The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Gotta raise a little hell /!\ -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 902
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Ven 8 Juin 2018 - 14:30
Sans pitié, la pigiste lâcha un « han-han » sceptique, sourcil haussé et langue jouant sur les molaires. Le coup de la partie de jambe en l’air inoubliable, anges ou pas, c’était comme les grosses bites : on se rendait généralement compte de l’arnaque trop tard. Néanmoins, elle le laissa poursuivre, l’éclat de ses prunelles ravivé par l’alcool, ses paupières aussi lourdes que d’ordinaire. Victoria ne fit pas un geste quand la main se posa sur son ventre. A travers le fin tissu de son top, elle sentait la chaleur de la paume, sans doute décuplée par la vodka. Ses yeux allèrent de ce contact à Donovan, et inversement, jusqu’à ce qu’une inspiration nonchalante mette fin au manège. Il voulait une réponse, hein ?

- J’prends qu’la bouteille. Non… deux en fait. Pour la nuit, j’ai d’jà réservé au Jsuimieuchémoi, désolée.

Elle ne l’était absolument pas, bien évidement. Se redressant sans grâce ni douceur particulière, obligeant la paluche du militaire à s’écarter, la trentenaire se remit donc sur ses pieds. Elle s’éclaircit la gorge, balança son piolet sur le matelas saccagé et entreprit de défaire sa ceinture, dos à son spectateur. C’était pas facile ! Entre l’obscurité et les grammes de bonheur qu’elle avait dans le sang, sa boucle prenait des allures de rubicube. La pigiste marmonna deux ou trois jurons avant de parvenir à libérer sa taille mince. Là, elle lâcha un « ah, putain, enfin ! » et n’eut plus qu’à déboutonner son jean.

Non sans un soupir désinvolte, elle fit glisser le tissu jusqu’à mi-cuisse pour réveler le boxer qu’elle portait comme dessous. Mentalement, Victoria comptait trois secondes avant de remballer la marchandise. Son complice avait intérêt d’avoir bien regardé, parce que ça venait de lui coûter deux bouteilles. Elle reverrouilla l’accès à ses parties intimes et fit volte-face, projetant inconsciemment sa chevelure d’encre dans un tourbillon capillaire.

- V’là. Veni vini pas vinci, une prochaine fois peut-être, elle aimait le faire attendre, j’veux mon dû d’main sans faute ; j’espère qu’t’as autre chose que d’la vodka du 7Eleven du coin.

Tant qu’à faire, hein, si ça lui rapportait de la bonne marchandise, elle montrerait peut-être son cul aux malheureux plus souvent. Pffff… la picole ça lui faisait vraiment dire, penser et faire n’importe quoi. Tiens, du bruit en bas. C’était un rôdeur ou un collègue qui se demandait ce qu’ils branlaient dans le musée de chasse municipal ?!


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1167
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Dim 10 Juin 2018 - 11:49
La bouteille, les bouteilles. Donovan hocha la tête, le regard toujours rivé sur la brune. Après tout pourquoi refuser ce deal, il avait pas dit qu’il viendrait pas les boire avec elle, donc il n’y perdait pas trop. « J’suis sûr que j’arriverai à te convaincre que le Dansmonplumardyadlaplacepourdeux est pas mal non plus, rappelle-toi, j’fais grimper le fun ou descendre l’ennui. » Le tatoué l’observa se relever, esquissant un sourire moqueur en la voyant galérer à déboutonner son jean. Quelqu’un allait avoir mal à la tête le lendemain.

Autant dire que le spectacle était pas mal, ce n’était pas une gaine, elle avait pas menti et Donovan profita de la vue bien que trop rapide à son goût. Il était prêt à tenter de la convaincre de le laisser se rincer l’œil encore un peu – et plus si affinités – mais un bruit en bas attira son attention. « Ca sera de la première qualité, comme le reste de la soirée ou de la nuit ou de la journée, j’suis pas contrariant. »

Le militaire se redressa finalement, passant tout proche de la brune, son regard gris lorgnant sans la moindre gêne ce qu’elle avait bien voulu lui montrer. « J’comprends l’autre qui te court après, y’a de quoi courir. » Récupérant son couteau, le tatoué quitta la chambre pour aller trouver l’origine du bruit. Un moche qui galérait à marcher sur les débris, il était bien dégueulasse celui-là, la moitié de la face déchirée, une chaussure en moins et son pieds pourri en sang noirci. On aurait presque dit qu’il portait ses boyaux en collier, sympa mais ça valait pas la bijouterie d’Elton John. D’ailleurs, est-ce qu’il avait survécu ou avait-il arrête de still standing ?

La lame de son couteau s’enfonça dans le crâne ramolli du cadavre. Il n’y en avait pas d’autres, donc il pouvait revenir s’occuper du cas de Blanche-Neige et de sa dentelle. Surtout la dentelle. « C’était juste un moche » beugla-t-il à travers la maison en cherchant la brune jusqu’à la trouver. « T’as besoin d’une escorte ou tu te souviens où t’habites ? Sinon mon offre tient toujours. » Il était bien connu pour insister et insister et insister et insister … S’il y avait une chose qu’on ne lui enlèverait jamais, c’était sa détermination – son acharnement – quand il s’agissait de mettre une fille dans son lit.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 902
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Dim 10 Juin 2018 - 19:13
Première qualité… elle demandait à voir vu ce qu’il qualifiait de « bonne bouteille ». Enfin bon, ils avaient à faire et Victoria ne répondit à son appréciation audacieuse que par un sourire impertinent. Ouai, ce serait mentir de dire que ça ne l’amusait pas de voir les mâles baver devant elle. Ça devait lui donner l’impression d’être la dernière meuf baisable sur terre et de pouvoir se foutre littéralement de la gueule des prétendants sans jamais accéder à leur désir. Sachant que les mecs fonctionnaient d’abord avec leur bite – vérité universelle et intemporelle – ça faisait d’elle la reine du pétrole.

Tandis que Donovan descendait s’occuper du visiteur impromptu, la pigiste récupéra son piolet et quitta la pièce pour inspecter le reste de l’étage. Le mauvais goût se poursuivait jusqu’au choix du papier toilette, à croire que cette famille de laiderons s’appliquait à être à côté de la plaque. Heureusement que la pénombre limitait la vision, parce que c’était une véritable agression oculaire. A se demander si ce n’était pas pour ce genre de personne que Dieu avait créé l’épidémie. En entendant son partenaire beugler au rez-de-chaussée, la trentenaire le rejoignit tant bien que mal. Il insistait, ça la fit marrer. Avec son manque de délicatesse habituel, elle rétorqua du tac-o-tac :

- T’inquiètes D. faudra plus que d’la vodka de sdf pour m’assommer. Et s’tu sais pas quoi faire c’soir, y’a des gens qui montent une pièce d’théâtre là. « Moi et ma main droite », et ils cherchent toujours un premier rôle.

Son sourire moqueur s’élargit. Néanmoins, il avait gagné son pari : elle l’aimait bien ce mec. Peut-être bien qu’elle prendrait plus de tour de garde en sa compagnie. Peut-être bien aussi que la prochaine fois, ce serait son matelas qu’ils saccageraient…

***

- Fuck. Me.

Elle ne parlait pas de Donovan mais bien du fait qu’elle avait mal au crâne. Victoria n’avait pas bu assez pour traumatiser sa mémoire mais suffisamment pour se chopper une bonne gueule de bois. En même, elle n’avait vraiment plus l’habitude de boire. La dernière fois, c’était à Noël et tout le monde savait comme ça avait fini. Le jour était déjà levé depuis un moment quand elle s’extirpa de son lit en grognant. Il lui fallut bien trois bonnes minutes pour réaliser que le miroir dans lequel elle essayait de se voir était cassé : c’était celui qu’elle avait éclaté, de rage, quelques mois auparavant. Il n’en restait que quelques morceaux sur les bords, aussi dangereux qu’inutile. La tête dans le pâté et les yeux plissés, la pigiste enfila jean, débardeur et chaussures puis quitter la pièce. Un peu d’air tiens, ce serait pas mal. Lourdement, elle descendit les marches, se dirigea vers la porte comme un automate, ouvrit, et…

- Putain d’merde !

Donovan était de l’autre côté. Près à frapper, sans doute. Il lui avait fait peur ce con ! Cheveux complètement hirsutes, le visage blafard encore froissé de sommeil, ses yeux levés vers lui étaient presque invisibles tellement ses paupières étaient repliées pour résister à la luminosité. Le militaire n’était pas venu les mains vides et ce qu’il tenait fit immédiatement à Victoria retrouver le sens de la répartie :

- Primo, c’est plus romantique avec des viennoiseries. Deuxio, j’t’embrasse pas, j’ai encore mon haleine du matin.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1167
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Lun 11 Juin 2018 - 22:24
Leur tour de garde était terminé, sa bouteille de vodka bon marché aussi, et surtout, il n’avait pas pu mettre la main au panier. Bon, Donovan se consolait en regardant la brune s’éloigner. Il avait pu voir son cul, ou presque, c’était déjà bien. « On est jamais mieux servi que par soi-même » avait-il ajouté à sa réponse quand il avait tenté une dernière fois de l’attirer dans ses filets. Blanche-Neige avait donc rejoint le donjon du grand blond, Donovan la maison désespérément vide, moche et vide – parce qu’il n’y avait pas assez de meubles et pas assez de filles, elle était doublement vide – qu’il occupait depuis que le détachement de Fort Ward s’était installé à Renton.

Le militaire s’écroula sur le vieux canapé pourri du salon, soulevant un petit nuage de poussière, et tomba de sommeil. Ce n’était pas arrivé depuis quelques temps, il s’accordait simplement une sieste par-ci, par-là, mais avec tout ce qui s’était passé, les nuits calmes et sereines n’avaient plus trop été son quotidien. Au petit matin, il ouvrit ses yeux gris aux premières lueurs de l’aube. Il devait honorer sa part du deal et il savait ce qu’il lui amènerait pour cela. Un bourbon américain qu’il avait trouvé chez un revendeur au nord de Seattle. C’était une bouteille pour les grandes occasions, et les plans désespérés, mais le point positif c’était qu’il avait sa jumelle dans son paquetage. Entre quelques chargeurs pour son Beretta et plusieurs t-shirts tous identiques.

Ni une ni deux, le tatoué quitta la baraque, armé, prêt à affronter une nouvelle journée. Direction le donjon du grand blond, là où créchait Blanche-Neige avec les sept nains qui n’essayaient pas tous de la sauter. Assis sur le perron de la maison, Donovan attendit quelques minutes, une clope au bec, passant une main dans ses cheveux qui commençaient à repousser et donc à frisotter légèrement. Sa cigarette terminée, le militaire se redressa et s’approcha de la porte pour frapper. Hasard du destin ou coup de chance, la porte s’ouvrit au même moment sur la silhouette fine de Blanche-Neige, qui ressemblait davantage à la méchante sorcière.

« Tu m’as pas donné l’impression d’aimer le romantisme, j’ai préféré jouer la carte de la sureté. Tu gouteras ça et tu m’en diras des nouvelles. » L’air sérieux, mais avec un mince sourire collé aux lèvres, Donnie lui tendit la bouteille. « J’te laisse aller te ravaler la façade ou faire ce que tu veux d’autre, et ensuite tu viens m’aider à décorer cette merde qui me sert de maison. » Il désigna un peu aléatoirement une des maisons plus loin, il visait celle où il posait son cul pour dormir, celle qui était doublement vide. « J’ai un matelas pour lequel je suis sûr que tu ferais des merveilles, et aucune bête empaillée pour nous déconcentrer … dans la décoration j’veux dire. »


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 902
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Lun 11 Juin 2018 - 22:49
- Ouai.

Il avait raison : le romantisme, c’était pour les pucelles. Un air faussement sceptique, la trentenaire attrapa son dû et l’inspecta à la lumière du jour qui lui cramait toujours la rétine. Mouai. Pas mal, pas mal. S’il était sage, elle lui accorderait de trinquer avec elle. En l’honneur de… bah elle savait fichtrement pas quoi encore, mais il trouverait bien ! Son attention se reporta sur son aîné lorsqu’il parla de se ravaler la façade et d’aller l’aider à retaper sa baraque. Y’avait écrit « BricoDeco » sur son front ou quoi ?! Expirant un ricanement, Victoria consentit tout de même à un :

- Pffff. Attends 2 min.

Elle retourna à l’intérieur du pavillon, sans l’inviter à entrer. Manquait plus que ça. D’abord, elle alla soigneusement planquer ses gains sous le matelas, à un endroit où aucun fouineur n’aurait la – sale – bonne idée d’aller fouiner. Ensuite, hors de question qu’elle se pomponne ! Elle allait juste se brosser les dents, parce que l’haleine du réveil-lendemain-de-demi-bouteille-de-vodka, c’était quelque chose. Même elle risquait de se faire vomir en avalant sa salive, c’était dire.

Brosse usée. Dentifrice en escargot. Victoria s’isola dans la salle de bain par habitude, même si elle crachait dans un seau qu’ils vidaient dehors. Pouah, elle avait vraiment une tronche de merde au réveil. Le teint laiteux, les yeux encore un peu gonflés, les cheveux en hommage à Neil. Ça coûtait rien d’au moins se peigner, aller. Face au miroir en un seul morceau, un autre truc clochait mais elle n’arrivait pas à… ah oui, putain. Un soutif, ça pouvait aider aussi. Encore un vieil usage de merde remarque. Une fois prête, grosses bottines aux pieds mais toujours en débardeur, la pigiste retrouva Donovan à l’extérieur.

- J’t’embrasse t’jours pas en fait. Comment ça a été la répétition hier ? Pour l’premier rôle dans « Moi et ma main droite » ? Non seulement elle n’avait pas oublié sa connerie, mais en plus elle trouvait que c’était un excellent moyen pour le charrier d’entrée de jeu. Elle arborait un grand sourire de garce, pas peu fière de sa pique, t’as des plans pour ta baraque ou va falloir improviser ?

Aussi désagréable qu’elle pût paraître avec ses sales manières et son air de s’en foutre, la trentenaire avait accepté d’aller lui filer un coup de patte en sautant du lit, ce n’était pas rien ! Il ne la connaissait pas encore assez pour le savoir mais en vérité, la plupart des gens se serait fait copieusement envoyer paître avec une telle requête. Avec toutes les faveurs qu’elle lui accordait, le militaire avait intérêt à se sentir plutôt privilégié !


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1167
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Mar 12 Juin 2018 - 21:38
Deux minutes, le temps pour une clope de plus à ajouter à la liste, c’est qu’il avait un cancer à entretenir à côté de sa jolie cirrhose. Donovan attendit, appuyé contre l’un des piliers devant la porte, que Blanche-Neige passe à l’atelier. Ce qu’il était prêt à faire pour une nana, et tout ça pour quoi ? Rien, parce qu’elle lui refusa quand même un baiser en revenant. « J’aurais su, j’aurais pas attendu. » lança-t-il avec un air amusé avant d’afficher une mine plus pensive. « Ecoute, je pense que le jury a été conquis, en tout cas moi, j’ai trouvé ma performance parfaite. » Il n’était pas du genre à se démonter pour si peu, ce serait oublier la vie qu’il avait menée avant tout ce merdier.

« Des plans ? Est-ce que j’ai l’air d’être un type avec un plan ? » Le brun esquissa un nouveau sourire en prenant la direction de sa bicoque sans prétention. « J’en sais rien … pour l’instant c’est juste un truc passablement rangé, avec trois chaises, une table et un canapé pourri. » Il n’avait clairement aucune idée et aucun plan pour la maison, ce qui l’intéressait davantage c’était Victoria. Pour elle, il avait plusieurs plans en tête.

Devant la maison, le tatoué désigna les vieux pots de fleurs laissés à l’abandon depuis le début en secouant la tête, c’était le premier truc moche qui ne donnait pas envie. Il poussa la porte et invita la brune à entrer à la manière d’un gentleman dont le seul intérêt était de pouvoir mater son plus beau profil alors qu’elle entrait dans la maison. « Bienvenida a Casa de Donovan » lança-t-il en refermant la porte.

« Comme tu le verras, il n’y a pas de portrait de famille de moches, ceux qui habitaient ici avant ont sans doute préféré emporter ça avec eux. » En réalité, la maison n’était pas si vilaine, c’était même l’exemple parfait de la maison de banlieue posée, le rêve de beaucoup de familles. Dans son cas, c’était plutôt l’angoisse d’une vie trop tranquille que cette maison lui inspirait. « J’te fais visiter avant qu’on parle beaucoup. » D’un geste ample, il l’invita à le suivre pour lui montrer le fameux salon, épuré mais relativement cosy, la salle à manger attenante et la cuisine.

« Tu préfères me donner ton avis sur le rez-de-chaussée avant qu’on se lance dans la découverte de l’étage ? J’te préviens, y’a plein de chambres. » Il n’y avait aucun sous-entendu, parce qu’il assumait parfaitement son invitation et qu’il savait que la brune ne s’offenserait pas.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Event : 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 902
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    Mer 13 Juin 2018 - 10:48
Effectivement, il n’avait carrément pas l’air d’avoir un plan. En même temps, elle non plus n’en faisait jamais. Pas tout le temps. Ils étaient généralement des freins à l’expression de son génie ! L’instinctif, la spontanéité, y’avait que ça de vrai ! Déjà, Victoria avait une solution toute faite pour les horribles pots de fleurs à l’entrée : les exploser à coup de batte. C’était cathartique et ça ferait de la place ! Double emploi. Et dire qu’un psy prendrait 90$ pour le même conseil… elle était vraiment une fille sympa, peut-être qu’elle négocierait une autre contrepartie pour ses services.

En vérité, la baraque n’était pas si mal. Spacieuse, meubles pas dégueux, cheminée et fenêtre suffisamment grande pour laisser passer la lumière du jour. Le parquet avait pris un coup de vieux mais ça, ils n’auraient pas forcément l’occasion de lui rendre son brillant d’antan, à moins de se lancer dans de gros travaux de rénovation. La salle à manger se suffisait à elle-même mais la cuisine par contre… tout ce bois et ces teintes brunes donnaient à la pigiste l’impression de débarquer chez sa grand-mère. Dans la mesure où l’électroménager était inutilisable et la tuyauterie aussi, c’était une bonne pièce moche qui servait à rien.

- Vas pour les chambres, répondit-elle avec désinvolture, j’ai l’temps d’toutes les voir.

Ce n’était pas non plus un sous-entendu, même si on pouvait croire le contraire. Toujours guidée par le militaire, la trentenaire grimpa à l’étage et découvrit les yeux. Elle était encore un peu dans le coltar – et avait un putain de mal de crâne – mais constatait tout de même que… bah c’était plutôt pas si mal ! Bon, les stickers dans les chambres de mômes étaient à gerber et les tableaux décoratifs à 20$ mériteraient de passer par la fenêtre, mais pourquoi diable Zack n’avait pas choisi cette baraque ?!

- Tsais quoi ?! Commenta brusquement Victoria, j’pense qu’au d’là d’refaire la déco, t’aurais b’soin d’compagnie, elle croisa le regard de Donovan et leva les yeux au ciel en anticipant une éventuelle invitation, j’veux dire… crécher dans un endroit aussi grand tout seul, tu m'étonnes qu'c'est déprimant, ils en étaient à la dernière chambre où elle inspectait machinalement l’état des rideaux, par contre, sélectionne bien s’tu veux pas te r’trouver dans un baisodrome rempli d’animaux.

Enfin bon, remarque, transformer son triste pavillon en maison close pourrait potentiellement lui plaire à condition d’être le centre de l’attention. Tiens dis donc, ça donnerait presque des idées de commerce ça ! Maintenant que leur avant-poste avait pris forme, ils avaient toute une clientèle potentielle ; et qu’était une civilisation sans ses bordels ?! Merde. Faudrait qu’elle lui propose.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Gotta raise a little hell /!\    
Revenir en haut Aller en bas  
- Gotta raise a little hell /!\ -
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Raise Hell
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: