The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- While we're here -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1221
Age IRL : 31
MessageSujet: While we're here   Mer 20 Juin 2018 - 10:24
Au volant de la voiture qui les menait à quelques kilomètres de Renton, Donovan jetait des coups d’œil aux alentours, sa cigarette se consumant toute seule dans l’air qui s’engouffrait dans la voiture. Sur une carte il avait noté leur objectif, un Costco où il l’espérait, ils pourraient trouver de quoi grailler. Ils, c’était lui et Evelyn. Il avait tenu à embarquer la gamine parce que désormais elle savait se démerder, ce serait une nouvelle occasion de voir si elle avait progressé, et vérifier si elle vomissait toujours à la vue des cadavres. Oui, ce serait donc une nouvelle occasion de la faire chier.

Donovan devait pourtant admettre qu’il avait évité de la faire chier depuis cette fois où les choses avaient failli déraper. Il la taquinait toujours sur ses attitudes de petite fille, mais il n’avait plus cherché à pousser le jeu trop loin. « D’après les éclaireurs, l’endroit est plutôt calme, on devrait pas avoir de souci, mais reste sur tes gardes, si j’te ramène pas entière j’vais en entendre parler. » souffla-t-il avec un sourire sincère, son regard gris se posant un instant sur la blonde à sa droite. Il stoppa le véhicule dans une rue non loin du Costco, à peine plus au nord à deux ou trois rues. Le tatoué récupéra son couteau et son Beretta qu’il avait ôté pour conduire, glissant la lame dans sa botte et le Beretta dans son holster d’épaule, puis il sortit du véhicule.

Le tatoué avait sa tenue et son attitude des sorties sérieuses, vieux jean troué, rangers aux pieds, chemise débraillée par-dessus un débardeur tout aussi pourri. Le look ce n’était pas sa préoccupation principale, il visait le côté pratique. « Tu restes derrière moi, tu couvres mes arrières, on entre, on se sert, on repart. » Il avait une petite liste faite par ses soins après discussion avec les habitants du district. Ils n’avaient pas rencontré trop d’embuches pour atteindre le magasin, donc Donovan ne voyait pas ce qui pourrait se passer qui compliquerait leur mission. A part un groupe de rôdeurs trop conséquent planqué derrière la porte du Costco.

Un rapide « Bordel » lui avait échappé alors qu’il refermait la porte aussi vite qu’il l’avait ouverte, laissant à Evy le soin de la coincer avec ce qu’elle trouvait. La suite ? La fuite. Ils devaient revenir à la voiture, mais les rues étaient bondées, comme un 4 juillet mais en moins fun et plus mortel. Dans la précipitation et en espérant leur sauver les miches, Donovan poussa la porte d’un magasin et s’y engouffra, attirant Evelyn à sa suite. Alors que les morts s’agglutinaient à l’extérieur, le tatoué posa son index sur ses lèvres pour lui faire signe de ne pas faire de bruit pendant qu’il déplaçait un bureau devant la porte. Saisissant la main de la blonde, le tatoué s’engouffra un peu plus dans le magasin, quittant le hall pour découvrir l’endroit sous le faisceau de sa lampe torche. « Oh merde … » souffla-t-il dans un rire étouffé en découvrant l’endroit où ils se trouvaient. Ah oui, donc Castle Megastore, c’était pas du mobilier pour château à la campagne. Son regard se posa sur Evelyn, même quand il voulait pas se foutre trop d’elle, la vie lui tendait des perches.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: While we're here   Mer 20 Juin 2018 - 10:52
While we're here


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Elle suivait le décor des yeux, évitant soigneusement la main au pommeau de vitesse, fallait pas tenter le diable, davantage encore qu'elle boudait passablement depuis un petit temps. Pour autant sa dernière sortie avec Takeo lui avait changé les idées, permit de remettre quelques petites choses en place dans sa tête et de tempérer les élans furieux de son cœur lorsque les choses n'allaient pas comme elle les avait imaginé. Aujourd'hui, direction un magasin, en compagnie du militaire qui – par miracle – lui avait pas filé le volant. Rarissime, après tout depuis qu'elle le connaissait il n'avait eu de cesse de la tester dans tous les domaines, plus encore dans l'un de ceux où elle perdait les pédales. Y songeant, sentant le rose lui monter aux joues, la jeune fille cala le coude sur la vitre passager et logea le menton contre ses phalanges repliées. Ça passerait, comme tout le reste jusqu'ici, et bien que faible aux yeux de certains, elle avait tenu bon, cependant, quand sa voix résonna elle sursauta et revint péniblement soutenir ses billes grises. Des conseils, rien de plus, elle en avait l'habitude, néanmoins elle n'avait pas arpenté les drugstores ou quoi que ce fut d'autre avec lui depuis leur escapade dans son ancienne fac.

- Oui, bha toi aussi fais gaffe. Lâcha-t-elle en un petit sourire forcé, témoignant ô combien la situation était tendue pour elle, et pas parce qu'elle allait potentiellement, même très sûrement d'ailleurs, faire face à un banc de moches.

Lui aussi devrait faire attention, elle savait se débrouiller, Takeo avait pu le remarquer en plus, alors qu'il soit prudent avec sa propre vie, elle ferait attention à la sienne. En un soupir, Collins quitta l'habitacle et récupéra son sac à l'arrière avant d'ajuster les pans de son tee shirt noir imprimé d'un drapeau de l’Angleterre à moitié usé. Trouvaille des derniers jours, quant à son jeans, malgré le trou effiloché au dessus de son genou, elle avait fini par s'y faire. Resserrant les nattes qu'elle s'était tressée avant de partir, Evelyn vérifia simplement la présence du chargeur dans son Glock et fit un pas vers l'enseigne avant de l'entendre la reprendre. Haussant les épaules, elle dégaina simplement le flingue et se tint derrière lui avant de laisser voguer son regard sur son dos et ses...... Secouant la tête, ce ne fut que lorsqu'il referma la porte entrouverte d'un coup d'un seul que son palpitant se mit à jouer la cinquième symphonie de Beethoven. Pas le temps de flipper non, le premier truc qui lui passa sous la main vint bloquer les clinches, et peu importait ce que c'était. Déjà ses prunelles tentaient de discerner un endroit où se replier en comptant un ombre incalculable de morts aux alentours. Inutile de songer à la voiture. La seule échappatoire fut le battant d'une autre boutique dans laquelle il la poussa à rentrer avant qu'elle recule de la porte en voyant les bras et mains squelettiques s'y étendre. Merde...... Ça commençait bien.

- Su.... Non, elle la ferma, davantage encore que Donovan lui intimait de se taire et de faire le moins de bruit possible.

En peu de temps, Floyd bloqua l'unique sortie tandis qu'elle tentait de déceler le genre de la boutique en allumant sa torche. Un truc de lingerie ou de déguisement.... Elle ne s'y attarda que peu, plus surprise par la main qui empoignait la sienne pour l'inviter à s'éloigner de l'entrée. Son cœur eut divers ratés avant qu'elle fronce les sourcils quand il manqua de s'étrangler en riant. Il venait de jurer mais pour quelles raisons exactement ? Y avait encore des moches dans le coin ? Non, si c'était le cas il n'aurait pas ri et bien que perplexe, attentive à ce qu'il éclairait de la boutique, elle ne voyait pas où se situait le problème. Serrant sa main une première fois, pour éviter de parler, l'absence de réaction l'obligea à dégager sa paume, assez sèchement, de la sienne pour se planter devant lui.

- Quoi ? Quoi merde ? Interrogea-t-elle.

Un soupir fila ses lèvres tandis qu'elle jetait un œil au tas de bazare coloré étalé ça et là jusqu'à remarquer des blisters aux images affirmant ses pensées précédentes. Du moins, le croyait elle.

- C'est un truc de farces et attrapes, une boutique de déguisements, on trouvera rien là dedans mais étant donné les moches dehors, on a pas l'choix d'attendre. Déclara la plus jeune en s'éloignant, après s'être assurée que rien de vilain ne traînait dans le rayon où elle avançait, pour aller chopper l'un des blisters estampillé de la photographie d'un costume d'infirmière de très mauvais goût.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: While we're here   Jeu 21 Juin 2018 - 7:38
C’était parti pour être une sortie rapide, et ça prenait des airs de mauvaise blague. De la horde, modérée, qui avait surgi à cette cachette pour le moins étonnante en passant pour Evy qui lui donnait des conseils. Mais revenons-en à cette boutique où Donovan s’engouffra armé de sa lampe torche, balayant les rayons devant lui pour découvrir dans l’hilarité la plus totale où il les avait enfermés. S’il y avait bel et bien une main qui dirigeait sa vie, elle devait appartenir à quelqu’un qui aimait bien se foutre de lui. Son regard gris capta dans le faisceau de lumière, entre quelques filets de poussières et des toiles d’araignée, quelques déguisements, quelques collections de DVDs et ce n’était que les choses les plus softs.

Il ignora d’abord les tentatives de la blonde d’attirer son attention, parce que contenir son rire c’était déjà difficile, mais évidemment la gamine se montra plus bruyante pour qu’il lui réponde. Et comme Donovan n’apportait pas de réponse dans l’immédiat, Evelyn se fit sa propre idée. Idée qui ne manqua pas de déclencher un nouveau fou rire chez le tatoué. Il la regarda s’éloigner et découvrir les rayons, passant sa main sur son visage autant par dépit que pour se sortir de son fou rire. « Ouais mets bien l’accent sur le attrape … quoique, la farce aussi … » A nouveau le militaire partit d’un rire gras, preuve d’années de tabagisme cent pourcents actif.

Donovan fit quelques pas dans la direction de la blonde, restant malgré tout sur ses gardes, pour voir ce qu’elle tenait entre ses mains. « J’suis sûr qu’une tenue comme ça t’irait bien … » souffla-t-il, arrivé à son niveau en voyant la photographie sur l’emballage. Tout en large choix de déguisements clairement pas conçus pour Halloween. Ou alors des soirées privées, avec un et un seul but, et ce n’était pas de manger des bonbons. En parlant d’Halloween, Donnie remarqua un autre déguisement qu’il tendit à Evy.

« Tiens j’pense que le kit secrétaire en quête d’une promotion rendrait bien sur toi. » Un tailleur sommaire, une paire de vraies fausses lunettes, c’était à la fois une plaisanterie qui la ferait sans doute rougir vu la tenue de la nana sur la photo et une vanne envers son rôle d’assistante de Robocruella. Bien décidé à ne pas s’arrêter là, Donovan attrapa un nouveau blister qui lui arracha un sourire lourd de sous-entendus. « Et l’étudiante qui reste après les cours, t’en penses quoi ? » Pour sa part, il pensait qu’elle serait clairement canon dans n’importe lequel de ces déguisements, mais évidemment ce n’était pas une tenue adéquate pour survivre.

« Doit y avoir des cabines d’essayages si t’as envie de tester tous ces nouveaux looks. » Son regard gris se posa sur elle, détaillant ses réactions à travers la faible lumière de leurs lampes, avant qu’il ne se décide à avancer un peu plus dans le magasin. Ça faisait des lustres qu’il avait pas mis les pieds dans un truc de ce genre, et il imaginait facilement que pour Evy c’était une première. Il se rappelait de sa première fois, dans un magasin comme ça, un brin de nostalgie le prit qu’il chassa rapidement dès lors que son regard trouva une collection d’objets qui feraient les beaux jours de tous les célibataires de l’apocalypse. C’était clairement pas le genre d’endroits que les survivants avaient pris la peine de fouiller, et c’était fort dommage à bien y penser. Tous ces trucs iraient parfaitement dans ce bordel qu’il comptait lancer avec l’aide de Victoria.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: While we're here   Jeu 21 Juin 2018 - 10:20
While we're here


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


A sa réplique, Evy fronça les sourcils, encore une remarque tendancieuse à laquelle elle préféra soupirer et ne pas répondre, bien plus occupée à fixer les divers blisters aux clichés tous plus vulgaires les uns que les autres. Cependant l'entendre se marrer tout seul lui arracha un bref sourire qui disparut dès lorsqu'elle le sentit approcher plus qu'elle le vit. Qu'est-ce qu'il allait encore bien pouvoir lui sortir uhm ? Perplexe une minute, la jeune fille se décala pour éviter le moindre contact avec lui avant de voir ce qu'il lui collait sous le nez. Un costume de secrétaire, prête à pouffer de rire, elle pinça les lèvres et se racla la gorge en glissant la paume libre à sa propre nuque. C'était puérile, et si elle riait maintenant il ne pigerait jamais que parfois il allait trop loin, qu'elle tentait désespérément de mettre une barrière entre lui et elle pour s'éviter, une fois encore, de fondre comme un cornet de glace resté au soleil trop longtemps.

- C'est bien un fantasme de mec ça. Lâcha-t-elle en gardant maladroitement son sérieux jusqu'à rosir, les joues en feu, quand il lui passa un autre package dissimulant une tenue d'écolière semblable à celle que Britney Spears portait dans son tout premier clip.

La jupe était bien plus courte, mais au delà des vêtements, ce furent davantage les deux nattes blondes du modèle qui l'invitèrent à ramener les doigts sur ses propres tresses avant de croiser son regard, les traits rubiconds, quand il supposa quelque chose de vraiment graveleux faisant quasiment écho à ce qu'ils étaient l'un et l'autre. Agrippant le blister entre ses doigts, Evy le relâcha sur la table et roula des yeux quand il lui proposa d'aller passer un de ces trucs immondes.

- Non merci, C'est ni le lieu ni le moment...

Quoi ? Non, on se fichait du lieu et du moment, elle ne mettrait simplement jamais ça de sa vie, pourquoi diable l'hypothèse de revêtir un de ces machins venait de lui traverser l'esprit ? Troublée, ravalant sa salive alors qu'il s'éloignait, Collins évolua de son côté en éclairant les zones de pénombres où des tas de choses trônaient sous une bonne couche de poussière et de toiles d'arachnides. Et voilà qu'elle arrivait face à un large choix de parfums aux noms vraiment bizarres. Pour ce que ça valait, sans doute n'avait-elle plus humé l'odeur d'une fragrance – autre que la putréfaction lui filant la nausée – depuis un bail aussi, et en gardant son partenaire à l’œil, l'assistante agrippa un flacon et l'ouvrit avant de plisser les yeux, le vaporisateur à quelques centimètres de son nez, en songeant à sa connerie précédentes. Y avait de quoi lancer une offensive, moui... Après tout Donovan avait bien trop l'habitude qu'elle rosisse et se taise dès lors qu'il logeait en elle des idées lubriques qu'elle n'aurait jamais eu en temps normal.

- L'étudiante qui reste après les cours.... Le reprit-elle après quelques secondes de silence, cherchant son regard gris par delà l'étale de parfum qui tournait sur elle même comme ces machins de métal – dans les stations balnéaires – où étaient entreposées des dizaines de cartes postales. avec qui ? Son instructeur ?

Malgré le rose à ses pommettes que la pénombre dissimulait, Evelyn ramena le vapo à son nez jusqu'à grimacer quand aucune odeur ne sembla provenir du flacon entre ses doigts fins. L'arnaque, ce truc là... il avait dû passer avec le temps.... Elle observa le nom et sentit le feu lui monter aux oreilles. Désir. Oui, y avait clairement mieux comme nom de parfum, ceux qui l'avaient créé s'étaient pas foulés mais bon, autant abandonner l'idée d'embarquer ça. Reprenant donc, ses yeux furent attirés par des billes colorées sous un package représentant une bouche gourmande. Des bonbons, des perles multicolores comme on en faisait des colliers autrefois pour que les mômes les portent au cou et se gavent de sucre. Séduite, Collins ouvrit le paquet et en sortit l'étrange forme, rien à voir avec un collier, avant de hausser les épaules et d'en porter l'une des perles sucrées à ses lèvres.

- Si on doit rester ici longtemps, j'ai trouvé de quoi grignoter. Lui sourit-elle en agitant le monceaux de confiseries rattachées à divers fils blancs. T'en veux ? Tien.... Reprit-elle en remarquant deux balles d'acier reliées par une chaînette. y a même des trucs anti-stress. Y a d'tout ici, c'est quoi cette enseigne ?

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: While we're here   Jeu 21 Juin 2018 - 21:05
« Et j’pense que ça ferait rêver certaines nana aussi … tu devrais demander à June … » souffla le tatoué avec un air moqueur sur le visage, son regard gris ne manquant pas de remarquer la coiffure du modèle et la coiffure d’Evelyn à ses côtés. Le costume d’écolière lui irait parfaitement bien, il en était persuadé mais visiblement elle refusait d’aller essayer quoique ce soit. Donovan soupira d’un pseudo air déçu. Il laissa la blonde s’esquiver et déambuler dans le magasin de son côté, restant à une distance raisonnable pour s’assurer qu’elle ne courait aucun danger sans l’étouffer.

Surpris, il l’entendit renchérir finalement sur l’idée du costume d’étudiante lubrique. Un sourire étira ses lèvres alors qu’il se rapprochait, ses yeux gris perçants rivés sur une Evelyn qui rougissait encore. « Par exemple … » souffla-t-il arrivé à son niveau, la frôlant pour continuer son chemin. « Pour des leçons … personnalisées. » ajouta-t-il finalement en s’éloignant, la gardant à l’œil alors qu’elle alla découvrir les bonbons.

Donovan se mordit la lèvre pour ne pas éclater de rire en la voyant choper quelques bonbons, fière de sa trouvaille. « Seulement si tu le portes. » Avec un petit mouvement de la tête, il désigna le sous-vêtement en bonbons qu’elle tenait entre ses mains, lui laissant le temps de réagir avant d’enchainer. « Des trucs anti-stress … Tu … Evy … Putain si t’existais pas, faudrait t’inventer … » lâcha-t-il avec un regard perdu entre la moquerie et la tendresse. Elle était tellement naïve que Donovan était persuadé qu’il n’avait pas le droit de lui dire ou de lui faire quoique ce soit, parce qu’il voulait la protéger des abrutis. Et en même temps, la taquiner était si tentant, encore plus depuis qu’il avait entrevu une autre facette de la douce petite Evelyn.

Récupérant les fameux trucs anti-stress, Donovan agita l’emballage sous le nez de la blonde, notamment la partie qui expliquait tous les bienfaits de ces boules anti-stress. « On est dans un putain de sex-shop Evy … » lâcha-t-il en lui déposant l’objet dans le creux de la main avant de se rapprocher un peu plus d’elle. « T’es sûre de pas vouloir essayer ce truc avec l’ensemble d’étudiante ? Je connais un instructeur qui a encore beaucoup de choses à t’apprendre … » glissa-t-il avant d’éclater de rire, s’éloignant pour aller jeter un coup d’œil vers l’entrée.

Des trucs anti-stress, des colliers de bonbons. C’était presque dérangeant de se retrouver ici avec elle, tant elle était naïve et innocente. Comment pourrait-il tenter quoique ce soit avec Evelyn ? Même lui avait trop de morale pour ça, pour prendre avantage de sa naïveté. Au lieu de cela, il se contentait de l’emmerder, n’entrevoyant qu’à peine tout ce qu’elle pouvait penser de cela. « Vas pas croire que j’étais adepte de ce genre de boutiques, je suis pas fan de tous ces … trucs et astuces. Ces farces et attrapes, mais tu sais, pour ma culture générale. » Il débitait cela sans la moindre gêne, pourquoi aurait-il été gêné après tout.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: While we're here   Jeu 21 Juin 2018 - 21:30
While we're here


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Il recommençait ses conneries, rose comme une pivoine, Evelyn fronça les sourcils après l'avoir entendu lui proposer de porter le truc de bonbons si elle voulait qu'il s'en sustente. Perplexe, la jeune fille termina la bille colorée, déposa la torche cul sur la table, histoire d'éclairer vers le plafond, puis étendit les fils avant de relâcher le tout, une expression à mi chemin entre la gêne et le choc peinte sur les lèvres. Un soutien gorge ? C'était quoi ce magasin ? c'était quoi ces trucs bizarres et..... Prête à se retourner, elle se retrouva coincée entre lui et la table et peina à soutenir son regard. Il le faisait exprès encore et toujours et déjà les nerfs roulaient sous sa peau fine. S'il baissait suffisamment les yeux il verrait les pulsations de son cœur à travers son épiderme quasi translucide. Peu importait, elle n'allait pas lâcher si facilement, pas comme la dernière fois où elle avait été faible sans, finalement, rien obtenir en retour ou juste un baiser dont, parfois, elle pouvait encore sentir courir le spectre contre ses lèvres. Comme à l'instant, où il lui agitait le paquet de ces choses anti-stress après lui avoir certifié que si elle n'existait pas il faudrait l'inventer. Un vague sourire étira la commissure de ses pétales, peut-être que c'était un compliment ? Ou pas... T'es vraiment con Collins s'imposa-t-elle mentalement avant de sentir le feu lui bouffer le visage jusqu'à la racine des cheveux quand elle comprit à quoi servait ces fameuses boules de métal. S'il ne lui avait guère offert – de vive voix – quelle était la nature de la boutique, elle l'aurait deviné, enfin après avoir lu la notice du machin qu'il avait abandonné entre ses doigts.

Pour palier à la proximité soudaine à laquelle elle ne s'attendait plus, elle glissa presque les fesses sur la table et darda son regard noisette sur lui, à portée de doigts. Il l'agaçait autant qu'elle l'adorait et c'était chiant, bon sang que c'était chiant d'être prise pour une imbécile, mais franchement elle même pouvait mentalement s'injurier de ne pas avoir calé plus tôt où ils les avaient enfermé. Au loin, elle entendait les râles, ces derniers entrecoupaient les propres battements de son cœur résonnant entre ses tempes, mais visiblement pas assez fort pour qu'elle ne capture pas une énième proposition graveleuse, son éclat de rire, qui vibra subitement dans sa poitrine, et sa silhouette s'éloignant. Nerveuse, elle lut rapidement les quelques lignes sur les fameuses « boules de Geïsha » puis reprit une lourde inspiration, là, assise sur la table, avant de reporter les cils vers lui et ses explications. Il l'énervait, elle le désirait toujours et ça l'emmerdait copieusement.

- Ta culture générale... Un rictus amer quitta ses lèvres. J'avais pas l'temps pour ça, j'étudiais puis......

S'agaçant, elle plissa les paupières en croisant ses yeux gris. Il s'attendait à ce qu'elle grogne mais non. Collins ne rentrerait pas dans le jeu qu'il attendait la voir jouer, elle ne serait pas la gamine qu'il adorait faire chier depuis des jours entiers, elle voulait encore être la fille à qui il avait rendu le baiser et lui prouver.... Elle lui prouverait même si pour ça, elle devait passer outre ses propres limites.

- T'es chiant Donovan. Siffla-t-elle en se servant de ses nerfs pour fluidifier son débit de mots. Donc si je t'écoute et qu'on reste ici des jours, tu te nourriras que si j'porte c'truc vulgaire ? Pinçant les lèvres, elle se remit sur pieds, droite comme un I, tendue malgré l'aplomb qu'elle désirait mettre dans ses mots tout comme dans son attitude. Si j'te disais oui uhm ? Avançant, Evelyn respirait par saccades. Si j'te disais vas y j'met c'truc. Tu dirais quoi ? Rose, plutôt rouge tomate même, elle secoua brièvement la tête avant d'aller récupéré sa torche pour filer inspecté le reste des choses dont elle ignorait, jusqu'ici, l'existence. Tu t'défilerais j'le sais...... Murmura-t-elle sans plus se soucier du fait qu'il entende ou non.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: While we're here   Jeu 21 Juin 2018 - 23:13
Il aurait pu jurer qu’un rugissement de chaton tout mignon allait bientôt s’élever de la gorge gracile de la blonde, pourtant elle se contenta de lui envoyer une remarque. Mademoiselle étudiait ? Pas les bonnes choses, sinon elle aurait su où elle se trouvait. Donovan se prit à imaginer la vie qu’elle avait dû mener, Evelyn Collins, vierge effarouchée, gentille fille, intello de service sans doute. Celle qui devait rappeler à toutes ses copines qu’il y avait des révisions à faire quand elles voulaient juste s’amuser un peu. Elle devait être chiante et pourtant, elle était intéressante, elle était amusante.

Le soutien-gorge en bonbons avait fait son petit effet, de même que son explication sommaire sur les boules de geisha. Evy était d’un rose éclatant, gênée et légèrement boudeuse. C’était comme ça qu’il aimait la voir, elle s’exprimait quand elle l’envoyait chier. La blonde en rajouta d’ailleurs une couche. « Moi, chiant ? Bah qu’est-ce que tu racontes Collins … » ironisa-t-il, parfaitement conscient et même fier de toute sa capacité à emmerder le monde, avant d’écouter la suite de ses mots. Elle jouait encore, elle tentait de le provoquer. Donnie esquissa un sourire, la laissant approcher et finalement s’éloigner avant de faire quelques pas dans sa direction.

Le tatoué saisit son poignet fin entre ses doigts usés par la cigarette, trop d’activités manuelles et clairement un manque de soin. Les jolis doigts manucurés, c’était pas son délire. L’arrêtant dans sa course, Donovan se plaça à sa hauteur, la toisant de son mètre quatre-vingt, plongeant ses iris gris dans ceux chocolat de la blonde. « J’te dirai que si on doit passer plusieurs jours ici, faudrait rationner et j’suis pas sûr de savoir faire ça si tu portes ce truc. » En réalité, il se défilerait sans doute, par crainte de la blesser, de faire quelque chose qu’il regretterait, de se lancer encore dans un truc compliqué.

Donovan relâcha son poignet, la laissant s’éloigner si elle le voulait avant de récupérer le soutien-gorge en bonbons pour en croquer quelques-uns d’un air désinvolte. « Ça va j’arrête de te charrier … Chais pas, j’crois que j’ai juste du mal à croire que tu sois si … innocente. » C’était effrayant, triste et sexy en même temps, surtout avec cette idée d’instructeur et d’élève en tête. Le militaire chasse toute pensée de son esprit par crainte de craquer comme cette fois dans la cuisine. Il aurait tellement à lui apprendre, à lui faire découvrir, cette simple pensée suffisait à faire défiler dans son esprit tout un tas de choses qu’il préférait ignorer. Elle suffisait à lui conférer une vision parfaite, de celles qui remarquent chaque veine, chaque respiration. « Tu vivais comme une nonne ? » demanda-t-il finalement d’un air détaché, par pure curiosité. C’est vrai quoi, Evy n’avait pas pu être la plus moche du quartier, ou alors il aurait payé cher pour voir les plus belles.

Le tatoué capta un bruit sur la porte vitrée barricadée qui retenait les moches. Sans lui laisser le temps de répondre, Donnie l’entraina dans le bureau à l’arrière de la boutique, passant au milieu de rayons tous plus grotesques les uns que les autres. Refermant la porte derrière eux, Donovan la plaqua contre celle-ci, posant son index contre ses lèvres à elle. Il avait le regard sérieux qui ne se prêtait pas à la plaisanterie, celui qui ne l’invitait pas à fantasmer mais plutôt à baliser et se tenir calme. Derrière la porte pleine, il écouta attentivement, si la vitre cédait, là ils seraient dans la merde. Il en oublia presque cette proximité, son odeur si différente de la sienne, mélange de tabac froid et de sueur et de poussière. « On va rester ici quelques minutes, le temps qu’ils nous oublient, ils entendront moins. Tant qu’ils sont tous agglutinés contre la vitre là-bas, c’est trop risqué. » C’est à ce moment-là que Donovan baissa à nouveau son regard vers la blonde, suspendu à son air de gamine qui cachait pourtant une jeune femme séduisante qu’il avait entrevue.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: While we're here   
Revenir en haut Aller en bas  
- While we're here -
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: