The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Let's have a ride ! -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tisonnier, Glock et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 285
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Sam 16 Juin 2018 - 0:08

Posant une main sur sa poche pour sentir le petit porte-clés lama au travers, le brun avait souri aux paroles d'Eleanor quant au fait qu'il avait déjà survécu à un bon nombre d'épreuves. C'était en un sens assez amusant, même si cela sous-entendait aussi le fait que la rousse avait elle aussi dû traverser toutes ces épreuves et, si elle semblait être la même personne que celle qu'avait quitté l'aide de vie plusieurs mois auparavant et seulement après une journée, il craignait qu'il lui soit arrivé de nombreuses misères pendant tout ce temps. Au moins était-elle en vie, mais ce fait ne préservait clairement pas de toutes les horreurs de ce monde. L'observant alors qu'elle se dirigeait vers ce qui devait être un petit salon d'attente, il en prit à son tour la direction, s'installant également dans un fauteuil en face de celui de l'assistante médicale. De là, il pouvait avoir une vue sur ce qu'il se passait par-delà les vitres. Il recentra cependant rapidement son attention sur la jeune femme alors qu'elle prenait la parole. Corey n'avait évidemment pas oublié à quel point la rousse était bavarde et autant dire que ça lui faisait le plus grand bien d'écouter ce qu'elle avait à raconter, de ne plus être entouré de ce silence pourtant assourdissant qui était quasi constant. Bien sûr, les choses étaient un peu différentes maintenant qu'il voyait de temps en temps Hernando et Mike, mais aucun des deux n'avait le débit d'Ely et cette capacité à le faire presque voyager.

Il s'était alors mis à sourire tout naturellement en écoutant l'histoire de la jeune femme, fronçant par moment les sourcils, riant légèrement à d'autres. Elle avait semblé vivre des aventures incroyables, bien différentes de ce qu'il avait vécu lui en restant à Seattle, peu enclin qu'il était à quitter l'endroit où il avait tous ses souvenirs. Peut-être aurait-il dû la suivre ce jour là plutôt que de la laisser partir de son côté et simplement rester derrière pour éviter de s'éloigner trop de son ancienne maison et la tombe de Grandma. Peut-être oui... Lorsqu'il fut question de feu d'artifice, les yeux du jeune homme s'arrondirent légèrement avant qu'il ne hoche vivement la tête. « T'aurais dû l'ramener ouais ! J'suis sûr qu'on aurait fait des trucs cools » avait-il rétorqué en se mettant à sourire, imaginant ce qu'avait dû être la scène quand la rousse avait trouvé ce gars. Aurait-il pour autant pu les aider dans ce projet de fusée ? Peut-être pas, mais le brun était content qu'elle s'en souvienne, même si c'était un projet totalement irréalisable et futile, ç'avait tout de même une importance dans ce monde où, normalement, plus aucun rêve n'était permis. L'expression d'un seul bien plus sérieuse d'Ely le poussa à son tour à froncer les sourcils et de se montrer attentif à ce qu'elle allait dire ensuite. Une fille qui l'avait dévalisée ? Oui. Il aurait dû rester avec elle après ce jour-là. Au moins, à deux, ils s'en seraient mieux sortis et il aurait peut-être pu lui éviter ces mauvaises rencontres. Pinçant les lèvres, il avait secoué la tête d'un air un peu résigné, écoutant cependant jusqu'au bout alors de répondre. « Heureusement qu't'as eu quelques rencontres positives dans l'lot quand même... J'me suis presque ennuyé moi, au moins si j't'avais suivi j'aurai pu t'aider à trouver de superbes plans d'évasion ! » avait-il lancé pour tenter de détendre un peu l'atmosphère tendue qu'avait instauré le récit de l'assistante médicale. « Et t'as bien fait d'remonter par ici puisque tu m'as r'trouvé ! Ou c'est moi qui t'ai trouvé... bref. » Un sourire presque soulagé étirait ses lèvres alors qu'il gardait ses prunelles sombres sur sa vis-à-vis.

Corey ne put s'empêcher de finalement rire brièvement quand il fut question de perdre la tête. « Tu m'étonnes... j'parle tout seul, j'crois qu'c'est un signe que j'ai perdu la mienne y a longtemps » avait-il lancé en réfléchissant comme souvent à vois haute avant de hocher la tête à la nouvelle question de celle qu'il considérait comme une amie. « J'suis pas partis trop loin ouais et depuis quelques temps je squatte régulièrement un golf pas loin. J'ai rencontré deux types un peu... bizarres, ils font parfois des blagues qu'ont pas de suite l'air d'être des blagues mais ils sont sympas ! On s'retrouve là-bas de temps en temps donc c'est cool, ça m'permet de pas être seul tout l'temps » avait-il expliqué en souriant à la jeune femme avant de marquer un silence et se mettre à mordiller sa lèvre inférieure un peu nerveusement. Il avait baissé les yeux sur ses mains pour finalement les replanter sur Eleanor. « T'as pas pu rejoindre le Nord alors ? Tu comptes y aller ou... ? 'Fin, c'est juste que j'me dis que si déjà on s'est r'trouvé, ce s'rait bête d'reprendre d'jà le ch'min chacun d'son côté mais... » Il avait haussé les épaules à la fin de sa phrase, lui adressant un petit sourire avant de reporter son attention sur l'extérieur. Pour sûr qu'il apprécierait qu'ils puissent rester un peu ensemble, ne serait-ce que pour se sortir de son quotidien assez linéaire mais, une nouvelle fois, il ne pouvait pas la forcer à tirer un trait sur les potentiels plans qu'elle avait. « T'es pas obligée d'répondre de suite hein, et si tu préfères mener à bien tes projets j'comprendrai » avait-il néanmoins ajouté en la regardant à nouveau, un sourire sincère étirant ses lèvres.





Spoiler:
 


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 603
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Dim 24 Juin 2018 - 18:24
Eleanor avait l’impression qu’elle connaissait Corey depuis des années alors qu’elle n’avait passé qu’une journée avec lui, une journée c’était peu et pourtant c’était tellement dans ce monde. Une seule journée avec quelqu’un qui comme elle cherchait à retrouver un peu de l’ancien monde pas simplement pour survivre mais pour vivre. « Il devait chercher ses amis alors je pouvais pas vraiment le forcer à me supporter … Et puis tout le monde ne peut pas me supporter ! » admit-elle avec un éclat de rire, songeant tout de même que si Frederik avait été là avec eux, ils auraient pu faire de vrais course-poursuites avec les voiturettes de golf. C’était réellement dommage mais après tout, le destin avait déjà remis Corey sur sa route alors pourquoi pas son camarade du réveillon.

La rouquine avait rapidement chassé le souvenir de Morgan en racontant son périple jusqu’à ce jour, ici, dans le golf. Les paroles du brun lui arrachèrent un autre sourire, un sourire de gamine positive malgré les épreuves, alors qu’elle hochait la tête. « On devrait faire un livre sur tous ces plans d’évasion, Les Plans d’évasion pour les Nuls. » Pour sûr ça aurait du succès dans ce monde, mais faire imprimer un livre risquait de s’avérer très compliqué, mais peut-être qu’avec un peu de papier et des feutres, ils y parviendraient. Ou pas. Etait-ce vraiment important ? Non, mais Eleanor se raccrochait à son imaginaire débordant pour éviter la dure réalité.

Un signe de la folie dont ils discutaient ? Sans doute. La rousse se mit à rire, parler seul était sans nul doute un signe très parlant de cette même folie, pas la folie douce des adolescents, mais la folie effrayante de ceux qui ont tout perdu et qui sont seuls. Ce fut donc finalement le tour du brun de raconter ces quelques mois durant lesquels ils ne s’étaient pas recroisés. Et apparemment Corey même s’il n’avait pas énormément bougé n’avait pas été inactif, il avait même trouvé des amis. Enfin, ce terme était sans doute un peu fort vu la description qu’il en faisait. Deux types bizarres, des blagues qui n’en avaient pas l’air. « Ils ont … l’air bizarre quand même. Mais c’est toujours mieux que d’être seul je suppose ! » Positive à son habitude, Eleanor tentait de voir le bon côté des choses, au moins le brun n’était plus seul.

A ses questions, la rousse haussa les épaules avec une grimace. « J’ai pas réussi … Je … C’était compliqué de … Je crois qu’il vaut mieux que je reste par ici, ça serait bête que je me fasse tuer en tentant de les retrouver, parce que je les retrouverai jamais si je me fais tuer et … » Sans doute avait-elle peur de vraiment rentrer, de ce qu’elle pourrait trouver. Tant qu’elle ne savait pas, elle pouvait imaginer ce qu’elle voulait. Sa ville natale préservée de tout cela, sa mère et ses grands-parents en parfaite santé, heureux, à peine inquiets pour elle.

« Je veux bien rester » répondit-elle finalement rapidement avec un petit sourire timide. A vrai dire, sans doute n’avait-elle pas osé le demander la première fois, parce qu’ils avaient chacun leur plan, leur objectif. Mais désormais, après ces mois qu’elle avait traversé, les rencontres bonnes et mauvaises, Eleanor savait qu’elle ne voulait pas rester seule. Langley était plus loin que jamais et même si elle ne désespérait pas d’y rentrer un jour, peut-être qu’elle devait prendre le temps de s’arrêter dans son voyage. Comme elle l’avait fait au début avec la famille d’Everett. « Enfin … Si ça te dérange pas et si ça dérange pas les deux autres types bizarres. » Ils avaient peut-être leurs plans à eux et même si Corey suggérait qu’elle reste, c’était sans doute qu’elle ne dérangerait pas.

Son regard chocolat se porta un instant vers l’extérieur, la forçant à froncer les sourcils en soupirant. « On dirait qu’ils ne vont pas nous laisser tranquille … » De son index elle désigna les cadavres qui marchaient dans la direction du bâtiment. Où aller désormais ? Elle n’avait vérifié que cette vaste pièce qui constituait l’accueil, ils étaient peut-être dans un piège à rats, n’attendant que la mort. Non, ils venaient de se retrouver, ce n’était pas pour finir dévorés dans un vieux country club. « On peut peut-être essayer de sortir par l’arrière ? » Joignant les gestes à la parole, Eleanor se releva, passant près de quelques présentoirs de vêtements, des tenues de golfeurs, polo, shorts, pantalons. A bien y penser, de nouveaux vêtements ne pourraient pas lui faire de mal. Comme s’il n’y avait aucune urgence, la rousse vérifia les tailles et fourra un tshirt, un short et surtout une de ces casquettes-visières de mamie dans son sac à dos.

Spoiler:
 


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tisonnier, Glock et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 285
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Dim 1 Juil 2018 - 22:26

Écoutant attentivement les paroles de la rouquine, l'aide de vie avait franchement ri à l'histoire du Plan d'évasion pour les Nuls, secouant finalement la tête. « On écrira ça quand on aura trouvé Les fusées pour les Nuls » avait-il rétorqué en souriant toujours, ravi de pouvoir discuter de manière aussi légère. Sûr que pas mal de ces plans laisseraient à désirer mais, après tout, le brun avait toujours pu s'en tirer, qu'importaient les circonstances, et apparemment Eleanor aussi, alors pourquoi pas ? Ça pourrait sans doute servir à plein de monde. Ils pourraient peut-être même demander la collaboration de Hernando et Mike, sûr qu'ils avaient sans doute eux aussi une imagination débordante lorsqu'il s'agissait de fuir en douce pour ne pas écouter les nombreux bavardages de l'Australien.

Quand il fut justement question de ces deux nouveaux amis, la jeune femme avait affiché une mine peu rassurée face à un Corey qui hochait la tête à sa réponse. « C'est vraiment mieux ouais mais ils ont pas un mauvais fond et quand on r'garde bien, j'dois avoir l'air bizarre moi aussi... Dépend des critères de chacun, j'imagine » avait-il répondu, se disant une nouvelle fois qu'il parlait trop pour pas grand chose tout en sa rassurant en sachant que ça ne posait pas de problème à son amie. Ou du moins si c'était le cas elle n'en montrait rien, mais étant aussi bavarde que lui, il n'avait sans doute pas de souci à se faire à ce sujet. Son sourire habituel s'effaça cependant lorsqu'elle lui annonça qu'elle n'avait pas réussi à rejoindre Langley. Il cru percevoir le trouble dans son ton, l'inconfort de tous ces moments difficiles qu'elle avait dû traverser depuis qu'ils s'étaient rencontrés la première fois et, tout naturellement, il eut un petit pincement au cœur, adressant à la rouquine un bref sourire à la fois désolé et compréhensif.

À la fin de ces mots cependant, le jeune homme avait à nouveau hoché la tête. « Ouais t'as raison, faut être prudente et pas vouloir précipiter les choses, faire des plans tout ça » avait-il rétorqué avant de se remettre à sourire d'un air cette fois-ci bien plus ravi. Eleanor acceptait de rester. Il ne savait pas jusqu'à quand, pour combien de temps, mais elle était d'accord de ne pas repartir tout de suite et c'était amplement suffisant pour qu'il se raccroche à cela et ne pense pas au moment où elle reprendrait sa route pour retrouver les siens. Entre temps, ils auraient l'occasion de faire pleins de trucs ! Trouver cette fameuse fusée, imaginer des plans d'évasion, améliorer la déco du golf, peut-être même jouer au golf ? Bon d'accord, pour ça il faudrait sans doute tondre d'abord et ce n'était clairement pas acceptable, ni au niveau de l'essence, ni de la discrétion, mais l'idée fit brièvement rire le brun avant qu'il ne fronce les sourcils. Elle resterait si ça ne dérangeait pas ? Pourquoi dérangerait-elle ? Il n'y avait aucune raison. « Ça m'dérange absolument pas ! Et eux non plus ça les dérangera pas ! C'est super » avait-il répondu en hochant à nouveau la tête. Bon, peut-être que ça dérangerait ses deux nouveaux amis, un peu, mais qu'importait, Corey n'allait pas laisser une amie toute seule dans ce monde alors ils devraient s'y faire, et plus ils seraient nombreux plus ils pourraient assurer la sécurité du golf. Enfin, pas trop nombreux non plus, mais quatre ça restait vraiment raisonnable. Et de toute façon, Mike et Hernando vadrouillaient régulièrement à gauche à droite donc au final, ils seraient comme des colocs par intermittence, quelque chose dans ce goût là en tous cas.

Le froncement de sourcils de la jeune femme le ramena finalement à une réalité toute autre : celle des Grabataires qui étaient bel et bien là. Ils les avaient apparemment retrouvés et le brun ne put retenir un soupir un peu contrarié, lâchant un « on peut jamais être tranquilles » qui avait de pair avec sa mine mécontente. « J'te suis » Sur ces mots, l'Australien s'était levé à son tour, rehissant son sac sur ses épaules avant d'emboîter le pas à son amie, toujours aussi grande. « Tu vas vraiment avoir la classe avec cette casquette de mamie ! » n'avait-il pu s'empêcher de dire en souriant franchement, gardant toutefois un œil par-delà les fenêtres pour être certain qu'ils avaient encore un peu de temps.

Les emplettes de la rouquine faites, ils se mirent en route vers l'arrière du bâtiment, n'ayant d'autre choix que de traverser les couloirs relativement sombres du lieu. Le jeune homme essayait de suivre les panneaux de sortie de secours sur les murs avant de sursauter en passant devant une porte. « J'crois qu'y en a dedans aussi... faut pas traîner » avait-il annoncé à sa camarade. En effet, des grattement semblaient venir de la porte juste sur leur droite. Heureusement pour eux, elle ne semblait pas être leur porte de sortie mais s'ils prenaient trop de temps, il risquait fort de ne plus y avoir de sortie du tout.




Spoiler:
 


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 603
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Mer 11 Juil 2018 - 15:11
Les Fusées pour les Nuls, les Plans d’Evasions pour les Nuls. Ils tenaient un concept, Eleanor en était persuadée et il n’y avait semble-t-il plus que Corey pour la suivre dans son délire passablement fou. La rousse souriait néanmoins, c’était stupide, c’était surréaliste, c’était inutile, mais c’était essentiel. Elle avait besoin de ces discussions surtout après ces quelques mois seules, ces rencontres aussi déroutantes qu’effrayantes. Ely était également ravie de savoir que Corey n’était pas resté seul, qu’il avait trouvé des personnes avec qui pouvoir discuter, rester humain, c’est sans doute cela qui la motiva à répondre sans réellement réfléchir.

Eleanor avait vu son objectif s’éloigner toujours plus, la solitude l’écrasait chaque jour un peu plus, et quand ce n’était pas les morts qui la terrorisaient, c’était ses semblables. Elle ne faisait plus confiance, ou plutôt elle savait qu’elle faisait trop vite confiance. Avec Corey, elle savait qu’elle pouvait avoir confiance, sans réellement s’expliquer pourquoi, ce petit quelque chose invisible, imperceptible, comme un lien noué entre deux personnalités très proches. « Bizarre, toi ? Je pense pas, non … » Elle accompagna ses mots d’un haussement d’épaules et d’un sourire, sans doute parce qu’elle était bizarre aussi. Naïve, tête en l’air, rêveuse, seule.

Retrouver Corey et saisir l’opportunité de ne plus voyager seule, c’était sa chance de la journée. Mais cette journée n’était pas que chance et rires, il y avait toujours les morts à l’extérieur, ils se rapprochaient d’ailleurs dangereusement. Presque prête à quitter cette pièce pour ne pas finir en kebab, Eleanor s’arrêta pour récupérer quelques vêtements de golfeurs, pouffant de rire à la remarque de Corey. Elle retrouva bien vite son sérieux, récupérant son pied de biche dans sa main gauche en jetant un coup d’œil vers la porte désignée par Corey. Ils étaient à l’intérieur du bâtiment.

« Là-bas … » commença-t-elle à dire en indiquant l’escalier qui permettait de rejoindre l’étage, il devait bien y avoir une voie de secours qui les mènerait à l’extérieur loin des rôdeurs. Mais la rousse n’eut pas le temps d’aller au bout de sa phrase, le bruit du verre brisé attira son regard chocolat vers les portes vitrées de l’entrée. Les morts commençaient à entrer. Sans plus tard, et parce que le rez-de-chaussée lui paraissait compromis, Eleanor prit la direction de l’escalier. Un large escalier massif, des marches recouvertes d’une moquette dont les tâches ne laissaient que peu de place l’imagination quant à ce qu’il s’était passé dans ce bâtiment. Son cœur se serra en imaginant le sort des survivants présents ici lorsque c’était arrivé.

En deux temps trois mouvements, elle foulait du pied le palier. Une pancarte en face d’elle, devant une grande baie vitrée dans l’escalier, indiquait que sur la gauche se trouvait des salles de jeux et sur la droite des bureaux. « Bureaux ? » Cela avait-il vraiment la moindre importance de toute manière ? Ils devaient juste s’en sortir, tant pis pour les tapis de jeu, les billards, les flippers, les cartes à jouer, ce serait les bureaux. L’ancienne assistante prit la direction de la droite, les rôdeurs sur leurs talons. Elle entendait leurs grognements, leurs pas trainants sur le parquet du rez-de-chaussée, leurs formes qui écrasaient et s’éraflaient sur les débris de verre. A la première porte qu’elle trouva, Eleanor tourna la poignée, sursautant dans un pas en arrière lorsqu’un cadavre se rua sur eux. Par réflexe, elle frappa d’un grand coup de son pied de biche dans le crâne ramolli. Combien étaient-ils dans ce bureau ? Derrière eux, les râles se rapprochaient.
Spoiler:
 


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tisonnier, Glock et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 285
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Dim 29 Juil 2018 - 13:43

Corey ne connaissait pas le bâtiment dans lequel ils se trouvaient, tout comme Eleanor sans doute. Ils pouvaient très bien s'en sortir sans mal, ou tomber sur un cul-de-sac et se retrouver bloqués comme deux abrutis un peu trop insouciants. Mais n'étaient-ils pas les pros de l'évasion ? Bien sûr que si ! L'aide de vie lui faisait donc confiance, la suivant dans les escaliers qui menaient à l'étage, peu envieux de rester au rez-de-chaussée avec tous les Grabataires qui ne tarderaient pas à arriver jusqu'à eux. Pas qu'ils seraient plus en sécurité là-haut mais peut-être pourraient-ils trouver un coin où se cacher le temps que la situation soit moins risquée, ou trouveraient-ils une sortie là-haut. Ils ne pourraient le savoir sans y aller et le temps leur était compté, ils ne pouvaient clairement pas se payer le luxe de s'asseoir pour établir un plan. Cela ne les empêcherait cependant pas de poser ce plan dans le futur ''Plan d’Évasions pour les Nuls'', une fois qu'ils s'en seraient tirés et seraient à l'abri.

L'escalier n'était pas vraiment accueillant, bien moins que les fauteuils dans lesquels ils étaient affalés quelques minutes plus tôt. Tout ce sang... mais ça aussi, le brun avait fini par s'y habituer. Pas que ça ne lui faisait rien, simplement qu'il avait décidé qu'il ne servait à rien de s'y attarder et s'en rendre malade, ce qui était passé était irréversible et il vivait déjà suffisamment mal le sacrifice de son meilleur ami pour ne pas se rendre malade pour chaque personne qui n'avait pas eu la chance de s'en sortir. Quoi que, le terme même de ''chance'' n'était pas vraiment adéquat au vu du monde dans lequel les Hommes évoluaient désormais mais il avait retrouvé la rouquine, c'était suffisant pour qu'il considère avoir de la chance. Mais encore faudrait-il qu'ils arrivent à sortir de là. Quelle ironie ce serait de finalement y passer alors qu'il venait de retrouver quelqu'un qu'il pouvait considérer comme une amie et ce même s'ils ne s'étaient côtoyé qu'une seule journée.

À la question de la jeune femme, l'Australien afficha une petite moue contrariée. Les bureaux ? Alors qu'il y avait non loin une salle de jeux ? Oui bon d'accord, ce n'était clairement pas le moment de se dissiper et taper une partie de flipper, d'autant plus qu'il y avait également de quoi faire dans le golf où Corey s'était établi avec Hernando et Mike, mais quand même, c'était frustrant. Il avait néanmoins hoché la tête en souriant brièvement. « J'aurai bien proposé d'le faire à pile ou face mais j'crois qu'on a pas trop l'temps » avait-il soufflé sur un ton amusé dans lequel était tout ce même perceptible une pointe de stress avant de se mettre en route vers les fameux bureaux à la suite d'Eleanor. Les râles au rez-de-chaussée n'avaient de cesse de se faire plus prononcés, signe que les Grabataires étaient bien plus nombreux que l'avait imaginé le brun. Ils avaient en effet bien fait de fuir plutôt que d'essayer de s'en sortir en partant par le même endroit que celui par lequel ils étaient entrés. Première partie du plan de fuite : validé !

Avançant derrière Eleanor, couteau en main et sans doute beaucoup trop proche d'elle, le jeune homme manqua de se prendre son dos en pleine face quand elle recula vivement après avoir ouvert la porte d'un premier bureau. Il s'était arrêté net avant de voir un corps sans vie s'étendre au sol. « Ca va ? T'as rien ? » avait-il demandé en posant une main sur son bras avant de passer devant à son tour, entrant dans ce bureau suffisamment lumineux pour qu'il puisse y voir quelque chose et ce malgré les stores partiellement baissés. Un deuxième Grabataire ne tarda pas à se pointer devant lui, agrippant son bras de sa main décharnée. Machinalement, Corey le repoussa brutalement en arrière, le voyant s'étaler sur une chaise roulante qui l'emmena à trois mètres d'eux. « Ça roule bien ces trucs, faudrait faire une course un jour » avait-il lancé sur un ton mi-amusé mi-nerveux avant de s'approcher du mort pour enfoncer la lame de son couteau dans le crâne de ce dernier.

Se relevant, il laissa traîner son regard sur ce qui les entourait. La pièce semblait calme, mais avec les râles qui leur parvenaient du reste du bâtiment, mieux valait qu'ils ne traînent pas trop. Il s'était alors approché des fenêtres, observant le golf en une moue contrariée. « Bon et maintenant... J'pense qu'on peut rayer l'idée de sauter par la fenêtre » avait-il lancé pour lui autant que pour Ely avant de froncer les sourcils et montrer un point au dehors du doigt. « A l'angle là-bas, y a un escalier qui descend. En passant d'un bureau à l'autre on pourrait p'têtre y accéder ? » Peut-être. Restait encore à espérer que tous les bureaux soient liés les uns aux autres, ce dont il doutait fortement.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 603
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Jeu 2 Aoû 2018 - 8:19
A pile ou face ? Eleanor considéra un instant l’idée malgré l’urgence avant de finalement répondre simplement la raison la plus logique à ses yeux pour ne pas le faire. « J’ai aucune pièce sur moi. » Un haussement d’épaules et une moue déçue accompagnèrent sa réponse avant de finalement prendre la direction d’un bureau. Surprise par un cadavre dévalant de la porte ouverte, la rousse n’en perdit pour autant pas le peu de compétences en survie et en combat qu’elle avait appris ces bientôt trois dernières années, neutralisant le pauvre homme ramené à la vie de la plus grotesque des façons. « Tout va bien ! » répondit la rousse avec un large sourire, associant à son sourire un pouce levé de circonstance. En réalité, elle était morte de trouille mais ça ne changeait pas des autres jours, de toutes les autres situations de cette nouvelle vie.

Elle laissa Corey passer devant dans le bureau, le temps de reprendre son souffle, elle n’avait pas besoin qu’on la protège, pas du tout, Eleanor était une femme d’action, Lara Croft n’avait qu’à bien se tenir et bla-bla-bla, tout ce qui était bon à penser pour camoufler la frousse que lui fichait cette situation alors que les râles s’accumulaient et se rapprochaient. Pendant ce temps, le brun semblait s’amuser du dernier rôdeur dans la pièce. « Vous en avez dans ton repaire ? Si on trouve une surface suffisamment plane on pourra sans doute faire une course mais sans ça, ça risque d’être compliqué, le moindre caillou dans les roulettes et on finira par un beau vol plané et ça non monsieur, je n’ai pas envie de m’étaler parterre sur plusieurs mètres. » Au moins. Et puis c’était tout à fait le moment de penser et de parler de ça.

S’approchant à son tour de la fenêtre, Eleanor observa les alentours. Sauter par la fenêtre ? Ils n’étaient pas si haut, ça pouvait se tenter mais il y avait tout de même un gros risque de se casser une jambe ou autre chose et la fuite serait bien plus compliquée après. Plissant les yeux, la rouquine chercha du regard le point qu’il désignait avant de voir l’escalier. « On a pas tellement de choix, non ? » souffla-t-elle avec une grimace. Passer de bureau en bureau, en croisant très fort les doigts et tout ce qui se croisait pour que les portes des autres bureaux soient fermées, pour qu’aucune marée de morts ne leur saute dessus.

« Okay bon je reprends un peu mon souffle et mes esprits et puis on y va … » Il fallait admettre qu’elle avait peur, et surtout ce serait vraiment idiot de mourir là, ce jour-ci alors qu’elle venait de retrouver quelqu’un qu’elle appréciait et que la perspective de ne plus rester simplement seule tous les jours que Dieu leur laissait encore se dessinait peu à peu. « Bien … quand faut y aller … » Mais avant d’ouvrir la porte qui communiquait entre ces deux bureaux au moins, la rousse ferma la porte de celui où ils étaient et alla récupérer le fauteuil de bureau qui portait le cadavre pour le trainer devant la porte. Cela leur ferait peut-être gagner un peu de temps, puis les rôdeurs ne savaient pas ouvrir les portes, non ? Si ? Mais non nounouille. Revenant à sa position initiale, une main sur la poignée, la rouquine adressa un regard à Corey. Elle ouvrait la porte, il cassait la tête, littéralement, de ce qui sortait. Alea jacta … truc.


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tisonnier, Glock et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 285
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Lun 20 Aoû 2018 - 12:14

Repensant encore à cette histoire de course de chaises à roulettes, le brun était partagé entre le sérieux forcé de la situation dans laquelle il se trouvait et les plans de course qui se formaient dans son esprit. Ils pourraient mettre le point de départ au tout début du hall d'entrée, prendre une accélération dans la petite pente qui menait au salon de repos, tourner dans les cuisines puis revenir dans la salle de réception. La moquette de la salle de jeux serait un frein mais il relèverait le défi ! Avant toute chose cependant, ils devraient tous deux parvenir à se barrer de ce golf-ci, en vie et entiers de préférence. Aussi, à la question de la rousse, il avait pincé les lèvres en secouant la tête. « Pas vraiment » avait-il simplement répondu en avisant une nouvelle fois l'escalier visible depuis la fenêtre. Ça semblait loin, insurmontable, mais c'était pour les faibles ça. Rien n'était insurmontable pour les pros de l'évasion ! Un peu plus et le jeune homme se serait cru dans un film d'action où deux voleurs devaient s'échapper d'une banque sans perdre leur butin. Sauf que là, le butin s'apparentait bien plus à leurs vies, mais c'était un détail ça. Un détail auquel il ne valait mieux pas penser pour garder les idées claires. Aussi claires que possibles parmi les bribes du plan de course toujours en formation dans son esprit.

Laissant alors le temps à son amie de reprendre ses esprits et de se préparer à ce qui les attendait, l'Australien avait jeté un regard plus en bas. Il n'y avait pas trop de Grabataires, la plupart semblaient s'être engouffrés dans le bâtiment. Super. Au moins, s'ils parvenaient effectivement à atteindre l'escalier, ils n'auraient qu'à zigzaguer entre les quelques morts qui tanguaient plus bas et le tour serait joué ! « T'es pas asthmatique hein ? » avait-il demandé comme si de rien n'était à la jeune femme, se disant d'un seul coup qu'une course effrénée allait les attendre et que si elle risquait d'avoir un arrêt cardiaque, il aimerait mieux le savoir avant, juste pour se préparer et la porter au cas où. Bien sûr la porter ! Du haut de son mètre soixante-dix, sûr qu'il y parviendrait !

Quand le feu vert fut donné par Eleanor, l'aide de vie avait hoché la tête, reprenant son couteau bien en main après s'être assuré que le tisonnier était toujours bien accroché à la sangle de son sac. Non parce-que quand même, ce serait vraiment bête qu'il le perde dans leur fuite ! Il l'avait depuis le début alors... Perdu dans ses pensées, il avait fixé les mouvements de la jeune femme d'un air un peu absent avant de revenir à lui en voyant qu'elle avait déposé sa main sur la poignée. Inspirant profondément, il s'était approché à son tour, lui adressant un bref sourire confiant. « Je suis prêt ! » Et elle avait ouvert la porte. Un Grabataire à quelques pas ne tarda pas à porter ses regard laiteux sur eux et à s'avancer. Ni une ni deux, le brun s'élança vers le mort, lui plantant la lame dans le crâne avant de laisser voguer son regard sur les alentours. Ça allait être long, et fatiguant, mais ils auraient tout le temps de se reposer une fois rentrés au Raineer gold club.

S'en était suivi une avancée plus ou moins dangereuse dans les locaux. Entre les bureaux et les passages forcés dans le couloir dû aux portes fermées, ils avait manqué à plusieurs reprises de se faire surprendre. Cependant, comme quelqu'un qui avait le vertige et à qui l'on disait de ne pas regarder en-bas, Corey avait tâché de ne pas regarder derrière eux. Non parce-que, s'il avait vu un ras de marée de morts au bout du couloir, son sang-froid se serait fait la malle en moins de deux. Finalement ils arrivèrent dans le dernier bureau et l'Australien se mit à courir vers la porte vitrée qui donnait accès à l'escalier libérateur. Fermée. « J'y crois pas... elle est fermée Lea ! Fer-mée ! » avait-il lancé sur un ton excédé en commençant à faire les cents pas dans la pièce à la recherche d'une solution, quelque chose pour briser le verre, n'importe quoi. Et il ne fallait pas traîner, déjà les morts commençaient à gratter à la porte par laquelle ils étaient entrés.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   
Revenir en haut Aller en bas  
- Let's have a ride ! -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» take a ride with my best friend. 25 oct. (19h)
» ( Dimitri ) Just ride
» Bumpy ride (+) William
» RIDE OR DIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: