The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- La gamine, le vieux et le dada. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (généralement) couteau de chasse, glock 17, poignard dans une botte
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5371
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: La gamine, le vieux et le dada.   Mar 22 Mai 2018 - 21:08
Ce mec avait un problème avec sa voiture, c’était pas possible autrement. Soit c’était un piège, soit c’était un mâle lambda amateur de grosse cylindrée. Dans les deux cas, ça ne l’intéressait pas. Néanmoins, puisqu’il avait proposé de l’aider, la musicienne fit un bref signe de tête pour indiquer qu’elle le suivait. Deux paires d’yeux seraient plus efficace qu’une seule pour retrouver la jument, elle n’allait pas cracher sur l’aide gratuite. Oui : gratuite. Jusqu’au dernier moment, Selene crut à une arnaque. Comme un chat sauvage en territoire inconnu, ses pupilles ne cessaient de décortiquer l’environnement, tous ses sens en alerte. Elle s’apprêtait à voir le cadavre d’une jeune innocente dans le coffre, ou un complice qui allait bondir comme un diable pour l’immobiliser. Par réflexe, elle eut un écart de retrait, canon relevé, mais elle ne mit en joue que de vieilles armes démodées.

Honnêtement, elle était un peu impressionnée. Si vraiment la fille de ce barbu avait remis à neuf des armes de deux cents ans, c’était un excellent travail. Imperceptiblement, la pianiste se détendit, mais elle n’en laissa rien paraître. L’inconnu lui fait carrément l’étalage de tout son équipement, y compris celui qu’elle ne voyait pas et qu’il ne pourrait pas utiliser en cas d’urgence, puis qu’il était dans la boîte à gant de son SUV. Il ne devait pas avoir compris le principe de sa demande. A un moment, elle crut qu’il allait essayer de lui vendre quelque chose. Ça y ressemblait en tout cas.

- Ah oui, t’es un spécialiste en comportement animalier ou t’as un radar à cheval ?! rétorqua-t-elle sarcastiquement après qu’il ait supposé que Snowflake soit partie vers le zoo.

Immédiatement, elle s’était refermée. Ça puait son histoire. D’abord il voulait la faire monter dans sa voiture, puis il sortait une destination de son chapeau. Un repère où il espérait l’entrainer ? C’était là que ses complices l’attendaient pour la dépouiller ? Selene avait fait trop de mauvaises rencontres pour tenter le coup. D’autant qu’elle ne pensait pas que la jument ait tracé aussi loin. Elle était habituée aux surprises désormais, seule l’inexpérience de sa cavalière avait pu permettre qu’elle panique. A tous les coup, elle n’était qu’à quelques centaines de mètres, en train de reprendre ses esprits.

- Tu les vois mes armes, consentit-elle toutefois à dire – le glock dans sa main, le couteau de chasse à sa ceinture, mais je ne monte toujours pas dans ta voiture. Désolée.

Elle ne l’était pas, bien entendu. Tout comme elle n’éprouvait aucun scrupule à passer sous silence la lame dissimulée dans sa chaussette droite. En revanche, dans son sac il n’y avait rien que l’équipement habituel : boussole, bouteille d’eau, carte annotée, lampe-torche. Sans attendre de signe de son aîné, elle avait bien trop l’habitude de mener la danse pour se laisser faire, elle s’engagea la première dans la direction qu’avait pris Snow. Du moins, ce qu’elle avait pu en voir au milieu des trente-six étoiles. De toute façon, quelques charognes curieuses pointaient le bout de leur nez putréfié, mieux valait les distancer.

- Tu suis ? Demanda-t-elle en se retournant, effectuant quelques rotations avec son épaule encore douloureuse après la chute, si tu veux que je te dise où j’ai trouvé un cheval, il va falloir m’aider, elle ponctua ce rappel d’un léger sourire, mystérieux et malicieux.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92, un couteau de cuisine et un couteau suisse dans sa poche avant de son jean. dans son coffre de voiture, il a un fusil de 1861, ainsi qu'un sabre de la guerre de sécession.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/05/2018
Messages : 186
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La gamine, le vieux et le dada.   Mer 23 Mai 2018 - 20:17
Mais quelle chieuse cette gamine ! Il a la gentillesse de lui montrer tout son arsenal, à part son couteau suisse, mais la brunette trouve le moyen d'être désagréable avec lui. Deaglan tente bien que mal, a contrôler sa colère et sur un ton aussi sarcastique qu'elle, il lui répond.
- Écoutes gamine. Quand les chevaux se sentent effrayé, ils vont à l'endroit le plus proche où ils trouveront nourritures et eau. Comme il y a des points d'eau au zoo, ça paraît logique qu'il soit partis là bas, non ? Deaglan lève ses mains sur les côtés, tellement il est exaspéré. D'autant plus, qu'il a galopé dans cette direction.
Pour réponse, il eut une présentation de ses armes et un rappelle sur «  je ne monte pas dans la voiture. C’est non négociable ».

Bordel, c'est quoi son problème ? Est ce qu'il a insisté, qu'elle monte dans sa bagnole ? Non, pas vraiment. Bien que ça le fait chier de laisser son SUV, ici. Elle croit quoi ? Qu'il va la violer dedans ? Il y a mieux comme endroit. Et puis son « Désolé » sonne faux.
Alors, qu'il allait répliquer, la gamine part. Bien voyons ! Prend t-elle Deaglan pour un toutou ? L'ancien PDG est persuadé, que ce n'est pas la présence de quelques morts qui avancent vers eux, qu'elle avance sans rien dire. Rien que pour la faire chier, il voulait monter dans sa voiture. Mais encore une fois, elle ouvre sa grande gueule.
Ah bah, oui ! Elle prend Deaglan pour un toutou qui va la suivre partout, avec un gros nonos dans sa poche qui indique où le quadragénaire peut trouver un cheval.
Fatigué d'avance, de devoir discuter avec elle sur son comportement détestable, il préfère abandonner.
- Très bien, gamine. Je te suis. Pourtant, je persiste que ton cheval a dû partir vers le zoo.
Deaglan prend son sabre et la rejoind.

Quarante minutes plus tard, Deaglan et la brunette sont toujours dans la ville, certes à l’orée du bois, où se trouve le fameux zoo. Mais, pas dans la forêt. Le belge qui a inventé le proverbe : J'aime mieux courir après mon cheval que de le relever. N'a jamais dû courir après son cheval.
Deaglan en a marre. Il s'adosse à un mur, croise les bras et dit d'un air moqueur.
- Eh bien, gamine. Tu veux toujours qu'on tourne en rond, ou tu veux bien m'écouter ?
À l'instant même, Deaglan pense que la tête que fait la petite chieuse, n'a pas de prix. Enfin, quelque chose de plaisant.
De rage, elle s'avance vers lui. Seulement, elle ne fait pas attention à la marche haute du trottoir, qui descend et elle perd l'équilibre. Néanmoins, elle se rattrape bien, grâce à une poubelle sur sa gauche. Elle grimace, puis se tient l'épaule.
Tout de suite, Deaglan se décolle du mur et vient vers elle, inquiet. Foutu, sentiment paternel !
- Bordel ! Tu vas bien ?
Pas le temps de savoir, un hurlement de cheval retentit dans la forêt. Le vieux et la gamine tournent la tête vers le bruit, qui serait peut être celui du dada, qu'ils recherchent. Deaglan soupçonne que ce n'est pas un hennissement joyeux.
Cette histoire put la mort, c'est certain.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (généralement) couteau de chasse, glock 17, poignard dans une botte
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5371
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: La gamine, le vieux et le dada.   Jeu 24 Mai 2018 - 0:19
Hors RP:
 

Elle pensait toujours que le vieux pervers avait tort. D’ailleurs, elle ne connaissait toujours pas son nom. Bien essayé son histoire d’eau et de nourriture, sauf que Snowflake n’ayant pas de carte de l’état, elle ne savait pas où se trouvait le zoo. Sans compter que ce dernier devait être à sec depuis un moment. En fait, au bout d’une quarantaine de minutes de recherche infructueuse, la musicienne commençait à se demander si la jument n’avait tout simplement pas été plus maligne qu’elle. Si celle-ci n’avait aucun moyen de savoir qu’elle était à proximité d’un parc animalier, peut-être aurait-elle pu néanmoins retrouver son chemin en direction de la maison, et… la pianiste chercherait en vain dans la mauvaise direction.

Pendant tout ce laps de temps, elle avait fini par rengainer son arme à feu. Ça ne l’incitait pas plus à faire la conversation mais dans la mesure où l’étranger avait accepté de suivre ses règles, c’était au moins qu’il ne devait pas vouloir la kidnapper pour l’instant. Puisque c’était lui qui était en train de se faire avoir, Selene pouvait bien feindre être mise en confiance. Tout ce qu’ils avaient pu débusquer, c’était des mordeurs isolés, rapidement réduits au silence. La jeune femme commençait sérieusement à avoir un nœud dans le ventre et à se demander si elle n’allait pas devoir rentrer expliquer à Isaac qu’elle avait perdu la plus adorable de ses bêtes. Pour couronner le tout, le barbu remettait sur le tapis son histoire de zoo et… pffff, il avait pas encore compris qu’elle ne tomberait pas dans le panneau ?

- T’as pas bientôt fini de-

Elle ne termina pas sa phrase. D’agacement, la musicienne avait trébuché et se rattrapa douloureusement sur une de ces vieilles poubelles en fer, rouillées par la cruauté du temps. C’était décidément une bonne journée de merde en fin de compte. L’épaule sur laquelle elle était tombée lui rappela son sort ; si l’articulation était intacte, elle parierait volontiers sur un gros bleu. Bien que surprise par la soudaine attention de son complice d’un jour, elle recula brusquement pour réinstaurer une distance de sécurité. Le visage fermé, la pianiste ne dit rien, ses yeux bleus étaient assez clair : ne me touche pas. Le genre de réflexes méfiants qui lui collaient à la peau, surtout depuis… presque deux ans.

- Ça va, grommela-t-elle avant qu’un hennissement ne fasse s’envoler une nuée d’oiseaux.

Putain. Sans réfléchir, Selene se mit à courir en entrant dans la forêt. La probabilité était trop faible que ce soir un autre cheval et visiblement, Snow n’était pas très heureuse. Ne s’arrêtant ni aux branches qui la giflaient au passage, ni aux racines qui tentaient de lui happer les chevilles, elle se guidait au son des sabots et des protestations de la jument. Tant que cette dernière faisait du bruit, tant qu’elle ne hurlait pas à la mort, c’était que ça allait bien. Ne restait plus qu’à la rattraper et à la calmer. Facile… non ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92, un couteau de cuisine et un couteau suisse dans sa poche avant de son jean. dans son coffre de voiture, il a un fusil de 1861, ainsi qu'un sabre de la guerre de sécession.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/05/2018
Messages : 186
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La gamine, le vieux et le dada.   Jeu 24 Mai 2018 - 11:15
Que faire face à l'attitude d'une gamine, doublé chieuse et emmerdeuse, qui part piquer un sprint, face au danger potentiel ? Bah, vous la suivez comme un con, ce que fait Deaglan. D'ailleurs, il se demande ce qu'il a pu bien faire pour mériter ce genre de situation.

Après avoir traversé une bonne centaine de mètres de bois, Deaglan retrouve la gamine sur le parking du zoo en charmante compagnie. Dans ce genre de situation, il y a toujours un point positif et négatif, sauf que là il y en a plusieurs. La bonne nouvelle, c'est que la gamine a retrouver son poney, la mauvaise c'est les quatre morts qui font face au dada. Autre point négatif, le cheval est coincé entre deux bagnoles. Point positif, il reste plus que trois morts, le dernier ressemble à de la purée de tomate. Le cheval a dû l'écraser avec ses sabots. Le cheval sait se défendre? Il manquerait plus qu'il sorte une épée pour se battre, comme Maximus dans le Disney de Raiponce.

Deaglan s'avance avec son sabre, qui sort du fourreau, et ordonne à la gamine.
- Ne tires pas, gamine ! Tu vas effrayer ton poney.
Ah non ! Hors de question, que le cheval se fasse la malle encore une fois.
L'ancien PDG arrive derrière le dos de ses ennemis. Il tranche la tête du premier d'un seul coup. Wouah, Freya a fait un excellent travail. Deaglan se sent comme un samouraï du temps d'Edo. Il enchaîne les deux autres et fini par traverser sa lame dans leur tête.

Le cheval est terrifié. Deaglan estime qu'il devrait laisser sa cavalière le calmer. Il se met légèrement en retrait et examine l'animal de loin.
Bordel ! La gamine va être exécrable. Le dada a été mordu sur la cuisse gauche. Il faut qu'il annonce ça, de façon zen.
- Bon, ne cries pas. Ton poney a été mordu à la cuisse gauche. Le trou a l'air petit, pas de panique. Ok ?
Deaglan s’apprêtant a se boucher les oreilles, en anticipant les râlements de la gamine, il voit un autre mort derrière elle.
- ATTENTION ! Derrière toi !

Mais pourquoi, Deaglan n'est pas resté dans le fort aujourd'hui ? Il serait avec sa fille, il aurait toujours son SUV et il aurait pu flâner dans son plumard. Loin de cette emmerdeuse, qui l'emmène dans une course poursuite à travers les bois, le fait confronter aux morts. Décidément, elle attire que des ennuis celle là.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (généralement) couteau de chasse, glock 17, poignard dans une botte
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5371
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: La gamine, le vieux et le dada.   Ven 25 Mai 2018 - 7:48
Elle avait fini par arriver… sur le parking du fameux zoo. Coïncidence ? Evidence ? A vrai dire, la jeune femme était assez paranoïaque pour penser que l’autre fan de voiture l’avait entrainée ici exprès. Une affaire à régler après : Snowflake était acculée par trois charognes. Il allait falloir la tirer de là sans l’effrayer et avant qu’elle ne soit gravement blessée. Selene s’attendait déjà à se débrouiller seule, les doigts serrés sur le manche de son couteau de chasse, quand son acolyte prit les devants en lui donnant les consignes. Elle resta interdite un instant : est-ce qu’il n’avait pas l’impression de la prendre pour une demeurée un peu ?

- Arrête de te la jouer papi, rétorqua-t-elle, j’ai même pas dégainé mon flingue !

Et ça faisait même un moment qu’elle l’avait rangé. Enfin, puisque ça amusait le quarantenaire de pourfendre les putréfiés, la musicienne put se focaliser sur la jument. Celle-ci était clairement nerveuse : elle piétinait, ne tenait pas en place, semblait chaque seconde être à deux doigts de partir au triple galop. La pianiste s’approcha sans aucune compassion pour les dépouilles allongées sur le bitume craquelé. Elle leva vaguement les mains en signe d’apaisement, sans trop se souvenir de la façon avec laquelle Isaac gérait ce genre de moment. Sans doute parce qu’il n’y en avait jamais eu à la prison.

- Hey, Snow, calme-toi, c’est moi. Ça va aller, Snow…

Elle parlait d’une voix douce. Une fois assez près, Selene put attraper le licol et joindre à ses paroles quelques caresses sur le front et les naseaux de l’animal. Ça semblait marcher, sauf que le vieux recommençait en blablater en en la prenant pour une idiote – ce n’était pas possible autrement. Il l’appelait « gamine », parlait de « poney » et s’adressait à elle comme si elle pouvait devenir hystérie à chaque instant. Elle avait dix ans ou quoi ?

- Putain…, maugréa-t-elle, sérieusement, tu veux pas la-

Une fois de plus, elle ne finit pas sa phrase. Ce mec était un vrai porte-poisse. La musicienne put réagir assez vite pour retenir le vorace, main sur ses épaules pour essayer de le repousser, sauf qu’il était trop lourd. Sentant ses coudes céder, elle relâcha brusquement la pression en s’écartant. Emporté par son propre poids, le rôdeur tomba bêtement en avant. La jeune femme ne perdit alors pas une seconde : elle l’écrasa au sol, genou impitoyablement enfoncé entre ses omoplates pour l’immobiliser, et fit chuinter son couteau en le tirant de son étui pour trépaner la charogne.

- Bon…, essoufflée, elle prit le temps de se relever et d’agripper le licol de Snowflake, arrête de me prendre pour une gamine et de crier tout le temps, elle faisait référence à son « Attention » ou à l’exclamation qu’il avait poussé en la rencontrant, tu n’aides pas, clairement, il avait un peu l’air d’un ahuri tout juste sorti de sa grotte, j’suis sûre de gérer tout ça mieux que toi, alors…, elle fit une grimace qui voulait dire « stop à l’infantilisation ».

Néanmoins, il fallait reconnaître que ce dernier jugement n’allait pas avec l’image qu’elle se ferait d’un violeur sournois. Même un très bon comédien. Selene ne savait même pas comment il s’appelait, mais il avait plutôt de quelqu’un de ne pas trop habitué – moins qu’elle en tout cas – à vagabonder au milieu des charognes. Visiblement, il avait aussi un gros complexe patriarcal ; comme quoi, la fin du monde ne pouvait pas effacer tous les maux de leur société.

- Merci, lâcha-t-elle enfin, sans déverrouiller son visage ni le regarder, je m’appelle Selene, il avait au moins mérité ça.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92, un couteau de cuisine et un couteau suisse dans sa poche avant de son jean. dans son coffre de voiture, il a un fusil de 1861, ainsi qu'un sabre de la guerre de sécession.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 03/05/2018
Messages : 186
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: La gamine, le vieux et le dada.   Ven 25 Mai 2018 - 13:31
Trop jeune. Oui, beaucoup trop jeune pour mourir d'une crise cardiaque. Cette gamine aura sa peau, sans lever le petit doigt. La main sur son cœur, Deaglan tente de se calmer en observant la petite brunette achever le mort. Il n'y a pas à dire, la gamine se débrouille bien en combat.
Deaglan croise les bras, en regardant la cavalière se relever toute seule. Après tout , la dernière fois qu'il a voulu l'aider, la gamine l'a envoyé sur les roses. Alors, qu'elle se démerde.

Pour une fois, que Deaglan ne disait rien. La jeunette lui reproche de crier sans cesser de la traiter comme gamine. Ah, parce qu'elle pense être autre chose ? D'un regard noir, il lui balance.
- Excuse-moi, d'avoir eu l'audace de te prévenir qu'un mort allait te croquer toute crue, jeune fille.
Bien évidemment, il est loin d'être sincère.

La petite emmerdeuse dit à l'ancien PDG, qu'elle sait mieux gérer que lui. C'est vrai, que Deaglan a, peut être, apprit de sa fille comment manier un sabre et le fait que ce dernier coupe comme dans du beurre, ça aide pas mal. Deaglan admet  que malgré son jeune âge, on voit dans les yeux de glaces de la brunette, qu'elle a dû vivre de sacrées expériences. Sûrement, bien plus difficiles que Freya et lui. Bon sang ! Ce n'est pas étonnant que cette ga... jeune fille soit aussi distante et froide. Pendant, que Deaglan était dans ses pensées, la brunette lui sort un merci.

Oh la vache ! Sortez le champagne, la princesse des glaces a dit merci ! Le vieux la fixe d'un air ahuri. Il veut la regarder dans les yeux, pour être sûr que c'est bien elle qui a parlé mais, il ne peut. Elle regarde ailleurs, en rajoutant qu'elle se nomme Selene. À ce moment précis, Deaglan s'attend a entendre les cloches d'une église ou même les trompettes du paradis, car un miracle vient de se produire. Elle lui parle. Ok, depuis le début mais là, c'est une discussion sans cris et sans râlement. Finalement, ce André Maurois a raison. Parler, paye.

Toujours surpris, Deaglan se secoue la tête et s'éclaircit la voix.
- De rien... Selene. Je me nomme Deaglan.
Tandis qu'il tend sa main vers elle, en espérant un retour positif de la fille, sa fille débarque entre deux arbres qui longent le parking.
- Papa !
Réflexe pourri, il sort son Beretta et le pointe vers Freya. Le souffle court, l'espace d'un instant, il vide ses poumons.
- Bon sang, Freya ! Tu veux que je fasse une attaque ? Qu'est ce que tu fous, ici ?
La petite rousse fronce les sourcils.
- C'est plutôt à moi de te dire ça, il me semble. Pour ton attaque, tu n'as qu'à t'en prendre à toi même. Je t'ai, encore, entendu crier à moins de deux cents mètres d'ici, alors que regardait les pièges à lapins que tu as posé.

Adieu paradis. Bonjour les enfers. La brunette ne va pas le louper, non seulement pour le flingue qui aurait pu faire fuir son cheval Snow, s'il avait tiré et la réplique de sa fille sur le « encore, entendu crier ». Sans compter, que son poney a un « petit » morceau de fesse en moins.
Deaglan presse avec ses mains ses tempes, sentant la migraine venir.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (généralement) couteau de chasse, glock 17, poignard dans une botte
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5371
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: La gamine, le vieux et le dada.   Ven 25 Mai 2018 - 20:30
Elle fit la grimace. La blessure de Snow était certainement bénigne – heureusement que les animaux ne craignaient pas le virus transmis par les rôdeurs – mais ça restait assez moche. Machinalement, elle caressait toujours les joues et le front de la jument, en bonne passe d’être complètement apaisée. Le vieux se présenta. Deaglan. La musicienne baissa les yeux sur la main qu’il lui tendit mais avoir d’avoir pu se décider sur si elle allait la lui serrer, une voix juvénile sortit de nulle part. Une blondinette qui l’avait appelé « papa », ce qui n’avait pas empêché le barbu de dégainé son arme. Ce type était sacrément nerveux si on voulait son avis…

Ça aurait presque l’air comique. La petite dispute de famille qui entachait un peu plus l’autorité de l’homme. Toutefois, Selene dut reconnaître quelque chose : il n’avait pas menti, sur le fait qu’il avait une fille. Son insistance pour l’entrainer vers le zoo restait louche mais… il n’avait pas l’air d’un mauvais gars. Du moins, pas de quelqu’un qui attendait le bon moment pour la ligoter dans le coffre de son véhicule. La pianiste se détendit, non sans l’avouer, tandis qu’elle évaluait la nouvelle arrivante. Celle-ci semblait avoir son âge, ou un peu moins. Difficile à dire maintenant que les privations et la fatigue altéraient leurs traits. Instinctivement, elle se sentit prise d’un élan de complicité pour elle. Ça devait être parce qu’elle rabrouait Deaglan ; ou la solidarité féminine.

- Je confirme que ton père est un gueulard : il a fait peur à ma jument en hurlant comme un forcené, elle exagérait à peine mais restait parfaitement impassible, est-ce que c’est aussi dans ses habitudes d’inviter les jeunes femmes à faire des tours en voiture ? C'est vraiment bizarre.

Ce ne fut qu’en se détournant pour se réintéresser à la morsure de l’animal que la musicienne s’autorisa à sourire. Lorsque ses expressions furent masquées par sa crinière brune. Forcément : elle n’avait pas pris de trousse de soin et n’avait rien de plus que de l’eau pour ne serait-ce que nettoyer la plaie. Sans les conseils d’Isaac, elle ne saurait dire si c’était conseillé ou pas de la remonter pour rentrer. Toutefois, si elle ne montait pas, le chemin retour allait lui prendre un temps fou et mine de rien… le soleil devait en être à la moitié de son devoir sur cette tranche du pays. Peut-être abuserait-elle de la gentille des deux parents ? Après tout, elle n’était plus trop à ça près…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: La gamine, le vieux et le dada.   
Revenir en haut Aller en bas  
- La gamine, le vieux et le dada. -
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» URGENT! TJS PERSONNE PR 7 beaux vieux minous suite décès, 67
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011
» Sélection de vieux films

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: