The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Here with me -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1236
Age IRL : 32
MessageSujet: Here with me   Lun 21 Mai 2018 - 14:09
Here with me


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


C'était long, elle qui n'avait pu se joindre aux troupes en partance pour Renton, n'avait eu d'autre choix que d'attendre. La compagnie de Joy ne changeait pas grand chose, néanmoins leur incessantes petites pics avaient au moins eu le mérite de lui passer le temps. Quant à savoir pourquoi l'asperge n'avait guère accompagné son frère, ou même son ex tien, c'était une autre histoire. Sans doute Blackmore première du nom désirait-elle éviter Clayton.... Vraiment peu importait, à l'heure d'aujourd'hui le temps paraissait interminable à la Canadienne, pire encore lorsqu'elle pensait aux deux sorties qu'ils avaient effectué seuls l'un et l'autre. En hiver, l'étudiant avait failli y rester dans cette foutue tempête, Jason l'avait néanmoins ramené, quant au périple de la banque, si Jenna n'avait guère été en sa compagnie, sans doute aurait elle été à sa place. Violée, saccagée par deux sales type qu'elle avait tué. C'était moche de penser de la sorte néanmoins elle n'avait pas subi grâce à Jenna, c'était bien tout ce qui lui importait et ce au détriment de sa nouvelle amie.

A l'extérieur, les mains frictionnant ses bras malgré le soleil qui transperçait les nuages, un frisson s'éprit d'elle. On  disait jamais deux sans trois... Alors Swann rentrerait, comme d'ordinaire.... Il avait survécu à une balle, aux températures glaciales, tant de fois la faucheuse avait tenté de les éloigner l'un de l'autre, une fois encore ce serait le cas.  Assise sur les marches du porche, elle roula des yeux en sentant la présence de la gamine dans son dos.

- Qu'est-ce que tu m'veux encore ? Jusqu'ici elles ne s'étaient quasiment pas adressé la parole, après tout la trentenaire savait parfaitement ce que pensait sa cadette.

A son regard brun elle n'était qu'un parasite, un genre de virus dans le crâne et le cœur de son petit frère. Grand bien lui fasse de l'estimer de la sorte, après tout Cain savait parfaitement ce qu'elle était aux yeux du jeune homme et c'était bien là tout ce qui lui importait. Las des querelles néanmoins, elle souffla une fois avant de voir Judas débouler depuis l'entrée et foncer droit dans l'avenue en direction des barricades.

- Crétin d'clebs bordel ! Immédiatement elle se redressa et descendit les marches pour avancer rapidement vers l'allée. Tu m'suis ou j'dois t'pousser grande perche ?


Elles ne seraient pas trop de deux pour rattraper l'animal. Le sang chauffait déjà dans ses veines au plus elle poussait sur ses jambes, terminant par se stopper net en voyant les véhicules de retour. Un immense sourire étira ses pétales, son cœur reprit une cadence gorgée d'espoir, et peu importait la présence de la frangine, même le chien qu'elle appréciait n'avait plus de véritable valeur alors qu'elle voyait les hommes quitter les habitacles et leur revenir. Cherchant des cils celui qu'elle aimait, Joann fronça les sourcils en remarquant Merl un peu plus loin, Rogers et son propre chien qui lui tournait autour alors que ce dernier s'attardait à l'arrière d'une voiture. Sans doute devait-il encore sentir la charogne ou autre, allez savoir ce que Judas avait trouvé d'intéressant à ce type. Joy non loin d'elle, prête à lui adresser la parole en remarquant la silhouette de Buchanan, Cain se ravisa lorsque Donovan leur jeta un regard étrange.

Ses traits était tirés, visiblement et pour ce qu'elle savait de lui, ça ne s'était probablement pas déroulé comme le chef des expéditions l'entendait. Lui offrant un rapide sourire, Joe avança légèrement avant que ce dernier lui agrippe le bras. Immédiatement son regard fondit sur les phalanges qui la retenaient puis redressèrent le cap jusqu'aux prunelles grises de Floyd. Ce n'était pas normal, quelque chose clochait, quelque chose n'allait pas.... Un tas de choses lui traversait le crâne, l'empêchant de penser posément, la poussant même à jeter un regard interrogateur à la jeune femme auprès d'elle pour tenter d'y trouver des réponses qu'elle n'aurait malheureusement pas.

- Quoi...? Quémanda-t-elle la voix éraillée par le doute désagréable qui s'infiltrait dans ses veines. Étrangement chevrotant, Joann ne maîtrisait plus le propre volume de son timbre. Donnie, qu'est-ce qui s'passe ? Ces derniers mots, la brune les siffla en sentant quelques perles s'amonceler contre ses cils. Ça n'allait pas, quelque chose s'était produit, quelque chose de...... Swann.... ?.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Donovan C. Floyd
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington M24 SWS, Beretta M9 et couteau de combat
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 30/05/2017
Messages : 1221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Here with me   Lun 21 Mai 2018 - 14:27
Si le trajet aller s’était fait plutôt dans une ambiance détendue, autant que possible, ce trajet retour avait des allures de procession funèbre. Le sang avait coulé, le tatoué s’y était attendu parce qu’il savait que personne n’acceptait ce genre de deal sans broncher. A part les faibles, et il respectait au moins les gens qui peuplaient encore cette terre assez pour savoir qu’ils n’étaient pas faibles. Est-ce que le deal était à leur propre avantage ? Bien sûr. Est-ce qu’ils avaient poussé trop loin les menaces ? Sans doute. Est-ce que la punition était à la hauteur du crime ? Passe. Donovan n’aimait pas Swann, et sa mort lui en touchait une sans faire bouger l’autre. Mais dans ce monde, il n’y avait plus de règle, plus de loin à part celle du plus fort. Et les plus  forts, parce que plus armés et plus nombreux, c’était eux.

Le sort de l’étudiant ne le toucha donc pas, pas plus que celui de cette nana que le grand blond péteux avait dégommé à bout portant. On faisait pas d’omelette sans casser d’œufs. En revanche, alors qu’ils approchaient de Fort Ward, c’était autre chose qui lui serrait la poitrine, assez pour le faire lâcher sa clope par la fenêtre en râlant. Si Swann n’avait pas la moindre importance pour lui, il en avait pour certaines personnes importantes à ses yeux. Donovan soupira en s’allumant une nouvelle clope par dépit avant que le convoi n’entre dans l’enceinte du camp.

Le tatoué descendit du véhicule, calant ses Ray-Ban dans la poche de sa veste et observant Fort Ward. Des jours qu’il était parti. Une part de lui réalisa que dans le fond, l’endroit ne lui avait pas manqué. Premier coup dur. Joann et Joy étaient là. Deuxième coup dur. Il aurait pas le temps de travailler davantage son speech pour leur annoncer leur nouvelle réalité. « Jo » souffla-t-elle en lui attrapant le bras, ses iris gris rivées sur la canadienne. Son regard devait en dire long, son attitude aussi.

C’était quelque chose qu’il savait faire, il l’avait déjà fait plusieurs fois. Il maitrisait. Normalement, il maitrisait. La question de la brune lui fit détourner un instant le regard. Donnie termina sa clope qu’il jeta au sol pour l’écraser du talon de sa botte avant de reposer son regard sur Joann. « Tout s’est pas passé comme prévu. » Ou alors tout s’était passé exactement comme prévu parce que le danger et la mort faisaient partie de chacune de leurs sorties, Donovan le savait, Joann le savait, Joy le savait aussi. « Swann … hum … Y’a pas cinquante façons de le dire. Swann a été blessé, il s’en est pas sorti. » Le ton était dur, et pourtant il se sentait désolé pour elle. Qu’il n’ait jamais compris ce qu’elle pouvait trouver au gosse ne changeait rien au fait qu’il était désolé que son amie ait à vivre ça. « J’suis désolé. » La suite ? Il s’attendait à une tempête, un ouragan de colère, de chagrin, de reproches, de désir de vengeance.


We Are Monsters
We never shoot to stun, we're kings of the killing. We're out for blood, we'll take them one by one C by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Here with me   Lun 21 Mai 2018 - 15:29
Il n’y avait pas à dire, ça faisait plaisir d’avoir quitté la merde dans laquelle je me trouvais quelque temps auparavant. Ce n’était toujours pas le pied pour autant parce que ce n’était pas avec une bonne nouvelle qu’on rentrait. Je n’étais décidément pas heureux de ramener le corps de Swann à Joann et Joy. Je sentais que ça n’allait pas être si facile que ça et que je devrais m’occuper de le mettre en terre, mais pour le coup, je n’avais pas à me cacher de tout ça, ce qui devait être fait serait fait parce que je n’avais qu’une parole.

Finalement, on arrivait à destination et j’avais le cœur lourd, j’avais toujours du mal avec les gens qui souffrait et ça ne serait pas différent aujourd’hui. Je regardais Donovan allumer sa cigarette sans rien dire alors qu’on arrivait finalement sur l’ile. Ce n’était pas un jour joyeux, bien au contraire. Swann était mort, ce n’était pas foncièrement une mauvaise nouvelle pour moi, mais c’était loin d’être une bonne. Je ne pouvais pas me réjouir de la perte de quelqu’un même si ça avait été qu’un connard jusque là. Finalement, le véhicule s’immobilisa et je descendais du véhicule. J’étais celui qui prendrait le corps sans vie de Swann pendant que Donovan s’occuperait du reste. Le chien de Joann était déjà en train de me tourner autour, les animaux avaient toujours eu un sixième sens pour ce genre de chose. Je soupirais avant d’ouvrir le corps et porter le corps de entre mes bras. Lorsque je me retournais, j’avais devant moi, Joy et Joann qui n’étaient visiblement pas très heureuse de la nouvelle et un Donovan qui ne semblait pas trop savoir quoi faire.

- Je suis désolé pour vous.

Je restais devant elle un instant sans rien dire, avant de simplement me rappelait de ce que j’avais voulu faire à la mort de ma femme, rester seule un instant avec elle, faire mon deuil. Elles devaient sans doute avoir un sentiment similaire alors je me tue avant de trouver les bon mots à prononcer. Je n’étais pas doué pour ça, mais clairement je m’étais bien améliorer ses derniers temps. Je ne parlais plus comme le paysan que j’étais quand j’étais arrivé sur l’ile l’année dernière. Je ne souriais pas gardant un visage le plus neutre possible avant d’ajouter en direction des deux femmes.

- Si vous voulez lui faire un adieu loin de la foule, je peux le laisser où vous voulez, le temps que je creuse la tombe. Je peux m’occuper de tout si vous voulez. Dites moi simplement ce que vous souhaitez.

Non, je n’étais pas content de faire ça, mais si ça pouvait me rendre utile et leurs retirer un poids, je le faisait avec plaisir. J’avais passé beaucoup trop de temps à me prendre la tête avec les connards de l’autre groupe et je me rendais bien compte maintenant que sur l’ile tout le monde était bien plus agréable. Je savais que je ne serais sans doute jamais ami avec certain, mais je relativisais beaucoup cette information. J’attendais l’avis des deux femmes pour aviser. Elles savaient sans doute l’une comme l’autre que ce n’était pas pour Swann que je faisais ça, mais je respecterais son corps comme si c’était l’un de mes proches, parce que même si beaucoup essayais vaguement de me faire croire le contraire, j’avais la volonté de penser que j’étais un homme bien et que j’avais des valeurs.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Here with me   Lun 21 Mai 2018 - 16:04
Ce putain de chien ne faisait que couiner à la porte, il n'y avait rien de plus insupportable comme nuisance sonore pour cette blonde frustrée en quête de calme. Maintenant que la casse burne s'était tirée, le seul moyen de s'en débarrasser revenait à répondre à ses foutus désirs de clep's, pause caca à l’horizon. "Mais putain de merde. T'es imbuvable." Qu'est-ce qu'elle branlait l'autre ? Certainement pas la nouille de Swann qui aux dernières nouvelles se trouvait toujours dehors avec le groupe.  "M'fais chier, m'viens là, ducon." Et elle dans tout ça ? Elle, elle allait promener l'imposant clébard, loin des dangers de l'extérieur. Rester en retrait ne l'enchantait qu'à moitié, si ce n'est qu'au moins, elle ne se retrouvait pas à supporter des timbrées comme Jenna. En revanche, ne pas pouvoir assurer la sécurité de son frangin à la con, ça, c'était le seul côté rageant dans cette histoire. Tout ça pour ? Pour un poignet foulé en entrainement, ça déconnait pas avec la marines du coin.

De sa main valide, elle attrapa la laisse à l'entrée avec nonchalance avant de pousser la porte de la résidence. Bien peu habituée à sortir le chien, elle n'eut pas le réflexe de l'attacher tout de suite et se retrouva face au dos de la branleuse de service. Quel ton, quelle arrogance, décidément... "C'est ta foutue progéniture qui a b'soin de chier." En parlant de bestiole, la voilà qui se faisait la malle en se faufilant entre les jambes de la grande perche. "Oups." Elle n'allait pas non plus s'en offusquer davantage, pas comme si le chien allait pouvoir traverser les barricades seul, pas de panique. "P'tain..." Souffla t-elle à la bimbo tout en roulant des yeux avant de dévaler les marches sans trop presser.

La brune y mettait une bonne cadence, alors, par pure et simple fierté mal placée, la blonde s'empressa de suivre la marche sans se laisser distancer, ne désirant aucunement laisser la vieille prendre le dessus. Quel timing, les filles purent ralentir le pas face au convoi de véhicules tout juste de retour. Leur intérêt commun les amena à dévisager avec insistance les présents à la recherche du jeune Blackmore. Donovan fut le premier à portée de main, sa démarche, son regard, ses gestes, il n'y avait rien de bien habituel là dedans. Aussi, quand il attrapa le bras de Joann la blonde s'arrêta net sur place pour stationner à leur hauteur et tendre l'oreille. Tout s’est pas passé comme prévu. Putain de merde, c'est quoi cette intro à la con ? Le cœur de la blonde en loupa un battement et sa main bandée de crispa aussitôt à en faire blanchir ses phalanges, la terrible nouvelle était tombée. "Wha... What ?" C'était pas possible, elle avait forcément mal entendu, ou il y avait erreur sur la personne. Malheureusement non, Merl sut confirmer cette fatalité et alors qu'elle coula ses iris humides sur le corps, un mal de ventre surnaturel vint la ronger, comme si elle venait de s'enfiler un litre de soude caustique. Les phrases l'atteignaient mais s'en retrouvaient réduites à l'essentiel : Swann, blessé, pas sorti, désolé, adieu, tombe., ces mots douloureux ne cessaient de résonner en elle, passant du cœur à l’esprit jusqu'à envahir tout son être dont elle sentait des pans entiers s'effondrer. Nauséeuse, elle fit un pas en arrière, puis deux et posa sa main bandée contre ses lèvres. Elles n'étaient nullement là pour l'empêcher de crier, parler à ce stade restait impossible là où l'usage de l'émotion était étouffé par l'état de choc qu'elle traversait. Le goût cuivrée qui lui fendait les papilles, en revanche, c'était une autre histoire, et il valait mieux pas que ça sorte.

Ils pouvaient bien parler autour d'elle, maintenant, plus aucun son ne parvenait à ses oreilles, il n'y avait que des bourdonnement angoissant d'audibles. Lentement et sans quitter le drap de ses deux voiles humides et tremblants, elle recula d'un nouveau pas, puis d'un autre, on ne peut désorientée et confuse.

Elle est ailleurs, et nulle part.
Revenir en haut Aller en bas  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1236
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Here with me   Lun 21 Mai 2018 - 16:26
Here with me


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Fallait qu'il l'ouvre, qu'elle l'entende, qu'il lui confirme bon sang.... Déjà le fluide au creux de ses veines rejoignait ses muscles, plus rapidement encore son cœur qui se mit à pulser comme un acharné dans le creux de sa poitrine qui, elle, se soulevait au fil d'inspirations plus lourdes. Joann était suspendue aux lèvres du militaire, ses yeux ne pointaient qu'elles et plus son regard qu'elle redoutait lui annoncer pire encore et, malgré tout, ce qui quitta la gorge du trentenaire devant elle était la pire chose qu'elle pouvait capturer. L'entièreté de son être se tendit, ce fut comme recevoir une balle, pire un coup de lame crantée, en plein dans le ventre. Ses entrailles se nouèrent, ses mains se mirent à trembler. Ses doigts se replièrent en poings, les serrant elle sentit ses ongles s'enfoncer dans les lignes de ses paumes. La douleur n'était rien contrairement à ce que son être, dans sa totalité, subissait à l'instant.

Au creux de sa gorge, une sphère étouffante se formait, roulant dans sa trachée et mourant au coeur de sa poitrine. L'air semblait se raréfier, sa respiration se coupait....... C'était ça, elle suffoquait à l'air libre, cherchant des yeux quelque chose, n'importe quoi, à laquelle se raccrocher pour éviter aux larmes de filer ses billes brunes. La Canadienne ouvrit la bouche à plusieurs reprises mais rien d'autre qu'un quoi ? étranglé, presque inaudible, s'en échappa.

C'était impossible, pas lui, pas maintenant pas après ce qu'il lui avait promis... C'était faux c'était......... Ravalant péniblement sa salive, elle sentit ses mâchoires se serrer en redressant les billes vers Merl, les bras chargés de la dépouille et là, la jeune femme ferma les yeux, lâchant prise, laissant les larmes faire office, la vider complètement de l'essence qui faisait d'elle ce qu'elle était grâce à lui, l'épuisant malgré le peu de force qui retenait ses jambes, malgré le vent qu'elle sentait jouer dans ses mèches brunes. Il était là oui..... Il était rentré, il était auprès d'elles.... Sans doute les deux seules personnes qui l'aimaient. Sa sœur, elle même. Sur ses joues les perles traçaient des sillons brûlants, Joann entendit les excuses de Rogers, ce type qu'elle avait détesté parfois sans pour autant se résoudre à l'imaginer claquer pour soulager la terre de sa connerie, c'était lui qui lui rapportait le cadavre du jeune homme qu'elle aimait. D'une voix brisée, elle répéta le prénom de l'étudiant et redressa les doigts vers ce linceul ignoble. Rogers leur demandait déjà où le faire attendre, où il passerait ces dernières secondes dans ce monde avant de rejoindre la terre qui l'avait vu naître. Elle ne savait pas, elle ne savait plus rien et cette impression de crever, qu'on lui déchirait les entrailles, qu'on la dépeçait, n'arrangeait rien.

Comme une caresse fébrile, ses doigts frémissant glissèrent là où son visage devait se trouver. Ce fut comme un choc lui amenant les mille souvenirs vécus avec lui, ces sourires si rares et son regard sombre quand il parlait des projets de cette communauté. Swann avait voulu rejoindre cette opération car il voulait être acteur de ce changement, de cette ère qu'il espérait tant voir jaillir sous ses yeux. Elle lui en voulait, elle le détestait presque de l'avoir abandonné, qu'il ait perdu de cette façon, lui, lui qu'elle estimait insubmersible, increvable.....

- J'te déteste d'me faire ça Swann.... j'te déteste., Déglutissant, tâchant de larmes le drap déjà salie par les blessures, ce qu'il avait du vivre dans ses derniers instants, sans elle, sans sa sœur, sans personne, Joann gémit une minute avant de redresser deux billes profondément dures, gorgées de souffrance et de haine dans celles de Donovan. Qu'est-ce qui c'est passé !!!! Hein ???!!! Pourquoi il n'est pas debout sur ses deux jambes à vous détester tous autant qu'vous êtes ?????!!!!! TU N'AVAIS PAS L'DROIT DONOVAN !!!!! Hurla-t-elle en s'arrachant la gorge, les traits ruisselant de larmes, de haine profonde. Tu devais le ramener !!!!!!!! Comme la dernière fois, comme dans cette clinique de mes deux, comme la dernière fois putain....

Le coup partit tout seul, elle se jetta sur lui et lui asséna une droite en pleine mâchoire. S'il courba l'échine, elle s'en carra complètement et rapprocha de nouveau, entrevoyant une Joy innerte, choquée, bléssée face à la dépouille de son frère. Quand le tatoué redressa le menton un autre coup fila, l'hystérie l'habitait comme un mauvais poison contrôlant ses gestes, dévoilant son plus sombre visage. Si elle lui éclata la lèvre, il ne bougea pourtant pas d'un cil, elle le haïssait pour lui avoir dit, pour lui avoir annoncé pareille horreur. Il la retiendrait sans doute, déjà les forces lui manquaient tant les larmes brisaient ses actions, tant l'air lui manquait, Joann se laissa retomber comme une loque, retenue ou pas, en redressant les cils vers Joy et Merl.

- Ramène le à la maison.... Parvint elle à dire, les mots hâchés par les sanglots qui lui soulevaient le corps, la poussaient à trembler de tout son être à mourir intérieurement. J't'en...... prie, ramène le à la maison Merl....

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2185
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Here with me   Mar 22 Mai 2018 - 9:15
Stanley n’était pas de la voiture qui transportait le corps de son ami. Au cours du convoi qui les avait ramenés vers Brainbridge, il s’était vu assigner d’autres responsabilités et était dans le véhicule qui clôturait la marche. En queue de peloton donc. Il attendait ce retour autant qu’il le redoutait. Car l’absence de l’étudiant pesait toujours dans sa poitrine. Sur le terrain, les hommes étaient habitués à perdre l’un des leurs. Cela faisait aussi partie du contrat, des risques. Ainsi, quand Stan avait soumis l’idée de jeter une horde sur le ranch, il savait que certains d’entre eux pourraient y rester. Pourtant le sort de Swann était à part. C’était le fruit d’un meurtre fourbe. Sans savoir exactement qui l'avait commis, ils savaient aussi où trouver l'assassin… mais ils étaient pour l'instant les pieds et poings liés…

En descendant du pick-up, le jeune homme chercha du regard la silhouette blonde de Casey. Il aurait eu de la peine à exprimer à quel point la présence de la jeune fille lui avait manqué. Son sourire, ses étreintes. Il savait qu’elle avait dû s’inquiéter. Quelques personnes s’étaient rassemblées pour les accueillir et s’enquérir de la réussite de leur expédition. Il n’aperçut pas immédiatement sa belle, mais crut entendre plus loin une plainte familière. Sa gorge se serra et il abandonna ses partenaires pour rejoindre au pas de course la scène. Joann, son amie, était en train de bastonner un Donovan désolé et immobile. Il se laissait faire, conscient que ces coups qu’elle lui portait n’étaient que pour atténuer la douleur qui lui compressait la poitrine. En vain.

- Joe ! Instinctivement, Stan agrippa la jeune femme, pour la faire cesser. L’enroulant de ses bras et la maintenant avec force. Joe, répéta-t-il en pressant davantage, juste avant qu’elle ne capitule, presque désarticulée, pesant entre ses bras. Je suis désolé Joe, souffla-t-il dans son cou, persuadé cependant qu’elle ne l’écoutait pas.

Il leva les yeux pour les poser une seconde vers Joy, complètement choquée. Le désespoir visible de ces deux femmes faisait remonter à la surface son propre chagrin. Est-ce qu’il aimait l’ancien étudiant autant qu’elles ? Non. Il n’était pas même son meilleur ami. Mais il ne faisait jamais semblant d’aimer et oui, Swann avait compté pour lui. Il était son protégé et sur ce point, on pouvait dire que lui aussi avait échoué… Il sentit un nœud se former dans son ventre, qui se transforma de nouveau en colère, quand il vit Merl avec la dépouille du garçon entre les bras.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lawrence G. Davis
Leader | Remnants
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Rieeen
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 2391
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Here with me   Mar 22 Mai 2018 - 10:45

Ayant passé la nuit au laboratoire ainsi qu'une bonne partie de la matinée, le quarantenaire en était reparti, valises sous les yeux et clope au bec, n'ayant qu'une seule hâte : rentrer chez lui et se foutre au pieu pour quelques heures. Bien forcé d'admettre qu'il ne serait pas plus productif s'il ne s'accordait pas un peu de repos, il s'octroierait une sieste bien méritée. Mais il y avait tout de même un avantage d'y rester la nuit : il n'y avait personne pour l'emmerder et venir le sonner toutes les cinq minutes. Sanders gérerait sans mal pour le reste de la journée ; il valait mieux pour lui. Une main vissée dans la poche de son jean, l'autre tenant la cigarette qui se consumait bien trop rapidement à son goût, il marchait tranquillement, un air toujours aussi fermé et blasé affiché sur son visage. Comme toujours, Davis ne prenait pas la peine de saluer les personnes qu'il croisait, poursuivant sa route sans se formaliser de ce qu'il se passait autour.

Des éclats de voix le tirèrent cependant de son pseudo-éveil presque automatique après tant d'heures éveillé et, sans mal, il reconnu celle de Joann. Les sourcils froncés, le virologue avait pris la direction de l'agitation, remarquant que les véhicules qui étaient partis un certain temps plus tôt étaient de retour. Depuis que Phelbs avait mis en place cette alliance avec les survivants de Renton, il n'y avait pas eu réellement d'accroc, ou peut-être que si. Il devait y avoir eu un problème, sinon la Canadienne ne s'égosillerait pas de la sorte. Et c'était bien là ce qui l'inquiétait.

Pressant le pas, le brun arriva près de la petite troupe, voyant son amie frapper Floyd avant que Maverick ne tente de la calmer et que cet imbécile de Rogers s'amène avec... un corps enveloppé dans un drap ? Inutile de chercher plus longtemps : pour que l'escort s'emballe de la sorte, ça ne pouvait être quelqu'un d'autre que Swann. Autant le dire, le sort du gamin n'importait que peu à Davis, et sans doute même se serait-il simplement rendu chez Phelbs pour entendre le compte rendu d'Ela, mais un autre facteur rentrait en compte et pas des moindres : Blackmore était le petit ami de Joann, et il était hors de question de rebrousser chemin, pas alors qu'elle faisait partie des rares personnes qui avaient de l'importance à ses yeux. Joy était là elle aussi, totalement perdue face à la nouvelle qui avait dû tomber mais, la concernant, Davis n'éprouva pas de compassion ; il pouvait se douter de la difficulté, mais n'allait certainement pas s'amuser à se sentir peiné pour chaque personne qui perdait quelqu'un en ce monde. L'était-il d'ailleurs, peiné ? Ce serait beaucoup de le dire. Il était simplement touché pour son amie sans pour autant pouvoir partager sa douleur.

Malgré tous les différends qu'il avait pu avoir avec les personnes présentes, notamment Rogers, il s'approcha jusqu'à se trouver au sein du petit groupe, ne lançant que des regards aussi glacés qu'à l’accoutumée aux trois autres hommes. « On dirait que vous avez royalement chié dans la colle » avait-il lancé en secouant la tête d'un air dépité, bien conscient que ses mots seraient sans doute mal venus mais qu'est-ce que ça pouvait bien foutre ? Voir son amie aussi blessée était bien pire que tous les reproches qui pouvaient tomber.


xxx
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Here with me   
Revenir en haut Aller en bas  
- Here with me -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: