The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- The red line -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: The red line   Dim 17 Juin 2018 - 12:38
The red line


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


C'était peut-être dur à entendre pour lui, lui qui la considérait comme sa petite sœur, néanmoins il fallait qu'il se rende à l'évidence d'une chose, elle ne serait en rien capable de lui confier certains des poids qui lui alourdissaient le cœur. Personne ne devait savoir ce qui c'était passé cette nuit là, personne ne devait en entendre parler, elle s'y ferait à la longue... Elle s'y ferait parce que June l'avait façonné pour encaisser, que Donovan lui avait dit que ce n'était pas un choix, que c'était sa vie ou la sienne... ou les leurs plus exactement. Poussant un soupir, la gamine déglutit en dépeignant les traits de Richardson. Elle le voyait frémir, tenir bon pour ne pas lui aboyer dessus comme il le faisait des mois plus tôt. Si ça lui brisait le cœur, elle avait néanmoins plus de désir à déployer ses ailes pour qu'il puisse en être fier, plus tard, quand tout ce que June envisageait pour elle, pour eux tous, porterait ses fruits. Lucas avait droit de s'attendrir auprès de Jenna, et même si elle en avait été affectée les premiers temps, uniquement car on l'avait choyé comme une princesse durant trop longtemps, à l'heure actuelle Evelyn voyait plus loin.

- Y a des choses que tu n'peux pas comprendre m'concernant non plus Lucas. Le coupa-t-elle avant qu'il reprenne.

Son menton frotta plusieurs fois l'épaule qu'elle haussait, un simple tic visant à faire que ses nerfs ne la poussent guère à trembler car les clichés de cette soirée macabre revenaient lui hanter le crâne. La pluie, la noirceur, le sang.... L'odeur de la terre humide, le bruit de leurs pas dans la boue et les traits tirés de Floyd qu'elle avait mêlé à ses conneries. Dire qu'il ne savait pas la moitié de ce qu'elle avait déjà fait, le jugement du militaire la concernant était bien trop important à son regard pour qu'elle l'imagine perdre en intérêt. Une fois encore sa poitrine se souleva pour tempérer les images et les reproches potentiels qu'il pourrait lui faire si, toutefois, il venait à apprendre qu'elle avait menacé les jours de celle qu'il considérait comme une amie. Chassant ça de son crâne, elle ne revint à elle que lorsque son ami reprit. Ce n'était pas peine perdue non, pas à ses yeux... Si elle l'éloignait un minimum de ce qu'elle faisait, ou serait amene à faire c'était pour le préserver des possibles répercutions tout autant que par désir d'émancipation.

- Rien n'est jamais perdu d'avance Lucas. Lâcha-t-elle ne se rapprochant de lui. La jeune fille glissa une main frémissante à la joue du trentenaire et lui servit le plus beau de ses sourires factices. Je vais parfaitement bien, et je sais que tu ne seras jamais loin de moi mais.....

Laissant glisser ses doigts pour qu'ils reviennent frôler sa propre cuisse, Evy déglutit en songeant à ce qu'elle avait pensé plus tôt.

- Il faudra peut-être que j'pense à prendre mon indépendance, ça m'fera du bien. Pas parce que je t'aime pas au contraire je t'adore t'es comme mon frère mais, j'ai besoin d'espace, j'ai besoin de....... D'oublier.... d'avancer.... d'évoluer encore... Songea-t-elle sans pour autant le lui dire. Tu vois, tout ce qui arrive a un sens, ça nous forge, ça nous rend plus fort, c'est pour ça que je vis tout dans son intégralité et que j'lâche pas avant de n'avoir plus aucune alternative....... Donc je te comprends mais, je vais très bien.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: MP5 - Hache
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/10/2017
Messages : 787
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The red line   Mar 19 Juin 2018 - 14:20

Le sujet Jenna et moi n’était plus d’actualité à ce niveau de la discussion. Il n’était plus question de moi, mais d’elle et de comment elle pouvait voir les choses. Cela avait de l’importance pour moi. Je ne voulais pas qu’elle pense que j’étais lâche dans notre amitié. C’était même plus que ça. Si une personne lui faisait du mal j’étais capable du pire. Alors oui, Evy n’avait vu que très peu le meilleur de moi. Le bon côté, la lumière, celui qui était prêt à faire tout en son pouvoir pour l’aider. Ma Collins était restée, depuis mon arrivée sur l’île, une personne malléable et manipulable à souhait. Elle pouvait se voiler la face, se mettre en retrait pour une cause ou lorsque la situation exerçait une pression sur ses sentiments. Oui elle avait évolué mais je me défendais de la laisser m’échapper. Un jour encore, elle aura besoin de moi. Et moi d’elle …

« J’en ai bien l’impression oui … » fis-je d’un ton monotone. Sans tarder je continuais à lui montrer que j’étais persévérant. Si elle était prête à me mettre de côté qu’elle le dise, que je ne m’attende plus à grand-chose à ce stade. J’avais les nerfs, je sentais mes muscles vibrer et se tendres. Elle s’approcha pour me toucher de sa main douce afin de m’attendrir et de me rassurer. Ce qui avait le don de me calmer par la même occasion. Je ne la quittais pas des yeux toujours avec cet air si strict que j’avais désormais l’habitude de prendre. Ce n’était pas calculé. Mes traits se détendirent au son de sa voix si proche que j’avais le sentiment qu’elle était toujours avec moi, qu’elle aussi était présente pour me protéger comme à l’époque. Le début de son discours me soulagea d’un poids, le « mais » étant un trop. Apparemment j’étais un lourd. Désolé d’être entouré de personnes, et surtout, de femmes qui se mettaient en danger tous les quatre matins. C’était devenu habituel comme un goût de danger, une drogue qu’elles prenaient pour se sentir vivantes.

Alors … « Désolé d’être lourd et de vouloir à tout prix vous sauver ! » elle continua sur sa lancée. Je me détournais passant mes doigts sur ma barbe naissante, pris par mes nerfs qui ne souhaitaient plus qu’extérioriser. Je me tournais vers elle à nouveau pour ajouter « L’indépendance tu l’as déjà et ne me dis pas le contraire. Je te laisse « respirer » signais-je avec mes doigts. « Mais je comprends … » mes yeux se posèrent vers la jeune femme prenant du grade devant moi et sans comprendre moi-même mon geste, je l’a pris dans mes bras. Je l’entourais pour sentir sa tête sur ma poitrine, pour la sentir proche de moi. Car j’en été certain, je la perdrais tôt ou tard.

Je restais un moment comme ça, sentant son doux parfum, reconnaissable entre mille. Elle ne devait pas comprendre mon changement de ton. Même moi j’avais du mal à me contrôler. J'étais un impulsif né. Ce n’était pas le genre de discussion dont je rêvais. Mais je savais au fond que c’était nécessaire pour elle de prendre les devants, de m’expliquer un jour que je n’étais pas l’homme de toutes les situations et qu’elle devait faire ses preuves. Comme si une fille disait à son père « j’me casse, je prends ma vie en main » avec son baluchon et un billet sans retour. Pourtant, elle ne partait pas loin, juste que son esprit divaguait qu’elle avait besoin de devenir quelqu’un après les expériences passées. De devenir adulte et de ne plus dépendre des autres. Je resterais là quoi qu’il arrive peut-être comme un con, comme à mon habitude.



I just needed time alone, with my own thoughts Got treasures in my mind but couldn't open up my own vault My child-like creativity, purity and honesty is honestly being crowded by these grown thoughts || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: The red line   Mar 19 Juin 2018 - 15:14
The red line


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Il était désolé d'être lourd, à cette affirmation assez haute en décibels Collins fronça le nez. S'il était véritablement si lourd n'aurait-elle pas décampé avant de lui en soumettre l'idée ? Peut-être si, néanmoins elle l'appréciait, il lui rappelait ce qu'elle n'avait plus depuis que ses parents étaient.... Songeant à eux, une vague de larmes envahie ses prunelles brunes. Elle ne savait pas, n'en savait strictement rien, et si son père et sa mère étaient encore en vie, peut-être se posaient-ils les mêmes questions à son sujet. Les yeux brillants, elle les baissa pour ne pas croiser les siens et fondre en larmes. C'était un tout désormais, le meurtre, les réprimandes de June, le fait que Swann l'ait lâchement abandonné et que depuis elle désirait simplement faire ses preuves, s'envoler, vivre enfin un peu pour elle et pour ce qu'avait encore à lui tendre cette survie déjà pénible. Elle le blessait en un sens, lui reprochant des choses qui n'étaient que sa nature profonde, et sans lui elle le savait, elle n'aurait-peut-être pas pu se relever aux grès des épreuves qu'on lui avait imposé.

- Tu m'étouffes pas, Elle mentait légèrement, bien sûr que parfois le savoir en permanence par dessus son épaule la rongeait, néanmoins lui en voulait-elle de la préserver de tout ? Absolument tout ? mais j'suis plus une....

Surprise par le geste qui c'en suivit, Evelyn en sentit les mots se coincer dans sa gorge nouée. Son visage rejoignit le torse du trentenaire et elle esquissa un sourire mélancolique en écoutant les battements quasiment furieux de son cœur. Combien étaient-ils à ne vouloir que son bien, à désirer lui épargner de mauvaises chutes, de mauvais choix ? Trois minimum, quatre ou cinq si elle y incluait Jenna et June. Jamais une fille n'avait été si protégée, si choyée et bien qu'elle s'y soit confortée durant des mois, à l'heure actuelle elle désirait simplement qu'ils voient qu'elle n'était plus aussi fragile que le laissait penser son corps gracile. Lentement, premièrement tenaillée tendrement entre les membres inférieurs de Richardson, Evelyn redressa les mains dans son dos pour s'accrocher à ses omoplates. Lucas était un roc, elle avait pu s'appuyer sur lui, l'avait détesté aussi lorsqu'il avait rivé le poing dans le visage de Blackmore, pour autant elle n'avait compris que bien plus tard que l'étudiant s'était joué d'elle. Son mentor avait désiré lui faire entendre raison à son sujet, et même s'il y était parvenu, Donovan ne pouvait pas véritablement se réjouir du reste. Malgré les maux, malgré ce qu'il lui avait fait, elle était encore amie avec le jeune homme, uniquement car à son regard personne n'était totalement mauvais, qu'il y avait du bon en chacun malgré les vices qui les ensevelissaient dans des actes, paroles et gestes parfois incontrôlables.

Se laissant aller, Collins retint ses larmes qui, malgré tout, perlaient contre ses joues. Cette étreinte lui rappelait son père, des moments passés, des moments auxquels elle ne prétendrait plus car elle ignorait ce qu'était devenue sa famille, cette même famille qu'elle trouvait trop présente lorsqu'elle désirait jouer les grandes filles en imitant le comportement border-line de certaine jeunes de la sororité. Elle n'y aurait plus droit et ne pourrait que se sentir happer par les regrets, et c'étaient sans doute ces raisons qui la poussaient à envisager les choses sous des angles différents.

- C'est pas encore fait Lucas, j'vais pas partir demain je... Elle pinça les lèvres et rit de manière étranglée contre son torse. Mais dans un petit temps, quand j'serai prête, mais même si je vis plus avec toi t'auras l'droit de venir prendre le café, discuter, même, Elle redressa les yeux dans les siens en un air mutin larmoyant. Passant la main sous son nez, elle dégagea les perles et se mit à rire. j'aurais besoin d'tes gros biceps pour porter mes cartons.

Elle allait mal oui, néanmoins faire des projets auprès de June, ou même personnellement, lui permettait d'occulter ce qu'il ne devrait jamais savoir. Tuer ce n'était pas annodin, sa victime la hanterait encore, les flashs de cette nuit fraîche lui brûleraient longuement en tête, fort heureusement Donovan l'avait aidé à dissimuler ça. Autant pour respecter l'image que June désirait donner aux autres membres du fort, que pour lui éviter de sombrer dans un truc qui lui échappait totalement.

- Et, j'espère bien que tu demanderas à quelqu'un d'autre de vivre avec toi. Reprit-elle, en plissant les paupières, en évoquant la serveuse avec laquelle elle l'espérait se réconcilier, puis passer outre l'horreur qu'elle avait pu subir.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: MP5 - Hache
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/10/2017
Messages : 787
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The red line   Mar 19 Juin 2018 - 17:19

Ça fait longtemps que je ne l’avais pas prise dans mes bras. L’éloignement se faisait cruellement ressentir et j’éprouvais ce besoin d’être proche d’elle. Jusqu’à maintenant, à nous deux, nous nous étions repoussés. Par la force des choses, par le temps et ces personnes qui me l’avaient arraché. Je n’ai pas été malin non plus. A croire que mon caractère pousse les femmes dans leur retranchement. J’avais envie de paix, qu’elle soit là dans mes bras, que je ressentais l’effet que ça me faisait de pouvoir être là pour elle, de pouvoir la serrer fort contre moi. Cela n’avait rien à voir avec Jenna. Bella était celle qui m’excitait rien qu’en la regardant me dévorer des yeux. Evy c’était tendre, fragile et pourtant elle dégageait une nouvelle force. La force de vaincre tout et n’importe quoi. La force de prendre sa vie en main et de se dégager de mon ombre définitivement. Et pourtant, à cet instant je me sentais important pour elle …

Lorsqu’elle recula après quelques minutes qui fut pour moi une poignée de secondes, je vis le visage d’Evy alors qu’elle fit de l’humour. Je passais à mon tour mes pouces sous ses yeux, je ne voulais pas qu’elle pleure. J’étais conscient qu’elle ne pleurait pas que pour moi ou le simple fait que j’ai pris position à cette discussion. Elle était triste de manière générale et comme elle l’a si bien dit, je ne pouvais pas tout comprendre. Seulement, de la voir comme ça me perturbait et j’avais l’impression de ne lui être d’aucune aide. Si seulement elle pouvait s’ouvrir davantage… Faut croire que toutes les femmes on leur jardin secret. Et moi j’étais bien trop curieux pour les laisser en paix.

Je lui fais lever son visage doucement, un rictus de soulagement apparut au coin de mes lèvres suite à son explication, son rire sonnait comme une douce mélodie. Je ne souhaitais pas que ça s’arrête « Je te l’ai dit, tu ne me verras pas mais je serais toujours là ». Une promesse était une promesse, j’allais m’y tenir.

Je lui laissais le temps de se reprendre, mon comportement a du sûrement la surprendre. Elle mit sur la table un sujet intéressant. Je n’étais pas bête. Elle faisait cela pour alléger ma conscience ou plutôt, la sienne. Mains dans les poches, je pris appui sur la table légèrement sans la faire basculer essayant de peser le pour et le contre. Bien évidemment, vivre avec Jenna serait génial. On dirait presque que l’on m’imposait un choix. Si vraiment Evy souhaitait partir je demanderais à Jenna de vivre avec moi sans hésitation. Elle soumettait une idée pourtant je ne faisais pas le fier après notre discussion. J’attendais qu’elle me rassure davantage mais c’était perdu d’avance.

« Oui je lui proposerais » dis-je sans réellement sauter de joie. Pourtant le simple fait d’être collé à elle tous les jours me procurait un bien être intérieur rien que d'y penser. « Mais tu m’as dit que tu partais pas demain alors j’ai bien le droit d’attendre encore un peu avant de faire ma demande ». Mes traits étaient plutôt amusés cette fois-ci, je voulais la mettre à l’aise et qu’elle fasse disparaître définitivement cet air triste sur son visage. j'attendais qu'une chose de sa part désormais. Je voulais être sûr d’elle « Je veux que tu me promettes Evy .... promet moi que tu ne laisseras personne te faire du mal » Je tiendrais mes promesses. Elle, pouvait-elle m’en faire une en retour qui pourrait m’apaiser ?



I just needed time alone, with my own thoughts Got treasures in my mind but couldn't open up my own vault My child-like creativity, purity and honesty is honestly being crowded by these grown thoughts || crédit : code par quantum mechanics
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Evelyn Collins
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1178
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: The red line   Mar 19 Juin 2018 - 18:42
The red line


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


L'atmosphère s'allégeait... Bien, au moins Lucas passerait à autre chose, il éviterait de la pousser dans ses retranchements pour trouver la cause de ce qui la rendait mal dans ses loques. S'il lui assurait qu'il serait toujours présent, ce fut lorsqu'elle l'entendit préciser au sujet de Jenna qu'elle se sentit pleinement rassurée. Richardson n'était pas un type d'homme à laisser seul, par le passé il l'avait été et avait laissé place à l'impulsivité qu'il tentait de réprimer depuis qu'il la connaissait elle, depuis qu'il avait fait la connaissance de la serveuse. Il aurait besoin qu'on le veille, qu'on prenne soin de lui sans pour autant le rendre chèvre. Ce n'était pas son boulot, ça ne l'était plus et ce parce qu'elle était déjà incapable de se gérer elle même, du moins ses émotions, composer avec celles des autres n'avait rien d'évident. Elle devait se trouver avant toutes choses, et ce qu'ignorait encore la jeune femme, c'était qu'elle aurait à le faire dans quelques temps, que June lui laisserait les manettes, l’élèverait plus haut encore, et qu'elle se sentirait plus sereine hors du Fort alors que, jusqu'ici, il n'y avait eu que ces murs, et Lucas, pour la faire se sentir en pleine sécurité.

Lui souriant Evelyn opina avant de l'entendre lui poser une dernière question. Et quelle question, bien évidement qu'elle ne laisserait plus quiconque la blesser, la piétiner, June l'y poussait d'ailleurs, néanmoins la brunette n'était en rien capable de voir ce que lui réservait l'avenir alors, sur le fait, à l'instant T, elle lui offrit un large sourire, reléguant temporairement, dans les coffrets de son esprit, les images de celui l'ayant roué de coups après s'être chargé de June, juste avant qu'elle commette le geste irréparable.

- C'est promis Lucas. Reprit-elle. Personne ne lui ferait de mal, personne n'en avait droit, c'était exactement ce qu'elle songeait à l'instant, ce qu'elle pensait fiévreusement, à l'instant oui.... J'te le promets.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The red line   
Revenir en haut Aller en bas  
- The red line -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» la fiche de Méline Laura
» Aëline
» Virginie vient raconter ce qu'elle a vu au bar (pv Céline)
» Virginie passe Chez Céline
» Calme plat avant Grand Line

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: