The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- The Reason -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zack M. Atkins
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4020
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The Reason   Lun 2 Juil 2018 - 19:10

La réponse de Morgan quant au fait qu'elle n'avait pas remarqué que les affaires de Kyle n'étaient plus là simplement parce-qu'elle n'avait pas mis les pieds ici depuis des mois avaient sonné comme un reproche aux oreilles du trentenaire qui avait fermé les yeux en inspirant profondément. Peut-être n'en n'était-ce pas un, après tout, le ton de la rouquine était resté relativement neutre, mais il la connaissait suffisamment pour avoir compris qu'elle ne cautionnait en rien ce rapprochement, elle le lui avait même dit ouvertement, alors il se doutait bien qu'elle devait avoir en travers de la gorge le fait que cette pièce ne soit plus juste la sienne à lui. Mais le problème ne se posait plus désormais, le journaliste était bel et bien reparti et elle pouvait à nouveau foutre les pieds ici sans risquer de lui tomber dessus. À dire vrai, Zack s'était presque étonné de ne pas voir un bref sourire fleurir sur le visage de sa cadette mais sans doute était-elle bien consciente qu'il ne laisserait pas passer une telle réaction.

Tirant sur sa cigarette, il l'avait ensuite tapotée du bout du doigt au dessus du cendrier déposé sur le rebord extérieur de la fenêtre, posant ses prunelles claires sur l'horizon qui s'obscurcissait peu à peu. « Après notre retour du ranch » avait-il répondu à sa question, bien incapable de situer précisément combien de temps était passé depuis. Après tout, à ne dormir que très mal et sans aucun rythme régulier, il était difficile de réellement garder le fil du temps ; même Ansel avait laissé tomber sa manie de compter les jours pour tenir un pseudo calendrier. Morgan enchaîna à nouveau, demandant clairement la raison du départ de leur cadet. Le blond se rembruni un peu plus à ses mots. Trop sensible. Sans doute. Mais la sensibilité ne pardonnait pas tout et ne donnait pas tous les droits. « Je sais » avait-il soufflé sur un ton sans doute un peu trop sec à cette affirmation avant de soupirer et se passer une main lasse sur le front, fermant quelques secondes les yeux. Dieu qu'il aurait aimé pouvoir éviter cette conversation avec la jeune femme, même avec qui que ce soit d'autre. Ne pas mettre des mots sur ce qui le tourmentait avait toujours été plus simple, ranger tout ceci dans une boîte et ne pas y penser tout en étant conscient que ses cernes et son manque de patience parlaient pour lui. Du moins qu'elle avait bien perçu qu'il y avait un problème.

S'ils n'avaient souvent pas besoin de parler pour se comprendre, il y avait de ces fois où les mots étaient indispensables. Et cette fois-ci était précisément l'une d'entre elles. Relevant la tête vers elle, il avait croisé son regard lourd d'inquiétude, cette Morgan sans filtre qui laissait de côté sa froideur habituelle pour lui montrer à quel point elle était concernée par son sort, à quel point elle était présente, prête à l'écouter et à être cette épaule sur laquelle il pouvait s'appuyer. Il était cependant inutile de rappeler que l'ancien homme d'affaires avait toujours été de ceux bien trop fiers pour accepter de se raccrocher à quiconque. C'était vrai, avant. Avant qu'il ne perde celui qui comptait le plus et que tout son monde s'écroule sous ses pieds. Il pouvait dire les choses, au moins à elle, parce-que s'il devait bien quelque chose à quelqu'un, c'était à elle.

Inspirant profondément, Zack avait ouvert la bouche avant de la refermer en secouant la tête, incapable de trouver les bons mots. Y avait-il seulement une bonne manière de dire les choses ? Une moins douloureuse ? Sans doute pas. Après avoir tiré une dernière fois sur sa barrette de nicotine qu'il finit par écraser dans le cendrier, il se retourna vers Morgan, s'adossant au mur en glissant les mains dans ses poches, agrippant machinalement son point américain. « Il est parti parce-qu'il ne supporte pas ce qui arrive. Que je ne suis qu'un connard qui préfère la violence à une méthode plus pacifiste » avait-il lancé sur un ton qui se voulait neutre malgré qu'une pointe de colère mêlée à la déception y flottait d'une manière qui serait évidente pour la jeune femme. Après quelques secondes, il avait secoué la tête, la laissant retomber contre le mur pour fixer le plafond. « Je suis pas du genre à prendre les critiques comme ça à cœur, tu le sais, mais là... » Fermant les yeux, il laissa sa phrase en suspend pour soupirer bruyamment avant de reprendre. « Là c'est simplement trop compliqué à encaisser venant de quelqu'un sur qui je pensais pouvoir compter » avait-il avoué sur un ton lourd d'amertume. S'il se sentait con de balancer tout cela ? Assurément. Totalement débile, surtout con d'avoir fini par s'attacher à son cadet et d'avoir cru qu'il saurait le soutenir encore. Ça faisait mal, assurément, et s'il aurait voulu pouvoir n'y prêter aucune attention et passer outre, comme dans ce dicton concernant le crapaud et la colombe, il s'en était retrouvé totalement incapable. Au fond de lui, le trentenaire osait espérer que Morgan ne profiterait pas de ses aveux pour enfoncer le clou, qu'elle comprendrait qu'il était réellement touché, mais il la connaissait suffisamment pour se préparer à l'éventualité qu'elle lui balancerait la vérité des choses sans prendre de pincettes. Il s'y préparait, mais ne l'accepterait pas pour autant.


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8724
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: The Reason   Dim 8 Juil 2018 - 0:12
Prendre sur elle était compliqué, ça l'avait toujours été, mais là, en cet instant précis, elle savait que Zack avait besoin de temps. Qu'il s'ouvrirait doucement si elle prenait le temps. Après tout ils l'avaient, plus ou moins, mais ils devaient s'accorder ce temps là, pour eux. Pour que lui, prenne le temps de parler, de lui répondre convenablement. Bien entendu la rouquine ne s'attendait pas à ce qu'il réponde du tac au tac, non, elle le connaissait, même trop bien. Le laissant donc fumer, entendre ses phrases qu'il devait mal prendre, ou peut-être pas. Elle restait calme, sage, confortablement installée sur le siège qu'elle avait tiré jusque devant le lit. Morgan observait Zack, jusqu'à ce que ce dernier ne parle. Il savait, elle le savait aussi, c'était toujours compliqué quand l'un des deux ressentaient des choses vis à vis d'une autre personne, extérieure au duo qu'ils formaient désormais.
Alors le laissant fumer, elle attendait, patiemment qu'il réponde. Chaque chose en son temps.

Morgan jouait avec ses mains, elle savait, elle savait que Kyle était trop fragile psychologiquement pour tenir sur la distance, elle l'avait bien vu. Et elle savait aussi dans un coin de sa tête que si Zack agissait c'était qu'il était blessé au fond de lui. Ca s'entendant, à son ton, à cette intonation sèche qui couvrait sa colère. Zack était comme un livre ouvert pour la cadette, surtout en cet instant. Les deux se ressemblaient, se comprenaient, comme des jumeaux, alors il était facile pour la rouquine de percer doucement à jour le blond.
Se redressant sur son siège elle dardait toujours un regard empreint de douceur, douceur qu'il était le seul et unique à recevoir de sa part. Tous les autres pouvaient aller se faire voir, ils n'auraient jamais un tel regard posé sur eux. Morgan pouvait se montrer compatissante, tendre, mais avec un seul et unique vis-à-vis. C'était de l'exclusivité.

Ainsi donc elle patientait, en l'observant avec douceur et inquiétude, se demandant jusqu'à quel point cet abruti de pisseux avait pu blesser l'aîné. Et elle ne fut pas vraiment déçu par les propos que tenait son aîné. Morgan le savait, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Et nombre de fois elle avait dit à kyle qu'il ne méritait pas sa place ici. En fin de compte ce type, mis à part avoir écouté Zack quand il était mal et quand les deux amis se faisaient la gueule, il ne servait pas à grand chose, il était un lâche. Et ça elle le savait, elle connaissait bien sa lâcheté pour l'avoir souvent cotoyer. Face à elle, Kyle se faisait dessus et préférait fuir. Quelle pauvre merde ce type. Un pauvre mec qui a besoind 'un maître pour être guidé, mais qui dès que le maître commence à ne plus convenir se casse en courant. Et là si Kyle se tailler elle n'irait même pas le chercher, qu'il se démerde, cette pauvre couille molle.
Chassant les insultes qui fusaient dans sa tête au sujet du cadet qui était à l'origine du piteux état de son meilleur ami, elle revint écouter plus attentivement ce dernier. Il faisait presque peur à voir, et ce on était toujours aussi sec, aussi empreint de déception et de colère sou couvert. Elle ne connaissait que trop bien ce ressenti. Et il n'était guère agréable.

Morgan restait silencieuse, encore un peu, histoire de bien prendre chaque mot en compte, de croiser son regard, de se dire qu'il craignait peut-être sa prise de parole. Elle ne pouvait que parfaitement le comprendre. L'ancienne barmaid n'était pas la plus diplomate en matière de remontée de moral. Elle avait bien plus tendance à dire la vérité en face et enfoncer le clou dans la plaie. Mais ce qu'elle faisait avait toujours le don de faire réagir la personne. Elle parvenait à faire réfléchir l'autre. Inspirant donc profondément elle se leva et avança vers la fenêtre d'un pas calme. Parvenant à la hauteur de son unique ami elle posa une main légère et tendre sur l'un de ses avant-bras. Morgan se maîtrisait, se montrait tel qu'il l'avait presque toujours connu : attentive, loyale.

"Je le sais... Je le sais bien que ce n'est pas facile. Mais que veux tu ? Kyle est ainsi."

La rouquine s'évertuait à y aller doucement, pallier par pallier. Ne pas le brusquer, essayer de ne pas le foutre tout de suite en rogne et de couper court à la discussion.

"Zack, je sais que ce que je vais te dire ne va pas te plaire."

Colmater les contours de la plae avant d'enfoncer le couteau. Chercher rapidement les bons mots pour ne pas directement l'offenser, même si elle pouvait sentir une certaine rigidité soudaine de Zack sous ses doigts. Morgan ne le quittait des yeux. Se dire les choses dans le blanc des yeux étaient devenu important. Prendre soin de lui était vital. Si elle vivait encore c'était pour lui, et uniquement pour lui, pour ne pas l'abandonner. Et elle avait aujourd'hui encore, la preuve qu'il ne pouvait s'en sortir seul, sans personne à qui parler, ou sans personne qui le forcerait à parler.

"Je suis désolée pour toi, mais je savais que Kyle retournerait sa veste. Ca se voyait, se sentait. J'avais raison. J'avais raison à son sujet."

Et putain que ça lui faisait autant plaisir que ça la désolait à la fois. Elle avait raison : Kyle ne le méritait pas. Zack valait tellement mieux, Kyle ne méritait pas le blond. Il étaitbien trop faible et stupide pour mériter l'ancien homme d'affaires. Et putain que ça la faisait chier d'avoir raison, elle avait souvent raison et c'était chiant à force. De toujours voir les choses avec recul, de toujours pressentir comment se déroulerait la suite des événements. C'était rageant et ça l'était encore plus parce qu'elle se retrouvait obligée de dire cette vérité à Zack. Sa main s'était resserrée légèrement autour du bras de l'aîné d'ailleurs, comme pour le contenir, lui montrer qu'elle était presque navrée de le lui dire.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4020
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The Reason   Jeu 26 Juil 2018 - 23:53

Voyant la rouquine se lever pour venir vers lui, la nervosité du trentenaire monta d'un cran. Si elle s'approchait de la sorte, avec ce même regard bienveillant, c'était bien pour essayer de faire passer la pilule à venir un peu plus facilement. Ou peut-être était-il devenu trop parano et cherchait-elle seulement à lui montrer qu'elle était là et qu'elle au moins ne le lâcherait pas, jamais. Mais une part de lui la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle ne tiendrait pas sa langue éternellement et qu'elle ne portait clairement pas le journaliste dans son cœur. Sans doute n'hésiterait-elle pas à casser du sucre sur le dos de Kyle, parce-qu'elle disait toujours ce qu'elle pensait, du moins à lui. Lorsque l'ex-barmaid déposa sa main sur l'avant bras de l'aîné, il lui adressa un bref sourire duquel n'émanait pourtant aucune joie, un sourire automatique, loin d'être ressenti. Et aux premiers mots de la jeune femme Zack avait hoché la tête. « Je sais » avait-il simplement soufflé avant de soupirer. Oh que oui il le savait, que Kyle avait toujours été du bon côté de la barrière, fragile, et que ces attitudes pleines de violence n'étaient en rien son mode de fonctionnement. Pour autant il avait espérer qu'il saurait comprendre pourquoi ils avaient tous agit ainsi, pourquoi lui-même avait agit de la sorte, mais l'espoir ne menait jamais à rien de bon. Au fond, Kyle n'avait pas vraiment changé, tout comme Zack n'avait pas changé. Personne ne changeait réellement. Un peu, en surface, forgeant un caractère précis suite aux nombreuses embûches de la vie, mais changer la nature profonde d'un Homme était chose nettement moins aisée. Et le journaliste restait ce type trop gentil tandis que Zack était toujours ce connard totalement imbu de sa personne et sans scrupule. Prendre ces remarques en pleine face faisait mal, plus qu'il ne l'aurait envisagé, mais il ne changerait pas pour autant, pour personne.

Quand Morgan reprit la parole cependant, le trentenaire darda sur elle un regard sombre, sourcils froncés et traits crispés. Ils y arrivaient, à ce moment où elle dirait ce qu'elle pensait réellement et où le ton monterait parce-qu'il n'était pas foutu d'accepter les choses ou que qui que ce soit analyse sa propre situation. Pour autant, il ne la quittait pas des yeux, tentant de percer à jour ce qu'il se tramait derrière ses prunelles sombres, ce qu'elle pourrait bien lui balancer et qu'il devrait accepter s'il ne voulait pas que la situation ne s'envenime une nouvelle fois. Le blond accepterait tout d'elle, même les pires atrocités, elle en avait pleinement conscience, tout comme elle savait qu'elle était tout ce qu'il lui restait et ce malgré sa volonté têtue de ne pas dépendre de qui que ce soit. Le silence qu'elle laissa peser l'agaçait d'autant plus, mais il prenait sur lui, tâchant de respirer calmement et de ne pas reporter sur la jeune femme la colère accumulée suite aux reproches du journaliste.

Les mots fusèrent alors. Des mots difficiles à entendre, auxquels il s'attendait cependant mais, par dessus tout, ils le mettaient d'autant plus en colère. Inspirant profondément alors que la rouquine avait resserré sa prise sur son avant bras, il avait vivement retiré son bras de son emprise, dardant sur elle un regard froid. Regard qui contrastait outrageusement avec celui de la jeune femme, bien plus doux, presque désolé. « Pourquoi tu te sens obligée de dire ça hein ? Tu crois que je le sais pas ? Que je ne m'en rends pas compte ? » avait-il sifflé sur un air mauvais, bien conscient qu'au final, toute la colère accumulée depuis des jours se répercutait bel et bien sur elle, encore. « Je sais que tu avais raison, Morgan, pas besoin de l'affirmer comme si ça allait m'aider à aller mieux » avait-il ajouté, prononçant son prénom comme à chaque fois que la colère prenait le dessus ou qu'il s'engageait dans un quelconque sermon.

Soupirant bruyamment, il avait passé une main lasse sur son front, fermant quelques secondes les yeux pour tenter de se calmer avant de replanter sur la jeune femme ses prunelles claires devenue d'un seul coup moins agressives, à la fois désolées et peinées, toute la déception qu'il ressentait quant au journaliste y étant bien perceptible. « Je le sais, tout comme je sais que j'ai été royalement con de penser que les choses se passeraient bien. » Son ton s'était fait bien plus calme, presque éteint. Machinalement, il avait avancé une main pour prendre doucement celle de la rouquine, la serrant afin de lui laisser entendre qu'il était désolé de s'en prendre à elle alors qu'elle ne faisait qu'avancer une vérité qu'il ne servait plus à rien de nier désormais. « J'ai juste... aucune envie d'en parler, d'y penser. Faire comme si de rien n'était, c'est la meilleure solution » avait-il ajouté avant de déglutir, hochant la tête comme pour se persuader lui-même de ce qu'il avançait. Oh il pouvait faire comme si de rien n'était, ignorer le brun comme s'il n'y avait jamais rien eu, mais ce n'était pas pour autant qu'il parvenait à virer toute cette histoire de son esprit.


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8724
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: The Reason   Lun 30 Juil 2018 - 22:47
L'impression de revenir en arrière, l'impression que les mots qu'ils échangeraient ne seraient pas salvateurs. L'impression que tout pouvait à nouveau basculer, même s'ils avaient passé un cap. Un sacré cap des mois plutôt. Mais tout lui semblait encore si fragile, comme si elle avançait sur une ligne de verre qui pouvait se briser au moindre faux pas. Mais elle lui faisait confiance, elle lui faisait une confiance aveugle. Alors Morgan ne releva pas ce sourire sans joie, simple étirement des lèvres de l'aîné, rien de plus. Il savait et elle le savait aussi. Mais c'était sûrement plus douloureux pour lui de le dire. Bien sûr, Kyle était comme le côté lumineux de la force, il était naïf, craintif, et loin d'être en accord avec leur façon de faire. C'était Kyle, une sorte d'enfant de chœur sortant tout droit de l'église voisine. Morgan ne le portait absolument pas dans son cœur, mais durant tout ces mois elle l'avait fait l'effort de ne rien dire, attendant patiemment le moment où les choses flancheraient.
Cela pouvait être diabolique de sa part, malsain même, mais elle l'avait toujours pressenti, alors elle n'était pas surprise que cela arrive tôt ou tard. Les circonstances dans lesquelles ils étaient avaient peut-être accéléré le processus, la rousse n'en était pas déçue. Simplement chagriné de ce que cela faisait à Zack.

Croisant à nouveau son regard, elle déglutit légèrement. Bien sûr que ses mots ne plaisaient pas, bien sûr qu'elle était peut-être trop calme en les prononçant. Tout ça elle savait que ça pouvait perturber. Mais le regard froid, presque accusateur qui s'en suivit ne lui prédit rien de bon. Morgan mettait une nouvelle fois les pieds dans le plat. Même si cette fois-ci elle avait pris quelques précautions, s'était montrée moins agressive. Plus souple, plus prévenante. Plus attentive, plus tout. Plus tout mais ça ne semblait pas suffire. Non, le blond était ainsi, il était aussi tempétueux qu'elle quand la colère montait. Bordel. Elle le connaissait trop bien, si bien que ça pouvait paraître étrange. Qu'ils étaient vu comme une sorte de créature à deux têtes, ou de bien d'autres façons. Mais elle s'en fichait. Ce qui comptait en cet instant des plus précis était le pincement qu'elle ressenti au cœur. Ce putain de ton acerbe, ces mots prononcés avec cette colère froide, et puis cette manière de dire son prénom à chaque fois qu'elle l'énervait, qu'elle l'agaçait, qu'elle lui pointait une vérité qui blessait.

C'était si agaçant, elle voudrait bien lui répondre avec rage, mais à quoi bon ? Cela ne servirait à rien. A rien qu'à faire éclater les choses, et pourtant elle sentait la colère lui chatouiller le ventre, elle avait envie de lui en sortir des "Morgan ceci, Morgan cela". Bordel que oui elle en avait tout un panel de défauts, qu'on pouvait lui reprocher des tas de choses, qu'elle serait sûrement habiller pour bon nombre d'hivers à venir. Elle en était parfaitement consciente, mais elle savait aussi que ce qu'elle lui disait ferait écho chez lui. Elle était consciente qu'il accepterait ses mots, sa vision des choses. La rousse ne lâchait pas le blond, elle ne le lâcherait pas, serait là encore et toujours et tant pis s'il n'appréciait pas ce qu'elle lui servait. S'il n'appréciait sa sincérité, parce que oui, elle l'était. Putain que oui, elle était toujours sincère envers lui, c'était bien le seul à qui elle ne mentirait pas. Elle lui avait déjà tant promis, alors oui c'était aussi de son devoir de le protéger, peut-être qu'elle le surprotégeait mais c'était sa façon toujours extrême de lui montrait qu'elle tenait à lui, qu'elle ne voulait que son bien être.

Kyle l'avait déçu, et bon dieu qu'elle ne le supportait pas, mais il avait profondément déçu. Elle n'avait guère placer de grands espoir en sa personne, sachant que le journaliste était qu'un petit pisseux sans couilles. Elle l'avait prévenu, lui aussi. Elle lui avait dit que s'il faisait le moindre mal à l'aîné elle lui ferait la peau. Elle le briserait et le crèverait s'il le fallait, mais il était interdit que quiconque -sauf elle peut-être- ne lui fasse du mal.
Un soupir se fit entendre, elle redressa son regard vers lui et croisa ses yeux clair, son regard soudain désolé parce qu'elle ne faisait qu'énumérer des vérités, et une vérité douloureuse. Sa main sur la sienne la surpris un peu, les deux n'étant pas de grand fervant de contact, elle avait en premier usé de ce contact physique des plus simple, Zack y répondait.
La gorge serrée elle hocha la tête, oui elle comprenait sa colère, sa déception, son mal être. Oui elle savait qu'il ne voulait pas se mettre en colère contre elle, tant pis qui elle s'en prenait plein la tronche. Un sermon de plus ou de moins, au final...

"t'avais le droit de penser que les choses se passeraient bien, un peu d'espoir ne doit pas faire de mal en principe. Mais tu connaissais Kyle, ses faiblesses...

Marquant une pause à son tour elle restait en place et caressa de son pouce son avant bras, tout en douceur, elle pouvait entendre ce qu'il disait ce qu'il voulait, mais nier, jouer l'autruche n'avait jamais aidé les gens.

"Ca ne sert à rien de nier, d'avancer comme s'il ne s'était rien passé. Tôt ou tard tout ressort et c'est encore plus douloureux."

Elle s'humecta les lèvres et fronça les sourcils, détournant le regard pour le poser sur l'extérieur et réfléchir. Réfléchir à une solution, et la seule qui lui venait ne plairait guère à l'aîné et pourtant ce serait sûrement la plus judicieuse.

"Il faut que vous parliez. Il le faut, Kyle est ce qu'il est, tu sais ce que je pense de lui, mais si tu l'apprécies, si tu y es attaché, alors récupère le. Je sais que tu n'aimes pas que ceux auxquels tu tiens échappent à ton contrôle. Je le sais, parce qu'on est pareil. Mais tu ne penses pas que si quelque chose comme ça m'arrivait tu ferait en sorte de me conseiller au mieux ?"

Morgan n'était pas agressive, elle avait ravalé sa colère, elle restait calme, amenant doucement sa vision des choses, son idée sur la table pour qu'il aille mieux. Parce que putain que ça la faisait chier de l'accepter et de se le dire, mais Kyle avait fait du bien à l'âme de Zack. Plus qu'elle qui n'était que destruction. Alors oui, elle ne le niait plus, Kyle avait réussit à repêcher son âme quand elle n'y arrivait plus.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4020
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The Reason   Sam 18 Aoû 2018 - 23:18

Bien sûr que le blond montait au quart de tour, que sa colère prenait le dessus sur le reste, comme toujours, ou tout du moins comme à chaque fois que quelque chose le touchait personnellement, en plein cœur. Lorsqu'il était énervé de par les actes ou propos de ses pairs, il savait se montrer sec, intransigeant, comme un père qui viendrait sermonner ses gosses et leur remettre les points sur les i, comme cette fois où il avait remonté les bretelles de la rouquine et Rafael qui avaient mis la maison sans dessus dessous à cause de leur querelle de gamin. Mais là... les choses étaient bien différentes. Il était enragé, c'était un fait, mais cette colère était née de sentiments qui ne faisaient que l'angoisser, et il s'en retrouvait totalement perdu, se sentant réellement pitoyable. Résultat il s'en prenait verbalement -et violemment- à la seule personne qui ne l'avait jamais lâchée depuis toutes ces années, la seule personne qu'il aurait protéger de tout, dont de lui-même. S'en devenait ridicule, il était ridicule. Le besoin de faire comprendre à la jeune femme qu'il ne lui en voulait pas à elle directement s'était donc fait ressentir, pressant. Il ne pouvait la perdre elle, pas maintenant, jamais. Et surtout il ne pouvait pas lui renvoyer dans la figure ses propres conneries. Il l'avait su pourtant, que s'attacher à qui que ce soit amènerait à une telle finalité, et pourtant il avait plongé tête la première, espérant bêtement que les choses seraient différentes. Foutaises.

La voix de la rouquine se fit plus calme, à l'instar de la sienne, ses mots le poussant cependant à secouer la tête. « J'en avais pas le droit justement, c'est juste... totalement con, surtout dans ce monde. » Ces mots avaient été lancés avec une réelle amertume, envers sa propre personne cependant. Oh que oui il se détestait d'avoir été aussi faible. Perdre Stewart aurait pourtant dû l'anesthésier à toute nouvelle attache potentielle, mais non, il avait fallu qu'il pouce le vice à se prendre une nouvelle claque en pleine figure. Contre coup qui serait pourtant décisif. Inspirant profondément, l'ancien homme d'affaires tenta de se focaliser sur cette main sur son bras, seule attache qu'il accepterait encore et qu'il ne pouvait pas perdre. Pour rien au monde. Les nouvelles paroles qui passèrent la barrière de ses lèvres lui arrachèrent cependant un bref soupir résigné, le poussant à fermer les yeux un court instant. « Je sais. » Deux mots qu'il avait déjà répété trop de fois à son goût depuis que Morgan était entrée dans la pièce mais que pouvait-il bien dire d'autre ? Oui, il savait, il savait que, comme toujours, il peinerait à faire la part des choses, à ne pas s'en prendre au monde entier simplement parce-qu'il était incapable de gérer les ressentis qui l'animaient, sentiments qui avaient tout d'une faiblesse. Et Dieu savait combien il ne tolérait que trop mal cette faiblesse. Mais il devrait faire avec, et sans doute était-ce mieux ainsi. Kyle avait repris sa petite vie, lui la sienne, fin de l'histoire.

Serrant encore un peu la main de l'ex-barmaid, juste pour se rassurer, Zack s'était à nouveau tendu à ses mots. Il fallait qu'ils parlent ? Pourquoi changeait-elle d'un seul de registre ? Les sourcils froncés, il l'avait regardée quelques instants sans mot dire, lâchant finalement un soupir en reportant à son tour son attention sur l'extérieur. Non, il ne lui parlerait pas. Parce-que sa fierté était bien trop grande, d'une. Et de deux, qu'il n'avait plus aucune énergie à fournir pour de telles futilités. Oui, il s'était attaché au journaliste, mais non, il ne ferait pas un pas vers lui, aucun, jamais, parce-que cela signifierait qu'il devrait mettre ses ressentis à nu, et qu'est-ce qui empêcherait alors le plus jeune de les bafouer ? De piétiner ses sentiments et se foutre ouvertement de sa gueule ? De le détruire pour de bon ? Rien. Rien ne pourrait l'en empêcher. Alors pour se préserver, il n'amorcerait plus la moindre approche.

Finalement, le blond avait secoué la tête, lâchant la main de sa meilleure amie pour se la passer sur le visage, soupirant une nouvelle fois. « J'entends ton conseil Morgan, et je te suis reconnaissant de parvenir à prendre la distance nécessaire à cette situation, je sais que c'est loin d'être simple pour toi de dire cela » avait-il commencé sur un ton calme, presque neutre avant de pincer les lèvres et serrer les dents. Une nouvelle fois il secoua la tête. « Mais je n'irai pas lui parler, je n'essayerai pas de le récupérer. Il m'a dit avoir ouvert les yeux, je les ai ouvert moi aussi, et c'est suffisant pour ne pas me risquer à m'attacher d'avantage. » Malgré le calme de ses paroles, son ton était sans appel sans pour autant être agressif. Il ne changerait pas d'avis, point final. « C'est mieux comme ça » avait-il alors soufflé, adressant à la jeune femme un sourire légèrement peiné.


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8724
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: The Reason   Lun 20 Aoû 2018 - 23:30
La colère qu'elle pouvait lire dans son regard, elle la comprenait parfaitement. Elle savait ce que cela faisait quand quelqu'un prononçait des vérités que l'on se cachait et qui ne font que démontrer des faiblesses. Faiblesse humaine pourtant si destructrice lorsque l'on ne veut juste rien sentir pour ne plus souffrir. A croire que la vie n'offre que deux solutions, être un psychopathe sans ressentiments, ou bien juste mourir et ne plus rien ressentir. L'un dans l'autre c'est être mort d'une manière ou d'une autre. Alors oui, voir, ressentir ses faiblesses, démontraient que l'on était toujours humain, que l'on avait pas plongé dans un côté bien obscur. Mais le regard de Zack, ce que Morgan y lisait avec une facilité presque déconcertante ne faisait qu'écho à ce qu'elle-même pouvait ressentir. C'était ainsi, se lire l'un dans l'autre sans difficulté et se comprendre sans mots. C'était leur fonctionnement et pourtant ils avaient beau se blesser, se haïr, ils n'étaient rien l'un sans l'autre. Rien qu'un néant. Alors oui, elle savait en cet instant précis que son ton calme, que sa façon de voir les choses, le recul qu'elle prenait pouvait l'agacer, le perturber, le faire rager d'autant plus. Mais elle au moins, elle était là pour lui, et à chaque instant, le blond le savait.

Elle le regardait toujours avec cette douceur que peu lui connaissait, ce regards ces attentions qui faisait d'elle une simple femme face à son meilleur ami qu'elle ne veut que protéger, et qu'il aille bien, ou mieux. Ce serait déjà un bon début. Elle l'avait vu aller mieux durant un temps mais la déchéance de leur vie ne fait que revenir comme la marrée, montante et descendante selon les émotions, l'état d'esprit. Et là c'était carrément marré basse. Et elle ne pouvait que comprendre, alors oui, peut-être qu'elle en avait trop fait en arrivant dans la chambre, peut-être qu'elle le perturbait complètement en restant calme, sans exploser, sans crier sa rage, sa colère, son désespoir de le revoir ainsi : aussi mal. Aussi livide et agacé de tout, du moins encore plus agacé de tout par rapport à l'ordinaire. Alors oui, la cadette ne pouvait que se montrer inquiète et le fait qu'elle n'explose pas était un choix mûrement fait. Morgan ne voulait pas que tout se brise à nouveau, qu'ils aient à nouveau du mal à recoller les morceaux, peut-être n'y parviendraient-ils pas. Alors prendre sur elle était la meilleure chose que puisse faire la rousse.

Laissant l'aîné serrer sa main de la sienne, elle esquissa l'ombre d'un léger sourire compréhensif. En aucun cas elle ne le prendrait en pitié, d'ailleurs elle n'en ressentait pas à son égard. Juste de la peine, de l'inquiétude de le voir dans cet état de détresse. Détresse qu'il veut cacher à tout prix derrière un comportement encore plus connard. Elle ne pouvait que le comprendre une fois de plus, elle aussi agissait de cette façon, se montrant plus dure, plus froide, plus détestable.
Les mots qu'elle avait prononcé l'avaient aussi surprise. Morgan ne s'attendait pas elle-même à pouvoir prendre autant sur elle, surtout quand ses propres sentiments sont mis en jeux.

Puis Zack la lâcha, un léger courant d'air frais parcourut le dos de sa main, et elle suivit son mouvement des yeux, avant de plonger ces derniers dans les siens. Son ton était calme, il s'était fait plus neutre. Prenant sur lui sans aucun doute, mais la rouquine faisait de son mieux pour se montrer la plus claire possible, pour lui permettre d'avancer. Il le fallait. Il fallait qu'il avance, qu'il aille mieux, c'était son but. Puis sa voix, son ton, ses mots se firent plus strictes, plus tendus. Il ne voulait pas faire le premier, soit. Qu'à cela ne tienne, elle pourrait aller voir Kyle et lui dire sa façon de penser. Certes elle se prendrait une énième soufflante dans les bronches, mais tant pis, ceci serait dans le pur but de le faire se bouger un peu. Morgan avait tendance à s'oublier complètement quand il s'agissait de son meilleur ami, du seul ami qu'elle a d'ailleurs. Elle n'existait plus, elle n'était là que pour le soutenir, faisant doucement une croix sur ses sentiments, juste pour le sauver Lui et le tirer vers le haut. Ne plus le laisser sombrer. Et le sourire qu'il lui adressa pouvait sembler sans équivoque et peiné, elle ne pouvait se résigner à laisser les choses ainsi.

"Tu sais, on a beau dire que l'on ne regrette pas grand chose, mis à part celle qui nous ont pris trop de sentiments. Mais il est parfois de petites choses qui paraissent anodine, que l'on peut regretter. Je ne dis pas que tu risque de regretter cette décision que tu prends. je te dis simplement qu'il faut que tu y réfléchisses et que tu te poses les bonnes questions. je ne vais pas te dire que j'avais raison une fois de plus sur bien des points. Ca ne ferait que t'enfoncer plus encore et ce n'est pas ce que je te souhaite. Vraiment pas."

Morgan se montrait toujours aussi calme, aussi douce; exposant sa façon de penser, son ressenti, essayant au mieux de le faire réfléchir à son comportement, sans lui dire qu'il merdait. Non, juste elle se montrait étrangement diplomate, étrangement calme. Mais après tout, ne se l'était-elle pas dit ? Elle ne voulait pas que cette discussion éclate dans tous les sens. Après tout, ils étaient des adultes civilisés, ils pouvaient bien se comporter comme tel, plutôt que de se renvoyer par excès leurs sentiments jumeaux. La rousse se reculait alors lentement avant de s'asseoir sur le bord du lit sans le quitter des yeux.

"Je ne veux que ton bien Zack. C'est tout ce qui m'importe, toi et comment tu vas, comment tu te sens. Je ne veux que le meilleur pour toi, alors si tu t'es senti bien avec Kyle ne prolonge pas ce comportement que tu risques de regretter. Et ne m'en veux pas pour ces mots. Je te l'ai dit, pour moi, le plus important c'est Toi."

Il était rare que la trentenaire n'expose de façon verbale ses sentiments, qu'elle se fasse aussi niaise ou mielleuse dans ses dires, mais elle voulait simplement lui faire prendre conscience qu'il ne pouvait pas la berner, pas elle. Surtout pas elle. Et lui faire aussi prendre conscience que c'était lui qui avait la balle dans son camp. C'était à lui de voir et si cela pouvait aider, elle pourrait aller secouer un peu les puces de Kyle. Mais il serait dommage pour le blond qu'elle doive en arriver là pour le faire se bouger un peu.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 4020
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The Reason   Lun 3 Sep 2018 - 13:51

Bien sûr, le blond se doutait bien que son sourire un peu effacé ne suffirait pas à berner sa cadette. Rien ne pouvait la berner, elle le connaissait bien trop pour cela, ils étaient bien trop semblables. Et s'il n'avait aucune envie de lui mentir, il avait ce besoin de se persuader lui-même que les choses étaient bien mieux telles qu'elles étaient maintenant. Au moins Kyle ne souffrirait pas à cause de lui et ses choix, au moins n'aurait-il lui-même pas à souffrir de sentiments qui risquaient de se développer s'il nourrissait un quelconque espoir. Un mal pour un bien en quelque sorte. Au final, le journaliste n'avait que concrétisé quelque chose qui pesait au dessus de leurs têtes depuis le début. Et Zack aurait aimé ne pas en faire tout un drame, réellement parvenir à faire comme si de rien n'était, mais une fois encore, la faiblesse de l'attachement lui faisait perdre ses moyens. Et il n'en devenait que plus exécrable et haineux. Tout pour se protéger, quitte à devoir le faire contre le monde entier.

L'ex-barmaid reprit finalement la parole, venant à parler de regrets, l'intimant à réfléchir, se poser les bonnes questions. Et le trentenaire avait inspiré profondément. Il savait tout ça, il le savait pertinemment. Et il ne prenait même plus la peine de compter tous les regrets qu'il accumulait depuis que leur monde était tombé. Ne pas avoir été foutu de faire part plus tôt de ses sentiments à Stewart. Ne pas avoir été à leurs côtés quand la situation commençait à dégénérer. Ne pas avoir su sauver ces personnes qui comptaient et qu'il avait perdu. Ne pas avoir été capable d'arriver à temps. Et si ces regrets étaient les plus douloureux, ils n'étaient qu'une infirme partie de tout ce que portait l'ancien homme d'affaires sur ses épaules. Alors oui, il connaissait les regrets, savait pertinemment ce qu'ils engendraient, mais leur monde leur permettait-il seulement de nourrir un espoir quelconque en ce qui concernait l'attachement ? Non. Parce-que chacun d'entre eux pouvait ne plus être d'une minute à l'autre. Et que resterait-il alors ? Que du chagrin, du vide, du rien. Peut-être regrettait-il en effet d'avoir laissé filer cette potentielle histoire sans d'être battu pour regagner la considération de son cadet, mais au moins éviterait-il les sentiments d'entrer dans l'équation, au moins n'aurait-il pas à le pleurer lorsqu'il rendrait son dernier souffle.

« J'y réfléchirai » avait-il simplement lancé après un soupir, sachant pertinemment au fond de lui que non, il ne le ferait pas, que sa décision était déjà prise. Il ne perdrait pas plus de plumes que nécessaire à essayer de discuter avec son cadet, ne perdrait pas de temps. Ils avaient plus important à faire, et le personnel ne devait pas perturber tout ce qu'ils construisait, leur survie. Pour autant, l'aîné comprenait que la rouquine ne voulait que son bien en lui intimant d'avoir une discussion avec le journaliste. Bien sûr qu'elle sentait que cette situation lui pesait, beaucoup. Comment aurait-il pu en être autrement ? Même sans lui dire, elle devait ressentir cette aura lourde qui l'enveloppait, elle devait percevoir la déception et la résignation au fond de ses prunelles claires, là où le reste du monde ne voyait que de la colère et de l'intransigeance. Morgan voyait tout cela, parce-qu'elle était ce qu'il avait de plus précieux, qu'ils n'étaient qu'un.

L'observant alors qu'elle s'éloignait jusqu'au lit pour s'y asseoir, il avait hoché la tête à ses paroles, soufflant un « je sais » en s'approchant à son tour du lit. Bien sûr qu'il le savait, qu'elle ne voulait que son bien, comme il se doutait qu'elle prenait grandement sur elle pour lui dire tout cela. Pour le pousser en quelque sorte vers Kyle alors qu'elle était loin, très loin, de le porter dans son cœur. Zack lui en était reconnaissant pour cela, parvenir à prendre autant de distance là où lui aurait sans doute été vert de rage, mais il n'appliquerait pas pour autant son conseil.

Contournant le lit, il s'y était laissé choir, agrippant le poignet de la jeune femme pour l'inciter à s'allonger à son tour et la tirer doucement vers lui. Captant son regard, il avait soupiré légèrement, approchant encore son visage pour déposer un bref baiser sur sa tempe, soufflant un simple « merci » agrémenté d'un bref sourire un peu las. Il n'avait pas besoin d'en dire plus, elle comprendrait. Merci pour ses mots, même s'ils avaient été difficiles à entendre, pour être là, pour juste ne pas le lâcher. « Tu restes cette nuit ? » avait-il alors demandé d'un ton calme, replaçant derrière l'oreille de la jeune femme une mèche rousse. Peut-être avait-elle autre chose à faire, une garde, ou quoi que ce soit d'autre, mais il n'avait clairement pas envie de se retrouver seul avec lui-même et ses pensées pour l'instant. Et la savoir à ses côtés lui permettrait au moins de dormir plus sereinement le temps de quelques heures.


Hell is not what you think it is, it's cold, and dark my friend. MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The Reason   
Revenir en haut Aller en bas  
- The Reason -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» The reason [PV CHASE]
» USA humiliates Toyota internationally for no reason
» Elisez vos meilleurs Rps
» Has Sean Penn been recruited by Jean-Claude "Baby Doc" Duvalier?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: