The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Here with me -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Here with me   Mer 23 Mai 2018 - 17:47
Cette situation était vraiment à chier, c’était loin d’être facile pour moi de voir tous ses visages fermés ou tristes, mais il fallait faire avec, je faisais partie de ceux qui s’avait quoi faire dans ce genre de situation, la force de l’habitude certain dirons. J’avais le visage aussi fermé et je ne montrais aucun gène au fait de tenir la dépouille de Swann entre mes bras. Il n’était définitivement pas lourd contrairement à bon nombre de personnes dans le groupe. J’aurais aimé me montrer encourageant, j’aurais aimé lui dire que tout irait bien, mais je savais que ce n’était pas le cas. Je l’avais vécu longtemps et si Joann avait besoin de parler à quelqu’un à jour, je le ferais.

- Je fais ça Joann compte sur moi.

J’ouvrais la marche comme un automatisme du côté de la maison où elle habitait. Je n’allais pas me laisser envahir par toute la masse de gens autour de nous, si d’autres voulaient suivre, ils le pouvaient, en tout cas, je m’éclipserais le plus rapidement possible pour passer à la suite du plan. Il faudrait que j’aille trouver le matériel nécessaire, mais ce n’était pas la première fois que je faisais ce genre de boulot, donc je savais où aller. J’avais bien l’intention de rester dans le silence le plus longtemps possible, mais qu’on se rende à l’évidence, en voyant Lawrence arrivé, j’avais déjà eu peur de le voir ouvrir la bouche et comme je le craignais, c’est ce qu’il avait fait. Je lui lançais un regard noir avant d’ajouter simplement.

- C’était votre plan de merde, moi j’y suis pour rien.

Dans votre, je prenais en compte les trois chefs de groupe. Je tenais aussi Ela responsable pour cette merde. On ne ce n’était pas encore expliqué sur la question et autant dire qu’on était bien resté en froid. Je n’avais pas envie de faire marche arrière et elle non plus alors autant dire qu’on était dans une impasse, pendant quelques secondes je m’en voulais de penser à tout ça. Sauf que personne ne pouvait lire dans ma tête et c’était quand même bien rassurant. En tout cas, pour le coup Lawrence pouvait s’estimer heureux que j’avais les mains occupées sinon je l’aurais sans doute pris par le col pour le plaquer contre le mur le plus proche avec sa connerie, mais je devais rester sage alors c’était ce que j’allais faire parce que de toute façon, sinon, j’aurais des problèmes et je savais que j’en avais sans doute déjà eu un peu trop dernièrement. Alors je faisais de mon mieux pour rester silencieux.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Here with me   Mer 23 Mai 2018 - 18:28
Les pupilles embuées de larmes de la blonde - rendue muette - papillonnèrent vers Merl et se portèrent à la suite sur le duo en face d'elle, là où les coups volaient et où le ton montait. Dans l'impossibilité de réagir, celle-ci se contenta de détourner son regard vide à hauteur du drap, une nouvelle fois, là où reposait le corps sans vie de son frère. Passant d'une émotion à l'autre, elle fut rongée par le remord et recula d'un nouveau pas tout en se laissant peu à peu la culpabilité l'envahir. C'était sa faute, maintenant, que faire, que dire ? Déboussolée, elle laissa volontiers son ancienne belle sœur parler à sa place, un comble, le genre de scène que l'on aurait jamais imaginé mais pourtant bien réelle.

"..."

Le ramener à la maison, putain de merde, c'est quoi cette idée de merde ? Il est mort, il n'y a plus de maison, il n'y a plus de Swann, il n'y a plus rien et rien ne serait plus comme avant... Ses yeux débordaient de larmes qu'elle ne pouvait désormais plus contenir alors que son cœur (oui, elle en avait bien un) chavirait dans un sanglot silencieux en nouant sa gorge définitivement. Ce fut donc à nouveau dans le silence qu'elle s'interposa face à Merl qui ouvrit la marche vers la maison Blackmore. Elle cligna des paupières fébrilement à son attention et sa main tremblante se hissa à la hanche de l'homme. Elle y saisit le pied de biche qui s'y trouvait, non sans une remarque de la part du propriétaire, celui-ci souhaitait bien le récupérer après, et c'était là tout à son honneur. Serrant le métal d'une poigne de fer, elle se détourna la seconde suivante et sans un regard du groupe pour s'approcher à pas déterminés vers la grande porte, là où les véhicules continuaient leur joyeux défilé de type retour au bercail.

Des couples s'enlaçaient, des enfants et adolescents sautaient dans les bras de leur parents tout juste retrouvé, bande de connards chanceux. Quant à Joy, elle, elle traçait en ligne droite vers la sortie, dégommant à coup d'épaule telle une hockeyeuse déterminée à passer la ligne de défense tout ceux qui se trouvaient sur son passage. Qu'ils tombent, qu'ils râlent, elle n'entendait rien et ne s'intéressaient aucunement aux complaintes qu'elle délaissait dans son sillage. Quant à ceux qui gardaient l'entrée, aucun n'osa lui barrer la route, faire ainsi face à cette démarche et à ce visage déformé - devenu subitement laid - par la douleur ne semblait pas des plus engageant, l'arme fermement tenue dans son poing ne devait pas aider non plus pour se faire.

Ainsi, la blonde s'extirpa du spectacle, pour laisser place à son propre show, là où elle pourrait crier et y déverser toute sa colère et tristesse sur les premiers rôdeurs qu'elle croiserait.
Revenir en haut Aller en bas  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1211
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Here with me   Jeu 24 Mai 2018 - 21:44
Here with me


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Elle n'entendit pas sa voix, mais l'impression d'être tenaillée dans un étau fit pulser son cœur sur des notes plus douloureuses encore. Les yeux Larmoyants, Joann ne fixait plus que le corps sans vie de Swann, et ne se souciait guère de la souffrance désagréable de ses phalanges droites. Stan était là, elle le comprit en capturant son timbre après quelques tentatives infructueuses. C'était lui qui la maintenait, lui qui se tenait dans son dos, accroupi derrière elle alors qu'elle venait de se laisser retomber contre le bitume. Sa gorge emplie de plaintes, de sanglots déchirants, la jeune femme n'entrevoyait plus rien d'autre que l'horrible réalité qu'on lui imposait. Personne n'y pouvait quoi que ce soit, personne, néanmoins la rage qui la contenait concernant Floyd, cette Ela ayant chapeauté toute la mission, la poussait à les tenir pour seuls et uniques fautifs.  Autour d'elle quelques uns se retournaient, témoins de son esclandre, comme une mise à mort public alors que son cœur battait à tout rompre et que la vie – contrairement à celui qu'elle aimait – filait encore ses veines.

- J'peux pas...... Stan j'peux pas.... Ses mots n'étaient que des pleurs, entrecoupés par une respiration haletante, sifflante comme celle des enfants victimes d'un énorme chagrin. La sensation d'avoir perdu la personne la plus importante dans son univers était ignoble, pire que recevoir une balle, pire que tout et pourtant, la simple pression exercée par Maverick, l'assurance qu'elle n'était pas seule dans cette tourmente macabre, apaisait fébrilement les tressauts incontrôlés de son corps. Qu'est-ce qui..... c'est passé....... ? Pourquoi ? Pourquoi Stanley...... Pourquoi lui ?

Déjà Merl lui assurait qu'il ferait ce qu'elle avait demandé alors qu'elle même oubliait tout, se remémorant sa propre détresse à peine déposait-elle ses billes ambres contre la dépouille de son amant. Lentement l'une de ses mains agrippa celle du militaire, son ami, l'autre masquant ses lèvres déformées par le chagrin d'où s'échapait la pire complainte qu'une femme puisse hurler. Plus rien n'existait, plus rien hormis celui s'étant invité dans sa bulle, Swann et elle.... Si Lawrence donna de la voix, sans qu'elle sache comment il était arrivé jusqu'ici, Joann ne l'entrevit qu'en imaginant Joy rejoindre la masse de gens auprès des grilles. Plus rien n'avait d'importance, plus rien n'en aurait jamais sans lui. Aidée pour se relever, suivant des yeux l'avancée de Merl vers la maison, la Canadienne retint les bras de Stanley autour d'elle avant de croiser le regard froid de Davis.

- Rence... Son timbre éraillée, les forces l'ayant quitté, Joann quitta l'éteinte forcée du jeune militaire pour avancer comme un automate avant de faire volte face et pointer le doigt sur le torse de Donovan. Vas-t-en !!!! C'est ta faute et celle de cette conne d'Amrani, c'est toi qui l'a embarqué tu d'vais le protéger, c'est elle qui a pris des putains d'décisions foireuses, aussi foireuses que sa faculté à avoir des mioches !

Ce ne pouvait être plus laid, plus blessant, et peu importait qu'elle capture la silhouette de cette conne d’israélienne par delà les quelques jeeps amassées devant l'entrée. Ce n'était que le résultat de maux incommensurables, d'une haine furieuse, d'un panel de sensations contradictoires... On lui dirait sûrement que le temps laverait ses plaies, elle n'en avait strictement rien à foutre. Rien ne ferait cicatriser la plaie béante qui venait de fendre en deux l'organe furieux dans sa poitrine, ce serait toujours là, comme un mal en sommeil qui ne demanderait qu'à exploser lorsqu'elle aurait trouvé les véritables responsables. Car même si on lui avouait qu'il s'agissait des charognes, Cain n'était pas sotte au point d'imaginer Swann, son Swann, manquer de prudence auprès de ces fichues créatures. Une main glissa à son poignet, la tempérant, la ramenant à l'objectif premier qu'était le corps inerte de l'étudiant. Funérailles, enterrements, condoléances....... C'était la suite logique. Cherchant Joy du regard, pour l'une des premières fois de son existence, Cain se laissa avancer grâce au guide qui la retenait, rejoignant la demeure où il avait grandi, où il l'avait aimé et où il resterait à jamais désormais....

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2162
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Here with me   Ven 25 Mai 2018 - 9:03
Stanley avait foudroyé Merl du regard. Rien que voir sa tronche le remontait particulièrement, mais encore davantage en cet instant, avec le corps de Swann dans les bras. Car il n’oubliait pas les mots que ce péquenaud avait proférés haut et fort à l’encontre de son ami, alors qu’il s’interposait entre les deux camps. Sans mentionner qu’un de ses collègues – témoin de la scène - lui avait aussi relaté sur le trajet du retour la réaction qu’avait eue ce sagouin en apprenant la mort de l’étudiant. Aller remercier le meurtrier chez l’ennemi ? Bordel, qu’il se tienne bien, car il paierait ça un jour ! Mais ce n’était pas le moment… Le soldat articula un « dégage » silencieux vers le moustachu. Qu’il sorte de sa vue !!

Il se laissa ensuite guider vers le bas, alors que Joann se laissait tomber, lui brisant le cœur.

- Je sais, souffla-t-il, en se libérant une main pour lui caresser brièvement les cheveux. Je sais, je suis là. Il n’avait aucune parole vraiment réconfortante à lui offrir. Il n’avait jamais connu la perte de l’être aimé. Mais il avait vu sa mère pleurer l’absence de son paternel alors qu’il était encore au lycée. L’important, ce n’est pas nécessairement les mots que vous avez à offrir, mais bien l’assurance de votre présence. Puis il déglutit, échangeant un court instant un regard avec Donovan, avant de répondre à sa question, les dents serrées. Quelqu’un s’en est pris à lui.

Il n’avait pas l’intention de la ménager. Ce n’était plus l’heure des mensonges, elle finirait de toute façon par le savoir. Il ne préciserait cependant pas tout de suite que les rôdeurs avaient ensuite terminé le travail en dévorant le pauvre garçon. Il n’ajouta rien de plus, car si Swann avait été élu ce jour-là, ce n’était au final qu’arbitraire. Comme un coup du destin. Il serra plus fort la jeune femme, avant de prendre sa main. Elle se relèverait de tout ça… Il la connaissait, il n’en doutait pas. Et comme il n’avait pas les mots pour le lui dire, il le fit par les gestes, en l’aidant à se remettre debout. Puis relâcha son étreinte.

Joann déversa de nouveau sa colère sur Donovan, se gardant cette fois-ci de le frapper. Si bien que Stanley ne la retint pas. Il savait qu’elle allait insulter la terre entière, ça faisait partie du processus. Il pinça les lèvres, alors que Joy quittait ce petit monde pour hurler sa peine loin des regards. Ses yeux se posèrent sur Ela au loin qui s’était retourné dans leur direction, sans savoir si elle avait entendu les mots particulièrement violents de son amie à son égard. Ce fut alors qu’il vit deux têtes blondes se frayer un chemin parmi les gens. Casey et Maddison étaient retardataires. Il croisa le regard de la première et sentit sa poitrine se compresser.

- Ramène-là, murmura-t-il à Davis, qui s’était également approché. Il fit un mouvement de tête vers Joann. Le scientifique lui fit comprendre qu’il se chargeait d’elle. Alors Stanley s’approcha des deux sœurs, qui étaient restées en retrait. Il posa une main sur le bras de Maddie, mais c’était Casey qu’il regardait. Swann est mort, dit-il simplement, même si les filles avaient certainement bien compris. La jeune femme savait à quel point ça le touchait et elle l’enlaça. Heureuse de le revoir, qu’il soit vivant, mais aussi pour lui faire comprendre qu’elle était là, tout simplement.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lawrence G. Davis
Leader | Remnants
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Rieeen
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 2387
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Here with me   Ven 25 Mai 2018 - 10:49

Ce ton avec lequel la Canadienne avait prononcé le prénom du quarantenaire lui serra le cœur. La voir ainsi, aussi démunie, était relativement difficile à encaisser, mais le brun n'était pas dupe : ce ne serait que le début d'une longue descente aux enfers. Si lui-même n'était pas proche de Swann, n'éprouvant aucun ressenti à son sujet, il savait combien la brune y était attachée sans même qu'elle n'ait eu à le lui dire ; ça se ressentait, dans ses mots, ses regards, et Davis la connaissait suffisamment pour pouvoir interpréter ces détails. Et la colère qui l'anima à nouveau n'était qu'une preuve supplémentaire de la souffrance qu'elle devait ressentir à l'annonce de la mort de son petit-ami. Le fait qu'elle s'en prenne également verbalement à Amrani ne fit pas sourciller le scientifique. Certes, ils étaient associés dans la gestion de ce camp, et peut-être aurait-il dû prendre la défense de l'Israélienne, mais ce qui se jouait désormais était personnel, il n'avait en rien le droit d'interférer, tout comme il n'en n'avait pas l'envie, se fichant bien de ce que Joe pourrait balancer comme vacheries ou reproches sur l'architecte. Et s'il avait vu la concernée un peu plus loin près des véhicules, se doutant bien qu'elle avait entendu les mots de l'escorte, il ne fit rien pour l'empêcher de décharger sa haine contre Floyd.

La colère était la pire réaction mais aussi la plus humaine. A la perte de Mason, Davis était tombé dans un déni mêlé à la résignation, mais il ne pouvait assurément pas prétendre que la situation était la même, Mason était un ami, son premier ami, mais pas sa moitié. Un court instant, il se demanda à quoi ressemblerait les jours s'il venait à arriver quelque chose à Amanda, mais il se tira bien vite de ses pensées en entendant la voix de Maverick.

Il s'était alors approché de son amie, posant une main sur son poignet pour tenter de la calmer, croiser son regard pour lui intimer silencieusement qu'elle n'était pas seule, que même s'il ne pouvait comprendre ce qu'elle ressentait, il serait là. La tirant doucement vers lui, il avait passé un bras autour de sa taille, prenant sa main dans la sienne, et s'était mis à marcher. « T'occupe pas d'eux pour l'instant » avait-il lancé sur un ton calme, serrant un peu plus fort sa main en la soutenant, sentant les jambes de la jeune femme chanceler un peu plus à chaque pas. Posant alors son regard sur Rogers un peu plus en avant, qui portait le corps de Blackmore, le quarantenaire avait simplement soupiré. Ainsi donc c'était leur plan qui avait fait tuer Swann. Peut-être, mais ce ne seraient certainement pas avec les idées de l'idiot du village qu'ils arriveraient à quoi que ce soit.

Arrivés dans la maison que Joann partageait avec les Blackmore, Lawrence avait reporté ses billes claires sur son visage, serrant à nouveau un peu sa main pour qu'elle l'écoute. « Je reste pas loin » avait-il annoncé sur un ton relativement neutre, aucune marque laissant entendre qu'il la prenait ou non en pitié. Quand bien même il ne pourrait lui ôter la souffrance qu'elle devait ressentir, il tenait à être là et autant dire que c'était une nouveauté pour lui de se montrer présent pour quelqu'un d'autre que sa sœur, pour quelqu'un tout court, mais il appréciait suffisamment l'escort pour prendre sur lui et être un peu plus ''humain''.


xxx
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Here with me   Sam 26 Mai 2018 - 7:15
A dire vrai, j’étais de trop ici et ce n’était pas compliqué de savoir pour quelle raison. J’avais un peu mal parlé sur la mort de Swann, mais je savais que j’avais tort. Je mentirais si je disais que j’étais ici parce que je souffrais avec eux, mais j’étais bien placé pour comprendre leurs douleurs à tous ceux qui allaient mal actuellement. Sans rien dire de plus, je me déplaçais en direction de chez Joann et c’est avec beaucoup de précautions que je laissais le corps de l’homme sur la table du salon après avoir eu confirmation que ça leur convenait. On ne pouvait décemment pas le mettre dans un lit en l’état actuel des choses. Et sans un mot, je disparaissais deux leurs vues. Il n’avait pas besoin de moi dans la pièce pour le moment. Si quelqu’un voulait se rapprocher de Dieu, ou quelque chose du genre, cette personne saurait où me trouver, ce n’était pas comme si j’étais partie très loin puisque mon seul objectif était de creuser la tombe.

J’étais partie chercher une pelle dans le garage avant de dessiner un carré dans le jardin dans le coin qui me semblait le plus approprié. Je savais que si Jason me voyait en cet instant, il prenait sans doute un malin plaisir à se foutre de ma gueule, mais je n’en avais rien à foutre, c’était la religion qui me forçait à agir et ça m’alla très bien comme ça. J’étais content de faire ce qui me semblait juste et je trouverais les mots justes, je l’espère si on me demandait de faire une cérémonie pour que son âme repose en paix. Chose qui pour moi était impensable c’est vrai, mais ma religion prône le pardon alors il était peut-être temps que j’en face de même.

Seul avec moi-même et le début de mes prières, je commençais à planter la pelle dans le sol. J’avais de la chance, la terre était légèrement molle ce qui permettait de fournir un effort moindre et empêchait légèrement que les bords s’effritent. J’avais creusé beaucoup trop de tombes depuis le début de cette merde à mon gout et d’une certaine façon, j’avais l’impression que ce n’était pas la dernière. Mais j’étais prêt à continuer si c’était ce qu’on attendait de moi, ce n’était pas beaucoup plus physique que de labourer un terrain d’une certaine façon, même si cette comparaison en avait fait frémir plus d’un.
Revenir en haut Aller en bas  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1164
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Here with me   Sam 26 Mai 2018 - 19:19
Elle était en colère, évidemment qu’elle était en colère et ça lui brisait le cœur. Ca le faisait chier de voir Joann comme ça, c’était presque une nouvelle raison de détester le gamin qui n’avait pas su se défendre. Donnie la laissa déverser sa colère sur lui, ce n’était pas comme si elle risquait de lui faire mal de toute manière. Il encaissa ses paroles, laissant à Stan et Lawrence le soin de calmer la brune. « Désolé Jo’ … » se contenta-t-il de lui souffler, avec un air sincèrement désolé sur le visage.

Pendant ce temps, Joy s’était barrée. Le tatoué craignait qu’elle ne s’attire des ennuis, et en même temps, avait-il le droit de la retenir ? Elle avait sans doute besoin de passer sa colère sur quelqu’un elle aussi. Elle perdait son frère, c’était un sentiment qu’il ne pouvait qu’effleurer du bout des doigts parce qu’il n’avait jamais connu sa petite sœur, mais il avait perdu une chiée de frères d’armes, et il avait une idée du mal que ça pouvait faire. « Assurez-vous qu’elle rentre saine et sauve. » Un simple ordre donné aux autres militaires présents sur cette scène.

« Fais gaffe à elle … » souffla-t-il au scientifique qui embarquait Joann pour l’aider à se calmer. Si toutefois elle pouvait se calmer, il lui faudrait du temps sans doute. De son côté, et même si l’état de la brune lui brisait le cœur, Donnie devait prévenir une autre personne qui, il le savait, serait tout autant affectée.

Il frappa trois coups à la porte de la maison qu’elle habitait avec Lucas et chercha la meilleure façon de lui dire. Evelyn n’avait pas le même tempérament que Joann, mais face au chagrin, tout le monde réagissait différemment. Lorsque la porte s’ouvrit pour laisser apparaître la silhouette de la brune, Donovan resta silencieux. « J’peux entrer ? » demanda-t-il sans vraiment attendre de réponse pour aller à l’intérieur. Il n’avait pas envie d’une nouvelle scène qui ébranlerait le calme du camp. Soupirant en cherchant ses mots, Donovan se passa la main sur le visage.

« Evy … Swann est … Il a été blessé et il n’a pas survécu. » Décidément il ne savait pas comment dire les choses de façon plus douce, sans doute parce qu’il n’y en avait pas. Pour Jo, pour Joy et pour Evelyn, la nouvelle était dévastatrice, peu importait les mots employés, le ton de sa voix. C’était le sens derrière ces mots qui faisait mal et ce sens serait toujours le même. Un des leurs était tombé et laissait des proches endeuillés. « Je suis désolé … » Son regard gris l’observa pour chercher une trace la moindre émotion, sans doute pour se préparer à recevoir un coup ou à devoir l’empêcher de faire quoique ce soit de dangereux.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Here with me   
Revenir en haut Aller en bas  
- Here with me -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: