The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- It's been a long road -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5906
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: It's been a long road   Jeu 10 Mai 2018 - 12:52
Dès le début du récit d’Ashley, elle avait senti la lourdeur de ce qu’elle allait avouer. La jeune femme s’était redressée sur un coude pour pouvoir la regarder, l’encourager de ses yeux brillants absents de tout jugement. Par empathie, la poitrine de la musicienne se serrait. Elle imaginait sans mal ce qu’avait traversé le ranch. La maladie, la peur, le crime, puis la scission au moment où le coupable avait été découvert. Elle comprenait ce qu’avait éprouvé sa meilleure amie, mieux que personne, et même plus que ça : elle l’approuvait. Selene se connaissait, elle n’aurait pas laissé le criminel vivre. La seule différence, c’était sans doute qu’elle n’aurait pas menti. Qu’importe ce qu’en pensait les autres, elle aurait assumé sa décision, parce qu’elle était intimement persuadée que c’était la bonne. Sa main répondit à la pression de son aînée en serrant tendrement à son tour, elle secoua doucement la tête pour signifier qu’elle ne comptait pas divulguer le secret.

- Tu as fait le bon choix, assura-t-elle sans hésiter, tu sais… ça n’est plus une question d’être quelqu’un de bien ou de valoir mieux que les autres…, sa voix se fit légèrement lointaine, tout comme son regard plus froid qu’à l’adolescence, rien n’est tout blanc ou tout noir. Tant que tu protèges Hope, ce que tu fais n’a pas d’importance.

Elle y croyait. Il n’y avait rien de supérieur au fait de protéger ses proches. La pianiste comprendrait que son amie la trahisse pour préserver sa fille parce qu’elle se savait capable du pire pour la sienne. C’était exactement l’accort qu’elle avait eu avec Andrea : si le destin les mettait devant un choix drastique, entre elles ou leur famille respective, elles devaient sauver leur famille. Selene ne voulait pas que la régisseuse la préfère à Ruben, tout comme elle ne souhaitait pas qu’Ashley sacrifie sa petite pour son amitié.

- Il faut parfois faire quelque chose de mal pour éviter quelque chose de pire, récita-t-elle en retrouvant encrage dans le regard de son aînée, c’est comme ça maintenant… à ta place, je l’aurais même tué moi-même.

Ça lui avait échappé. Comme ça, dans un souffle. Mais elle était sa plus vieille amie, n’est-ce pas ? Elle devrait pouvoir tout se dire. Ou presque. Si son aînée restait aussi choquée par une décision qu’elle estimait tout à fait normal, alors il y a des choses qu’elle n’était sans doute pas prête à entendre. La musicienne s’éclaircit doucement la gorge et demanda malgré tout :

- Pourquoi… pourquoi leur avoir menti ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3344
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: It's been a long road   Lun 21 Mai 2018 - 11:39
Avait-elle vraiment fait le bon choix ? Ashley aimait à le croire, parce qu’ils avaient tous les trois agis pour le bien du ranch. La confiance envers Walter avait été rompue, brisée lorsqu’il avait pris ces deux vies. Une vie pour deux vies. La jeune mère peinait encore à se remettre de tout ceci et s’il n’y avait pas eu Jon pour la soutenir, bien qu’il ne soit au courant de leur décision finale, la blonde aurait sans doute sombré. Hope revenait enfin vers elle, les choses retrouvaient un cours normal et son cœur s’apaisait doucement. Mais cette discussion l’avait mise face à ce choix, face à cette culpabilité. La sanction ou le fait de l’avoir cachée au reste du groupe ? Ash’ n’aurait su dire avec certitude ce qui lui pesait le plus.

« Je ferai tout pour la protéger … » souffla-t-elle avec un sourire, désormais Selene savait ce que c’était que d’être prête à tout pour protéger sa chair et son sang. Pour Hope, Ash soulèverait des montagnes, déjà avant tout cela elle s’y était résolue. Bien sûr il y avait eu des erreurs, des mots plus hauts que d’autres, mais quand elle décidait de faire quelque chose pour sa fille, rien ne l’arrêtait. Les mots de Selene la rassurèrent néanmoins. Quelque chose de mal pour éviter le pire. En revanche, Ash’ savait qu’elle n’avait pas la force de tuer. Les morts c’était différent, elle savait qu’ils étaient prisonniers de cette chose qui les ramenait à la vie, que ce n’était pas une vie, une sinistre mascarade tout au plus. « Je sais pas si … prendre la vie de quelqu’un de mes mains … » Pour Hope, en serait-elle capable ? Sans doute. L’avenir lui prouverait que oui.

La question de la musicienne la renvoya à cet instant où avec Elena et Axel ils avaient décidé de leur cacher la vérité. « Ils n’auraient pas compris … Tuer n’est pas une option pour eux, ce n’est sans doute pas le cas de tout le monde mais je suppose que nous sommes un groupe plutôt … idéaliste, certains veulent voir le meilleur dans chaque individu, dans chaque geste mais ce n’est parfois pas suffisant. On a préféré leur cacher pour … Ne pas briser leur confiance en nous. On ne tue pas facilement et en ce qui me concerne, je voulais qu’ils continuent de le croire parce que … cette décision n’était pas facile quoiqu’ils aient pu en penser. » Ne pas briser la confiance des habitants du ranch, ne pas leur laisser penser que leurs leader étaient des dictateurs prêts à tuer.

Prêts à tuer, sans doute qu’ils l’étaient pour protéger leurs proches. Mais ils avaient promis d’écouter leurs avis, ils l’avaient fait. Et au final, c’était un mensonge qu’ils leur avaient servi. Mieux valait un mensonge qui procurait la paix qu’une vérité qui amenait la guerre. « Ils n’auraient pas compris le risque que l’exil simple représentait pour nous … » C’était ce poids qui écrasait les épaules de la plus âgée, un poids qui se fit plus léger car Selene comprenait. C’était quelqu’un de plus qui pouvait l’aider à porter son fardeau.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5906
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: It's been a long road   Lun 21 Mai 2018 - 12:37
Ils n’auraient pas compris… Selene restait silencieuse mais se demandait si c’était une bonne manière de voir. Y avait-il seulement un « meilleur » dans chaque individu ? N’étaient-ils juste pas tous redevenus des animaux ? On croyait être inébranlable, invincible, droit, et puis la vie s’appliquait à nous rappeler qu’on avait une faille. Il y en avait toujours une. La mort était trop souvent l’ultime rempart qui les séparait d’un désastre. La justice n’existait plus et la musicienne ne croyait pas en la rédemption. Pas vraiment. Même pour elle. Sa fille avait sauvé son âme mais elle n’effacerait pas tout le sang qu’elle avait sur les mains.

- Peut-être que ce n’était pas nécessaire qu’ils comprennent, répondit la pianiste après une brève réflexion, il y a toujours des choses que… les gens ne comprendront pas. Ça ne veut pas dire que ce sont de mauvaises décisions, et même…

Elle se pinça les lèvres. Comment expliquer précisément ? Qu’il fallait parfois accepter de se faire blâmer pour un choix. Les survivants, ceux que l’on protégeait, se rendraient à l’évidence tôt ou tard. C’était en tout cas facile à admettre pour elle, qui ne vivait que de secrets. Les siens ne savaient pas qu’elle avait fait une boucherie chez les Hunters avec Duncan. Ça ne changeait rien au fait qu’elle l’assumait et le referait si nécessaire. Ces hommes ne méritaient pas de vivre.

- Tu sais, j’ai… j’ai tué vingt-et-une personnes…, elle déglutit mais lutta pour ne pas détourner le regard, je me souviens de chacune d’elle… ce n’est pas… plus ça va, plus c’est facile, confia-t-elle sombrement, fatalement, c’est juste… toujours aussi dur d’oublier… je n’oublie pas.

Aucun des visages, aucune des sensations. Du tout premier au dernier en date. Selene était toujours cette adolescence qu’Ashley avait connu mais aussi, il y avait cette ombre malsaine. Un monstre tapi dans l’ombre qui n’attendait que son heure pour sortir. Elle était elle-même et n’était plus elle-même. Sauf que pour protéger ceux qui lui étaient le plus chère, la musicienne vendrait son âme au diable ; et tout ce qu’il était prêt à acheter en plus.

- Mais je ne regrette pas. Pas tout le temps…, admit-elle en baissant les yeux pour échapper aux orbes clairs de sa meilleure amie, je suis en vie… et alors je peux veiller sur les autres, elle haussa les épaules, les cauchemars, c’est juste… le juste prix à payer.

Ce qu’elle voulait dire, au fond, c’était que la blonde aussi devrait savoir sauter le pas. Elle le sauterait. Un jour. Parce qu’il n’y avait pas de chemin idéal, il n’y avait pas de sentier vertueux. Combattre le feu par le feu, le sang par le sang. C’était la seule solution viable dans ce monde, parce que la compassion et les bonnes paroles n’étaient jamais venues à bout des balles et des lames. Ils devaient tous accepter cette vérité ou mourir avec leurs espoirs. La jeune femme poussa finalement un soupir et secoua la tête, un triste sourire d’autodérision sur les lèvres.

- Regarde ce qu’on est devenue et de quoi on parle…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3344
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: It's been a long road   Dim 27 Mai 2018 - 12:40
Ce n’était pas nécessaire qu’ils comprennent. C’était quelque chose qu’Ashley peinait à assimiler. Pour elle, ce rôle de leader allait avec la compréhension et l’acceptation des survivants du ranch. Elle savait qu’elle devrait prendre des décisions qui ne plairaient pas à tout le monde et que certains ne comprendraient pas, mais elle avait besoin de savoir qu’elle agissait avec l’accord de la majorité. Elle laissa néanmoins Selene expliquer le fond de sa pensée.

Vingt-et-une personnes. Le chiffre était difficile à se représenter, Ashley n’avait tué personne de son côté à l’exception des rôdeurs, mais dans le fond, elle comprenait que la situation l’exigeait il fallait parfois en arriver à ce geste-là. C’était à la fois effrayant et logique. Sa propre sécurité et celle de ses proches passait avant la vie d’un inconnu qui nous menaçait, cela passait même avant la vie d’un proche qui représentait un danger. Le danger était la seule loi de ce monde et la sécurité était le seul impératif.

Les mots de la musicienne étaient lourds, elle sentait bien ce poids qu’ils faisaient peser sur les épaules de son amie, à l’image sans doute du poids que représentaient ces morts. La blonde l’imaginait facilement, cette « simple » décision concernant Walter la hantait encore, ce n’était pas sa seule décision, ce n’était pas elle qui avait pressé la détente et pourtant, elle en payait encore le prix. « J’suis sûre que des profs de philo s’éclateraient à analyser tout ce qu’il se passe … » souffla-t-elle sur le ton de la plaisanterie pour détendre un peu l’atmosphère. « Je suppose qu’on … fait ce qu’on a à faire quand on doit le faire, l’important c’est d’être en vie et de protéger ceux qui nous sont chers … » Et tant pis pour les conséquences.

« On a … grandi. Par la force des choses. On parle de nos mecs, de nos gosses et de … des horreurs qu’on a vécues. » L’ironie était palpable dans ses mots, dans le ton de sa voix, mais Ashley savait que ce n’était qu’une situation désormais normale. Dans le fond elle faisait partie des plus chanceux, ceux qui n’avaient pas eu à se salir les mains, les horreurs dans son cas se limitaient à la perte de ses proches et à cette décision qu’elle peinait encore à assumer.

Reprenant un air plus sérieux, la blonde retourna à nouveau la tête vers son amie. « J’espère que … qu’on pourra faire en sorte de se protéger mutuellement, vous et nous, pour ne plus avoir à prendre ce genre de décisions. Mais je sais aussi que je t’aiderai à porter le poids des tiennes et que tu pourras m’aider avec ma propre conscience. C’est comme ça que ça marche, non ? » C’était ça la base de leur amitié, se décharger de ce qui leur pesait trop, avant et maintenant.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5906
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: It's been a long road   Dim 27 Mai 2018 - 15:20

- Les profs de philo et les psy, commenta-t-elle sur le même ton léger.

Pour le reste, Selene était complètement d’accord. Il n’y avait plus de bien ou de mal à proprement parler. Il n’y avait que leurs proches et ce qu’ils étaient prêts à faire pour qu’ils survivent. Cette situation était une véritable leçon d’Histoire. On avait passé leur scolarité à leur enseigner les conflits internationaux en collant des étiquettes de gentils et de méchants sur les différents camps. En vérité, il n’y avait que des peuples soucieux de leur prospérité et des dirigeants plus ou moins féroces. La prison, le ranch, n’étaient absolument pas différents. Ils voyaient leur survie, leur nombril, et même s’il parlait de construire la paix… ils avaient pris des vies jusque-là ; et parlaient d’en prendre plus, dans le cas où une guerre éclaterait avec le fameux groupe dont avait parlé Roza. Ils étaient tous persuadés d’avoir raison, sauf qu’il n’y aurait qu’un vainqueur à la fin… et ce serait à lui que reviendrait l’honneur d’écrire l’Histoire. La musicienne avait compris depuis quelque temps maintenant qu’ils étaient toujours le « méchant » de quelqu’un d’autre… leur légitimité ne tenait qu’à leurs convictions.

Elles avaient grandi, oui. Ça fit sourire la pianiste car vu d’ici, leur rencontre et l’année qui avait suivi semblait irréelle. Ça ne remontait pas à une décennie mais elle avait l’impression que c’était toute une vie en arrière. Qu’auraient-elles pensé à cette époque, si on leur avait dit qu’elles devraient affronter des cadavres et tuer des êtres vivants ? Quand elles ne songeaient qu’à emmerder le monde, se soûler, faire la fête, … elles étaient si loin de ce à quoi le destin les préparait. Ses prunelles brillaient intensément quand sa meilleure amie la regarda à nouveau, pour une demande qui avait des allures de vœu sacré ; ou de promesse.

- Biensûr, souffla-t-elle sans l’ombre d’une hésitation, Ash’… tu es tout ce qu’il reste de ma famille. Je veux dire… c’est stupide parce que… au fond, toi et moi, les deux inséparables, les surnomma-t-elle avec un léger rire, ça n’a duré qu’un an. Mais… quelle année ça a été, un voile de tristesse mélancolique teinta ses traits, tu sais comment j’étais… j’avais besoin de quelqu’un et toi… t’étais comme la grande sœur que j’aurais aimé avoir pour supporter toute la merde de l’époque, sa culpabilité dévorante, sa misanthropie, son incapacité à communiquer avec son père, … on a été séparées, deux fois, mais… je t’ai jamais remplacée. Je suis sûre que mon père t’aurait adoptée s’il pouvait, plaisanta-t-elle en essuyant la larme qui roula sur sa joue, même si t’étais carrément pire que moi ! C’était ça le cœur de leur relation : elle lui donnait envie de sourire, de rire, même quand tout était noir autour, je te protégerai. C’est promis. Quoique tu aies à affronter maintenant, tu ne le feras plus toute seule.

Quels que soient les démons et les ennemis qui se dresseraient sur leur route. Selene avait mille raisons de vaincre et milles raisons de croire. L’enfant dépressive qu’elle avait été n’existait plus vraiment… il restait une survivante aguerrie et endurcie. Aujourd’hui, plus que jamais, elle avait foi en tout ce qu’ils aspiraient à faire ensemble.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3344
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: It's been a long road   Dim 27 Mai 2018 - 15:53
Les profs de philo et les psy. Ash’ émit un petit rire, le genre de rire lourd de sentiments, de ressentis, de pensées lourdes. Le genre de rire qui aidait malgré tout à digérer l’aspect chaotique d’un instant. Leurs vies étaient déjà chaotiques à l’époque, et si elles avaient mûri toutes les deux, elles étaient désormais confrontées à des défis sans nulle comparaison. Le soutien qu’elles avaient pu s’apporter à l’époque était néanmoins toujours le même.

La réponse de la musicienne lui arracha un sourire attendri qui ne masqua pas les quelques larmes qui roulèrent sur ses joues. Retrouver sa meilleure amie, c’était comme retrouver une partie d’elle-même, cette partie qui avait su se poser en grande-sœur, en modèle aussi mauvais soit-il. Ash’ en était persuadée, la personne qu’elle était s’était nourrie de toutes les épreuves et de toutes les rencontres. La perte de sa mère, les retrouvailles avec Jon, maintenant avec Selene, et Hope. C’était là les principaux fragments de la personne qu’elle était. Une fille, une amie, une mère.

« La meilleure année avec les pires conneries du monde. » souffla-t-elle avec un sourire amusé, nostalgique. « On s’est retrouvées pour une raison, on va se soutenir comme à l’époque, on va rendre le monde fou, et on va s’aider à supporter sa folie. » La blonde éclata de rire. « Putain … tu me rends poète … Ca commence. » L’aînée éclata de nouveau de rire entre deux sanglots avant de se redresser. Elle frotta ses yeux rougies par les larmes et adressa un sourire à l’attention de son amie.

« Allez viens, il y a quelqu’un qui a beaucoup de choses à te raconter et que j’ai réussi à garder à l’écart jusqu’ici. Prépare-toi, Barbara a une vie fantastique … » Hope trépignait depuis qu’Ash’ lui avait parlé de la venue de Selene mais elle avait joué la carte de la discussion entre adultes pour la confier à Jon. La blonde tendit sa main à son amie et ouvrit la porte de la chambre. Hope, Jon, Carmen, Elena, Axel, il y avait ici tant et tant de personnes que Selene devait rencontrer, apprendre à connaître, tant de personnes avec qui elles pourraient toutes les deux construire ce futur plus radieux.

Loin des adolescentes à problème qu’elles étaient à l’époque, les deux jeunes femmes n’avaient rien oublié de ce qui les liait. Les deux inséparables, abimées par la vie, amies sur un coup de tête pour le meilleur et pour le pire. Jusqu’à ce qu’il ne soit plus possible de revenir en arrière, et cette fois Ashley savait qu’elle ne fuirait pas, elle irait chercher l’aide auprès de son amie, comme elle aurait dû le faire à chaque fois.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's been a long road   
Revenir en haut Aller en bas  
- It's been a long road -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Long road to ruin} Ae'
» Croisé pékinois poil long 5/6 ans orphelin Béthune (62)
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Un combat long....très long !!
» La vie n'est qu'un long fleuve tranquille (ou pas)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: