'abandonnerai. Elle avait raison de rester debout à se battre. Bientôt, il sera libre. c'était une promesse. Pour lui comme pour les autres.

Nola passa près d'elle et la trentenaire lui mis une main sur l'épaule. Malgré ses gestes tendre envers les siens, Caroline ne faisait pas gaffe à ce genre d'attention. Elle manquait de souffle et elle voulait à présent respirer. Seuls restaient les chiens de la jeune blonde, qui n'avait en rien l'âme d'une donneuse d'ordre. Soit, les autres étaient à ses pieds et la nerveuse se détendit en échange de regards malsains et dédaigneux. Comme si la seule émotion qu'elle ressentait était le mépris et la haine.

Alors que le moment était venu, Caroline vînt poser ses yeux sur son cher et tendre, essayant de contenir un sourire et ses larmes. Ils seraient surveillés mais elle en avait que faire. Jefferson fut libre enfin et elle ne perdit pas de temps pour le prendre dans ses bras et le serrer fort contre elle. Elle pouvait le sentir dans ses bras, sentir sa peau, remonter sa main le long de sa nuque jusqu'à ses cheveux. Elle respirait, comme si cela faisait des semaines qu'elle s'était retenue. Relâchant toute la pression, ses larmes pouvaient se libérer et rouler sur ses joues le temps de prendre quelques minutes pour redécouvrir ces sensations de bien-être, de retrouvailles et de tendresse "Tu m'as manqué aussi ..." répondis-t-elle, gorge nouée pour ne pas se laisser à la chute du moment si précieux.

Ensuite elle se détacha de lui, prenant ses mains dans les siennes, regardant son visage de plus près. Se souvenir de ses traits, jauger sa santé et sa forme. Elle posa son front contre le sien, pris le temps de respirer et de l'embrasser. A peine eut-ils finis d'unir leurs lèvres que la vétérinaire l'interrogea "Tu vas bien ? Dis moi comment tu vas, comment vont les autres et les enfants ..."

Alors que la conversation venait à peine de commencer, elle entendait les railleries de la nerveuse de service qui ne les lâchait pas du regard. Elle leur pompait l'air de ce moment qui lui était si important à ses yeux. Mais la vétérinaire était plus intelligente que ça et même si elle leur manquait carrément de respect, la trentenaire lui répondit par un regard insistant laissant ses billes pénétrer les siennes. Alors que la brune les avaient encore humides, elle revînt vers Jeff pour le serrer davantage contre elle. Ils avaient quoi ? Quelques minutes tout au plus. Peut-être dix. Dix minutes à s'intéresser à une autre personne que le Canadien ? Non merci.



Help me understand what, I've given in to all the years, And this darkness I have known, Disconnect and self destruct one woman at a time || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Time has come   
Revenir en haut Aller en bas  
- Time has come -
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» All Time Low

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: