The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Worry less, smile more. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Romy Sednaoui
American Dream
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 220
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Lun 30 Avr 2018 - 9:20
Alors qu’elle s’affairait pour leur préparer du café, Roza reprit son récit. Évoquant un petit groupe, mais aussi d’anciennes connaissances retrouvées. Souvent Romy se demandait à quoi ressemblerait sa vie aujourd’hui si elle n’avait pas pris la route vers Seattle après la mort de son père. Elle aurait vécu cette apocalypse entourée des siens, sa mère, ses sœurs, ses cousins. Elle serait restée dans sa ville, qu’elle connaissait si bien. Et oui, peut-être aurait-elle retrouvé après deux ans, un ami perdu. Elle repensait parfois à Ethan, May et tous ses gens qui faisait partie de sa vie avant. Elle savait qu’elle ne les reverrait jamais…

- Du coup, ils étaient quelques-uns à avoir réussi à s’échapper ? Demanda-t-elle. Elle avait compris que ces « connards » comme les appelait la Russe ne faisait pas dans la dentelle. Que le premier groupe de la jeune femme avait été décimé. Qu’elle était en quelque sorte une miraculée. C’était la même chose avec celui-ci ?

Elle ne faisait pas attention à la vulgarité de son interlocutrice. Elle avait l’habitude de toute sorte de discours. Puis l’accent russe de Roza lui donnait dans tous les cas un petit côté badass. Il s’associait à l’espionnage, au communisme, aux mafieux. C’était l’image qu’Hollywood reportait jadis, et Romy n’en avait pas été épargnée. Mais elle savait que l’image qu’elle renvoyait elle-même, pas dans son accent mais dans son apparence, souffrait aussi de quelques clichés. Aussi n’avait-elle aucun a priori. Elle haussa les épaules sur les propos de la tatouée, sur le danger de vivre entourée de « vivants ».

- Je préfère tout de même t’avoir toi en face de moi maintenant, qu’un de ces « gloutons ». Elle s’amusait toujours des noms que chacun employait pour évoquer les rôdeurs. Elle les appelait pour sa part les morts. Rien n’exprimait aussi bien toute l’horreur qu’ils représentaient. Ils sont prévisibles, certes, mais seront toujours contre toi. Ce n’est pas le cas de ces gens-là. Elle fit un rapide mouvement de tête pour englober tout l’entrepôt et ses réfugiés du jour.

Elle avait cette conviction qu’en prenant le temps d’écouter, elle pouvait comprendre les actes de tous les individus. Personne n’était foncièrement mauvais. On leur rabâchait la tolérance jadis, à quel point tous les êtres humains étaient similaires. Elle était peut-être naïve, mais elle le croyait. C’était pour ça qu’elle ne faisait la guerre à personne. Elle avait pourtant rencontré des brutes épaisses qui l’avaient violentée. Mais son passé aussi présentait des zones sombres. Plus noires que le néant.

Roza évoqua en tout cas avec plaisir ces derniers mois, expliquant comment elle avait survécu. Ce qu’elle avait fait avec Connor tout ce temps-là. Romy l’écouta avec attention, écarquillant parfois les yeux, en s’imaginant à sa place. Comme lors de ces 24h alors qu’ils étaient cernés par les morts. Cela éveillait des traumatismes… L’évocation de Selene l’en extirpa. La bouclée essaya de se représenter la petite sauvage que cette dernière semblait être, alors que la tatouée les servait.

- C’est étonnant de croiser et recroiser les mêmes gens, en profita pour réagir la jeune femme. Elle prit le gobelet qui lui était tendu. Merci. C'est que le monde est véritablement devenu petit. Tu connais beaucoup de groupes ? Demanda-t-elle ensuite, avant de s’expliquer. Il y a celui de ton ami, puis de cette Selene. Combien de gens sont généralement réunis ? Comment ils fonctionnent ? La question était un peu intéressée, mais la bouclée n’en laissa rien paraitre. Elle parla même d’elle, pour témoigner innocemment de sa bonne foi. On était dans un groupe la première année. On était une trentaine. Mais ça n’a pas vraiment fonctionné. Sur le long terme du moins. Pour elles.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1984
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Mar 1 Mai 2018 - 18:04
C'était que son blabla ne semblait pas ennuyer la belle, enchantée, elle enchaînait donc avec un plaisir certain et abaissait progressivement la méfiance et parano qui l'a rongeait en temps normal. Avec Romy, c'était différent, elle ne saurait expliqué pourquoi mais elle n'arrivait plus à se retenir, sans doute un tout, un mélange entre le fait de pouvoir laisser une trace quelque part et le charme de la dame.

"Ils ont eu de la chance, ils sont tombés sur un petit groupe et non toute la bande d'enfoirrrés." De la chance, ouais, c'était vite, Alma y avait laissé sa vie et une pensée en amenant une autre, le fantôme de la mère vint toquer derrière ses paupières. Elle le repoussa alors d'un geste de main devant elle, comme si elle se débarrassait d'une mouche imaginaire. Ce n'était pas le moment d'être triste, pas devant Romy, là où il fallait jouer la russe avec une grosse paire d'ovaires ! "Y a eu des morrrts des deux côtés, quand même." Elle s'était efforcée d'être la plus détachée possible, de ne rien laisser paraître ou presque et pour se faire, rien de mieux que de détourner le regard sur l'eau qui bouillait juste à ses pieds.

"Heurrreusement pour eux, ils ont croisés ces enfoirrés sur une rrroute isolée et loin de leurrr camp." La prison était encore en sécurité pour le moment, mais la russe le savait, ce n'était qu'une putain de question temps. Temps qui lui paru soudainement de nouveau bien précieux, la pression remonta et elle s’empressa d'un coup de remplir les verres. Romy était plus que charmante, certes, mais il fallait vite qu'elle récupère pour repartir à sa chasse.

Pour les vivants, Roza ne trouva pas quoi ajouter, la troqueuse de charme avait raison, tous n'étaient pas aussi dangereux que les gloutons, l'on trouvait de tout chez l'Homme et il était bien là le problème. Les deux survivantes n'étaient pas prêtes d'en tirer le même constat, insister n'y changerait rien, à chacun son vécu. Cependant, il y eut une petite lueur ! La bouclée la questionna sur les camps ainsi que leur fonctionnement, ce qui sut étirer un petit sourire en coin chez la slave qui y vit là un espoir de l'arracher à ce maudit No Man's Land.

"Pas si petit que ça, rrr'garde, je suis pas fichue de trrouver un camp aussi énorrme !" Dit-elle avec humour avant de foncer dans la brèche grande ouverte : "J'connais que ces deux camps là oui, une soixantaine dans l'un et une petite dizaine pourrr l'autrrre. Après ...aucun ne va fonctionner de la même façon mais ils partagent quelques points communs ! "Elle s'assura de capter le regard ténébreux de son interlocutrice avant de se lancer dans son énumération, n'oubliant pas de lever un doigt tatoué à chaque nouveau point énuméré : " Prrrimo, la sécurité, rrien à voirr avec les porrrtes du No Man's Land, chacun possède une infrrastrrructurrre efficace pour rrepousser les gloutons. Deuxio, l'encadrrrement et l'orrdre conséquent, chacun a su instaurrrer des rrègles efficaces, sans tyrrrannie ou dictaturrre à la con. Terrrcio, la bouffe, distribuée équitablement, tu peux pas crrrever de faim ou de soif surr place." Elle pouvait continuer longtemps sur le sujet. "Et plus encorrre... comme des gens superrrs surr place..." Son regard s'anima alors qu'elle sentait le coin de ses lèvres s'incurver à la simple pensée de toutes les belles âmes qu'elle avait pu rencontré dans son long périple. C'était quand même une sacrée chance, tout ça. "Je suis sûrrre que dans un de ces deux grrroupes, ça pourrrrait fonctionner pourr vous. T'sais, c'pas mon genre d'envoyer des filles canons en sacrrrifice, j'y gagnerrrai rrien." Elle devait la croire, elle devait quitter cette maudite boucle et pour se faire, la russe jugea bon de lui apporter tous les éléments. : "La seule condition c'est de se donner surrr le camp, y a fatalement des tâches à rrréaliser au quotidien, mais y a rrrien d'insurrrmontable là dedans, crois moi." Elle en avait oublié son gobelet à autant causer et s'empressa vite d'y tremper ses lèvres avant que l'ensemble ne soit tiède.


I am not a girl...
I'M A STORM WITH SKIN
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Romy Sednaoui
American Dream
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 220
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Ven 4 Mai 2018 - 9:21
Les petites gueguerres entre groupe était un concept étranger à la bouclée. Elle en avait entendu mentionner plusieurs, bien sûr, de par les rencontres qu’elle avait pu faire cette dernière année, mais ne s’était jamais retrouvée mêlée à l’une d’entre elle. Aujourd’hui encore, elle ne prenait pas partie. Pas encore tout du moins, consciente qu’elle ne recevait l’écho que d’un seul son de cloche. Il lui semblait toutefois difficile d’imaginer comment les Remnants pourraient parvenir à argumenter les accusations de la tatouée !

- C’est tellement dommage d’en arriver là, ne put se retenir de déclarer Romy qui prônait le pacifisme, en pinçant les lèvres. S’entretuer quand ils avaient tous un ennemi commun, tellement plus ravageur que tous les autres ! Après tout, les rôdeurs étaient peut-être en apparence moins dangereux que ce groupe d’inconnus, ils n’en restaient pas moins nombreux. Très très très nombreux…

Roza se confia ensuite sur les groupes qu’elle connaissait, ne cherchant pas à faire dans le mystère. Parce qu’elle avait confiance en son interlocutrice ? Ou bien seulement parce que ces données telles quelles ne lui étaient d’aucune utilité… Elle alla en tout cas jusqu’à évoquer leurs système de sécurité et leurs modes de fonctionnement. C’était tout de même beaucoup de détails croustillants. La jeune femme comprit finalement que la russe se montrait aussi généreuse en informations parce qu’elle espérait peut-être la voir quitter son mode de vie avec sa cousine pour rejoindre un de ces groupes tranquilles…

- Soixante, wow, c’est déjà… conséquent, réagit ainsi l’égyptienne en premier. Avant de continuer avec ses questions innocentes. Quand tu dis infrastructures, c’est qu’ils ont des grillages ou des barricades ? Comment ils trouvent la nourriture ? Ils font des fouilles dans les lieux abandonnés ? Ou ils ont réussi à être auto-suffisants ? C’était beaucoup de questions pratiques. Car oui Romy était simplement curieuse aussi. Peut-être gardait-elle tout de même au fond d’elle ce doux rêve qu’un jour une simili-civilisation revoit le jour et qu’elle puisse retrouver une vie quasi-normale. Il y avait peut-être néanmoins une ombre au tableau. C’est attirant, mais ce groupe que tu recherches, tu dis qu’ils s’en prennent à d’autres groupes… Tes amis ne craignent pas d’être les prochains sur leur liste ?

Par la force des choses, la bouclée était amenée à craindre les gens qui représentaient pourtant précisément ce qu’elle pouvait attendre de l’avenir. Elle dévisagea Roza de ses prunelles sombres, tout en captant la chaleur de son gobelet entre ses mains. Elle n’avait pas encore gouté le breuvage, qu’elle jugeait trop chaud.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1984
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Dim 6 Mai 2018 - 16:28
Et comment que c'était dommage d'en arriver là... L'évidence soulevée sut étirer un rictus - qui tenait plus de la grimace qu'autre chose - sur les lèvres de l'encrée. C'était bien le genre de l'Homme de libérer ses instincts pour prendre le chemin de la guerre, mais la slave restait persuadée que suffisamment encadrée, la bête qui résidait en chacun pouvait se voir dompter. Le vernis de la civilisation ne pouvait craquer aussi facilement. Là où l'univers de Romy en était dépourvu, il n'y avait aucune cage au No Man's Land, les Hommes y crapahutaient librement, seuls avec leur instinct.

Soixante, le fait que Romy le répète à haute voix suffit à tiquer la russe qui s'était possiblement un peu lâchée sur le nombre de survivants au ranch. "P'tet un peu moins quand même, m'suis possiblement un peu emballée." Si il y avait bien une chose où la tatoué prêchait régulièrement, c'était bien sur sa logique des chiffres qui se mélangeaient aisément. "C'est ça ! Grrrillages, fossés, barrrrricades, la totale." Elle joint geste à la parole et agita en conséquence ses mains tatoués en l'air pour illustrer la grandeur ses mots. "Ils font des expéditions, chassent, pêchent et cultivent également à côté, l'auto-suffisance est prrresque là je dirrrais ! Tout du moins, à condition qu'une bande de connards ne viennent pas tout brûler et annihiler, en effet, un bon point pour la ténébreuse. "Justement, si. C'est pourrr ça que je suis là, pour les trrrouver en prrremier, et non l'inverrse." Pour les annihiler, et les empêcher de nuire à nouveau de toute évidence, inutile d'avoir fait de longues études en psycologie pour le comprendre tant la haine suintait de ses mots. "Et ça viendrrra, un jourr." Là aussi, avec le ton donné, impossible de douter de sa motivation à la tâche, elle irait jusqu'au bout et ce jusqu'à son dernier souffle.

"Après... c'est vrrrai que.. tant qu'ils serrront encorre dans le coin, j'pense que perrrsonne n'est en sécurité, nul parrt." Marche ou crève, c'était pas toujours un choix facile, surtout pour les fortes têtes en quête d'indépendance. Alors envoyer Romy dans un camp maintenant, ce n'était finalement peut-être pas la meilleure des solutions, merde. "Finalement, vous êtes peut-êtrrre pas si mal ici, enfin, pourr l'instant." Un fin soupir quitta ses lèvres et elle s'empressa de l'étouffer en portant son gobelet à ses lèvres. "Mouais... j'en sais trrrop rien..." Mais quelle situation à la con, c'était frustrant de ne pouvoir rien faire pour elles, alors autant prendre un tout autre virage pour éviter un spleen conséquent. "Rrraconte moi Belle Rromy, tu faisais quoi avant ?" La slave aimait poser cette question aux uns et aux autres, elle adorait les écouter replonger avec délectation dans leur passé pour conter comment ils étaient jadis. Majoritairement, leurs pupilles se voilaient d'une douce nostalgie et leur visage semblait rajeuni de cinq ans. En règle générale, c'était une chaleureuse parenthèse, mais parfois cette douce douleur s'en faisait trop piquante. Bien consciente, la russe tenta tout de même le coup en la braquant par la même occasion de ses clairs iris, fin prête à se délecter de la vue.


I am not a girl...
I'M A STORM WITH SKIN
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Romy Sednaoui
American Dream
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 220
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Jeu 10 Mai 2018 - 15:41
Roza répondit aux questions de l'égyptienne, sans avoir besoin de réfléchir. En même temps qu'elle parlait, cette dernière s'imaginait des villages préservés, entourés de hauts grillages, comme ceux qui protégeaient la maison où elle résidait en dehors du No Man's Land. Elle imaginait les gens vaquer à leurs occupations, aller labourer un champ, ramasser des pommes de terre, tandis que d'autres partaient fusils au poing pour chasser dans la forêt. C'était l'image d'un autre temps. Celui des indiens peut-être. D'une civilisation différente.

Le groupe que mentionnait la russe était alors clairement une menace et elle le répéta, ruminant sa haine. Romy se demanda si elle pourrait parvenir à soulager un peu cette femme du poids de toute cette colère. Si elle pouvait l'amener à découvrir de nouvelles priorités. Pour ne pas se détruire à petit feu, bouffer par cette animosité. Elle posa une main sur celle de la tatouée, dans le but de la détendre tout bêtement, plongeant ses yeux noirs dans les siens. Consciente néanmoins que ce désir de vengeance était peut-être son seul leitmotiv. Celui qui la faisait se lever le matin et continuer à vivre. Elle hocha la tête, tout en retirant sa main.

- Dans quel coin de la ville est-ce que sont tes amis ? Si un jour les choses se tassent et que la menace disparaît... Elle haussa ses sourcils épais, tentant sa chance. Ignorant totalement ce qu'elle pourrait faire de cette information dans le futur. La troquer contre de nouvelles denrées ? Ou bien l'utiliser pour rejoindre ces survivants, comme la russe le proposait ? Il y a des dirigeants, ou des gens qui ressemblent à ça ? Parle moi d'eux...

L'image de ranch se matérialiseraient peut-être encore davantage dans son esprit et qui savait quelles idées ça lui donnerait ? La bouclée écouta l'autre lui répondre et goûta finalement le café qui avait tiédi. Il n'était pas trop fort, mais elle fronça cependant légèrement son nez. Non décidément, ce n'était pas son péché mignon. Roza chercha ensuite à changer de sujet et évoqua le passé de son interlocutrice. Bien avant ça. Quand rien ne laissait présager de son avenir ici.

- Je travaillais pour l'entreprise de mon père. Il vendait des matériaux pour le bâtiment. Je faisait de la logistique, un peu de comptabilité. Elle haussa une épaule. Difficile de deviner sous son nouveau costume qu'elle connaissait tous les secrets du béton armé, du plâtre et autres briques, parpaings, bois de chantier, etc. Leila faisait de la vente, précisa-t-elle, ce qui expliquait le bagout de cette dernière. Et toi ? Tu te battais contre qui à l'époque? Demanda-t-elle, esquissant un sourire. Tant de niaque, c'était certainement inné ! Tu avais quel âge quand tu es arrivée dans le pays ?
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1984
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Ven 11 Mai 2018 - 15:50
Le dessus de sa main tatoué se voyait gratifiée d'une soudaine chaleur, celle de la bouclée, lui dérobant quelques rougeurs ici et là. La surprise se tut aussitôt alors qu'elle croisait les ténébreux et pénétrants iris qui lui faisaient face. Qu'on le veuille ou non, c'était relaxant, et ainsi, elle avait clairement le sentiment d'exister. Les questions posées à la suite étaient bonnes, c'était un risque de lui répondre mais la tatouée n'hésita pas une seule seconde, elle avait confiance en cette étrangère, et elle voulait la sauver, plus que tout. "Du côté d'Issaquah, y a un zoo dans le coin, si jamais tu as des soucis, hésite pas à t'y rrrendrrre." Et elle prierait pour se faire, non pas qu'elle souhaitait des malheurs à sa douce interlocutrice, loin de là, seulement, si elle se décidait à s'essayer à nouveau à la vie en communauté, le ranch serait une superbe opportunité pour se retrouver. "L'autrrre est verrrs Tacoma, mais ils sont un peu plus coincés avec les nouvelles têtes je dirrrais." Une belle bande de paranos, voilà ce qu'ils étaient ! "Côté Issaquah, tu as un grrroupe de leaderrr, composé de femmes et hommes à rrresponsabilité, une sorrrte de comité qui prrrend les décisions ensemble." Un système juste aux yeux de la tatouée."Côté Tacoma, il y a qu'une femme qui dirrrige le groupe, et elle est efficace, m'juste un peu durrr de la feuille par contre." Une sacrée têtue mais qui savait braver les dangers pour la protection des siens.

Retournant à son café, elle l'écouta avec attention non sans un haussement de sourcils à l'évocation de son ancien job. "Oh ! C'est classe ça ! Tu dois avoirrr de superrr compétences extrrra pour consolider ou constrrruirre des bâtiments ! C'était original, décidément, elle serait parfaite au sein d'un camp. Le fait de travailler au sein de l'entreprise familiale, en revanche, ne l'étonnait guère, ça allait plutôt bien avec le personnage qu'était Romy et que l'on sentait proche des autres.  

Prise à son propre jeu du piège nostalgique, la russe souriait bêtement en levant ses pupilles en l'air tout en se projetant dans son passé. "Détrrrompe toi. Je me battais pas.... Elle médita un bref instant, à la recherche du bon mot. ... j'aidais." Une autre réalité, un autre rôle, elle l'avait oublié et pourtant c'était bien ce qui rythmait son ancien quotidien. "Ouais... J'aidais les autrrres, que ce soit à se souvenirr, à honorrrer quelqu'un ou quelque chose, mais aussi à s'affirrrmer, à s'embellirr, à s'exprrrimer, ou encorrre à exposer un combat ou une vérrité... Elle combattait seulement sur un ring, nul part ailleurs, douce époque. La Roza d'hier était loin de celle ci, et nul doute qu'elle excellait bien mieux dans son ancienne profession ! Tout ça quoi... J'encrrrais les peaux, j'étais qu'une... qu'une simple tatoueuse." Maintenant devenue machine de guerre guidée par la douce mélodie de la vengeance, un bien triste constat qu'elle garda pour elle.

La seconde question la laissa muette quelques secondes, mentir n'avait aucun intérêt, lui révéler qu'elle était là depuis maintenant onze ans, revenait à avouer indirectement que son jeu d'actrice russe n'était qu'un rôle. Aussi, elle lui répondit sans détour et sans se jouer de cet accent auquel elle tenait tant : "J'avais dix huits ans. Dix belles années, déjà, ça passe vite. M'puis, j'avais pas vraiment le choix, les formations pour le métier de tatoueur sont bien plus poussées ici que chez moi, et ... la vie de lesbienne assumée est plus facile chez l'oncle Sam !" Sa présence ici, c'était un tout, aussi bien professionnel que personnel. Le plus triste étant qu'à l'heure actuelle, ces petits détails du passé n'avait plus aucune foutue importance, les cartes du monde étaient redistribuées."Et vous alors ? Ça fait longtemps que vous vadrouillez dans le coin ?" C'était bien beau de parler d'elle et de ces camps mais le périple de la ténébreuse avait aussi tout son intérêt pour des oreilles aussi curieuses que celles de Roza.


I am not a girl...
I'M A STORM WITH SKIN
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Romy Sednaoui
American Dream
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 220
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Mar 15 Mai 2018 - 17:14
Romy enregistra mentalement les informations que lui fournit de nouveau Roza sur ces groupes. Essayant de mémoriser tout ce qui lui semblait potentiellement intéressant. Elle hocha ensuite simplement la tête, finalement à court de questions. Elles purent ainsi ensuite aborder un sujet plus léger qui vit la russe se détendre et oublier un instant sa vendetta et les misères du monde actuel. Elles se firent même nostalgiques !

- Oui, enfin je ne sais pas. Mes connaissances là-dedans restaient très théoriques, je connaissais surtout leurs prix, dut-elle admettre pour limiter l’enthousiasme de la tatouée qui semblait soudain lui voir un profil de charpentier !

Roza revint alors sur son histoire à elle. Et elle intrigua réellement son interlocutrice quand elle se mit à décrire le métier qu’elle faisait jadis, avec de jolis mots. C’était très poétique, presque romanesque et Romy ne put retenir un « oh » peut-être un peu déçu face à la chute de son histoire. C’est qu’elle n’avait jamais été vraiment très sensible aux tatouages. Le milieu lui était d’ailleurs parfaitement inconnu. Elle acquiesça toutefois, ayant vaguement remarqué la présence de quelques dessins sur la peau de la jeune femme.

- Tu en as vraiment beaucoup ? Ils ont tous une vraie signification ? Lui demanda-t-elle, l’invitant si elle le voulait à lui en montrer davantage et à les lui expliquer. Enfin si elle le désirait. Elle vit ensuite la brune face à elle quitter son accent, pour lui évoquer les années qu’elle avait déjà passées ici. On a presque le même âge, remarqua alors la bouclée en faisant le calcul des années. Elle n’aurait pas su l’affirmer ainsi de but en blanc. L’apocalypse les avait tous pas mal fatigués et leurs traits étaient définitivement plus tirés… Ils en ressortaient certainement vieillis.

Roza évoqua alors de nouveau ses préférences sexuelles et tout en buvant une gorgée de café, Romy la dévisagea en ce sens. Se rappelant les recommandations de Leila à ce propos. Elle passa sa langue sur ses lèvres pour nettoyer le liquide brun et se fit silencieuse un instant.

- Depuis le début, mais on a connu cet endroit l’été dernier seulement. Je dois dire qu’on se porte bien mieux depuis ça. Elle haussa une épaule. Elle n’était pas habituée à parler d’elle ou des épreuves endurées jusqu’ici. Sa vie n’était toujours pas toute rose aujourd’hui, mais oui, les deux cousines avaient clairement gagné en autonomie et en confort. Elles avaient aussi davantage à manger et en dehors du temps qu’elles passaient ici, elles avaient globalement la paix. Seuls quelques habitués triés sur le volet et quelques égarés avaient la chance de les rencontrer dans leur autre planque. Autrement plus confortable ! Dis-moi… à quel âge tu as su que… tu sais que… que tu aimais les femmes ? On pouvait croire qu’elle jouait sa prude pourtant le sujet la gênait effectivement un petit peu. Ça fait combien de temps que tu n’as pas… embrassé ou câliner quelqu’un ? Je n’ai jamais essayé avec une autre fille, avoua-t-elle ensuite, pas si innocemment cette fois-ci. Qu’elle ne s’y trompe pas : c’était bel et bien une invitation. Mais les termes restaient toujours à négocier…
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Worry less, smile more. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Don't worry be happy [ft. Jiao Xù]
» Why do you smile all the time ? (RP libre : 1,2,3 personnes ?)
» I'll make you smile ! w/ Bak Yul
» ♣ Enjoy life and smile ♣
» Smile(y) me back!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: