The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- The iron ladies -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3343
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The iron ladies   Ven 8 Juin 2018 - 6:55
Elles faisaient preuve de mauvaise foi ? Pourtant elles avaient été plutôt claires quant à leurs avis respectifs sur la présence de cette June ici ou sur le deal proposé par le connard en chef. Le dernier argument resta coincé au fond de la gorge d’Ashley, comme un truc qu’elle aurait eu envie de lui cracher à la figure, comme les sanglots qu’elle tentait d’étouffer chaque jour parce qu’elle était fatiguée de trop pleurer. La reine mère avait cette attitude condescendante qui lui ferait presque regretter le côté totalement décalé d’Ela, cette nana qui s’était posée en gentille mère poule alors que Zack venait de loger une balle dans la tête de Megan.

Elles avaient néanmoins toutes rejoint l’intérieur pour discuter, elle trois et le gorille femelle qui accompagnait la rousse. Beau quatuor, avec une super ambiance et une ouverture à la discussion. Ash’ essayait de ne rien dire, ne rien faire, elle savait les répercussions possibles sur eux ici au ranch ou ceux qui avaient été enlevés. Mais certaines choses ne pouvaient pas rester sans réponse. « Il n’y aucune mauvaise foi dans ce que je vais dire, June, mais vos hommes et vos alliés, ce sont comportés comme des gens de l’âge de pierre à qui on aurait donné des armes à feu. Peut-être, sans doute même, que nous aurions dû réagir autrement. Mais tout ce qui a été fait par les vôtres, à commencer par ce deal, qui soyez honnête n’en est pas vraiment un, est un retour en arrière dans la civilisation et pas une avancée. Vous avez pris des membres de notre groupe et vous espérez la moitié de nos ressources en échange de votre protection que nous n’avons jamais demandée. Ayez au moins la décence de reconnaître que … non, cela n’a rien d’engageant. »

Son ton était toujours neutre, la blonde savait qu’exploser de colère ne servirait à rien, mais elle était là pour parler après tout. Donc comprendre en quoi cette situation était merdique depuis le premier jour était sans doute une part importante de ce dialogue. « Quant à cette image que nous aurions choisi de voir selon vous, je vous rassure, j’avais déjà eu l’occasion de voir que Zack était un maniaque égocentrique et un sombre connard depuis bien longtemps. » Et après tout, qui s’assemblait, se ressemblait. S’allier avec un être de la trempe de Zack signifiait que l’on était prêt à agir comme lui, que l’on acceptait ce qu’il était et ce qu’il faisait ; le mal autour de lui.

« Maintenant que ceci est dit, dites-nous, en quoi ce deal nous est profitable. » Elle adressa un sourire poli – mais totalement faux – aux personnes en face d’elle. Pas pour se foutre d’elles mais pour éviter de faire une tête d’enterrement.



   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 825
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: The iron ladies   Dim 10 Juin 2018 - 21:22
June n'était pas venue se faire des amis, en revanche, elle semblait bien décidée à se faire des ennemis... L'arc sourcilier de la grecque se releva lorsque la rousse parla de « mauvaise foi ». Ironique de la part d'une femme qui avait commandé sa petite armée de les soumettre quelques jours plus tôt, pour venir ensuite leur exposer leurs intérêts. Comme si il y avait un intérêt à vivre sous le joug d'oppresseurs, sous la pression d'une menace perpétuelle... Comme si cette femme portait la moindre attention à leur bien être... Elena se garda bien d'émettre un nouveau commentaire, qui, à coup sûr, ne passerait pas. Arrogance... Encore un mot qui lui striait les tympans. Cette June n'avait décidément honte de rien. Le pire ? C'est qu'elle semblait croire à toutes les bêtises qui coulaient abondamment de sa bouche. Comment ne pas redouter l'endoctrinement sûrement bien ancré chez ses soldats ? Les fous comme elle et Ela devaient vraiment se penser supérieurs. Comme s'ils détenaient les clés de la reconstruction du monde de demain. Elena ne pouvait simplement pas envisager une société dirigée par des âmes aussi froides et insensibles que celle de la femme assise en face d'elle.

Ses menaces à peine voilées... Sa mâchoire s'était contractée, toujours un peu plus à mesure qu'elle leur reprocher leur attitude. Elle les préféraient bien dociles ? Avec un sourire et une tasse de café ? Alors qu'ils avaient tué plusieurs d'entre eux, qu'ils retenaient certains de leurs amis, dont une enfant ? Cette pauvre folle ne pouvait pas venir de la même planète. Comment pouvait-elle ne pas saisir la bêtise de ses propos quand celle-ci sautait aux yeux ? La jeune femme, les lèvres serrées, consulta d'un regard son amie, pour s'assurer qu'elle n'était pas la seule à frôler l'apoplexie. Elle ne l'était pas. La réaction de Ashley le lui confirmait bien, en ne cachant pas toute la haine qu'elle nourrissait envers Zack. Elena laissa la blonde exprimer le fond de sa pensée, adhérant totalement à son discours. Ce que June ne voulait pas entendre. Ce qu'elle n'écoutait pas depuis le début. Elle n'avait qu'une version des faits. Mais la réalité, ils ne s'étaient pas laissés faire, ça oui, ils avaient démontré dès le départ leur refus de négocier quoique ce soit, et sortir leurs armes avaient sans doute mis le feu aux poudres. Mais qu'ils n'oublient qui avait le premier parlé de verser du sang. Qui avait proféré les premières menaces. Zack et sa clique étaient les responsables. Qu'attendre de mieux de sauvages dans leur genre ? La grecque planta son regard sombre dans celui, plus clair de June.

« Sans doute la situation aurait été bien différente en effet si vous aviez pris la peine de venir en personne nous présenter votre deal, au lieu d'envoyer vos chiens enragés pour engager un dialogue voué à l'échec. Comment aurions-nous pu entrevoir des intérêts quand trois des nôtres avaient déjà un passif avec trois des vôtres ? »

Cette fois, aucun sarcasme dans le timbre froid de sa voix. La question était sincère. Elle attendait même une réponse honnête de la part de la rouquine. Elle voulait qu'ils admettent leurs torts quand elle faisait l'autruche devant les siens. La jeune femme soupira légèrement, prête à entendre les « intérêts » qu'elle leur faisait miroiter depuis le début de leur rencontre.


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 750
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: The iron ladies   Lun 11 Juin 2018 - 7:26
Incroyable. Cette envie d’avoir raison, d’avoir le dernier mot, quand elles se trompaient sur toute la ligne. Ce n’était même pas étonnant que cette communauté se soit si douloureusement heurtée à eux : elle était guidée par deux gamines incapables de se regarder en face. June avait la sensation d’être devant deux enfants prises en flagrant délit qui, pourtant, s’obstinaient à rejeter la faute sur quelqu’un d’autre. C’était de la mauvaise foi, pour la simple et bonne raison que même s’ils s’étaient présentés avec des bouquets de fleurs et des chocolats, les membres de Fort Ward se seraient faits envoyés paître – au mieux. C’était tellement plus facile de jouer la victime que de reconnaître ses erreurs…

- Essayez-vous de me faire croire que vous êtes irréprochables ? Demanda subitement la rouquine, sans répondre directement aux questions posées, que vous n’avez jamais rien fait de… regrettable, ou de discutable, pour en arriver là ? Elle parierait que si – bien sûr que si, alors permettez-moi de vous demander : pourquoi ne pas avoir reçu Zack autour d’une table, comme vous le faites actuellement avec moi ? Son masque impassible se fendit d’un imperceptible sourire artificiel, vous blâmez le contenu de l’accord, vous blâmez les messagers… mais la vérité, c’est que vous avez été aveuglés par vos aprioris et votre arrogance.

June faisait confiance aux rapports qu’on lui avait fait. Ils avaient eu le choix d’aborder la situation avec plus de calme, accorder le bénéfice du doute, prendre le temps de discuter. Mais non. Ils étaient montés sur leur grand chevaux, avaient violemment fermé la porte au nez du dialogue. Tout ça parce qu’ils se sentaient supérieurs, ou plus vertueux, ou en tout cas capables d’aboyer plus fort que le voisin. Sauf qu’ils n’étaient rien dans ce monde et leur égocentrisme mal placé allait les perdre. Un jour ou l’autre. Alors qu’elles continuent de geindre en accusant leur opposant d’être des « chiens fous » ou des « hommes préhistoriques »… elles ne faisaient qu’étaler leur puérilité de petites filles.

- Mais vous ne semblez pas prêtes à faire votre introspection, reprit l’avocate avec une infantilisation glaciale, alors je vais directement aborder les raisons pour lesquels suivre le mouvement vous sera profitable, elle joignit calmement les mains devant elle, son regard perçant allant de l’une à l’autre, là d’où nous venons, nous avons encore la chance d’avoir de l’électricité. Cela nous permet de conserver un confort supérieur à la moyenne et nous garantit un niveau de santé plutôt intéressant, ils pouvaient même encore se permettre quelques opérations délicates, comme celle qui avait sauvé la vie de Stanley Maverick l’automne passé, nous disposons également d’un laboratoire de recherche et d’une équipe de scientifiques compétente qui travaille tous les jours. Cela nous donne un autre avantage sanitaire et nous avons bon espoir de réussir à développer un vaccin contre… la maladie responsable de notre entrevue.

Car au final, tout commençait et se terminait par cette épidémie effroyable. La pire des pestes qui aient frappé l’espèce humaine, même si ce n’était ni la première, ni – certainement – la dernière. L’idée d’un remède était encore hypothétique mais June croyait fermement que si quelqu’un dans l’état de Washington devait réussir à résoudre cette équation, ce serait eux. Lawrence et ses collègues. Ce ne serait très certainement pas dans un ranch archaïque où les gens se battaient avec des armes artisanales. Et elles osaient lui parler de retour à l’âge de pierre…

- Tous ces avantages, ces progrès… nous aurions pu envisager de les partager avec nous. Nous le pourrions encore, prit-elle soin de rectifier.

Alors qu’était une poignée de ressources quand la santé de leurs protégés – de leurs enfants – était en jeu ? Quand l’un d’eux serait gravement blessé ou contracterait une maladie mortelle… ils seraient bien heureux de savoir que ce jour, ils avaient enterré la hache de guerre pour entrer dans l’ère de la négociation. Ashley et Elena n'avaient pas grand chose à dire ou à faire. Simplement ravaler leur rancœur. La rouquine était sincère dans ses propos le pire : avec leurs alliés dociles, elle partagerait leur technologie en gage de bonne foi.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3343
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The iron ladies   Mer 13 Juin 2018 - 6:58
Est-ce que cette visite avait réellement un but ou la grande perche rousse était juste venue pour jouer les mamans pas contente ? Ashley et Elena ne faisaient que parler en toute honnêteté et pour une fois sans la moindre animosité à l’égard de ce groupe, du moins dans le ton employé car les mots, eux, pouvaient dans le cas d’Ashley paraître désinvoltes. Cette June de son côté avait l’attitude cette petite bourgeoise hautaine, le ton condescendant, en cela elle allait parfaitement avec Zack et Ela. C’était un trio de gens qui pétaient plus haut que leur cul parce que dans ce monde de merde, eux aussi finiraient en kebab ou avec une balle dans la tête. Mais soit, avec un sourire complètement faux, la blonde la laissa avoir le dernier mot. Maman serait contente ainsi, Ashley l’avait appris, le mieux face à des vieux cons qui pensaient tout savoir mieux que les autres c’était encore de ne plus rien dire.

Enfin, elle passait à la raison de sa venue. La jeune mère leva un instant les yeux au ciel. De toute manière, cette pimbêche frigide les considéraient déjà comme des gamines à l’intellect aussi développé que celui d’un rôdeur vu son attitude, donc elle ne craignait rien. Oh donc c’était ça ? Ils vivaient dans un bastion préservé des merdes de ce monde ? Ces messieurs dames avaient la possibilité de prendre des douches, de ne pas aller chier dans la clairière et de pouvoir lire à la lueur d’une lampe électrique, donc, ils répandaient la bonne parole autour d’eux. Elle avait entendu parler des guerres saintes la grande tige ? Un vaccin ? Ash’ était passablement intéressée mais elle n’était pas crédule au point de penser qu’ils avaient fait la moindre avancée, son discours ne le laissait pas entendre.

« Donc vous vivez dans un petit coin de paradis et vous souhaitez en faire profiter les autres survivants ? Je résume bien les grandes lignes ? » Son regard clair passa de la rousse à Elena, puis elle prit une nouvelle inspiration. Son avis ne changeait pas, ces connards auraient pu venir présenter les choses autrement et sans une armée. Offrir sa protection à quelqu’un que l’on pouvait atomiser d’un claquement de doigt, c’était soit un manque flagrant de confiance en soit, soit la preuve qu’on était pas là pour aider qui que ce soit.

De son côté, Ash’ ne rajouta rien, parce qu’elle n’avait qu’une envie et c’était de récupérer l’un des couteaux sur le plan de travail pour lui lacérer le visage, quitte à se faire descendre par son gorille femelle juste à côté. Ces gens étaient un ramassis d’hypocrites menés par les privilégiés du nouveau monde qui l’étaient déjà sans doute dans l’ancien. Elle pouvait les considérer comme elle le voulait, la blonde ne changeait pas et se savait droite dans ses bottes. Elle faisait déjà au mieux pour afficher une posture accueillante malgré qu’elle soit appuyée contre le dossier de sa chaise, bras croisés sous sa poitrine.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 825
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: The iron ladies   Mar 19 Juin 2018 - 19:22
Pourquoi n'avaient-elles pas pris la peine d'offrir un accueil plus chaleureux à l'homme qui avait tenté de tuer Ashley ? A la femme qui avait agressé Caleb ? Celle qui en avait fait de même avec Megan ? Tout ne devait pas graviter correctement sous cette chevelure bien peignée. Et même si les mots lui brûlaient la langue, la grecque tâcha de faire bonne figure. Elle ne dit rien. Parce qu'il n'y avait rien à répondre à quiconque ne voulait pas comprendre. C'était un combat perdu d'avance, et la jeune femme préférait économiser ses forces pour celui qui viendrait plus tard. June était enfermée dans une bulle d'auto-conviction qu'il serait vain d'essayer de percer.

Et voilà qu'en bonne maîtresse d'école elle faisait à présent miroiter devant elles la récompense  de leur potentielle bonne conduite. Elena n'était pas dupe. Elle voyait bien à quel jeu jouait June. Elle se prétendait meilleure qu'elles. Elle se pensait toute puissante, là-haut, planquée sur son piédestal qu'elle jugeait sûrement inébranlable. Elena ne la méprisait qu'encore plus. Pour tout ce qu'elle incarnait. Cette suffisante nauséabonde était insupportable. Elle s'imprégnait dans toute la pièce, accrochait les murs, et leur empoisonner les narines. Mais la jeune femme l'écouta sans chercher à l'interrompre. Sagement. Comme l'élève disciplinée qu'elle aurait aimé voir devant elle.

Là d'où nous venons. La brune écouta attentivement la suite de ses mots, pour ne passer à côté d'aucun indice qui pourrait leur offrir une indication, même approximative de l'endroit où ils résidaient. Au lieu de ça, elle apprit en même temps que son amie qu'ils jouissaient toujours de privilèges que la grecque pensait révolus. Elle aurait menti si elle disait ne pas ressentir de l'intérêt par le tableau que leur présentait la femme. Un endroit où un semblant de civilisation persistait encore... En réalité, elle avait des dizaines de questions qui se bousculaient derrière la barrière fermée de ses lèvres. Elle était tellement curieuse d'en savoir plus. Comment avaient-ils réussi à constituer un camp aussi développé ? Où en étaient-ils dans leurs recherches scientifiques ? Comment s'articulait la vie quotidienne chez eux ? Et la justice ? Un groupe aussi important ne pouvait pas ignorer les débordements. Elle garda cependant ses questions pour elle. Ce n'était pas à cette femme qu'elle les poseraient.

À côté, Ashley ne parvenait pas non plus à se réjouir d'une telle révélation. Peu importait bien l'électricité, les médecins, la recherche, quand ils pleuraient encore tous la disparition des leurs, et que sa petite fille et leurs amis étaient captifs quelque part sans qu'ils ne puissent s'assurer du bon traitement qu'ils méritaient. Mais il fallait se montrer raisonnable cette fois. Quitte à subir cette situation, autant qu'elle soit la moins pénible possible.

« C'est certain que sous cet angle... » Elle s'arrêta pour croiser le regard sombre de Ashley à ses côtés. « Ça ressemble déjà plus à une sorte d'accord. » concéda Elena.

Est-ce que ça lui arrachait carrément la gueule de dire ça ? Oui. Mais elle devait prendre sur elle, parce que oui, quoiqu'elles puissent penser de cette femme, de l'ensemble des siens et de leurs méthodes discutables, cette fois on leur proposait quelque chose. De là à dire si elle tiendrait ou non parole, si elle disait bien vrai, c'était encore autre chose, mais la brune était prête à parier qu'elle ne mentait pas. Cette femme n'avait rien d'une survivante. Rien qu'à son regard, on pouvait le deviner. Elle et ses larbins vivaient sûrement bien à l'abri depuis le début.

« Tout ça... » Elle fit un geste des mains pour illustrer les propositions auxquelles le Ranch pouvait prétendre, sous réserver de « suivre le mouvement ». « C'est tentant, bien sûr. On survit depuis le début dans des conditions difficiles. Certains d'entre nous ont dû apprendre à tout reconstruire après avoir tout perdu. On... On espère le meilleur pour les plus jeunes d'entre nous mais à chaque nouvel hiver, c'est un peu plus compliqué. » Le dernier en date pouvait en attester. « L'électricité, la science, de l'ordre, un semblant de société... C'est tout ce que je pensais perdu pour toujours. Et c'est ce qu'on aimerait, bien sûr.» N'en avait-elle pas rêvé ? D'un monde qui renaîtrait des ruines de l'ancien ? Un peut-être meilleur encore ? Mais ce n'était pas celui de June qui répondrait à ses attentes. Pas de ce monde dans lequel on piétine celui qui plus petit que soi.   « Mais pour l'instant, notre seule préoccupation, c'est nos amis et la petite Hope. Je comprends la nécessité d'avoir recours à des garanties après notre réaction mais Hope n'est qu'une enfant qui a besoin de sa mère... »

Elle ne cherchait pas à faire appel à la compassion du robot qui se tenait face à elle, elle savait que c'était inutile. Mais pour donner l'illusion d'un accord, elle devait aussi chercher à en négocier les termes. Et puisque cette June semblait se plaire d'avoir les cartes en main, d'avoir le pouvoir de vie ou de mort sur eux, de confort ou non, de rendre une fille à sa mère ou non... Après cela, si elle refusait d'envisager le moindre effort, si elle écartait d'emblée tout compromis possible, alors elle pourrait aller se torcher avec son introspection.


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 750
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: The iron ladies   Mer 20 Juin 2018 - 10:01
Elles pouvaient enfin cesser la joute puérile pour passer à autre chose. La rouquine se doutait bien que ses deux interlocutrices n’avaient pas soudainement changer d’opinion à son sujet mais ce n’était pas le plus important. Il fallait simplement qu’elles écoutent. Puissent-elles la détester ensuite, cela n’empêcherait pas les idées de se frayer un chemin dans leurs petites têtes rebelles et peut-être… peut-être qu’elles entendront raison. A la première question, presque sarcastique, June répondit avec le calme froid qu’elle déployait depuis son arrivée.

- Nous souhaitons avant tout rétablir une société viable pour tous les survivants de la région.

Ce qui pouvait se faire avec le ranch ou sans lui, n’en restait qu’aux deux femmes de bien choisir leur camp dans les semaines et mois à venir. Son attention se reporta alors vers Elena, plus loquace, qui fit enfin un premier pas constructif. Reconnaître que ce que leur proposait Fort Ward était intéressant, c’était retrouver la vue dans un aveuglant nuage de haine. Fous seraient ceux qui se targueraient d’être mieux sans confort, sans médecine, sans armes efficaces. Le moindre virus, la moindre catastrophe, et cet endroit serait rayé de la carte. Anonymement. Sans l’aide du groupe de l’avocate, ils ne seront bientôt plus qu’une communauté déchue parmi des centaines d’autres à travers l’état.

La tentative de négociation au sujet de la captivité de la petite Hope fit naître un fin sourire sans joie sur les lèvres de la quarantenaire. C’était bien tenté, c’était malin, mais tout ne serait pas si facile. Ici, ce n’était pas à elle de faire un geste de bonne foi, c’était au ranch. La rousse entendait bien le leur faire comprendre et les mettre très rapidement à l’épreuve.

- Je comprends, bien sûr. L’offre sera toujours valable plus tard, lorsque vous vous serez… acclimatés, une imperceptible ébauche ourla les coins de sa bouche, néanmoins pour l’instant, la petite doit encore rester avec nous. Je vous rassure, ses orbes émeraudes se posèrent sur Ashley, elle est bien traitée et est plus en sécurité chez nous qu’elle ne le serait ici. D’ailleurs…, elle échangea brièvement un regard avec Arizona, j’ai cru comprendre que vous aviez tenté de l’éloigner, avec d’autres enfants dont deux bébés, elle marqua une pause pour que ses deux interlocutrices voient d’où elle voulaient en venir, trop peu de bagages pour un séjour prolongé dans un lieu inhospitalier et… votre inquiétude pour Hope me fait penser que vous n’enverrez pas bêtement vos enfants dans la nature, une lueur prédatrice se reflétait désormais dans les prunelles froides de l’avocate, où est-ce qu’ils allaient ?

Maintenant, elles avaient le choix. C’était le moment de prouver qu’elles renonçaient à une stupide résistance qui ne se terminerait que dans un bain de sang. Qu’elles essayent donc de mentir sous les yeux de la rouquine qui les détaillaient au scalpel. S’il y avait une chose que son ancien métier lui avait appris à faire parfaitement, c’était de faire éclater les fausses histoires au grand jour. Pour semer un peu plus le trouble, elle ajouta l’air de rien :

- Vous auriez une planque quelque part ou… des connaissances peut-être ? Dans un cas comme dans l'autre, c'est une information qui serait capitale pour établir un lien de confiance entre nous.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3343
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The iron ladies   Dim 24 Juin 2018 - 9:29
Non, peu importait ce que cette June venait leur vendre, Ash’ n’avait pas l’intention d’acheter. Les deux leaders du ranch avaient néanmoins accepté d’avoir une attitude plus ouverte, au moins en apparences car en réalité elles savaient très bien l’une et l’autre ce qu’il en était, et la discussion reprit sur des bases plus sereines. A peu près. La grecque plaça même plus de trois mots à la suite, pour elle qui n’était pas forcément une grande bavarde, c’était un exploit, il fallut que June en soit consciente des efforts qu’elles déployaient pour la recevoir et l’écouter.

La blonde resta silencieuse, laissant Elena et June échanger sur les points abordés. Ce rêve qu’ils souhaitaient partager avec d’autres communautés – après les avoir réduites en esclavage évidemment – et finalement ce qui constituait le principal problème entre les deux groupes ; les otages. Ashley se crispa, serrant doucement les poings à l’évocation des otages, au prénom de sa fille. Autant dire que Robocop n’en avait rien à cirer.

« Oh vous voulez me faire croire que ma fille est plus en sécurité près de l’homme qui a tenté de me tuer ? » Un rictus amer étira ses lèvres, non, elle ne pouvait décemment pas négocier avec cette vieille conne qui se prenait pour la reine du nouveau monde. Ils se posaient en bastion de l’humanité, déployant dans un discours rôdé tous les avantages qu’ils avaient à offrir, et ils s’alliaient à des individus qui n’hésitaient pas à tuer par plaisir. Peut-être que son groupe avait démarré avec les meilleures intentions du monde mais cette alliance avec Zack et sa clique était la mauvaise idée de l’année.

A la question de la rousse, Ash’ esquissa un sourire. Elle espérait vraiment qu’ils leur donneraient une quelconque information utilisable ? La blonde échangea un regard avec la grecque. Livrer la prison était inconcevable, mais le mensonge devait être réaliste, plausible. « Elena a rencontré une autre personne il y a de longs mois de cela, qui nous avait parlé d’un camp plus au nord, dans un lycée. » Ils connaissaient vraiment l’existence du camp dans le lycée par Roza, ils savaient aussi que ce camp avait été réduit en cendres par le groupe de June, mais ceci, elle, elle ne le savait pas. « Tout ce qu’on voulait, c’était les mettre à l’abri quand on vous a vu arriver avec l’artillerie lourde. » Ce n’était pas non plus un mensonge, c’était la vérité, une part de la vérité. Pour l’autre versant de cette information, June pouvait s’asseoir dessus.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The iron ladies   
Revenir en haut Aller en bas  
- The iron ladies -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)
» Iron Maiden
» Iron man
» Iron Man
» Iron Bull, la voie du Qun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: