The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Worry less, smile more. -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Deux pistolets 9 mm (dont un avec silencieux) ainsi que deux couteaux
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1909
Age IRL : 30
MessageSujet: Worry less, smile more.   Lun 23 Avr 2018 - 12:14
La prison, quel enfer. La russe n'était pas la seule à se méfier de son prochain, certes, mais ceux là battaient tout de même des records. Sans ses deux mexicains de poche elle serait possiblement repartie les deux pieds devant ou plutôt avec de bons gros coups de savate dans le derrière. Dans tous les cas, elle en était loin maintenant et il n'y avait bien que ces deux basanés qui pouvaient lui manquer. Loin d'eux, elle craignait que ses sentiments lugubres refassent surface et que que cette lancée d’allégresse ne soit que de courte durée. Faire face à un échec pouvait dissiper sa nouvelle lancée positive et l’entraîner à nouveau dans un monde sombre et morose. Elle s'efforçait de ne pas y penser, bientôt, elle retrouverait Connor et son expédition au nord de Seattle pourrait trouver un meilleur rythme.

En chemin, la russe avait pu mettre la main sur une Triumph T120R entièrement restaurée à neuf par son ancien propriétaire, visiblement ce dernier pensait comme elle : c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures. Moins bruyante qu'une Harley et équipée de deux carburateurs, elle l'attendait devant une maison proprement barricadée à l'entrée de Seattle. C'était plutôt bon signe. Veillant à visiter les lieux avec prudence, la tatouée tomba nez à nez avec le propriétaire - désormais libre - du véhicule, un énorme trou ornait ses deux tempes et un pistolet petit calibre reposait à ses pieds. Le scénario était vite fait, le chargeur de l'arme était vide, la dernière balle avait du l'envoyer dans l'au delà, quel gâchis ! L'empathie ne la rongeait plus en ces temps d'apocalypse et sans gêne, elle commença à fouiller le cadavre jusqu'à trouver ce qu'elle cherchait : des clés.

Démarrer l'engin fut plus dur qu'elle ne le pensait, le cadavre ne datant clairement pas d'hier, la batterie du véhicule refusa de fonctionner. L'encrée dut appliquer les bons enseignements de Cheyenne pour dévisser la selle, atteindre la batterie et la brancher à l'aide de câbles à pinces sur celle du véhicule que Eli avait bien voulu lui céder. Il fallait qu'elle démarre, la circulation au cœur même de Seattle risquait de lui jouer des tours, là où un passage en deux roues semblaient bien plus abordable. Après plusieurs essais, le moteur sut enfin ronfler dans un lourd soupir de soulagement pour la russe qui s'empressa en vitesse de remonter sa selle pour vite amener l'engin en ballade et ainsi recharger progressivement la batterie.  

Le cerveau engourdi par le manque cruel de sommeil réparateur, elle se décida à s'arrêter dans les environs du No Man's Land pour y cacher son véhicule et se rendre dans le grand entrepôt. Son gros sac sur le dos, ses pistolets et couteaux bien à leur place, elle passa les portes cachée sous la capuche de son sweat et dévisagea la grande pièce du regard, cherchant quelqu'un. Fouinant dans tous les coin, sa recherche fut infructueuse et ses pas se dirigèrent alors vers le maître des lieux : le vieux Eddy.

"Salut. Rrromy et sa cousine, elles sont là ?" Elle tâcha de moduler son ton pour essayer d'y cacher une certaine inquiétude, mais le vieux était assez expérimenté pour entendre ce qu'elle ne voulait pas exprimer. Le grand muet prit donc la peine de lui répondre dans un grognement : "Bientôt. Attends un peu." Elle tacha tant bien que mal de lui grappiller de nouvelles informations mais Eddy ne lâcha rien d'autre et ignora la tatouée, supposant qu'elle en savait déjà bien assez.

Ronchonne et agacée, la russe s'isola dans un coin de l'entrepôt non loin de l'entrée et reprit son carnet à dessin oublié pour tuer le temps et y imprimer de nouveaux visages. Quelques heures plus tard et une conserve vidée, le sommeil aidé par la digestion poussa la tatouée à s'allonger contre le sol, tête sur son sac et la main sur un de ses couteaux. Encore là, ce n'était pas une nuit réparatrice, la crainte de se faire dépouiller la réveillait sans cesse lorsque des pas se faisaient entendre près d'elle.

Au petit matin, elle s'était redressée et adossée contre le mur pour surveiller l'entrée, mais elle piquait du nez à de nombreuses reprises, prolongeant ainsi sa nuit à sa façon. Le cuir sur ses épaules lui apportait une source de chaleur convenable et savait la border ici et là sans qu'elle le veuille vraiment.



Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Romy Sednaoui
American Dream
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 158
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Lun 23 Avr 2018 - 17:33
Romy cligna des yeux plusieurs fois pour reprendre ses esprits. Et son souffle. Elle avait le cœur en branle, il fallait qu’elle se calme.

- Ça va ? Lui demanda Leila en posant sa main sur son épaule. Question rhétorique, elle connaissait par cœur sa cousine et savait à quel point tout cela la terrifiait. A leurs pieds, un corps maintenant inanimé que la plus âgée venait de parvenir à achever. Cette dernière essaya de remettre un peu d’ordre dans ses cheveux, elle restait aussi un peu éprouvée. Maintenant face contre terre, la chevelure de la créature était clairsemée, dévoilant complètement une peau tachetée grisâtre. Ses vêtements étaient noirs de crasse et une partie de son bras était manquante. Viens, ne restons pas là.

Les deux filles reprirent leur route et la bouclée s’efforça de détourner son regard du cadavre. Et surtout d’oublier le regard vitreux qui paraissait l’avoir sondé quelques secondes plus tôt. Un nouveau frisson la parcourut. Elle avait un mal fou à s’habituer à cette maladie. Tout dans les infectés la dégoutait comme la tétanisait. Elle les détestait. De leurs apparences à leurs odeurs, en passant évidemment par la menace qu’ils présentaient !

- Tu crois qu’on s’y fera un jour ? Demanda-t-elle finalement, alors qu’elles avaient parcouru de nombreux mètres depuis cette mésaventure. Rien n’était moins sûr. Pour cela, le chemin qu’elles parcouraient régulièrement entre le No Man’s Land et leur planque officielle restait la plus grosse épreuve de toutes. Bien davantage que l’activité à laquelle elles se prêtaient avec les hommes ! Tout n’était qu’une question de relativité.

Il leur fallut bien dix minutes de plus pour rejoindre l’entrepôt. Si la présence de tous ces étrangers était pour beaucoup une source d’inquiétude, Romy et Leila respirèrent pour leur part enfin. Le regard de la plus jeune scruta alors tranquillement les gens ici présents. Elle fit un petit signe en direction d’Eddy tout en lui offrant un sourire. Elle irait le voir plus tard. Avant ça, elles devaient s’installer. Les deux femmes avaient récupéré le matériel qu’elles stockaient dans une fourgonnette un peu plus loin et se dirigèrent rapidement dans le coin du hangar qu’elles avaient l’habitude de squatter. Libre, tant mieux.

Elles passèrent ainsi devant Roza, qui venait définitivement de piquer du nez et releva ce dernier pour croiser les yeux noirs de la bouclée. Leila venait de lui taper dans le bras pour l’avertir de la présence de la russe. Ne lui avait-elle pas assuré que la tatouée reviendrait ? Romy laissa se dessiner un fin sourire sur ses lèvres, avant de poursuivre son chemin pour déposer son bardage.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Deux pistolets 9 mm (dont un avec silencieux) ainsi que deux couteaux
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1909
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Mer 25 Avr 2018 - 13:44
La russe n'arrivait décidément pas à taire ses craintes pour laisser les bras de Morphée la guider. La peur, ce plus petit dénominateur commun suffisait à la retenir éveillée et la frappait entre deux petits pics de sommeil. La sienne était un fait qu'elle pouvait sonder, celle des autres en revanche, elle savait qu'elle pouvait les pousser à déclencher leurs instincts primitifs et éveiller les pires comportements bien ancré au fin fond de l'âme Humaine. Une réalité bestiale et sauvage bien difficile à repousser. Ainsi, les autres étaient une menace, un danger avec lequel Romy et sa cousine flirtaient, un fait qui n'avait cessé de la hanter depuis son précédent départ du No Man's Land en janvier dernier.

Les gonds rouillés de la lourde porte métallique résonnèrent une nouvelle fois, le grincement tant attendu mis un temps à parvenir jusqu'à ses oreilles endormies. Elle avait prit l'habitude de l'entendre, comme si ce dernier n'était autre que l'équivalent de la faune des lieux.

Dans un mince espoir d'y voir le duo attendu, elle hissa lentement son museau en l'air jusqu'à croiser les fameuses pupilles ténébreuses tant désirées. Le visage blême et les traits tirés, elle chassa les frissons de bien être qui secouaient son échine et reprit son sérieux en l'observant disparaître. C'était une victoire, là où elle redoutait ce sentiment d''incertitude grandissant, le feu de l'action tout juste allumé la réchauffa agréablement.

Sacrifiant un peu d'eau, elle s'en étala sur le visage comme pour retrouver un peu de constance et se hissa sur ses deux gambettes endolories. Une fois debout, elle massa brièvement ses cuisses pour essayer de les essorer afin d'y faire disparaître la douleur des courbatures de la veille. La pauvre était encore bien crispée sur sa moto à chaque virage, un mauvais réflexe qui ne devrait pas tarder à disparaître.

Passer pour une stalkeuse : non merci, elle s'avança alors simplement de quelques mètres pour finir adosser contre un pan de mur et patienta, bras croisés sous sa poitrine. Ces doutes s'étaient évaporés et laissait place à une sérénité profonde : elles allaient bien. Baignée dans une certaine joie, elle observa dans un silence religieux l'égyptienne s'avancer vers elle et attendit qu'elle arrive à son niveau pour s'exprimer.

"M'hey ! Ça faisait un bail. Trrrois ou quatrrrre mois, au moins." Elle avait clairement perdu le fil du calendrier, comme 95% des survivants encore de ce monde. "Quoi de neuf à l'horrrizon beauté ?" L'intonation de sa voix était bien poussée, pas question de montrer à la dame son état de fatigue ! La vie de voyageur solitaire n'avait rien de bien salutaire, c'était même tout le contraire et la difficulté de la tâche était éreintante. La russe priait également en silence pour que la belle lui affirme avoir changé de régime de vie, quelle ne vendait plus ses charmes pour survivre, qu'elle survivait autrement...


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Romy Sednaoui
American Dream
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 158
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Jeu 26 Avr 2018 - 17:12
Les filles installèrent leurs affaires : cartons pour l’isolation, couvertures. Depuis le temps qu’elles faisaient ça, elles étaient rodées. Rapidement, leur couche ne parut plus aussi misérable. Elles purent enfin souffler et se remettre pleinement des émotions du trajet jusqu’ici. Cela laissa tout le temps nécessaire à la russe de s’approcher, sans pour autant les interrompre. Leila tendit une gourde d’eau à sa cadette, qui en but quelques gorgées. Ses yeux se posèrent de nouveau sur Roza qui regardait dans sa direction.

- Son ami n’est pas avec elle cette fois, constata-t-elle, ce qui fit acquiescer sa cousine. Cela lui paraissait être une excellente nouvelle !
- Elle sera peut-être plus influençable… se justifia-t-elle. Avant d’ajouter : fais la débourser, dans un souffle, quand la plus jeune s’essuya la bouche et parcourut les mètres la séparant de l’autre femme. Elle secoua la tête, loin de cette mentalité.

Romy esquissa alors un nouveau sourire en se plantant devant la tatouée, pour la dévisager. Elle remarqua qu’elle avait les traits tirés, mais elle gardait la tête haute. La jeune femme hocha la tête, n’ayant pas davantage la précision des dates en tête. Puis elle haussa les épaules. Quoi de neuf ? Pas grand-chose… Le seul changement notable pour elle depuis janvier était ce marché que les deux filles avaient conclu avec une certaine brune, un peu grande gueule. Un échange de bons procédés, puisque les premières donnaient quelques tuyaux sur des groupes à la troisième, qui les dédommageait ensuite en nourriture. Disons qu’elles se diversifiaient ! Elles n’avaient toutefois effectué que trois transactions jusqu’ici, c’était encore le tout début…

- La même routine. Elle marqua une courte pause. Que l’autre ne se fasse aucune illusion, son régime de vie était inchangé. Cela n’était cependant peut-être pas pour lui déplaire… Après tout, moyennant finance, tout le monde avait un peu sa chance ! Et toi ? Tu es toute seule ? Ses yeux sombres balayèrent rapidement le reste de l’entrepôt à la recherche de Connor. Romy avait pris une mine sérieuse, consciente que l’absence d’un ami pouvait être définitive ! Elle l’était même la plupart du temps. Elle l’interrogea sur son sort du regard. Vous avez trouvé ce que vous cherchiez ? C’était où déjà ?... à Tacoma ?

Elle aurait pu parier que ce n’était probablement pas le cas. La quête de la russe lui avait à l’époque paru un peu suicidaire. Mais de fait, elle était là, bien vivante, devant elle. Elle ne se souvenait pourtant pas de tous les détails de son histoire, seulement les grandes lignes. Un sujet qu’il pourrait être intéressant de recreuser, maintenant qu’elle connaissait la valeur de certaines informations. Il n’y avait en tout cas pas de mal à s’intéresser !

- Tu veux en discuter un peu ? J’ai tout mon temps, ajouta la bouclée en étirant ses lèvres charnues dans un nouveau sourire. Dans un geste, elle proposa de rejoindre l’endroit où Roza avait déposé ses affaires. Assises, elles seraient plus à l’aise, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Deux pistolets 9 mm (dont un avec silencieux) ainsi que deux couteaux
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1909
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Ven 27 Avr 2018 - 10:53
Même en retour d'expédition, l'égyptienne brillait et scintillait d'une beauté des plus ténébreuse. Ses cheveux épais naturellement bouclés aux reflets auburn ne cessaient d'obséder la russe dont les iris clairs en suivaient les courbes. Elle avait envie d'y plonger la main pour tenter de les discipliner, ne serait-ce que pour les sentir doucement résister entre ses doigts délicats.

"La même routine." En une réponse, elle fut brutalement ramenée à la réalité, la princesse n'avait aucunement changé son gagne pain. Elle aurait du s'y attendre, le métier le plus vieux du monde n'était pas prêt de s'éteindre avec une simple apocalypse. Mais bon sang, pourquoi Elle ? La vie était vraiment une pute (sans mauvais jeu de mot). Heureusement, son interlocutrice put rebondir et ainsi écarter un peu la déception de la slave dont un rictus perdu entre sourire et grimace ornait ses lèvres. "Ouais, il est rrretourrrné auprrrrès de sa femme pourrrr quelques vacances." De retour au ranch, elle devrait le retrouver bientôt sur la route, si elle avait bien compté les nuits, tout du moins. Avec un peu de chance, il aurait même possiblement des bonnes nouvelles à lui apporter et un moral bien remonté. Comme un vieux jouet dans lequel on insérait un ressort tout neuf, les proches avaient cette faculté de rénover les être chers. Quelle chance...

"Tacoma en effet ! Et... oui et non. On a trrrrouvé une trrrace de leurrrr passage mais toujourrrs pas la moindrrre piste viable sur leurr emplacement." Le duo avait également trouvé des alliés à la prison et en ce moment même, la fin des négociations entre eux et le ranch devait être arrivée à son terme. Il n'y avait plus qu'à espérer que tout se soit bien passé.

Elle allait continuer mais Romy lui présenta le petit coin de la russe près de son sac. Une bonne idée, ça lui évitait de toujours zieuter derrière elle pour surveiller ses affaires. Dans un franc sourire, elle s'empressa alors de valider l'emplacement d'un signe de tête pour s'y diriger d'un pas léger. Madame avait tout son temps, c'était chouette ça, la discussion semblait gratuite en plus de cela. Une fleur ? La bouclée sacrifiait peut-être de son temps rien que pour elle et ce sans exiger le moindre retour. Autant en profiter, là où sa simple présence avait ce don de la couper de ce quotidien morose et solitaire. "Merrci." Souligna t'elle en s'installant en tailleur contre un coin de carton déplié qui lui servait de banquette.

"Rrrien à Tacoma, ni au sud, ni à l'est. Je rrrepassais donc forrrcément par Seattle pourrr la suite, à savoirrr, le Norrrd ! Et...." Elle allait continuer mais elle se coupa bien vite, la bougre n'avait rien proposé à la dame, honteux ! Se justifier quant à sa venue ici, faisant croire à un pseudo et faux hasard de passage avait pris le dessus."Oh pardon.. t'veux boirrre quelque chose ? J'ai du café soluble, du whisky et... d'l'eau !" Un petit réchaud de camping était installé juste à côté d'elle pour le café et elle le désigna rapidement de l'index.  "Ou un Irrrish Coffee, du coup." C'était marrant cette illusion, là où la politesse et bien recevoir un convive reprenait naturellement le dessus, comme si l'encrée recevait une copine dans son appart.  


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Romy Sednaoui
American Dream
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 158
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Sam 28 Avr 2018 - 19:20
La jeune femme fut soulagée d'apprendre que Connor se portait bien. Elle ne le connaissait pas réellement, tout comme Roza, mais elle était comme ça Romy : elle avait de l'empathie pour tout le monde. Victimes et bourreaux. Elle fit un hochement de tête satisfait et elle sentit un poids en moins. Il n'y aurait pas de condoléances à exprimer, tant mieux. La russe lui répondit ensuite avec son accent à couper au couteau, avant que les deux femmes ne partent s'installer un peu plus confortablement. La bouclée accueillit dans un sourire la proposition de boire quelque chose. Elle hocha la tête.

- Du café oui, volontiers. Quelque chose de chaud, c'était toujours appréciable. Même si la jeune femme n'était pas une grande fan du goût. Je ne bois pas d'alcool, précisa-t-elle. Inutile de mentionner ses convictions religieuses. Ce genre de sujets avait toujours été sensible, mais ça l'était encore davantage aujourd'hui. Certains individus acceptaient mal la foi des autres, surtout dans ces instants tourmentés.

Elle se redressa alors qu'elle s'appuyait sur son bras gauche. Ses jambes repliées ensemble sur sa droite. Elle regarda Roza procéder avec son réchaud, tout en rebondissant sur ses propos.

- Quel genre de traces ce groupe avait laissé au sud du coup ? Un autre endroit qu'ils avaient attaqué ? Elle avait pensé quelques fois aux propos de la tatouée et son compagnon, ces derniers mois. Sur ce groupe violent et sanguinaire. Comment ne pas avoir peur ? Pourtant elle pouvait imaginer leurs motivations. Mais les quelques fois qu'elle avait pu évoquer cette menace avec d'autres survivants, aucun n'en avait entendu jamais parler. Je n'ai entendu personne d'autre évoquer un tel groupe depuis, affirma-t-elle ainsi, comme si elle avait profité de ce temps pour se renseigner de son côté. C'était un peu vrai. Peut-être qu'ils sont partis... exprima-t-elle dans un espoir. De la ville, de la région...

Elle pinça les lèvres et haussa les épaules alors que la russe se retournait vers elle. Elle détourna le regard pour regarder les affaires qu'elle se trimbalait. Comme à l'époque un caddie de course pouvait en dire beaucoup sur un individu ou une famille, les sacs des survivants définissaient maintenant complètement leurs propriétaires.

- J'ai parfois du mal à imaginer à quoi peuvent ressembler les journées pour les autres. En dehors d'ici. Elle avait pourtant entendu bien des témoignages. Mais cette traque vengeresse avait quelque chose d'inédit. Raconte-moi ces derniers mois passés plus en détails ? Avec ton ami. Où vous logiez, qui vous avez rencontré ? Elle était avide de récits. D'histoires épiques !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Deux pistolets 9 mm (dont un avec silencieux) ainsi que deux couteaux
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1909
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   Sam 28 Avr 2018 - 20:55
Du café, bien, Roza en rêvait ! Ce fut donc sans perdre de temps que se lança à l'assaut de son réchaud pour y dilapider le gaz qui lui restait. Calant une petite casserole propre et en bon état sur le support de métal, elle méditait silencieusement face au refus de sa convive concernant l'alcool. Pour le repousser de la sorte, même en temps d'apocalypse, il fallait posséder une foi des plus poussée, la religion avait forcément quelque chose à voir là dedans. Quand était-il alors de la prostitution, son gagne pain ? Ça la démangea grandement d'ajouter quelque chose à ce sujet, ne serait-ce que pour lui poser la question. La russe préféra cependant se taire, pour cette fois, elle s'était préparée à ne pas interagir le son mode de vie de Romy, aussi difficile soit-il.

"Ils ont attaqué un petit grrroupe qu'on a rrrencontrrré à Tacoma. Même mode opératoirrre, c'était bien les mêmes connarrrrds. Heureusement que ses mains étaient occupées, sans quoi elle aurait recommencé à triturer ses doigts dans tous les sens sous l'agacement et la nervosité de la chose. Dans ce grrroupe en question j'ai retrouvé des amis de mon ancien camp qui ont pu me confirrrmer leurrrrs identités. C'était bien ces putains de fils de putes." Décidément, la haine de l'encrée redoublait de vulgarité, c'était clairement plus fort qu'elle, ça, elle ne pouvait pas contrôler ce sujet toujours déchirant à l'heure actuelle.

Déversant suffisamment d'eau pour deux bonnes tasses dans le récipient qui chauffait déjà, elle s'assit à la suite en tailleur pour faire face à la dame aux jolies boucles. Celle-ci venait de lui livrer de précieuses informations : personne dans le coin ne semblait avoir croisé son ennemi. Confirmant alors ses songes par la même occasion : ils sévissaient donc ailleurs, ils ratissaient plus large, ça se tenait.

À côté de l'aspect précieux de cette révélation, la tatouée fut agréablement surprise par l’intérêt que l'égyptienne portait à sa fameuse quête. Pas une seule seconde elle ne remit en doute ces paroles, elle était conquise. Maudit double chromosome X... "Je doute vrrraiment qu'ils puissent s'êtrre envolés sans laisser de trrraces. Un camp de cette taille là, imagine un peu le déménagement, dans le genrrre qui passe inaperrrçu, ça me semble impossible. C'était sa logique, peut-être était-elle fausse, dans tous les cas, elle y croyait dur comme fer.

Le regard ténébreux se tourna vers ses affaires, rien de bien folichon à l'occasion de visible, toutes ses armes étaient sur elle et son sac semblait simplement bien remplis, rien qui dépasse, rien de bien distinctif à l'horizon.

"En dehorrrs d'ici ? C'est tout aussi dangerrreux. Peut-êtrrre même moins. Les gloutons sont légions, ouais, c'est un fait, mais eux sont dénués de cerrrveaux comme de logique alorrrrs qu'ici... Elle soupira et dévisagea l'entrepôt et ses habitants temporaires d'un regard circulaire. Les vivants sont parrrtout et sans le moindrrre encadrrrement." Ses iris clairs se hissèrent pour se plonger dans les pupilles obscures qui lui faisaient face. "C'est que mon expérrrience, mais à mes yeux, c'est clairrrement la rrrace la plus dangerrreuse ici bas, ainsi lâchée en pleine naturre.... C'est dangerrreux Romy." Un petit pique plein de franchise, sa voix se fit plus douce en fin de phrase. Si seulement la bouclée pouvait ouvrir les yeux et s'installer quelque part, pourquoi pas dans un endroit où elle vivrait sans avoir à écarter les cuisses, ce serait génial...

"On a rrratissé toute la rrrégion de Tacoma comme des sauvages et pour se fairrre, on a trouvé un camping carrr qu'on a complètement customisé !" Son ton avait déjà changé, trouver quelqu'un d'intéressé par son récit restait quelque chose de surprenant et surtout une grosse opportunité à saisir. La russe avait peur de mourir sans même marquer les esprits, sans laisser une trace de sa quête, réduire ainsi son existence comme son combat à néant la terrorisait. Alors, trouver une oreille attentive qui pouvait porter son histoire, c'était un sacré cadeau. "On a crrroisé qu'une horrrde, du coup on a du s'isoler pendant 24h dans notrrre engin jusqu'à ce qu'elle détale au loin ! C'était un sacré moment de pression, si on trahissait notre présence dans le véhicule, on était cuit !" Le souvenir de cette expérience en huit clos avec Connor suffit à lui rendre un franc sourire. "On a passé tellement d'heurrres à jouer aux carrrrtes à ce moment là que j'ai décuplé ma faculté à déceler les bluffs !" Et que Connor avait décelé toutes les triches de Roza au poker, mais ça, autant le garder secret ! "M'puis après un dernier tour dans le centrrre, du côté des quarrrtiers d'chicanos de l'époque, on a rrretrouvé Selene ! La fameuse maison d'Eli dans une zone résidentielle relativement occupée par la communauté mexicaine, sa seule chance de retrouver une trace de son ami avait finalement fait mouche. "Selene, c'est une bonne petite bad ass à la tête d'un camp du coin, dans le genre déterrr' au possible pour prrrotéger les siens. Je l'avais déjà rrrencontrrré l'année dernièrrre, lors d'une sorrrtie ou je courrrrais aprrès une gamine d'mon ancien camp qui avait fugué. Bref, la con a failli me planter un nichon avec son arrrbalète, pour te dirrre..." Mais c'est qu'elle papotait ! Et l'eau commençait à bouillir, elle dut alors se couper un petit temps dans son récit pour extirper deux petits gobelets de son sac et préparer les "cocktails" de café soluble. Son verre se verra par ailleurs gratifié d'une touche de whisky, ça faisait jamais de mal.


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Worry less, smile more.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Worry less, smile more. -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Don't worry be happy [ft. Jiao Xù]
» Why do you smile all the time ? (RP libre : 1,2,3 personnes ?)
» I'll make you smile ! w/ Bak Yul
» ♣ Enjoy life and smile ♣
» Smile(y) me back!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: