The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- PRÉDÉFINIS : THE HAVEN -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 7184
MessageSujet: PRÉDÉFINIS : THE HAVEN   PRÉDÉFINIS : THE HAVEN EmptyVen 1 Juin 2018 - 13:10
Les prédéfinis
Les personnages disponibles des The Haven
DisponibleNon disponible



Qu'est ce qu'un personnage prédéfini ?

Les personnages prédéfinis sont des personnages créés par l'équipe administrative. Leur but consiste à pouvoir agrémenter les posts des joueurs déjà validés mais aussi à faciliter l'intégration des nouveaux membres (qui décideront d’interpréter l'un des prédefs) qui, grâce aux nombreux liens pré-établis, n'auront aucun mal à trouver des partenaires ou des idées de RP.

Tous nos prédéfinis ont un rôle particulier au sein du groupe et contribuent à l'amélioration du train de vie des survivants.

Comment faire pour interpréter l'un de ces personnages ?

Au même titre qu'un scénario, vous êtes libre de vous inscrire avec le prénom du prédéfini de votre choix. Le reste sera identique qu'en cas d'inscription basique. Vous devrez trouver un nom de famille, écrire votre fiche et que celle-ci soit validée. Si vous souhaitez des informations supplémentaires sur l'un des prédéfinis, vous devrez vous tourner vers l'équipe administrative !

Puis-je changer le prénom, l'avatar ou l'histoire du personnage ?

Le changement d'avatar est possible mais le visage souhaité doit rester dans le même genre d'idée que celui initial. Nous pouvons refuser les visages proposés.

Les informations d'âge, d'origine, de prénom/nom et de métier ne sont pas modifiables.

Le caractère du personnage n'est pas modifiable. C'est à prendre en l'état ou à laisser.

Les points de l'histoire peuvent être changés tant qu'ils ne modifient pas entièrement le personnage. Les faits situés avant l'épidémie (dans la vie d'avant du personnage) sont les seuls à être modifiables. Ceux situés après le début de l’épidémie ne peuvent pas changer puisqu'ils ont été pris en compte dans le jeu.






Les personnages


Gregory • David Harbour

Summer • Brit Marling

Clint • Keanu Reeves

Theresa • Alba Flores

Emilie • Margot Robbie

Janek • Rami Malek

Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 7184
MessageSujet: Re: PRÉDÉFINIS : THE HAVEN   PRÉDÉFINIS : THE HAVEN EmptyVen 1 Juin 2018 - 13:10

GREGORY (P²) BATES
48-51 ANS NATIONALITÉ VENDEUR DE VOITURE DE LUXE THE HAVEN Feat David Harbour
i've got a war in my mind

Caractère.

Gregory était dans sa vie d'avant quelqu'un d'assez fantasque. Vendeur de voitures de luxe, les lourdes commissions sur les ventes réalisées lui ont permis de vivre dans l'opulence, avec tous les excès qu'elle peut amener. Peu proche de sa famille, la fin du monde a changé la donne. Greg est d'un naturel assez volage, sa femme était au courant mais tolérait pour préserver l'équilibre familial. Depuis la fin du monde et le décès de son épouse, Greg s'est rendu compte de l'importance de sa famille, il est prêt à tout pour protéger sa fille. Il a mis du temps à faire le deuil de sa femme mais consacre désormais sa vie à protéger celle de sa fille.

Il est devenu très protecteur et n'hésite pas à user de ses talents de vendeur - et de son charme - pour arriver à ses fins, préférant cela à la violence. Il ne tombe d'ailleurs dans la violence qu'en dernier et ultime recours. Malgré son bagout et son caractère frivole, il sait se montrer posé et réfléchi, agissant généralement méthodiquement. Il n'est pas rare de le voir piquer des colères pour des raisons diverses et variées, notamment quand il s'agit de sa fille. Pour la survie de Julia, il est prêt à tout, et il a l'ambition de rejoindre les leader du groupe pour s'assurer de son avenir.

Histoire.

Gregory est né dans une américaine classique, ni trop riche, ni trop pauvre. Il a eu une enfance des plus normales et des plus simples, à cela près que son père lui a donné le goût de la réussite et de l'argent. Tout se gagne, tout doit se mériter. Alors Gregory a été un élève presque modèle, il a traversé sa scolarité avec autant de sérieux que de légèreté. Il a compris très vite que son sourire le sortirait de toutes les situations et qu'il pouvait en faire un de ses points forts.

Il a décidé de faire des études dans le commerce et après plusieurs années à travailler dans des concessions plus ou moins prestigieuses, il a ouvert sa propre concession. Des voitures de luxe, uniquement. C'est dans ce cadre-là qu'il a rencontré celle qui deviendrait sa femme. Sa femme, il l'a aimée dès le premier regard, leur mariage, leur fille, tout a été très vite. Sans doute trop puisque rapidement, son côté charmeur a pris le dessus et s'il n'a jamais trop été voir ailleurs, sa vie de famille n'avait de vie de famille que le nom. Pourtant il les aimait.

Quand l'épidémie frappe, Gregory use de ses talents de négociateur pour obtenir l'aide d'un riche client, le genre qui a un bunker dans sa maison. Le genre chez qui il aurait pu survivre jusqu'à la vraie fin du monde. Mais les choses ont capoté quelques mois après le début de la fin, sa femme est morte dans l'attaque de leur camp de l'intérieur. Il a pris la fuite avec sa fille et a passé beaucoup de mois sur les routes. Ce n'est que bien plus tard qu'il fait la connaissance d'Ashley Grant. Il la trouve à son goût mais comprend vite qu'il n'a aucune chance, en revanche une amitié se créé entre eux, une confiance entre parents en galère. Ashley le mène au ranch où il tente de se faire une nouvelle vie.

La nouvelle situation du Ranch face à l'alliance entre American Dream et The Remnants a mis un coup à son ego. Pendant un instant, il a imaginé fuir mais sa fille a su le convaincre de rester. De se battre pour ce camp, de lui ramener sa copine Hope. C'est désormais un homme déterminé à protéger les siens.Il décide de mettre à profit sa débrouillardise et ne se cache pas quand il faut sortir en expédition.

Info complémentaires.

Gregory a toujours été un homme sportif qui aime prendre soin de lui. Cela ne l'a pas nécessairement transformé en survivant de génie, mais cela lui donne une bonne avance sur certains. Il est costaud et endurant et donc il aura souvent tendance à se croire invincible.

Pas nécessairement manuel, il ne rechigne pas à aider au camp et pour partir en expédition, tant que Julia est en sécurité auprès des personnes en lesquelles il a confiance. 


no church in the wild

≡ Julia Bates. Fille
Julia est la fille unique de Gregory, elle est âgée de 11 ans. Durant sa petite enfance, elle n'a pas passé trop de temps avec son père, celui-ci étant peu intéressé par sa vie de famille. Ils se sont rapprochés depuis le début de l'épidémie et la mort de sa mère. Julia peine à s'en remettre, elle fait encore beaucoup de cauchemars mais l'attention de son père l'aide à aller de l'avant. Elle le voit désormais comme un héros. Et en un sens c'est ce qu'il est, parce qu'il est prêt à tout pour la protéger.
≡ Frederik Sørensen Ami
Il est utile, Fred. Il s'investit en tout cas, et c'est tout ce qui plait à Gregory. Même plutôt drôle dans le genre, il arrive régulièrement qu'ils passent des heures à discuter, de bonnes vieilles mécaniques. Greg en a tellement vendu dans sa vie qu'il sait comment ça marche, mais le jeune a de quoi lui en apprendre encore. Il ne se prive donc jamais d'aller le saluer, en rêvant qu'un jour on lui ramène une des bonnes vieilles voitures qu'il avait l'habitude de refourguer à des gens qui n'en avaient pas besoin.
≡ Shawna J. Clarke. Amie
Ce petit bout de femme, déterminée mais sensible, lui a tapé dans l'oeil. Pas de façon romantique évidemment, il lui a juste trouvé ce côté attachant. Cette maman en construction l'a ému. Depuis le décès d'Axel, il veut tout faire pour l'aider à surmonter cette épreuve parce que lui-même a connu la perte de l'être aimé. Au final, la situation de Shawna fait écho à la sienne avec Julia, et rien n'interdit d'apporter son soutien ! Alors, Gregory ne se prive pas.
≡ Romy Sednaoui Protégée
C'est peut-être parce qu'elle a l'air si forte et à la fois si douce qu'il ne peut s'empêcher d'avoir envie de la protéger. Elle réveille en lui un instinct qu'il n'imaginait pas avoir pour une autre femme. Et pourtant, des femmes, il en a aimé. Sauf que depuis l'apocalypse, tout est différent, et Julia est la seule qui compte. Mais Romy, elle a ce petit quelque chose qui la rend différente à ses yeux, une fragilité qu'il ne s'explique pas.
in good we trust
Bonjour à toi qui lis ce prédéfini.

S'il t'a tapé dans l'oeil mais que tu as des questions n'hésite pas à contacter Selene Sweetnam. Une bonne activité sera requise pour ce personnage, un post par semaine serait le minimum.
Selon les circonstances RPs, Gregory peut devenir membre du conseil.

Le visage et l'histoire sont modifiables, prénom ne l'est pas, vu qu'il a déjà été utilisé en RP. En ce qui concerne les liens ils sont bien entendu adaptables. Si certains membres souhaitent également ajouter des liens, là encore contactez Selene Sweetnam.
fiche (c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 7184
MessageSujet: Re: PRÉDÉFINIS : THE HAVEN   PRÉDÉFINIS : THE HAVEN EmptyVen 1 Juin 2018 - 13:11

SUMMER (P²) BOWELL
33-37 ANS Américaine Agricultrice THE HAVEN Feat Britt Marling Libre
i've got a war in my mind

Caractère

Summer est du genre simple et naturelle. Elle rit quand elle est amusée, elle pleure quand elle est triste, elle s'énerve quand elle est en colère. Elle est du genre à ne pas avoir beaucoup d'amis mais à être énormément attachée aux heureux élus. Même trop parfois, car elle aurait tendance à se sentir inférieur aux autres et à jalouser ceux qui lui donner l'impression de "mieux" captiver ses amis. Proche de la terre et mordue de son travaille, c'est bien le seule domaine où elle sait se donner à 300%, quelle que soit la météo. Pour le reste, ce n'est pas une grande combattante, elle a surtout survécu parce qu'elle avait de la chance. Elle n'aime pas les conflits, fuit les disputent et préfère se laisser écraser que créer une tension.

Histoire

Originaire de Veazie, petite ville rurale de l'état de Washington. Elle avait un grand frère de 3-5 ans son aîné. Summer a toujours aimé le contact de la terre. Élevée à la campagne, ses deux parents étaient respectivement céréaliers (pour son père) et éleveuse de vaches laitières (pour sa mère). La ville ne lui réussit pas beaucoup : il lui faut de l'air pur, des animaux, des sensations naturelles. Sentir l'odeur des cultures, le parfum du bétail, la douleur des muscles après une journée de travail, la saveur des produits frais et sains. 

Elle va à l'université et fait des études autour du domaine agricole pour pouvoir travailler sur les champs de son père (et à terme, reprendre le travail de ses parents). Elle y consacre énormément de temps, encore plus depuis 2010 où son père n'est plus en état d'entretenir seul les plantations. Summer rencontre donc très peu de monde, encore moins l'amour, mais est très proche de sa famille.

Avec l'épidémie, les Bowell (père-mère-fille) restent presque deux ans au même endroit. Ils avaient des réserves pour survivre et même en abandonnant l'utilisation des machines pour ne pas attirer l'attention sur eux, ils parviennent à produire des denrées rudimentaires pour se nourrir. Ils se font attaquer une fois, par deux pilleurs au printemps 2017 : Les deux femmes sont contraintes de les tuer, par légitime défense, alors que le père de famille a succombé.

Octobre-novembre 2017 : un rôdeur tombe dans leur puits, condamnant leur eau. La vie devient plus difficile pour Summer et sa mère, puis en mars-avril 2018, l'approche de nombreux rôdeurs les décide à partir. Elles tomberont sur des membres d'Issaquah Ranch en juin 2018.


no church in the wild


≡ Ashley Grant. Oreille attentive
En dépit de ses zones d'ombre, Summer la voit comme la douceur incarnée. C'est grâce à elle si elle a été intégrée et si elle a si vite trouvé ses marques. Lorsque les habitants du ranch ont voulu cultiver de quoi vivre, c'est encore elle qui est venu trouver l'ancienne agricultrice pour qu'elle dispense son avoir. Alors à l'occasion, elle se laisse aller à lui parler.

≡ Selene Sweetnam. Confiance mutuelle
Malgré toutes les discussions houleuses au ranch, Summer fait confiance à Selene, et la réciproque est extrêmement vraie. La jeune femme s'est vue confiée bon nombre de tâches pour permettre à tous les habitants du groupe de mettre la main à la pâte dans la création de cultures diverses et variées. C'est une grosse responsabilité, un peu angoissante, mais stimulante pour elle, et elle la doit à Selene.

≡ Serena Martinez. Celle qui la bouscule
Serena, c'est un peu son contraire. Le genre de femme qui sait se défendre, qui ne se laisse pas faire et qui a bien admis qu'ils sont dans une merde noire. Du coup, elle s'est décidée à faire se bouger Summer, pour qu'elle soit à même de survivre à ce monde de brute.
in good we trust
On vous souhaite la bienvenue sur ce prédéfini !

Summer conviendra certainement à un(e) rôliste en quête d'un personnage au caractère positif qui s'investit beaucoup pour l'avenir du camp.

Globalement, les repères de sa vie pré-apo sont là pour facilité l'appréhension du personnage mais ils peuvent être aménagés selon l'inspiration, avec l'accord du staff. Il doit toutefois rester l'essence du personnage, à savoir une femme élevée dans le milieu rural qui se sentait très proche de la nature et du travail de la terre. Dans l'ensemble, il y a une grande marche de création possible pour elle.

Le prénom n'est pas négociable. Le nom peut être changé et l'avatar aussi, tant que l'on reste dans le même style et que l'actrice a, de base, une bonne ressource en images contextes.

Comme pour tous les prédéfinis, Summer tend a avoir un lien important sur le camp. On attend donc non pas une machine, mais quelqu'un qui pourra soutenir un rythme régulier pour faire vivre ce personnage  Smile

Pour toute question, ne pas hésiter à contacter Selene !

A bientôt PRÉDÉFINIS : THE HAVEN 1442386177
fiche (c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 7184
MessageSujet: Re: PRÉDÉFINIS : THE HAVEN   PRÉDÉFINIS : THE HAVEN EmptyVen 1 Juin 2018 - 13:13

Clint (p²) Hamlin
55 ans Américaine Patron d'une entreprise de travaux généraux THE HAVEN ft. Keanu Reeves Libre
i've got a war in my mind

Caractère

Clint n'est pas une mauvaise personne, c'est surtout qu'il a été obligé de s'adapter pour survivre et tenter de préserver sa famille. S'il a du sang sur les mains, ça n'est pas de gaieté de coeur mais par nécessité. Si l'apocalypse l'a énormément marqué, il a gardé des traits cependant très humains : sa patience, sa loyauté, son écoute. Du temps où tout allait bien, il était un homme bon et généreux, et il tient à garder ces qualités pour rester lui-même.

Cependant, la mort et la douleur ont cultivé d'autres de ces graines : d'une méfiance exacerbée, il en est devenu paranoïaque et mettra du temps à considérer et cerner les nouveaux arrivants. Certes, quand sa loyauté sera acquise, elle sera inébranlable ! Mais avant ça, il faudra ramer. Et montrer patte blanche. Autrement, il se pourrait bien qu'il se laisse aller à ce qu'il garde de pire en lui : de la violence, de la rancune. Derrière son air avenant se cache parfois une autre personne : Il y a le Docteur Jekyll, et Mister Hyde.

Histoire

Clint a toujours vécu dans l’État de Washington et résidait à Seattle jusqu'à ces quarante ans où il quitta la grande ville pour s'installer à Newcastle qui était pour lui idéalement située avec Bellevue au Nord, Renton au Sud, Seattle à l'Ouest et la nature à l'Est. Le parfait compromis entre ville et campagne. Il est fils unique et bien que n'ayant pas grandi dans l'opulence, il ne manquait de rien et ne ressentait pas de manque. Côté scolaire, il se contentait du minimum syndical, préférant bricoler dans le garage avec ou sans son père et il était plutôt bon. C'est donc naturellement qu'il s'orienta vers un métier manuel. Idéalement, il désirait devenir ébéniste, mais devant le peu d'embauche dans le secteur, il se dirigea vers la plomberie.

A ses vingt-cinq ans, il rencontre Rebecca, une jolie infirmière brune qu'il croisait tous les mardis et vendredis matin dans un café. Lui avant d'embaucher, elle en quittant l'hôpital. Deux ans plus tard, ils se marièrent et l'étape suivante alors ? Elle n'arriva jamais. La jeune femme de part son métier avait du mal à vouloir enfanter en voyant quotidiennement tant d’atrocité. Quant à Clint, il s'en fichait, tout ce qu'il désirait était d'être avec sa femme, alors qu'il y ait ou non un enfant, ça ne changeait rien.

Professionnellement, il s'épanouissait, l'entreprise dans laquelle il travaillait depuis toujours lui confiait de plus en plus de tâches et par la force des choses ou l'envie, il ajouta d'autres cordes à son arc en touchant au final à tout. A ses trente-cinq ans, il fut promu chef de chantier, de quoi assouvir son autorité naturelle, mais toujours avec le sourire. C'était peut-être pour ça qu'il était tant apprécié par ses collègues, certains devenus avec le temps de très bons amis. Puis, crise de la quarantaine ou simple hasard, il décida avec deux d'entre eux d'ouvrir leur propre entreprise, à Newcastle, dans la ville natale de l'un d'eux ; Matt. Comme tous les employés, le trio aimait se plaindre des conditions de travail et de la Direction, chacun pensant avoir les réponses à leurs maux. Rebecca quitta alors l'hôpital, elle ne se voyait clairement pas faire le trajet tous les jours et se mit elle aussi à son compte en tant qu'infirmère libérale.

Octobre 2015, il continue de vivre sa vie sans prêter plus que ça attention à ce qu'il peut entendre à droite ou à gauche à l'inverse de Rebecca qui s'alarme de plus en plus. Clint, faisant entièrement confiance à sa femme, finit par prendre les choses plus au sérieux, mais cela ne l'empêche pas de les penser à l'abri dans leur petite ville jusqu'au jour où il tomba nez-à-nez avec l'un de ces charognards. Un homme avec qui il avait rendez-vous pour un chantier. Heureusement que ses outils ne sont jamais loin de lui.

Durant l'automne, lui et sa femme gagnent un des camps de civils en comprenant qu'ils ne pourront pas faire sans. Sur place, il se lie d'amitié avec certaines personnes et si le refuge tient le coup durant plusieurs mois, c'est grâce à la solidarité et l'organisation qui se créent progressivement en son sein. Cependant, courant 2016, ils sont contraints de retourner sur les routes. La plupart des gens qu'il connaissait jusque là disparait ou fuit, pendant que lui se retrouve avec un groupe restreint. Sa femme est toujours à ses côtés.

Et dehors, ils sont contraints de changer. Clint fait tout pour protéger sa femme, il tue ton premier homme durant l'été 2016 pour protéger un de ses amis. Il n'y arrivera cependant pas. Dès lors, lorsqu'il faut agir ou prendre des décisions difficiles, c'est vers lui qu'on se tourne.

Janvier 2017, alors qu'ils sont posés dans un motel à l'abandon en espérant passer l'hiver, son groupe est attaqué et Rebecca est tuée. Déjà changé par l'expérience du dehors, il perd pied à la mort de sa femme et se laisse aller à la violence sur son meurtrier. Lorsqu'ils partent sur les routes avec les derniers survivants au massacre, Clint est métamorphosé. Sa violence fait que les autres décident de l'abandonner, le trouvant trop dangereux.

C'est à la fin de l'année 2017 qu'il rencontre un groupe d'expédition du ranch, qui l'accueille. Dans une communauté plus grosse qu'il ne l'a connu jusqu'ici, il se fait sa place. Et quand le camp est soumis aux Remnants, il leur reste loyal. Il combat aux côtés de ses membres lorsqu'il le faut, et les suit au fort ensuite. Quelques uns - très peu - ont conscience de ce dont il est capable et de sa violence. Il se maîtrise et se met au service des siens pour rembourser cette dette. Et si un jour, ils ont besoin de sa face sombre, alors il n'hésitera pas un seul instant à la leur prêter.



no church in the wild

≡ Connor G. Shepard Fanboy
Grand fan des Mariners depuis sa plus tendre enfance, Clint a très vite accroché avec la star de baseball, d'autant plus car il s'agissait d'un joueur apprécié par l'homme pour son engagement sur le terrain, trait toujours présent chez le sportif.

≡ Selene Sweetnam Les mêmes
Ils se ressemblent plus qu'ils ne l'imaginent. Et ils s'en sont rendus compte au cours d'une discussion, sans en dire trop. C'est dans leurs regards, dans cette lueur froide qui s'exprime lorsqu'ils sont ensemble. Tuer de leurs à jamais fait peur, et ils en sont venus à faire le pire pour protéger ce qu'ils aimaient. C'est par ça qu'ils se reconnaissent, et étrangement, qu'ils se respectent. Deux loups dans la même bergerie, qui entendent garder la meute intacte.

≡ Milow Lewis Méfiance
Milow n'est peut-être qu'un gamin mais ça, Clint s'en moque : en temps d'apocalypse, il faut se méfier de tout et de tout le monde. Il est d'autant plus au courant de la méfiance de Selene à son égard, et a besoin d'être sûr de pouvoir l'accueillir et lui faire confiance. Pour l'instant, rien n'est acquis, et il sait se montrer très froid et tranchant à l'égard du garçon. Quand il aura prouvé sa valeur, peut-être que son comportement changera

≡ Ludwig Gulbrandsen Bon gars
Ludwig a beau avoir 35 ans, cela n'empêche pas le quinquagénaire de le voir comme un môme de vingt piges. N'allez pourtant pas croire qu'il le méprise ou lui manque de respect car Clint apprécie le Norvégien et le côté apaisant qu'il dégage et apporte... Sauf lorsque ce dernier se laisse submerger par ses émotions.
in good we trust
Bonjour à toi qui lis ce prédéfini.

S'il t'a tapé dans l'oeil mais que tu as des questions n'hésite pas à contacter Selene Sweetnam. Une bonne activité sera requise pour ce personnage, un post par semaine serait le minimum.

Le visage et l'histoire sont modifiables, prénom ne l'est pas, vu qu'il a déjà été utilisé en RP. En ce qui concerne les liens ils sont bien entendu adaptables. Si certains membres souhaitent également ajouter des liens, là encore contactez Selene Sweetnam.
fiche (c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 7184
MessageSujet: Re: PRÉDÉFINIS : THE HAVEN   PRÉDÉFINIS : THE HAVEN EmptySam 2 Nov 2019 - 10:31

Teresa (P²) Guevera
30-32 ans Cubaine Couturière The Haven Feat. Alba Flores Libre
i've got a war in my mind

Caractère.
Teresa transpire la confiance en elle et l'assurance. C'est en tout cas ce qui frappe lorsqu'on la rencontre pour la première fois. Forte en gueule, elle n'hésite jamais à exprimer son avis, et à l'exprimer fort. Même s'il n'est pas toujours pertinent. Pleine d'humour et d'énergie, on n'a aucun mal à la qualifier d'originale, notamment parce qu'elle met en avant sa culture familiale, et celle qu'elle s'est construite ensuite. La cubaine se définit beaucoup par ses rencontres et ses relations, et tente chaque jour d'être une meilleure personne. Elle est déterminée et investie, et pire qu'une locomotive, mieux vaut pas être sur sa route lorsqu'elle est lancée.

Cependant, cette détermination ne cache pas son agressivité, et il arrive souvent qu'elle en vienne aux mains, si la voix ne suffit plus, lorsqu'elle est en désaccord avec quelqu'un. Ajoutons à ça qu'elle n'admettra jamais avoir tort, et qu'elle préfère toujours qu'on use de sa manière de faire les choses et le tableau sera quasiment complet. Vu son tempérament, il est d'ailleurs difficile de croire qu'elle soit vraiment couturière : Teresa cache de grandes ressources créatrices, et du perfectionnisme lorsqu'il faut s'appliquer.

Histoire.
Teresa est née à La Havana dans une grande famille croyante, la troisième d'une fratrie de cinq. Trois filles et deux garçons. C'est très tôt qu'elle découvre son amour pour les deux sexes, et qu'elle tente d'en parler à une de ses petites sœurs. La réaction de cette dernière est si vive et dans le rejet, la considérant comme "malade", qu'elle ne retente pas l'expérience avec une autre personne. Elle découvre par la suite que sa sœur livre son secret à ses parents, qui tentent de la remettre "dans le droit chemin". On lui apprend à faire "comme les filles", à tenir une maison, à coudre, et on ne lui parle que de l'homme qu'elle devra ramener à la maison.

Malgré la passion secrète qui la dévore pour l'une de ses voisines, Teresa ne sort vraiment et officiellement qu'avec des garçons. C'est à sa majorité qu'elle part faire des études en Amérique, atterrissant à Seattle. Mais les études ne sont pas faites pour elle, et elle peine à s'y accrocher. Elle goûte de surcroit à la liberté, et entre les soirées alcoolisées, les discussions jusqu'à pas d'heure, l'absence de couvre-feu, Teresa se laisse entrainer. C'est une sacrée fêtarde, qui déchante un beau matin lorsqu'elle comprend qu'elle est tombée enceinte - sans même savoir de qui !

Dans sa famille, la coupe est pleine ! Lorsqu'ils apprennent sa grossesse, ils lui laissent le choix : si elle avorte, elle sera reniée. Si elle le garde, elle le sera aussi car un enfant hors mariage, c'est une honte ! Devant ce choix idiot, c'est Teresa elle-même qui coupe les ponts et décide d'assumer toute seule. Elle dégote un petit travail de vendeuse, le cumul avec celui d'aide-ménagère pour des vieilles personnes, et commence à s'assumer ainsi.
Quand son fils, Miguel, né, elle mène de front sa vie de mère et de femme. L'année suivante, elle se trouve un emploi de couturière dans un atelier de stylisme. Pour la première fois, les enseignements de sa famille lui sont utiles, et elle devient quasiment la régulière de la styliste qu'elle assiste. De surcroît, une passion née entre les deux femmes.

Octobre 2015, l'apocalypse démarre, Teresa est séparée de son amante et amenée à l'école de son fils. Là-bas, elle pense n'y rester que quelques semaines mais quand les choses s'éternisent, elle comprend qu'il vaut mieux s'y préparer. Même encadrée par les militaires, elle cherche à régenter la vie autour d'elle, tout du moins à l'organiser. Les femmes - issues comme elle de milieux compliqués - la suivent. Si les hommes se donnent du mal en dehors du camp, ceux sont néanmoins les matrones qui dirigent en son sein. Et finalement, quand les gros bras ne sont plus assez, c'est elle que l'on vient chercher pour leur venir en aide.

Teresa est débrouillarde dehors, et pas facilement impressionnable. Certes, ils se trouvent à affronter des morts mais pour la survie des siens, ça ne compte pas. Quand son premier campement tombe, elle se retrouve sur les routes avec son enfant et cherche finalement à se débrouiller seule. Son parcours post-apocalyptique est décousu et elle en parle peu a Fort Nisqually. Elle a fait plusieurs refuges, s'est arrêté deux fois au No Man's Land : en hiver 2017, puis en automne 2018 sans son fils cette fois. Ce dernier est décédé des suites d'une pneumonie sans qu'elle ne puisse rien faire pour le sauver durant le mois de février.

La cubaine est très troublée par la mort de son fils, et se laisse aller à ce moment-là. Si elle survit, c'est surtout par miracle. Entre les privations et les pensées suicidaires, c'est un total laisser-aller durant presque un an. Mais à l'aube de l'été 2019, gravement malade et terriblement affaiblie, Teresa croise la route de Lisandro et Ludwig, qui la ramènent au campement. Le Chilien, en lui parlant dans sa langue natale, avec ses mots, parvient à la convaincre d’accepter cette main tendue. Depuis, elle fait en sorte de rembourser sa dette.



no church in the wild


≡ Lisandro Sedillo. Loyauté absolue
Lisandro est celui qui l'a trouvé, avec Ludwig, alors qu'elle était malade et faible. Ils ne lui ont pas fait de mal, ils l'ont même écouté, prêt à l'accompagner dans ses derniers jours s'il le fallait. Cependant, le chilien parvient à la convaincre de se battre et de rentrer avec eux. Depuis, Teresa lui dédie une confiance aveugle et une loyauté sans faille : si elle est vivante, c'est pour pouvoir rembourser sa dette à un moment. Maintenant que l'homme est papa, elle fait tout pour le soutenir et lui mâcher le travail.

≡ Andrea West La mama
Elle est la femme de Lisandro, et puisqu'elle compte pour le chilien, alors par prolongement, elle et sa fille compte pour la cubaine ! Et elle ne fait pas d'exception à la règle. Les deux femmes ont un fort caractère mais étrangement s'accordent très bien. Elles sont complices et souvent liguées contre ce brave Lisandro. A côté de ça, Teresa trouve aussi une oreille attentive à qui parler. En Andrea, il y a la petite soeur qu'elle aurait aimé avoir. Et en Teresa, l'aînée qu'Andrea a perdu.

≡ Daniella Offman. Joli petit lot
Depuis qu'elle est arrivée aux Etats Unies, Teresa s'assume ! Et l'apocalypse ne change pas ce point. Daniella est une jolie fille qu'elle aurait été du genre à séduire lors d'une soirée arrosée. Aujourd'hui, pour l'avoir dans ses bras, les astuces d'avant ne marchent plus de la même manière, mais elle essaie. Dans tous les cas, elle aime l'enthousiasme de la brune, et sa loyauté. Sa relation avec son fils adoptif la touche, et lui rappelle la personne qu'elle était avant la mort de Miguel.
in good we trust
Bonjour à toi qui lis ce prédéfini.

S'il t'a tapé dans l'oeil mais que tu as des questions n'hésite pas à contacter Selene Sweetnam. Une bonne activité sera requise pour ce personnage, un post par semaine serait le minimum.

Le visage et l'histoire sont modifiables, prénom ne l'est pas, vu qu'il a déjà été utilisé en RP. En ce qui concerne les liens ils sont bien entendu adaptables. Si certains membres souhaitent également ajouter des liens, là encore contactez Selene Sweetnam.
fiche (c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 7184
MessageSujet: Re: PRÉDÉFINIS : THE HAVEN   PRÉDÉFINIS : THE HAVEN EmptySam 2 Nov 2019 - 10:31

EMILIE (P²) KNOX
28-32ans Américaine Sage-Femme THE HAVEN Feat Margot Robbie Libre
i've got a war in my mind

Caractère.

Emilie est une maman qui n’a pas encore d’enfant. En tout cas, c’est comme ça qu’elle s’est toujours sentie au fond d’elle, et ça qui a conditionné une bonne partie de sa vie avant l’apocalypse. L’idée de pouvoir s’occuper des autres comptaient déjà énormément à l’époque, mais lorsqu’il s’agit des enfants, elle est on ne peut plus investie. On peut compter sur sa bienveillance évidemment maternelle, et sa capacité extraordinaire à couver tout le monde et n’importe qui quand l’occasion se présente. Jamais un mot plus haut que l’autre, jamais d’agressivité, Emilie se définit par sa douceur. Mais surtout, par la parole qu’elle donne aux autres et qu’elle respecte absolument à chaque fois.

A côté de ça, la jeune femme est aussi l’exemple parfait d’une vie conditionnée par les mauvais choix. Elle est incapable de bien estimer les gens qui rentrent dans sa vie, à cause de sa réserve et sa naïveté. Sa capacité à s’investir auprès des autres a souvent attiré à elle les parasites qui ont eu pour vocation de l’épuiser émotionnellement. Pour autant, elle n’a jamais arrêté d’agir tout de même comme la personne qu’elle voulait être : une bonne personne. On peut l’estimer timide aussi, discrète, le premier contact n’est jamais le plus facile pour elle, et elle rougit facilement.

Histoire.

Emilie a eu une enfance qu’elle décrit comme simple pour sa part et relativement normale, bien loin de ce qu’elle a vraiment subi. Car le gros point noir dans l’histoire de la jeune femme, c’est sa mère. Froide, régente, toxique, dépendante affective, l’enfant a subi les enjeux d’une séparation houleuse en étant souvent l’objet du chantage contre son père. Parfois montée contre lui, souvent maltraité psychologiquement par cette femme instable, Emilie a tout fait pour se protéger en prévenant les crises à la maison.
Si bien qu’à sa majorité, elle a aussi tout fait pour ne plus dépendre d’elle inconsciemment. Se lançant très vite dans une formation pour devenir sage-femme, elle a cumulé plusieurs emplois pour subvenir aux besoins de sa mère et à ses propres besoins pour financer ses études. En décrochant son diplôme, elle se lance dans la vie active sans attendre.

Mais la relation toxique avec sa mère aura toujours un impact sur elle et sur ses décisions. Se tournant sans arrêt vers des hommes qui ne lui portent soit pas d’intérêt, soit une attention décidément malsaine, la jeune femme n’a jamais eu de chance en amour, et enchaîne les relations qui lui portent un coup au moral systématiquement. La-dessus se rajoute les mots de sa mère : De toute façon, tu es assez idiote pour croire que les hommes bien existent, ma pauvre fille.

Quand l’apocalypse débute, Emilie et sa mère sont envoyés au CenturyLinks Field. Elles y restent plusieurs mois, jusqu’au premier hiver où le campement tombe à cause des rôdeurs et d’une légionellose qui parasite le campement. Sa mère l’attrape d’ailleurs et meurt la nuit du drame, affaiblie par les symptômes. Elle tente de survivre, en manquant d’entrainer sa fille unique dans sa chute. Mais Emilie est sauvée de justesse par un groupe passant à ses côtés. Ils l’amènent avec eux et elle se remettra du traumatisme bon gré mal gré.

Au cours de son errance, Emilie connait plusieurs groupes et plusieurs déconvenues, ce n’est qu’en novembre 2019 qu’elle arrive au fort de Tacoma avec les siens : Résident dans un petit groupe d’une dizaine de personne, ils choisissent de rentrer avec Alexander et Serena qui les trouvent au cours d’une sortie. Depuis, la jeune femme se fait sa place au campement, en reprenant ses fonctions et ses habitudes doucement.


no church in the wild


≡ Alexander Swain. Ami
Alexander et elle sont peut-être très différents - il a plus d'aplomb et de confiance qu'elle - ils n'empêchent que les deux s'entendent très bien. Ils peuvent discuter durant des heures de leurs rêves, théories, passés. Parce qu'Emilie est aussi une érudite, extrêmement curieuse, qui aime apprendre. De quoi séduire, forcément, cet ancien prof d'université qui a encore beaucoup à raconter au monde !

≡ Janek Abramovitch. Compagnon de route
Ca fait bientôt un an qu'ils se connaissent tous les deux. Depuis 2018, ils sont dans le même groupe, avec les mêmes personnes. Il n'a pas très bien accueilli Emilie à l'époque mais les choses se sont "arrangées" depuis. Disons qu'il ne cherche plus à lui nuire, et qu'elle sait se montrer utile. Les relations sont cordiales, la jeune femme n'a de toute façon pas le courage de s'opposer à lui.

≡ Serena Martinez. Mentor
Pour devenir plus forte, elle a besoin de quelqu'un. Et lorsqu'elle est allée le demander à Serena, elle était à peu près persuadée que la leçon allait être difficile. Si elle arrive encore à avoir des courbatures en rêvant, Emilie ne regrette pas de s'être tournée vers l'hispanique. Cette dernière est efficace, elle la pousse à devenir meilleure, à avoir moins peur, à être plus entreprenante. Ces qualités lui servent, même si elle n'est pas encore au niveau. Nul doute, ça viendra.

≡ Connor G. Shepard. A l'occasion
Ils ont "flirté" rapidement, ont couché ensemble une ou deux fois. Rien de bien concrets, elle comprend bien que pour l'homme c'est plus pour s'échapper de son quotidien que pour engager une véritable relation. Est-ce qu'elle le regrette ? Pas vraiment. Elle n'est pas persuadée que ça irait très loin entre eux, et de toute façon, elle n'est pas du genre coeur d’artichaut. Elle prend la chose comme c'est : une échappatoire pour elle aussi.
in good we trust
Bonjour à toi qui lis ce prédéfini.

S'il t'a tapé dans l'oeil mais que tu as des questions n'hésite pas à contacter Selene Sweetnam. Une bonne activité sera requise pour ce personnage, un post par semaine serait le minimum.

Le visage et le nom sont modifiables. En ce qui concerne les liens ils sont bien entendu adaptables. SI certains membres souhaitent également ajouter des liens, là encore contactez Selene Sweetnam.
fiche (c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 7184
MessageSujet: Re: PRÉDÉFINIS : THE HAVEN   PRÉDÉFINIS : THE HAVEN EmptySam 2 Nov 2019 - 10:44

JANEK (P²) ABRAMOVITCH
34-40 ans ISRAÉLIEN ARTISTE-PEINTRE THE HAVEN Feat Rami Malek Libre
i've got a war in my mind

Caractère.

Pour être un artiste, il faut sûrement être un esprit chien fou. Janek a ça en lui, sans doute, depuis toujours. Courant après les couleurs et les contours, avec tant de choses à dire et à transmettre sans avoir les mots pour le faire, il s’est toujours servi de son art pour communiquer. Aujourd’hui, ça lui cause du tort car il maitrise assez mal ce qu’il dit lorsqu’il parle. Par manque d’assurance, parce que c’est aussi un grand sensible. Il arrive souvent qu’une émotion le déborde et qu’il ne sache pas la contrôler. C’est ce qui cultive son imagination d’un côté et sa manière d’observer le monde de l’autre.

Il est un homme passionné et qu’on reconnait facilement extraverti, la célébrité lui est également montée à la tête et les compliments qu’on a pu lui faire l’ont transformé en une personne assez arrogante. Fut une période où il gérait mal son ego, aujourd’hui, il a pris un peu de recul là-dessus, notamment pour s’intégrer. Il a cependant des rechutes par moments qui le rendent irritants. A côté de ça, mieux vaut qu’il vous ait à la bonne ! Janek est une personne qui a la rancune tenace et qui n’hésite pas à user de mesquineries lorsqu’il n’aime pas quelqu’un.

Histoire.

Janek est né à Jerusalem, dans une grande famille riche. Très portée sur la religion, il est lui aussi croyant et appliqué. Néanmoins, l’homme a aussi un penchant qui ne date pas d’hier pour les arts. Grand passionné, c’est très tôt qu’il commence à étudier la peinture. Janek tient ce goût de part son père, lui-même peintre et poète. S’il ne manie pas les mots, il utilise les couleurs avec plus d’instinct et de passion que son mentor.

S’il n’est pas un excellent élève à l’école, il se distingue de toute façon très vite par son talent et se fait connaitre de cette manière. Il use des réseaux sociaux pour devenir célèbre, et par le biais de son père également. Grace à sa notoriété, il finit par s’installer en 2013 aux Etats Unies, et d’une exposition à l’autre, finit par s’installer dans les environs de Seattle dans une demeure éloignée de la ville pour profiter du calme.

C’est là-bas qu’il tombe amoureux de la galeriste qui gère son exposition. Il peine à lui avouer ses sentiments, et tous deux se tournent autour de longs mois. Cependant, quand les choses se concrétisent, il comprend que sa compagne n’est pas engagée sur le même type de relation que lui, déjà engagée avec un autre homme. Troublé néanmoins par ses sentiments et par la douleur qu’il ressent en apprenant qu’il s’est fait utiliser, Janek sombre dans l’usage de substance hallucinogène. Son art prend un autre tournant, tout comme sa personnalité.

En 2015 quand l’Apocalypse démarre, Janek est toujours à Seattle et quasiment en rupture avec sa famille, déçue de son comportement. Néanmoins ses peintures ont de plus en plus de succès.

Il est placé dès octobre dans un camp de survivants ou il passe les premiers temps. Sensible, il apprend à survivre, et doit se passer de la drogue qu’il consomme énormément ces derniers mois. Il lui est difficile de vivre dans ces conditions, surtout de ne plus pouvoir s’exprimer comme avant. Il doit également apprendre rapidement à se défendre. Les débuts à l’extérieur sont très difficiles pour lui, d’autant plus lorsqu’il est responsable de la mort d’un de ses accompagnateurs. Il porte cette perte sur la conscience encore aujourd’hui.

Lorsque son camp tombe à l’automne 2016, il se retrouve sur les routes durant plusieurs mois avec certains compagnons. Ils sont plus ou moins une dizaine, dépend des pertes et des périodes. C’est fin 2017 qu’ils tombent sur le No Man’s Land et se refont une santé.
Dans la foulée, au début de l’année 2018, son petit groupe recueille une jeune femme du nom d’Emilie, avec qui il a du mal à se lier. Il la prend en grippe, parce qu’elle ressemble à la galeriste qu’il a aimé à en perdre la raison. Mais comme Emilie se rend utile, il est obligé de la laisser tranquille.

En Novembre 2019, ils sont accueillis au Fort Nisqually après avoir croisé la route de Xander et Serena.


no church in the wild


≡ Isaac Greene. Le même que son père
Ce qui les a rapproché au début, c'est le nom d'Isaac. Parce que c'est de l'hébreu. Si le cavalier n'a rien à voir avec son pays ou sa religion, ça a d'une certaine manière biaiser l'avis de Janek à son sujet. Et sans trop savoir pourquoi, il l'aime beaucoup. C'est sa gentillesse, sa patience, sa douceur. Il lui rappelle son père, qu'il n'a pas vue depuis des années. Et la compagnie de l'homme lui fait du bien, lui permet de ne pas penser à ses vieux démons. Tant mieux !

≡ Emilie Knox. Compagne de route
Ça fait bientôt un an qu'ils se connaissent tous les deux. Depuis 2018, ils sont dans le même groupe, avec les mêmes personnes. Il n'a pas très bien accueilli Emilie à l'époque mais les choses se sont "arrangées" depuis. Disons qu'il ne cherche plus à lui nuire, et qu'elle sait se montrer utile. Les relations sont cordiales, la jeune femme n'a de toute façon pas le courage de s'opposer à lui.

≡ Cora Haver. Pas sur la même longueur d'onde
Ce n'est pas qu'il ne l'aime pas. C'est... Qu'ils ne vibrent pas sur les mêmes accords. Cora est une femme pas comme les autres, droite, juste, pragmatique. Lui est un original, artiste sur les bords, rêveur surtout. S'il est capable de suivre un plan, il a du mal avec l'autorité et c'est ce qui joue contre l'ancienne agent du FBI. Pour autant, il entend son intelligence et la respecte. Peut-être qu'ils ont beaucoup à apprendre l'un de l'autre.

≡ Serena Martinez. Troublé
C'est inexplicable. Pourtant, Serena n'est pas vraiment son genre de fille, mais en portant le deuil, il la trouve tristement magnifique. Elle pourrait être sa muse, si seulement il osait le lui demander. Sauf que Serena l'intimide, autant qu'elle suscite chez lui cette pointe d'admiration. Il peut s'avérer gênant, à la fixer longuement parfois, comme pour essayer de lire en elle. Il n'y arrive jamais. Elle est son énigme.
in good we trust
Bonjour à toi qui lis ce prédéfini.

S'il t'a tapé dans l'oeil mais que tu as des questions n'hésite pas à contacter Selene Sweetnam. Une bonne activité sera requise pour ce personnage, un post par semaine serait le minimum.

Le visage est modifiable, prénom ne l'est pas, vu qu'il a déjà été utilisé en RP. En ce qui concerne les liens ils sont bien entendu adaptables. SI certains membres souhaitent également ajouter des liens, là encore contactez Selene Sweetnam.
fiche (c) blue walrus.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: PRÉDÉFINIS : THE HAVEN   PRÉDÉFINIS : THE HAVEN Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- PRÉDÉFINIS : THE HAVEN -
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Prez' de Edwar Voralberg [ FINIS ]
» Prédéfinis Guilde Illégale
» Tanabi [finis (enfin :P)]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: 
- Votre personnage -
 :: Scénarios, Prédéfinis et Factions :: Prédéfinis
-
Sauter vers: