The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -31%
JBL Flip Essential – Enceinte Bluetooth portable ...
Voir le deal
68.99 €

Partagez
- Crops for all -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 377
Age IRL : 27
MessageSujet: Crops for all   Crops for all EmptyVen 27 Avr 2018 - 22:00

Ela, Merl & Valentine

Crops for all


Sept heures du matin, Valentine se lève. Le visage frais du matin. Elle était de celle qui n’avait que le reste des cheveux de bébé qui prenait des directions improbables, mais elle était … détestablement jolie le matin. D’une simplement terrible, c'était désarmant. L’apocalypse change bien des habitudes. La jeune femme n’est plus du genre à se coucher tard pour lever tôt, surtout ces derniers temps avec les responsabilités qui lui tombaient dessus. Elle reste assise en tailleur dans son lit pendant quelques minutes, les yeux fermés, avant de quitter le confort de son lit. partir a la recherche d’un terrain était la mission du jour, entre autre. Mais avant toute chose, sa matinée ne pouvait commencer sans s’occuper des plantes qui étaient elle aussi en colocation avec le reste de la maisonnée. La jeune femme s’affaira à récolter les quelques légumes avant de les entreposer dans le garde manger. La jeune ne loupait pas un jour, où elle ne vérifiait chacune des petites expériences qui faisaient leur petit bonhomme de chemin que ce soit pendant la nuit ou pendant la journée. On pouvait voir l’espoir d’une minuscule feuille verte détente pointée le bout de son nez. Ce genre de chose donnait le sourire à la jeune française. Une jeune femme simple, quand on y réfléchit. Elle avait bon espoir d’avoir désormais, d’avoir plusieurs plants viables. Ce qui devait être pour de simples besoins personnels, allaient semblait-il grandir en taille et incessamment sous peu.

Après une toilette rapide et non pas efficace, elle retrouver un éternel jean, un sweat clairement trop large pour elle, noua ses doc martens et enfila sa veste en cuir, les cheveux attachés. Elle range la bague de son défunt fiancé dans son sweat, et quitte son lieu d’habitation qu’elle réussissait parfois à considérer comme sa maison. Il manquait surement encore quelques plants et quelques pousses.. Peut être abusait elle, ou peut être était-ce un moyen d’avoir un peu de contrôle sur un environnement incontrôlable. Elle pressa le pas en regardant l’aiguille de sa montre afficher une heure un peu trop avancée.  C’était donc Ela qu’elle retrouvait ce matin, la nouvelle de la création d’une plantation de légumes en tout genre était obligatoirement remontée aux oreilles de celle qui s’occupait de toutes les affaires qui touchait les civils à l’intérieur du camp, dont Valentine bien entendu. Et dont l’entreprise d’auto-suffisence pour nourrir les personnes dont elle avait la responsabilité et la charge la concernait grandement.

La jeune française aperçut et reconnu bien rapidement la silhouette longiligne d’Ela, qui était accompagnée de ... Valentine cherche quelques seconde le prénom de celui qui accompagnait Ela. Elle s’était dit que son prénom ressemblait à celui d’un oiseau, d’un oiseau en français. Merle. Merl. Ce qui la première fois l’avait beaucoup fait rire. Qu'est ce qu'elle aimait cet oiseau, et quel prénom étonnant. Il formait un couple .. atypique, mais tout ceci ce n’était clairement pas les affaires de Valentine. Elle espérait simplement qu’ils ne soient pas trop démonstratifs, elle avait bien une sainte horreur d’être la cinquième roue du carrosse, ou dans le cas présent, celle qui tiendrait la chandelle. Elle connaissait le comportement des jeunes couples.. Mais bon.. Ce n’était plus des adolescents, et c’était l’apocalypse, un peu de tenue, que diable ! « Ela, Merl, excusez moi pour le retard. »  déclaras-elle en arrivant à leur niveau, avant de leur sourire sincèrement.

Trop expressive, on vous disait.

AVENGEDINCHAINS



    Grande Cigüe
    Cigüe [conium maculatum] n.f 1. Plante de la famille des Ombellifères dont certaines variétés vénéneuses sont utilisées en pharmacie pour leurs propriétés analgésiques. 2. Poison mortel extrait de cette plante, que les Athéniens faisaient boire à leurs condamnés.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Crops for all   Crops for all EmptyVen 27 Avr 2018 - 23:25
Mon regard était posé sur Ela, les gens étaient au courant, mais autant dire que ça ne changeait pas grand-chose vis-à-vis de moi. Je n’étais toujours pas capable de la regarder dans les yeux dehors sans rougir. J’avais bien du mal à me dire qu’on n’avait plus besoin de se cacher, de toute façon, je n’étais pas du genre à être démonstratif et ce n’était clairement pas aujourd’hui que cela allait changer. J’étais avec Ela en train d’attendre Victoria. Je ne savais pas trop pourquoi j’étais là, mais je savais des choses avec la nature et je pouvais toujours utile et puis, j’étais bien content d’être avec Ela, je sentais que j’avais un sourire bête sur le visage, en tout cas, une chose était certaine, le rappel à la réalité fut brutal quand j’entendais la voix de Valentine s’élever à côté de moi.

- Bouarf, ce n’est rien !

Sans rien dire de plus, je haussais les épaules avant de remettre mon chapeau sur ma tête et de lui offrir un sourire. On n’allait pas y passer la journée non plus ce n’était pas intéressant et je n’allais pas non plus regardait Ela sans bouger, on était ici pour repérer des endroits pour les plantations et autant faire les choses bien. J’avais toujours été un mec du matin, c’était dans cette partie de la journée que j’étais le plus efficace. Il faut dire que quand on était rancher c’était avec l’aube qu’on se lever au plus tard. Sans vraiment réfléchir, je commençais la conversation avec la femme qui venait de se joindre à nous parce que j’avais envie de la mettre à l’aise, je l’avais déjà croisé par le passé, mais je n’avais jamais vraiment eu l’occasion de faire connaissance. Il était peut-être temps de commencer. Du moins, il n’était pas vraiment trop tard pour ça.

- Comment ça va ce matin ? Pas trop dur de trouver le réveille ?

J’enfonçais mes mains dans ma poche histoire de suivre la marche. Je ne savais pas trop ce qu’elles avaient prévu toutes les deux, mais je sentais dans le fond qu’elles avaient déjà des choses en tête. J’avais peut-être tort, mais l’avenir me le dirait sans doute bien assez tôt. J’aurais pu poser un tas de questions et faire ma mauvaise tête, mais je n’étais pas comme ça. La seule chose qui avait vraiment de l’importance c’était de me dire que j’étais avec Ela, je savais que c’était débile, mais ça me rendait heureux. Maintenant, s’il avait besoin de quelqu’un pour aider Valentine, il était évident que j’allais aider que ce soit pour faire des barrières ou labourer. Enfin, c’était peut-être pour ça que j’étais là. Dans le fond, je m’en foutais un peu, je laissais les choses venir comme toujours.

- Vous avez un plan ? On commence par quoi ?

La signification du mot préparer ou savoir de quoi on parle, c’était définitivement un truc que j’avais oublié à condition que je l’aie su un jour. Je lançais un regard en direction d’Ela attendant de voir de quoi il était question. J’avais dans le fond envie de glisser ma main dans la sienne, mais j’avais l’impression que ce serait toute de même déplacer en présence de Valentine. On avait beau l’avoir dit à tout le monde, j’avais encore du mal à m’afficher.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Crops for all   Crops for all EmptyDim 6 Mai 2018 - 12:09
C’était quelque chose de nouveau pour elle, que d’afficher publiquement sa relation avec Merl. Elle qui culpabilisait encore beaucoup de ce qu’elle éprouvait pour lui, avait décidé de ne pas cacher aux yeux des autres ce qu’elle vivait avec cet homme. C’était ridicule. Comme June le lui avait dit : la plupart des gens s’en fichaient. Mais elle savait que pour lui, comme pour elle, s’afficher dehors, aux yeux de tous, c’était une nouvelle étape de franchie. C’était assez comique dans un sens, car presque rien dans leur attitude ne montrait leur relation. Il n’y avait que des regards qui en disaient longs sur la tendresse qu’ils avaient l’un pour l’autre, des mains qui s’effleuraient presque timidement. Le reste était invisible pour les autres, mais tout était tellement intense pour ces deux-là. Leur relation était discrète et pourtant, Ela se sentait comme si elle venait de se jeter du haut d’une falaise sans parachute. Elle ne vivait pas encore cette relation avec sérénité. Pourtant, en attendant Valentine James, Ela rendit à Merl son regard amoureux.

Elle se tendit légèrement alors qu’elle n’avait pas vu la jeune femme arrivée, comme prise sur le fait alors que la brune n’avait interrompu qu’un échange de regard. L’israélienne se reprit, passant une main dans ses cheveux pour remettre une mèche rebelle derrière son oreille avant d’offrir un doux sourire à la jeune femme. « Ne t’en fais pas pour ça, nous ne sommes pas là depuis longtemps. » La rassura-t-elle. Le réveil avait sonné tôt ce matin, mais Ela n’en souffrait pas vraiment. Elle ne dormait plus beaucoup depuis que tout avait changé, rien d’étonnant à cela. Les derniers rebondissements de ces derniers mois – sa nouvelle position de leader, sa relation avec Merl, les responsabilités qui en découlaient – y étaient pour quelque chose. Puis à cette heure matinale, elle trouvait le Fort presqu’en paix, et reposant. Loin de l’agitation du reste de la population qui dormait encore, pour la plupart.

Par quoi commencer ? Effectivement. « Eh bien, je n’y connais pas grand-chose en terre cultivable. Ce n’est pas vraiment mon domaine de prédilection. » Dit-elle avec un doux regard envers Merl et la jeune femme. « Nous en avions longuement discuté avec June, il est temps que nous produisions notre nourriture, les ressources ne seront pas éternelles… Nous avons proposé à Valentine de prendre en charge cette initiative. Avec toute l’aide que tu voudras bien sûr » Dit-elle en regardant cette dernière. « Je me suis dit que Merl pourrait t’aider dans toutes les démarches, il possédait un ranch avec son frère… Je pense que cultiver la terre sera une entreprise un peu plus conséquente que ce que tu fais déjà pousser dans ton jardin, non ? » Un sourire aux lèvres, elle avisait les deux individus avec bienveillance. Elle n’avait pas vraiment abordé le sujet avec Merl, il découvrait à l’instant qu’elle avait quelques projets à responsabilités pour lui. « Mais une chose à la fois, il faudrait d’abord que nous fassions le tour des terrains à disposition pour choisir les plus… pertinent (?) pour la culture. Je suis désolée, je ne possède pas vraiment le jargon agricole. » Il baissa le nez une seconde avant d’enchainer. « Du coup, nous partons d’ici jusqu’à l’ouest du camp, et nous verrons bien ce que nous trouverons ? Il y a plusieurs zones inoccupées dans le secteur. En route ? » Demanda-t-elle avec entrain avant de les entrainer à sa suite. Elle n’y connaissait rien en terres agricoles. Mais connaissait suffisamment le Fort pour les amener à ces terrains inoccupés dont elle venait de parler.
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 377
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Crops for all   Crops for all EmptyJeu 10 Mai 2018 - 0:24

Ela, Merl & Valentine

Crops for all


Valentine regarde le jeune couple. Elle n’avait pas été mise au parfum que Merl serait là ce matin. Non pas qu’elle s’en plaignait, elle aimait simplement être au courant des choses, et des initiatives surtout quand ça concernait quelque chose qui la concernait directement. Valentine appréciait la confiance qui avait été placée en elle pour ce projet. Elle y voyait quelque chose d’un peu utopique, et sa nature quelque peu terre à terre l’obligeait aussi à imaginer la déception et la frustration de voir ce projet détruit si une horde, ou autre groupe violent venait à détruire ce petit bastion de civilisation. Elle comprenait et cautionnait la politique du camps, ça ne voulait pas forcément dire qu’elle n’était pas consciente du ressentiment que ce genre de politique pouvait amener. Pour autant, ça ne stoppait pas son enthousiasme bien au contraire. Elle espérait mettre à profit son savoir, c’était encore une opportunité de plus pour fourrer ses mains dans la terre et sortir de la natation de la vie quotidienne qui devenait parfois un peu trop proche de la vie d’avant, et pas les meilleures côtés forcément.

« Je suis levée depuis longtemps, je n’ai pas vu l’heure passée. » fit elle s’attachant les cheveux pour répondre à Merl. Le réveil n’était pas dur, c’était le sommeil qui pouvait s’avérer l’être de temps à autre, et plus souvent que Valentine ne voulait bien le reconnaître. Mais les choses s’arrangeaient petit à petit. Valentine hoche la tête aux paroles d’la. Elle devait avoir eu le même genre de conversation au sujet de l’auto suffisance. Surement moins l’invitation à déjeuner .. du moins c’était ce qu’elle s’était dit. Valentine regarde autour d’elle rapidement, un peu distraite et essayant de savoir par où il était sage de commencer. « Plus on est de fou, plus on rit.  Oui, si ça ne concernait que le jardin..» fit-elle, avec un sourire. Elle avait littéralement envahi toutes les pièces envahissables de la maison, que ce soit la véranda, la cave ou la cuisine, il y avait peu de pièces chez elle où on ne sentait pas la chlorophylle. Elle avait même le projet de monter une serre dans son jardin. L’idée d’avoir des tomates la faisait baver d’avance. Tous volontaires étaient bon à prendre. Valentine ne ferait pas la difficile, surtout si Merl avait une connaissance du terrain et de la terre. Elle se disait que pour quelqu’un qui devait avoir vécu à la campagne il devait avoir un minimum de connaissances concernant les alentours. C’est du moins ce qu’elle aimait à croire. « Il faut que ce soit un terrain avec assez de places autour pour pouvoir agrandir si nécessaire. Au Exposé ouest ou est, histoire de ne pas avoir le soleil en pleine face quand on aura les mains dedans.  »

Valentine ouvre donc la marche. Elle connaissant le camp, pour en avoir fait le tour plusieurs fois et pour avoir surtout chercher les endroits les plus propices à la cueillette sauvage. Elle ne connaissait pas bien les différentes baies que l’on pouvait trouver dans la parages alors elle était partie à la chasse à la mûre. Une chose qui lui avait bien pris plusieurs jours. «  Le « jargon » agricole n’est pas spécialement important, ne t’inquiète pas. Tout ce qu’il nous faut c’est un terrain avec de la terre à retourner, de l’huile de coude.. et une expédition à l’extérieur pour trouver le matériel adéquate et les semences en question. Je n’ai malheureusement pas assez chez moi pour planter à grande échelle. » fit-elle en regardant devant elle puis le ciel. « Atteindre l’auto suffisance est un beau projet. Mais il risque de demander beaucoup de travail. » Elle se demandait d’ailleurs s’il n’était pas plus simple d’obliger chaque jardin à être retourné, pour que tout le monde puisse avoir au moins le minimum syndicale.

Elle tourne la tête vers Merl puis vers Ela. « Je me demandais, il doit y avoir quelque jardins dans les maisons, en plus de ce grand terrain, les gens pourraient cultiver un potager directement chez eux. Disons comme .. projet d’encouragement à venir mettre à la main à la pâte ? Cultiver des pommes de terre n'est pas bien difficile. »

AVENGEDINCHAINS



    Grande Cigüe
    Cigüe [conium maculatum] n.f 1. Plante de la famille des Ombellifères dont certaines variétés vénéneuses sont utilisées en pharmacie pour leurs propriétés analgésiques. 2. Poison mortel extrait de cette plante, que les Athéniens faisaient boire à leurs condamnés.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Crops for all   Crops for all EmptyJeu 10 Mai 2018 - 11:14
Pour moi ce n’était pas insurmontable comme chose à faire. J’avais fait pire que ça et autant dire que faire un champ de fleur ce ne serait pas si compliqué que ça. C’était moi qui gérer les plantations qu’on avait chez nous, mais comme tout bon Rogers, j’avais prêté main-forte et je savais quoi faire pour gérer ça. Je n’étais pas du genre à rechigner quand il était question de remonter les manches et de passer à l’action, aujourd’hui ne ferait pas exception à la règle. Sans réfléchir plus que ça, j’étais en déjà en train de réfléchir à tous les habitants du groupe qui pourrait se montrer utile. Je savais que certains n’étaient pas doués pour ce genre de travaux, mais il y aurait des volontaires surtout pour pouvoir manger correctement. En tout cas, trouver le matériel ne devrait pas être si compliqué que ça non plus.

- Il suffira de trouver le matériel et les gens motivés, je ne pense pas que ce soit infaisable pour autant.

S’il fallait mettre en place une expédition, je pourrais sans doute commencer à voir ça. Ce n’était définitivement pas un truc qui m’emballait, mais je l’avais déjà fait et j’étais prêt à recommencer au besoin. Je regardais Ela d’un air un peu étonné quand Valentine parlait que chacun ait son potager. Elle ne semblait pas vraiment avoir la tête sur les épaules. J’avais beau être con et pas être toujours logique. Je savais que certaines personnes n’étaient pas faites pour ça, alors même si son raisonnement était logique, c’était de mon avis tout simplement pas gérable comme idée. Déjà parce qu’on ne pouvait pas se permettre de perdre des plantes parce que certains n’ont pas la main verte.

- Tu ne peux pas demander à tout le monde de faire un potager. Ce serait plus simple, mais certains ne sont pas doués pour ça ou non pas le temps. En comparaison, je ne suis pas certain qu’on te demande de prendre une arme pour monter la garde ni de prêter main-forte dans le gros œuvre quand il fallut reconstruire le mur.

C’était une politique simple au sein du groupe, chaque personne avait une fonction différente suivant ses capacités et ce qu’il savait faire. Il m’avait fallu un certain temps pour trouver la mienne, mais maintenant que c’était le cas, j’étais plutôt heureux de me rendre utile. Je ne renonçais pas à la tâche et j’étais vraiment prêt à me montrer utile lorsqu’on me réclamait. Bricoler à droite à gauche, sortir dehors, j’étais vraiment heureux de la vie que je menais et je savais que ça n’était pas facile pour tout le monde ici, j’en avais moi-même payé les pots cassés par moment. Je regardais une plaine apparaitre devant nous, on allait sans doute pouvoir commencer à discuter de terrain et d’agencement.

- On va arriver dans la partie intéressante. Je pense qu’au besoin, on pourra sans doute déboiser le coin. Se fera de quoi réchauffer les maisons cet hiver. Il faudra qu’on trouve rapidement du matériel pour labourer si on veut pouvoir commencer avant qu’il ne soit trop tard pour cette année. Je sais que ça irait plus vite avec la force animale d’un âne ou un cheval, mais on n’a malheureusement pas cette chance.

J’aurais aimé pouvoir partir avec Jason retrouver nos canassons, mais malheureusement ce n’était pas aussi simple. Je savais qu’on avait les connaissances et les capacités physiques pour retrouver des chevaux, mais il fallait encore qu’on ait l’envie et la motivation de le faire. Je restais pensif un moment sur le sujet oubliant presque momentanément la réalité. J’avais le regard dans le vague l’espace de quelques minutes avant de redescendre les pieds sur terre et reprendre le cours de la conversation actuel.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Crops for all   Crops for all EmptyMer 13 Juin 2018 - 16:21
Cultiver la terre. Viser l’autosuffisance. C’était un projet qui lui tenait à cœur. Elle n’avait aucune notion dans le domaine – d’où la présence de Merl à ses côtés pour l’aiguiller – mais elle savait que les choses devaient changer ici. Partir en expédition, piller les groupes rencontrés et les décimés n’avaient plus de raisons d’être … Car au bout d’un moment, il n’y aurait plus personne à dépouiller. D’autant plus que, responsable de cette population de survivants, Ela se sentait également concerner par toutes ces vies qu’ils prenaient gratuitement. Elle se trouvait une vision plus nuancée de l’avenir. Plutôt que d’éliminer ces populations indigentes, ils auraient plus à gagner à collaborer. C’était un des points importants de la politique qu’elle mettait en place avec June. La colonisation, plutôt que l’extermination. Un chemin plus pertinent vers la survie du monde qui leur restait.

L’architecte rebondit sur les propos de son compagnon. « Merl a raison, il ne faut pas oublier qu’une grande partie de la population viennent d’un monde où c’était une tierce personne qui tondait leur pelouse. » Elle-même en aurait fait partie si vous vous étiez posés un jour, avec Abel. Elle sourit néanmoins à l’initiative de Valentine. « Mais nous devrions pouvoir proposer cela aux habitants intéressés. Les former à cultiver chez eux, pour ceux que ça intéresse. Si tu te sens de leur enseigner, Valentine, je peux faire circuler l’information. » Dit-elle doucement. L’idée était bonne, et même si Valentine refusait de jouer les instructrices, l’architecte était persuadée de pouvoir trouver quelqu’un qui s’en chargerait. Tout le monde ne serait pas réfractaire à l’idée de mettre ses mains dans la terre, plutôt qu’à tenir une arme. Certains feraient également mieux de descendre définitivement de leur piédestal pour mettre la main à la pâte. Mais… Chaque chose en son temps.

Ela s’arrêta pour contempler la plaine face à eux et écouter Merl se projeter. Elle s’en remettait à son expérience pour la richesse du terrain. Si lui et Valentine pensaient que l’endroit était propice à la culture, elle leur faisait confiance. Elle posa une main sur l’épaule de son compagnon alors que son regard se perdait dans le vague à la mention des animaux. « Nous aurons peut-être l’occasion d’arpenter le reste de l’île à la recherche d’animaux de laboure … d’élevage aussi. Nous avons beaucoup de choses à faire pour reconstruire ce monde. » Dit-elle avec de l’espoir au cœur. Elle avait confiance. Si elle parvenait à les unir, ils feraient de grandes choses … Tous.

Elle fit ensuite un pas en avant, contemplant l’espace. « Il faudra s’assurer d’une meilleure protection de la zone, je vous trouverai des hommes pour renforcer la sécurité ici. L’endroit est un peu reculé, il faudra donc étendre la zone de surveillance par ici. » C’était une remarque qui n’avait pas vraiment de rapport avec l’agriculture, mais qu’il fallait penser également. Elle se tourna ensuite vers Valentine et Merl. « Et il nous faudra de la main-d’œuvre… Je ne souhaite forcer personne à mettre la main à la pâte, autant d’abord chercher des volontaires. » Elle se tourna vers Valentine, qu’elle souhaitait voir à la tête de cette initiative. « Je peux organiser une réunion avec les habitants du Fort pour leur parler du projet, il faudrait que tu sois avec moi évidemment, j’aimerai que tu prennes en charge ce projet, si tu le souhaites, Merl pourra te seconder. Qu’en pensez-vous ? » Croisant les bras sous sa poitrine, Ela leur sourit, confiante.
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 377
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Crops for all   Crops for all EmptyLun 25 Juin 2018 - 21:32

Ela, Merl & Valentine

Crops for all


Valentine avait énormément de mal à comprendre comment on pouvait encore imaginer vivre de la même manière qu’avant toute cette … merde. Elle n’y voyait pas de logique, elle ne voyait d’ailleurs pas le rapport avec la situation des gens avant, et des gens maintenant. Était-ce de sa faute si la population était devenue paresseuse et vaniteuse ? En avait-elle même quelque chose à faire ? L’autosuffisance n’est pas une petite affaire de planter quelques choux, quelques patates et d’attendre que le temps passe. La jeune française cherchait une manière des plus diplomatique de dire les choses, mais elle n’était pas bien douée pour ce genre de courbettes. « Les gens ne peuvent plus vivre comme avant. Il n’y a plus de tierce personne, et l’autosuffisance n’est pas une question de bonne volonté. »  Les gens n’étaient pas doués disait-il… Valentine s’accroupit au sol. Il n’y avait rien de si compliqué. Et au final, elle se fichait bien de savoir si les gens voulaient oui ou non mettre la main à la patte, s’il voulait continuer à vivre de leur boite de conserves, grand bien leur fasse.

« J’ai survécu dehors. Si on me demande de prendre une arme, je le ferais. Si on me demande d’aider, j’aide. L’agriculture et tous ses domaines c’est capricieux, on ne sait pas comment peut réagir la terre, les différents plants.. »  commença t--elle en s’accroupissant par terre avant de prendre une pognée de terre dans sa main et de la faire tomber au sol. Elle regarde le sol, puis scrute un peu le terrain. Ce n’était pas une question de confort, c’était une question de survie. L’autosuffisance était peut être une utopie, mais pour y parvenir encore fallait-il le vouloir. « Admettons, qu’un parasite attaque les plantes, et les récoltes, certaines maladies obligent les fermiers à brûler tous leurs champs pour endiguer une épidémie. Un plan B est de rigueur. Il ne s’agit pas de faire la fine bouche parce que c’était le jardinier qui s’occupait de désherber et tondre la pelouse. Ce n’est plus les États Unis dans toute sa paresse, c’est ici, c’est maintenant, et c’est un effort de groupe.  »

Si elle n’avait pas mis les angles, au moins elle avait été franche. Elle soupire, reste à croupi quelques secondes avant de se lever et de s’étirer à nouveau. Tout ceci était une entreprise ambitieuse, et la naïveté qui dégageait de ce très jeune couple avait cette espèce de manière de titiller Valentine de la mauvaise manière. Comme une aiguille qui grattait une coupure faîte à la feuille de papier. « Je pense que toutes les personnes qui n’ont pas encore de rôle devrait venir s’y mettre, dans un roulement, histoire que tout le monde y soit de manière égale, et que tout le monde sachent quoi faire ici, et chez eux. »  Elle ne ferait pas la liste des maladies liées au manque de diversité de l’alimentation. Pour l’instant, il avait encore de quoi manger. Ce n’était pas tant les estomacs pleins qui pouvaient être problématique, mais bien ce que l’on y mettait. La jeune française n’était pas alarmée ni alarmiste, mais il fallait tout de même faire preuve de pragmatisme : l’homme n’était pas fait pour vivre de boites de conserve jusqu’à la fin de ses jours. « Je veux bien me charger d’expliquer des méthodes de cultures et de conservations des aliments. Je ne suis pas des plus pédagogue… mais je peux le faire. En ce qui concerne Merl, tout dépends sur quelle longueur d’onde il se trouve. Je n’ai aucune envie de me retrouver à faire tout le travail avec deux, ou trois personne. J’ai de la patience, mais pas à ce point la. »

AVENGEDINCHAINS



    Grande Cigüe
    Cigüe [conium maculatum] n.f 1. Plante de la famille des Ombellifères dont certaines variétés vénéneuses sont utilisées en pharmacie pour leurs propriétés analgésiques. 2. Poison mortel extrait de cette plante, que les Athéniens faisaient boire à leurs condamnés.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Crops for all   Crops for all Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Crops for all -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: