The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- They can call us whatever they want -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxanne Lachance
Island Freedom
Graphiste qui déchire
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/04/2017
Messages : 281
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Mar 10 Juil 2018 - 19:14
Lucy était sur le pont supérieur, elle accompagnait la bouclée à une énième session pêche et sa curiosité se transforma bien vite en mal être. Coller ainsi la scout alors qu'elle vidait les poissons frais juste sous son nez après une séance étripage suffit à rendre la petite nauséeuse. "T'vas gerber ?! Shit ! Fais ça par dessus le pont !" Et ça ne manqua pas, l'enfant se pencha vite au dessus de la barrière de métal pour y déverser son déjeuner. Après un rire, Roxanne se redressa pour attraper le col de la malade et s'assurer qu'elle ne passe pas par dessus bord pendant l'exercice. Soignée, elle attrapa également quelques mèches rebelles en chemin pour les rabattre en arrière. "Good ?" Lucy maintenant vidée opina doucement et se laissa glisser lentement le long du rebord pour s’asseoir afin de reprendre ses esprits. "Ça va ?" La pâleur et le mutisme de la petite inquiéta son aînée qui commençait déjà à extraire ses cannes de l'eau à toute vitesse."Je vais chercher Lee, bouge pas." Elle n'allais pas mourir, pour sûr, peut-être était-ce juste une intoxication ou la simple odeur des entrailles de poiscailles. Dans le doute, elle jugea tout de même bon d'aller chercher le premier concerné par cette affaire.

Arrivée à sa cabine, la bouclée ouvrit la porte dans un soupir et après un rapide regard la referma aussitôt. Ce qu'elle venait de voir avait une teinte surréaliste qui la laissa dans un premier temps bouche bée. Dans un second temps, la colère s'invita alors que ses poings venaient instinctivement de se serrer. À quoi jouait Kaycee ? Elle n'avait clairement pas compris le message que lui avait envoyé Roxanne deux mois plus tôt. Elle en faisait qu'à sa tête, elle mettait en péril leur promesse, elle laissait un garçon approcher de leur duo de bien trop près, elle avait osé...

Rageuse, elle retourna voir Lucy et l'amena dans sa cabine pour la coucher dans ses propres draps, prétextant que son matelas était meilleur que celui qu'elle partageait avec son frère. Une chance que la petite soit complètement KO, elle avait aussi sans mal gobé l'excuse d'un Lee indisponible et occupé à faire la grosse commission. La cadette du groupe s'endormit à vitesse grand V, laissant enfin à Roxanne tout le champ libre pour stationner tranquillement devant la porte de la cabine du fautif.

Si Lee était le premier à sortir, à coup sûr, il se mangerait un coup en pleine face. Si c'était Kaycee... bordel et si c'était Kaycee ? Elle n'eut pas le temps de trouver comment réagir, la porte s'ouvrait déjà et c'était Kaycee, rouge comme une pivoine, et à première vue relativement tranquille ."J'espère que ça t'a fait mal." C'est ce qu'on disait des premières fois, non ? C'était dans tous les cas sorti tout seul et c'était vraiment pas cool. Ses yeux soudainement brillant scrutèrent de haut en bas la blonde et sa lèvre trembla tout juste une fraction de seconde. Elle venait tout juste de réaliser que tout ceci ne la regardait pas, qu'elle n'avait définitivement pas son mot à dire là dessus, qu'elle se trompait - honteusement - sur le lien qui les unissait, ce n'était que des copines, voilà, ça devait être ça... et pourtant, qu'est-ce que ça faisait mal. "Nan, me dis pas, en fait, j'en ai rien à foutre.  C'était froid, direct et presque menaçant. "Et j'vous souhaite toute la merde du monde." Pas moyen de rester ici, là, fallait filer, s'isoler, tout casser, tout retourner, bref, fallait se tirer. Elle tourna alors des talons et fila vers le pont dans l'espoir de rejoindre rapidement les embarcations.


we mature with the damage
not with the years....


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kaycee Barnett
Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 1541
Age IRL : 17
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Mer 11 Juil 2018 - 18:51
Ce rapprochement n’avait absolument rien à voir avec de l’amour. Il n’était même pas vraiment question d’attirance. Lee était beau garçon, cela ne faisait aucun doute, mais il ne faisait pas une seconde à Kaycee l’effet que Wade lui faisait jadis. Non, il n’était question que d’expérience. Et d’opportunité. Car si la jeune fille s’était retrouvée avec le membre d’un étranger dans la bouche quelques semaines plus tôt – ruinant définitivement sa carrière potentielle de « gorge profonde » - elle ne voulait pas découvrir les plaisirs de la chair de la même manière. Et cette menace était réelle. La petite May en avait par exemple fait les frais.

Aussi la petite blonde, si elle n’était pas vraiment conquise par ce qu’elle venait d’essayer, était tout du moins satisfaite de pouvoir enfin cocher cette case dans sa liste. Sa première fois se serait ainsi faite de manière consentante, avec un garçon qu’elle appréciait vraiment et avec lequel elle partageait une certaine complicité. N’était-ce pas suffisant ? Oh si amplement ! C’était avec cette idée qu’elle quitta son « amant » juste avant de se trouver nez-à-nez avec Roxanne. Son air comme sa remarque lui fit l’effet d’une douche froide. Elle déglutit, surprise, incapable de trouver la moindre chose à rétorquer. Devait-elle s’énerver ? S’excuser ? Elle ne fit ni l’un ni l’autre, restant bêtement scotchée sur place, alors que son amie lui tournait le dos avec mépris.

Dans un monde merveilleux - un monde imaginaire - l’adolescente aurait remis ses idées au clair en une fraction de seconde. Elle aurait couru à la suite de la petite brune, recherchant l’explication d’une telle réaction et lui aurait imploré de rester avec elle. Pour toujours. Mais les filles vivaient dans un monde de merde et Kaycee resta trop longtemps interdite, à regarder ses pieds et les portes de différentes cabines du Zonade, essayant de comprendre. Quand elle rejoignit le pont supérieur, la bouclée ramait déjà vers la berge. Sa copine ne cria pas après elle. Crier était aussi proscrit dans cette vie…

- Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Demanda Rory qui avait vu la miss partir en trombe sans regarder personne.
- Rien... répondit Kaycee qui ne voulait pas s'attarder sur le sujet et toujours un peu incertaine. Le garçon haussa les épaules : d'ici une heure ou deux pour sûr, la bouclée reviendrait.

Mais ce ne fut pas le cas. La nuit tomba et Roxanne ne réapparut pas. Si elle tentait de faire bonne figure auprès des autres, lorsque chacun rejoignit sa couche pour la nuit, la petite blonde s'effondra. Elle quitta le refuge de son lit, n'y tenant plus, pour rejoindre le dehors et ouvrir ses vannes, se laissant pleurer à l'abri des regards des autres. Kaycee vivait là son pire cauchemar et c'était comme si elle en réalisait uniquement maintenant pleinement l'ampleur. Brisée par le départ d'Hannah, ce qu'elle ressentait ce soir-là était encore bien au-delà. Ça la déchirait littéralement, alors qu'elle cherchait sa respiration parmi ses sanglots.


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roxanne Lachance
Island Freedom
Graphiste qui déchire
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/04/2017
Messages : 281
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Lun 16 Juil 2018 - 16:29
Elle n'était pas retenue ? Très bien ! La bouclée y mit alors plus de cœur à l'ouvrage et c'était sans perdre la moindre petite seconde qu'elle rejoignit la barque pour ramer le plus loin possible de ce maudit bateau. Finalement, ça s'agitait un peu sur le pont, pas grand-chose, juste deux têtes qu'elle peina à identifier et dans tous les cas : elle s'en fichait. Pour l'heure, il fallait juste vite rejoindre la rive, trouver un ou deux cons à laminer à coup de crosse et s'isoler un petit moment.

Délaissant un rôdeur maintenant méconnaissable - grâce à ses bons soins - derrière elle, elle s'enferma dans une maison abandonnée non loin de sa barque qu'elle préférait garder dans son champ de vision : au cas où. Face au calme de la pièce, la solitude gagna aussitôt la petite bouclée qui se ramassa en position fœtal dans un coin. Quelques larmes perlaient déjà le long de ses joues, elle relâcha alors toute la pression pour laisser place à un long et puissant sanglot. Ses pleurs semblaient durer une éternité et par chance, aucun rôdeur ne traînait autour de la maison sans quoi ses lamentations auraient très bien pu lui jouer des tours.

Emportée par la fatigue conséquente, la jeune adolescente s'endormit contre le sol poussiéreux. Elle n'ouvrit les yeux que bien des heures plus tard, là où la nuit avait pris la place qui lui était due. À la lumière de son briquet elle gagna la sortie avec bien peu de précaution. Son instinct de survie en était presque entachée tant sa peine et sa douleur était toujours aussi profonde.

Le pas lourd, elle gagna la barque délaissée plus tôt, la pâle lumière de la pleine lune fut suffisante pour la guider jusqu'à la Zonade. En silence, elle se hissa sur le toit et se logea dans un petit coin sur le pont, peu envieuse à l'idée de rejoindre sa cabine. Kaycee ne s'y trouvait peut-être pas, et si elle était avec Lee ? La peur l'immobilisa et elle préféra faire du sur place et attendre d'être rongée par le sommeil.

Entre le vent et le bruit des vagues contre la coque, c'était clairement une chose impossible que d'espérer s'endormir. Les pleurs au loin attiraient soudainement son attention, la motivant même à en trouver la source. À petits pas, elle finit par reconnaître la blonde emprise d'une douleur certaine et l'entendre ainsi tourmentée calma ses ardeurs, s'en était même déchirant cette peine aussi audible. L'estomac retournée, elle avala difficilement et bruyamment sa salive avant de stationner à ses côtés pour poser une main contre son épaule. "Ça va ?" Mais quelle question conne... Bien sûr que ça n'allait pas ! Sa débilité passagère lui sauta à la figure et elle passa bien vite ses bras autour des épaules de sa précieuse amie pour la serrer contre elle.


we mature with the damage
not with the years....


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kaycee Barnett
Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 1541
Age IRL : 17
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Mar 31 Juil 2018 - 9:06
Kaycee n’avait pas entendu la barque de Roxanne rejoindre le bateau dans l’obscurité. Les autres non plus. Trop concentrée certainement sur son désespoir et la certitude que le départ de la brunette était irrémédiable. Aussi pleurait-elle son amie, comme si elle n’envisageait pas de la revoir. La main que Roxanne posa sur son épaule, sans prévenir lui arracha donc un sursaut. Ses yeux s’écarquillèrent quand elle reconnut la silhouette et le timbre de sa copine. Elle passa une main rapide sur son visage humide et renifla un bon coup.

- Roxanne… Sa voix était enrouée si bien qu’elle répéta une deuxième fois le prénom de la bouclée, pour réaliser sa présence ici. L’instant d’après, la jeune fille l’entourait de ses bras pour la serrer contre elle. Ce geste, cette présence, rouvrirent les vannes de la plus jeune, qui laissa de nouveau les larmes déferler sur ses joues pâles. Elle l’agrippa à son tour avec force, pour enfouir son visage tout contre elle. Quelques longues secondes s’écoulèrent ainsi, avant que Kaycee n’ajoute difficilement dans un murmure : j’ai cru… j’ai cru que tu ne reviendrais pas.

Le syndrome Hannah. Qui avait laissé dans le cœur des filles une marque indélébile. Cette peur terrible de l’abandon, qui pouvait résonner comme un comble pour celle qui avait elle-même laissé après elle au lycée ses parents… ses amis… Peut-être que dans son subconscient, la petite blonde savait qu’une partie d’elle méritait un tel châtiment, et c’était justement ce qui la secouait autant.

Quand les deux copines s’écartèrent l’une de l’autre, Kaycee dut sécher de nouveau son visage. Heureusement que la nuit masquait celui-ci, rougi et gonflé par sa crise de larmes, car elle aurait vraiment eu une sale mine. Elle se sentait honteuse. Honteuse de craquer de la sorte, sans réellement pouvoir se l’expliquer. Elle n’aurait pas réagi autrement si Roxanne était morte ! Honteuse aussi de ce rapprochement avec Lee et des conséquences qu’il avait. Ce n’était pas qu’elle regrettait, c’était que… Elle secoua la tête légèrement. Elle n’en savait rien. Ses pensées, ses sentiments, tout étaient sens dessus dessous.

- Je me sens idiote, souffla-t-elle, après avoir pris une grande inspiration pour se calmer un peu. Pour tout ça. Ça fait combien de temps que tu es là ? Une part d’elle lui en voulait tout de même d’être partie et revenue en secret. Ne réalisait-elle pas le mal qu’elle aussi lui faisait ? Mais le soulagement de l’avoir là, à côté d’elle, d’avoir reçu cette étreinte, primait néanmoins sur tout le reste.


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roxanne Lachance
Island Freedom
Graphiste qui déchire
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/04/2017
Messages : 281
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Dim 5 Aoû 2018 - 16:48
Roxanne referma sa bouche géante, Kaycee croyait vraiment qu'elle ne reviendrait pas ? C'était donc ça le châtiment qu'elle avait délaissé dans son sillage colérique ? Aussitôt, la bouclée eut l'impression de franchir les portes de l'enfer. À cette idée, il était impossible de rester sereine en surface, son esprit était bien trop chamboulé pour s'en cacher. La tension crispaient ses joues et ses tempes, elle serra les dents pour les empêcher de claquer et força sur ses paupières pour repousser les larmes naissantes. Elle luttait.  "Je... non. Jamais." C'était pourtant une évidence ? Non ? Non, bien sûr que non, elle avait bel et bien échoué quelque part et venait de reproduire l'effet Hannah.

Kaycee pouvait bien lui faire part de ses états d'âmes et lui poser des questions, la bouclée ne l'entendait plus, elle n'était plus là. Elle fixait un point invisible et rivé sur le visage chamboulé qui lui faisait face. Comment avait-elle pu croire une chose pareille ? La question flottait autant qu'elle choquait, là où l'erreur commençait enfin à se faire évidente.

"Je..."

Elle força un rictus, jonglant entre grimace et sourire tant sa honte et sa gêne s'efforçait de reprendre le dessus. Finalement, elle garda le silence et une main assurée se perdit entre les mèches blondes. C'était le moment d'agir, de repousser tous les sous-entendu et d'y mettre une forme. Le moment d'être claire et directe. Elle l'assimila comme une séance de tir au but, le palet était juste là, au bout de sa crosse, c'était à elle seule d'agir. Ça passe ou ça casse, dans le tous cas fallait le jouer, alors jouons.

Sa main glissa contre la joue sa cadette, fauchant une larme de passage avant d'étreindre délicatement son menton entre ses doigts. "Jamais je ne t'abandonnerai. Jamais." La seconde suivante, elle fila à l'assaut de ses lèvres pour y déposer un timide baiser mais d'une infime tendresse. Sa mine aussitôt rougit, elle sentit une sueur froide dévaler le long de son dos et recula aussitôt d'un pas. Le tir était fait et le palet filait tout droit vers la cage adverse, le temps semblait soudainement arrêté. Douterait-elle encore d'elle à présent ? La repousserait-elle en conséquence ? Trop de question à la fois, aucun son ne réussit à ses lèvres.


we mature with the damage
not with the years....


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kaycee Barnett
Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 1541
Age IRL : 17
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Lun 6 Aoû 2018 - 16:17
Les paroles de Kaycee, pourtant dénuées de tout jugement, touchèrent visiblement son amie, qui resta un instant interdite, comme sans réaction. Peut-être se sentait-elle tout aussi idiote d’avoir réagi si violemment pour… si peu ! Car qu’était Lee par rapport à ce qu’elles partageaient ensemble ? Presque rien.

- Pardon, continua-t-elle, alors que Roxanne était toujours un peu ailleurs, obnubilée par autre chose, et percevait à peine ce qu’elle lui disait… Elle ne mettait pas précisément la main sur ce que sa copine avait ressenti, mais elle l’avait blessée aussi. Sans même sa démonstration de colère, elle l’avait senti. Je ne voulais pas te faire de mal et…

La petite blonde ne termina pas sa phrase, car la bouclée posa sa main sur sa joue. Dans une caresse. Il faisait sombre, mais Kaycee pouvait voir ses yeux posés sur elle et elle sentit la cadence de son cœur s’emballer. Elle savait ce que Roxanne allait faire, avant même qu’elle n’approche son visage du sien. Une part d’elle était surprise, tandis que l’autre s’attendait inconsciemment depuis longtemps à ce moment. Elle ne recula pas pour empêcher ses lèvres de venir s’écraser un court instant sur les siennes. Elle se laissa faire, passive. Pourtant elle sentit une vague de chaleur la submerger. Une seconde. Avant que l’adolescente ne s’éloigne, craignant l’accueil de ce geste. Il y eut trois pesantes secondes de silence, avant que la jeune fille ne rassure son amie.

- Je t’abandonnerai jamais non plus, souffla-t-elle dans l’obscurité de la nuit. Elle s’approcha à son tour pour faire un pas vers la brune, et attrapa sa main qu’elle pressa une seconde avant de la prendre dans ses bras. Ça voulait dire qu’elle acceptait ce baiser, même si elle ne savait pas encore vraiment comment l’appréhender.

Car au fond d’elle, Kaycee savait qu’elle n’était pas amoureuse de Roxanne. Elle avait eu un béguin terrible pour Wade, elle savait à quoi ça ressemblait. Cette attraction physique presque douloureuse. Ce qu’elle ressentait pour son amie était différent. Mais pas moins fort. Elle l’aimait même bien davantage. Plus que quiconque. C’était une vérité qui lui avait éclaté à la figue en cette journée. Elle avait peur de la perdre et besoin d’elle tout bonnement. Comme elle n’avait jamais eu besoin de personne.

***

Les jours suivants s’écoulèrent pour Kaycee dans une drôle d’atmosphère. D’un côté, Lee lui avait clairement fait comprendre qu’il était intéressé pour recoucher avec elle. Après tout, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Mais son égo en prit un coup et il ne comprit pas vraiment que l’adolescente l’envoie bouler. Ce qui apporta une tension à l’équilibre actuel des choses. Et de l’autre, les filles n’avaient pas évoqué ce baiser et ce qu’il impliquait. Creusant un fossé silencieux fait d’incertitudes entre elles. Pourtant au fil des nuits, la plus jeune laissait progressivement son esprit se faire envahir par le souvenir des lèvres de Roxanne contre les siennes. Avec cette envie d’en découvrir un peu plus. Car finalement, que savait-elle de l’amour à seize ans seulement ? Si ce n’était cette réalité qu’elle était prête à tout, à vraiment tout, pour satisfaire sa meilleure amie et la garder près d’elle pour toujours…

***

- Commence ! Cria Kaycee à sa copine, en faisant un mouvement du menton vers l’arme de gros calibre que cette dernière tenait entre ses mains. Elle portait la même en bandoulière. Vestige de leur expédition dans ce commissariat où elles avaient frôlé la mort sous les assauts désespéré d’un forcené fou à lier. Roxanne s’était remise de ses blessures mais de larges croutes recouvraient toujours ses bras lacérés par sa chute.

Autour d’elles, la pluie tombait à verse, dans un vacarme assourdissant. C’était précisément pour cette raison qu’elles avaient choisi de quitter le bateau toutes les deux, pour essayer leurs nouveaux joujoux. Le bruit des automatiques seraient noyé par le boucan de la nature ! Aussi étaient-elles sur le toit plat d’un petit immeuble, trempées jusqu’aux os malgré les sacs poubelle sensés les protéger de l’averse. La petite blonde avait le cœur battant. Elle était à la fois stressée et excitée de découvrir la puissance de ces machins-là !


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roxanne Lachance
Island Freedom
Graphiste qui déchire
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/04/2017
Messages : 281
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Ven 10 Aoû 2018 - 11:51
Le baiser était ce qu'il était et fut - sans doute - si éloquent que le sujet ne trouva aucunement sa place sur le tapis. De son côté, Roxanne ne pouvait plus encadrer Lee et les tensions du groupe ne s'amélioraient pas, elles se faisaient même de plus en plus présentes. Quand la blonde n'était pas dans le secteur, chaque occasion était bonne pour enfoncer l'adolescent et Rory ne se gênait pas pour protéger son ami ou pour les séparer quand l'animosité se faisait trop grande. Ces deux là n'étaient pas prêt de s'entendre.

L'expédition au commissariat passée, il fallut du temps à la bouclée pour se remettre de ses contusions et blessures qui peinaient à cicatriser. Elle passa alors le plus clair de son temps à la pèche et ne quitta que rarement la Zonade. Elle méditait sans cesse sur ce baiser toujours sans retour et qui commençait à l'obséder de plus en plus en gagnant peu à peu en frustration.

Ce jour là, la pluie se faisait si violente que stationner devant une canne ne l'emballait qu'à moitié sans compter que leur réserve de poisson commençait à se faire conséquente. Elle saisit alors l'occasion de sortir en tête à tête avec sa précieuse Kaycee afin de tester leurs nouvelles armes qui prenaient la poussière. L’occasion de souffler un peu et de s'éloigner de la bande, c'était un coup double !

Bien emballées de sacs poubelle, elle s'éloignèrent du rivage pour se rendre dans un bâtiment précédemment vidé par le groupe. Grimper jusqu'au toit plat n'avait rien d'une épreuve, son dos ne lui faisait plus mal, de même pour son épaule, elle n'avait maintenant plus que des croûtes sur les bras.

Okay ! L'honneur lui revenait de tirer les premières rafales de ce fameux fusil d'assaut. Elle prit alors l'arme à deux mains et leva son canon face à elle. Après une grande inspiration, elle appuya sur la détente et fut aussitôt déstabilisée par la puissance de l'arme ! À peine quelques balles de tirées qu'elle chuta en arrière pour s'écraser sur le dos contre le sol humide. Une erreur de débutante, elle avait clairement sous-estimé le recul de l'arme qui n'était aucunement comparable à celui d'un pistolet ! Waouh ! L'odeur de la poudre humide titilla ses narines et elle dut se saisir la main tendue par Kaycee pour se redresser tant elle était sonée par sa petite chute. GrrrreumUnf.. ! Ça va. Fais bien attention à tes appuis, ce truc est sacrément puissant ! M'faut carrément visser ses pieds au sol ! Au sens propre du terme, le maniement de cette super arme n'était pas à la portée de tout le monde, elle comprit vite que Lucy ne pourrait clairement pas s'en servir, de même pour May et sa faible constitution.


we mature with the damage
not with the years....


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   
Revenir en haut Aller en bas  
- They can call us whatever they want -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Call of Chtulhu LCG
» Quel est votre Call Of Duty préféré?
» Call me doc (Kaitlyn)
» Smallville [Fantastique]
» La base oubliée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: