The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- They can call us whatever they want -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaycee Barnett
Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 1506
Age IRL : 16
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Ven 10 Aoû 2018 - 15:03
Kaycee se crispa légèrement quand sa copine se mit en position. Sa bouche s’arrondit dans un grand ‘O’ quand cette dernière se retrouva propulsée en arrière par la puissance de l’engin. Une seconde, avant qu’elle ne parte dans un rire. Rien de moqueur vis-à-vis de la bouclée qui s’était retrouvée les quatre fers en l’air sur le sol mouillé, mais par l’excitation. Elle réalisait finalement peut-être seulement maintenant le pouvoir que représentaient ces armes-là !

- C’est dingue ! S’entendit-elle s’exclamer, en tendant sa main vers Roxanne pour l’aider à se relever. Elle décolla une mèche de cheveux de sa joue pour l’envoyer en arrière. Tu réessaies dans la foulée ? Autant elle avait un bagou d’enfer et donnait souvent l’impression de ne pas craindre grand-chose, autant elle laissait généralement à son amie le soin d’expérimenter certaines choses avant elle. D’une certaine façon, la brune était effectivement plus « dure », plus casse-cou encore qu’elle. Et naturellement, l’adolescente l’estimait aussi plus capable sur bien des points. Aussi le but n’était nullement ici de se protéger en laissant Roxanne se planter, mais bien de pouvoir suivre son modèle. C’était ainsi que les deux filles s’accordaient. À la fois semblables et complémentaires.

La deuxième tentative de la brunette fut meilleure et après trois ou quatre slaves, elle avait compris la position à adopter et elle conseilla sa copine pour ses premiers essais à elle. Quand elle posa ses mains sur ses bras, simplement pour consolider sa position, Kaycee la revit une fraction de seconde s’approcher d’elle dans le noir pour l’embrasser. Elle s’humecta les lèvres et acquiesça à ses recommandations. Son regard se fixa sur le lointain et elle tira pour la première fois. Elle sentit le recul de l’arme la pousser en arrière, mais elle se contenta de reculer d'un pas, soutenue par sa copine.

- Hahaha, lâcha-t-elle, à la fois surprise et complètement galvanisée. Elle mit une slave de plus à comprendre et Roxanne put ainsi la lâcher. Les filles jouèrent un instant de cette manière, essayant de trucs, en s’amusant, sans gâcher pour autant toutes les munitions qu’elles avaient. Oh bordel, c’est juste mortel ! Gueula finalement la gamine, en se retournant vers la seconde jeune fille. Elle enleva le gros calibre de son corps pour le poser par terre et posa ses deux mains sur les épaules de cette dernière pour la secouer. Rox’, tu te rends compte !! Tu te rends compte ? On va être les reines de l’apocalypse avec ça ! Elle lui offrit un sourire hilare.

Elle voyait déjà la tête des inconnus qui les verraient débarquer avec ces AR-15 en bandoulière. Bon ok, ils les croiraient certainement incapables de s’en servir, mais est-ce que ça ne les forcerait dans tous les cas pas à les respecter d’une nouvelle manière ? Kaycee se sentait en tout cas pousser des ailes. Aussi triste que cela pouvait sonner, ces armes et leur puissance lui donnaient des ailes. Elle en oubliait complètement l’ambiance tendue et merdique qui pouvait régner dans leur foyer. Peut-être qu’une partie d’elle s’en foutait simplement. Tant qu’elle se sentait vivre comme aujourd’hui avec Roxanne avec elle. Elle planta ses yeux bleus dans les siens et voulut lui crier qu’elle l’aimait. Là tout de suite. Juste parce que c’était vrai. Mais elle ne le fit pas. Parce qu’elle voulait le lui prouver autrement. Elle décrocha ainsi ses mains de ses épaules et approcha son visage d’elle pour l’embrasser. Peut-être furtivement d’abord, avant de vraiment s’abandonner.


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roxanne Lachance
Island Freedom
Graphiste qui déchire
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/04/2017
Messages : 279
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Mer 15 Aoû 2018 - 15:36
Autant en rire car le ridicule ne tuait pas ! Enfin redressée elle leva ses deux mains devant elle pour les observer alors que l'arme en bandoulière reposait contre son épaule. Ses doigts étaient encore tremblants, perdu entre excitation et surprise, là où elle sentait encore le fusil vibrer entre ses doigts. Elle se ressaisit rapidement et porta à nouveau ses menottes sur le fusil d'assaut. Elle acquiesça pour sa copine qui lui proposa d'essayer à nouveau. C'était une belle opportunité pour maîtriser un minimum cet engin avant que sa cadette s'y colle, le genre de tâche pour laquelle elle aimait se dévouer. Ouais ! Casse-cou comme elle était, elle n'avait aucune crainte pour recommencer.

Les pieds bien fixés au sol, elle misa tout sur sa jambe droite qu'elle recula un peu en arrière, ce serait sa balance pour éviter une nouvelle chute. Pour garder un certain équilibre pendant le tir, elle fléchit légèrement et instinctivement sa jambe gauche. Prête, elle pressa la détente et ajusta sa position en conséquence jusqu'à réussir à tirer sans tituber ses dernières salves. Ok ! J'ai pigé ! J'te montre ! Ravie, elle déposa son arme au sol et tourna les talons vers la blonde pour se coller derrière elle et l'aider à positionner son arme correctement entre ses mains. Elle leva l'extrémité de la crosse de l'arme pour la poser correctement contre son épaule droite et attrapa sa main libre pour la placer sur la poignée avant. Pour illustrer ses futurs propos, elle posa déposa main contre la sienne et y serra doucement ses doigts. Ta main, là, serre bien, ça va vibrer fort. Roxanne s'était faite moins tactile depuis le baiser échangé et cette proximité lui sembla soudainement bien étrange. Même trempée jusqu'aux os, ce contact n'avait rien de désagréable et d'une certaine façon, il en était même revigorant. Voilà, comme ça ! Contracte bien tes bras pendant la salve. Forcée de s'écarter un peu, la bouclée tapota le creux du genou gauche de son amie pour l'inviter à le plier légèrement. Elle recula enfin d'un petit pas tout en restant dans son dos, fin prête à la récupérer.

La blonde tira ses premières balles et le recul l'amena en arrière, la bouclée la rattrapa bien rapidement et l'aida à maintenir sa position pour le round suivant, et ce jusqu'à ce qu'elle puisse se débrouiller seule. C'est ça ! Et personne ne pourra plus jamais se mettre en travers de notre route ! La fièvre du moment ça, bonjour les reines de l'apocalypse avec leur attirail sac poubelle. Enjouée par l'expérience, son amie en était presque méconnaissable tant son engouement et son hilarité étaient puissants. De quoi ravir le cœur de son aînée dont les lèvres se fendirent dans un énorme franc sourire. Elle tuerait pour vivre plus souvent ce genre de scène où la gaieté se faisait si grande qu'elle illuminait l'âme de sa cadette.

Les épaules attrapées, leurs regards se croisèrent et la bouclée masqua aussitôt l'intimidation passagère qui secoua son échine en détournant lentement ses yeux. Allait-elle vraiment l'embrasser ? Sa réponse tant attendue prenait forme alors que le visage de la blonde s'approchait du sien pour y déposer un baiser doux sur ses lèvres à fleurs de peau. Délicat et fugitif à la fois, il éveilla une nécessite fiévreuse que toute marche arrière s'en faisait maintenant impossible. Reçu au même titre qu'un aveu, le baiser rendu se fit alors plus gourmand et langoureux. Sa respiration soudainement accélérée, l'adolescente glissa avec légèreté ses doigts confus de son cou à sa nuque pour venir doucement s'approprier les racines dorées. Un retour compulsif qu'elle ne pouvait dominer, elle ne pouvait pas faire autrement, il était vital.

Vint le fameux moment où elle relâcha son étreinte pour reculer d'un tout petit pas et lever ses yeux humides de bonheur vers elle. Émue, le souffle court et le visage empourpré, elle mordit sa lèvre et posa sa main contre son cœur battant et amoureux. Je.... L'émotion était là et elle ne savait clairement plus quoi dire, ce baiser n'avait rien à voir avec leurs précédents coups d'essai. Tu... Non, vraiment, aucune phrase ne trouvait son sens. Aussi, elle ne s'acharna pas et entoura les épaules de sa cadette autour de ses bras pour la ramener contre elle dans une solide et chaleureuse étreinte. Son museau se nicha à son cou d'où elle put enfin retrouver une respiration convenable et enfin réussir à murmurer un timide : Merci...


we mature with the damage
not with the years....


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kaycee Barnett
Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 1506
Age IRL : 16
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Lun 20 Aoû 2018 - 15:09
L’adolescente se recula le cœur tambourinant. Si elle devait être tout à fait honnête, elle avait embrassé Roxanne surtout pour lui faire plaisir. Parce qu’au cours de ces derniers jours, elle s’était convaincue que c’était ainsi qu’elle pourrait la garder auprès d’elle. Et le plus longtemps possible. Pourtant elle aurait menti en affirmant que cet échange ne lui avait procuré aucun plaisir. Ce n’était pas son premier baiser – elle avait partagé sa salive aussi avec Lee, par deux fois – mais elle restait encore novice en la matière. Alors elle était trop accaparée par ce qui se passait au niveau de ses lèvres pour réaliser qu’elle en était finalement toute chose. Elle restait toutefois consciente d’une chose : elle aima ça ! Elle offrit un sourire à son amie, quand celle-ci bafouilla, émue. Et elle exerça une pression similaire à celle de la brunette quand elle l’enroula de ses bras. Elles étaient ensemble. Définitivement !

- On va attraper la crève, déclara la petite blonde finalement, alors que la pluie s’abattait toujours sur elles. On devrait rentrer ! Elle échangea un regard complice avec sa copine et lui prit la main pour descendre de ce toit et parcourir la distance qui les séparait de leur abri.

Quand elles revinrent sur le Zonade, et alors qu’elles avaient tout juste amarré l’annexe du yacht, elles se firent accueillir par un copain des plus remontés. Visiblement leur escapade pour s’amuser avec les armes à feu du groupe n’était pas du goût de tous. L’euphorie qui avait pu s’emparer des filles une bonne heure plus tôt redescendit en trombe. Car si d’ordinaire, Kaycee restait en dehors des prises de tête et des disputes entre Lee et Roxanne, là il était clairement question d’elle. C’était comme tout partait en couille sur les relations de ce bateau.

- Hého on s’clame ! D’abord, c’était mon idée, répliqua-t-elle sèchement au frère de Lucy, histoire de commencer par dédouaner la bouclée. La sœur se tenait derrière le garçon, tout comme Rory et May qui faisaient profil plus bas. Ensuite on s’était mis d’accord, ces trucs-là, c’est les « nôtres ». Pourquoi tu fous la merde encore ?!

La conversation qui s’en suivit fut tout sauf réellement constructive. Le ton monta et ils se balancèrent tous quelques vérités blessantes à la figure. C’était annonciateur d’une fin qui ne tarderait pas ! Le reste de la journée se fit donc tendue comme un string et ce ne fut vraiment qu’à la nuit tombée que les deux amies purent discuter posément. C’était que leur espace de vie était devenu drôlement étroit, maintenant qu’ils étaient six.

- C’est ma faute s’il est devenu comme ça, non ? Murmura Kaycee à sa copine alors qu’elles s’étaient allongées toutes les deux sur leur matelas. May était étendue un peu plus loin, mais la pluie martelait toujours l’extérieur avec la même intensité et camouflait leurs chuchotements.


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roxanne Lachance
Island Freedom
Graphiste qui déchire
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/04/2017
Messages : 279
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Jeu 23 Aoû 2018 - 2:06
Elle l'avait, rien que pour elle et à un stade qu'elle n'osait même plus imaginer, pas même en rêve. La surprise était si grande et goûteuse que leur étreinte ne s'en fit que plus forte. Personne ne pourrait le séparer à cet instant, elles étaient seules mais surtout elles étaient ensembles. Les vides se comblaient, les interrogations et craintes trouvaient enfin une réponse positive, la bouclée s'en sentait presque immortelle à ce moment même. La pluie décida néanmoins de briser pour un temps leur proximité, maintenant qu'elles étaient trempées jusqu'aux os.

Ouais, rentrons ! Main dans la main, elle retournèrent à la Zonade d'où la population brisa bien vite l'alchimie si positive qui avait su réchauffer le cœur de l'adolescente. Qu'il râle donc ce con de Lee, Roxanne avait eu ce qu'elle voulait et ses paroles ne la touchaient maintenant plus vraiment : elle avait gagné. Cause toujours, j'en ai rien à foutre. Les arguments étaient pourtant là, au bout de sa langue, mais à quoi bon s'acharner avec celui-là ? Kaycee décida de s'interposer pour porter toute la responsabilité de leur escapade, certes, c'était son idée mais la scoute avait bien décidée de la suivre, elle était toute aussi complice qu'elle. De là, la discussion (qui n'en était plus vraiment une) sut s’envenimer à vitesse grand V et ce début de soirée n'avait rien de bien enviable à tout ces prédécesseurs. La nuit tombée, les filles s'en retournèrent pour s'isoler dans leur cabine. Tous les avaient en quelque sorte suivis le mouvement, la fatigue savait cogner à toutes les portes.

Couchées et bien à l'abris sous les draps, la bouclée eut une rapide pensée pour sa tignasse qui s'en était faite que plus gonflée qu'elle ne l'était auparavant, maudite pluie, maudits cheveux... et si ça plaisait à Kaycee ? Elle n'en savait strictement rien et un murmure la coupa dans ses pensées. Hein ? Je pense pas non, il a toujours été désagréable. En y réfléchissant bien, depuis que la blonde s'était rapprochée de lui, l'animosité du jeune homme s'en était faite que plus grande finalement. Tu crois que... que.. que ta parenthèse à poil avec lui à son rôle à jouer là dedans ? Qu'il était craignos ce sujet, elle tenta de faire comme si rien n'était et se posa sur le dos pour croiser ses bras derrière sa tête dans l'espoir de prendre une posture dite "cool". Ou tu penses à autre chose ? Raconte. C'était enfin le moment d'en savoir un peu plus sur la relation qu'ils entretenaient tous les deux, esquiver le sujet, ça avait jusque là été facile mais maintenant que sa cadette en parlait, ça valait la peine de creuser.


we mature with the damage
not with the years....


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kaycee Barnett
Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 1506
Age IRL : 16
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Ven 24 Aoû 2018 - 11:40
Kaycee se sentait un peu responsable de la mauvaise ambiance qui régnait sur le bateau. C’était sûrement exagéré, car Lee et Roxanne n’avaient jamais été très amis. Leur expérience en captivité ainsi que l’arrivée de Rory et May dans l’équation changeaient aussi la donne. Tout ne pouvait reposer sur les épaules de la petite blonde et ses « expériences » ! Elle pinça toutefois les lèvres, convaincue d’en être en partie responsable. Précisément par rapport au rapprochement auquel elle s’était adonné avec leur camarade que la bouclée souleva. Un sujet qu’elles n’avaient pas abordé réellement depuis la « fuite » de la brunette.

- Oui… répondit-elle dans un murmure, avant de chercher à se justifier. C’était rien de sérieux, tu sais, je voulais juste essayer. Après ce qui s’est passé dans cette cave - un autre sujet assez tabou - je sais pas, je l’ai vécu comme un choc. Je voulais pas avoir cette image-là du… sexe. Ça a toujours été clair avec lui, c’était rien de… romantique. Le choix de ce mot lui fit bizarre. Elle se demanda si le baiser qu’elle avait échangé plus tôt dans la journée avec son amie pouvait être qualifié de romantique, lui. Mais je crois qu’il aurait voulu remettre ça de temps en temps, avoua-t-elle alors, évoquant la proposition indécente qu’elle avait rejeté. Enfin il me l’a demandé…

C’était finalement un beau gâchis. Car elle appréciait sincèrement le garçon et c’était pour cette raison qu’elle l’avait choisi. Elle avait appris à le connaitre, à trouver un sens à ses aigreurs et la distance qu’il imposait avec les filles. Pour elle, c’était une façade. Ils avaient partagé trop de choses, emménagé ici ensemble, alors le lien qui les unissait n’était pas négligeable. Pourtant pas plus solide que celui qui liait auparavant les deux copines à Hannah, qui n’avait pas hésité longtemps pour les lâcher.

- J’essaierai de lui parler demain. Ça ne peut pas continuer comme ça, ça va devenir invivable, tu crois pas ? Elle n’imaginait pas qu’au même instant le garçon annonçait à sa petite sœur qu’ils allaient partir. En secret, le lendemain. Le temps de préparer quelques affaires. Lucy rouspéta mais elle restait soumise… Kaycee se cala sur le côté, pour regarder Roxanne. Un silence entre elles s’étaient instaurée, elle osa l’interrompre. Tu penses à quoi ? Souffla-t-elle ainsi.


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roxanne Lachance
Island Freedom
Graphiste qui déchire
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 17/04/2017
Messages : 279
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Lun 27 Aoû 2018 - 22:22
Humpf ! Évidemment que c'était ça, qu'est-ce ça pouvait être d'autre ? La confirmation tombée, des fines rides cachées par la nuit déformaient aussitôt le front de la bouclée, c'était plus fort qu'elle et les explications de Kaycee qui faisaient -aussi- office de justifications l'agaçaient encore d'avantage tant elle ne voulait pas les entendre. La sordide parenthèse au sujet de la cave en rajoutant une couche, on était maintenant à un autre stade et la brune n'était plus vraiment baignée dans la jalousie, c'était pire encore, cette ancienne étape commune la dégoûtait d'elle même et de l'échec cuisant de sa mission première : protéger son amie. Elle n'eut pas vraiment le temps de se ronger avec ça car Lee fut rapidement de retour dans la conversation. Alors comme ça il en avait redemandé ? Roxanne en serra les poings sous sa couverture après cette nouvelle révélation et lui vouait maintenant une haine toute particulière, celle du stade du dessus, finalement, ça pouvait bien être pire que la bonne dose mépris qu'elle lui portait déjà.

Maintenant bouillonnante de rage, Kaycee venait d'activer le mode mutisme de sa copine qui n'osa clairement plus souffler le moindre mot au risque de paraître des plus désagréable et associable par la même occasion. Elle hocha simplement la tête quand elle lui demanda son avis et serra les dents en y laissant juste filer un profond soupir las. Ses pensées l’amenèrent alors vers le jeune homme rendu encore plus détestable qu'auparavant et ce en quelques secondes ! Elle se voyait déjà s'inviter dans sa cabine pour lui planter le crâne comme elle savait si bien le faire et enfin jeter son corps par dessus bord. Il ne mettrait pas bien longtemps à dévirer et se faire en partie dévorer par les poissons gourmands, ce serait une belle page de tourner et un couillon en moins sur terre. Sa copine la coupa alors dans ses pensées, comme si elle avait pu apercevoir le reflet sombre qui se dégageait de sa voisine. Perturbée, autant par ses monstrueux songes que par Kaycee qui lui demandait à quoi elle pouvait bien penser, elle en secoua la tête et se tourna sur son flanc pour lui face. À rien. Enfin... si, je pensais à demain. Ce n'était pas un mensonge ! Il manquait simplement des petits détails. J'vais lui casser les dents si il continue d'être aussi con. Plus que les dents : le crâne, le cerveau. Écoute... Je comprends qu'après... la cave... tu... tu avais besoin de corriger le tir et je te juge pas pour ça. Et qui était-elle pour juger de toute façon ? Elle avait échappé à ce drame après tout, elle était loin de tout ça, à contre cœur, certes, elle aurait clairement préféré échanger les rôles mais on lui laissa pas cette chance. Ce que je supporte pas c'est son instance et sa nouvelle casquette de chef qui pète plus haut que son cul. Je vais pas rester stoïque bien longtemps Kaycee, si il se corrige pas, ça va déraper sévère. Elle ne mettait clairement pas les mots sur le fond de ses pensées mais au moins, elle était franche, à sa façon. Alors ouais, cause lui, et si ça passe pas, préviens moi, d'accord ? Et elle irait alors elle même régler les choses.


we mature with the damage
not with the years....


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kaycee Barnett
Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/10/2014
Messages : 1506
Age IRL : 16
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   Jeu 30 Aoû 2018 - 16:03
Roxanne resta silencieuse un instant, pourtant Kaycee ressentit sa tension. C’était dans sa respiration et le contrôle qu’elle y apportait. Alors la petite blonde reprit la parole, pour faire sauter la soupape de son amie et qu’elle se confie. Cette dernière se retourna ainsi vers elle et vida son sac. La jeune fille acquiesça dans l’obscurité de la nuit.

- Je sais, souffla-t-elle. Les deux adolescents ne s’étaient jamais très bien entendus, la jalousie qui les opposait en partie maintenant n’aidait pas, de toute évidence. On va voir, je lui expliquerai tout ça. Calmement j’espère…

Et le lendemain, cette fameuse conversation se déroula étonnement calmement justement. La blondinette était loin de se douter qu’en bon hypocrite, Lee la laissa parler en acquiesçant, se montrant particulièrement humble et conciliant, parce qu’il pensait se faire la malle quelques heures plus tard. Il ne lui en souffla mot évidemment, se contentant d’approuver ses dires et de promettre de mettre un peu d’eau dans son vin. Affirmant aussi qu’il n’avait pas de rancœurs ni de mauvais sentiments envers elle, ni même Roxanne. Quel enfoiré ! Kaycee rapporta donc confiante cette conversation hautement faux-cul et rassura la brune sur ce point.

- Laissons-lui sa chance, ok ? Alla même jusqu’à dire la plus jeune, dans un sourire. Quelques jours, pour voir s’il tenait ses promesses…

Aussi ne furent-elles pas déçues lorsque le surlendemain, elles se firent réveiller par Rory qui déboula des cabines du pont inférieur.

- Euh… les filles ?! Il était tout débraillé et avait le visage pâle. Il se mordit la lèvre. J’ai trouvé ça dans la cabine de Lee et Lucy… Il montra un petit mot. Nullement laissé par le frère évidemment, mais pas sa sœur, qui ne désirait pas partir comme une voleuse sans s’excuser. Elle y disait dans un anglais bourré de fautes qu’elle était désolée, mais qu’elle se sentait obligée de suivre sa famille. Qu’elle les remerciait pour tout et leur demandait pardon. Elle ajoutait dans un post scriptum où ils se trouveraient à la nuit tombée… Peut-être pour qu’ils les retrouvent et les forcent à rentrer. Vous les avez pas entendus partir ? On peut pas les laisser s’en aller, grommela le garçon clairement déboussolé. Faut les ramener !

Il avait tendu le message à Kaycee et Roxanne, qui s’étaient redressées. C’était surtout à elles que Lucy s’adressait. La blonde pinça les lèvres, tandis que son ventre se creusait d’un grand vide. Oh ça non, elle ne l’avait pas vu venir !


~ Kaycee,

Easy as a kiss we'll find an answer
Put all your fears back in the shade
Don't become a ghost without no colour
Cause you're the best paint life ever made
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: They can call us whatever they want   
Revenir en haut Aller en bas  
- They can call us whatever they want -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Call of Chtulhu LCG
» ~ call me maybe (baptiste)
» Quel est votre Call Of Duty préféré?
» Call me doc (Kaitlyn)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: