The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- The day is gone -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2283
Age IRL : 31
MessageSujet: The day is gone   Dim 22 Avr 2018 - 21:44
« Sois prudent » avait soufflé Frankie sans s’éterniser en au revoir parce qu’après tout, ce n’était qu’une expédition de routine. Juste une sortie de plus pour parfaire leur stock de nourriture, mais surtout se constituer un meilleur stock de médicaments, de matériel médical en tout genre. Des vitamines prénatales, et des antibiotiques en tout genre. Entre sa grossesse et la blessure de l’autre grande-gueule d’Ethan, les stocks avaient baissé et Billy avait dressé toute une liste pour le groupe qui sortait ce jour-là. Isiah, Nigel et Ethan.

La coréenne ne s’était pas fait de souci, elle avait simplement salué le groupe pour vaquer à ses occupations. Principalement se reposer et surveiller les fleurs qui poussaient, lentement. Comme le temps qui passait, lentement. Pourtant alors que la journée s’étirait, Frankie eut cette désagréable sensation. Un mauvais pressentiment sauf qu’elle ne croyait pas à tout ça. Elle savait juste qu’ils n’auraient pas dû en avoir pour si longtemps et qu’ils étaient tous les trois en retard de quelques heures, ou peut-être moins, elle n’avait pas de montre pour en attester. Elle savait juste qu’ils étaient en retard.

Quand la porte de l’enceinte s’ouvrit finalement, Frankie se précipita, autant que possible pour les rejoindre. Elle comptait bien leur passer un savon, mais surtout elle voulait s’assurer qu’ils allaient tous bien, surtout qu’il allait bien. Seulement voilà, lorsque son regard noir se posa sur le groupe, elle remarqua de suite qu’il manquait quelqu’un. Le groupe de trois avait été amputé d’un de ses membres, et aussi cruel que cela soit pour Nigel et Ethan, c’était le plus important aux yeux de la coréenne qui manquait.

« Où est Isiah ? » demanda-t-elle sans plus de cérémonie à Nigel. « Il … il est encore à la traine ? » Elle tentait de prendre du recul en ironisant, l’imaginant trainer la patte à cause de cette blessure qui daterait bientôt d’un an. Bientôt un an qu’ils voyaient ensemble, qu’ils survivaient ensemble. Où était-il ? La grille fut refermée derrière eux. « Billy, laisse ça ouvert, Isiah va arriver. » Il était impossible qu’il en soit autrement. Son regard se posa sur Nigel, à la recherche d’une explication. Elle n’en attendait pas d’Ethan parce que des deux, celui à qui elle confierait sa vie, c’était clairement l’écrivain. Mais aussi parce qu’elle savait combien il était ami avec Isiah.

Et son regard lui disait qu’il se passait quelque chose, qu’il s’était passé quelque chose. Quelque chose qu’elle n’allait pas aimer. « Nigel ? » interrogea-t-elle sans en dire davantage, parce qu’il comprendrait.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 590
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The day is gone   Dim 22 Avr 2018 - 22:39

Une sortie comme une autre, comme ils en faisaient plusieurs fois par semaine ; fouiller des endroits, trouver des vivres, balayer le périmètre pour s'assurer qu'il était sûr. Une routine dont tous s'étaient accommodés sans se poser de question, parce-qu'ils n'avaient d'autre choix s'ils voulaient survivre. Si l'écrivain avait un peu réaménagé un coin d'une serre pour y planter des légumes, ces derniers n'étaient pas encore suffisamment mûrs pour nourrir tout le groupe et ils ne pouvaient pour l'instant pas compter sur cela. Bien sûr, il avait bien dit en plaisantant qu'avec la coréenne qui devait désormais manger pour deux, il était évident que ça ne suffirait pas, mais au fond, c'était une vérité : leur groupe grandissait et les vivres ne faisaient que s'amenuiser de jour en jour, tout comme les manières d'en trouver. Toujours aller plus loin, plus longtemps, prendre plus de risques. Et ces nouveaux risques furent ceux de trop.

De retour de leur sortie, à quelques mètres de l'entrée du complexe, Nigel s'arrêta, passant une main sur son visage en inspirant profondément autant pour se donner le courage d'avancer que pour tenter de masquer la peine accablante qui enserrait son cœur. Cette sortie aurait pu être aussi banale que les autres, elle aurait l'être, mais ce monde impitoyable ne laissait aucun repos aux survivants, aucun échappatoire, aucun demain. Ils ne pouvaient se raccrocher qu'à aujourd'hui, l'instant présent, en espérant vainement qu'il serait aussi long que possible. Mais la réalité se rappelait à eux, constamment, en la présence d'errants, le manque de nourriture, les vivants hostiles, la mort. Et cette dernière avait été plus que cruelle aujourd'hui : elle leur avait arraché un être cher, elle avait arraché au Mainois celui qui représentait un frère à ses yeux, un pilier, son meilleur ami dans ce monde en ruine. Avait-ce réellement été la faucheuse ? Il n'en savait rien. Une horde, une fuite forcée, et puis plus rien. Isiah avait tout bonnement disparu, comme s'il n'avait simplement jamais été là. Et pourtant, pourtant le vide que le brun ressentait était bel et bien là, tout comme les souvenirs et la peine.

Échangeant un regard avec Ethan, Nigel dégluti difficilement avant de se remettre à avancer, lui adressant un simple hochement de tête signifiant que ça irait. Réellement ? Non. Absolument pas. Parce-que si la perte du serrurier était bien trop fraîche pour lui paraître réelle, la colère et la douleur de Frances serait encore pire. Mais avait-il le choix ? Il ne pouvait fuir, même si ça ne l'empêcherait pas de chercher jour et nuit dans l'espoir de trouver l'Allemand. En quelques pas, ils arrivèrent dans le complexe, croisant immédiatement Frances. Et, malgré tous ses efforts, le trentenaire ne parvint pas à se défaire de cette mine grave. Marvin était venu jusqu'à eux, ravi de les voir de retour, mais même à son compagnon à quatre pattes, le Mainois ne pu sourire. La question que lui adressa alors la coréenne le laissa toujours sans voix, la boule dans sa gorge l'empêchant de dire quoi que ce soit. Comment annoncer à une femme que le père de son enfant ne reviendrait probablement pas ? Qu'il était peut-être même mort là-dehors ? Se perdant dans ses pensées, il serra le poing, déglutissant une nouvelle fois avant d'entendre son prénom, recentrant immédiatement son attention sur la chanteuse.

Et durant un instant le temps sembla se figer. Y avait-il de bons mots pour annoncer ce qui était arrivé ? Sans doute pas, tous seraient douloureux, et lui mentir ne servirait à rien. Après quelques secondes et une nouvelle inspiration, l'écrivain avait secoué la tête. « On a dû se séparer et... Isiah n'est pas revenu » avait-il expliqué brièvement, la voix lourde de culpabilité et de peine. Ils avaient cherché pourtant, des heures durant, sans résultat. Sans quitter la jeune femme du regard, le brun s'attendait déjà à une réaction toute légitime : sa rage. Une rage née directement du chagrin, de la peur, du déni probablement aussi. Était-il prêt ? Assurément pas, mais il n'aurait pas le choix, tout comme il ne l'avait pas d'avoir à se faire à l'idée que le serrurier ne rentrerait plus.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The day is gone   Dim 22 Avr 2018 - 23:08
Une sortie de programmée entre hommes ? Je ne sais pas si je dois me réjouir ou non, ça veut dire que je reste avec la Diva, mais il y a Billy et Alainna aussi, c’est toujours ça ! Ce qui est sûr, c’est qu’en tant que moi-même, je suis dans l’obligation légale de faire chier mon frère avec un caprice. Alors, avant qu’il ne parte avec Isiah et Ethan, j’attrape sa manche comme une gosse. « Eh Dicky, tu me ramènes des bonbons ou un petit truc s’il te plaît ? » demandais-je en faisant les yeux doux et en souriant avant de simplement dire au trio « A tout ! » d’un air enjoué.

Je m’inquiète forcément, mais bizarrement, pas tant que ça. Le fait de les voir tous les trois partir à malgré tout un côté rassurant puisqu’il s’agit des éléments les plus aptes à se défendre et à s’en sortir je pense. A l’inverse, pour notre équipe restant sur place, c’est une autre paire de manche… Le monde, étant ce qu’il est, apporte malheureusement cette crainte constante que quelque chose se produise, mais je suis confiante, même pour le groupe d’hommes qui sort… Du moins, je l’étais…

Lorsque Nigel et Ethan arrivent, je suis encore souriante, prête à sauter dans les bras de Dicky, mais l’envie est rapidement refroidie. Je ne comprends pas trop au début pourquoi Isiah ne se ramène pas, à croire qu’il aime se faire désirer. Sauf que non, les mines décomposées des deux hommes ne sont pas annonciatrices de bonne nouvelle. Même le ton de Frances change en les voyant. L’espoir reste la chose la plus importante à l’heure actuelle, mais dans notre cas, celui-ci s’envole bien rapidement.

L’annonce tombe, elle est extrêmement lourde et violente. Egoïstement, je repense à la séparation que nous avons connue avec Nigel et une vague de colère m’envahit. Tant de souvenirs refont surface dont le sentiment d’abandon. Je me dis que pour le serrurier ça doit être la même chose et si par malheur il est blessé ? Croisant les bras en dévisageant le frangin, je lui lance sans aucune retenue « Et ? Tu comptes ENCORE abandonner comme ça ? Faut partir à sa recherche !!!! »

Est-ce que c’est le mode opératoire de mon frère de laisser les gens derrière lui dès qu’ils se volatisent ? Ou alors… Disait-il ça pour éviter d’annoncer pire encore ? Peut-être une manière détournée de dire les choses. J’ai envie de hurler, de courir prendre des affaires pour essayer de retrouver Isiah, mais je n’arrive plus à bouger le moindre petit doigt. Ma gorge se noue et mes yeux débordent de larmes, mais on ne peut pas abandonner, ce n’est pas possible.
Revenir en haut Aller en bas  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 990
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: The day is gone   Lun 23 Avr 2018 - 15:17

The day is gone


Ft Recovery Grove

Y avait-il seulement songé en franchissant le portail quelques heures plus tôt ? Pas un instant. Le fait même d'imaginer perdre de vue quelqu'un lors d'un simple ravitaillement ne lui avait pas frôlé l'esprit. Tout comme il n'avait pu croire à la présence d'un putain d'ours dans le hangar d'une ferme. Néanmoins, l'univers actuel ne faisait généralement pas de cadeau. Tout ce qu'il était capable d'offrir était des merdes à foison. Et son air fermé, ses traits tirés du jour, témoignaient simplement du mal qu'il avait à croire que Baumann ait disparu sous leurs yeux. Trop de goules, une séparation obligatoire. En à peine une poignée de secondes le serrurier s'était comme évaporé. Ni Nigel, ni lui, ne pouvait affirmer qu'il était mort, ou encore en vie mais reclus quelque part, attendant simplement que les choses se tassent pour ensuite suivre leurs traces et rentrer. Certes il ne le connaissait pas aussi bien que l'écrivain, ni même n'était aussi proche de lui que pouvait l'être les autres, et encore plus Frankie dont il ne put qu'imaginer la tête lorsqu'ils seraient forcés de lui dire, néanmoins il s'agissait d'un des leurs. Passant une main sur ses traits à quelques mètres des grilles, l'organisateur croisa le regard de son acolyte. Ce mec venait de perdre la trace d'un ami, quasiment un frère, sans doute aurait-il été dans le même état si Laina avait disparu – ne serait-ce que dix secondes – de son champ de vision. Son cœur battit lourdement, néanmoins ses pas se calèrent sur la cadence pesante de ce dernier. Une envie de lui demander si ça allait le prit, mais vu la tête que tirait le gars du Maine, autant ne pas s'embarrasser des dentelles à la con qu'on vous servait aux enterrements. Ces stupides ça va ?, qu'on vous rabâchait dix à vingt fois alors que vous veniez de perdre quelqu'un, n'était qu'une phrase lambda n'ayant aucun impact sinon celui de vous faire sentir encore plus mal. Non ça n'allait pas et ça n'irait pas, parce que outre le fait de n'avoir aucune information concernant la survie du dernier type de leur trio, le trentenaire imaginait déjà la détresse de la Diva. Son mec était quelque part dehors, elle était enceinte......

D'ailleurs, alors qu'ils franchissaient le portail, Ethan la vit et sentit un frisson désagréable lui courir l'échine. Hannah ne tarda plus à les rejoindre, tout comme Billy et Laina qui l'interrogea d'un simple regard. La gamine ne dit mot, néanmoins son œillade suffit à lui faire comprendre que... Déjà Frances tentait de blaguer à propos du retard de son homme, du père de son gosse. Cette évidence le frappa si fort qu'il glissa la main gauche à sa chemise pour la tirer légèrement. La seule voix de cette fille lui faisait un mal de chien à l'heure actuelle, pire encore lorsqu'elle intima au médecin de ne pas fermer derrière eux. Ils n'avaient pas le choix, néanmoins, et sans doute car elle avait davantage confiance en lui qu'en Saddler, la Coréenne s'adressa à Nigel. Un silence lourd de sens s'installa. Un blanc durant lequel seule la brise jouant dans les pans de leur fringue brisa le reste. Sur le vif, peut-être pour avoir à lui épargner la douleur de l'aveu, Ethan entrouvrit les lèvres mais enfin Herring put assembler quelques mots. A l'instant, son regard passa sur chaque visages, s'attardant aux yeux larmoyants de la plus jeune, à l'air blême prenant possession des joues de la brune. Alainna se contenta de baisser les cils, Sunny à quelques pas d'elle collée à ses jambes, Marvin non loin de son maître à sans doute se demander pourquoi il ne lui faisait pas la fête. Puis la blondinette répliqua. Ce fut comme un autre supplice, son timbre érayé par les sanglots qu'elle réprimait s'ajoutait à la sensation d'impuissance.

- J'irai s'il faut. Parvint-il à dire. Hannah avait besoin d'être rassurée, Frances et bien..... Croisant ses billes brunes il eut l'impression qu'elle les fusillait sur place. C'était pourtant légitime. Néanmoins même si Ethan n'était pas aussi proche d'Isiah que trois d'entre eux, il pouvait au moins tenter quelque chose pour s'éviter leurs prunelles scintillantes. On n'sait pas Frances, on.... Rien n'est sûr okay. Même s'il ne pouvait lui assurer qu'il était en vie, Saddler ne pouvait pas non plus se résoudre à l'imaginer mort, dévoré par les grognards les ayant pris en tenaille. Je prendrai la voiture et j'irai l'chercher. Il espérait rentrer avec lui, pour le bien de la future mère, pour la gamine qui reprochait quelque chose, dont il n'avait guère été témoin, à son frère.
egotrip



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2283
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The day is gone   Lun 23 Avr 2018 - 21:07
« Isiah n’est pas revenu. » Ce furent là les seuls mots que Frankie entendit. Comme après avoir pris un coup à la tête, quand tout est flou, distant. Elle entendit à peine les mots d’Hannah, tout juste si elle avait remarqué sa présence dans son inquiétude. Alainna était là aussi. Ils étaient tous là. Tous. Sauf Isiah. « Comment ça pas revenu ? » s’entendit-elle demander sans toutefois parvenir à articuler les mots. Le blond avait déjà disparu pendant plusieurs jours, elle l’avait cru mort mais il était revenu. Ce n’était pas quelques heures qui allaient l’inquiéter, n’est-ce pas ? Pourquoi Nigel et Ethan avaient-ils l’air aussi défait ?

La brune les dévisagea tour à tour, sans vraiment les voir. L’avaient-ils seulement attendu ? Avaient-ils cherché ? Tous les scénarios se déroulaient dans son esprit, sans doute que son état n’arrangeait rien. Sans doute qu’elle n’aurait pas réagi ainsi quelques mois en arrière. « Pourquoi … Pourquoi vous êtes revenus sans lui ? » demanda-t-elle finalement en plongeant son regard dans celui de l’écrivain. « Pourquoi vous êtes ici et pas là-bas à le chercher ?! » Le ton de sa voix montait peu à peu. Tout ce qu’elle ressentait à cet instant-là, c’était de la colère. Parce qu’elle refusait d’être triste en imaginant le pire.

« Frankie, calme-toi … » souffla Billy en tentant de l’approcher pour se voir repousser d’un mouvement du bras droit. « Fous-moi la paix Billy ! Nigel, Ethan, qu’est-ce que vous foutez ici alors qu’il est sans doute dehors là-bas ?! Il faut aller le chercher ! Qu’est-ce qu’il s’est passé ?! » Sa voix commençait à trembler, il lui semblait que le sol se dérobait petit à petit sous ses pieds, que l’air ne parvenait plus jusqu’à ses poumons. A nouveau Billy revint lui souffler de se calmer, d’une voix basse, douce. La diva le laissa approcher, prenant le temps de calmer sa respiration avant de relever son regard noir vers les deux hommes revenus de cette expédition.

« Vous y retournez et je viens avec vous. » Ce n’était pas une proposition ou une demande, c’était un ordre. Ils allaient retourner là-bas le chercher et elle irait avec eux. Billy secoua la tête en regardant Nigel et Ethan, bien que les deux devaient bien se douter qu’elle ne pourrait pas vraiment passer l’enceinte du complexe. La coréenne commença à s’avancer vers la grille, passant les deux hommes alors que Billy tentait de la retenir.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 590
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: The day is gone   Jeu 26 Avr 2018 - 1:21

Le Mainois était plus que peiné, et cela devait se voir dans son regard tout comme sur son visage, mais il était également tendu, tendu à l'idée des réactions qui allaient tomber suite à son annonce. Et s'il s'était attendu à ce que la diva parte dans une colère qui serait des plus légitimes, il ne s'était pas préparé en premier lieu à devoir essuyer la rage de sa petite sœur, ni même ce reproche absolument pas déguisé qu'elle lui servait une nouvelle fois, tout pour lui rappeler ses erreurs passées et le fait qu'il n'avait pas été capable de la protéger du monde. Tout comme il n'avait pas été capable de protéger celui qu'il considérait comme un frère. Secouant alors la tête d'un air impuissant, il avait passé une main sur sa nuque comme pour tenter de calmer sa nervosité. « Tu crois sérieusement que je n'ai pas cherché ? » avait-il soufflé avant de serrer les dents devant les larmes de sa cadette. Que pouvait-il bien faire face à cela ? Rien du tout. Il ne pourrait la rassurer, pour la simple raison qu'il était lui-même totalement démuni face à la disparition du blond. S'il avait pu hurler, pleurer, cogner tout ce qu'il avait autour de lui, sans doute l'aurait-il fait, mais il ne pouvait se permettre de tels écarts, laisser libre court à sa peine serait encore pire.

Lorsqu'Ethan prit à son tour la parole, l'écrivain avait hoché la tête. Il irait avec lui, ils poursuivraient leurs recherches, mais le brun ne pouvait nier qu'au fond de lui, il était partagé entre l'espoir et la résignation. Bien sûr qu'il voulait y croire, croire qu'ils le retrouveraient, que le blond s'était simplement égaré et qu'il allait bien. Après tout, il avait lui-même retrouvé Hannah un an après l'avoir perdue, alors rien n'était impossible... Mais le trentenaire se rappelait avec amertume combien son espoir l'avait rongé au début, combien il avait cru devenir fou. Pouvait-il alors seulement espérer retrouver le blond ? Il le devait, indéniablement, mais il appréhendait le moment où il devrait payer le prix de cet espoir.

Évidemment, la réaction de Frances ne tarda pas à arriver également. La panique se lisait clairement dans son regard, dans le ton de sa voix, les reproches aussi, surtout. « On a cherché, Frances, sinon on ne serait pas revenus aussi tard... » avait-il lancé, se doutant cependant bien que la coréenne ne l'écouterait pas, que ça ne calmerait en rien sa colère, et il accepterait les répercussions sans broncher, pour la simple raison qu'il se blâmait lui-même de n'avoir pu retrouver l'Allemand. À la nouvelle question de la chanteuse, Nigel inspira profondément, lançant un regard presque compatissant à Billy. « Nous sommes tombés sur une horde, tout est allé beaucoup trop vite et... » Il n'avait pas terminé sa phrase, secouant simplement la tête d'un air impuissant. Qu'auraient-ils pu faire ? Chacun avait fuit pour sa vie, sauver sa peau, ils n'avaient pas eu le choix.

Les nouveaux mots de la brune le tirèrent alors de ses réflexions et, alors que le plus vieux tentait de la retenir, il se tourna lui-même vers elle après avoir jeté un regard lourd de désarroi à Hannah. Prenant le bras de la diva avec une certaine force sans toutefois lui faire mal, le Mainois avait planté son regard dans le sien. « Ethan et moi allons y retourner, avec les chiens, on aura plus de chance. Toi, tu restes ici. Hors de question de te laisser sortir dans ton état et au vu des circonstances. » Son ton avait été ferme bien que compréhensif. Frances savait donner des ordres, c'était un fait avéré des milliers de fois, mais lui aussi savait jouer la carte de l'autorité, et il n'était même pas envisageable qu'elle parte à la recherche du blond. Pas alors que la nuit n'allait pas tarder à tomber, pas alors qu'elle était enceinte de presque six mois, et pas alors que la colère lui ferait faire n'importe quoi, voire même la pousserait à être imprudente.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The day is gone   Jeu 26 Avr 2018 - 19:56
J'écoute sans rien dire pour éviter de craquer. Je n'ai pas le droit, je me l'interdis. D'ailleurs, ma première réaction, je dois bien avouer qu'il s'agissait de l'émotion du passé en train de ressortir, chose totalement inappropriée. Ce n'est pas moi, là, maintenant, mais l'ancien serrurier qui se trouve seul à l'extérieur. Et si quelqu'un ici doit être en rogne et pleurer, c'est bien Frances. Elle ne se prive d'ailleurs pas pour engueuler les deux hommes revenus sans son cher et tendre, elle est remontée, il y a de quoi, tout le monde ici ne peut que la comprendre. Mais en même temps, en entendant les explications données par Ethan et mon frère, on voit bien qu'ils ne l'ont pas lâchement abandonné Isiah à son sort.

Me contenant au maximum, la peur et le déni me font ressortir une rage profonde. S'ils se décident à partir alors je les accompagnerai. A moins que je reste finalement là avec la diva ? Non, je partirai, après tout elle sera ici avec Billy et Alainna qui lui apporteront tout le soutien dont elle a besoin. Papy trouvera les mots pour la calmer et au pire, il peut peut-être lui donner un petit truc pour l'aider même si nos stocks de médicaments sont bien maigres. Quoi que, pour une femme enceinte ce n'est pas forcément recommandé. Enfin, j'en sais rien, lui oui et c'est bien là l'essentiel !

En fait, plus je les écoute et moins je sais quoi faire, je me sens totalement démunie et j'ai le sentiment que quoi je puisse dire, faire ou proposer on m'enverra chier. Mais dans ce cas, autant me lâcher hein « Je sais, je sais, je suis qu'une gosse, j'y connais rien, je devrais me la fermer et blablabla. – je me tourne vers Dicky et Putnaise en les pointant de l'index tout en les dévisageant – Vous deux-là, vous devez vraiment y aller et je vous accompagne. A trois c'est toujours mieux. Quant à toi – dis-je en me tournant vers Frances – Tu restes là. T'aimes d'jà pas qu'on te dise quoi faire, mais avec ta grossesse c'est pas du tout l'bon plan de sortir ! Si t'as besoin de gueuler ou de frapper pour évacuer, fait, on t'blâmera pas, mais tu restes ici, s'il faut j'vais chercher une corde j'm'en fous. » Oh oui, faire face à elle reste compliqué, mais comme l'a si bien dit Nigel vu son état et les circonstances, interdiction de sortie pour elle même si je suis persuadée qu'elle ne va pas lâcher comme ça. Il faut qu'elle comprenne que personne ici n'est contre elle, non, c'est même tout le contraire.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The day is gone   
Revenir en haut Aller en bas  
- The day is gone -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: