The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Let's have a ride ! -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 488
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Dim 26 Aoû 2018 - 10:12
Quand elle avait débarqué dans le golf quelques heures auparavant, Eleanor n’avait pas imaginé trouver Corey et encore moins devoir se lancer dans une scène digne des meilleurs, ou des pires tout dépendait du point de vue, films d’action. La course en voiturette de golf aurait dû être un bon indicateur pour le reste de la journée cela dit, les souvenirs de sa première rencontre avec l’australien aussi maintenant qu’elle y repensait. « Forme olympique, pas d’asthme, une endurance à toute épreuve, j’aurais pu être championne de marathon ! » Il fallait bien se donner confiance avant de se lancer dans une course épique contre la mort, littéralement.

Trois, deux, un. Top départ ! Eleanor ouvrit la porte, laissant choir un rôdeur prêt à les gober mais que le brun acheva rapidement. Nouveau bureau, elle aurait bien pris le temps de le fouiller mais du temps, ils n’en avaient pas vraiment. La rousse était plutôt stressée si elle devait se montrer totalement honnête, et quand elle était stressée, son esprit divaguait vers la chose la moins utile et pourtant la plus adaptée à la situation. Ici, ce fut une chanson accompagnant des flashes d’un jeu vidéo de l’ère préhistorique. Oui, ils avaient l’air de petits Pac-Man et Miss Pac-Man prenant des tours et des détours pour éviter de se faire choper par de fichus fantômes. De bureau en bureau, avec quelques demi-tours vers le couloir où les râles se faisaient entendre de plus en plus grondants et claquants.

Arrivés dans le dernier bureau, Corey constata malheureusement que la porte vitrée était fermée. « Fermée, fermée ? demanda la rousse avant d’essayer de l’ouvrir à son tour. Bon, ce n’était pas dramatique, ils allaient trouver une solution. Après tout, les rois de l’évasion, c’était eux. Mains sur les hanches, moue pensive, Eleanor parcourut la pièce du regard avant de frapper de son poing gauche dans sa main droite face à l’illumination divine qui venait de la frapper. « L’extincteur ! » Aussitôt, l’ancienne assistante alla le décrocher du mur, non sans difficulté, le faisant tomber au sol car il était un brin lourd pour elle. Mais Eleanor était une femme forte, elle survivait seule depuis des mois, elle pouvait le faire.

La rousse prit de l’élan, renvoyant l’extincteur derrière elle avant de le lancer à la manière d’une lanceuse de poids contre la vitre. Poc. Sans doute sans la force nécessaire malgré les deux pirouettes qu’elle avait fait sur elle-même puisque la masse rouge se contenta de frapper sur la vitre pour retomber mollement au sol. « Tu devrais peut-être essayer. » demanda-t-elle en riant comme une idiote. Le danger ? Oui, oui, bien sûr, mais elle venait de réaliser un échec critique et voir l’extincteur tomber lourdement au sol après ce bruit ridicule était en train de lui arracher un fou rire. A bien y réfléchir, le fou rire trouvait peut-être sa source dans la panique qui l’habitait à l’idée que les morts se rapprochent, d’ailleurs ils se rapprochaient, les râles, les grognements, les raclements contre la porte du bureau.


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tisonnier, Glock et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 252
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Ven 7 Sep 2018 - 11:54

Une endurance à toute épreuve hein ? Cette information n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd ! Il se voyait déjà tirer des plans sur la comète de tout ce qu'ils pourraient faire. Comme des courses de chariot dans les rues de la ville. Quoi qu'il faudrait d'abord trouver une rue pas trop dangereuse et délabrée, ce serait idiot que la roue du chariot se bloque et qu'ils se retrouvent projetés sur une dizaine de mètres... A moins que tout soit prévu et qu'ils aient placé au préalable des matelas ou quelque chose pour amortir le choc au bas de la rue...

Si toutes ces pensées allaient bon train dans l'esprit de l'Australien, il revint bien rapidement à la réalité devant cette porte fenêtre fermée. C'était leur chance de se tirer d'ici sans avoir à affronter tous les Grabataires qui les suivaient et elle était fermée. Juste fermée. À la question de la rousse, Corey avait hoché la tête, affichant une mine vraiment contrariée. Eleanor trouva une solution toute faite : l'extincteur. Ouvrant la bouche, le jeune homme s'était apprêté à dire que ce n'était peut-être pas une bonne idée. Après tout, ça pouvait exploser sous la pression pas vrai ? Il n'en savait rien en fait, et c'était pour cette raison qu'il n'avait pour une fois rien dit, pouffant légèrement quand l'objet tomba au sol. Un petit rire nerveux qu'il ravala bien vite, hochant la tête en adressant un regard encourageant à son amie.

Elle y allait. Tournait sur elle-même. Une fois. Deux fois. Un peu plus et Corey se serait cru devant un vrai truc d'athlétisme ! Mais le son ridicule de l'extincteur sur la vitre coupa net ses pensées. Les yeux légèrement écarquillés, il se mit à rire à son tour en entendant l'éclat de rire de son amie. Ok, mauvaise idée donc, l'extincteur. S'il avait ri quelques longues secondes, se tenant le ventre tant la nervosité était forte, un coup puis violent à la porte derrière eux coupa net son envie de plaisanter. « Bon » avait-il commencé en ramenant son sac vers l'avant, l'ouvrant pour y glisser une main. « Va falloir aller vite, faire attention aux débris et... recule » avait-il intimé à la jeune femme en tirant de son sac le Glock qui y était rangé. Devant son expression, il avait haussé les épaules. « J'm'en sers quasi pas, que pour les cas d'urgence, et là... c'est un cas d'urgence » avait-il alors expliqué sur un ton sérieux.

Braquant l'arme vers la porte vitrée après s'être assuré que sa partenaire était bien derrière lui, il avait inspiré et ôté la sécurité. Au moment où il pressa la détente, le son assourdissant du coup de feu fut couplé à celui de la porte derrière eux qui venait de céder sous le poids des Grabataires. Sans réfléchir et arme toujours en main, le jeune homme avait agrippé la main de la grande rousse, hurlant un « on file ! » un peu paniqué. Dans son passage par la porte fenêtre, il s'entailla légèrement l'épaule, ne s'en formalisant qu'à moitié. Ils devaient partir sans plus attendre, et vite.

S'appliquant à dévaler les marches sans risquer d'en rater une et de s'auto-tirer une balle en pleine tête dans sa chute -comme dans les mauvais films qu'il avait vu-, il n'avait toujours pas lâché la main d'Eleanor. S'en suivi une course de dératés sur l'herbe trop haute du golf. Corey ne ralenti que lorsqu'ils arrivèrent au panneau de sortie du complexe, ayant manqué de trébucher à plusieurs reprises pendant sa course. S'arrêtant enfin, il reglissa l'arme dans son sac avant de déposer ses mains sur ses genoux, légèrement courbé, pour reprendre son souffle. « Les pros de l'évasion 1 – Grabataires 0 » avait-il lancé, le souffle court, en adressant un regard amusé à son amie.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 488
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Dim 16 Sep 2018 - 12:13
Misère de misère, tout avait l’air plus simple dans les films, Eleanor s’agaçait même si son propre échec lui avait arraché quelques éclats de rire. Car aussi amusant soit-il de s’imaginer défoncer une porte à coup d’extincteur, la situation n’en restait pas moins dangereuse, les râles grossissaient derrière chaque porte de ce bureau et ils allaient bientôt servir d’en-cas à toute une troupe de golfeurs affamés. Et ses tentatives dignes de JO de Seattle n’y changèrent rien, la vitre tenait bon. « Raaaaaah ça m’agace. » siffla-t-elle avant de passer le relai à Corey.

Suivant ses instructions, Eleanor recula, le voyant dégainer une arme à feu. Oh misère, ça allait faire du bruit, beaucoup de bruit. La rouquine mit ses mains sur ses oreilles, fermant les yeux comme si cela pouvait assourdir le bruit de la détonation et du verre qui éclatait sous l’impact. La scène se jouait au ralenti derrière ses paupières à demi closes, le verre qui retombait au sol, le son qui se dilatait pour disparaître totalement. Finalement la voix de Corey et ses doigts qui se refermèrent sur sa main la rappelèrent à l’urgence de leur situation. Ce n’était pas un film d’action, c’était la réalité, et ils devaient sauver leur peau.

Eleanor le suivit dans sa course pour la survie, littéralement, les escaliers descendus rapidement mais avec prudence, ils galopèrent encore de longues minutes avant de voir apparaître la sortie du complexe. Par miracle, elle ne s’était pas étalée de son presque mètre quatre-vingt mais l’ancienne assistante repasserait en matière d’assurance. Tous ses muscles lui faisaient mal, d’angoisse, de peur, de l’effort, ses poumons semblaient se vider de tout l’air qu’ils contenaient et son cœur menaçait de quitter sa poitrine.

Un sourire suivit d’un éclat de rire fila ses lèvres alors qu’elle levait sa main pour un highfive face à cette réussite des pros de l’évasion. « Tu sais qu’on aurait pu avoir notre propre émission télé, entre celle sur les constructeurs de l’extrême et celle sur les routiers de l’extrême. » Un nouvel éclat de rire avant qu’Eleanor ne reprenne son souffle, son regard se posa sur Corey et se fit d’un coup plus inquiet. Levant son index vers son épaule, la rousse reprit. « Tu es blessé ! »

Aussitôt, elle ramena son sac à dos vers l’avant, y fouinant quelques secondes avant de trouver un spray désinfectant et une boite de pansements. « Il faut désinfecter ça et couvrir la plaie sinon tu risques de choper un truc. On a qu’à trouver un endroit au calme maintenant qu’on a pris suffisamment d’avance sur les moches là-bas. » Son regard était sérieux, elle ne voulait entendre aucun refus. Il lui avait proposé de rester avec lui, Corey allait peut-être le regretter, mais la rouquine ne comptait pas le laisser mourir d’une infection quelconque. D’un geste de la main, armée de son matériel d’infirmière post-apocalyptique, Ely désigna une voiture toute proche. Un genre de pick-up sur lequel ils pourraient s’asseoir le temps de traiter cette plaie. « C’est loi chez toi ? » Cet endroit dont il avait parlé, qu’elle appellerait peut-être son chez elle bientôt d’ailleurs.


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tisonnier, Glock et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 252
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Ven 21 Sep 2018 - 11:42

Répondant au highfive de la rousse, Corey affichait un grand sourire, autant ravi qu'ils s'en soient sortis saints et saufs que de par la présence de la jeune femme. Il rit à ses mots, hochant vivement la tête. « Carrément ! » avait-il lancé pour appuyer ses dires. Et autant dire que leurs retrouvailles avaient été à la hauteur de leur duo : hautes en couleurs. Prenant quelques secondes pour reprendre son souffle, le brun fronça les sourcils aux mots d'Ely. Blessé ? Il reporta son attention sur son épaule, remarquant le filet de sang qui imprégnait son tee-shirt, ce dernier étant d'ailleurs déchiré à cet endroit. « Oh mon tee-shirt... » avait soufflé l'aide de vie d'un air un peu contrarié, soulevant le tissu pour voir les dégâts. Bon, il pourrait toujours le mettre, après tout, ils avaient tous une dégaine un peu hasardeuse maintenant mais quand même, il l'aimait bien ce tee-shirt.

Les mots d'Eleanor lui firent secouer vivement la tête. « Nan mais c'est rien, c'est tout petit, vraiment » avait-il tenté d'avancer, bien décidé à éviter le désinfectant, avant de capter le regard sérieux de son amie. Corey afficha une moue un peu contrariée, presque boudeuse, jetant un nouvel coup d’œil à sa blessure. Vraiment pas grand chose, mais elle ne changerait pas d'avis apparemment. Soupirant, il finit par hocher la tête et marcher vers le pick-up qu'elle venait de désigner. « A pied ça fait presque une heure » avait-il répondu à sa question, se hissant à l'arrière du pick-up en relevant la manche abîmée de son tee-shirt pour lui donner l'accès à sa petite blessure.

Serrant les dents, l'Australien ne retint pas une brève expiration plaintive alors que la rouquine appliquait le désinfectant. Oh il devait avoir l'air d'une chochotte, il le savait, mais s'il avait toujours été du genre casse-cou, s'il savait prendre sur lui pour les blessures assez grave, les petits bobos avaient toujours été une vraie affaire d’État. Ça piquait toujours plus que ça ne faisait réellement mal, et il détestait ça. Autant dire que Grand'ma en avait vu de toutes les couleurs avec lui lorsqu'il était enfant et qu'elle n'avait pas eu assez de doigts pour compter le nombre de fois où le jeune avait planqué le désinfectant dans la maison pour y échapper. En vain.

« Si on avait gardé la voiturette de golf le trajet aurait peut-être été moins long. Ou pas. P'tet qu'on ira plus vite à pied quand même, même si j'ai des p'tites jambes. Et en plus j'suis même pas sûr qu'y assez de carburant dans ces voiturettes pour vraiment pouvoir rouler une heure... en plus avec tout c'qui traîne par terre ç'aurait été compliqué. » Une fois encore, le brun s'était lancé dans une tirade sans queue ni tête, balançant simplement la réflexion qui lui passait par la tête pour ne pas penser aux petits picotements sur son épaules.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 488
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Mer 26 Sep 2018 - 22:30
« Oh mais c’est pas grave le t-shirt ! J’en ai pris plusieurs dans la boutique, bon je sais pas si le rose ça sera ta couleur et je sais que ça remplacera pas celui-ci … je peux peut-être essayer de le recoudre, mais je suis pas vraiment douée en couture donc ça pourrait être pire après mais enfin ça coûte rien d’essayer. » Et bla-bla-bla, la rousse s’était relancée dans un monologue sans réel but, sans réel objectif. Les mots sortaient sans qu’elle ne les réfléchisse avant, notamment parce que là Eleanor était concentrée sur cette blessure même mineure. « Une heure … d’accord. » Ce n’était pas grand-chose, mais après leur course effrénée pour échapper aux morts, c’était déjà beaucoup.

Récupérant le désinfectant, l’ancienne assistante s’affaira à nettoyer cette petite plaie. « Je pense que … tu vas survivre. » commenta-t-elle d’un air sérieux avant d’éclater de rire. Corey avait cet air contrarié, celui du petit garçon à qui on infligeait toutes les misères du monde. Les hommes étaient vraiment des bébés. La rousse colla un pansement qui correspondait d’ailleurs parfaitement à la situation, recouvert de petites voitures de course. C’était ça ou des licornes, et elle préférait garder les licornes pour elle. Contemplant son œuvre d’un regard satisfait, Eleanor afficha un large sourire avant d’écouter les paroles du brun.

« Il aurait fallu pousser à coup sûr, on aurait perdu du temps et on se serait encore plus fatigué … Au pire, je ferai de plus petits pas pour que tu puisses suivre. » Elle se moquait, mais des deux c’était elle la grande perche complexée. Enfin aujourd’hui elle reconnaissait à sa taille quelques avantages comme celui de pouvoir fouiller le haut des étagères, voir par-dessus certains murs. Se laissant glisser au sol, droite comme un i et plus motivée que jamais, Eleanor reprit. « Allez on y va ! J’ai hâte de découvrir ta tanière et puis ces types bizarres qui trainent avec toi. » En réalité, elle craignait un peu qu’ils soient vraiment trop bizarres ou qu’ils ne veuillent pas de sa présence au golf, mais rester ici plus longtemps ne changerait rien.

D’un pas décidé, Eleanor enroula son bras autour de celui de Corey, celui qui n’était pas blessé tout de même, commençant à marcher avant de s’arrêter, un air idiot collé au visage. « En fait je sais pas du tout par où on va … » Elle s’était laissée emporter, mais la rousse était vraiment ravie, surmotivée par l’idée de ne plus être seule du matin au soir. « Et vous êtes installés comment là-bas ? Y’a des chambres ? Une cuisine ? Est-ce qu’il y a … hum … j’ai hâte, désolée je m’emporte. » Eleanor s’imaginait déjà décorer sa chambre à elle comme à l’époque, quand elle n’avait qu’une dizaine d’années, mais en réalité, le golf tiendrait sans doute plus du camping comme le reste du monde en fait. Tant pis, ce serait mieux que de camper toute seule, c’était certain.


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tisonnier, Glock et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 252
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Lun 1 Oct 2018 - 17:24

Un tee-shirt rose ? Bon, vu l'état du monde ils ne pouvaient plus se permettre de faire les difficiles alors ce serait toujours mieux que rien même si, en effet, le rose n'était pas sa couleur de prédilection. Tant qu'elle ne lui demandait pas de porter la casquette de mamie qu'elle avait trouvé au golf, ça irait. L'idée le fit presque pouffer avant qu'il n'ait à reprendre son sérieux pour réfléchir au temps qu'ils mettraient à rejoindre le golf où il était établi avec Mike et Hernando. Mais avant cela elle avait insisté pour s'occuper de la plaie qu'il avait à l'épaule. Rien de bien méchant, s'il avait été avec les deux autres ils auraient dit la même chose, mais Eleanor semblait vraiment soucieuse et décidée à ne pas le faire partir du coin sans avoir désinfecter le bobo. Au vu de l'heure de marche qui les attendait, mieux valait ne pas perdre de temps inutilement à essayer de batailler pour qu'elle laisse tomber.

Le rire de la rouquine qui brisa le pseudo-silence du coin lui fit froncer les sourcils, accentuant cette expression à la fois contrariée et boudeuse qu'il affichait. « Ouais bon ça va » avait-il murmuré, se rendant bien compte qu'elle se foutait ouvertement de lui. Oui, il détestait les petits bobos et en avait toujours fait toute une montagne, bien plus que pour les grosses blessures. Mais non, il ne lui en voudrait pas de rire, lui-même aurait été le premier à se tacler si le désinfectant ne lui donnait en cet instant l'impression que son épaule était entrain de prendre feu. Baissant finalement les yeux vers sa petite plaie, l'aide de vie remarqua qu'un pansement avec des petites voitures de courses le recouvrait. Bloquant un instant, il se mit finalement à rire avant de la remercier.

La conversation s'orienta rapidement vers cette fameuse voiturette de golf et autant dire que la réponse de la grande quant au fait de faire des petits lui valu un nouveau sourire à la fois amusé, ravi, et plein de cette spontanéité presque naïve qui le caractérisait. « T'en fais pas, avec ces voiturettes sur mon épaule, j'irai au moins aussi vite que toi ! » avait-il rétorqué, ne croyant lui-même qu'à moitié à ses paroles, bien conscient qu'un pansement ne l'aiderait pas à faire des pas aussi grands que son amie mais tourner un peu tout ceci en dérision était le meilleur moyen qu'il connaissait pour se raccrocher encore et toujours au positif.

« C'est parti » avait-il lancé en réponse à l'enthousiasme de la rousse, sautant à son tour de l'arrière du pick-up avant de laisser Eleanor prendre son bras pour commencer à marcher... dans la mauvaise direction. Lorsqu'elle s'arrêta, semblant se rendre compte qu'il lui manquait des éléments considérables pour arriver à bon port, Corey ne retint pas un rire franc, secouant la tête. « De l'autre côté » avait-il simplement rétorqué en faisant demi-tour, tirant toujours la jeune femme accrochée à son bras. Et elle repris la parole, le questionnant sur leur vie là-bas. « Y a pleins d'trucs ! Pas de chambres à proprement parler mais on a une grande salle commune et une cuisine, faut qu'on aménage les salons de l'étage pour avoir chacun sa chambre alors pour l'moment c'est un peu l'camping » avait-il commencé à expliquer avant de sourire doucement, jetant un regard en coin à la grande à ses côtés. À bien y penser, il avait presque l'impression que tout était normal, qu'il parlait simplement avec une amie de longue date de ce à quoi ressemblait sa vie maintenant qu'il avait quitté le domicile familial. Sauf qu'il ne l'avait pas quitté de plein gré, qu'il n'avait plus de famille à voir, et que sa vie n'était pas celle qu'il avait envisagé des années plus tôt. Mais au moins n'était-il pas seul, il avait deux camarades vraiment sympas -quand ils étaient là- et il avait retrouvé Ely avec qui il avait eu un super feeling dès la première seconde. Ou la deuxième. Bref, il l'avait eu, c'était le principal !

« Les deux autres sont pas là tout le temps, des fois ils partent quelques jours mais ils finissent toujours par revenir avec des vivres et quelques trucs pour qu'on soit mieux installés » avait-il alors expliqué, pas vraiment certain de l'avoir déjà dit à Eleanor ou pas. Avec tout ce qui lui passait par la tête, il ne se rappelait pas toujours ce qu'il avait déjà dit ou non et au pire, comme disaient certains, mieux valait deux fois qu'une ! Souriant alors à la rousse, il hocha la tête. « T'façon on est chez nous là-bas, toi aussi, alors tu pourras aménager comme tu veux pour t'sentir bien. » Sans doute que ses prunelles ravies témoignaient bien d'à quel point il était content qu'elle accepte de rester avec lui mais, par dessus tout, content qu'elle soit simplement en vie, fidèle à cette jeune femme qu'il avait rencontré de longs mois auparavant.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 488
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   Ven 5 Oct 2018 - 11:29
Alors comme ça les voitures sur son épaule l’aiderait à aller aussi vite qu’elle ? Eleanor étouffa un rire, elle l’imaginait surtout courir derrière elle pour suivre le rythme de ses jambes bien trop longues. Et ce n’était même pas une moquerie dans son esprit, simplement un constat, Eleanor était une grande perche complexée mais qui avait de facto toujours une longue d’avance sur les autres. Corey ne ferait pas exception. Mais bien sûr, même une longueur d’avance, cela ne lui donnait pas la bonne direction pour trouver ce golf, la rouquine était simplement trop emportée, trop pressée de poser ses maigres bagages là-bas. « De l’autre côté. » reprit-elle en riant, suivant la direction indiquée par le brun avant de se montrer curieuse quant à ce golf où elle allait s’établir à son tour.

La description que lui fit Corey envoya déjà plein d’idées dans son esprit, elle s’imaginait déjà s’aménager une pièce juste pour elle. « Je pourrais trouver des poster, des peluches aussi pour décorer, il faudra forcément pour rendre l’endroit plus personnel. Dans ma chambre chez ma mère j’avais des posters plein les murs, c’était une catastrophe, on ne voyait même plus la tapisserie d’origine. Mon grand-père était pas super content, il s’était occupé de peindre et tapisser chaque pièce de la maison mais au final il disait rien de plus et … pardon je recommence à trop parler. » Sans compter que cela ramenait à elle les souvenirs de sa famille, et avec cette crainte qu’ils ne s’en soient pas sortis.

Corey lui en dit un peu plus à propos de ses deux comparses, et si la rousse était ravie de pouvoir rencontrer de nouveaux survivants, forcément dignes de confiance vu que le brun s’était posé avec eux, elle était un peu anxieuse également. Mais tout se passerait bien, qu’avait-elle  à craindre ? « J’espère qu’ils sont gentils quand même, enfin je dis pas que tu aurais choisis de t’installer avec des gens peu fréquentables hein ! Mais … j’espère qu’ils sont patients parce que je risque de vite les saouler de paroles et de questions et de paroles et de questions … » En un sens, ils avaient supporté l’australien, donc ils pouvaient la supporter elle. Mais supporter les deux, ça, c’était une toute autre histoire.

Chez nous. L’idée de foyer était devenue bien étrangère à l’ancienne assistante, pourtant quand Corey lui affirma qu’elle serait chez elle là-bas, qu’elle pourrait faire de l’endroit ce qu’elle voulait, Eleanor se rappela aussitôt cette joie à entrer pour la première fois chez elle. Quand elle avait loué son premier appartement, quand elle rentrait chez sa famille, tout lui revenait en mémoire, dessinant un sourire discret sur son visage. Les deux survivants continuèrent de marcher, et si forcément la rouquine fatiguait un minimum, la perspective de trouver ce nouveau chez elle était suffisante pour l’aider à continuer sans râler. Les bavardages aussi inutiles que rassurants avec Corey aidaient aussi.

Ils arrivèrent finalement au golf et Eleanor contempla l’endroit avec un petit sifflement et un hochement de tête. « Y’a quand même pas mal de boulot en fait … Avoues, je suis là parce que vous avez besoin d’une touche féminine pour décorer l’endroit ? » La rousse pouffa de rire, son regard pétillant sondant l’endroit. Avant que Corey ne lui fasse visiter le golf, l’ancienne assistante le retint. « Merci … de me proposer de rester ici. » A nouveau emportée dans un élan de gentillesse, Eleanor enroula ses bras autour de l’australien en guise de remerciements. Elle se sentait déjà bien ici, et elle n’avait même pas commencé à recouvrir les murs de posters de Top Gun, c’était plutôt bon signe. Un premier pour trouver cette nouvelle maison qui l’aiderait peut-être à laisser partir sa maison.


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let's have a ride !   
Revenir en haut Aller en bas  
- Let's have a ride ! -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Maximum Ride RPG - Partenariat
» take a ride with my best friend. 25 oct. (19h)
» ( Dimitri ) Just ride
» Bumpy ride (+) William
» RIDE OR DIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: