The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- The iron ladies -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 756
Age IRL : 28
MessageSujet: The iron ladies   Jeu 31 Mai 2018 - 19:50
Il fallait bien une première fois. Une première visite, pour leur rappeler que ce qui s’était passé n’était pas qu’un mauvais rêve. Ni un cauchemar. C’était leur vie, désormais. L’avocate avait tenu à y aller en personne, car il fallait qu’elle les rencontre. Ils avaient, certes, vus Zack et Ela, mais dans le feu du chaos – d’après ce qu’on lui avait raconté. Pour que l’avenir soit moins tendu, pour qu’ils aboutissent peut-être à une coopération plus facile, June voulait leur parler. Qu’ils sachent qui tenait leur destin, qu’ils comprennent pourquoi. Si après ça, ils demeuraient fermés aux possibilités d’apaisement, alors personne ne pourra lui reprocher de ne pas avoir essayé.

Comme chaque fois qu’elle partait en mission, la protection de la rouquine était prise au sérieux. Elle portait un pantalon kaki de style militaire, d’épaisses rangers et un gilet pare-balles par-dessus un débardeur noir. Sa chevelure de feu était soigneusement tirée en chignon bas, son crâne protégé par un casque de soldat. Bien entendu, un convoi d’une vingtaine de personne accompagnait, correctement équipés, y compris Arizona comme garde rapproché de la quarantenaire. Si cette dernière se contentait d’un 9 mm et d’un long couteau, tous les autres arboraient fusils automatiques, lames diverses et armes de poings.

Elle n’avait pas parlé sur le chemin. Un peu comme avant ses plus importants procès, l’avocate se concentrait. Elle avait déjà pu discuter avec le sénateur Campbell mais doutait que cette rencontre n’aurait absolument rien à voir. Il y avait toutes les chances qu’elle ne soit pas bien accueillie et c’était tout à fait normal. La rousse ne blâmait pas ces gens, pas plus qu’elle ne les méprisait. Ils n’avaient simplement pas eu la chance d’être sauvés à temps ; ils n’avaient pas toutes les clefs pour comprendre à quel point leur mission, à ceux de Bainbridge, était important.

Depuis l’origine de cette fin du monde, on leur avait confié le destin de la civilisation. Ce fut pour cette raison que Benjamin Chambers et plusieurs autres élites, dont elle-même, avaient été transférés là-bas. Pour que l’essence de leur pays ne meure pas à tout jamais. Ce n’était pas un chemin facile, ni une responsabilité agréable à endosser, mais c’était pour le bien de tous. Quand ils feront partie de l’empire qui façonnera le nouveau monde… ils comprendront. Ils n’avaient pas le choix.

***

- Bonjour.

Les habitants du ranch étaient sur le qui-vive. Forcément. Si toute son escorte était prête à riposter en cas d’offensive, June avait levé les mains en élégant signe d’apaisement. Ses yeux verts impénétrables fixaient les quelques personnes chargées de monter la garde. Une esquisse ourla ses lèvres, façade aseptisée, sans véritable compassion. Ils n’étaient que des moutons… et il était grand temps que le berger vienne à eux.

- Nous ne souhaitons pas nous battre, ni blesser personne, ils ne le voulaient pas mais sauraient bien évidemment le faire, je suis navrée par l’impression que nous avons laissé jusque-là, pas vraiment en réalité, le sang était le prix à payer de leur devoir, je viens simplement discuter avec un ou une responsable.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3353
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The iron ladies   Ven 1 Juin 2018 - 8:58
Seize jours. Ashley continuait de les compter. Les choses avaient bougé, les choses avaient changé, mais la blonde avait retrouvé Connor et Roza. Ils étaient repartis à Gig Harbor faire ce que le groupe d’Axel n’avait pas pu faire, Ash’ les avait regardé partir avec Shawna, la peur au ventre qu’il n’arrive la même chose. Mais elle savait que ces deux-là étaient sans doute plus préparés, mieux rôdés. Selene serait prévenue, Messiah serait leur allié. La vie avait repris son cours au ranch, tous portaient encore le poids du deuil, de l’inquiétude, les visages étaient fatigués, les traits tirés. La porte de la chambre d’Hope demeurait fermée, rien n’avait été rangé, le lit n’était pas fait, tout était à l’identique du jour où Zack l’avait amenée.

Pour Ashley, chaque journée était la même et différente à la fois. Certains jours c’était le chagrin qui la rendait muette, d’autres jours c’était la colère qui la rendait agressive envers ses proches et d’autres jours enfin, c’était l’inquiétude pour sa fille, pour Ludwig, Jeff, Caleb, James, Nola et Edward qui l’empêchait de faire quoique ce soit. La blonde faisait de son mieux pour continuer, mais continuer n’était pas facile quand sa raison de continuer était loin d’elle – ou peut-être pas, au final elle ne savait pas où était Hope et c’était ça le pire.

Elle venait de terminer une garde lorsque Lily accourut à l’intérieur, son visage trahissait la panique qui l’habitait mais la métisse faisait son possible pour rester calme et n’alertait personne. Une femme était là et voulait parler aux responsables du camp. « Vas trouver Elena. » Et elle s’exécuta pendant qu’Ashley ajustait son couteau à sa taille. Elle ne tenterait pas d’assassiner cette femme, qui était-elle d’abord ? La même brune qui leur avait dit qu’ils relâcheraient les otages avant que Zack ne garde sa fille ? Cette hypocrite condescendante qui savait qui avait tué Axel ? Celle-ci, Ashley n’avait pas envie de lui parler.

Lorsque la grecque la rejoignit, Ashley lui adressa un regard. En un regard elle lui disait à nouveau de garder son calme, parce qu’elle connaissait le caractère tempétueux de son amie. En un regard elle lui demandait de faire son possible pour discuter avec ces gens. Pour le bien du plan et surtout pour le bien de ceux qui étaient retenus là-bas. Ash’ prit la tête de la marche et avança vers ce cortège. Un rictus amer traversa son visage, étirant ses lèvres un instant. « Ils doivent avoir peur de nous pour venir aussi nombreux et aussi armés … » Ils avaient déjà prouvés leur supériorité, quel intérêt de continuer ? Les otages étaient suffisants pour qu’ils courbent l’échine, du moins en apparence.

« On peut s’épargner les banalités je pense. Pour des personnes qui ne veulent pas se battre, vous êtes venus équipés. Vous avez ma fille, je pense que c’est suffisant pour qu’on ne fasse rien de stupide. » Le ton de sa voix était neutre, monotone, le même depuis seize jours, celui qui permettait de camoufler le mieux l’oscillation de ses sentiments.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 829
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: The iron ladies   Lun 4 Juin 2018 - 22:12
« Tu m'écoutes ? » s'indigna Quinn en fronçant les sourcils devant l'air absent de son amie. « Hm ? Vois ça avec Isha. » répondit laconiquement la grecque, le regard toujours rivé sur la fenêtre. Elle ignora tout autant le soupir de la rouquine qui disparut avec allure sans demander son reste. Installée à califourchon sur sa chaise, le menton posé sur ses bras croisés sur l'assise en bois, Elena pouvait apercevoir certaines des nombreuses tombes qui parsemaient l'extérieur du ranch. Chaque fois qu'elle les regardait, les souvenirs se rappelaient à elle avec violence. Le visage ensanglanté de Megan. Celui, creusé par la promesse d'une mort proche de Axel. Les noms de ses camarades défilaient encore dans son esprit. Elle se revoyait tenter de raisonner Trey. Chaque souvenir était un stigmate qui striait douloureusement ses chairs. Mais elle refusait de les oublier pour autant. Non, jamais. Alors, elle fixait ce silence morne qui couvait le cimetière. Dernier refuge de leurs amis. Ultime forteresse pour leurs enveloppes charnelles, et citadelle sacrée de leurs âmes envolées. Là, plus personne ne viendrait les torturer.

Des jours s'étaient écoulés depuis leur dernière rencontre avec les envahisseurs. Seize, précisément. Elena aussi comptait. Tous ici le faisaient. Shawna avait finalement décidé de faire son deuil près de leurs alliés. Pour ne pas avoir à affronter chaque matin la petite bute sous laquelle son compagnon reposait ? Ou pour ne pas avoir à souffrir de la visite intempestive de ses assassins peut-être... Elena ne pouvait que comprendre. Moins d'une dizaine de jours que la métisse avait suivi Connor, Roza et Riley en direction de la prison pour poursuivre le plan. Prévenir Messiah en tout premier lieu. Et aviser ensuite... Les stratégies se tissaient sans cesse dans sa tête, motivées par un désir de vengeance qui la privait même de sommeil. Elle ne pensait qu'à ça. À chaque seconde. À chaque regard vers leurs amis perdus. À chaque passage devant les portes closes de Ludwig, Hope. À chaque fois que ses yeux croisaient le désespoir dans ceux de Eileen ou Caroline. Obsédée.

Le tableau n'avait pourtant guère changé. Une façade froide. Plus encore, même. La brune ressemblait à un spectre. Elle ne parlait presque plus, comme tout le monde ici. Elle se contentait de distiller quelques consignes, participer aux réunions avec les responsables, et retrouver sa chambre quand elle ne déchargeait pas sa frustration sur un sac de frappe. Parce qu'à l'intérieur, c'était un torrent furieux qui s'écoulait dans sa rivière de sang. Une rage jamais égalée qui sillonnait ses veines. Le brasier grondait sous la surface de marbre. Il attendait le moment propice. Il crépitait sous sa peau, prêt à consumer les fous qui les avaient blessé.

Quelques coups frappés dans la précipitation interrompirent la grecque dans ses fantasmes revanchards. Comme un automate, elle se releva sans tarder, empoignant machinalement son colt qu'elle rangea à sa taille avant d'ouvrir la porte sur une Lily en proie à une curieuse agitation. « Ah. » répondit simplement Elena après que la jeune femme ait révélé la raison de son trouble. Immédiatement, la jeune femme passa devant l'autre, son esprit s'activant tandis qu'elle s'acheminait  jusqu'à Ashley. N'était-il pas trop tôt pour venir réclamer leur tribut ? L'inventaire mental auquel se livra la grecque crispa un peu ses traits dans une expression contrariée. Ils étaient loin d'avoir les ressources suffisantes pour leur groupe et le leur. En franchissant le seuil du bâtiment, la brune aperçut la dite femme qui souhaitait s'entretenir avec elles. Elle eut tout le loisir de laisser son regard sombre glisser sur la petite armée qui l'accompagnait. Sans même la connaître, Elena se méfiait d'elle comme de la peste. Parce qu'elle appartenait à l'ennemi. Parce qu'elle dégageait ce quelque chose de détestable aussi.

Elle ralentit le pas à bonne distance de la nouvelle représentante. Et cette première rencontre n'aurait rien d'agréable, elle en était persuadée. Elle n'offrit pas l'ombre d'un sourire, d'un regard ne serait-ce que cordial à leur « invitée. » Les lèvres closes, brûlantes de véhémence, la jeune femme se planta devant l'autre, la dévisageant d'abord de haut en bas, notant l'aplomb indéniable de celle-ci. Elle laissa Ashley entamer la discussion alors qu'elle-même observait l'escorte royale qui les entourait. Putain de journée, encore.


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 756
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: The iron ladies   Mar 5 Juin 2018 - 15:11
Elle ne s’attendait bien évidemment pas à les voir sourire. Ni même entamer la discussion par un simple « bonjour ». Patiemment, June avait attendu que viennent vers elles deux jeunes femmes aux mines ternes et fermées. Décidément, qui eut cru que la fin de leur monde laisserait autant de place au matriarcat ? Il serait naïf de penser que la solidarité féminine influencerait de quelque manière que ce soit la suite de leur relation, mais elle ne put s’empêcher de remarquer le miroir avec Bainbridge.

La plus jeune se mit parler. Froide et amère. Visiblement usée par l’inquiétude. C’était donc sa fille que Zack avait pris la décision d’emmener ? L’avocate n’avait pas la sensibilité, ni l’intérêt, qu’Ela pouvait trouver aux enfants. D’un point de vue stratégique et extérieur, la prise d’otage de la gamine était une excellente idée. Dusse-t-elle tuer elle-même la blondinette si sa jeune maman tentait de sortir du rang. Ce n’était pas un problème, simplement un recours dont elle préfèrerait se passer. Les drames étaient inutiles quand il était question d’aller de l’avant. La rouquine regarda brièvement Arizona qui, d’un geste, incita toute l’escorte à baisser les armes. La quarantenaire s’avança alors un peu, pour réduire la distance qui la séparait de ses homologues.

- Allons, épargnons-nous aussi la fausse incrédulité, rétorqua-t-elle sur le même ton neutre que la blonde, vous savez très bien qu’il aurait été stupide de ma part de venir seule, que votre fille soit prisonnière n’y change rien. Ne me faites pas croire que vous ne comprenez pas le principe de précaution, ses yeux perçants détaillèrent ses deux interlocutrices. Elles semblaient… résignées, peinées, désarmées, mais pas soumises. Pas de trace dans leurs expressions qu’elles avaient saisi la leçon…,  je suis réellement venue parler. Ce qui vous est arrivé doit être… un choc, je le conçois, reconnut-elle sans la moindre compassion apparente, alors je vous propose que l’on puisse… mettre les choses à plat, pour que tout se passe bien à l’avenir et que vous compreniez votre intérêt dans cette alliance, sa voix était invariablement aseptisée, marquée d’une assurance et d’une éloquence mûri par des années de pratiques, si cela peut vous rassurer, nous ne repartirons pas avec vos ressources aujourd’hui. Vous devez souffler un moment, c’est bien normal, ses prunelles glacées passèrent de la brune à la blonde, avant de demander, non sans clairement laisser entendre que c’était rhétorique : vous nous faites entrer ? Rien que moi et Arizona, assura-t-elle comme pour les mettre en confiance. Évoquer le prénom de son amie lui rappela un détail important : oh, pardonnez-moi, j’en oublie l’essentiel : vous pouvez m’appeler June.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3353
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The iron ladies   Mar 5 Juin 2018 - 21:15
Elena était silencieuse à ses côtés, froidement silencieuse, mais Ashley savait bien qu’elle n’en pensait pas moins et que la grecque bouillonnait de rage. La rousse fit signe à tous ses gorilles de baisser leurs armes, bons toutous, obéissants au doigt et à l’œil à la matrone qui répondit finalement à la blonde. Elle avait ce même ton que celui employé par Ashley, neutre, comme détaché. Pourtant elle ne pouvait pas ressentir la même chose qu’elle, elle ne pouvait pas comprendre ce qu’ils ressentaient tous ici au ranch. On leur avait arraché des êtres chers, on leur avait pris leur liberté, pour quoi ?

« Oh je le comprends, mais visiblement vous ne comprenez pas ce qu’est une mère privée de sa fille. » Qu’importait combien elle voulait retrouver sa fille et faire bouffer à Zack son service trois pièces ainsi que celui de tous les abrutis qui l’accompagnaient, Ashley savait que la vie de Hope était dans la balance et que la moindre erreur de sa part se solderait pas de nouvelles pertes, par de nouvelles violences. Irréfléchie, mais pas stupide, la jeune mère avait appris à faire ce qu’il fallait quand il s’agissait de sa fille.

La rousse était donc venue parler et non pas récupérer leurs ressources. Cette pensée la rassura autant qu’elle raviva la colère. Ils allaient risquer leur peau et se saigner pour tous ces abrutis, parce qu’ils étaient plus armés, plus nombreux, simplement pour ça ? C’était le principe même de ces brutes qui terrorisaient la cour de récré, ils ne valaient pas mieux. Tous autant qu’ils étaient, de ceux qui avaient agi à ceux qui les avaient laissé agir. Ash’ ravala sa colère pour afficher son sourire le plus hypocrite. Jouer le jeu pour l’instant.

« Ashley. » souffla-t-elle simplement avant de reprendre. « Excusez-moi si je suis un peu idiote mais … à aucun moment le deal proposé n’a ressemblé même de loin à une alliance. Vous le savez comme moi. Maintenant dites-nous simplement ce que vous aviez à nous dire et repartez d’où vous venez. » Cette fois son sourire s’était envolé. Elle n’avait pas envie de l’écouter cette nana avec son balai dans le cul, son attitude de petite chef bien planquée dans son armure, protégée par son armée. Ash’ grava son visage et son prénom dans son esprit, elle faisait partie de ces personnes qu’elle avait choisi de détester.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 829
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: The iron ladies   Mer 6 Juin 2018 - 20:11
« J'te rassure, tu l'es pas Ashley. » répondit froidement la grecque, sans rien perdre de sa flegme. « Madame semble trop éclairée pour ignorer la définition d'une alliance. C'était loin d'en être une, et vous le savez. »

Cette femme tout comme celle qui était venue ramener les enfants l'agaçaient tout autant l'une que l'autre. Elle n'aimait pas ce petit jeu. Elle exécrait leurs manières, leur prétention à se croire suffisamment au-dessus pour jouir du droit de rebâtir à elles seules une civilisation en écrasant les autres. Son groupe n'était pas du bétail. Et eux... Ils étaient loin d'être aussi nobles qu'ils voulaient le laisser penser. Sous son visage bien propre et bien fait, la brune pouvait renifler d'ici la malveillance et la pourriture.

« Elena. » fit-elle sans donner la moindre chaleur à ce qui depuis la nuit des temps signait les prémices d'un échange entre interlocuteurs civilisés. Ce n'était d'ailleurs bien qu'au nom de ces mêmes convenances qu'elle avait consenti à se présenter. Elle n'avait pas la moindre intention d'envisager quelque collaboration soit-elle avec cette femme, pas plus qu'avec un autre de son espèce. « Nous pourrions par la même occasion arrêter les faux semblants June ? Vous et moi savons pertinemment que tout ceci... » elle désigna d'un geste circulaire de l'index la dénommée Arizona, et suggéra les autres qui avaient sagement baissé leurs armes. « Ce n'est rien d'autre que de la poudre aux yeux. Vous venez pour rattraper la mauvaise image laissée par vos collaborateurs ? Vous débarquez là avec vos soldats bien disciplinés pour nous impressionner, nous rappeler que vous avez l'ascendant ? »

Pas la moindre modulation n'avait fluctué le timbre froid de sa voix. La seule garantie de Hope suffisait à la tenir muselés, elle devait le savoir. Le commando qui l'escortait était là pour leur rappeler qui avait la plus grosse. Et oui, c'était bien eux. Pour l'instant. Elle ravala un rire amer, secouant doucement la tête. La situation était grotesque. Madame envoyait ses bêtes de foire en première ligne pour établir un premier contact, elle s'étonnait que ça ait foiré ? Et maintenant madame se pointait comme une fleur pour rattraper le coup ? La grecque échangea un regard avec Ashley. Pour la rassurer uniquement. Elle connaissait suffisamment les enjeux pour risquer quoique ce soit de stupide. Elle savait ce qu'elles avaient à faire, aussi, elle fit un signe de la tête pour accepter la requête de la représentante du groupe ennemi. Ils allaient s'installer à l'intérieur, puisque c'était ce qu'elle désirait.

Les quatre femmes s'acheminèrent donc jusqu'à la salle à manger qui servait depuis toujours de pièce de réunion. Elena tenta de rassurer silencieusement les quelques regards méfiants qu'elles croisèrent sur leur route, consciente qu'ils devaient être en proie à mille questions et à une tension qu'elle devinait sans mal tant elle oppressait l'intérieur de la bâtisse. La brune fit signe aux deux femmes d'entrer dans la pièce, dont elle prit soin de refermer la porte derrière elles. Une fois tranquilles, elle s'installa autour de la table, réprimant du mieux possible tout le dégoût que lui inspirait ce moment de partage. Respirer le même air que ces gens était déjà une torture.

« On vous écoute. Quel intérêt voyez-vous dans un monde où l'on prive des enfants de leurs parents ? »

Honnêtement, la jeune femme était curieuse. Curieuse d'entendre le discours sûrement parfaitement répété de leur interlocutrice.


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 756
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: The iron ladies   Mer 6 Juin 2018 - 21:22
June ne bougea pas un muscle tandis que ses deux interlocutrices crachaient leur venin. Ni ses yeux, ni son expression ne changèrent devant une si franche aversion. Les stigmates étaient frais, le chemin à parcourir était long. Ashley et Elena. Elles tentaient désespérément de jouer dans la même cour avec leur apparente assurance, sauf qu’avant de parler de faux-semblant, elles feraient bien de se regarder dans un miroir. Derrière ce masque il y avait la peur, l’appréhension, la rage. Inutile de le voir pour le deviner. Au final, celles qui mettaient de la poudre aux yeux, c’étaient les deux jeunes femmes. Elles mettaient même de gros efforts pour paraître dignes, fières et contrôlées, alors qu’il ne fallait plus grand-chose pour que leur monde n’achève de s’écrouler.

La rouquine ne répondit pas pour l’instant. Une fois « l’invitation » confirmée, elle ne fit qu’un signe de tête pour qu’Arizona lui emboîte le pas pendant que les autres resteraient dehors. Prêts à intervenir, voire à sévir, en cas de besoin. Même en position de force, la quarantenaire était sur le qui-vive. Sa carrière lui avait appris ô combien l’humain pouvait être irrationnelle une fois acculé et en s’imposant ici, elle poussait les habitantes du ranch dans leur retranchement. Malgré tout, alors que sa complice se tenait prête à dégainer au moindre geste brusque, June choisit au contraire de retirer son casque. Elle était ici pour parlementer, ce n’était pas le genre de chose qui se faisait harnachée comme un général de guerre.

Son regard inquisiteur toisa certains des visages qu’elle croisa, sans prendre la peine de les mémoriser, avant de s’installer dans une pièce avec le duo de responsables. La porte fut refermée, les isolant du reste de la population. Ce qu’il en restait en tout cas. L’avocate posa sa protection sur la table et s’assit, le dos droit, le maintien de quelqu’un qui ne saurait se défaire des habitudes d’une vie dans les classes sophistiquées de la société. Et voilà qu’Elena relançait avec ce même ton sarcastique. Décidément…

- Je ne suis pas pour la langue de bois ou l’hypocrisie, commença-t-elle immédiatement, j’accepte le fait que vous ne m’appréciez pas et, fort heureusement, je ne suis pas venue me faire des amies, elle marqua une pause après cette tirade sèche qui n’était rien d’autre que la mise en bouche, néanmoins pour qu’il y ait la moindre chance que cette conversation aboutisse à un résultat constructif, je vous invite à mettre fin à cette indécente mauvaise foi que vous me renvoyez à la figure, froide mais calme, June écarta élégamment une fine mèche de cheveux échappée de son chignon, non seulement c’est indigne de l’image que vous essayez de donner, celle de perdantes qui encaissaient avec fierté, mais aussi, je vous rappelle que votre arrogance et votre agressivité mal placée sont ce qui a coûté la liberté… ou la vie de vos amis.

Que cette vérité soit difficile à avaler, qu’elles refusent même de le voir, ne changerait rien. La proposition relayée par Zack n’était pas forcément de nature à les enchanter, mais ils auraient eu dix manières d’y réagir, plutôt que d’entamer les menaces. C’était eux qui avaient parlé de faire couler le sang en premier, tout comme aujourd’hui, les deux femmes se montraient déraisonnablement mauvaises avec celle qui avait le pouvoir de vie ou de mort sur chacun des survivants qui avaient encore la chance de respirer dans ce ranch. Ou à Renton.

- Ne pas retenir la leçon, continuer comme vous le faites actuellement… ça ne va mener qu’à d’autres répressions, d’autres victimes, d’autres difficultés…, elle faisait un vague signe de cercle avec la main, et tout ça pour quoi ? Sinon continuer à vous enfermer dans ce marasme auto-destructeur ? June aurait pu poursuivre longtemps, user de mots pour leur mettre le nez dans la dure réalité, mais elle espérait bien ne pas avoir à s’abaisser à une nouvelle démonstration de force, je ne suis pas là pour rattraper la « mauvaise image » laissée par mon équipe, parce que c’est celle que vous avez choisi de voir. Je suis ici pour vous expliquer ce que vous auriez pu gagner à vous montrer plus… ouverts. Et vous dire qu'il n'est peut-être pas trop tard.
 


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The iron ladies   
Revenir en haut Aller en bas  
- The iron ladies -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Iron Maiden
» Iron man
» Iron Man
» Iron Bull, la voie du Qun
» ♥ Tony Stark / Iron Man ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: