The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Behind ever scar, there is an untold story of survival. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Dim 15 Juil 2018 - 3:01
- Tu lui diras que son papa était extraordinaire, courageux et qu’il a sauvé des tas de gens, Selene avait répondu du tac-o-tac, ça lui était venu naturellement, ça résume parfaitement ce qu’a fait Axel, pas vrai ?

Car hormis son caractère misanthrope et ses difficultés avec la foule, il avait dirigé un camp de trente personnes, avait su l’aider, avait aimé Shawna… parfois, c’était les gens qui se disaient les plus solitaires qui œuvraient pour l’humanité. L’important n’était pas ce que l’on pensait, ni qui on croyait être, mais ce qu'on faisait, tout simplement. Et le libraire avait été quelqu’un qu’ils n’oublieraient jamais ; ni au ranch, ni à la prison. La musicienne se pinça les lèvres. Ses doigts faisait toujours machinalement tourner la tasse de café entre ses doigts. Le breuvage refroidissait mais elle n’en avait toujours pas bu une goutte.

- Tu…, il y avait une question qu’elle se devait de poser à Shawna, qu’est-ce que tu penses… des gens qui vous ont attaqué ? Est-ce que tu crois… qu’on devrait les écouter ?

L’avis de la coiffeuse était important aux yeux de la jeune femme. Le plus important même, car Connor avait la rage, Roza avait la haine, Riley avait la technique. Tous les trois s’étaient mis en tête de former un trio de choc pour s’opposer à ce camp ; ils avaient des idées, des plans, des ambitions et n’hésiteraient pas à aller au bout d’un sentier jalonné par la guerre. Néanmoins, il y avait une unique chose qu’ils n’avaient pas et qui les rendaient immédiatement plus éloignés de Selene que ne l’était son aînée : ils n’avaient pas d’enfant. Ça, ça ne s'inventait pas. Quelle serait la parole d’une mère alors ?

Une mère qui avait déjà perdu à compagnon et qui, très certainement, rêvait d’un monde sans conflit pour son fils. La musicienne pourrait tout entendre, parce qu’elle était consciente des pas qu’elle serait prête à sauter pour Elizabeth. Qu’Axel ne soit pas mort pour rien… cela pouvait aussi signifier qu’ils sauraient s’arrêter avant le désastre. Que Shawna vive, que Liam vive, que tous les gens qu’il a défendu vivent. Le plus dure avec les guerres, ça n’était pas de les commencer… c’était de savoir à quel moment il fallait y mettre fin.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un petit couteau
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1399
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Jeu 2 Aoû 2018 - 16:20

Aux paroles de la brune, Shawna ne put s'empêcher d'esquisser un sourire triste. Selene venait de résumer parfaitement celui qu'avait été Axel, celui que la métisse avait connu, avait aimé. Qu'elle aimait toujours, atrocement. C'était tellement difficile de se remémorer tous ces souvenirs de lui, alors envisager d'en parler à Liam, elle ne pouvait pas y penser pour l'instant. Mais sûrement serait-il plus simple lorsque leur fils serait en âge de comprendre ? D'ici quelques années... Elle l'espérait. Qu'importe la douleur, le chagrin, la colère, elle le ferait en temps voulu, pour que personne ne l'oublie, et que Liam puisse savoir à quel point son père avait été important.

Puis la voix de la musicienne s'éleva encore, la questionnant avec une once de retenue. Que pensait-elle de tout cela ? Subitement Shawna fut prise d'un doute, sentant comme un gouffre apparaître sous ses pieds. Parler de ce groupe, de ceux qui lui avait pris Axel. Elle n'avait pas eu le courage de le faire, pas encore. Fallait-il les écouter ? C'était une décision qu'elle avait laissé aux autres membres du ranch, incapable de faire la part des choses, de comprendre à quel point la situation était tragique. En elle, il n'y avait eu que chagrin et douleur ces derniers temps.

Néanmoins, la question de son hôte venait de mettre le doigt sur une partie sensible que la métisse avait mis de côté, pour l'instant. Shawna ferma les yeux, sentant de la colère prendre le dessus sur le reste. Dans son esprit, des flashs de cette horrible journée lui revinrent alors. L'arrivée de ces gens, leur fuite pour tenter de rejoindre la prison, cette vipère qui leur disait que les enfants seraient plus en sécurité avec elle, Axel blessé, le retour au ranch, l'exécution de Megan, les otages, Hope, les derniers mots d'Axel... Puis le noir absolu... Ces hommes et ces femmes leur avaient fait tellement de mal. Comment pourraient-ils accepter de vivre avec eux ? Mais d'un côté, accepter le marché, faire ce qu'ils disaient, cela pourrait peut-être une solution pour mettre un terme à tout ce bain se sang...

Elle rouvrit ses paupières, plongeant son regard dans celui de l'autre jeune femme. Elle prit une profonde inspiration , puis lorsqu'elle se sentit prête, elle répondit « Je... Je ne sais pas trop quoi en penser... Ils ne nous ont pas laissé le choix. Ils... Ils sont venus nous imposer leur présence, leurs règles, comme ça. J'aurais... J'aurais voulu que ça ne dégénère pas, qu'on trouve un moyen de s'entendre mais... C'était, c'était perdu d'avance, je crois... Comment peut-on être aussi méchant ? » Et encore, le qualificatif qu'elle venait d'employer  pour ces gens était bien loin de la réalité. Shawna avait toujours été quelqu'un de trop gentil. Elle n'avait jamais eu l'âme d'une guerrière, comme d'autres femmes de son groupe. Ces amies qu'elle admirait tant d'ailleurs pour leur force. Avaient-ils eu raison de se battre ? La coiffeuse n'arrivait pas à le savoir. « Mais peut-être qu'on aurait pu accepter leur offre. Oui... Ça nous aurait peut-être permis d'éviter tout ça... De gagner du temps pour trouver une façon de... De se débarrasser d'eux... » C'était sûrement trop beau comme plan. Une fois le ranch sous l'emprise de ces gens, auraient-il pu vivre tout de même paisiblement ? La jeune maman en doutait... Et elle n'arrivait pas à s'y faire. Vivre avec ces personnes, elle n'arrivait pas à l'envisager. « Et même si on les avait écouté... Il y aurait forcément eu des choses à leur déplaire un jour. Je... Je ne vois pas comment je pourrais vivre en sachant qu'ils sont là... Pas après ce qu'ils ont fait à Axel, pas après avoir pris certains de nos amis, Hope... » Malgré sa gentillesse et sa bienveillance naturelles, une part d'elle détestait ces gens, et elle ne voyait vraiment pas comment elle pourrait leur pardonner ce qu'ils lui avaient fait. Alors supporter cette supériorité qu'on leur avait imposé ? Toutes ces atrocités ?




    I'll always remember us this way
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Ven 3 Aoû 2018 - 14:01
Selene était… confortée par le discours de son aînée. Celle d’une femme qui n’était pas une guerrière, qui n’était pas dénaturée par les combats. Sans le savoir, Shawna faisait écho avec ce qu’avait dit Andrea des mois auparavant, quand ils avaient croisé un petit groupe de ces envahisseurs. Accepter le deal dans un premier temps pour, ensuite, les détruire de l’intérieur. C’était, en tout cas, l’option de dernier recours mais au-delà de ça… la musicienne voyait que la coiffeuse était d’accord avec l’idée d’une riposte. Ils ne pouvaient pas tolérer la cohabitation, ils ne pouvaient pas vivre tant que l’oppresseur serait là. Et si c’était le cas ? Et si ce n’était qu’une affaire de choix ?

Cette guerre, ils pouvaient l’abandonner ou l’alimenter. La première option était celle où ils avaient le plus de chance de limiter les victimes. Quand la pianiste imaginait ses alliés, elle voyait Eli, Sarah, Duncan, Lisandro, Ashley, Carmen, Elena, Roza, Connor, Andrea, Isaac, … et toute une liste qui devenait incroyablement longue. Assez longue pour lui donner chaud au cœur. Mais alors… qui manquerait à l’appel une fois que la poussière retombera ? Quelles autres victimes auront-ils à pleurer pour le prix de leur liberté ?

- Je ne crois pas qu’ils soient méchants, souffla-t-elle Selene à mi-voix, je veux dire… ce n’est pas pour leur trouver des circonstances atténuantes. Ils sont justes différents, elle afficha une moue résignée, d’autres règles, d’autres ambitions, d’autres leaders, d’autres histoires…, son timbre pensif énumérait un à un ceux qui les dissociait des autres, quand moi et Andrea sommes arrivées à Issaquah, on était perçues de la même façon. Comme des étrangère. On faisait peur parce qu’on était potentiellement dangereuses…, elle haussa finalement les épaules, c’est exactement la même chose. On – la prison et le ranch – représente simplement une mentalité différente de la leur… pour eux, c’est nous les méchants.

Quelque part, celui signifiait aussi toute la force latente de leurs communautés. A tous les coups, si ce groupe mettait autant d’énergie à s’étendre et à raser – ou rallier ou soumettre – d’autres rassemblements, c’était parce qu’il avait peur de perdre sa suprématie. Peut-être du monstre qu’ils incarnaient eux-mêmes : se faire déborder et démanteler par d’autres. On devenait souvent ce qu’on craignait le plus, n’est-ce pas ? Et plus ironique encore : on engendrait ce qui nous terrorisait.

- C’est ce que j’ai fini par comprendre à force de… à force de me battre contre d’autres, avoua-t-elle, les yeux plus lointain soudainement, ce n’est pas la meilleure idéologie qui gagne, ni les gentils… c’est celui qui est le mieux équipé et le plus habile. C’est tout, tristement, fatalement. On gagnait jusqu’au jour où on perdait, tu voudras en être ? Son ton devenait paradoxalement moins emprunt de tristesse mais désincarné ; ils mettaient en avant la survivante plus que la jeune femme sensible, si on tente quelque chose contre eux. Tu voudras participer ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un petit couteau
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1399
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Sam 1 Sep 2018 - 23:15

Les premiers mots soufflés par Selene firent tiquer la métisse. Comment pouvait-elle dire que ces personnes n’étaient pas méchantes ? Et même si la brune se rattrapa rapidement, Shawna ne put s’empêcher de froncer légèrement les sourcils. C’était à cause de ces gens qu’elle n’avait plus Axel, c’était à cause de ces gens qu’Ashley et Jon’ avaient été séparés de leur fille, c’était à cause de ces gens que Finan avait vu son amie se faire abattre sous ses yeux, c’était à cause de ces gens que leur maison était devenue un véritable champ de bataille. Pour la première fois, la jeune maman ne cacha pas sa colère. Elle avait du mal à comprendre, à accepter les paroles de Selene…

Décidément, Shawna n’était pas faite pour ce monde. Là était tout le problème d’ailleurs. Elle avait l’impression d’avoir fait un bon de plusieurs années en arrière, avant sa rencontre avec Axel et Sanctuary Hill. Seule, réfugiée dans son salon de coiffure à attendre désespérément des nouvelles de ses sœurs ou de son petit-ami de l’époque… C’était presque un miracle qu’elle ait survécu aussi longtemps. Elle, elle ne s’était jamais battue. Carmen avait bien tenté de lui apprendre mais elle n’avait finalement tué qu’une maigre poignée de rôdeurs. Alors à la question de la leader, elle eut du mal à ne pas baisser les yeux. « Je… Je ne sais pas me battre… » Dit-elle presque honteusement en détournant finalement son regard des prunelles claires de l’autre jeune femme.

« Je… Je veux dire… Au début, quand j’ai… J’ai rencontré Axel et Carmen, j’étais terrifiée par les rôdeurs. Je ne sortais que si c’était nécessaire. » Elle se souvenait encore du départ précipité de chez Jack… Où Axel l’avait sauvée de justesse d’une morsure. Et même sur les routes, avant de tomber sur le ranch, c’était les autres qui avaient fait tout le travail alors qu’elle était restée prostré dans la voiture, complètement sous le choc.

« Au ranch… » Reprit-elle. « Je m’occupais de la cuisine, du ménage, de la couture, des stocks, du jardin… Et avec la grossesse puis l’arrivée de Liam, je ne suis pas beaucoup sortie. A part quelques fois avec Axel pour trouver des affaires pour le bébé… Carmen a bien essayé de m’apprendre quelques bases pour me défendre contre les rôdeurs. Mais… Me… Me battre contre ces gens… Je… Je ne sais pas si j’en serais capable… » Elle soupira, comprenant bien qu’elle n’était pas d’une grande aide pour les autres….

« Mais… J’aimerais pouvoir aider… Il… Il faut que j’apprenne… Que j’arrive à dépasser… Mes… Mes peurs… Si… J’imagine que si nous voulons les battre, nous aurons besoin de tout le monde ? » Elle ne se sentait pas capable. Mais une partie d’elle lui soufflait de ne rien lâcher, la poussait à se… Venger… Venger Axel…



    I'll always remember us this way
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Mer 5 Sep 2018 - 0:56
Selene écouta silencieusement son aînée lui expliquer qu’elle ne savait pas se défendre ; que tout ce temps, depuis les prémices de l’horreur jusqu’à ce chaos sans nom, elle avait pu compter sur d’autres personnes. Sur Carmen. Sur Axel. Quelle réponse apporter à cet aveu ? Face à la détresse de Shawna, valait-il mieux la rassurer ou lui dire la vérité ? Tenter de lui dire ce qu’elle voulait entendre ou prendre le risque de la décourager ? La musicienne ouvrit la bouche avant d’avoir décidé, et… non, elle ne ferait pas semblant.

- Je ne crois pas que ça s’apprend. Se battre. Pas comme ça, elle savait ne pas être complètement claire encore une fois, on peut… prendre des cours de boxe, apprendre à tirer au pistolet, répéter des prises de défense… mais au final, la vraie vie, ce n’est pas une salle d’entrainement. Quand tu t’entraines, si tu rates, tu recommences ; alors que quand tu as peur ou que tu es en danger ou que tu n’as que quelques secondes pour trouver comment sauver un ami…

Ce n’était pas pareil. C’était en réalité ce qui l’inquiétait le plus au sujet du ranch : c’était des survivants qui savaient manier couteaux et outils pour se débarrasser des cadavres, oui ; mais ils n’avaient pas l’expérience des conflits avec les vivants et le problème, c’était qu’on ne savait pas comment on réagissait dans ce cas de figure avant d’avoir le doigt sur la gâchette. Quand il fallait être plus malin que l’autre, plus sauvage que l’autre, plus équipé que l’autre, plus fort que l’autre.

- Ça se joue d’abord dans la tête et dans les tripes. Ce n’est pas grave d’avoir peur. Ce qui importe c’est comment tu le gères, enseigna-t-elle posément.

Indirectement, c’était une première leçon. Aux aurores, entre deux jeunes mamans insomniaques. Selene aurait bien aimé pouvoir lui dire comment elle avait su qu’elle avait ce qu’il fallait, qu’elle saurait se défendre bec et ongles, mais il n’y avait pas de réponse. Ou plutôt, c’était dès le début, quand elle avait failli mourir entre les mains de son voisin. C’était elle ou lui… et elle avait trouvé une énergie insoupçonnée pour que ce soit elle.

- Je peux…, elle hésita brièvement avant de proposer, je peux te… je peux essayer de te montrer deux-trois trucs. Qui te seront utiles dans un conflit contre des gens, expériences comme exercice d’ailleurs, rien n’était mauvais à ce stade, mais après, ce sera à toi de décider si tu es capable de nous accompagner le moment venu.

Ils avaient besoin de tous les bras possibles, bien sûr, mais ils avaient surtout besoin de gens qui savaient ce qu’ils faisaient. Si Shawna venait pour se faire abattre à cause d’une crise de panique, ça ne valait pas le coup : autant qu’elle reste chez elle et protège son fils.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un petit couteau
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1399
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Dim 7 Oct 2018 - 0:27

Shawna se sentait tellement bête. Comment se faisait-il qu’ils y arrivent eux ? Qu’ils trouvent le moyen de se défendre ? Était-elle réellement capable de s’en prendre à quelqu’un ? De le tuer même ? La métisse était toujours restée à l’écart de tout ça, n’approuvant que très rarement les méthodes qui avaient pu être employées par certains des siens. Et les mots de Selene vinrent conforter ce qu’elle pensait. La jeune maman pourrait apprendre, répéter, s’entraîner… Saurait-elle vraiment se battre le moment venu ? Elle en doutait.

L’air grave, elle continua d’écouter la voix de la plus jeune, jusqu’à sourire faussement quand cette dernière lui expliqua qu’il fallait savoir gérer ses peurs. Le problème était là. Shawna avait toujours eu tendance à paniquer quand elle se trouvait en danger. Pourtant, le jour où Carmen l’avait mise face à deux rôdeurs, sans lui laisser la possibilité de fuir… La jeune femme avait su puiser au plus profond d’elle pour en venir à bout. Alors était-elle capable d’apprendre à se contrôler ? Rien n’était sûr… Pourtant depuis la naissance de Liam, elle se sentait plus sereine. Devenir maman l’avait apaisée… Mais ça l’avait rendue plus forte, aussi. Malheureusement, tout avait été bouleversé. Face à ces inconnus, la volonté de protéger son fils avait été plus forte que la peur. Elle s’était débattue farouchement alors qu’ils lui avaient pris Liam… Cela n’avait pas servi à grand-chose…

« Je… Je veux bien… » Répondit-elle simplement à la proposition de Selene. Tout était bon à prendre, même si pour l’instant elle n’était pas vraiment en état pour ça. Le chagrin était trop présent encore.

Pourtant quelque chose s’était brisé en elle ce jour-là. Quelque chose qu’elle n’avait jamais ressenti avant ça. Ceux qui avaient fait ça, ceux qui lui avaient arraché Axel… Elle les détestait, elle les haïssait… Et il était hors de question pour elle de supporter cette pression, il fallait se débarrasser d’eux. Avant. Elle se serait contentée de subir tout ça. « Ce n’est pas ce que je veux pour Liam. Vivre avec eux… Je ne peux pas m’imaginer de le voir grandir avec ceux qui ont tué son père. Il… Il faut qu’on trouve un moyen Selene… Je ne le supporterai pas… » Son regard trahissait sa peur mais il n’y avait pas que ça. De la colère, et de la détermination aussi. Peut-être qu’elle trouverait les ressources suffisantes pour surmonter tout ça, pour apprendre à gérer ses peurs. Cela prendrait du temps, sûrement. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle soit prête le moment venu. Et si elle ne l’était pas… Elle trouverait bien un moyen d’aider les autres, parce qu’une chose était sûre… Elle ne laisserait jamais son fils entre leurs mains, jamais…




    I'll always remember us this way
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Lun 8 Oct 2018 - 21:40
Selene avait hoché la tête doucement. Elle voulait essayer. La suite de ses paroles lui tira même l’esquisse d’un sourire fataliste, triste. Elle ne voulait pas de cette oppression pour Liam tout comme la musicienne refuserait qu’Elizabeth vive dans un tel monde. Leurs enfants les poussaient à vouloir se dépasser, à prendre des risques, à admettre que l’impossible était possible. Il avait fallu qu’une épidémie ravage l’humanité pour que la jeune femme comprenne jusqu’au fond de ses entrailles ce qu’un parent pouvait ressentir. Machinalement, elle avait portée à ses lèvres le café servi plus tôt par la coiffeuse : il était tiède, presque froid et son estomac le refusa. Toujours gonflé de peine et d’amertume.

- On trouvera un moyen…, souffla-t-elle.

Ce n’était pas une promesse, c’était une envie commune. Peut-être que la pianiste avait du mal à voir par où commencer mais ce qui était sûr, c’était qu’elle ne resterait pas les bras croisés. Elle frapperait dans ce nid de frelons pour le déloger de son arbre, quitte à se faire piquer au passage. L’important était qu’ils ne sèment plus la terreur dans son jardin. Des pleurs résonnèrent soudainement en provenance des chambres : Elizabeth qui venait de se réveiller, sans doute, et réclamait sa mère.

- Je dois y aller, à tout à l’heure, s’excusa-t-elle avant de filer rejoindre le bébé qui risquait d’éveiller toute la maisonnée.

***

Ses fesses lui donnaient l’impression d’être aussi dures que le tabouret sur lequel elle s’asseyait en soupirant de douleur. Son cours d’équitation avait été intense et en l’absence d’Isaac, Joachim n’en était pas moins bon professeur. Obstinée comme elle était, maintenant qu’elle n’était plus empêchée par son ventre rond, Selene en redemandait jusqu’à ne plus sentir les muscles de ses jambes. Elle voulait continuer de progresser, encore et encore. Avide de cette image où un jour, elle cesserait de se déplacer au volant pour préférer le dos d’un équidé. C’était aussi une façon d’oublier tout ce marasme qui l’écœurait. Affalée contre le petit plan de travail, bottes encore aux pieds et legging d’équitation taché d’herbe – oui elle était tombée – la pianiste se redressa soudainement en voyant rentrer Shawna.

- Comment tu te sens, demanda-t-elle sans grande conviction, tu… tu veux qu’on commence maintenant ? Elle était k.o mais la compassion l’empêchait de ne pas honorer ce qu’elle lui avait proposé le matin même, tu… as déjà utilisé une arme à feu ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Behind ever scar, there is an untold story of survival. -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Untold Story
» Maple story
» Maple Story ^^
» Yuki de Anzu Story !
» Tu aimes la boxe ?? Alors va faire le loft story russe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: