The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Gotta raise a little hell /!\ -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 783
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Mer 13 Juin 2018 - 17:37
Les chambres, parfait. Elle les visiterait toutes, du sol au plafond en passant par les rideaux. Parole de Donovan. Cette maison, il ne l’avait visitée que sommairement parce que seul il avait juste eu à poser ses affaires dans une piaule et … puis faire pareil dans une autre et dans une autre. Ouais, il était un peu seul dans cette maison mais d’autres survivants de Bainbridge arriveraient sans doute maintenant que le camp était un peu mieux installé, alors mieux valait pour lui qu’il ne s’étale pas trop sans savoir qui le rejoindrait.

Des chambres d’enfants à la décoration plutôt clichée, sans doute imaginée par un esprit malin qui avait jugé que les stickers, les couleurs et tout un tas de trucs moches étaient bons pour le développement de l’enfant. Alors que c’était juste bon pour le développement du portefeuille de ceux qui vendaient ces merdes. « Mi casa es su casa, t’es toujours la bienvenue ici Blanche-Neige, pense juste à amener de quoi picoler de temps en temps, ma réserve est pas infinie. » C’était un deal honorable, s’il lui offrait un peu de calme et de quiétude par rapport à la maison des fous qui tiraient la tronche, elle pouvait bien amener un petit truc, en plus de son cul.

« D’un autre côté, un baisodrome, est-ce que ça serait une si mauvaise idée ? J’veux dire, il reste plus des masses de divertissements, la clope, l’alcool, le cul, buter des rôdeurs, des bouquins ? J’ai jamais été un gros lecteur mais pour ceux qui lisent, ils auront vite fait le tour, finalement … le cul, c’est le seul truc dont tu fais jamais le tour. Et j’dis pas ça pour les gros culs du monde. » Il était fier de sa vanne et il souriait. La brune admirait les rideaux, lui de son côté se laissa tomber sur le lit. Ce n’était pas la chambre qu’il avait choisie, trop grande, c’était pas son truc.

Donovan avait été habitué à vivre de peu, tant qu’il avait un paquet de clope, un paquet de cartes et de jolies filles dans le coin, il se foutait de vivre dans dix-huit mètres carrés. D’ailleurs, son regard se posa sur Victoria. « Pas trop mal à la tête ? J’dois avoir de quoi t’aider si jamais … Et j’dis ça sans arrière-pensée, j’ai vraiment de quoi soigner ton mal de tête, doit me rester quelques comprimés dans mon paquetage. »

La dernière chose dont il avait envie, c’était qu’elle lui fasse le coup de la migraine. Le tatoué ne faisait pas tout ça juste pour se faire une amie … Enfin si du coup, il faisait tout ça pour se faire une amie, et ensuite faire en sorte qu’elle reste son amie. « Qu’est-ce que tu dirais de m’accompagner pour une prochaine sortie ravitaillement ? » Quitte à vivre à côté de ce groupe et à s’assurer de la sécurité du district avec eux, autant s’assurer qu’ils assuraient aussi en matière de ravitaillement. Et ce serait toujours plus sympa d’y aller avec quelqu’un qui n’avait pas peur d’utiliser vingt jurons par phrase et une batte de baseball.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 658
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Mer 13 Juin 2018 - 18:14
- …Ça peut s’faire, approuva-t-elle après avoir toisé Donovan un instant.

Ouai, elle pourrait envisager de venir passer quelques petits moments ici, moyennant une trouvaille sympa ou deux. Après tout, la mort de Neil avait laissé vacant un poste dans l’entourage de la pigiste et le militaire avait le profil. Le genre avait lequel elle pourrait s’enfiler en douce des crèmes au chocolat et des packs de bière ; charisme en bonus. De toute façon, il avait vu son cul, alors ils avaient déjà passé une étape tous les deux ! Parlant de ça, elle l’écouta causer de baisodrome, de loisirs, de postérieurs, et… explosa de rire. Elle avait vu la vanne arriver mais malgré tout, ça restait hilarant, et elle était sobre.

- Les gros derch’ ont été les premiers à s’faire bouffer d’toute façon.

Parce qu’il était bien difficile de sprinter quand on pesait le poids d’un baleineau, cqfd. Délaissant les rideaux – c’est pas comme si elle avait des conseils fabuleux pour leur rendre leur jeunesse – elle s’assit lourdement au pied du lit sur lequel était allongé son aîné. Il avait dû la voir grimacer, parce qu’il lui proposait un cachait un cachet. Putain, il l’insultait ce con.

- J’laisse ça aux pucelles, ça va passer.

Bon en vrai, elle avait surtout la flemme, mais tant pis. Aujourd’hui, elle avait vu bien pire qu’une petite gueule de bois, elle n’allait pas faire sa chochotte. Ses paupières tombant encore à moitié sur ses yeux marron-vert se soulevèrent alors que Donovan lui proposait de venir en expédition avec lui. C’était quoi, une parade nuptiale dans sa communauté ? Il lui proposait ça comme si c’était un rencard au cinéma. Elle s’engageait à quoi en disant oui ? Y’avait un dress code ?

- C’t’une vraie question ou c’t’une façon d’m’inviter à sortir chez vous ? Demanda-t-elle non sans un demi-sourire – ah putain, c’était sérieux en fait, j’suis souvent seule, j’aime pas bosser avec les cons, et de son point de vue, y’en avait pas mal à Renton avant que les touristes débarquent, alors du coup… j’veux bien, ouai.

Façon de lui dire qu’elle le trouvait moins limité que la moyenne – ou plutôt sur la même longueur d’onde qu’elle. Egalement qu’elle était pas contre sortir avec lui. Juste comme ça. La subtilité et elle, c’était pas souvent, notons bien. Mais s’il était aussi divertissant qu’il l’avait été la veille, alors… ouai, ça pouvait ne pas être « trop nul ». L’avantage des connards en plus, c’était qu’ils fuyaient l’engagement. Oh, pfff avec tout ça, elle en oubliait la raison de sa présence ici :

- Et sinon, pour rev’nir à c’que tu disais… ouvrir un bordel ici, ce s’rait classe non ? S’tu proposes que j’sois ta première employée, prévint-elle sans pouvoir s’empêcher de ricaner, j’te vide les bouteilles qu’tu m’as offertes dans l’rectum.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 783
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Jeu 14 Juin 2018 - 3:35
Ça pouvait se faire, c’était un progrès, elle rejetait pas en bloc son invitation à revenir aussi souvent qu’elle le voulait. Le tatoué en afficha un sourire discret, observant les faits et gestes de Blanche-Neige. Lorsqu’elle compléta sa vanne sur les gros culs de l’apocalypse, Donnie éclata à nouveau de rire. « On leur avait toujours dit que l’obésité c’était dangereux pour la santé, j’suis sûr que personne avait pensé à leur dire que ça ferait qu’ils seraient les premiers bouffés. En même temps, on peut comprendre les cadavres, ça fait un sacré morceau de viande pour tenir l’hiver. » Pas la moindre compassion, juste une blague méchante, crue, lui il était sec comme une allumette alors c’était pas vraiment son problème.

Il se redressa sur ses coudes, son regard gris posé sur la chevelure de jais de Victoria, assise au pied du lit. « Une femme de conviction, j’approuve. » Lui non plus ne prenait rien quand il allait mal, certains pensaient qu’il aurait peur de développer une nouvelle addiction à ajouter à sa longue liste, mais c’était simplement qu’il préférait attendre que ça passe. Désormais d’ailleurs, il valait mieux économiser tout ce qui ressemblait de près ou de loin à des médocs, il lui avait proposé par galanterie, et aussi parce qu’il espérait bien arriver à ses fins.

« Et pourquoi pas les deux ? » rétorqua-t-il à sa question, le sourire aux lèvres, avant de se laisser glisser à son tour au pied du lit. Assis à côté d’elle, il écouta la réponse de Victoria, presque flatté qu’elle le considère comme quelqu’un de pas con. Il l’était pourtant, avec son humour de merde, son tempérament de coureur, son côté autoritaire en mission. Fallait croire que la barre n’était pas placée très haute dans son groupe de base. Vous imaginez sortir en mission avec cette troupe de gens muets comme des carpes ? Ça devait être d’un chiant que même lui avait du mal à imaginer.

Mais la discussion revint à un sujet plus intéressant encore qu’une sortie avec la brune. Un bordel dans cette maison d’Honey Well. « Employée ? Ça va pas la tête, toi tu serais la mère maquerelle, pour surveiller tout ce petit monde. Et puis c’est en partie ton idée. Tout ce que je demanderai en échange, c’est des tarifs avantageux pour moi. Pourquoi une clé vers la chambre de la patronne. » Le tatoué pencha la tête vers elle, lui offrant son regard de charmeur tout en sachant qu’elle se ferait pas prendre au jeu. Il y avait les filles qui succombaient à son numéro de charme, celles qu’il rendait extraordinaires, et il y avait les nanas avec lesquelles il savait de suite qu’il n’aurait pas besoin de forcer le trait. Ça marcherait ou non, ça passerait ou ça casserait.

« J’suis sûr que mes chefs ils adoreraient l’idée du bordel. Peut-être que je pourrai les convaincre d’en profiter aussi. Tu penses que ton chef là, le grand blond super souriant, il serait client ? Parce que soyons clairs, faut qu’on soit sûrs d’avoir la clientèle, et le personnel. Bon pour le personnel, ça devrait pouvoir se trouver, y’avait quelques nanas sexy dans ce groupe qu’on a annexé. » Façon polie de dire qu’ils avaient sous leur joug ce groupe d’une petite trentaine de personnes après leur passage.

Son regard gris se reposa sur l’immense chambre vide. « Tu crois qu’ils avaient fait une chambre aussi grande pour y installer tout un équipement destiné à leurs pratiques limite borderline ? » Quel autre intérêt pour avoir une chambre aussi grande sinon ? Ils étaient sans doute partis avec l’équipement vu que la pièce était vide.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 658
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Jeu 14 Juin 2018 - 13:08
- Pfff…

S’il y avait bien un truc qu’elle ne s’était jamais imaginée faire dans la vie, c’était gérer une maison remplie de prostituées et d’amateurs de prostituées. En soi, elle ne s’était jamais vue non plus écraser des crânes d’êtres humains à coup de batte avant que ça n’arrive pour la première fois, alors… la pigiste était le genre de femme qui embrassait son destin quand il se présentait à elle ! Du moins, quand il n’était pas trop merdique. Un sourire narquois flottait sur ses lèvres et au sous-entendu pas du tout subtil de Donovan, elle rétorqua avec une moue exagérément détachée :

- La clef d’la chambre d’la patronne, ça va dépendre d’si t'sors couvert ou pas.

C’était pas un oui, c’était pas un non. C’était juste un « t’as pas intérêt à m’refiler la chtouille ». Enfin, à la boss en tout cas. Qui avait dit que ce serait elle ? La suite la fit éclater de rire – encore – parce qu’elle ne pu échapper à la vision d’un Zack tout en cuir, masque et short de catcheur avec un cache dézippé pour sortir son engin, derrière un Kyle accroupi qui attendait l’impact d’un air résigné. Rien que pour immortaliser ce moment, elle aimerait bien que l’homme d’affaire vienne se faire plaisir dans leur maison close nouvelle génération. Juste pour ce moment. Elle ne tenait pas à assister à un kinder ou autre désagrément dramatique quand on avait pas de poire à lavement.

- « Limite » borderline ? J’pense qu’ils avaient prévu d’y faire une salle de jeu à la 50 shades of baise mais qu’l’épidémie a tout fait capoter, elle se contorsionnait le cou pour évaluer toute la grandeur de la pièce sans prendre la peine de se tourner, j’suis sûr qu’un bordel aurait ses habitués. Sérieux, t’as à boire, à manger et d’quoi fourrer, t’es pas un mec comblé ? C’était mi-ironique, mi-sérieux, parce qu’elle commençait déjà à cerner le bonhomme, j’connais deux nénettes qui font ça d’jà, sur Seattle. Ça les a gardées en vie un moment d’vendre leurs culs, autant elle appréciait étrangement Romy, autant elle n’enviait pas sa vocation, si elles sont pas morte de syphillis d'puis l'temps, j’peux p’tête les r’trouver et leur proposer un contrat ici tiens.

Là, c’était plus pour la déconne, mais le plan faisait beau jeté sur sa comète. Le hic principal résiderait dans la rémunération en vérité. Pour que ça soit utile au camp, il faudrait que les entrées de ressources soient positives ; hors, s’ils devaient les dépenser pour se payer des putes… soient ces dernières étaient indépendantes, et donc ils se ruinaient littéralement pour rien ; soient les patrons récupéraient les vivres qui elles-mêmes retournaient dans le stock du camp… et on tournait en rond. Putain, la preuve que le communisme, c’était de la merde.

- Quant à Zack… fait v’nir un beau p’ti blondinet avec un cul d’pucelle, j’parie qu’il prendrait un abonnemlent vip.

Victoria ponctua sa suggestion d’un clin d’œil appuyé qui voulait tout dire : leur patron était gay et avait un faible pour les garçonnets émo. C’était ce qu’elle déduisait de sa relation mélodramatique avec Kyle en tout cas !


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 783
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Mer 20 Juin 2018 - 3:54
« Hey j’suis quelqu’un de super prudent ! » s’offusqua le brun, même si certains auraient sans doute dit qu’il avait refilé un gosse à la mexicaine, et c’était pas faux. Il chassa cette pensée de son esprit d’un revers de main dans le vide, crouler sous la culpabilité n’était pas la spécialité du tatoué qui avait tendance à boire des litres et des litres d’alcool pour oublier. Or là, de l’alcool, il en avait déjà trop bu sur les jours écoulés et Donovan avait bien conscience que les réserves d’alcool n’étaient pas infinies. Monde de merde.

Victoria suivit sa réflexion, précisant plus finement la pensée qui avait traversé l’esprit du militaire en découvrant cette chambre immense. A quoi d’autre aurait pu servir cet espace au pied du lit sinon une salle de jeux passablement coquine. « Oh tu sais j’me satisfais de peu. » Et ce qu’elle listait faisait partie du peu qui lui était nécessaire. Donovan ne se cachait pas d’aimer toutes les bonnes choses de la vie, c’était même la seule chose qui avait de la valeur à ses yeux à côté d’un travail bien fait. Quelque part la fin du monde ne lui avait enlevé que peu de plaisirs, elle l’avait peut-être même libéré davantage.

« Comment j’rencontre ces nanas ? » demanda le tatoué d’un air intéressé avant de rire, les coudes posés sur ses genoux, les mains qui pendaient dans le vide. Il manquait une bonne bouteille et une clope, mais comme il ne savait pas jusque quand il resterait ici, autant éviter de pourrir la piaule avec une odeur de tabac froid. Quoique suivant qui l’habiterait par la suite, ça pourrait être amusant, rien que pour les faire chier.

En revanche, Donovan ne s’était pas attendu à la révélation qui suivit. Il avait posé la question sur Zack, curieux de savoir si le grand blond rigide qui menait la troupe de Victoria était du genre amateur de la chose, mais il ne s’attendait clairement pas à cette réponse. « T’es sérieuse ?! » s’exclama-t-il avant d’éclater de rire. Loin de se moquer, il trouvait cela amusant parce que ce n’était pas l’image que renvoyait le type en question. Mais le tatoué voyait le bon côté des choses, ça faisait plus de nanas pour lui. « On pourra étendre l’activité à tous les goûts, faut être open. » Donc des blondinets avec un cul de pucelle, ça se trouverait sans doute pour satisfaire à tous types de clientèle.

Son éclat de rire terminé, le brun reposa son regard gris sur Blanche-Neige. Cette nana avait la même légèreté que lui, les mêmes genres de paroles, c’était rassurant de voir que tout le monde n’avait pas les manières d’une pucelle pour reprendre ses mots. « Y’aura quand même un peu de déco à faire par ci par là, parce que bon, en soit c’pas le cadre idéal à une partie de jambes en l’air ou à plusieurs en même temps. » reprit-il d’un ton sérieux sans la quitter du regard. En réalité, il se fichait du cadre, dans son cas n’importe où n’importe quand faisait l’affaire.



We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 658
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Mer 20 Juin 2018 - 17:12
Elle n’avait sciemment pas répondu au sujet de comment trouver Romy et sa cousine. Toutes les deux représentaient toujours une petite botte secrète pour la pigiste qui n’entendait pas risquer de les faire tomber entre de mauvaises mains. Ça pouvait arriver, bien sûr – c’était à prévoir quand on vendait son cul au plus offrant – mais ce ne serait pas de sa faute. Elle rit donc, contaminée par l’hilarité du militaire, avant qu’il ne rembraye sur le sujet de la déco. Puisqu’il la dévisageait, Victoria en fit autant, tête lourde penchée sur le côté et paupières plissés sur ses yeux impénétrables. Son sourire complétait son air insolent et nonchalant.

- Parlan d’ça, si t’veux mon avis d’experte, répondit-elle en feignant un sérieux inébranlable, j’te conseille de dégager les stickers des piaules de môme et surtout – surtout – d’faire un truc pour ta putain d’cuisine de vieux. J’ai l’impression d’avoir choppé d’l’arthrite rien qu’en la traversant.

C’était à peine exagéré ! Qu’est-ce qu’elle voyait d’autres ? Au fond, pas grand-chose… elle avait toujours été du genre à se satisfaire de peu. Du simple et de l’épuré plutôt que du sophistiqué et de l’extravagant. Pour elle, une chambre trop grande mais soft, c’était parfait ! Nul besoin d’avoir des toiles de maître et des posters de vagin sur les murs. La trentenaire poussa un soupir et renvoya sa chevelure d’encre en arrière. Aller, il était temps d’arrêter de jouer à chat, non ? Les sous-entendus gros comme le trou dans le crâne de Meg, ça allait bien cinq minutes ; mais elle avait passé l’âge de jouer aux devinettes.

- Bon… ça t’dit d’stopper les minaud’ries ? J’ai plus 15 ans, trancha-t-elle en se grattant l’arrière de la tête avec désinvolture, ça va, ça s’peut que j’te saute un jour, parce que ce serait forcément dans ce sens-là, elle ne succombait à personne, question d’éthique, mais avant… dis moi quelles nénéttes d’ton groupe t’a tiré parmi celle qui sont ici, son sourire s’élargit jusqu’à révéler toute sa dentition carnassière, y’a des trucs après lesquels j’passe pas.

Alors certes, elle n’aurait jamais l’intégralité du pédigré de Donovan, mais si elle pouvait déjà juger sur celles qu’elle aurait l’occasion de voir… ça lui permettrait de se faire une idée. Par exemple, s’il s’était envoyé l’autre Marine coincée comme Nate dans les profondeurs de la connerie, c’était éliminatoire. Direct et sans possibilité de se rattraper.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 783
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Jeu 21 Juin 2018 - 17:32
« Conseil d’experte noté, et ouais … cette cuisine … Elle a de quoi faire débander le matin au réveil. Pourtant une cuisine, c’est supposé avoir un truc sexy, mais là … tu prends juste un coup de vieux et pas le bon genre de coup. » La cuisine était trop boisée, trop lourde, trop … Trop. Et pourtant, venant de lui qui n’avait pas de vrais goûts en matière de décoration, on aurait pu s’attendre à ce qu’il supporte tout et n’importe quoi, mais non, cette cuisine était hors concours.

Puis Blanche-Neige afficha un air plus sérieux auquel Donovan répondit par un regard sérieux, passablement charmeur. Elle avait plus quinze ans, tant mieux, il aimait pas les gamines. Un jour ? Pourquoi pas de suite ? « Ouah tu veux un CV ? J’espère que t’as du temps devant toi. » commença-t-il avec un sourire fier, celui du tombeur qu’il était malgré le fait qu’il n’ait rien d’un tombeur en apparences.

Mais il fallait surtout savoir qui elle avait croisé, qui irait lui raconter de la merde, qui pourrait jouer en sa faveur. Donovan soupira, l’air pensif, il devait bien jouer ses cartes. « Que de la qualité, de la nana sexy, pas de la désespérée qui transporte sa collection de MST, j’ai mes principes. » Toutes les femmes étaient magnifiques, sauf certaines, fallait pas déconner. Alors le tatoué entreprit de dresser une liste des filles qu’il avait déjà mis dans son lit, celles qui étaient à Renton et celles qui n’y étaient pas.

Evidemment, il omit sciemment son histoire avec Beatriz pour ne pas donner de mauvaise impression et se concentra sur la blonde qu’il avait fréquentée à ce moment-là, sur la rousse qu’il s’était tapée avant. Il y avait dû avoir une ou deux brunes aussi. Une petite liste d’une dizaine de noms, ce qui en deux années et des brouettes était déjà pas mal. Il avait ses régulières, celles avec qui il était sûr qu’il y aurait aucune prise de tête. La liste terminée, Donovan tourna son regard gris vers Victoria, affichant son plus beau sourire. « Et bientôt on pourra rajouter ton nom à la liste. » Il avait au moins pour lui l’assurance, d’ailleurs l’assurance le poussa à aller un peu plus loin parce qu’après tout, Blanche-Neige l’avait dit, elle n’avait pas quinze ans. Le tatoué glissa sa main à sa taille, cherchant à se rapprocher, qui ne tente rien n’a rien.



We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    
Revenir en haut Aller en bas  
- Gotta raise a little hell /!\ -
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Raise Hell
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: