The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- While we're here -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: While we're here   Mar 26 Juin 2018 - 23:01
While we're here


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Il la fusillait du regard ou elle rêvait ? Il avait cet air sérieux et quasiment sévère qu'elle voyait se reflétait dans ses billes grises, jadis, lorsqu'elle n'était encore qu'une bleue incapable de virer la sécurité d'un flingue. Bien sûr que c'était aussi important que des munitions à son regard, un instant elle pensa à la Mexicaine et leur enfant puis déglutit. Il voulait éviter ce genre de « responsabilités », et sans doute n'oserait elle pas lui cracher au visage parce qu'elle était bien trop douce pour ça. Le voyant approcher, Collins recula d'un pas avant d'éclater de rire lorsqu'il lui agrippa le poignet pour s'emparer de la balle de latex qui lui filait des doigts. Hilarant, même lorsque la bombe éclata entre eux, qu'elle captura son sourire, elle ne put que se marrer davantage.

- Viens les chercher, Rit-elle.

Elle manquait de force pour le retenir tant elle riait aux éclats, les larmes pointant au bord de ses cils avant de cesser, directement, lorsqu'elle sentit une des capotes lui péter au visage. Trempée en un rien de temps, elle secoua les mains, se zieuta. Miss tee.shirt mouillé n'aurait pas été plus belle qu'elle tien. Son débardeur était transparent et, à l'instant, elle se ravissait d'avoir tout de même remplacer le remonte balcon qu'il lui avait offert, par un soutien gorge. Néanmoins ce furent ses mots qui lui transpercèrent le cœur, lui remémorant même ceux qu'il lui avait balancé suite à son allusion sur les jouets débiles de ce sex-shop, en bas, dans la cuisine.

Il allait lui payer, sérieusement, les préservatifs foutus à côté de ce n'était rien, et tandis qu'il s'éloignait déjà vers sa chambre pour rembarquer ses immondes ballons qui ne serviraient qu'à satisfaire un ramassis de grues hormis elle, l'assistante serra les poings avant de s'emparer de la dernière bombe, de se ruer sur lui et de lui éclater – une fois grimpée sur son dos  - au visage.

- C'est pour pas avoir de responsabilités je sais.... Murmura-t-elle à son oreille avant de sourire, déposer un bref baiser sur sa joue, acide malgré tout, et de reposer les pieds à terre. t'aurais dû y penser avant sans doute. Mais j'suis qu'une gamine, je ne sais pas ce que je veux. Malgré tout ça change rien, tu pourras m'dire ce que tu veux Donnie, ça n'changera rien du tout. Elle ne hurlait pas non, elle était blessée et répondait simplement.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: While we're here   Mer 27 Juin 2018 - 14:08
Il se passait quoi dans la tête de la gamine sérieusement ? Donovan plaisantait que moyennement, c’était pas un truc à gaspiller les capotes, surtout si elle-même espérait qu’il s’occupe de son cas. Mais malgré la colère, il y avait une part de jeu, comme des gosses. Elle n’était plus adolescente et lui non plus, mais là où elle avait parfois un comportement de vieille fille – sauf ces derniers jours – lui avait le tempérament d’un gosse. Il fuyait les responsabilités et aimait par-dessus tout le jeu. Mais le tatoué ne se retint pas pour lâcher une remarque qu’elle aurait sans doute en travers de la gorge avant de récupérer la boite de capotes encore intactes.

Prêt à revenir vers sa piaule pour ranger ce qu’il avait pu sauver, Donovan sentit le poids plume d’Evelyn dans son dos. A peine le temps de soupirer qu’elle lui éclatait la bombe à eau sur la tronche. Il était prêt à rire de son geste, continuait le jeu si elle le prenait comme ça, mais visiblement la blonde n’avait pas envie de jouer. Ses mots se plantèrent dans son cœur, avec une violence qu’il ne lui connaissait pas. Seule la vérité était blessante, et Evelyn venait d’enfoncer une porte ouverte pour lui coller un putain de coup en pleine poire.

Le tatoué se dégagea vivement d’elle, faisant volte-face pour planter son regard gris dans le sien. Donovan n’avait rien à ajouter à ce regard pour qu’elle comprenne, son regard disait pour lui combien elle l’avait blessé. C’était sans doute mérité, pour elle et pour ce qu’il avait fait à Beatriz et Louisie, mais ça faisait mal. D’une voix basse qui trahissait toute cette colère froide qui l’habitait, Donovan reprit. « Oh tu crois que j’ai besoin de toi pour comprendre ça Collins ? Quoi ? Tu penses que t’as percé le mystère ? Ouais, j’ai peur des responsabilités, j’suis un putain de lâche et un connard. » Mais malgré tous ces défauts, Donovan avait pris la décision qui serait la moins douloureuse sur le long terme parce que ni Beatriz ni Louisie n’endureraient ce que sa mère et lui avaient vécu.

A cet instant-là, il se foutait bien de l’avoir blessée elle avec ses actes ou ses paroles. Il l’avait prévenue, et s’il devait se comporter comme un abruti fini pour que toutes les personnes susceptibles d’être blessées le fuient, alors il le ferait. A la fin, il serait seul ou entouré de personnes capables de tout supporter, comme lui des gens en armure, des menteurs professionnels. Sans un mot de plus, le brun tourna les talons, cette fois c’était lui qui partirait énervé. A ce niveau-là, elle avait gagné.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: While we're here   Mer 27 Juin 2018 - 14:43
While we're here


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Si elle regrettait ce qu'elle venait de lui siffler à l'oreille, malgré la douceur acide du baiser qui accompagnait ces mots ? Pas directement, enfin pas avant de le voir pivoter à l'en faire reculer et se retenir à la rambarde. Son regard si intense ou rieur habituellement n'était plus qu'un puits sans fond emplie de noirceur du moins.... Non, en serrant le bois entre ses mains, Evy y vit une lézarde immonde se refléter au point que son propre palpitant se tordit maladivement. Il était blessé, et là où la fierté d'avoir su le piquer assez fort, pour qu'il réagisse vraiment – et non en riant ou en se foutant d'elle comme d'ordinaire – aurait dû être jubilatoire, ne demeurait que les injures mentales qu'elle proférait envers sa propre personne. Elle se retenait à la rambarde pas par crainte qu'il soit brutal non, elle n'avait jamais eu peur de lui ni de ses gestes envers elle, pas même quand il gueulait pour la pousser à se surpasser, mais elle avait davantage peur de cette lueur mélancolique, saignante de douleur, dans ses yeux clairs. Fronçant les sourcils, elle encaissa douloureusement ce qu'il lui confiait avec amertume, la bouche entrouverte pour tenter de respirer avec mesure. Elle qui détestait les jugements venait de se proclamer juge se son existence, elle qui lui avait confié que rien de ce qu'il avait fait ne l'empêchait d'être l'homme qu'il était actuellement, l'homme qu'elle trouvait génial et adorable malgré son côté lourd, venait de lui balancer la pire sentence au visage. Quand il s'insulta, elle eut peine à secouer la tête pour lui donner tort, face à un homme bien différent de celui, si sûr de ses choix et de ses désirs, qu'elle idôlatrait, qu'elle......... aimait ? Déglutissant lorsqu'il tourna les talons, Evelyn se laissa retomber contre le parquet, peu importait la flotte par terre et les restes de latex éclaté un peu partout, elle s'en fichait et contemplait un point fixe en sentant les larmes poindre aux bordures de ses cils.

- June serait si fière de toi....... T'es une vrai garce sans la moindre compassion. Murmura-t-elle.

Un rictus chevrotant fila son murmure avant qu'elle eut glissé les mains à ses bras, ces derniers croisés sur sa poitrine. Evelyn remonta ses genoux contre elle et déposa  le menton sur eux. Oh oui June aurait affiché son sourire énigmatique lui conférant tout le bien qu'elle aurait pensé de la voir pointer la faiblesse de l'un deux pour retourner la situation à son avantage, néanmoins est-ce qu'elle même se sentait fière d'elle ? Non.... Donovan ne méritait pas qu'elle le traite de cette manière parce qu'il la taquinait, la repoussait, même Swann qui avait été le pire des salops avec elle, la jeune fille ne l'avait pas si mal traité. Reprenant une inspiration, l'air semblant former des chapelets trop durs dans sa trachée, elle dévia les yeux vers la porte de sa chambre avant de redresser un bras vers la rambarde pour se redresser et, hésitante premièrement, allait toquer puis baisser la clinche afin d'entrer dans la pièce. Ses yeux dardèrent sur lui et elle prit place au rebord du lit où il était affalé – comme à son habitude – pour ouvrir la bouche sans le regarder pour ne plus contempler l'effet de ses propres reproches.

- J'aurai pas dû te dire ça. Sourit-elle piteusement, ses propres doigts commençant à triturer leurs jumeaux de gauche. Tu fais sortir de moi des trucs aussi contradictoires que chouettes, mais ça c'était pas chouette ni même......... Sentant une larme rouler, elle redressa la main à sa joue pour la dégager avant de secouer la tête et de se hasarder à l'observer. j'le pensais même pas... Donnie..... ?

Presque sûre de ne s'obtenir aucune accroche de regard de la part du militaire, elle agrippa sa main à lui, souleva son bras et vint se lover, l'oreille contre son torse, contre lui. Un long silence s'étira, lourd de sens et d'un mal être ressenti uniquement car elle lui avait fait mal. La tension n'était plus, elle n'y songeait même plus, seule l'humidité de sa chemise et celle de ses propres traits lui rappelait ce jeu débile avec les préservatifs, les horreurs qu'elle lui avait craché au visage, ce qu'il pensait de lui même. Doucement, la blondinette redressa le nez vers lui et déposa les lèvres à sa mâchoire.

- T'es pas un connard, ni un lâche, si moi j'ai pas confiance en moi je vois que pour toi c'est.... un peu la même chose en quelque sorte. Mais j'ai confiance en toi et toi en moi non ? Murmura-t-elle contre sa peau sans chercher à obtenir rien de plus qu'un moment loin de tout, sans feu, sans rien, juste pour le rassurer et se rassurer elle. C'est déjà suffisant, je tiens à toi et je veux pas être méchante, j'voulais pas te faire de mal, j'étais juste.... en colère. Je suis désolée.

Baissant les cils Evy glissa le profil à sa gorge puis ferma les yeux. Usée par cette journée de dingue, par les différents états, tous plus délirants, contradictoires, géniaux et mauvais par lesquels il la faisait passer en un claquement de doigt, si facilement que c'en était une véritable torture à laquelle, pourtant, elle ne voulait pas mettre un terme car elle ne s'était jamais sentie aussi vivante qu'auprès de lui.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: While we're here   Mer 27 Juin 2018 - 18:33
Foutue gamine. C’était ce qu’il voulait, qu’elle le déteste, qu’elle ne voit en lui que le sombre connard qu’il était. Et pourtant la perfidie dans ses mots l’avait blessé, lui, parce qu’il les savait vrais. Oh comme ils étaient vrais ces mots. Ils l’avaient été dès le début, quand il avait appris la grossesse de Beatriz, et ils l’avaient été malgré toutes ses tentatives de changer, de devenir ce bon gars, le mec idéal, parfait, le père modèle. La vérité, c’était que Donovan était un égoïste, un lâche, et que dans tout ce monde, la seule chose qu’il ne voulait pas affronter c’était lui-même. Céder à sa nature profonde était plus simple, peu importe qui en faisait les frais. Cette fuite était une manière de limiter les dégâts, dans cinq ans, dans dix ans, Louisie et sa mère seraient passées à autre chose, il ne serait plus personne à leurs yeux et elles seraient plus heureuses ainsi.

Affalé sur son lit, Donovan avait le regard mauvais, le regard sombre des mauvais jours. Celui qui laissait penser qu’une fois la colère passée, il irait descendre une bouteille, trouver une compagne pour la nuit, fumer un paquet de cigarettes ou deux. Vivre à fond tous ses vices pour oublier tous ses mauvais côtés, n’en garder que le bon. Il entendit le petit coup sur la porte et ne daigna pas répondre ni regarder dans la direction de la blonde. Il ne lui en voulait pas dans le fond, à part peut-être d’entrer dans cette chambre à ce moment-là.

Il la laissa néanmoins s’installer sur le bord du lit, captant sa respiration, ses mouvements du coin de l’œil. « M’appelle pas Donnie … » répondit-il dans un murmure froid. A nouveau, à l’utilisation de ce surnom, l’image de son père lui revint en mémoire. Cet enfoiré qui avait tout abandonné, qui était revenu la bouche en cœur, qui avait été un mari de merde et un père encore pire. Il entendait encore les insultes, il ressentait encore les coups. Le tatoué soupira lorsqu’Evy saisit sa main pour se lover contre lui. Ses doigts frôlèrent sa peau.

Donovan était là, et il n’était pas là. Son esprit vagabondait entre les souvenirs de son enfance, de ses propres erreurs, de ses décisions. Le contact de ses lèvres le ramena à l’instant, leur dispute, son jeu à la con, cette idée de la manipuler pour qu’elle comprenne qu’il était mauvais. Mais elle comprenait pas, pourquoi refusait-elle de comprendre ? « Tu fais chier Evy … » souffla-t-il dans un soupir avant de déposer un baiser sur le haut de son crâne, laissant sa tête retomber contre l’oreiller.

S’excuserait-il de son comportement ? Non, Donnie n’agissait que pour la faire fuir, ça ne fonctionnait pas apparemment. Peut-être qu’il agissait pour lui. Peut-être que dans le fond, à cet instant précis, dans les excuses de la blonde, dans son comportement, le tatoué trouva un certain réconfort. Elle ne cherchait pas à le changer, elle ne cherchait pas à lui dire qu’il avait tort. Evelyn lui était acquise, et égoïstement, Donovan y trouvait une certaine quiétude. « Au moins je sais que tu peux sortir les griffes de temps en temps … » ajouta-t-il en resserrant son étreinte sur elle de son bras en même temps que son emprise sur la plus jeune. C’était mal, il savait qu’il n’avait aucun droit de se jouer d’elle, mais il tentait de la repousser, de lui faire ouvrir les yeux. Ce n’était pas sa faute si elle refusait de le faire après tout, non ?  


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: While we're here   Mer 27 Juin 2018 - 19:08
While we're here


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Tu fais chier Evy, ce n'était pas méchant, elle l'entendait vibrer dans sa poitrine au grès des battements plus lourds de son cœur. Ce n'était pas méchant non, c'était juste.... La vérité toute nue. Néanmoins cette vérité l'invita à sourire contre lui, sans qu'il la voit, juste pour elle car son aveux la rapprochait d'elle malgré toutes les différences qui les éloignaient l'un de l'autre. Parce ce Tu fais chier Evy et non pas Collins faisait écho à ce qu'elle murmurait bien souvent quand il la mettait hors d'elle, quand elle lui en voulait sans pouvoir lui en tenir rigueur. Parce qu'il avait raison, parce qu'elle s'éprenait de lui à chaque seconde qui passait depuis qu'elle avait foutu les pieds dans cette bicoque n'étant même pas la leur. Cet endroit était suspendu dans le temps, comme sa propre existence lorsqu'elle était avec lui et peu importait qu'il rentre à pas d'heure, qu'il soit éméché ou qu'il se soit envoyé la moitié des filles du District, Evy avait au moins la certitude d'une chose qu'elle gardait jalousement comme un trésor précieux : Elles ne creusaient pas comme elle pouvait creuser pour amoindrir l'espace entre eux deux.

Quand elle sentit ses lèvres presser ses cheveux, elle ferma les yeux. Quelques jours plus tôt elle détestait ce geste parce qu'il ne signifiait rien de plus que ce qu'il était, un simple élan de protection, une simple assurance que malgré tout ce qu'il pouvait lui dire, il tenait à elle. Aujourd'hui, elle s'en satisfaisait et en savourait les notes en serrant plus fort les fibres qui couvraient son cœur entre les doigts fins qu'elle avait ramené près de son visage. Il n'avait pas besoin de changer, elle l'appréciait comme il l'était et il en avait conscience, au delà de lui dire – lorsque l'envie pointait – qu'elle désirait le sentir la rendre folle, la réchauffer, lui donner ce que son corps lui réclamait, elle était bien plus sereine avec les mots exprimant ses propres sentiments. Le pire dans tout ça, c'était qu'elle ne l'appréciait plus, ne l'adorait plus, mais qu'en capturant le mal qu'elle avait pu lui faire, dans quel état ça le mettait, elle avait compris ce qu'elle tentait d'enfouir dans les tréfonds de son âme : elle l'aimait sans rien lui demander en retour simplement parce que ce n'était pas ce qu'il désirait. Battant des cils une seconde, elle redressa les doigts accrochés à sa chemise à sa gorge tandis qu'il donnait plus de valeur à cette étreinte et qu'une larme abandonnait ses yeux noisettes pour glisser entre ses lèvres qui laissèrent échapper un rictus lorsqu'il redevint celui qu'elle avait appris à adorer au fil des heures, au grès des entraînements et de ces quelques jours passé ici avec lui.

- J'préferai pas les sortir avec toi. Reprit-elle en un murmure, pour ne pas briser ce moment précieux où elle tentait, peut-être vainement, après tout elle ne pouvait pas savoir ni même creuser au delà de la carapace qu'il portait pas même dans son crâne qu'elle aurait aimé exploré pour percer le mystère torturé qu'il semblait être à lui seul, de l'apaiser autrement que lorsqu'ils s'étaient pris le chou dans la cuisine, quand il était parti. et toi aussi tu fais chier Donovan.....

Sourit-elle en logeant la pointe du nez à sa jugulaire pour sentir son front épouser ses traits, se réchauffer au contact de sa peau. Tu fais chier d'être toi, pensa-t-elle en imprimant une chose, une dernière : elle ne l’appellerait plus jamais par son diminutif mais ne lui tirerait certainement pas les vers du nez pour savoir ce qui le dérangeait tant dans le fait qu'elle l'appelle ainsi.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: While we're here   
Revenir en haut Aller en bas  
- While we're here -
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: