The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Be alive, be yourself... -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Be alive, be yourself...   Mar 5 Juin 2018 - 15:24
Be Alive, be yourself...


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Ça lui était passé, ce deuil, cette sensation de ressentir un certain manque, ou quelques regrets de plus au sujet de l'étudiant. Elle n'avait plus mal, désormais ce n'était plus que ce que lui avait certifié Donovan en lui apprenant cette bien triste nouvelle. Quand elle y songeait, elle n'entrevoyait plus que les bons moments, dont celui sur la plage où il lui avait adressé la parole après plus de six mois de silence, et quand la scène lui revenait en tête, la jeune fille ne pouvait s'empêcher de rire. Ridicule et stupide... Voilà ce qu'il y avait à retiré de ses moments gênants avec Swann. Elle avait pleuré devant lui, s'était confiée, et pire de tout elle s'était carrément planquée dans une armoire jusqu'à ce que Joy et lui rentrent de mission. Aujourd'hui, en fixant son reflet dans le miroir, hormis les restes de cette couleur brune s'estompant déjà depuis des semaines sur ses mèches bien plus longues qu'elle ne l'étaient un an plus tôt, Evelyn n'entrevoyait plus rien de la gamine qu'elle avait été aux yeux de Blackmore et, la paire de ciseaux dans sa main droite, terminerait de faire mourir cette demoiselle qu'elle libérerait au profit de la jeune femme qu'elle devenait peu à peu grâce à deux personne en lesquelles elle avait pleinement confiance.

Gonflant ses joues d'air pour mieux le relâcher, elle s'y mit. Sur cheveux secs bien évidement, si elle avait eu à les mouiller avant, l'assistante était persuadée de couper bien trop. Certes les cheveux ça repoussait mais si elle voulait garder un minimum de crédibilité aux yeux de ce grand blond, qu'elle avait d'ailleurs regardé de sa petite taille comme s'il s'agissait là d'un spécimen rare, mieux valait ne pas se rater. Peu à peu, les minutes s'égrainèrent et les restes de cheveux bruns rejoignirent le sol de la salle de bain. Un dernier coup de lame et enfin elle fixa le reflet que lui rendait la glace. Bien, c'était mieux, nouvelle tête pour un nouveau soi... Replaçant les ciseaux derrière la vitre constituant un fourre tout au dessus de la vasque, Collins agrippa le balais et rassembla les mèches pour les coller dans le ramasse poussière et enfouir le tout dans la poubelle à disposition. Une douche lui aurait fait du bien néanmoins, histoire de virer les petits cheveux pris dans les perles humides à sa nuque. Il faisait chaud, le printemps était certes agréable néanmoins dans pareil endroit, sans le confort habituel du fort, c'était bien moins plaisant... S'épongeant la poitrine et ajustant son débardeur blanc, elle frotta les mains sur son jeans et quitta la pièce pour rejoindre le rez de chaussée de cette bicoque qu'elle partageait avec Donnie. Pas de Lucas ni de Jenna qui se grimpaient allègrement dessus, c'était bien mieux de partager son quotidien avec une personne de confiance n'ayant guère amené sa moitié dans le Disctrict. Au moins ses nuits étaient bien plus paisibles et, surtout, silencieuses.

Pourtant, ce soir là elle fronça les sourcils en le voyant enfumer la terrasse. Au moins le militaire avait pris la peine de sortir pour se griller une cigarette, mais ce qui l'attira davantage fut la bouteille de spiritueux à son flanc. Depuis les funérailles, Evelyn n'avait guère eu beaucoup de temps à lui accorder, par conséquent elle ne savait pas grand chose de ce qui le poussait à se siroter un verre. Certes Floyd n'était pas le mec le plus sain du monde – enfin question hygiène de vie – néanmoins elle ne l'avait encore jamais vu se siffler autant de saloperies à la fois.

- T'as quelque chose à oublier ? Lui sourit-elle en s'invitant à l'extérieur. La température baissait légèrement depuis que le soleil se couchait, pour autant l'impression d'étouffer était bien présente. Glissant les mains sous ses cuisses pour lisser les fibres qui les couvraient, elle s'installa près de lui, à même le sol d'une marche de la terrasse d'une demeure qui, encore trois ans plus tôt, devait abriter une petite famille bien sous tous rapports. Croisant ses billes grises, elle pointa du doigt la bouteille sagement placée à coté de son interlocuteur et reprit. On boit pour oublier généralement, mais pour en avoir fait l'expérience ça marche pas pour c'qu'on voudrait.

Takeo.... Si elle se remémorait leur nuit particulière, et forcément sa première expérience sexuelle, il ne s'agissait que de quelques vapeurs d'alcool et de cigarettes. Tout était brumeux, même le ressentie. Ça ou n'avoir rien fait était du pareil au même, la honte ressentie à l'époque en moins sans doute.

- C'est parce que Beatriz et ta fille te manquent. C'était sans doute ça oui, du moins à son regard parce que Collins ignorait encore que le militaire avait mis un terme à sa relation avec la jeune femme.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Be alive, be yourself...   Mar 5 Juin 2018 - 23:27
La nuit était tombée, la douceur s’effaçait avec elle. Les rues dégagées du lotissement étaient calmes à l’exception des équipes qui allaient et venaient pour assurer la sécurité de l’endroit. Le tatoué avait pris une journée au calme, c’est-à-dire une journée où il avait passé le plus clair de son temps avec une clope au bec à regarder les autres bosser en pensant à ce qu’il avait raté dans sa vie. C’est-à-dire un paquet de trucs, mais l’avantage c’est qu’en regardant des abrutis faire tomber des caisses de munitions ou trainer des déchets, il oubliait tout.

L’alcool et la clope faisaient le reste. Notamment ce soir alors que le calme était revenu. Donovan réfléchissait à pas mal de choses, sa nouvelle vie ici, cette coupure de sa vie d’avant. Evelyn avait rejoint l’avant-poste quelques jours auparavant, accompagnant au départ June qui avait voulu voir comment ils étaient installés et comment tout se déroulait. La rousse avait ce côté bossy, Ela avait sans doute des choses à régler à Bainbridge après la façon dont les choses s’étaient déroulées avec Merl. Bref, cela avait arrangé tout le monde et Evy faisait certainement partie de ce tout le monde.

La gamine avait repris du poil de la bête depuis qu’il ne l’avait pas vue, depuis l’annonce de la mort de Swann et elle s’était installée avec lui dans cette maison trop grande pour un type seul de toute manière. Autant dire qu’ils n’avaient pas le même mode de vie, la même philosophie et qu’il fallait remercier les tours de garde du tatoué pour l’absence de scènes étranges. L’avantage c’était qu’il pouvait veiller sur elle, s’assurer qu’elle n’irait tuer personne, qu’elle ne déprimerait pas trop à cause de Swann.

Il fumait sa clope sur la terrasse de la baraque quand il entendit la voix de la jeune femme. « Hey ! Si c’est pas ma nouvelle colocataire. » lança-t-il déjà passablement alcoolisé par le quart de rhum qu’il s’était sifflé, sans doute que le fait qu’il n’ait pas mangé grand-chose aidait pas mal. La question de la blonde lui fit poser son regard gris sur elle. « Ça m’a fait oublier que t’étais blonde … Sympa ton nouveau look. » commenta-t-il d’un air détaché avant de descendre deux ou trois gorgées de plus à sa dernière question.

Beatriz et Louisie. Son cœur se tordit, il lui faudrait une ou deux bouteilles de plus. C’était sa décision et pourtant ça faisait mal. Il s’était dit qu’il faisait ça pour elles avant de réaliser que la seule personne pour laquelle il faisait ça, c’était lui-même. Sa sacrosainte liberté, son besoin de mener sa vie comme il l’entendait. Certains parleraient d’une crise de la quarantaine avant l’heure, au final Donovan savait qu’il n’était pas fait pour toutes ces responsabilités. Mais cette question soulevait un point important, Evy n’était pas au courant. « Je les ai abandonnées. J’ai pas vraiment le droit de dire qu’elles me manquent. » L’image de sa fille lui revint en mémoire et une nouvelle gorgée de rhum lui brûla le gosier. « T’es venue pour accompagner Le diable s’habille en Prada ou t’avais une autre raison de t’exiler loin du confort du camp ? » Elle avait beaucoup progressé mais Evy restait encore cette gamine pas toujours dégourdie qui vomissait encore à la vue d’un tas d’entrailles pourries, et ici, à Renton, le confort n’était que spartiate.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Be alive, be yourself...   Mar 5 Juin 2018 - 23:52
Be Alive, be yourself...


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Son air lui parut changer l'espace d'un fragment de secondes, néanmoins quand elle plongea son regard dans le sien, Collins ne sut déceler ce qui le traversait vraiment à l'évocation de la nourrice et de leur fille. L'alcool sans doute. Le spiritueux qu'il s'enquillait comme du petit lait lui avait explosé la moitié des vaisseaux oculaires et le blanc cerclant ses billes grises n'était plus tellement de première fraîcheur. Fronçant les sourcils à sa réponse, elle occulta totalement le fait qu'il l'avait complimenté à son arrivée et préféra se pencher sur lui. Certes pareille conversation sous l'effet du Rhum n'était pas la meilleure chose à faire, peut-être regretterait-il plus tard des mots qu'il n'aurait prononcé en étant sobre mais.... Il l'avait souvent aidé, encore des semaines plus tôt à l'enterrement de l'étudiant qu'il ne pouvait malgré tout pas encadrer. Donovan avait donc abandonné sa petite amie et leur bébé. Sur le vif elle esquissa un sourire imaginant simplement qu'il parlait du fait de se trouver ici alors qu'elles, bien, elles étaient restées à l'abris du Fort comme à chaque mission du tatoué. Ce n'était rien, il les reverrait bien assez tôt non ? Cependant lorsqu'elle fut prête à relever, le rassurer du mieux qu'elle pouvait, ce qu'il lui quémanda la prit de court. Le diable en Prada, c'était drôle, si bien qu'elle souffla un rictus nasale avant de loger les bras autour de ses genoux fléchis.

- Je suis son assistante, sans moi elle n'est rien du tout. Plaisanta la jeune fille avant de déposer le menton contre ses jambes. Mais même si elle ne m'avait pas demandé de l'accompagner, je serai sans doute venue, Haussant une épaule, Evy tourna les cils dans sa direction. ça me change, du Fort et de ce que j'y ai fait.

Cet homme, le pervers gras de la panche, il restait prisonnier de sa mémoire depuis bien trop de temps. Ici, loin du lieu où elle avait fait couler le sang, Collins se sentait plus libre, plus sereine. Rien ne la rattachait à ce qu'elle avait pu faire ou dire, c'était comme un nouveau départ et sans doute resterait-elle un certain temps à Renton. A contrario de l'avocate qui, dès qu'elle en aurait terminé avec son tour du propriétaire, rentrerait chez elle. Le voyant prêt à se renfiler quelques lampées, elle lui agrippa la bouteille et la porta à ses lèvres. Même réaction que la première fois qu'elle avait goûté au whisky de Takeo : Frissons, grimace et l'impression qu'elle venait de se siffler une rasade de térébenthine pure. Tirant la langue après avoir avalé avec mal, elle rit puis rendit son bien à Floyd dont les yeux la détaillaient d'un air perplexe.

- J'suis plus une gamine. Annonça-t-elle en replaçant une mèche de cheveux derrière son oreille. Le temps que je ne termine pas ronde comme ce fameux soir avec Takeo, tout va bien. Donovan n'était pas sans se rappeler que Lucas avait refait le portrait du Nippon à la nouvelle année, pour autant ce qu'elle ignorait c'était qu'il n'avait sans doute pas le fin mot de l'histoire et ne connaissait guère les raisons ayant poussé Richardson à pareil geste envers un ami. Manquerait plus que Lucas te ravales la façade tien. Rit-elle, légèrement rose que de s'imaginer soul au point de potentiellement draguer – sans conscience ou contrôle aucun – le militaire à son flanc.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Be alive, be yourself...   Ven 8 Juin 2018 - 7:11
Sans elle, June n’était rien du tout ? Donovan esquissa un sourire, parfois il craignait un peu qu’Evy soit le souffre-douleur de la dame de fer. June ne lui avait pas paru être le genre de personnes ouvertes et compréhensives, et il l’imaginait parfaitement lui parler comme à un résidu de sous merde. Mais si la gamine y trouvait son compte et sa place et qu’en réalité June était sympathique avec elle, qui était-il pour juger ?

Son regard  gris glissa vers la blonde à l’évocation de ce qui l’avait réellement menée à Renton. Ce qu’elle avait fait. Donovan fronça les sourcils, lui il arrivait facilement à oublier ce genre de trucs. Ou plutôt, il arrivait facilement à vivre avec, une question d’habitude car même dans une guerre où l’on convainc que les autres sont les méchants, exploser la tête d’un inconnu sans lui laisser la moindre chance de se défendre, ça reste une des pires façons d’enlever la vie à un homme ou à une femme. Le poids est là, réel, mais il faut continuer et se bâtir une résistance à toute épreuve.

Le tatoué allait descendre une nouvelle gorgée ou deux de cette piquette bon marché mais Evelyn lui arracha la bouteille des mains pour en boire quelques lampées à son tour. Donnie la dévisagea, d’une elle lui volait sa bouteille, de deux depuis quand elle buvait elle ? Elle avait l’âge au moins ? Et vu la tête qu’elle faisait, autant dire qu’elle n’était pas habituée à l’alcool. « Tu termineras pas pétée, parce que c’est ma bouteille et que je t’ai pas encore invitée à la partager avec moi. » Sans le moindre air autoritaire, Donovan récupéra la bouteille et but finalement cette gorgée qu’elle se réservait depuis quelques minutes.

« Mais c’est quoi cette histoire avec Takeo ? Pourquoi Lucas … Oh … » Sur le coup il n’y avait pas réfléchi, parce que Lucas était ce genre de gars – un peu comme lui – qui avait tendance à cogner facilement. Mais maintenant qu’elle en disait légèrement plus, le militaire commençait à comprendre. Ses yeux gris plein de surprise se reposèrent sur la blonde avant qu’un sifflement de s’échappe de ses lèvres fines. « Takeo et toi donc ? Monsieur s’refuse rien, Casey, Evelyn, sans doute Sacha. » Ces deux-là étaient proches, dans l’esprit de Donovan ça voulait dire une et une seule chose et il se fichait d’être loin de la réalité. « Par contre toi Evy … Tu peux faire mieux que Takeo une nuit où t’étais déchirée. » Elle pouvait et devait faire bien mieux.

Elle n’avait pas confiance en elle et la plupart des gens la traitaient comme une idiote, une faible. Swann à l’époque était celui qui l’avait poussé à aider la jeune femme à s’en sortir par elle-même. « Y’a plein de gars ici, ou de nana j’juge pas. J’suis sûr que tu trouveras mille fois mieux que tous les types que t’as croisé et qui ont fini entre tes cuisses. » L’alcool aidant, Donovan ne maîtrisait pas entièrement son langage quitte à choquer la gamine à ses côtés. Une nouvelle gorgée de ce qui avait sans doute été un whisky bon marché et il tendit la bouteille à Evelyn, elle méritait bien ça finalement.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Be alive, be yourself...   Ven 8 Juin 2018 - 13:24
Be Alive, be yourself...


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Amusée, la jeune fille le fut bien moins lorsqu'il lui servit son regard faussement réprobateur en récupérant sa bouteille. Immédiatement elle roula des yeux et soupira, qu'avait-elle cru au juste, pouvoir s'enquiller un demi litre de spiritueux en refaisant le monde avec l'homme qui l'avait aidé à s'émanciper, à sortir, à ne plus craindre l'extérieur et les cadavres ambulants ? Néanmoins, et avant qu'elle ne réplique – légèrement vexée – il revint sur le sujet Takeo au point que le rouge empourpra ses joues dès l'instant que son regard croisa le sien. Il venait donc de comprendre, et ce n'était franchement pas l'histoire du siècle, honnêtement de cette soirée plus que foireuse, Evelyn se souvenait vaguement avoir collé la bouche sur celle de Shigeru et s'être réveillée avec un immonde mal de crâne le lendemain, nue, dans le même lit que lui. Ce matin là, elle avait pleuré toutes les larmes de son corps et pour une unique raison, la même l'ayant poussé à suivre les Remnants et à ne plus les quitter : Swann. Son prénom faisant échos en elle, un sourire étira la commissure de ses lèvres. A l'heure actuelle elle n'était plus éprise, fort heureusement étant donné qu'il n'était plus de ce monde, mais il lui avait fallu pas moins de six mois pour comprendre ce que Donovan n'avait eu de cesse de lui rabâcher : Blackmore ne la méritait pas, il avait été salop avec elle, elle était trop bien pour lui.

Enfin ça lui était rentré dans le crâne et outre tout cela, elle n'était pas peu fière d'avoir su évoluer bien mieux que l'étudiant. Aujourd'hui, elle ne ferait que donner de valeur à ce qu'il n'aurait pu observer de ses propres prunelles, en un sens elle le faisait autant pour elle – pour devenir plus capable et ambitieuse – que pour le jeune homme l'ayant poussé vers cette voie sans malgré tout la soutenir jusqu'au bout comme il le lui avait juré. Alors, quand Floyd reprit en lui certifiant qu'elle pouvait obtenir bien mieux qu'un petit moment constellé par les vapeurs d'alcool, elle ne put s'empêcher de rire avant de loger la main sur ses lèvres.

- C'est toi qui l'dit parce qu'on est ami. Déclara Collins en arquant les sourcils. Mais, j'sais pas... J'ai, enfin j'suis légèrement paumée de ce côté.

June, son baiser. La scène lui revenait en tête, ça n'avait pas été désagréable pour autant au delà de la sensation agréable de se faire embrasser sans s'y être attendue, que ressentait-elle exactement ? A la fin de la tirade du militaire, elle agrippa la bouteille tendue en manquant de s'étrangler avec sa propre salive. Sérieusement ? Combien d'hommes pensait-il avoir pu ne serait-ce que la déshabiller ? Des tas sans doute, dans la bouche de son voisin – sachant qu'il avait sans doute un palmarès très impressionnant question conquêtes – l'hypothèse pouvait presque devenir flatteuse, cependant elle n'en rosit pas moins malgré l'esquisse gênée à ses pétales qu'elle masqua au rebord du goulot. S'avalant une longue gorgée, mimant une autre grimace, Evy reprit sa respiration et ancra son regard noisette au gris de celui de Donovan.

- Combien d'après toi ? Rit-elle en sentant le feu lui monter aux joues.

Si elle ne pouvait pas parler librement avec lui, avec qui d'autre pouvait-elle le faire ? Sacha était plus discrète, plus douce, son amie ne lui dirait que de jolies choses, certes purement véridiques, néanmoins parfois la franchise brusque pouvait vous pousser à comprendre plus aisément ce sur quoi vous butiez allègrement. Donovan était franc, plutôt cash même, son vocabulaire n'était pas des plus soft mais qu'importait, il était sans doute la personne la plus proche d'elle ayant le plus d'expérience de ce côté et, surtout, d'aisance à en parler sans bafouiller.

- T'es persuadé que j'ai eu plein de garçons dans mon lit parce que je suis... Elle rosit encore, parfois superficielle, l’assistante n'en était pas moins humble et peu sûre d'elle même. Jolie ?

Avant qu'il réponde, Evelyn inspira une grosse goulée d'air et avala une nouvelle lampée d'alcool. Ce truc donnait du courage, alors oui le militaire n'en manquait pas, sans doute buvait-il pour occulter ses problèmes mais, la concernant elle, il s'agissait de trouver suffisamment d'aplomb pour se confier sans crainte aucune.

- Y en a eu qu'un et c'était Takeo. Lâcha-t-elle en déviant les cils vers l'étiquette du récipient sur lequel elle passait le pouce afin de s'occuper. J'm'en souviens pas, j'étais soul, quelle expérience magnifique sérieusement ! Sarcastique, elle se mit à rire nerveusement puis dévia de nouveau les prunelles vers ses billes grises et mordit son pétale inférieure. Lui saurait l'aiguiller non ? Oui, très certainement. Puis, June m'a embrassé dans la voiture qui nous a mené ici... Et je.... J'sais pas quoi en penser du tout. T'as, t'as déjà fait ça toi ? Elle parlait déjà trop vite, néanmoins il valait mieux que ça sorte même si, sur le vif, elle ne réfléchit pas plus loin que le bout de son nez concernant ses prochaines paroles. Après tout, il suffisait de bien regarder Donovan pour comprendre qu'il n'était pas ce genre d'homme. T'as..... non j'peux même pas imaginer ta bouche collée à celle d'un garçon alors si tu m'dis que oui je crois que ça foutra un coup à l'image que j'ai d'toi.

Un rire soufflé par le nez lui échappa. Rouge, elle pinça les lèvres et planqua son visage dans le creux de sa main libre en lui tendant derechef la bouteille afin qu'il oublie ses dernières conneries.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Be alive, be yourself...   Dim 10 Juin 2018 - 12:29
Le tatoué tenait bien l’alcool, trop sans doute et c’était un vrai problème dont il se préoccuperait un jour, quand il aurait envie. Mais dans le cas d’Evelyn, la blonde n’avait pas la même résistance et il la sentait déjà venir avec ses gloussements de greluche. A ce rythme-là, il allait la border et lui laisser trois bouteilles d’eau, peut-être une bassine ou un seau à côté de son lit aussi. « Paumée ? » Son regard gris se posa sur elle, un brin curieux du pourquoi elle était paumée. Elle était plutôt mignonne, elle pouvait avoir tous les mecs qu’elle voulait et peut-être certaines nanas aussi. Il y avait pas de quoi être paumée à son sens, mais Donovan avait une philosophie bien à lui après tout.

Combien ? « Chais pas … Trois, quatre ? » Peut-être plus ? C’est vrai qu’elle était plutôt du genre réservé et qu’elle avait des airs de Sainte Nitouche, mais quand même. Derrière tout ça, elle était plutôt bien gaulée. « Jolie ouais, plutôt bonne même, faut être honnête. » Il aurait pu prendre le soin de le formuler autrement mais autant être honnête, il n'avait jamais été aveugle et Evelyn avait pas mal d'atouts. Mais le tatoué tomba de haut lorsqu’elle lui avoua qu’il n’y avait eu que le japonais. Il s’apprêtait à répondre mais elle en rajouta une couche. June l’avait embrassée. Il secoua la tête, chassant toutes les images qu’il avait maintenant à l’esprit et reprit une gorgée d’alcool avant de lui tendre la bouteille.

« Attends attends on va prendre les choses dans l’ordre. Donc t’es en train de me dire que tu t’es tapée Takeo en étant pétée, que c’était ta première fois et que tu t’en rappelles pas, et que cet abruti à accepter ça ? » Si ça avait été lui, il aurait dit non, c’était quand même dommage de pas s’en rappeler, première fois ou soixantième fois. « Ensuite, June t’a embrassée ? Dis-moi tout, y’a eu pelotage à l’arrière de la bagnole ? Prévenez-moi la prochaine fois, j’me chargerai de conduire. » Avec un bon réglage du rétroviseur … Et finalement. « Tu me connais, j’ai rien contre tout ça, mais de mon côté j’aime trop les nanas pour tenter autre chose. J’ai jamais eu la moindre curiosité et je doute de l’avoir un jour. Vous êtes trop … canons. »

Il récupéra la bouteille et but une gorgée de plus, une gorgée ou deux, avant de s’allumer une nouvelle clope. Laissant un petit moment de silence passer, un moment de calme, Donovan posa sa clope dans le cendrier à côté de lui avant de se tourner vers Evelyn et de se rapprocher d’elle, glissant sa main dans son cou pour la rapprocher un peu plus de lui, ses lèvres dangereusement proches. C’était d’ailleurs la première fois qu’il se permettait d’agir comme ça avec la gamine. « Y’a pas à être paumée, t’as envie de faire un truc, de dire un truc, tu le fais, tu le dis. Y’a pas d’engagement. Si j’essaie de t’embrasser là, tu seras encore plus paumée ou t’accepteras juste ça comme un compliment ? » Son regard était sérieux, le ton de sa voix bas, il parvint à garder son air sérieux quelques instants avant d’éclater de rire, se reculant en laissant sa main glisser dans le cou de la blonde pour finalement récupérer sa clope. « Laisse-toi porter Evy, la vie est trop courte, trop merdique pour se prendre la tête. »



We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Be alive, be yourself...   Dim 10 Juin 2018 - 13:30
Be Alive, be yourself...


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


La bouteille quitta ses doigts au profit de ceux du trentenaire à son flanc. Elle se sentait atrocement ridicule, pour autant l'alcool ingéré lui permettait d'avoir légèrement plus de recul concernant ses propres choix, ce qu'elle avait fait, ce qu'elle avait pu dire. Et, quand il reprit ses paroles, elle dégagea la paume de ses traits et le fixa en opinant. C'était bien ça oui, elle avait couché – ivre morte – avec Takeo et n'en avait plus la souvenance, le pire ressentie à cette époque fut l'après, quand elle s'était prise une gifle en sachant parfaitement ce que lui coûterait cet acte, en apparence, insignifiant. Elle n'avait songé qu'à la réaction de Swann s'il l'apprenait, alors qu'à l'heure actuelle, la blondinette savait parfaitement qu'il n'en aurait rien eu à faire. Il se fichait bien d'elle et de ses grands yeux larmoyants, ce qui l’intéressait c'était de peloter l'ex catin... Se raclant la gorge, le rose glissant contre la rondeur de ses joues, Evy s'empara de nouveau du récipient puis le porta à ses pétales en suivant les regards que Floyd posait sur elle avant de manquer s'étrangler en songeant – avec retard – à ce qu'il lui avait balancé dix secondes plus tôt. Wohhhh, il la trouvait plutôt bonne. Est-ce qu'elle devait le prendre comme un compliment ? Après tout c'était la première fois qu'un homme la logeait dans une case où d'autres qu'elles, bien différentes et plus sûres d'elles mêmes, avaient leur place attitrée. Casey... Joann, ce genre de fille là. Manquant de cracher la lampée qu'elle avait en bouche, un rire nasale lui échappa avant qu'elle passe la main – pour éviter de laisser dégouliner le spiritueux – contre ses lèvres et en mordille l'inférieure. Donovan la trouvait canon.... Enfin il trouvait les filles canons en général, mais puisqu'elle buvait, elle assimilait à sa guise.

- T'es un coureur.... Hoqueta-t-elle, légèrement pompette, avant de rire en imaginant la scène qu'il aurait pu déceler par delà le rétroviseur s'il avait été à la place de Arizona. tous les hommes fant.... Encore un petit hoquet. fantasmes sur deux femmes ensemble. Mais ouais, l'diable s'habille en Prada, ou Cruella si tu préfères Elle éclata de rire en lui refilant le litre entre ses mains. m'a roulé une pelle, mais c'est tout.

Et Donovan n'avait jamais testé l'idée qu'elle avait soumise plus tôt bien..... Les yeux dans le vide une paire de secondes, elle soupira et logea les mains entre ses genoux. C'était bien de lâcher prise loin de tout ce qu'elle avait connu dans le Fort, elle pouvait souffler et se laisser rire un peu en compagnie de quelqu'un qu'elle appréciait beaucoup. Fermant les paupières une minutes, la tête lui tournant déjà légèrement, Collins sentit une pression chaude couvrir la peau sensible de sa nuque et rouvrit grand les billes en constatant que le militaire s'était autant rapproché d'elle qu'il l'avait invité, en glissant ses doigts à son cou, sous ses mèches de nouveau blondes, à quasiment se coller à lui. Son cœur resta stable après un battement plus vif néanmoins, il l'avait déjà étreint mais là... Les circonstances actuelles n'étaient clairement pas les mêmes que lorsqu'il l'avait prise dans ses bras. Elle avait pas besoin d'être consolée non, et cette certitude laisse dangereusement place à sa conscience en sommeil qui, déjà, ricanait comme une crétine. Faisant le point sur les traits du militaire, elle bugua de longues secondes sur ses lèvres, à quelques millimètres à peine des siennes et là, malheur, son palpitant se mit à cogner comme un dingue dans sa poitrine. S'il avait pu se barrer il l'aurait fait, il aurait même – sans doute – explosé au nez de l'homme devant elle qui lui murmurait des choses inédites, surprenantes et à la fois suaves. Complètement figée, Evy en retint même son souffle, ne capturant que l'odeur sucrée et alcoolisée quittant les lèvres de Donovan pour flirter avec les siennes étrangement... sèches. Et il l'interrogeait en parlant de l'embrasser. Rien que l'image factice de l'échange qui lui péta dans le crâne fit papillonner ses cils et mourir un étrange engourdissement dans le creux de son ventre qu'elle sentit se serrer. Pour y palier, elle ressera les genoux contre ses paumes mais ne put déloger les billes du gris de celle de son interlocuteur. Il t'a posé une question, faudrait peut-être y répondre non ? Pensa-t-elle sous les assauts profonds du sang dans ses veines.

- Je...... Avec précaution, elle humecta ses lèvres atrocement sèche. Son timbre n'était plus qu'un filet de voix étouffées par les émotions trop vivaces en elle. J'en...... j'en sais rien....... Elle crut s'étrangler avec sa propre salive. Tu vas..... tu vas l'fa....

Il la coupa en un éclat de rire qui la laissa pantoise, statufiée, alors qu'il reculait et qu'elle sentait, en un battement de cils quasiment frustré, ses doigts chauds quitter leur loge sous ses cheveux. Bon sang..... Oh... mon... Dieu... Semblait dire ses billes écarquillées trop grande. C'était une blague, pour rire ? Néanmoins ce qu'elle avait ressentie était bien réel mais pour éviter de passer pour une dinde, la commissure de ses lèvres se tordit avant qu'elle baisse les cils et suive l'hilarité de son mentor, son ami pour mieux souffler un coup, l'air gonflant ses joues cinq secondes, à l'abri de son regard. Sérieusement elle allait lui demander s'il allait le faire, ou de le faire ? Qu'est-ce qui lui passait par la tête ? Un tas de chose, en même pas vingt quatre heures sa supérieure avait collé la langue dans sa bouche et voilà que là, elle aurait apprécié que lui le fasse pour pouvoir choisir ou quelque chose dans ce genre... t'es déjà soul.... pensa-t-elle en cessant de rire pour laisser les dernières paroles, qu'il avait formulé quelques instants plus tôt, se graver en elle.

- M'laisser porter ouais. Soupira-t-elle en lui servant un sourire saupoudré de roseur faciale. Il venait de la transporter ailleurs sans le savoir, et ce n'était qu'un jeu débile auquel elle ne pensait jamais jouer avec lui. Troublée, elle lui subtilisa le récipient, pencha la tête en arrière et glissa le goulot à ses lèvres pour se rincer allégrement la gorge. Une lampée longue, assassine même au creux de sa trachée peu habituée, mais bon sang l'effet que lui fit ce truc fut presque bénéfique. Sans le regarder, après avoir avalé et passé le revers de mains sur ses lèvres, elle lui colla la flasque sur le torse. J'vais l'faire....... t'as raison, la vie c'est nulle si y a rien pour la pimenter. Collins se redressa et logea les mains sur ses joues brûlantes. Un pas, puis un autre, elle manqua de se vautrer et se rattrapa de justesse au muret près d'elle avant de rire et d'ancrer son regard au sien. L'effet était encore là, et couplé aux vapeurs d'alcool c'était encore pire. J'ai chaud à crever Donovan, j'me sens trop bizarre..... et j'ai failli tomber.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Be alive, be yourself...   
Revenir en haut Aller en bas  
- Be alive, be yourself... -
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» DOA : Dead or Alive /!\
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
» Dead Or Alive 5 Ultimate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: