The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Dead like us -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 604
Age IRL : 28
MessageSujet: Dead like us   Ven 25 Mai 2018 - 20:07

14 avril 2015 •• Bureau de FBI, Seattle

Le claquement de ses talons annonça son arrivée à l’accueil du FBI. Immédiatement, le jeune homme derrière son bureau se redressa, comme s’il avait été pris en flagrant délit de flânerie. June ne se rappelait jamais de son prénom, simplement de son visage. Le genre de personne qui donnerait l’impression d’avoir vingt ans à tout jamais. Comme toujours, son regard ne fit que le survoler, comme la plupart de ses semblables, alors que son esprit était déjà ailleurs. Sur l’affaire à peine ouverte qui lui avait été confiée. Le corps d’une jeune femme retrouvée morte dans le Lake Union, au niveau du Northwest seaport. Ça avait fait sensation auprès des visiteurs du MOHAI, notamment ceux qui avaient aperçu la dépouille en sortant dans le parc.

Claudia Headthrow. Elle était portée disparue depuis deux mois et l’enquête stagnait depuis trois semaines. Les premiers indices avaient permis de faire peser de lourds soupçons sur un homme : Copeck Kavanah, propriétaire d’un réseau de blanchisserie, accusé d’utiliser son commerce à des fins criminelles. Un témoignage anonyme parlait d’allers et venues de filles qui n’avaient pas l’air consentantes, ni bien traitées, mais… ça n’était pas suffisant. Si l’avocat avait été envoyée sur place, c’était parce que le procureur général de Washington comptait attenter une action contre le suspect et souhaitait qu’elle établisse un dossier suffisamment béton pour que l’état ne se fasse pas écraser par la défense à la première audience.

Après les divers contrôles de sécurité, la rouquine fut aiguillée jusque dans un ascenseur. Sa pochette d’ordinateur en main, aussi noir que son tailleur cintré sur mesure, elle se tenait avec une droite, le menton haut. Elle n’accordait aucune attention aux regards qui lui étaient lancés : sa réputation la précédait, que ce soit dans le bon ou le mauvais sens. Arrivée à l'étage désiré, les portes s’ouvrirent sur le capitaine, qui l’attendait déjà. Ils n’échangèrent qu’une poignée de main impersonnelle, sans fioriture ni amitié. Ça n’avait jamais été le genre de l’avocate alors ses interlocuteurs cessaient généralement très vite d’essayer la familiarité.

- Je suis un peu en avance, dit-elle sans que ce ne soit vraiment une excuse, j’espérais que vous me feriez un résumé de toute l’affaire avant qu’on aborde le corps et les éléments que je pourrai exploiter.
- Bien sûr, venez, la guida le cinquantenaire vers un bureau d’angle aux portes vitrées.

Elle avait bien sûr eu les documents transmis par son supérieur hiérarchique mais June aimait bien remonter au plus proches de ses sources. Plusieurs fois si possibles, car la répétition mettait en exergue certains détails, ravivaient la mémoire, occultait les longueurs. Elle flairait une grosse affaire et n’avait pas l’intention de passer à côté. D’un point de vue froidement personnel : remporter un cas comme celui qui s’annonçait ajouterait une belle ligne à son CV. Tout juste quand Henry s’apprêtait à l’introduire auprès des Chambers : une aubaine.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 214
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Dead like us   Sam 26 Mai 2018 - 11:17
Courir à droite à gauche, aller chez le médecin légiste, revenir dans le labo, se faire interpeller entre temps pour répondre à des questions parfois hors sujet. C'était son rythme de croisière : mouvementée. Mais la métisse appréciait cette cadence soutenue, au moins elle était à fond dans son boulot, elle ne se laissait pas distraire pour des petites choses futiles. Même si la dernière question à laquelle elle avait répondu par la négative avait été de savoir si elle voulait sortir boire un verre le soir-même. Non, elle ne le pouvait pas. A la morgue il y avait ce corps si intéressant, si prenant. C'était passionnant de voir cette forme humaine aussi pâle que du lin et couverte par endroit des petits filament bleu, tirant vers le violet qui jonchaient son épiderme lui montrait avec certitude que la mort avait eu lieu il y a de cela un bon moment.

L'entomologue ayant été alerté par son supérieur de la découverte du corps, avait enfilé sa veste du F.B.I et pris ses affaires pour commencer sa récolte. Récolte ayant porté ses fruits. Et bien souvent ça la mettait de forte bonne humeur. C'était si plaisant de voir que son travail pouvait ainsi la satisfaire. Et aujourd'hui encore elle était ravie d'avoir pu trouver autre chose. Des larves avancées de Demestre et des chenilles du genre Aglossa, proche voisin des teignes. Et ça c'était un scoop, le corps devait avoir été exposé à l'air libre durant facilement un bon mois, mais la présence de ces insectes était surprenant, ceux là ne venaient qu'au bout de deux ou trois mois pour les plus vigoureux... Mais ils pouvaient se proliférer si le corps avait vécu dans des milieux humides. Soupirant à son bureau et réfléchissant avec ses notes elle vit passer son capitaine accompagné d'une femme élégante et aux cheveux couleur de feu. Elle était tirée à quatre épingle ce qui lui donnait une certaine prestance des plus intéressante.

C'est donc en se levant et prenant ses feuilles, les rangeant convenablement dans son dossier qu'elle sortie de son petite office de verre et alla rejoindre ce couple. Savannah d'un naturel souriant, s'arma de son plus joli sourire et interpella son supérieur. Capitaine ! Excusez-moi mais il faut que je vous parle. cela concerne l'affaire Headthrow. Elle vint se placer à leur hauteur et adressa un sourire ainsi qu'une salutation de tête à la femme qu'elle connaissait. June Phelbs. Avocate compétente qu'elle avait déjà vu plaider. Elle était impressionnante. Croisant toujours le regard de l'avocate elle finit par lui parler : "Bonjour Maître Phelbs. Vous venez pour l'affaire Headthrow aussi ?" La métisse se montrait respectueuse et courtoise, portant une certaine estime envers cette femme de loi.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 604
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Dead like us   Sam 26 Mai 2018 - 14:26
Ils n’étaient pas arrivés au bureau du capitaine qu’ils furent interpellés par une jeune femme. L’avocate savait qu’elle l’avait déjà vue mais très honnêtement, elle avait oublié son prénom aussi. Moins de la trentaine, efficace, motivée, voilà les étiquettes qu’elle lui avait collé sur le front. Visiblement, elle avait des informations au sujet du cas qui justifiait sa présence ici. Un mince demi-sourire sans joie étira les lèvres écarlates de June quand l’agent s’adressa à elle.

- Je suis ici pour faire stopper un trafic révoltant sur le sol américain, rectifia-t-elle sans l’ombre d’une compassion, la victime ne m’intéresse que si elle représente un élément à charge pour mon dossier.

Autrement dit : elle n’était pas là pour l’affaire Headthrow, ça c’était le travail du FBI. Le sien portait plutôt le nom du criminel qu’elle était censée envoyer derrière les barreaux pour plus d’année qu’il ne lui en restait à vivre. Ils passèrent tous les trois la porte vitrée du bureau du capitaine, les isolant du bourdonnement de l’étage en pleine effervescence. A peine y fut-elle invitée que la rouquine s’assit et sortit son petit Mac de sa housse. Elle l’ouvrit, tapa rapidement son mot de passe pour révéler un bureau soigneusement organisé. L’image de fond était un paysage islandais, avec ses couleurs surnaturelles et ses étendus infinis. En quelques glissements et pression sur son touch pad, elle avait ouvert un bloc-note et levait ses yeux d’émeraude vers ses deux interlocuteurs.

- J’aimerais votre version des faits, s’il vous plait.
- Et bien…, le capitaine fit signe à sa collègue de contenir un instant ce qu’elle voulait lui annoncer, Claudia Headthrow, jeune femme blanche de dix-neuf ans, a été portée disparu le 9 février à San Francisco. Elle rentrait pour voir ses parents, sauf qu’elle n’aurait jamais quitté l’aéroport. Deux témoins l’ont vue entrer dans un taxi. Impossible de retrouver le chauffeur, mais le véhicule a été récupéré partiellement désossée dans une décharge. Il avait été volé deux jours auparavant. On y a retrouvé des cheveux de la jeune femme, aucune empreinte, mais… un échantillon d’adn, le capitaine fit vaguement une grimace ; c’était une erreur bête, il lui épargnerait les détails, on a pu identifier un homme déjà arrêté pour agression sexuelle. Justin Walker, 28 ans. Il n’a jamais été jusqu’au tribunal : il avait pour une raison obscure put s’offrir un avocat hors de prix qui a convaincu la famille de la victime de laisser tomber les charges contre une grosse somme d’argent. En interrogeant sa mère, elle habite Seattle, on a appris que Justin était très proche d’un certain Bryce Baker, dont le frère travaille dans une blanchisserie de Copeck Kavanah. Il avait déjà été soupçonné pour une affaire semblable, alors on a pu avoir un mandat et… rien. Rien d’exploitable, mais une de ses réserves en arrière-boutique aurait pu être utilisée pour logé quelqu’un. Ensuite… on a retrouvé la valise de Claudia Headthrow, dans une benne à ordure à 600 m de la blanchisserie qu’on a visité.
- Et donc vous avez décidé de vous focaliser sur Kavanah, conclut June en achevant de taper sur son clavier, et donc rien de plus jusqu’à ce que le corps soit trouvé ? Cette fois, son regard se leva sur la métisse.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 214
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Dead like us   Lun 28 Mai 2018 - 23:33
Savannah avait emboîté le pas de ce duo, et avait refermé la porte derrière eux. Bien entendu elle prenait sur elle pour ne pas immédiatement lui dire ce qu'elle avait trouvé. Laissant ainsi donc l'avocate s'installer, elle restait un peu en retrait et écoutait attentivement les questions et les réponses, et le récit que faisait le capitaine concernant l'enquête. Ils avaient avancés, c'est sur, mais pas encore assez concernant le corps de cette pauvre fille.
Savannah gardait bien pour elle ses jugements sur la situation déplorable dans laquelle cette môme avait été. Mais si un jour elle avait un enfant, pour sûr elle la fliquerait comme ça n'était pas permis. Elle ferait diablement attention à sa progéniture. Elle voyait bien trop d'horreur, qui la passionnait, pour un jour assister la scène de crime de son enfant si ça se produisait. Ou bien juste elle voyait trop de chose de l'horreur humaine pour être simplement sereine si son enfant ne rentrait pas en temps et en heure au domicile. Elle serait peut-être comme son père l'avait été avec elle : protectrice. Accéder à ses moindre demandes. Elle avait été gâté, c'était sûr, mais choyé et avait vécu une vie pleine d'amour, encore aujourd'hui elle avait régulièrement contact avec son paternel. Et elle se voyait plus tard avoir un lien fort avec son enfant si elle en avait un, un jour.

Reportant alors son attention sur la fin du récit, elle hocha la tête, et s'humecta les lèvres avant d'entendre maître Phelbs demander ce que cela allait lui apporter concernant celui qui allait prendre cher au tribunal. Elle croisa alors le regard sévère et implacable de la rousse et lui adressa un léger sourire. Bien sûr que si; là il y avait du nouveau. Sûrement en rapport avec la blanchisserie ou un autre lieu réputé pour son humidité. Inspirant alors, elle avança, et ouvrit son dossier sortant alors des photos peu glorieuses du corps de la jeune fille, ainsi que ce qu'elle y avait trouvé dedans avant l'autopsie qui nettoyait tout. "Sur ces clichés pris lors de la découverte du corps on peut constater que l'état de la victime est globalement bien conservé. On peut alors prétendre à une mort datant d'une semaine, sous ces clichés. Mais." Elle marqua une pause et sortie de nouvelles photos. Mais ici, et c'ets ce que j'ai découvert aujourd'hui, il y a une présence d'insectes et de larves que l'on ne retrouve que lorsque la mort date d'environ deux mois. Mais ce processus peut être ralenti si l'on a conservé le corps dans un lieu suffisamment humide et hors contact de la terre, disons un endroit stérile, pour que l'on ne voit en premier lieu que ces mouches nécrophages." Non peut fière de ce qu'elle expliquait, elle hasarda un regard sur les deux alocuteurs avant de se pincer les lèvres, s'apprêtant ainsi à traduire plus simplement son jargon. "En gros, son corps nous ment sur la date de la mort. Je pense que Headthrow a fait un séjour dans une cave humide et stérile, avant de nous rejoindre pour qu'on découvre son corps."

Savannah observa alors ses deux supérieurs et leur sourit doucement, le regard brillant, ravie de relancer un peu la machine et se leur dire qu'il y avait certaine chance pour que le lieu du crime n'est pas été une chambre ou un appartement, mais par exemple la blanchisserie. C'était ce lieu où tout se faisait; le trafic and co. Alors pourquoi ne serait-ce pas celui du crime ?



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 604
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Dead like us   Mar 29 Mai 2018 - 1:22
Elle ne frémit même pas en se penchant sur les clichés de la jeune femme. Après globalement une dizaine d’année à se spécialiser dans les crimes fédéraux, June n’était plus à une horreur près. Ça ne l’empêchait pas de dormir, ni de vivre et encore moins de rester objective. L’analyse du cadavre était une excellente pièce pour son dossier, car elle prouvait qu’après la mort, le corps avait été conservé un moment. Pourquoi ? Etait-ce pour s’en débarrasser à un moment plus opportun ? Dans ce cas-là, le lac n’était pas une excellente idée. Au contraire, est-ce que le coupable envisageait de la larguer ailleurs, mais avait dû agir dans l’urgence ? Une visite incongrue ? Un témoin malvenu ? Ces questions là, c’était le travail du FBI, pas le sien. Par contre, l’avocate en avait de nombreuses pour reconstituer le scénario du décès.

- D’accord. Donc vous me dites que Claudia Headthrow est décédée depuis deux mois ? C’est-à-dire : sans doute seulement quelques jours après son enlèvement à San francisco ? Elle ne leur laissa pas trop le temps de répondre avant d’enchainer, quel jour avez-vous fait la perquisition à la blanchisserie ? Est-ce possible que ça ait été assez de temps après le décès de la jeune femme pour que la réserve dont vous m’avez parlé ait été occupée par quelqu’un d’autre ?

Pour son affaire, ce serait une bonne nouvelle. Deux victimes ouvraient la voie à une attaque à l’encontre d’un mode opératoire. S’il était question de faire tomber un réseau, alors c’était le bon angle : une seule mort, sans autre preuve, risquerait de voir son cas réduit à un homicide isolé. Ce n’était pas le but. Ce serait même insuffisant. Néanmoins, ce n’était malheureusement pas son rôle d’élucider ces mystères : le sien consistait à poser les questions et à faire de la belle rhétorique avec les réponses devant un juge.

- Aussi… que dit l’autopsie sur la cause de la mort ? Est-ce qu’il y a des traces de luttes ? D’agression sexuelle ? Tous ces détails me sont utiles, précisa-t-elle sur un ton aseptisé.

Elle tapait toutes les idées, informations, suppositions, sur son bloc-notes numérique. Le temps de démêler viendrait plus tard. Pour l’instant, elle avait surtout besoin de matière pour monter un dossier qui ne serait pas renvoyer dans les cordes à l’audience préliminaire. Copeck Kavanah avait de bonnes ressources et d’excellents avocats. Ils ne pourraient pas aller jusqu’à s’acheter les jurés, on était pas dans une série télévisée, mais il avait les moyens de s’offrir une plaidoirie digne de ce nom.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Savannah Fersen
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/02/2018
Messages : 214
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Dead like us   Jeu 31 Mai 2018 - 22:56
Savannah avait bien perçu l'intérêt que ce qu'elle venait de découvrir intriguait à la fois son capitaine et l'avocate. Elle n'était pas peu fière de son effet, la métisse appréciait travailler ainsi, méthodiquement, et la jeune femme présentait toujours de nouvelles choses, de nouvelles preuves après avoir longuement planché dessus, et c'était exactement ce qu'elle avait fait. Elle avait passé du temps entre son labo et la morgue, avait passé du temps à observer et analyser les photos et les échantillons récupérés sur le lieu où l'on avait découvert le corps. Elle avait aussi passé du temps à regarder et analyser les photos de la blanchisserie, mais il manquait quelque chose, quelque chose à chaque fois. Certes elle n'était pas enquêtrice même si l'affaire était fortement intéressante, elle se devait de rester un minimum à sa place. Pourtant le regard de l'avocate lui donna envie de continuer à exposer sa théorie, son idée.

Ouvrant un autre dossier, celui contenant les photos du corps à la morgue, elle laissa son capitaine l'informer qu'il n'y avait pas eu de résistance, mais qu'en effet l'état peu honorable de son intimité prouvait qu'il y avait eu abus. Et là à nouveau sans signe de résistance. Savannah se pinça les lèvres alors avant de s'excuser auprès de son supérieur et prendre à nouveau la parole. "Je pense que pour qu'il n'y ai pas eu de résistance face à ses abus, il doit y avoir eu de la drogue, mais dans l'autopsie, au niveau de la toxicologie rien ne ressort. J'ai vraiment la sensation que ce corps n'a pas finit de nous parler, mais j'ai aussi l'impression que ceux qui ont fait ça connaissent certaines choses concernant des drogues ou des substances qui peuvent ne pas se voir dans l'organisme, ni en toxicologie." L'entologue se tut et observa les deux plus hauts gradés et esquissa un faible sourire, tout en gardant un regard lourd et sérieux.

Elle se pinça légèrement l'arrête du nez, et replaça une de ses tresses derrière son oreille. June était une femme intransigeante, ça se voyait et elle tentait de lui répondre au mieux, ce qu'elle abordait était intéressant et montrait bien que cette histoire l'intriguait aussi dans sa globalité. Puis le capitaine en revint à la blanchisserie, donnant le jour et la date de la perquisition, cela avait été fait deux semaines après la découverte du corps, et tout leur avait semblait pratiquement conforme, sans rien d'anormal. Mais les techniciens avaient trouvé de petits détails pouvant en effet accabler Kavanah. Suivant l'échange elle regardait les clichés et les rapports avec intérêt avant que quelque chose n'attire son regard, sur le lieu de la découverte du corps.  "Excusez-moi, mais avez vous remarqué que le corps corps de Headthrow est vêtu mais pas comme on nous l'avait décrit lors de sa disparition. Pensez-vous qu'il peut l'avoir obligé à se changer, ou bien l'a t'il fait seul ? Je trouvais étonnant de ne pas avoir autant d'insectes que je le voudrais sur ses vêtements. Mais en fait, la description des fringues correspond au niveau des couleurs, pas des matières..." Ayant froncé les sourcils elle se pencha un peu plus sur les clichés et tira vers elle l'annonce de disparation avant de tendre à l'avocate les deux feuilles afin qu'elle puisse en juger par elle-même. "Pensez vous que Kavanah est prévu que nous remarquions ce détails ? Peut-être a t'il d'autres filles enfermées quelque part, qu'il fera remonter à la surface, comme pour se créer un puzzle. Mais pourquoi ? Quel est son but ? Je ne saisis pas." Hélas l'employée du F.B.I n'était pas profiler et pourtant là, elle se disait bien que ça leur aurait bien servit.



- Play with the Death-
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 604
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Dead like us   Ven 1 Juin 2018 - 13:34
La mine glaciale, indéchiffrable, June pianotait. Abus sexuels mais pas de trace de lutte. Perquisition quinze jours après la disparition. Vêtements différents. Drogue non visible dans le sang. Rien n’était vraiment étonnant, malheureusement, c’était le genre de cas qui était légion dans leur beau pays. En dehors de quelques détails, rien n’avait permis d’incriminer Copeck Kavanah et sa blanchisserie. Les yeux verts de la rouquine se relevèrent vers l’agente lorsque celle-ci se lança dans une salve de questions à voix haute. Les posait-elle à son supérieur ? A la presque quarantenaire ? Cette dernière cessa sa prise de note pour jeter un œil au capitaine, puis dévisager sa collègue avec un air froid et hautain.

- Je suis avocate fédérale, pas enquêtrice. Toutes ces zones d’ombres, c’est à vous de les éclaircir.

Par « vous », elle englobait bien entendu tout le service du FBI ; elle n’attendait pas que cette jeune femme sans doute fraîchement sortie de l’école soit capable de résoudre le problème seule. Toutefois, curiosité professionnelle oblige, et puisque ça restait une pièce à conviction, June avait attrapé les clichés tendus par la métisse pour les détailler. Elle les observait un instant, s’enfermant brièvement dans ses pensées, occultant les mots du cinquantenaire qui tentait de la rassurer sur l’efficacité de ses agents de terrain. Ayant malgré tout l’habitude de ce genre de scénario, la rousse ne put pas ne pas faire émettre une hypothèse :

- Savez-vous ce qu’est la traite des blanches, Mademoiselle… ?
- Fersen, compléta son supérieur.
- Il est question d’enlever des jeunes femmes dans leur pays d’origine puis de les vendre à un proxénète ou une maison close illégale dans un autre état, répondit-elle sans laisser le temps à la concerner de répondre, généralement, ce sont des immigrées des pays de l’est européens introduites aux Etats-Unis mais parfois, l’entreprise est inversée : de jeunes américaines commercées hors de nos frontières.

Une pratique absolument répugnante. Autant d’un point de vue humain que juridique. Quand on interrogeait les professionnels des autorités, on nommait souvent le trafic d’organes comme top des organisations les plus immorales. Pour June, la façon dont étaient traitées ses consœurs dans ce genre de cas sinistres méritait la palme de la pire horreur de l’humanité. Elle n’avait ni besoin de compatir, ni d’être une féministe militante pour le ressentir. Quand il était question de faire tomber ce genre de criminel, elle ne lésinerait pas sur la férocité.

- C’est ce pour quoi est soupçonné Copeck Kavanah. Avant de nous écarter de la piste initiale, concentrons-nous là-dessus car pour l’instant, c’est pour cela que le procureur général veut le faire tomber, elle regarda Miss Fersen, puis son capitaine, et poursuivit, souvent, les filles enlevées sont droguées de sortes qu’elles deviennent dépendantes. La dépendance les rend plus dociles, expliqua-t-elle avec détachement, contre leur dose, elles sont plus enclines à faire ce qu’on attend d’elle. La toxicologie ne révèle pas de stupéfiant, mais aurait-elle pu malgré tout pu mourir d’une overdose ? La cause de la mort n’avait pas encore été abordée, aurait-elle pu être vendue avant son décès, mais son acheteur n’aurait pas eu le temps de la faire quitter le pays ?

Ça écartait la version des faits où le cadavre de Claudia Headthrow avait été enfermé plusieurs semaines dans la blanchisserie, mais ça justifierait l’approximation du mode opératoire. Si ce n’était pas Kavanah le coupable mais quelqu’un d’autre… peut-être quelqu’un de moins soigneux, qui ne s’attendait pas à avoir une morte sur les bras. Lui aussi aurait pu cacher le corps dans une cave le temps de savoir comment s’en débarrasser. Ou pour faire changer le suspect avant de relâcher la dépouille sur son territoire ? Vas savoir… ils pouvaient encore tergiverser longtemps sans preuves plus tangibles. Dans tous les cas, plus il y aurait d’acteurs dans l’équation, plus la rouquine serait satisfaite. Elle préférait favoriser un crime de réseau qu’un acte personnel ou psychotique.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Dead like us   
Revenir en haut Aller en bas  
- Dead like us -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» pretty much dead already ◭◭ PHOENIX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: