The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- The Reason -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Browning 9mm - Glock 17 Gen4. - Des fléchettes pro en métal
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8477
Age IRL : 28
MessageSujet: The Reason   Mer 30 Mai 2018 - 23:49

1er Juin 2018.

Une fois de plus elle avait bien remarqué que les choses n'allaient pas vraiment pour l'aîné. Une fois de plus elle avait remarqué cette distance entre Kyle et Zack. Et pour ne pas se mentir, cela avait tendance à réjouir Morgan. Depuis qu'ils avaient asservi ce groupe de campagnard avec les "alliés", la rousse avait eu quelques joies qu'elle n'avait cependant pas montré. Et cette première joie fut la mort de Neil avec pour seul regret celui de ne pas l'avoir buter elle-même. C'était son seul regret. Elle ne l'avait pas vu s'écrouler et pourtant elle aurait adoré être le dernier visage que voyait cette tapette à paillette. Mais hélas les choses en avaient été toute autre. Tant pis.
La seconde chose qui la réjouissait, mais cela était aussi teintée d'une légère tristesse, était que Kyle ait retourné sa veste vis-à-vis de Zack. Certes c'était dégueulasse pour l'aîné, mais au moins cela prouvait que le cadet n'était pas digne de lui, que la moindre chose n'allant pas avec ce qu'il voit pouvait tout faire basculer. Et ça, Ca, Morgan le savait et l'avait toujours su. Et ce n'était pas faute d'avoir mis en garde les deux hommes. Mais bien entendu on ne l'avait pas écouté.

C'était donc un soir un peu comme un autre, Morgan revenait de garde; juste avant la nuit, c'était un peu moins fatiguant depuis l'arrivée des autres trou du cul. Ils se relayaient toujours, mais au moins, le point positif était qu'ils pouvaient presque somnoler plus longtemps la nuit. En rentrant ce soir là, elle avait croisé quelques tête, dont celle de Victoria qui marchait dans la baraque. L'autre nympho semblait s'être un peu calmée sur cet aspect là de sa personnalité. A croire que le seul qu'elle pensait capable de la dompter lui avait troué le cul et ça l'avait calmé. Grand bien lui fasse d'ailleurs. Mais la rousse n'était toujours pas d'humeur à causer sous la ceinture, elle avait d'autres chats à fouetter. Dont un qui l'inquiétait, et c'était bien entendu toujours le même.


La cadette parvint en haut des escaliers et alla directement sur la gauche de ces derniers, se retrouvant face à la porte close de la chambre de Zack. Elle avait remarqué cet air fuyant, elle avait remarqué qu'il s'était à nouveau refermé sur lui, et ça ne lui disait rien de bon, même si elle en connaissait déjà la cause par simple déduction de ses observations, de ces derniers jours. Inspirant ne nouvelle fois, elle toqua doucement contre la porte et entra doucement sans vraiment attendre de réponse, c'était Morgan, elle était ainsi.

La rousse passa doucement sa tête dans l'embrasure de la porte et observa la pièce cherchant l'homme du regard, avant de le trouver sur son lit. La lumière du jour éclairait encore la pièce, le soleil ne démarrant que depuis peu son couché. Les nuages qu'elle pouvait voir par la fenêtre étaient blanc, et le ciel teinté de bleu pâle, violet allant vers le rose. Jamais encore elle n'avait fait aussi attention au couché du soleil, et pourtant là, elle y prêtait attention, tout en voyant la silhouette de celui qui compte le plus, se détacher de la douceur du décor. Posant alors son regard sur ce dernier, elle se glissa dans la chambre en silence. Toujours vêtue d'une veste légère, d'un t-shirt ma,che courte, et de ses armes à ses hanches, elle ferma la porte derrière elle, mais n'avança pas plus dans le lieu. Elle s'humecta les lèvres et se les pinça avant d'adresser un regard tendre à Zack. Elle allait essayer de ne pas l'attaquer, ne pas l'agresser, même si elle avait un peu envie de tout lui balancer à la tronche. Mais non, depuis janvier, les choses s'étaient bien calmées entre eux, il n'y avait pas eut de nouvelle prise de tête, de comportement extrême, ils n'avaient pas eu ce besoin de passer par des extrêmes pour se parler.

Lors de leur dernière grosse sortie, qui avait été de soumettre ce groupe de foie gras, elle avait été des plus calme, avait su faire preuve d'un certain sang froid, elle qui a toujours cette tendance à exploser d'un coup d'un seul. Mais là non, elle connaissait les tenants et les aboutissants de la situation, et même si elle avait eu envie de tous les exterminer, il n'en était rien. Elle avait cependant été soulagée de constater que l'homme n'avait rien, qu'il allait bien et ça c'était l'essentiel. Mais pas depuis quelques temps, pas depuis que l'autre couille molle s'en était retourné dans sa chambrette et lui lançait des regards noirs, oui, la rousse l'avait bien vu ça.
Alors il était grand temps de parler.

"Salut. J'te dérange pas ?"

Le ton était doux, sans agressivité aucune, alors elle approcha de quelques pas vers lui, ôtant en même temps sa veste. Il n'y avait d'ailleurs qu'avec lui qu'elle découvrait sa peau lézardée, c'était encore bien trop difficile pour l'exposer à autrui. Arrivant proche du lit, elle posa sa veste sur le rebord de ce dernier et plongea son regard dans celui clair de l'aîné.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3788
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: The Reason   Lun 4 Juin 2018 - 21:45

Allongé sur son lit, le blond fixait le plafond en respirant calmement. La nuit n'était pas encore totalement tombée mais le soleil avait cependant commencé à descendre, donnant à la pièce une lueur violine qui aurait pu être apaisante dans d'autres situations mais qui ne l'était pas vraiment pour lui. Il ne parvenait tout simplement pas à s'apaiser et avoir un moment de répit depuis qu'ils avaient rendu visite à ces pécores du ranch, que les événements s'étaient enchaînés, que Kyle lui avait clairement tourné le dos parce-qu'il ne tolérait pas celui qu'il était réellement. Ses nuits étaient redevenues des sortes d'insomnies entrecoupées de courtes phases de sommeil peu profond, ses traits étaient à nouveau tirés et sa fébrilité accentuée. Il tâchait de prendre sur lui face aux habitants de l'île, ne pas laisser entrevoir qu'il était tourmenté parce-que d'un, ça ne les regardaient pas le moins du monde, et de deux, mieux valait ne faire preuve d'aucune faiblesse. Il devait diriger les siens et s'assurer qu'il n'y ait pas de débordement dans le quartier, ses états d'âme sentimentaux ne devaient pas avoir la moindre place dans ce contexte même si, évidemment, les siens devaient suffisamment le connaître pour savoir qu'il n'était pas au mieux de sa forme mais qu'importait, le pourquoi du comment ne les regardaient pas non plus.

Avec un peu de chance, personne ne le chercherait ce soir là, même si la journée n'était pas totalement terminée. Quoi que. Il avait ramené hier avec le prof une ancienne connaissance de ce dernier, May, et il n'était pas à l'abri de venir se faire sonner au sujet de la jeune femme qui était pour l'instant toujours bien surveillée par les siens et sans armes. Mais après une nuit passée à ne pas dormir et monter la garde, ainsi qu'une journée complète à s'activer à droite à gauche, il avait plus que besoin d'un pseudo repos et surtout de calme, de tranquillité. Une tranquillité certes pesante mais à laquelle il finirait bien par s'habituer ; avait-il de toute façon un autre choix ? Sans doute pas. Ne retenant pas un soupir des plus bruyants, agacé de sans cesse ruminer, Zack s'était penché pour récupérer sur sa table de nuit le lecteur cd. Il cala les écouteurs dans ses oreilles avant d'appuyer sur play et de se laisser envelopper par le calme du Requiem de Mozart. Inspirant profondément, il avait fermé les yeux, se concentrant uniquement sur ces notes qui avaient le don de lui permettre de ne penser à rien, ou du moins à pas grand chose, et de simplement profiter d'un petit moment hors du temps.

Le calme ne dura cependant pas bien longtemps et il semblait qu'une fois encore il allait être sollicité. Ce qui lui avait semblé être un coup à la porte le poussa à rouvrir les yeux pour tourner la tête vers cette dernière, ne prenant pas la peine de répondre. Un sourcil arqué, le trentenaire ne tarda pas à voir la tête de Morgan passer dans l'embrasure de la porte et il se détendit, à peine. Un bras calé sous sa tête, il avait ôté de sa main libre les écouteurs pour ensuite éteindre le lecteur avant de reposer son regard clair sur elle. Ce silence qu'elle gardait ne lui plaisait pas vraiment, malgré le regard qui se voulait affectif qu'elle lui lançait. « Salut » avait-il simplement lancé sur un ton un peu las, s'attendant déjà à devoir courir à droite à gauche pour régler Dieu savait quel souci. Ou peut-être la rouquine venait-elle simplement s'enquérir de son état ? Zack n'espérait pas, n'ayant aucune envie de s'étendre sur ce qu'il ressentait ni même de l'aborder vaguement. Mais il connaissait la jeune femme par cœur, si elle voulait savoir quelque chose, elle ne le lâcherait pas jusqu'à ce qu'il ait tout déballé, et elle savait parfaitement lire dans ses prunelles claires s'il gardait ou non des choses pour lui.

La regardant approcher, l'ancien homme d'affaires s'était redressé pour s'asseoir, se passant une main lasse sur le front avant qu'elle lui pose une question. Secouant la tête, il avait replanté son regard sur elle, ne portant pas d'attention aux cicatrices qu'elle arborait ; après tout, il les avait déjà vues à de nombreuses reprises et en avait lui-même tout autant. Il la vengerait un jour mais, pour l'instant, ils devraient vivre avec. « Il y a un souci ? » avait-il demandé sans répondre à sa question, allant directement vers ce qui lui apporterait à lui le plus de réponse. C'était après tout ce qui semblait le plus logique même si jusqu'à présent, tout semblait s'être relativement bien passé, même Morgan avait su mettre de côté son agressivité habituelle pour prendre les choses en main.


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Browning 9mm - Glock 17 Gen4. - Des fléchettes pro en métal
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8477
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: The Reason   Sam 9 Juin 2018 - 21:55
La rousse vaiat suivit chacun de ses mouvements du regard. Juste elle l'observait, simplement, sans le juger, et en silence. Elle connaissait le blond savait à la vue de son regard qu'il se demandait pourquoi était-elle ici. Se demandait ce qu'il y avait pour qu'elle entre ainsi dans la pièce, rompant son repos. Morgan le connaissait, parfois même trop bien, et pourtant elle se retrouvait une fois de plus face à lui. Une fois de plus elle savait que le sujet qu'ils allaient devoir aborder ne lui plairait pas. Mais c'était ainsi, il devait aussi bien la connaître, savoir qu'en effet elle n'irait pas par quatre chemins.Non elle serait franche avec lui, comme elle l'a toujours été. Alors oui, elle allait devoir lui parler d'un sujet qu'il voudrait sûrement éviter. Oui elle jubilerait intérieurement, oui elle trouverait ça éventuellement triste, ou dommage pour le blond. Mais elle l'avait prévenu de ce fait. Alors désormais il se devait d'en assumer les conséquences.

Lorsque Zack croisa son regard avant de poser sa question, l'ancienne barmaid l'observa encore un temps, en silence, avant d'aller chercher la chaise devant le petit bureau de la chambre, qui devait servir de coiffeuse, avant ça. Traînant l'assise jusque devant l'aîné, elle s'installa au fond de la chaise et croisa ses jambe. Tout ce processus pouvait paraître étrange, mais ça ne l'était pas, elle se mettait simplement en position pour ne pas exploser de rage. Faire en sorte que pour une fois depuis longtemps cette discussion ne bascule pas dans des extrêmes, et c'était délicat. Morgan allait devoir prendre sur elle, tenter de peser chacun de ses mots pour ne pas faire en sorte qu'il se referme comme une huître. Inspirant alors, comme pour se donner du courage, même si elle n'en manquait pas, elle posa son regard sombre sur celui clair du blond.

"Il n'y a pas de soucis à proprement parler. Juste je voulais discuter avec toi. Simplement."

L'ancien homme d'affaire risquait fortement de tiquer à son utilisation du mot "simplement", avec la rousse rien n'était jamais simple et tous le savait. Tous savaient qu'engager une discussion avec Morgan n'était pas chose aisée, tous savaient qu'elle ne disait pas grand chose et s'efforçait de rester en surface, sauf avec son ami. Son seul véritable ami.
Laissant le silence s'installer entre eux, elle décroisa ses jambes pour les recroiser différemment. Elle essayait de se montrer à l'aise, même si au fond elle ne l'était pas vraiment, à l'aise. Mais elle mettrait ce masque jusqu'à ce qu'elle ait ce qu'elle veut. Et Zack le savait elle ne le lâcherait pas tant qu'il n'aurait pas parlé. Elle le suivrait comme son ombre, serait aussi agaçante que la peste ou le choléra. Morgan était en effet ce genre de chien qui ne lâche pas son os avant d'avoir tout rogner, ou ce chat qui ne lâchait pas sa proie tant que celle-ci était encore en vie.

"Tu es sûr que tu vas bien ? Tu n'as pas de chute de tensions ou autre ?"

La cadette jouait la carte de l'inquiétude, car oui elle l'était tout de même. Mais la jouer finement lui permettait aussi de tâter le terrain savoir où elle posait les pieds, au lieu de faire comme à chaque fois : sauter à pieds joints dans le plat. Et tant pis pour les dégâts collatéraux. Mais depuis janvier la barmaid s'était fortement assagie. Elle restait méfiante, mais un brin moins agressive, elle restait asociale, mais l'était toujours envers le moindre changement dans son environnement de vie. L'arrivée des "alliés", puis des otages, et enfin celle de l'autre Barbie. Elle ne parlerait pas au sujet de la blondasse pétasse qu'Aodhan et lui avaient ramené, mais ça ne lui plaisait guère. Chaque trouble dans le petit équilibre qu'elle tentait de se créer avait le don de pratiquement tout souffler sur son passage et ça ne la mettait pas réellement de bonne humeur. Mais qu'à cela ne tienne, elle ne louperait pas Barbie si elle faisait quoique ce soit.

Et c'est sur ces pensées que Morgan patientait la réponse de Zack. Attendant de savoir si elle pouvait s'aventurer plus loin.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3788
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: The Reason   Jeu 14 Juin 2018 - 1:34

Attendant une réponse de la part de sa cadette, le blond avait arqué un sourcil en la voyant tirer une chaise et l'approcher du lit pour s'y installer et le toiser. À quoi jouait-elle au juste ? Il ne manquait plus qu'elle sorte un petit calepin de sa poche et il aurait l'impression de se retrouver à une séance chez un psy. Et autant dire que l'idée ne lui plaisait absolument pas. Désormais assis sur son lit, il avait froncé les sourcils, trouvant son silence bien trop long, presque agaçant. Mais si cette mise en scène ne lui disait déjà rien qui vaille, les mots enfin prononcés de la jeune femme n'arrangèrent en rien cette impression. Juste discuter ? Inspirant profondément à son tour, il avait grandement pris sur lui pour ne pas lui dire directement d'aller droit au but et de ne pas tourner autour du pot trente ans, sachant pertinemment que s'il s'emportait, il prouverait qu'il y avait un problème et le ton monterait vite, bien trop vite, comme souvent lorsqu'ils essayaient de discuter sérieusement. Mieux valait ne pas faire preuve d'une attitude défensive et simplement écouter ce qu'elle avait à lui dire ou à lui demander. Alors il prenait sur lui, hochant la tête en passant une main dans ses cheveux. « Je t'écoute » avait-il affirmé en replantant son regard clair dans le sien, essayant de la sonder pour savoir de quoi elle pouvait bien vouloir discuter. La pluie et le beau temps n'était clairement pas un de leurs sujets favoris, mais le blond faisait déjà une liste de possibilités dans sa tête : la présence des survivants de l'île, les otages, l'arrivée la veille de May dans leur groupe. En un sens, il espérait que ce soit l'un de ces sujets là, et pas quelque chose qui le concernait plus intimement mais au vu de la manière dont elle prenait d'un seul coup des pincettes, le doute était plus que permis.

Après quelques secondes d'un silence qui lui parut à nouveau interminable, l'ancien homme d'affaires avait légèrement penché la tête sur le côté, lui signifiant ainsi qu'il attendait qu'elle se lance, qu'il écoutait, mais que cette latence mettait déjà sa maigre patience à rude épreuve. La rouquine ne lui en tiendrait sans doute pas rigueur cependant, le connaissant suffisamment pour savoir qu'il s'agaçait facilement quand quelqu'un tournait autour du pot trop longtemps. Mais dire qu'il n'était pas inquiet de la tournure qu'allait prendre la situation serait totalement faux. Si Morgan prenait le risque de s'aventurer sur cette nouvelle distance avec Kyle -qu'elle avait sans doute remarquée-, le blond n'était pas certain de parvenir à rester calme. Il le devrait cependant, afin de ne pas envenimer la situation avec elle, mais il avait ses limites, et elle savait qu'elles étaient relativement faibles dans certains cas.

Enfin, l'ex-barmaid prit la parole, lui demandant s'il était sûr d'aller bien, s'il n'était pas à nouveau victime de chutes de tension. Non il n'allait pas bien, non il n'avait pas eu de chutes de tension. Inspirant profondément, tentant au mieux de se persuader qu'elle était réellement là parce-qu'elle s'en faisait pour lui, Zack tenta de faire fi de la voix qui lui hurlait dans sa tête que cette discussion allait vite vriller vers un sujet qu'il préférait éviter et qu'il devait couper court immédiatement. Il avait alors hoché la tête, adressant un bref sourire qui se voulait rassurant à celle qui était tout pour lui. « Ça va. Beaucoup de sommeil à rattraper comme toujours mais je n'ai plus de chute de tension » avait-il répondu sur un ton relativement calme. Il mangeait en effet ''suffisamment'' pour ne pas avoir de chutes de tension mais il le savait : ses cernes ne trompaient pas et témoignaient aisément qu'il ne dormait que trop peur. Si ce fait aurait pu paraître banal pour les autres, Morgan le connaissait suffisamment pour savoir quand il était cerné de fatigue parce-qu'il en faisait trop, ou quand ses cernes étaient dus à une incapacité à dormir, tout simplement.

Aussi, pour orienter le sujet sur autre chose que sa propre personne, il s'était décalé légèrement, venant s'asseoir au bord du lit juste en face d'elle, coudes calés sur ses genoux. Il ne l'avait pas quittée des yeux, lui adressant un regard qui se voulait rassurant en tentant au mieux de masquer la colère et une pointe de peine bien trop perceptible pour celle qui le connaissait le mieux. « Et toi ? Je sais que ce n'est pas simple d'être entourés d'autant d'inconnus » avait-il lancé, bien conscient en effet que, même si les survivants de Bainbridge s'intégraient et si certains semblaient dignes de confiance, la jeune femme avait toujours eu le plus grand mal à tolérer les changements.


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Browning 9mm - Glock 17 Gen4. - Des fléchettes pro en métal
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8477
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: The Reason   Ven 22 Juin 2018 - 22:34
Elle en faisait trop, elle le savait. Elle prenait trop de précautions. Mais c'était pour leur bien, elle savait que Zack n'était guère homme patient, mais si elle prenait autant de précautions c'était bien pour lui montrer qu'elle ne voulait pas que comme à chaque fois, cette discussion finisse en cris et hurlements de colère. En scène de ménage. Elle voulait que les choses, pour une fois, se passent bien. Qu'elles ne soient pas tintées de sarcasmes, mais la rouquine savait qu'elle ne pourrait s'en passer, que ça ne pourrait le lui échapper. Elle était ainsi et ne pouvait changer du tout. Elle fixait toujours l'homme qu'elle aimait plus que tout droit dans les yeux. Elle le connaissait, trop bien même. Elle décelait quasiment tout chez cet homme, comme il la connaissait par coeur. Ne pouvant rien se cacher bien longtemps l'un à l'autre. C'était aussi ça leur relation que les derniers arrivants du groupe cherchaient à percer, à connaître.
Ils trouvaient leur lien étrange, glauque et malsain. Sûrement avaient-ils raison. Enfermés dans cette dépendance toxique dont ils ne pouvaient échapper. Si l'un quittait l'autre, alors ce dernier en mourait, et l'autre ne tarderait pas à se laisser choir et rejoindre le monde des morts. C'était ainsi.

Elle ne le quittait des yeux, percevant ces changements, le fait qu'il y ait bien quelque chose qui le taraude plus que de raison. Et elle savait ce dont il s'agissait, elle allait devoir le pointer du doigt et lui affirmer qu'elle avait eu raison. Une fois de plus elle avait visé juste dans ses mises en gardes, dans sa colère. Et ça la faisait chier d'avoir raison une fois de plus, mais elle n'allait pas non plus lui dire de couper les ponts avec l'autre pisseux. Non, elle s'était résignée à voir Zack allait mieux en côtoyant Kyle, alors elle ne pouvait se permettre, pour lui, de lui ôter totalement la présence du journaliste. Et même si ça ne lui plaisait pas.
Morgan l'écouta, tout comme il était prêt à l'écouter. Il répondait simplement à ses questions bateau, au tapotement de terrain qu'elle faisait. Elle allait devoir parler, la patience de Zack étant aussi fine qu'un fil de soie; elle allait devoir s'exprimer sur sa réelle présence dans sa chambre et toute cette mise en scène quelque peu pathétique. Pourtant Zack dirigea la conversation vers elle. Ca n'était pas étonnant, l'ancienne barmaid pratiquait elle-même cette technique dès que l'on approchait des sujets qui l'impactait bien trop. Elle était une habituée des faits et ne pouvait donc s'y laisser prendre. Zack ne pouvait pas jouer ce petit jeu trop longtemps avec elle.

"Ca va. J'essaye de rester loin d'eux c'est tout. Je tiens mon rôle, ma place, c'est tout. Je n'ai rien à dire il me semble sur ces sujets là."

L'arrivée de ces envahisseurs ne lui plaisait toujours pas, leur présence l’agaçait. Elle se sentait étouffée mais n'en montrait rien. tentait en vain d'être "sociable", mais elle n'en avait aucune réelle envie alors à quoi bon vouloir être gentille et aimable ? Se forcer, ne l'intéressait pas et ça n'était pas dans sa nature. Quand aux otages, eux, piquaient sa curiosité. Elle en avait déjà croisé un, l'avait dépouillé sans aucun regret, mais le souvenir qu'elle connaissait bien trop de visage dans ce camp de bouseux ne lui plaisait pas. Elle ne pouvait s'empêcher que sa jolie trogne devait être mise aux enchères. Ca serait amusant d'un côté, Morgan recherchée, morte ou vive. Comme à cette époque des Westerns.
Puis elle songea à l'arrivée de l'autre cruche blonde. La Barbie pétasse qui avait dit connaître Victoria. Putain que ça la faisait chier que l'autre connasse brune donne son nom à tout le monde comme ça, du style à se prendre pour le messie. Quelle conne celle-là. Putain qu'elle ne la louperait pas. Ses pensées revenant au sujet de l'autre blondasse, elle haussa simplement les épaules. Elle n'avait pas eu son mot à dire. Bien, elle avait ramené Will, Zack n'avait pas eu son mot à dire, mais c'était elle. Elle à qui le blond ne refusait quasiment jamais rien. Là il n'avait pas refusé cette "connaissance" du prof et ça la mettait en colère. Et pourtant. Pourtant elle n'en montra rien, simplement si la blonde essayait quoique ce soit dans son dos elle n'hésiterait pas à lui faire bouffer le sol. Inspirant donc pour garder son calme apparent elle repris posément.

"je ne fais confiance à personnes mais ça tu dois le savoir. Alors juste j'observe, c'est tout."

Elle haussa encore les épaules, exprimant une certaine désinvolture dans son ton resté sérieux.
Morgan se redressa sur sa chaise et changea le croisement de ses jambes avant de remettre une de ses mèches derrière son oreille. Il était temps, il était grand temps d'aborder ce sujet qui fâche, ce sujet épineux. Et tant qu'elle n'aurait pas dit ce qu'elle voyait, ce qu'elle pensait, elle resterait là. L'aîné devait en être conscient. Il la connaissait, la connaissait si bien qu'elle ne pouvait rien lui masquer et c'était appréciable, avec lui elle pouvait se montrer telle qu'elle était : sans cette carapace épaisse qui la protège.

"Tu m'inquiètes Zack... Je le vois, je le sais, je le sens. Il y a quelque chose, je le vois à ton visage, ton regard, ta manière d'être. Je le sais qu'il s'est passé quelque chose mais que tu es trop fier pour en parler. Que ça va t'agacer, t'énerver...."

Morgan marqua une pause, son ton était calme, sa voix posée, sans jugement, sans colère, sans agacement. Juste de l'inquiétude, de la tendresse, mais aussi cette résignation qui la faisait sous-entendre : j'avais raison.

"Mais ne me mens pas et parle moi. Et je n'ai pas envie qu'on se déchire à nouveau, je n'ai pas envie de te blesser comme je le fais toujours..."

Elle bougea du bord de sa chaise en décroisant ses jambes, se penchant vers le seul et l'unique être qui avait de l'importance à ses yeux. celui qu'elle voulait protéger plus que tout. Lentement, en douceur elle plongeait ses yeux dans les siens, lui passant ainsi ces sentiments qu'elle n'osait prononcer de vivre voix.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3788
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: The Reason   Ven 29 Juin 2018 - 23:07

Attentif à la réponse que pourrait lui fournir la rouquine quant à savoir comment elle se sentait, le trentenaire s'était évidemment attendu à ce qu'elle lui serve une telle réponse. Il avait donc hoché la tête en esquissant tout de même un bref sourire compréhensif, bien conscient que toute cette situation était loin d'être simple, surtout pour elle qui ne tolérait que trop mal lorsqu'une nouvelle personne entrait dans son cercle. Lui-même avait le plus grand mal à s'y faire, dormir convenablement sans se demander si l'un des habitants de l'île n'allait pas venir en pleine nuit pour tenter de les tuer tous, ne pas être constamment aux aguets à surveiller ses arrières et ceux des siens. Pour autant, il tâchait de garder cet air plus ou moins sociable envers eux, bien décidé à ne pas laisser sa méfiance habituelle empiéter sur cette alliance qui leur était jusqu'à présent plus que bénéfique. Il ne jetterait cependant pas la pierre à Morgan pour cette distance qu'elle mettait avec eux, tant qu'elle faisait ce qui devait être fait et qu'elle tenait son rôle, il n'aurait rien à lui reprocher. Et jusqu'à présent elle ne l'avait pas déçu, au contraire, il n'aurait pu espérer meilleur appui. À dire vrai, cet épisode avec les pecnots du ranch et celui qui avait suivi à leur retour ici l'avait même conforté dans son idée qu'il avait su s'entourer des bonnes personnes. Il n'avait même plus à compter le nombre de fois où Nathan avait assuré ses arrières, ni celles où Victoria avait su laisser de côté sa grande gueule habituelle pour faire en sorte que les choses tournent bien. Aucun reproche ne pouvait leur être fait mais tout pouvait changer bien vite.

Aux nouveaux mots de Morgan sur le fait de ne faire confiance à personne, Zack avait à nouveau hoché la tête, soupirant légèrement. « La confiance ne se gagne pas aussi facilement en effet, et s'il y en a quelques uns qui en semblent dignes, il nous faut rester sur nos gardes et soudés » avait-il lancé en se passant une main lasse sur le front. Autant dire qu'après tous ces mois de cohabitation, ils n'avaient clairement pas été les plus soudés du monde, au contraire. La baraque ressemblait bien trop à une cours de récré, chacun jouant à qui parviendrait à repousser l'autre dans ses retranchements le plus vite. Et cette habitude était revenue aussi rapidement qu'elle avait été mise de côté lors de l'enterrement de Neil. Pour autant, l'ancien homme d'affaires ne doutait absolument pas des siens et de leur capacité à laisser leurs différends de côté si la situation l'imposait. Sauf peut-être Will et May. Il ne les connaissait clairement pas suffisamment pour pouvoir réellement les cerner mais il leur laissait le bénéfice du doute, pour l'instant. Will était sous la responsabilité de Morgan et May sous celle d'Aodhan. Si quoi que ce soit tournait mal, les deux garants seraient assurément les premiers à se prendre la rage du trentenaire. Ils en avaient conscience, évidemment, mais mieux valait pour eux qu'ils n'aient pas misé sur les mauvais poulains.

Voir la jeune femme bouger de la sorte, comme si elle cherchait une position plus confortable dans une situation assez gênante, lui fit froncer les sourcils, replantant sur elle ses prunelles claires. Évidemment qu'il y avait quelque chose derrière son inquiétude. Oh pas que Zack doutait des soucis qu'elle se faisait pour lui, il savait pertinemment que la manière dont il se sentait comptait beaucoup pour elle, mais il savait aussi qu'elle n'hésitait pas à pointer le doigt là où ça faisait mal, et c'était précisément ce qu'il redoutait. S'il y avait bien une seule et unique personne sur cette terre à qui il ne pouvait cacher ses ressentis profonds, c'était elle. Et dès qu'elle reprit la parole, le blond comprit. Inspirant profondément pour prendre sur lui et ne pas la recaler trop rapidement, il détourna un instant le regard, fixant le mur un peu plus loin derrière elle. Bien sûr qu'elle sentait qu'il y avait quelque chose, qu'elle avait remarqué ses cernes à nouveau plus présente, son irritabilité à nouveau accentuée. Évidemment. Mais il n'empêchait que d'un, il n'avait aucune envie de discuter de ce qui le tourmentait, et de deux, il n'était absolument pas prêt à le faire. Plus l'ex-barmaid parlait et plus l'agacement et la nervosité montaient en lui. Ne retenant finalement pas un soupir, il avait reporté son attention sur elle, son regard témoignant bien de son blocage quant au fait de parler de la sorte. Même avec elle, il lui avait toujours été compliqué de discuter de ce qu'il ressentait.

Elle n'avait pas envie de le blesser à nouveau, pas envie qu'ils se déchirent. Lui non plus. Surtout pas maintenant, pas alors qu'elle était tout ce qu'il lui restait, jamais. Néanmoins, alors qu'elle s'était encore rapprochée, le blond avait détourné le regard, se relevant pour commencer à faire les cents pas de la pièce avant de s'arrêter devant sa table de nuit pour prendre une cigarette et se poster devant la fenêtre qu'il venait d'ouvrir. « Je ne suis pas trop fier pour en parler, Morgan, il n'y a simplement rien à dire » avait-il commencé sur un ton sans doute un peu trop sec mais elle le connaissait suffisamment pour savoir que sa colère n'était en rien tournée vers elle, qu'il dressait simplement des barrières pour se protéger. Tirant longuement sur la première bouffée de sa barrette de nicotine, il avait soupiré une nouvelle fois en lui lançant un coup d'oeil. « Comme tu peux le voir, il ne reste que mes affaires ici, ça suffit à expliquer la situation. » Après tout, peut-être n'avait-elle pas remarqué que les affaires du journaliste n'étaient plus là, peut-être même qu'elle ne s'était pas rendue compte que lui-même n'était pas présent et qu'il ne venait plus, mais le trentenaire ne pouvait décemment pas éviter cette discussion. Parce-qu'elle insisterait, encore, et encore, et ils entreraient dans cette colère où aucune discussion n'était possible. Autant dire les choses une bonne fois pour toute, ou du moins lui laisser entendre d'où venait le problème en espérant que cela lui suffise.


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Browning 9mm - Glock 17 Gen4. - Des fléchettes pro en métal
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8477
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: The Reason   Dim 1 Juil 2018 - 22:19
Morgan le savait, il n'était pas dupe, il savait qu'elle avait quelque chose à lui dire. Mais voilà la rousse avait décidé de prendre des précautions, même si elle mettrait à un moment donné les pieds dans le plat. Mais autant partir sur de bonnes bases.
Morgan avait parlé, elle avait posé le décor, elle avait vu, intercepté cette lueur dans le regard azur du blond : Ca ne lui plaisait pas. Et il avait raison, elle le comprenait parfaitement. Mais la rouquine ne désirait que ce qu'il y avait de mieux pour lui, il était tellement tout, tout pour elle, son monde, elle avait en lui en confiance aveugle. Elle savait qu'elle pouvait compter sur lui à chaque instant. L'ancienne barmaid lui en était reconnaissante à vie.
Inspirant calmement, toujours assise sur le bord de la chaise elle s'était redressée et avait suivis du regard le mouvement de l'aîné. Elle avait touché la corde sensible, du bout du doigts. Elle le savait, elle allait devoir y aller progressivement, même si elle le sentait. Zack allait peut-être tôt ou tard s'exaspérer et s'énerver, mais tant pis. Ce serait une énième dispute, les deux fonctionnant ainsi. Se sentant presque obligés, guidés par cette entente à grands coups de gueulantes. Une sorte de fonctionnement de vieux couples qui ne vis et ne s'aime qu'au travers de scène de ménage. Après tout, le reste du groupe s'y était habitué, et les petits nouveaux devraient aussi s'y habituer. Ils s'engueulaient pour mieux se comprendre, se retrouver. C'était sûrement un fonctionnement toxique mais c'était le leur.

Ecoutant donc le blond parler sèchement elle crispa sa mâchoire et ne dis rien, rongeant son frein pour ne pas lui dire avec ironie qu'elle avait vu et qu'elle avait raison. Morgan le savait, elle n'était pas stupide, peut-être trop impulsive, mais pas bête. Le laissant sortir une clope pour l'allumer elle se renfonça sur la la chaise et passa une main dans ses cheveux, les remettant en arrière. Son regard passa sur la chambre, elle n'avait pas fait attention. Et pour la simple et bonne raison qu'elle refusait d'entrer dans la chambre de Zack quand Kyle y avait élu sa piaule. Elle le vivait si mal qu'elle se refusait de voir les affaires de ce pisseux envahir la chambre de son ami, de son meilleur ami. C'était tout bonnement impensable et pourtant dans un coin de sa tête elle savait bien que c'était la dure réalité de la vie, des sentiments. Les sentiments, putain que ça la faisait chier de ressentir tant de choses parfois, mais c'était ainsi, cela montrait qu'elle était encore et toujours humaine; même si on l'insultait de tarée, folle, psychopathe...

"Non. Je n'ai pas vu, je ne venais plus ici depuis plusieurs mois tu sais."

Un ton neutre, une utilisation simple de mots pour ne pas l'enfoncer, juste lui faire entendre qu'elle n'avait pas remarqué. Rien. Et que si Zack disait que Kyle avait repris ses affaires alors pour la trentenaire c'était une bonne nouvelle. Bonne nouvelle qu'elle cacha. Dissimulant au mieux sa réaction au fond d'elle, même si elle se doutait qu'il devait connaître son point de vue sur la situation.
Morgan de son côté, prenait son temps, elle laissait des silences s’appesantir.

"Il est parti quand d'ici ?"

Question stupide, elle en connaissait plus ou moins la réponse, mais la cadette cherchait simplement à le faire parler, lui faire cracher le morceau peu à peu.

"A cause des otages ? De la mort de Neil ? Kyle est trop sensible je trouve. Il est pourtant là, dans ce groupe depuis plus longtemps que moi. Il est trop sensible..."

La rousse s'efforçait de ne pas utiliser le mot "faible", ne pas braquer Zack tout de suite. Mener doucement et presque sereinement cette discussion. Lui montrer qu'elle ne voulait pas qu'ils se hurlent dessus et se jettent des phrases assassines au visage, ça ferait brouillon dans le décor, surtout avec l'arrivée de l'autre pouffe. Rester calme, juste calme, tout en évitant que l'inquiétude ne monte trop et se transforme en colère. Alors la rouquine restait sur sa chaise, juste pour se contenir, ne pas exploser.
Son regard brillant d'une inquiétude des plus franche et vraie s'orienta vers celui de l'aîné, et lentement elle esquissa un rictus bienveillant à son égard. Doucement elle se montrait comme elle était devant lui : sans forteresse ni armure. Juste Morgan face à Zack.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The Reason   
Revenir en haut Aller en bas  
- The Reason -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» The reason [PV CHASE]
» USA humiliates Toyota internationally for no reason
» Elisez vos meilleurs Rps
» Has Sean Penn been recruited by Jean-Claude "Baby Doc" Duvalier?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: