The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- It's always about politic -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2017
Messages : 5449
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: It's always about politic   Sam 7 Juil 2018 - 8:30
Forcément qu’elle était en train de jouer, qu’est-ce qu’elle pouvait faire de plus ? Caleb en avait conscience, mais n’avait pas l’intention de se laisser faire pour autant. Son regard se posait sur la femme qu’il avait devant lui. Il était un peu plus froid que d’ordinaire, mais rien de vraiment déroutant quand on n’avait pas eu l’occasion de côtoyer l’homme dans la sphère privée. Eileen était sans doute bien la seule qui aurait été capable de faire la différence en cet instant. Il se contenta de rester silencieux un peu plus longtemps alors qu’il était en train de réfléchir à tout ça. Il fronça un peu les sourcils pour se donner un air un peu soucieux avant de reprendre la parole.

- Il y a une subtilité que je ne saisis pas. Si je vous dis, vous auriez dû prendre en otage tel ou tel personne, vous allez faire quoi ? Les prendre en otages ? Vous allez finir avec tout un groupe en otage et personne pour travailler dans le ranch ? Ce n’est clairement pas une bonne idée économiquement parlant. Vous allez changer d’otage ? Vous ne ferez pas ça, c’est certain parce que les anciens otages pourraient parler du camp aux autres et ça ne vous arrange pas.

Ils avaient eu Finan et Megan en otage, ils n’avaient visiblement pas vraiment pu en tirer des informations utiles. Sinon, ils n’auraient pas fait ces erreurs-là. Éventuellement, ça pouvait être un choix volontaire, mais il n’arrivait pas à croire que ça pouvait être vraiment le cas. Il se posa dans sa réflexion avant de reprendre tout en jouant d’un être distrait avec le contenu de son verre qu’il faisait tournoyer d’un geste expert. Il avait toujours été un fin œnologue, mais il n’avait pas eu l’occasion d’exercer ses talents depuis un moment.

- Surtout que je n’ai rien de plus à vous apporter sur nos chefs. Vous en avez tué un, vous avez pris Hope à Ashley, mais vous auriez dû prendre Elena à ma place, ça me parait certain. La connaissant, elle est déjà en train de réfléchir à comment se venger avec Eileen et Carmen.

L’homme n’avait aucun mal à imaginer ce genre de comportement de la part des trois femmes, il avait l’envie et l’espoir qu’elle retourne la situation et ils les savaient capables d’une telle chose. Il regardait à nouveau June assise en face de lui attendant de voir sa réaction concernant ce qu’il venait de lui dire. Il était certain que ça n’allait pas lui plaire. Il avait fait en sorte de ne pas parler d’Eileen comme étant sa femme, mais il savait qu’elle devait être au courant si elle le connaissait si bien qu’elle le prétendait. Après tout cette histoire avait fait parler d’elle la presse people, ce qui avait entrainé beaucoup trop d’histoire, mais bon, c’est surtout ça la politique.


So Before You Go Out Searching, Don't Decide What You'll Find

Caleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 495
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: It's always about politic   Sam 7 Juil 2018 - 19:39
Le sourire de convenance qui flottait sur ses lèvres se mua peu à peu en petit rire glacial et sans joie. Etait-il en train de la défier ? Pensait-il être en mesure de s’opposer à elle ? C’était une option qu’elle n’avait effectivement pas envisagé, que la fierté du sénateur l’emporterait sur son goût pour le pouvoir, mais c’était là une autre belle démonstration de l’inconsciente audace de ces gens. Plongés dans la fange jusqu’au cou, ils continueraient de se laisser couler jusqu’aux narines.

- Eileen… Carmen… Elena…, souffla-t-elle avec une intensité carnassière, je devrais vous remercier pour ces noms, l’air de rien, l’avocate termina son verre de blanc et le reposa, comme ça je sais qui faire exécuter au moindre… écho de débordement, elle fit mine de reconsidérer sa suggestion, à moins plutôt que je ne fasse tuer Edward… ou Nola, ou la petite Hope, et elles devront vivre avec cette responsabilité sur les épaules.

Une de plus, car si ses souvenirs étaient exacts parmi ce qu’on lui avait raconté, Carmen était aussi l’idiote qui avait déclenché tout ça. La confrontation musclée, les rôdeurs, les morts. C’était dingue les dommages que pouvait faire l’égo… la fierté mal placée était la pire des pestes pour l’espèce humaine. Si le virus qui ramenait les morts à la vie avait anéanti la civilisation, c’était l’égo qui décimerait le tout dernier des Hommes. Du moins… le tout dernier qui n’aurait pas rejoint son royaume.

- Ne vous méprenez pas monsieur le sénateur : vous n’avez aucune influence ici. Vous n’êtes ni une monnaie d’échange, ni un atout, ni une épine dans notre pied, fini de rire : la rouquine le transperçait de ses yeux émeraude, je pourrai vous tuer que ça ne changerait rien. Je pourrai aussi vous rendre et prendre vos précieuses amies dont vous venez de me parler, elle haussa élégamment les épaules, quelles informations capitales détenez-vous ? Que vous étiez détenu dans l’un des milliers de quartier résidentiel de la banlieue de Seattle ? Que nous sommes assez nombreux pour revenir chez vous et abattre jusqu’au dernier de vos survivants ?

Comme des animaux atteint de la rage. Elle n’exprimait aucune émotion alors qu’elle lançait ces paroles comme des nuées de couteaux. Effectivement, les otages ne savaient rien de l’emplacement où ils étaient retenus et ayant été déplacés dans les ténèbres d’un fourgon, ils n’avaient aucun repère visuel sur le trajet qui les avait amenés ici. Tout au mieux, ils auraient une estimation approximative de la durée du déplacement, très certainement altérée par l’appréhension, la colère, la peur ou la peine.

- Vous avez une chance de choisir votre camp sénateur… une vraie chance, appuya-t-elle en croisant les mains sur ses jambes, ma proposition n’est pas motivée par une contrainte, elle est honnête. Je serai navrée de vous savoir rester dans cette condition, celle d’esclave, pour dire les choses telles qu’elles étaient, je peux vous laisser jusqu’à mon départ pour changer votre version des faits. Qu’en dites-vous ?


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2017
Messages : 5449
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: It's always about politic   Mar 10 Juil 2018 - 17:40
Monsieur le sénateur d’habitude lorsqu’il entendait ses mots c’était toujours un brin de fierté qui se faisait ressentir en lui. Il se redressait d’un coup et sentait une certaine joie émaner de lui, mais c’était bien différent actuellement. Il avait eu mal, il aurait fallu être stupide pour ne pas sentir la méchanceté chez June. Il savait très bien que son but à elle était de le faire parler, mais il n’en ferait rien simplement parce qu’il avait trop peur de savoir ce qui pourrait arriver à sa femme. Il n’avait pas cillé alors qu’elle avait menacé de lui faire du mal, parce qu’il savait que ça ne ferait que joue en sa défaveur, mentir était un art et il n’avait pas à envier son interlocutrice. Alors qu’il était question de sa mort par contre, c’était plus un certain soulagement qu’il ressentait. Il était prêt à mourir depuis qu’il avait vu le corps de ses enfants. Il continuait d’avancer pour Eileen, mais ce n’était définitivement pas évident.

- Si vous voulez me tuer et bien faites. Je n’ai plus rien à perdre, je suis lassé de cette vie depuis longtemps déjà.

C’était un aveu qu’il assumerait, c’était une façon de faire comprendre qu’il n’avait pas peur non plus. S’il devait affronter la mort, il le ferait, s’il devait tourner la page et passer à autre chose, il le ferait. Mais alors qu’elle était en train de lui parler de faire un choix, il sentait que la conversation était en train de tourner à sa fin.

- Mon choix est déjà fait.

L’homme n’était pas loyal envers le groupe, non, il n’était loyal qu’envers une seule personne qui se trouvait justement là-bas et c’est pour cette raison qu’il ne pouvait rien dire. Il plongea son regard dans celui de June en lui disant simplement une fois de plus les faits. Il y avait bien plus de détermination et de froideur dans son regard que jamais au cours de sa vie de politicien. C’était une facette de sa personnalité qui disparaissait de plus en plus de toute façon.

- Je ne peux pas changer de camp tant que je sais ma femme au milieu des autres. Je ne leur suis pas fidèle à eux, bien au contraire, je m’en fiche de leurs misérables existences, mais je ne peux rien dire qui pourrait d’une façon ou d’une autre lui porter préjudice.

Voilà, c’était sa condition, June pouvait en faire ce qu’elle voulait à présent. Elle savait ce qu’elle avait à faire pour le faire vraiment parler. Sans vraiment laisser le temps d’une transition, il ajouta sur le ton de la conversation après avoir reposé délicatement son verre sur la table.

- Maintenant, je suppose qu’il est temps pour moi de retourner à ma condition d’otage et de vous laisser gérer ce groupe.

Il s’était levé et attendait sagement qu’elle lui dise quoi faire avant de partir. C’était une façon de lui montrer qu’il s’était accoutumé à sa vie et qu’au final même si les choses resteraient ainsi, ce ne serait pas lui qui ferait des vagues. Dans le fond, par contre, il savait que son moral finirait par se dégrader si l’occasion de revoir sa femme n’arrivait pas, mais ce n’était pas pour autant qu’il parlerait.


So Before You Go Out Searching, Don't Decide What You'll Find

Caleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 495
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: It's always about politic   Mar 10 Juil 2018 - 22:56
Sa femme. Voilà donc son point faible. Comme quoi, sous couvert de lui résister, le sénateur Campbell lui donnait toutes les clefs pour le convaincre. Seule sa compagne l’intéressait et il se fichait des autres ? Voilà une situation qui ne devrait pas être trop difficile à démêler alors. Patiemment, savourant la possibilité d’une dernière carte, June observa Caleb qui se préparait déjà dignement à se faire congédier. Il endossait sa situation avec une classe sans pareil et une fidélité sans faille à sa compagne. C’était beau. L’avocate était jusqu’à lors persuadée que les unions sincèrement amoureuses n’existaient pas dans le monde politique.

- C’est votre seule condition ? Demanda-t-elle brusquement, ses yeux verts détaillant plus intensément que jamais les réactions de son interlocuteur, votre femme, c’est la seule qui vous retient de vous livrer ?

Si ce n’était que ça, alors ce n’était pas grand-chose. Le quarantenaire avait bien plus sa place avec eux qu’avec une bande hétéroclite et désorganisée de survivants. C’était d’autant plus étonnant qu’ils ne l’aient pas désigné comme leader, afin de garantir un minimum de solidité diplomatique. A tous les coups, avec un dirigeant de cette dimension, la rencontre du mois passé n’aurait pas été un tel fiasco. Enfin… avec des « si », on pouvait refaire le monde et le plus important désormais, c’était le présent.

- Admettons que je puisse faire venir votre femme ici ? Vous travailleriez tous les deux pour nous en nous confiant toutes les informations que vous détenez, et elle insistait bien sur des confidences pleines et sans retenues, si votre coopération se révèle pertinente et entière, vous serez admis chez nous. Plus de garde rapprochée, plus de travaux forcés, une maison avec électricité et eau courante, elle décroisa les jambes pour les inverser, une lueur presque mutine dans ses prunelles froides, c’est plus que ce que ne vous offriront jamais ces gens, n’est-ce pas ? Et puis… vous ne vous souciez pas de leur sort.

C’était le moment de vérité : celui de voir si l’ancien sénateur assumait pleinement ses paroles ou s’il ne cherchait qu’à dissimuler sa rébellion derrière une prétendue indifférence. Allait-il sauter le pas et retourner sa veste ou simplement prendre de congé ? De toute façon, la proposition de June n’était pas expiré : il aurait jusqu’à son départ pour changer d’avis.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2017
Messages : 5449
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: It's always about politic   Mer 11 Juil 2018 - 17:47
Cela semblait si facile, peut-être même trop facile. Le regard de l’homme politique se voulait toujours froid, alors que son cerveau était en train de réfléchir à cette proposition qu’il ne pouvait pas refuser, mais comment pouvait-il dire oui à quelque chose qu’on ne pouvait pas lui donner. Il était évident pour lui qu’il ne pourrait rien dire tant que sa femme n’était pas là et comment pouvait-il croire sur parole une femme qui mentait comme elle respirait. Elle ne pouvait pas lui offrir une preuve tangible qu’elle ne s’en prendrait pas à lui après qu’il est tout dit surtout qu’au final, il n’avait pas vraiment d’information si capitale que ça. Il savait qu’une partie des armes avaient été enterrées, mais il ne savait même pas où elle se trouvait. Alors une fois de plus, il n’y avait pas de bonne ni de mauvaise réponse. Le silence semblait le plus indiquer et Dieu sait que ça lui faisait mal de se taire. Il fit de son mieux pour rester droit et fier, mais ce n’était pas si simple que ça. Son regard se pointa sur la rousse la détaillant une fois de plus du regard. Il ne pouvait pas, c’était bien trop compliqué.

- Une coopération entière c’est largement faisable pour ma part, mais je ne peux pas promettre celle de ma douce et qu’en est-il du terme pertinent ? Si je n’en sais pas assez, je sais qu’elle ne pourra en dire plus et je refuse de faire venir ma femme ici pour qu’elle devienne elle aussi une membre de cet esclavage.

L’homme était faible et il refusait de voir sa femme avoir le même traitement que lui. Évidemment, il pourrait sans doute encore réfléchir au pour et au contre tout ça, mais dans le fond, il avait l’impression qu’il ne pouvait pas changer d’avis. Il regarda alors June avec une idée qui l’intéressait sans doute beaucoup plus derrière la tête.

- J’avoue que c’est vraiment tentant, mais j’affirme qu’on préférait sans doute pouvoir avoir le droit de reprendre notre route plutôt que de rester ici. Ma femme et moi sommes des solitaires, nous n’avons pas eu l’occasion de repartir du groupe du ranch à la suite de quelques problèmes de santé et c’est une condition qui me délierait bien plus facilement la langue. Surtout que je n’ai pas vraiment envie de croiser en permanence une femme qui m’a dépouillé de mes biens et valut un mois de convalescence.

Caleb savait qu’il était en train de jouer lourd avec la rousse, il savait dans le fond, qu’elle n’accepterait pas. De toute façon en soi c’était dû plus du bluff qu’autre chose, il n’avait pas d’information vraiment capitale à lui donner. Son regard était fixé sur la femme alors qu’il était toujours debout devant elle prêt à partir si l’autre était donné. Pour le peu qu’il avait vu de ce groupe, il n’avait pas envie d’y rester surtout après ce qu’ils avaient à bon nombre des habitants du ranch. Ce n’était pas vraiment le genre de personne avec qui il avait envie de rester au quotidien.


So Before You Go Out Searching, Don't Decide What You'll Find

Caleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 495
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: It's always about politic   Mer 11 Juil 2018 - 19:22
Le sourire de June s’élargit. Bien. Le poisson avait mordu, restait maintenant à voir si elle parviendrait à l’amener dans sa barque. D’un acquiescement de sourcil aux premiers mots de l’ancien sénateur, elle l’avait laissé continuer. Là elle le reconnaissant : un homme avec des idées en place, des projets et du cran. Il n’était pas en position de négocier mais il essayait quand même. La caractéristique même d’un homme politique mais… l’avocate n’y voyait pas d’inconvénient. Pas entièrement du moins. Caleb n’était pas avec eux mais il n’était pas non plus contre eux. S’il y avait bien une chose que lui avait appris ses années à travailler pour la Justice, c’était qu’il n’existait aucun parcours sans bond de côté, sans marge de manœuvre, sans mou. A titre personnelle, elle désapprouvait totalement la volonté du quarantenaire de retourner errer sur les routes comme une âme en peine ; mais d’un point de vue de souveraine… elle était persuadée que rien n’était perdu. Parfois, ce qu’on semait ne germait que bien plus tard.

- Je jugerai la pertinence des informations à l’avantage qu’elles nous permettront de conserver sur la situation délicate avec le ranch.

Elle savait que c’était vague. Dans cette situation, impossible de pré-jauger une confidence. Néanmoins, la rouquine avait quelques idées en tête et puisqu’elle avait de toute façon l’intention de rendre visite aux chefs de leurs victimes très prochainement… il n’y avait aucun risque de fuite que d’en donner un avant-goût à son interlocuteur. Elégamment, elle se releva mais prit tout son temps pour marcher vers lui. Il était bien plus grand, l’obligeait à lever la tête pour ne pas rompre le fil de leurs regards. Pourtant, ce serait mentir de dire qu’elle ne se sentait pas en parfaite maîtrise de la situation. Ou presque parfaite, car un détail la chiffonnait depuis un moment.

- Je vous soupçonne très fortement d’avoir des alliés. Je ne sais pas combien, je ne sais pas où, mais suffisamment proches et fiables pour que vous tentiez d’y envoyer vos enfants, l’avocate marqua une pause pour savourer l’ascendant que renforçait cette entrée en matière, je veux des réponses à ces questions. Je veux savoir qui, je veux savoir où, je veux savoir comment ils sont équipés. Trouvez-moi ce que je veux et nous pourrons convenir de conditions raisonnables pour votre libération, à vous et votre femme, deux survivants de perdu pour tout ce qu’ils pourraient assurer derrière… ce ne serait pas cher payé, je suis certaine que même d’ici, vous pourriez avoir quelques sons de cloche valables. Je pourrais désamorcer une guerre et vous pourriez… vivre votre vie avec votre compagne.

Des détails logistique à voir, il y en aurait plein, mais ça n’aurait rien d’aussi capital que les informations sur les potentiels alliés du ranch. Priver l’autre groupe de tous leurs atouts, ce serait un excellent moyen de raffermir la poignée des membres de Fort Ward sur eux.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2017
Messages : 5449
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: It's always about politic   Mer 11 Juil 2018 - 21:00
La rousse venait de se placer devant lui, lui offrant l’avantage de taille, mais c’était bien tout. Il était évident que c’était elle qui menait la danse, même s’il était en train de renégocier ce qu’elle était en train de lui dire. Dans le fond, l’homme savait qu’il ne dirait rien sans avoir le point de vue de sa femme, mais il avait l’impression que tout c’était comme une victoire pour lui. Il avait sa liberté, peut-être qu’il aurait pu avoir plus en restant là, mais ce n’était pas ce qui l’intéressait le plus. Jusqu’à présent Eileen et lui était resté à Seattle pour le confort, mais ils pourraient toujours allait voir ailleurs dans une autre ville pour être tranquille et loin de ses gens.

- Je ne vous ferez pas l’affront de vous mentir en disant qu’ils n’existent pas, mais en en effet, je ne sais pas grand-chose d’eux, par contre, je peux affirmer que certains otages en savent plus que moi. Alors avec un peu de temps, je pourrais sans doute obtenir les informations que vous désirez.

Le temps, c’était un allier précieux dont le sénateur aurait besoin. Au pire des cas, il pourrait toujours demander à sa femme de mener l’enquête, bien qu’il n’était pas certain qu’elle accepterait, il pourrait toujours essayer de la convaincre. Il tendait alors une main en direction de June comme pour sceller ce pacte. Il n’avait rien à y perdre et elle sans doute tout à y gagner. L’avenir ferrez sans doute évoluer les choses, pour le moment, il n’avait rien dit qu’elle ne savait déjà et de l’autre côté, il ne pourrait pas être en froid avec les verts pour ça. Ce ne serait que la parole de June contre la sienne et s’il réintégrer son groupe et qu’il ne voudrait plus de lui pour ça et bien il partirait avec sa femme une fois de plus. Pour lui, en cet instant, il avait tout à y gagner et c’était bien comme ça.

- Je vous tiendrai au courant si j’apprends des choses plus intéressantes que ce que je sais déjà, renseignez-vous de votre côté pour savoir ce que vous pouvez faire pour moi.

Caleb n’avait pas peur de lui dire quoi faire, il savait très bien que ça allait être le cas. L’avenir appartenait au téméraire et une fois de plus, il se prouvait qu’il avait encore ce qu’il fallait. Il n’aimait pas appartenir à un groupe qui ne lui correspondait pas, il préférait une fois de plus se la jouer perso. Il s’en voudrait peut-être pour cette discussion en attendant, elle resterait entre lui et sa conscience et il savait très bien que ça ne l’empêcherait pas de dormir.


So Before You Go Out Searching, Don't Decide What You'll Find

Caleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's always about politic   
Revenir en haut Aller en bas  
- It's always about politic -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» L'ABC de la politique américaine /radio-canada
» Li Jia Heng ♣ Power of politic'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: