The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Behind ever scar, there is an untold story of survival. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un petit couteau
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1400
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Dim 14 Oct 2018 - 1:08

Shawna voulait y croire. Offrir un monde meilleur pour son fils, c’était tout ce qui la maintenant debout, ce qui lui permettait de ne pas sombrer complètement depuis la mort d’Axel. Et dans les grands yeux clairs de la musicienne, elle pouvait voir cette même détermination. En tant que mères elles se comprenaient, toutes deux voulaient un meilleur avenir pour que leurs enfants puissent grandir sereinement. Il le fallait… Qu’importe les façons d’y parvenir.

Le regard toujours rivé vers la brune, la métisse esquissa un mince sourire. Ces quelques paroles qu’elles avaient échangées avaient été bénéfiques pour la coiffeuse. Cela lui avait permis d’y voir plus clair, de prendre conscience de certaines choses, d’évacuer sa peine en parlant d’Axel. Elle avait apprécié la franchise de Selene, notamment sur la nécessité d’apprendre à gérer ses peurs. Même si cela n’avait pas été simple, le fait de pouvoir parler l’avait apaisée. Pourtant lorsque les pleurs d’un bébé se firent entendre, la jeune mère sentit son cœur se serrer. Durant un instant, elle avait failli se lever pour se précipiter à ses côtés. Mais elle se rappela vite que Liam n’était pas là. C’était sûrement la fille de Selene. D’ailleurs la jeune femme ne tarda pas à se lever, s’excusant de mettre fin à leur conversation. « Oh bien sûr. Vas-y… Et… Merci… » Son visage s’était adouci, elle lui offrit un sourire, elle comprenait parfaitement le départ de la brune. Une fois seule, elle termina sa tasse de café. Rapidement, son sourire quitta ses lèvres et elle sentit son cœur se serrer alors que les pleurs se calmaient…

Après sa discussion avec Selene, la coiffeuse avait passé une bonne partie de la journée dans la chambre qu’on lui avait attribuée. Allongée sur son lit, elle avait ressassé tout ce que la pianiste avait pu lui dire lors de leur rencontre matinale. Puis elle avait fini par s’assoupir, fatiguée par tout ce manque de sommeil.

***

Lorsqu’elle rouvrit les yeux, elle avait dû dormir quelques heures. Pas suffisamment pour se sentir vraiment bien, mais c’était déjà ça. L’esprit embrumé, elle se leva pour rejoindre la salle commune. A peine sortie de sa chambre, elle croisa un jeune homme tenant une petite fille dans les bras. La fille de Selene ? Et lui ? C’était sûrement le papa ? Elle le salua brièvement avant de s’émerveiller devant la petite. Mais… Elle ne s’éternisa pas, sentant que Liam lui manquait affreusement…

Une boule se forma dans sa gorge. Elle se fit violence pour ne pas craquer et continua son avancée jusqu’à la salle principale. Là, elle aperçut Selene. « Je… Ça pourrait être mieux… » Répondit-elle avec difficulté. Néanmoins, elle prit sur elle pour ne pas pleurer. Elle expliqua à son amie. « C’est juste que… Je… Je viens de croiser ta fille, et… Et je ne peux pas m’empêcher de penser à Liam… » Allait-il bien ? Sûrement que sa mère devait lui manquer. C’était compliqué… Mais la métisse n’eut pas vraiment le temps de se morfondre, la leader de la prison lui demanda si elle voulait commencer à s’entraîner. Et pas n’importe quel entraînement… Apprendre à utiliser une arme à feu ? Shawna fit une moue embêtée avant de lui avouer honteusement. « N… Non… Jamais… Je… » Elle avait toujours rechigné à les utiliser. Même avant tout ça, elle s’était toujours revendiquée contre le port d’arme et tout le reste. Mais maintenant ? Après tout ce qu’elle avait vécu, tout ce qu’elle avait enduré ? Il était peut-être temps de mettre tout ça de côté, de se forcer à apprendre. « Je veux bien essayer. » Elle n’avait pas le choix, il fallait qu’elle apprenne à se défendre. Mais elle appréhendait vraiment de devoir le faire, et ça, Selene pouvait le voir sans difficulté.




    I'll always remember us this way
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5921
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Dim 14 Oct 2018 - 13:03
Selene eut une moue désolée et compatissante. Pas besoin de mot, elle comprenait parfaitement ce que pouvait ressentir son aînée dans un moment pareil, aussi loin de son fils. La coiffeuse n’avait jamais utilisé d’arme à feu mais avait sincèrement l’air décidée à apprendre. Bien. Inutile de passer du temps à juger ou à demander comment avait-elle bien pu survivre si longtemps sans tirer une seule fois. La musicienne avait eu une réponse la veille de toute façon : Axel et Carmen.

- Ok, viens. Tu m’attends dans la cour ? Je vais chercher de quoi te montrer.

Non sans grimacer, la pianiste se leva de son tabouret et sortit en compagnie de Shawna. Là, elles se séparèrent le temps que la cadette aille prendre ce qu’il fallait dans les chambres annexes qui servaient d’armurerie. Instinctivement, elle prit le remington qui avait appartenu à Flann. Selene cessa bien vite de chercher une raison rationnel à la sensation que symboliquement, la coiffeuse serait la mieux placée pour en hériter. De retour auprès de sa nouvelle élève, elle lui expliqua brièvement :

- On ne va pas tirer aujourd’hui – il faudrait sortir de la prison et j’avoue que je suis trop cassée pour ça, petit ait navré, c’est pas grave, reprit-elle immédiatement, y’a déjà beaucoup à apprendre rien que pour avoir la bonne position et les bons gestes, la musicienne lui fit un signe pour qu’elle s’éloigne jusque dans le dos des anciens dortoirs, alors regarde. Pour l’instant il est vide, mais on garde la sécurité quand même, elle lui montra le chargeur, comment l’enclencher, comment enlever et mettre la sureté, idéalement, tu dois te tenir droite, les jambes écartées à largeur d’épaule, et tu alignes ton œil dominant avec les deux repères là, elle lui désigna les marques à l’avant et à l’arrière du canon, essaye. Habitue-toi déjà à comment le tenir, à sa taille et à son poids. Le doigt le long du canon : tu ne le poses pas sur la cachette tant que tu n’es pas sûre de vouloir tirer : ça évite les accidents.

La jeune femme transmit alors le 9 mm à son amie pour la regarder faire. Si elle n’avait jamais vraiment manipulé d’arme à feu, ce serait un moment important ! En tenir une, sentir toute la force imaginaire que conférait ce simple objet de fer et de mécanisme. On avait beau se dire que ce n’était « qu’un » flingue… c’était surtout la mort au bout du doigt.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un petit couteau
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1400
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Mar 23 Oct 2018 - 22:50

Shawna n’arrivait pas à s’y faire. Elle était définitivement tombée bien bas pour faire ce qu’elle s’apprêtait à faire. Dire qu’avant, elle n’aurait pas accepté cela… Tenir une arme à feu, l’utiliser, elle avait toujours été contre cette idée. Elle n’avait jamais été favorable à l’utilisation des armes, mais depuis longtemps maintenant, le monde avait changé et il était peut-être temps d’évoluer aussi. C’était difficile à concevoir, bien trop compliqué pour que ce ne soit qu’un simple détail pour elle. Allait-elle vraiment pouvoir le faire ? Allait-elle savoir le faire ? Et sans blesser quelqu’un surtout. Parce que là, il ne s’agissait que d’un simple entraînement… Bon sang. Devrait-elle tuer quelqu’un un jour ? Elle ne s’en sentait pas capable, mais était-elle réellement consciente de ses possibilités, de ses ressources profondément enfouies en elle ? Là était tout le problème.

Tout était différent aujourd’hui pourtant. Et c’était sûrement pour cela qu’elle devait se faire violence pour mettre ses principes de côté. Ils lui avaient arraché Axel, ils avaient failli lui prendre Liam, ils avaient fait couler tellement de sang, ils avaient emporté des personnes qui lui étaient chères, des amis pour la plupart. Et puis Hope. Pouvait-elle rester passive de tout cela ? Non, bien sûr…

Acquiesçant de la tête aux mots de Selene, la métisse avait rejoint la cour à l’extérieur du bâtiment. La pianiste était partie récupérer de quoi commencer son entraînement. Là, la jeune maman sentit ses jambes fléchir légèrement, tendue et inquiète par ce qui l’attendait. La brune allait-elle être aussi dure que Carmen ? Allait-elle la pousser à bout directement ? A vrai dire, ce n’était pas tellement le moment. Néanmoins, Shawna espérait que cette dernière serait plus compréhensive, plus patiente.

Quand Selene revint, arme à la main, la coiffeuse se figea légèrement quelques instants. Mais très vite, les paroles de son instructrice du jour furent plutôt rassurantes. Elle n’allait pas tirer aujourd’hui. Elle pouvait dire merci aux courbatures et à la fatigue de son amie. Mais de toute façon, un jour viendrait où elle serait obligée de le faire, alors autant écouter les recommandations de son amie avec attention. Surtout que là, elles prenaient le temps… La métisse savait bien que dans le feu de l’action, les conseils qu’on lui donnerait seraient indispensables, si elle voulait s’en sortir.

Suivant son amie, elle la regarda avec attention, le chargeur, la sécurité, la position, les conseils pour viser, ok. Ça faisait beaucoup d’informations. Il lui faudrait sûrement plusieurs leçons pour assimiler tout ça. Mais elle la musicienne prenait le temps de tout bien lui expliquer, de tout lui montrer…

Puis vint son tour. Hésitante, son regard croisa celui de la plus jeune, avant de récupérer l’arme. Shawna fut soudainement surprise par le poids de l’objet. Elle le soupesa quelques instants. C’était plus lourd qu’elle ne l’avait imaginé, sans pour autant être difficile à porter. Ce qui la frappa également, ce fut le contact froid du métal entre ses doigts. Mais elle ne s’y attarda pas, tentant de mettre en pratique les conseils qu’on venait de lui donner. « Alors ? Euh… Je tiens la… La crosse ? Comme ça ? Avec le doigt le long du canon ? » Il lui fallut quelques secondes pour parvenir à tenir l’arme plus ou moins comme Selene lui avait montré. « C’est ça ? » Demanda-t-elle alors qu’elle essayait de reproduire la position que la leader de la prison lui avait également montré quelques minutes plus tôt. Elle se redressa, les jambes écartés – un peu trop sûrement – puis elle leva le bras tentant de retrouver le repère dont la brune lui avait parlé. « Et maintenant ? Je… Je sais plus… » Ce n’était franchement pas gagné… Une moue agacée se dessina sur ses lèvres, elle n’était même pas fichue de faire quelque chose qui était sûrement assez simple au final. Décontenancé par la situation, et le fait qu’elle était en train de perdre ses moyens, elle sentit à nouveau une tension désagréable reprendre possession d’elle. Le bras qui tenait l’arme se mit à trembler légèrement… Puis d’une voix défaitiste elle expliqua. « Je… J’y arriverais pas… Selene… C’est… Je ne sais pas comment je dois faire pour… » Voilà que le chagrin revenait brusquement la tourmenter, comme à chaque fois où elle ne savait pas quoi faire, dépassée par tous ces événements qui l’avaient traumatisée. Pourtant, elle allait devoir réussir à surmonter tout ça, elle devait le faire…




    I'll always remember us this way
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5921
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Jeu 25 Oct 2018 - 14:59
Selene hocha la tête aux petites questions de son élève ou lui glissait quelques conseils supplémentaires. Décrisper les épaules, mieux tendre le bras, resserrer les jambes. Elle vit la grimace de la coiffeuse qui ne parvenait pas à trouver ses repères mais ne dit rien avant qu’elle ne se plaigne avec défaitisme. Les yeux clairs de la pianiste se plongèrent dans ceux de son interlocutrice. Le temps de trouver ses mots, elle laissa planer le silence. C’était devenu si naturel pour elle de composer avec les armes qu’il lui fallait de gros efforts pour se mettre dans la peau d’une personne comme Shawna. Quelque part, la musicienne l’enviait un peu. Sa peur reflétait aussi la distance qu’elle avait réussi à conserver avec les conflits les plus violents.

- Si tu ne penses pas réussir à pointer un pistolet vide sur rien, alors tu n’arriveras pas à tirer sur quelqu’un même si la vie d’un ami en dépend.

Selene comprenait mais il n’était pas question de la forcer, de la brusquer ou de la prendre par la main. Pour elle, il n’y avait pas de meilleur apprentissage que par la sincérité. Son aînée pourrait ne pas aimer ce qu’elle entendrait mais au final, l’idée n’était pas de se faire une bonne image selon les conventions sociales, c’était de rester en vie. Elle se redisciplina machinalement la chevelure avant de confier à mi-voix :

- La première fois que j’ai tiré avec, c’était pas glorieux… j’ai dû utiliser dix balles pour deux rôdeurs et j’ai failli toucher un ami, ce cher Bobby, sans qui elle ne serait plus là, ce n’est pas quelque chose d’inné de manier un flingue, c’est pour ça qu’il faut… vraiment vouloir s’en servir pour réussir à progresser. Une fois que ton mental a sauté le pas, ton corps fera le reste.

Il s’habituera, il encaissera les retours, il apprendra les avantages et les défauts du modèle. Certaines personnes lui avaient donné de précieux conseils mais la jeune femme s’était améliorée surtout pour une raison : elle [b]devait[/i] survivre et protéger les autres. Mais ce tableau n’était pas lumineux, il ne fallait pas que Shawna le croie. Avec l’habileté venait forcément la facilité. Et quand presser la gâchette n’était plus une épreuve, alors…

- Je te ferai pas un sermon comme quoi c’est indispensable de savoir s’en servir maintenant, je suis sûr que tu en as eu plein, supposa Selene avec un petit rire, mais il faut que tu saches : une fois que tu as tiré sur quelqu’un, tu n’es plus pareille. C’est pas explicable, mais… ça change. Vraiment. Alors… peut-être que tu pourrais y réfléchir un peu plus : est-ce que tu es prête pour ça ?

Peut-être son aînée se décourageait parce qu’elle se sentait vraiment incapable d’aller au bout – peut-être le faisait-elle car elle n’avait pas confiance en ses capacités. C’était deux raisons parfaitement différentes et pour l’une d’elle, la musicienne ne pourrait rien. Elle donnait des conseils, elle transmettait des choses qu’elle avait assimilé, avec la modestie d’admettre qu’elle n’avait pas la vérité absolue. Par contre, elle n’endoctrinait personne. Jamais elle ne forcerait une personne qui ne le souhaite pas à prendre les armes.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un petit couteau
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1400
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Ven 26 Oct 2018 - 1:40

Shawna se sentait tellement bête. Même avec les conseils de Selene, la métisse n’arrivait pas à pointer correctement cette fichue arme qu’elle tenait entre ses doigts. A chaque fois qu’elle essayait, il y avait toujours quelque chose qu’elle faisait de travers. Qu’elle devait être ridicule… Pourtant, la musicienne l’aida patiemment, corrigeant sa position de nombreuses fois ; sans grand succès, malheureusement. Et voyant bien qu’elle n’y arrivait pas, la coiffeuse – comme très souvent – baissa les bras. A quoi bon s’obstiner de toute façon ?

Dépitée, la plus âgée baissa le bras avant de se tourner vers Selene. Était-elle réellement faite pour ça ? Les mots de la brune vinrent confirmer son avis sur la question. Le constat était affligeant, et son amie ne le cacha pas. Si elle n’était pas capable de viser correctement avec son arme, elle ne parviendrait jamais à tirer sur quelconque cible. Pire, elle risquait même de blesser quelqu’un. Ce fut en écoutant les nouvelles paroles de Selene qu’elle prit conscience de tout ça. Tenir une arme non chargée, apprendre à la pointer correctement, ce n’était rien comparé à la réalité. Et ça, la pianiste semblait vouloir lui faire comprendre.

Tout était question de volonté. Et si Shawna rechignait déjà à utiliser cette arme non chargée, il y avait peu de chance pour qu’elle arrive à l’utiliser dans la réalité. Elle n’était pas prête. Et… C’était normal après tout. Mais dans un contexte pareil, où le temps leur manquait, où le danger pouvait leur tomber dessus à tout moment, il était impossible de prendre son temps, d’y aller doucement.

La jeune maman ne put néanmoins retenir un sourire en entendant sa comparse lui souffler, que depuis tout ce temps, ils avaient dû être nombreux à essayer de la convaincre sur la nécessité d’apprendre à utiliser une arme à feu. Mais contrairement aux autres, Selene ne semblait pas vouloir la heurter, la brusquer, l’obliger à quoi que ce soit. Et ce n’était peut-être pas plus mal finalement. Shawna n’avait jamais aimé qu’on la force à faire les choses, comme la fois où elle s’était retrouvée face à ces deux rôdeurs, poussée dans ses retranchements par Carmen qui ne lui avait pas laissé d’autre choix que d’en venir à bout. Elle se souvenait d’avoir détesté la navajo durant des semaines, si rancunière qu’elle pouvait être parfois. Et ça, elle n’était pas en état pour le supporter, pas après la perte d’Axel.

Selene savait trouver les mots justes. Et si Shawna ne se sentait toujours pas prête, elle prenait conscience de beaucoup de choses. Si elle parvenait un jour à apprivoiser cette arme, serait-elle prête à blesser, ou à tuer ? Il fallait qu’elle pèse le pour et le contre, qu’elle mesure les risques. Sûrement que le chagrin et la colère étaient encore trop présents pour se positionner sur tout ça. Alors même si elle n’était clairement pas douée pour le moment, il était important pour elle de réfléchir à tout ça. La brune avait raison.

Esquissant un petit sourire pour la remercier, Shawna lui rendit finalement l’arme. « Je pense que c’est suffisant pour une première fois. Même si j’ai encore beaucoup de chemin à faire. Vraiment beaucoup ! » Elle s’étonna elle-même de se mettre à rire. Finalement, les paroles de son amie avaient au moins le don de la détendre un peu. Elle lui était reconnaissante, d’avoir pris le temps de lui montrer, de lui expliquer les choses, sans s’énerver ou perdre patience. « Si seulement j’avais eu une prof comme toi… Avant… Merci pour tes conseils, je… J’y vois plus clair et je vais tâcher d’y réfléchir. » Même si elle n’avait pas été très brillante – nulle, autant dire ce qui était vrai – ce moment qu’elles avaient passé ensemble avait quand même été bénéfique pour la métisse. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle déciderait, ni même si elle y arriverait… Mais avec les conseils de Selene, elle se sentait désormais capable de vouloir essayer. « Je… Je crois que c’est encore trop tôt… Je… J’ai encore trop de choses en tête pour réussir à mettre tout ça à plat… Je vais... Essayer de me reposer… De me changer les idées… » Le drame qu’elle avait vécu était encore trop présent dans son esprit, apprendre à vivre sans Axel à ses côtés prendrait du temps, tout cela était encore trop douloureux. Sans compter la fatigue du voyage qui l’avait menée ici, des nuits blanches désespérément seule dans son lit à pleurer silencieusement. Et puis l’absence de Liam, ce sentiment énorme de manque et de culpabilité qui n’arrangeaient en rien la situation. « Peut-être qu’on pourrait réessayer ? D’ici quelques jours ? Une fois que j’aurais mis de l’ordre dans tout ça… »




    I'll always remember us this way
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5921
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Ven 26 Oct 2018 - 22:21
Selene récupéra l’arme avec un petit sourire désolé. Elle ne voulait pas risquer de vexer son aînée et fut un peu soulagée de la voir rire. Peut-être que c’était trop tôt, oui ; que cet apprentissage était une réaction à chaud, comme celle de venir à la prison.

- Tu n’as pas à me… remercier, bafouilla-t-elle.

La musicienne ne faisait que ce qu’elle aurait aimé qu’on fasse pour elle si elle avait été à la place de la coiffeuse. Ça aurait pu être elle si elle avait accepté la compagnie d’Axel quand il lui avait proposé la première fois. L’étudiante aurait pu choisir d’être protégée, de rejoindre un foyer et de ne jamais approcher une arme à feu. Tous les choix qu’elles avaient respectivement fait jusqu’à maintenant les amenaient à ce point précis. La pianiste ne croyait pas que c’était innée – pas tout. Les gens n’étaient souvent que le résultat de leurs décisions.

- On réessaie quand tu voudras, promit-elle.

***

Selene n’avait pas vraiment eu le temps de s’ennuyer. Quand ils ne discutaient pas plans d’attaque, ils préparaient la prochaine expédition dans une base militaire ou peaufinaient leurs options d’évacuation. La musicienne avait constamment un nœud dans le ventre et chaque nuit, le moindre bruit la réveillait. Elle avait même caché un pistolet dans sa table de nuit, au cas où ils se feraient tous surprendre par l’ennemi. Comme si elle était sensible au stress des adultes, Elizabeth était dans une période très agité. Elle pleurait beaucoup et se reposait peu, laissant peu de répit à ses deux parents.

- T’en fais pas, ça ira, rassura la pianiste en mettant le contact.

Shawna avait demandé à réessayer pour le revolver et cette fois, sa jeune prof avait choisi de l’emmener sur le terrain vague où elle s’était elle-même rééduquée après sa grossesse. Ce n’était qu’à quelques minutes de la prison et la vue était suffisamment dégagée pour voir venir n’importe quel vorace. Avec tout le nécessaire dans le coffre, elles passaient la grille du refuge que s’occupait de refermer Juliet après leur passage.

- Cette fois, si jamais tu le sens, tu pourras essayer de tirer, promit-elle en jetant un brève œillade à sa voisine, normalement, il n’y a jamais trop de mordeurs dans le coin mais si on en voit trop arriver, on aura le temps de partir avant d’être bloquées.

C’était une certitude. Peut-être avec un brin d’excès de confiance mais la jeunesse allait avoir tous ses petits défauts. C’était plus souvent avec de l’audace qu’avec de la parcimonie que Selene avait atteint ses objectifs !


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un petit couteau
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1400
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   Dim 28 Oct 2018 - 18:16

Les jours qui avaient suivi sa première – et catastrophique – leçon avec la leader de la prison, Shawna avait pris le temps de se reposer et de s’occuper l’esprit afin de mettre son chagrin et tout ce qui la tracassait de côté. Et si durant la journée, il fut assez simple pour elle de trouver de quoi s’activer, se retrouver seule dans sa chambre une fois le soir venu était resté compliqué. Néanmoins, avec toute la fatigue accumulée, elle avait réussi à dormir de façon assez correcte, malgré les nuits agitées de la petite Elizabeth et de ses parents. Et fatalement, les pleurs du bébé l’avaient souvent réveillée, ravivant son instinct maternel et lui faisant croire qu’il s’agissait de Liam.

Malgré cette agitation nocturne, le moral de la métisse allait un peu mieux. Durant ces quelques jours dans la prison, elle avait pu approcher ses habitants et discuter avec quelques-uns d’entre eux. Elle s’était plutôt bien entendue avec Andrea qui lui avait fait visiter la prison et lui avait montré certaines de leurs installations. Isaac et Joachim s’étaient montrés très accueillants, et Shawna avait pu faire la connaissance de leurs chevaux, bien qu’impressionnée par ces animaux elle avait aimé découvrir l’univers du cavalier. La jeune maman avait également proposé ses services pour veiller sur la petite Effy, pour que Selene et Eli puissent vaquer à leurs occupations. Enfin elle avait apprécié partager les repas en compagnie du groupe, faisant encore un peu plus connaissance avec tout le monde.

Et maintenant qu’elle se sentait mieux, Selene lui avait proposé de réessayer d’utiliser une arme à feu, comme elles en avaient parlé quelques jours plus tôt. Et si forcément, cette idée n’était pas franchement réjouissante pour la coiffeuse, elle s’était montrée moins réticente.

Cette fois, la brune lui proposa de sortir jusqu’à un terrain vague, non loin du centre pénitencier. Et après quelques mots rassurants, les deux jeunes femmes étaient passées de l’autre côté de la grille, installée dans la voiture que conduisait Selene. Elles n’iraient pas loin, et normalement, elles ne devraient pas croiser trop de rôdeurs. Bon… Le tableau que venait de peindre la musicienne n’était pas trop terrifiant, Shawna devrait pouvoir s’en sortir. Mais pour ce qui était de tirer, pour de vrai, elle ne put s’empêcher de tiquer un peu. Était-elle réellement prête ?

Après quelques minutes, elles arrivèrent déjà au centre du terrain vague, vide de toutes créatures répugnantes. C’était déjà ça. Mais la plus âgée, savait pertinemment que le bruit des détonations finirait par en attirer. Alors la proposition de la plus jeune, ne la tentait pas vraiment. Mais il faudrait qu’elle se jette à l’eau un jour… Une fois sortie de la voiture, elle récupéra l’arme, et elle reprit les exercices que la brune lui avait déjà montré. Encore peu assurée, elle se sentait pourtant moins tendue que l’autre fois. Visiblement, les jours précédents avaient été bénéfiques. « Tu pourrais me… Me montrer comment on fait pour le recharger ? Et… Et je me demandais… Combien de balles je peux tirer avec un chargeur ? » Elle avait suffisamment vu Carmen et les autres utiliser des armes pour savoir qu’une arme n’avait pas un nombre infini de munitions et qu’il fallait les recharger à un moment. Oui… Elle n’était pas si bête qu’elle pouvait le laisser croire parfois, et c’était des informations qu’elle devait connaître et que son amie comptait certainement lui donner…




    I'll always remember us this way
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Behind ever scar, there is an untold story of survival.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Behind ever scar, there is an untold story of survival. -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Untold Story
» Maple story
» Maple Story ^^
» Yuki de Anzu Story !
» Tu aimes la boxe ?? Alors va faire le loft story russe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: