The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-39%
Le deal à ne pas rater :
Prix cassé sur le Smartphone Samsung Galaxy Note 10
479 € 779 €
Voir le deal

Partagez
- Between friends -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Between friends   Between friends EmptyJeu 14 Juin 2018 - 10:36
Adossé contre un arbre, Takeo tira une énième latte de cigarette, avant de recracher la fumée dans un profond soupir. Les yeux rivés vers le ciel, il semblait plongé dans ses pensées. Parfois, il secouait quelque peu la tête, comme s'il voulait chasser les mauvaises idées qui venaient le ronger. Avoir fait ce déplacement jusqu'à Renton, était-ce vraiment une bonne idée ? Sa venue ici avait pour lui quelque chose de symbolique : c'était le moment de reprendre les choses en main !

Il faut bien dire que ces derniers mois, Takeo s'était tout à fait mis en retrait, presque effacé. Depuis son retour de sa dernière sortie – celle qui l'avait vu se faire massacrer par un viking enragé – et la mort des deux garçons qui l'accompagnaient, il avait sombré dans la dépression et l'alcoolisme. Il n'était devenu qu'une loque misérable, bien incapable de réaliser quoi que ce soit, et bien loin de l'homme qu'il avait toujours prétendu être. Cette situation aurait pu continuer longtemps s'il n'avait pas fait la rencontre de Sacha. C'était grâce à cette dernière, et au lien tout particulier qu'il était parvenu à créer avec elle, s'il avait fini par s'en sortir.

Mais difficile après tout ça de regagner de la crédibilité auprès de ses semblables. Et qui pourrait leur en vouloir d'ailleurs ? C'était compréhensible. Et en vérité, cela ne le dérangeait pas. Même depuis qu'il était sorti de sa crise, le nippon n'avait jamais cherché à regagner la confiance des siens, ni à se ré-investir réellement dans la vie de son camp. Il avait continué à rester à l'écart, s'occupant uniquement de sa relation avec Sacha, continuant à ne fournir que le minimum d'effort pour les tâches quotidiennes de Bainbridge.

Ainsi, il n'avait pas cherché à participer aux derniers événements. La mise en place de cette alliance avec ce groupe d'inconnu, la tentative d'asservissement de ce grand groupe de fermiers... Il ne voulait pas en être. Il n'était de toutes façons plus d'accord avec la politique de son groupe depuis quelques temps, et le coup d'état qui avait eu lieu quelques mois plus tôt n'avait rien changé à son point de vue. Pour lui, son camp était atteint par une folie des grandeurs qui finirait irrémédiablement par les mener à leur perte. S'allier avec des inconnus, c'était forcément risqué. Chercher à asservir un groupe de cette taille au lieu de simplement l'exterminer, c'était ouvrir la porte à la vengeance et aux représailles. Personne n'est invincible, la mort de Kevin et Tom au sein même de leurs terres était là pour lui rappeler quotidiennement : même eux pouvaient être vulnérables. Éliminer les menaces permet de minimiser les risques. Chercher à en faire des esclaves... c'est leur donner une raison de riposter.

L'idéologie et les intérêts de son groupe ne lui importaient plus, mais il avait ses propres objectifs à défendre. D'abord, s'assurer qu'il n'arrive jamais rien à Sacha, la rousse étant devenue la seule chose qui comptait désormais réellement à ses yeux. Ensuite, reprendre les recherches de sa fille, qu'il avait lâchement abandonné en même temps que tout le reste.

C'était pour ces deux raisons qu'il avait décidé de se porter volontaire pour aller aider à Renton. Il voulait voir de ses propres yeux les résultats de cette alliance. Il trouvait que c'était une idée dangereuse, mais pour pouvoir estimer à quel point, il fallait bien aller à leur rencontre. Et puis, ce nouvel avant-poste lui offrait la possibilité d'explorer plus loin les environs à la recherche de sa fille. Pour peu qu'il parvienne à regagner la confiance des siens, et à prouver qu'il pouvait toujours être quelqu'un d'utile.

Takeo finit par écraser sa cigarette au sol et entama une petite promenade, histoire de se changer les idées. C'est ainsi, après seulement quelques minutes de marches, qu'il finit par apercevoir Evy, assise dans un coin, la mine boudeuse. La jeune blonde était l'une des rares personnes avec lesquelles Takeo avait gardé un contact régulier ces derniers mois. Leur petite coucherie alcoolisée avait été un regrettable accident, mais elle avait au moins permis de les rapprocher. Sans trop l'expliquer, le japonais s'était quelque peu pris d'affection pour la demoiselle, souhaitant la protéger, elle et sa passion un peu trop dévorante pour Swann. Et il avait fini par apprécier sa compagnie, au final. Même si le fait qu'elle soit devenue l'assistante de June, et donc qu'elle soit au service de cette politique qu'il déplore, ne lui plaisait pas vraiment.

Takeo s'approcha d'elle discrètement, sans être certain qu'elle ait remarqué sa présence vu comme elle semblait perdue dans ses pensées. Il finit par s'asseoir à ses côtés, l'interpellant d'un coup d'épaule amical.

« Il t'arrive quoi Princesse ? » Il lui avait donné ce surnom lors de leur fameuse rencontre alcoolisée, pour se moquer d'elle. Il avait continué à l'utiliser depuis, pour l'embêter, même s'il avait bien conscient qu'Evy n'était désormais plus la frêle demoiselle qu'il avait rencontré cette nuit là. « Toi aussi, t'as du mal à te faire à ce bled pourri ? Ou c'est juste que ta p'tite patronne te maltraite trop en c'moment ? » Il avait posé cette question d'un ton un peu condescendant, n'ayant pas véritablement une bonne opinion de la patronne en question. « Tu peux t'confier, ça reste entre nous, j'irai pas lui répéter » termina t-il en lui adressant un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Between friends   Between friends EmptyJeu 14 Juin 2018 - 14:25
Be Alive, be yourself...


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


S'il faisait beau, un soleil radieux même, Evelyn s'en fichait à l'instant, elle venait d'ouvrir les yeux et de grimacer quant à la lumière trop vive qui traversait le vitrage de sa chambre. Figée une minute, elle se tourna dans son lit, prête à se lever, dégageant ses jambes nues des draps, avant de stopper son geste. Est-ce qu'il était encore là ? Peut-être... Néanmoins elle avait décidé de faire front donc, il n'y avait pas de questions à se poser, elle devait descendre. Après tout c'était ni sa baraque, ni la sienne, c'était un prêt du groupe avec lequel ils étaient désormais alliés alors, s'il croyait qu'elle allait vraiment foutre le camp de Renton, dès lors que le premier convoie quitterait le District, Donovan rêvait debout. En songeant à ça, elle ne put réprimer un petit rire pour son seul compte, il rêvait debout souvent ce type, pire encore quand il avait un coup dans le nez et, pourtant, elle l'adorait. L'adorait oui, elle n'était pas amoureuse, elle était simplement fascinée par la facilité avec laquelle il parvenait à lui faire avoir envie de trucs qui, jusqu'ici, ne l'avaient plus traversé et ce, juste avec lui..... Ça existait les sex-friends non ? Enfin, elle n'en était pas là, et l'expérience éprouvante des jours précédents lui restait autant en mémoire, à en hanter ses rêves ou il y avait plus jusqu'à ce qu'il cesse encore, qu'en travers de sa gorge.

Chassant cette pensée du creux de son crâne, elle passa rapidement par la salle de bains, aujourd'hui repos, bien.... June n'avait pas besoin d'elle alors elle en profiterait pour aller se foutre un peu au soleil et lire un bouquin. Mieux valait pas rester dans les pattes du militaire, pas parce qu'il le lui avait conseillé, mais juste pour l'enquiquiner comme lui savait si bien le faire. Prête, plus fraîche même si elle aurait désiré se noyer sous la douche, Collins enfila son jeans slim, ses boots et agrippa un tee-shirt noir avec un motif. Un genre de truc Aztèque, mais bon, ça restait des vêtements, et puisqu'elle ne devait pas faire d'effort pour suivre la classe de sa patronne en ce jour, autant porter un truc simpliste. Mascara, juste un peu comme d'ordinaire, sur les yeux, la blondinette passa la main dans ses cheveux blonds puis descendit les marches pour rejoindre la cuisine. Même s'il y avait eu de l'eau dans le gaz ce fameux jour, elle n'en demeura pas moins polie avec lui mais s'activa à se verser un café dans un gobelet qu'elle emporterait au dehors, avec le bouquin de son choix.

- Je te laisse, j'vais prendre l'air. Lui servit-elle néanmoins avant de passer le seuil et de rester accrochée dans l'encadrement de porte par le devant de son jeans qu'elle entendit craquer. C'est pas vrai ! Rohh, Saquant sur les fibres, elle en retira à peine du clou qui dépassait et put constater les dégâts, tout comme lui qui, certainement en l'entendant pester, s'était rapproché pour se foutre d'elle. Dis rien c'est bon j'ai flingué mon jeans, j'suis pas morte Donovan. Sur ce, et avec un beau trou filandreux au dessus du genou droit, elle quitta la maison, les nerfs en pelote, en claquant le battant pour filer s’asseoir sur le premier banc qu'elle trouva. Lui montre pas que ça t'ennuie... lui montre pas.... Se répéta-t-elle avant d'ouvrir son livre pour mieux redresser le nez quand un visage familier et apprécié, entra dans son champ de vision. Ce surnom la fit sourire, enfin elle le ravala en repensant au fameux chaton, faut sortir les griffes dont Floyd l'avait affublé. Ouais, elle préférait princesse, et encore, c'était aussi péjoratif. Salut, Lâcha-t-elle en haussant les épaules à sa première question. Oh non,...... Je m'y fais, enfin j'essaye. Reprit-elle en jetant un regard à la façade de la maison où elle avait pris ses marques avec le militaire. Et non, je m'entends bien avec June, elle est spéciale mais si tu sais te débrouiller t'as rien à craindre d'elle c'est juste que,

Observant le Nippon près d'elle, Collins fronça subitement les sourcils, en capturant derrière son épaule, la silhouette de Floyd qui quittait la maison. Le suivant du regard, elle roula des yeux en le voyant rejoindre une nénette brune, assez vulgaire, et soupira avant de sourire - une idée en tête – à son interlocuteur.

- Viens on sort, m'faut des trucs dehors puis on se sentira moins oppressés, enfin, si t'es partant, sans quoi tant pis hein. Il n'avait qu'à lui dire, mais qu'il lui dise avant que Donovan et sa grue ne se ramènent pour saluer le Japonnais sans quoi elle foutrait le camp.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Between friends   Between friends EmptyLun 18 Juin 2018 - 13:22
Le moins que l'on puisse dire, c'était qu'Evelyn était une personne attendrissante. Il y avait quelque chose chez elle qui provoquait l'empathie, irrémédiablement. Même Swann – l'être le plus antipathique de la terre et le moins capable d'émotions – s'était pris d'affection pour elle fut un temps. Takeo non plus n'était pas l'homme le plus facile à toucher. Et à dire vrai, lorsqu'il l'a rencontrée, la jeune blonde correspondait au profil typique de la personne qu'il n'arrivait pas à supporter. Et pourtant, malgré cela, il avait fini par l'apprécier sincèrement. Il s'était d'abord senti un devoir protecteur envers elle, lorsqu'elle s'était éprise du jeune Blackmore alors qu'il le savait dangereux. Mais même après cela, il avait continué à la côtoyer et à apprécier sa compagnie. Jusqu'à devenir relativement proche d'elle.

C'était bien pour cette raison qu'il avait pris la peine d'aller lui parler, alors même qu'elle boudait assise sur son banc. Le petit surnom qu'il lui donna ne la fit sourire qu'un court instant. La blonde lui assura que ce n'était ni le lieu, ni sa patronne qui lui posait problème. Mais alors qu'elle allait – apparemment – lui expliquer de quoi il retournait, elle s'interrompit subitement.

Mais Evy était une demoiselle très expressive, c'était là une partie de son charme. Ce qu'elle ne disait pas par la parole pouvait se lire assez aisément sur son visage. Son froncement de sourcil, ainsi que son regard agacé ne passèrent donc pas inaperçus. Le japonais avait bien remarqué que son attention était ailleurs, et d'un coup d’œil discret, il finit par se rendre compte qu'elle semblait se diriger vers Donnie qui sortait de chez lui pour rejoindre quelqu'un.

Takeo afficha à son tour une grimace, cherchant à comprendre. Mais il n'eut pas réellement le temps de réfléchir, car Evy lui demanda de l'accompagner dehors, l'air un peu pressée.

« Euh... ouais ouais si tu veux ouais! » finit-il par accepter.

Sortir dehors, c'était pas une mauvaise idée. Collins semblait avoir des trucs à faire, alors autant l'accompagner. Takeo n'avait pas encore réellement eu l'occasion de beaucoup sortir depuis qu'il était arrivé sur Renton. Cette petite escapade lui donnerait l'occasion de renouer avec l'extérieur. Et pourquoi pas en profiter pour rechercher sa fille, tant qu'on y était.

« Laisse moi juste aller chercher mes affaires » dit-il tout en se relevant. « On s'rejoint à l'entrée »

Le nippon rentra donc pour récupérer son 9mm et son couteau, qu'il avait laissé sous son matelas. Sur le chemin, il réfléchissait au comportement étrange d'Evy lorsqu'elle avait aperçu Donovan au loin. Il finit par se rappeler que son amie vivait ici en collocation avec le tatoué. Forcément, connaissant le cœur d'artichaut influençable de la blonde, et le côté dragueur invétéré de Donnie, Takeo s'imagina finalement que Collins s'était bêtement éprise de son instructeur. Le japonais ne se doutait pas du petit jeu de séduction qui se déroulait entre eux depuis quelques temps. Il n'était même pas au courant du fait que Donnie s'était séparé de Bea récemment. Alors tout au plus, il s'imaginait un coup de cœur à sens unique.

Il fallait qu'il en ait le cœur net. Et pour cela, il avait pensé à un stratagème des plus fourbes. Il finit par rejoindre Evy à l'entrée de l'avant-poste, comme convenu.

« Alors, t'es prête Princesse ? » commença t-il par l'interroger. « Au fait, tu m'as pas dit, t'as besoin qu'on aille chercher quoi au juste ? Parce que moi, je d... »

Takeo s'interrompit et plissa les yeux, regardant par dessus l'épaule de son interlocutrice, comme si quelque chose venait de l’interpeller.

« Attends, c'est pas Donovan là bas ? En train de... rouler une pelle à cette p'tite brune ?!! »
fit-il semblant de s'étonner en pointant la scène imaginaire du doigt. Parce qu'évidemment, rien de tel n'était en train de se produire. Il voulait juste voir la réaction immédiate qu'allait avoir Evy. Et apparemment, il avait visé juste.

Il la regarda alors d'un air qui voulait dire « Oh toi ma p'tite, tu vas devoir m'expliquer deux trois trucs... »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Between friends   Between friends EmptyLun 18 Juin 2018 - 14:03
Be Alive, be yourself...


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


C'était un oui, enfin il avait hésité dix secondes mais, déjà, Collins s'en fichait et se remettait sur ses jambes en embarquant le café, qu'elle porta à ses lèvres, et son bouquin. Lui manquait ses armes, mais après un petit tour à l'intendance, ce serait chose faite. Inutile de rester dans le coin à épier le militaire comme si elle était une sorte de détective privé pour le compte de... Le compte de qui d'ailleurs à part le sien ? Secouant la tête, elle opina à ce que lui proposait Takeo puis le regarda s'éloigner vers la maison qu'il avait investi dans le District. Bien, elle allait sortir, prendre l'air, trouver les choses qu'elle ne pouvait décemment pas quémander à Donovan, après tout c'était déjà suffisamment chiant de se faire enquiquiner pour les futilités, alors si elle lui demandait de lui ramener de quoi palier à ses petits soucis mensuels, Floyd ne se priverait pas pour la faire chier plus encore. Enfin, ce n'était pas que ça, organisée comme elle l'était la jeune fille avait de quoi voir venir, mais véritablement s'éloigner du quartier lui ferait du bien puis, peut-être trouverait elle de quoi ramener quelques trucs. Terminant son gobelet de café, l'assistante rejoignit la maison pour y abandonner son livre et pouvoir y agripper sa besace où elle colla une bouteille d'eau, une torche puis un gilet au cas où le temps se couvrirait avant de filer direction l'intendance. Sur place, inutile de faire un rapport, elle s'en chargerait une fois revenue. Le type présent dans la baraque lui céda son glock puis sa lame qu'elle logea à leur place avant d'avancer vers les grilles. Le nez rivé sur ses boots, la blondinette évita l'un des types alliés de plein fouet puis termina par s'approcher de la barricade, le nez rivé, mains en visière, vers le clocher où les gardes s'échangeaient leur place.

Elle n'avait pas eu tort d'exposer son point de vue à Atkins, après tout peu importait la manière dont il l'avait pris sur le moment, la jeune fille savait parfaitement que la « précarité » de l'endroit – enfin le mot était gros puisqu'ils avaient tout de même de quoi faire – en pousserait certains à se secouer davantage qu'ils le faisaient entre les murs très sécurisés de Fort Ward. Perdue dans ses songes, préférant fixer les alentours plutôt que de voir où avait filé le militaire, le timbre de Shigeru la ramena à lui en un sourire.

- Oui, je suis parée.

S'il imaginait qu'il devrait lui coller aux basques, il allait sûrement être surpris. Les entraînements avec Floyd avaient porté leurs fruits, elle n'en était pas à sa première expédition et savait parfaitement quoi faire. Son cœur battait certes plus vite qu'à la normale, la mort n'était pas douce, loin de là, la méfiance restait un point important, néanmoins ce qu'elle redoutait davantage c'était sans doute d'avoir à se recouvrir de tripes putréfiées, comme il en avait été cas à l'université. D'une c'était immonde, de deux, elle n'aurait guère loisir de prendre une douce si, toutefois, le Nippon et elle en venaient à pareille méthode. Prête à partir, intimant aux gars assignés aux grilles qu'ils désiraient sortir, la question de son ami l'invita à le fixer et entrouvrir les lèvres avant que... Subitement et à ce qu'il lui assurait, elle se retourne en cherchant la scène du regard. Il se fichait d'elle, pas de trace de Donovan ni de la brune, juste une manière de l'emmerder à son tour. Rose néanmoins, Evelyn fronça les sourcils et revint ancrer ses billes brunes aux siennes.

- T'es vraiment bête. Siffla-t-elle en lui passant devant, lui collant un coup d'épaule qui ne le fit pourtant guère bouger d'un cil, pour s'éloigner dans l'avenue principale derrière les barrières de l'avant-poste.

Rongeant son frein, ruminant même dix petites secondes, ce ne fut qu'après quelques minutes, qu'Evelyn fit volte face. Les barrières étaient derrière eux, assez loin mais pas non plus à l'autre bout du monde, pour éviter à quelques oreilles indiscrètes de s'attarder à ses dires. Tous se fichaient d'elle, Donovan le premier, mais malgré tout ce qu'il avait pu lui dire les jours précédents ne cessaient de faire le tour de sa caboche gorgées de choses plus ou moins dérangeantes.

- Sérieusement c'est un hobby chez vous les mecs de m'enquiquiner ? Agacée, mais tout aussi rassurée d'avoir pu constater que Takeo blaguait concernant ce qu'il lui disait avoir remarqué plus tôt, la jeune fille écarta les bras avant de les laisser retomber le long de ses flancs. Personne me prend au sérieux, ou si, Ponctua-t-elle en un rictus. Pour ce que ça valait, enfin c'était important à son regard certes, mais étant donné que les autres ne la voyaient que comme un robot glaciale, ce n'était sans doute pas aussi précieux pour eux que ça l'était pour elle. June Phelbs. Mais, on est à peine sorti depuis cinq minutes et tu m'cherches, c'est.... Déviant les cils, elle arrondit grands les yeux et délogea le couteau de l'étui à sa ceinture. moche.

Lâcha-t-elle autant pour lui que pour la bestiole qui s'extirpait de derrière une bagnole, à quelques pas de lui, bras décharnés en avant. Collins lui agrippa la manche et le repoussa sur le capot rouillé. Les râles firent pulser son cœur, battre le sang dans ses veines, néanmoins elle arma le bras et l'abattit tout aussi rapidement entre les deux orbites laiteux du monstre. Lâchant prise, l'assisrante recula en reprenant lentement son souffle avant d'observer le Japonnais.

- J'suis.... désolée je, j'm'emporte vite et je devrais pas. S'excusa la jeune fille en s'agenouillant pour fouiller les poches du macchabée, comme le lui avait appris son instructeur. Je t'ai même pas demandé si ça allait toi ?

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Between friends   Between friends Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Between friends -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: