The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Ain't no love -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 701
Age IRL : 27
MessageSujet: Ain't no love   Jeu 5 Avr 2018 - 22:56
Y’avait des jours comme ça. Les questions venaient. Pas vraiment de la déprime, juste… et après ? Elle était là, elle volait les autres, elle blessait ou était blessée, avec cette sale sensation d’être la partie bousillée d’un engrenage. Celle qui tournait dans le vide. En vain. Putain. Ce qu’elle détestait ses moments-là ! Ça lui donnait envie de prendre sa batte, de tout péter autour d’elle. Jusqu’à se sentir vidée, défoulée, épuisée. Elle ne le ferait pas, pour des raisons évidentes. Ça passerait, c’était obligé. Victoria ne chouinait pas, Victoria agissait. Si elle la mécanique était cassée, elle allait la réparer ou exploser cette horloge de merde. Y’avait pas d’autre solution, encore moins entre les deux.

- Aïe ! Bordel de chiotte.

C’était con. Elle s'était coincés ses longs cheveux noirs dans les accroches du soutif qu’elle venait d’enfiler. Saleté de nœuds, saleté de longueur, saleté de PUTAIN DE SOUTIEN-BOOBS DE MERDE ! Calme. Rester calme, ne pas s’énerve pour rien. A être à fleur de peau comme ça, elle avait l’impression d’être une émo de quatorze ans. A tous les coups, c’était ses règles qui arrivaient. On avait beau dire que c’était pas toujours vrai, elle, ça la mettait d’une humeur massacrante. Comme si ça ne suffisait pas, une voix l’appela depuis le palier – voire depuis l’escalier – et elle avait malheureusement deviné de qui il s’agissait.

- oh put-chier… quoi ?!

Ça devait se sentir dans sa voix qu’elle n’était pas aimable, non ? Pas assez ou trop, forcément, parce qu’elle n’entendit plus rien avant que des pas devant sa porte ne précèdent son ouverture. La gueule de Nathan passa par l’embrasure, lui offrant tout le loisir de l’admirer en petite-tenue. Non mais ils n’étaient bordel de pas croyable dans cette piaule ! Est-ce que c’était possible d’avoir un minimum d’intimité ?! Juste se changer sans se faire mater par un vicieux, ce serait trop demander ?!

- Tu m’as entendu t’dire d’entrer ducon ? Putain j’te jure… bah reste maintenant, c’était pas comme s’il ne l’avait pas déjà vue dans son plus simple appareil, j’suis coincée. Aide-moi.

Et le « s’il te plait », il comptait parmi les victimes de l’épidémie. Pas possible ça. C’était déjà suffisamment chiant de se sentir stupide toute seule, voilà qu’elle devait se sentir stupide devant lui. Le connaissant en plus, il allait en rajouter, et en rajouter, et en rajouter, avec son petit sourire de tête à claque là. Rouuuuh !


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC & Matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 419
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Ain't no love   Jeu 5 Avr 2018 - 23:43

Ain't no love


Ft Vic

Depuis combien de temps était il le nez rivé sur ces conneries ? Une heure, deux heures ? A en juger la petite pile de magazines à la con, étalé sur le parquet, près du sofa sur lequel il était avachi, c'était même plutôt trois. Cent quatre vingt minutes à faire des croix dans des cases minuscules titrées A, B, C, parfois D, et à calculer le nombre de lettres pour ensuite lire des résumés tout aussi stupides qui l'invitaient à se marrer tout seul. Son pote Will n'étant guère présent, Nate s'occupait comme il pouvait sur ces crétineries et leurs statistiques tout aussi puériles. Néanmoins quand l'ennui le tenaillait de la sorte, quel autre choix avait-il ? Emmerder Vick ? Visiblement vue l'humeur des derniers jours, c'était pas forcément le moment. Le débarquement des tuniques rouges très peu pour lui, autant passer son tour et lui foutre la paix la semaine qui suivrait. L'extrémité du bille en bouche - déjà copieusement mordillé -, Fuller balança un énième magazine pour se saisir du dernier de la collection trouvée dans cette vieille maison de presse embaumant la naphtaline et autres fragrances corporelles écœurantes.

Lors d’une soirée, vous voyez une fille qui vous plait... Mouais, ça commençait bien, étant donné le panel de réponses. Pour être honnête, Nate aurait répondu, je la drague, je la saute et j'la rappel pas., cependant ce style de réponse n'existant guère, le journaliste dut se contenter d'un « Vous faites ami-ami avec sa copine pour vous rapprochez l'air de rien ». Nul certes, rien à voir avec ce qu'il faisait à l'époque. Il soupirait déjà en noircissant les cases des réponses suivantes. Sérieusement, à l'époque où tout roulait encore pour la race Humaine, des abrutis passaient leur temps à faire des tests aussi cons que l'étaient leurs couilles pleines ? Pas étonnant que la plupart fussent des geeks incapables de serrer. Au lieu de dépenser des tas de billets verts dans ces brochures débiles, ils auraient eu mieux fait d'économiser pour se faire ravaler la façade pour ensuite espérer tirer leur coup. Hilare pour lui même, le trentenaire soupira et reprit tout de même le questionnaire. Manque de bol, la question concernait une ex et, le concernant lui, il n'en avait qu'une de dispo sous le coude. S'il désirait connaître son point de vue, pas le choix que d'aller lui demander bien qu'elle l'enverrait chier. Se redressant donc, le bouquin enroulé à bout de bras et le stylo rivé à l'oreille, Fuller se traîna jusqu'aux bas des marches et gueula machinalement sans se soucier du reste de la maisonnée.

- Vick !!!! Pas de réponse, inutile de lâcher l'affaire, madame devait sûrement glander à sa manière et n'avait pas entendu. Ça arrivait à tout le monde, mais, si elle l'ignorait lui, elle n'ignorait pas en revanche qu'il ne lâcherait pas l'affaire si facilement. Chiant, il l'était plus qu'à son tour et, généralement, il obtenait bien souvent gain de cause. La preuve ultime, sa présence dans la bicoque qu'elle l'imaginait sans doute quitter les pieds devant. Vicky !!!

Quand le quoi nasillard retentit, il sourit et gravit lentement les marches. Qu'elle traîne sa carcasse jusqu'à lui ? Il n'était pas con à ce point, aussi s'engageait-il le premier pour rapidement passer la tête à l'encadrement de porte. Belle vision, si elle n'avait guère porté de soutif, sans doute se serait-il prit à repenser à leur passé commun. Au lieu de ça, Raven éclata cette fébrile petite bulle d'antan en lui aboyant dessus. A peu de chose près, étant donné sa silhouette fine, et Nate aurait pu la comparer à un Pincher qui montrait les crocs à un Molosse. Risible.

- C'est moi où ça sent les Roast-beef ? Prêt à foutre le camp, il se ravisa, arquant même les sourcils, quand madame lui fit une proposition pour le moins étonnante. Pas de panique, rien qui n'ait de rapport avec un emboîtement quelconque non, simplement que cette nouille s'était coincée les cheveux dans les agrafes de son soutif. Elle peinait à reprendre le dessus, là encore c'était drôle, et qu'elle puisse lui quémander de l'aide était si...... Jouissif. Lâcha-t-il, un rictus aux lèvres qui déjà creusait les ridules aux coins de ses mirettes brunes, avant de s'approcher d'elle, coller le torchon merdique sur le premier meuble à porté, et se glisser dans son dos. J'parle évidement d'ta situation, Sourit-il à quelques centimètres de sa tempe avant d'empoigner la bande élastique du dessous couvrant ses nibards et de rapprocher les lèvres de son oreille. pas d'toi. Quand il lui sembla qu'elle roulait des yeux, soupirante, presque agonisante de ses conneries futiles, Fuller relâcha le tissus eslastane afin qu'il cingle son dos et qu'elle se cambre suffisamment pour l'inviter à fixer la chute de ses reins en un sourire de connard fini. Tu m'donnes quoi en échange uhm ? Je négocie tu m'en voudras pas ?

Les doigts tout proches des agrafes, Fuller tira une mèche avant de grimacer pour elle en l'entendant jurer comme elle savait si bien le faire. Oh que oui c'était jouissif, et même si elle pouvait virer ses dentelles et se démerder, il était ravi qu'elle lui quémande son aide. Un rapprochement comme un autre, car même si elle le détestait, lui pas vraiment... Non, lui n'avait qu'elle comme véritable point d'ancrage ici bas, du moins si on retirait le nouvel arrivé plutôt sympathique.
egotrip



We'll have so much fun...
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. My hearts a tart your body's rent. My body's broken yours is bent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 701
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Ain't no love   Ven 6 Avr 2018 - 7:42
Il avait déjà réussi à lui faire lever les yeux au ciel. Fallait être doué. Victoria serra les dents, autant pour ne pas faire l’honneur de couiner que pour se retenir de l’envoyer chier. Ça y est : les piques de monsieur Fuller commençaient ! Elle grimaça lorsqu’il étira l’élastique de son soutif, non sans délicatesse, pour lui souffler quelques mots à l’oreille. Quel con. Ce qui allait être jouissif, c’était la façon avec laquelle elle allait lui refaire la gueule une fois tirée de cette situation embarrassante.

- Vas t’faire foutre Nate, cracha-t-elle avec dédain.

Que ce soit en guise de riposte ou simplement par plaisir sadique, son ex fit claquer la bande sur son dos laiteux, ce qui lui arracha une exclamation de surprise – et de douleur aussi. Sale petit enfoiré. Le corps crispé, pitoyablement entravée dans ses mouvements, la pigiste ne put que subir. Le journaliste n’en avait visiblement pas encore fini, puisqu’après son exploit, il attrapa l’une de ses longues mèches d’encre pour tirer délibérément dessus.

- Putain, mais vas t’faire enculer par un putain d'âne, putain d’sérieusement, ragea-t-elle en frémissant, tout c’que t’auras en échange c’est que j’te péterai pas trop la gueule espèce de con-aïe !

Son complice avait coupé son élan de menace en exerçant une nouvelle pression sur ses cheveux. Dans un mouvement instinctif, Victoria avait pivoté brusquement pour essayer de lui balancer un coup de coude dans le nez, mais elle n’était pas certaine de l’avoir atteint. Il ne perdait rien pour attendre ! A la minute où elle serait libre, elle lui ferait manger ses couilles par la bourse. Puisque néanmoins Nathan n’avait absolument pas l’air pressé d’obtempérer, la trentenaire consentit à un soupir avant d’appuyer de sa voix trainante :

- Nate, s’il te plait, t’veux bien juste décoincer mes ch’veux ?

Ça lui arrachait la tronche mais bon. Avec lui, ils pouvaient jouer longtemps au chat et à la souris. Ce n’était pas un jeu qui déplaisait à la brunette généralement, mais plutôt quand c’était elle dans le rôle du félin. Là ? Pffff c’était carrément chiant. Le pire dans ce tableau, ce serait qu’il attire d’autres curieux et que leur petit duo comique finisse par avoir un public. C’était possible, non ? Vu que l’intimité était une notion assez abstraite dans cette maison-close de l’ennui.

- J’t’aiderai pour qu’t’arrives à tringler Morgan.

Voilà, c’était ça sa monnaie d’échange ; et difficile de ne pas sentir le dédain dans son timbre agacé. Elle était énervée, putain ! Mais ça ne lui avait pas échappé que son ex n’avait pas suivit le code implicite pourtant clair de « il faut détester Momo-la-barjo ». Sans doute qu’il kiffait les rouquines et vu qu’il n’y avait qu’une chatte inexplorée pour lui dans la maison – et qu’il était interdit de visite dans celle de la pigiste… ça lui avait forcément traversé l’esprit. Dans l’immédiat ceci dit, Victoria ne voyait pas comment elle pourrait être utile… hormis en se tapant le nouveau venu pour lui libérer la voie tiens. Dans tous les sens du terme.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC & Matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 419
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Ain't no love   Ven 6 Avr 2018 - 9:39

Ain't no love


Ft Vic

Sans blague ? Pas de dick-head pas de connard ni d'insultes bien choisies pour le nommer, juste un Nate. Y avait du laissé aller, néanmoins le journaliste ne put s'empêcher de rire en l'entendant beugler et lui souhaiter d'aller se faire enculer par un âne. Il lui aurait bien répliqué qu'à défaut de ce genre de bestiole, il y avait bien le cheval de Neil, mais non. Au lieu de ça en bon enfoiré, il réitéra le geste précédent en tirant sur l'une de ses mèches brunes. C'était limite comme lui foutre une main au cul étant donné sa réaction. Raven s'entortillait davantage en tentant vainement de lui écraser le coude dans la gueule. A défaut du pif, sa contorsion improvisée eut raison de son plexus. Sur le vif, les rires contenus s'échappèrent en un chapelet saccadés. Sans le vouloir elle lui avait au moins coupé le souffle dix secondes, peut-être n'aurait-il pas dû reculer, néanmoins Fuller tenait davantage à sa petite gueule qu'au reste de sa personne. Entre-jambe hors jeu néanmoins. A peu de chose près Nathan se revoyait à l'adolescence, emmerdant son frère jusqu'à lui arracher des larmes. Certes pas de soutif pour l'aîné à l'époque, et encore actuellement l'espérait-il pour lui sans pour autant savoir ce qu'il était devenu, mais le souvenir fugace l'invita à sourire avant de plisser les yeux, mine faussement touchée, lorsque Vicky le supplia presque de l'aider.

- Pauv' chatte....... tu t'es coincée la queue. Amusé, il fit un pas en arrière, évitant un potentiel assaut du félin toutes griffes dehors, puis se statufia, presque abasourdi, à sa proposition. Alors là, Fuller ne put lâcher qu'un Quoi?!! Étranglé.

Relâchant sa prise sur le bordel, Fuller passa la langue sur l'une de ses canines et l'observa. Sérieusement ? Elle était sérieuse là, où c'était encore une connerie pour le faire dégager de son espace vital à perpétuité ? Remarque, le timbre accompagnant la proposition était plaintif, comme si on venait de lui arracher un poil de cul. Il n'était pas sans avoir compris qu'elle détestait la rouquine, quant à lui, bien qu'il la trouvait pas dégueulasse à regarder, la froideur de cette dernière le refroidissait. Merde, quand vous aviez une chaudière à dispo, devant les mirettes – que vous l'aviez déjà exploité fut une époque – et un iceberg. Le choix était vite fait. Néanmoins pour le moment Fuller n'avait guère songé à remonter dans la liste des coups de son ex.

- Tu t'payes ma gueule ? Rit-il en la fixant, croisant même les bras sur son thorax.

C'était tentant, pas pour caresser l'espoir de ne serait-ce qu'avoir un pied à terre dans la piaule d'oeil de Lynx, mais simplement pour voir ô combien Victoria était prête à se démener pour lui obtenir un ticket pour les montagnes russes. Raven haïssait sa comparse féminine, rien que pour la voir changer d'attitude et aller prêcher les bonnes grâces d'un connard qu'elle n'encadrait plus trop – à savoir lui même –, ça valait peut-être le coup d'accepter. Ensuite, il ferait ce qu'il voulait de Morgan, mais il ne coucherait certainement pas avec elle, comme il l'avait fait avec la plupart de ses rencards d'antan, pour la simple et bonne raison que le chef en ferait une putain de syncope juste après lui avoir latté la tronche.  Mais ça, Vic n'était pas sensée le savoir, tout comme autrefois elle n'était pas tout à fait consciente que coucher avec elle n'était qu'une manière d'obtenir ses notes. D'un tout autre angle, s'il reportait son attention sur Mo, peut-être que la brune sentirait une pointe de jalousie la titiller. Ça, en revanche, c'était pas gagné, mais qui ne tentait rien n'avait que les récoltes de ce qu'il avait semé : Nada.

- Tu m'aiderai à enfiler la rouquine ? S'étrangla-t-il en riant.

Plissant les paupières, il la jaugea une minute avant de lui agripper les coudes pour lui faire faire volte face et plaquer son dos contre son torse. Déjà le profil de son nez s'insinuait entre ses mèches pour filer à la rencontre de son oreille plus ou moins attentive.

- Rien qu'pour te voir sympathiser avec elle, parce que ouais, si tu restes une pétasse sans scrupule, Ricana-t-il. même si ça m'dérange pas perso, elle aurait peine à croire les arguments m'concernant qui fileront de ta bouche à pipe. La sentant se tendre, Fuller resserra sa prise pour s'éviter un nouveau coup de coude et reprit en un sourire. c't'un compliment ça.. Il le pensait, le simple souvenir des préliminaires l'invitait à désirer réitérer l'expérience tien mais, pour ça, il pourrait sans doute poireauter dix piges avant qu'elle lui astique à nouveau le manche. J'veux juste que tu m'peignes un beau portrait des efforts à fournir pour potentiellement y parvenir. Et j'te libère d'un soutif qui t'sert pas à grand chose finalement.
egotrip



We'll have so much fun...
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. My hearts a tart your body's rent. My body's broken yours is bent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 701
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Ain't no love   Ven 6 Avr 2018 - 13:36
- A moins qu’t’ai l’intention d’entrer au club des amateurs de boules, t’as pas d’autre option, riposta-t-elle à son ex qui semblait éberlué de sa proposition.

Le sourire moqueur de la pigiste fut avorté par le demi-tour que lui fit effectuer Nathan. Ce sale rat OSAIT la tripoter comme ça ?! Il se croyait où là ?! Finalement c’était avec Zack qu’elle allait lui arranger un coup et elle le vendrait comme un amateur de BDSM ; histoire qu’il se fasse enculer à sec et par surprise. Le « compliment » du journaliste fut l’élément déclencheur de trop. Victoria tenta – vainement – de le sonner d’un autre coup de coude et puisque ça ne fonctionnait pas, elle changea de tactique. Laissant son tourmenteur déblatérer ses conneries, elle pencha la tête en avant pour violemment la renvoyer en arrière.

Bim. En plein dans le nez de ce petit con. Nathan avait lâché prise sous le choc et recula d’un pas, ce qui laissa à la trentenaire tout le temps pour attraper sa tignasse en grimaçant et tirer dessus comme une forcenée. Elle allait s’en arracher quelques mèches, oui, mais ce serait toujours mieux que de laisser ce crétin poser à nouveau les pattes sur elle. Tout en s’acharnant, elle fit volte-face pour constater les dégâts : son ex saignait du nez, plutôt bien en plus.

- dickhead , marmonna-t-elle à son intention, c’est un putain d’sport pour toi d’être un enfoiré ? Genre tu t’entraines encore pour les JO du connard ?!

Dans une série de claquements significatifs, elle parvint enfin à faire céder les cheveux pris dans l’agrafe. Ça faisait un mal de chien cette connerie ! Victoria n’avait pas pu s’empêcher de pousser un léger cri de protestation, ni un autre « putain de putain de merde » qui venait du cœur. Tout en se massant le cuir chevelu, elle leva ses yeux olivâtre vers le journaliste. Elle était libre de ses mouvements maintenant ! Non sans aucune compassion pour son nez traumatisé, elle lui rétorqua :

- Si t’as cru qu’j’allais devenir pote avec elle pour lui parler d’toi en bien, c’est qu’t’as vraiment la bite à la place des neurones, désormais, elle se contorsionnait pour essayer de décrocher de la bande de son soutif le nœud de mèches sombres qui y étaient solidement enroulé, mais j’t’aiderai quand même à t'la farcir va. Tu m’fais d’la peine, à chercher la moindre occasion de remettre leur relation sur le tapis, là ! C’était bien la preuve que sa queue le démangeait dans cette baraque remplie à 90% de mâles, mais si tu m’retouches asshole, j’te promets qu’Zack va être jaloux de c’que j’te mettrai dans l’cul, elle parlait de sa batte bien sûr. Sans lubrifiant, évidemment.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nathan E. Fuller
American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: n PK31 SUPER - Smith & Wesson 952-2 PC & Matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/02/2018
Messages : 419
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Ain't no love   Ven 6 Avr 2018 - 22:18

Ain't no love


Ft Vic

Il ne s'y attendait pas, terminant à peine sa tirade au sujet des atouts de madame ici présente, elle en profita pour lui envoyer le plat de sa nuque en pleine poire. L'impact sonna durement dans sa caboche. Ce fut comme avaler un piment et sentir les larmes vous monter aussi bien dans le pif qu'aux yeux. Même le craquement osseux, résultant du choc, ne le secoua pas non... C'était cette douleur atroce, et cette odeur ferreuse, quand il tentait de respirer par le nez. Naturellement il avait reculé, que faire d'autre bordel de merde ? Rester là comme un con et lui laisser l'occasion de lui en remettre un p'tit coup juste pour le fun ? Les deux mains redressées à ses traits, une tonne d'insultes à semi rieuses – les nerfs sûrement – filèrent ses lèvres. Ça pissait le sang, voilà d'où venait ce parfum métallique. A défaut de sentir l'hémoglobine lui dégouliner des narines, il la voyait maquiller les phalanges qu'il observait en serrant les mâchoires malgré le sourire fiché à ses pétales. Elle venait de lui démolir sa jolie petite gueule. Vic ne riait plus, ne gémissait plus plaintivement, mais grognait comme une putain de maquerelle ménopausée. Néanmoins aux prix d'un couinement et de certains effort acharnés, elle parvint à retirer ses tifs du dessous qu'il jugeait inutile.

- P'tin tu m'as pété le nez. Gémit-il en s'éloignant pour trouver de quoi se débarrasser du sang. Il en avait plein la gueule, peu importait que ça goutte sur le sol de sa piaule, déjà le trentenaire s'éloignait vers le premier miroir à dispo pour constater les dégâts. Nate osait à peine palper l'arrête. Manquerait plus qu'il termine avec le tarin dévié. Vic déblatérait dans son dos. Cette nana était siphonnée. Déjà de base c'était pas la gentille petite nénette facile à faire se désaper, mais depuis que les manouches avaient pris le contrôle de leurs existences, quelques fusibles avaient dû lâcher dans sa caboche. Affairé à zieuter le reflet pitoyable que lui rendait la glace, il plissa les paupières à l'ultime connerie qu'elle lui servit. D'la peine ? Sale pétasse..... Pensa-t-il si fort qu'un éclat de rire nerveux gronda de sa gorge jusqu'à passer le seuil de ses lèvres. T'as de l'espoir que j'gobe ça Honey ?

Sérieusement, non contente de lui avoir pleinement refait le portrait, Raven osait encore s'payer sa gueule ? Très peu pour lui. Fuller avait ses limites et à l'instant elle les avait franchi. Un coup de batte dans la cuisse passait encore, mais sûrement pas un coup de boule en pleine poire. Cependant, en l'écoutant plus dans le détail, ça fit quasiment tilt. Pourquoi tenait-elle tant à lui offrir son aide, aide qu'il n'utiliserait guère comme elle l'entendait d'ailleurs puisqu'ils n'envisageait pas s'farcir la rouquine. C'était pas son genre, du moins pas son genre de nana. Silencieux, plus préoccupé par l'état de son nez, Nate la repoussa d'un coup d'épaule et se permit d'ouvrir les quelques tiroirs d'un des meubles de sa chambre pour y trouver de quoi s'arranger la pomme. Des tampax, bordel, elle en avait tout un stock de ces merdes, néanmoins ce fut la seule chose – capable d'absorber, tout autant que de couper les valves – qu'il trouva utile. S'emparant de deux d'entre eux, Fuller rebroussa chemin jusqu'au lit de son ex pour s'y laisser retomber, déchiqueter l'emballage, et pencher la nuque en arrière tandis qu'il serrait les dents en enfonçant ces souris merdiques dans chacune de ses narines.

- Pourquoi tu veux à c'point que j'tringle Morgan bordel ? Un rictus amer fila ses lèvres sur lesquelles il passa la langue. Tu crois qu'la ramoner lui ôtera l'espèce de balais qu'elle a dans l'cul ou quoi ? Non, en réalité, il pensait à autre chose et ne put s'empêcher de reprendre. T'y as pas oublié ta saloperie d'batte uhm ? Son timbre était plus rauque, témoignant de la haine subite qu'il avait envers elle. Il allait lui virer son putain de bordel, même sans contrepartie, cependant il fallait toujours qu'elle ouvre sa grande gueule et s'il avait le malheur de la contrer, elle se rebiffait. M'prends pas pour un lapin d'six semaines Raven, t'as un truc derrière la tête. Et peu importe qu'tu me l'dise ou non je l'saurai. Quant à la rouquine, fous lui la paix, frigide ou pas, elle m'a encore jamais sauté à la gueule, elle.

Il était sérieux, ô que oui il l'était, même si elle l'estimait enfoiré, connard, débile profond ou autre, Victoria n'était pas sans savoir qu'il obtenait bien souvent ce qu'il convoitait. D'un coup sec, il tira sur la ficelle d'une des gazes improvisées, puis la jeta dans la corbeille à quelques pas. Réitérant le geste sur la seconde, Fuller agita lèvres et nez pour se rassurer. C'était certes douloureux, néanmoins s'il y avait eu fracture le journaliste n'aurait pu retenir un sifflement de souffrance.
egotrip



We'll have so much fun...
Sucker love is heaven sent, you pucker up our passion's spent. My hearts a tart your body's rent. My body's broken yours is bent. Carve your name into my arm, instead of stressed I lie here charmed. Cause there's nothing else to do, every me and every you.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
American Dream
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 flingue, 1 piolet, 1 couteau militaire, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 701
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Ain't no love   Sam 7 Avr 2018 - 10:49
Putain ce que c’était bon de le voir geindre comme une gonzesse. Elle avait abîmé son petit nez chéri, comme c’était dommage. Son éclat de rire nerveux réussit à faire se transformer l’air grincheux de Victoria en un grand sourire narquois. Il l’avait cherchée, il avait gagné. Ça lui faisait suffisamment plaisir pour laisser couler qu’il la repousse d’un coup d’épaule, même si elle s’exclama d’un brusque « Hé ?!! » en le voyait fouiller dans ses affaires. Elle fut tentée de lui rétorquer un truc du style « touche à ton cul » mais le voir jeter son dévolu sur ses Tampax la cloua sur place. Il n’allait quand même pas… oh mais si. Putain, si.

- Damn, j’te jure, j’aimerais tellement avoir un Iphone pour filmer ça…

Nathan avec un tampon dans chaque narine, sachant que c’était de sa faute si son groin enflé pissait le sang, ça méritait d’être immortalisé. Dans le musée d’art moderne de ses souvenirs, la trentenaire venait de trouver sa fontaine de Duchamp. Là, il ne pouvait plus faire bien pire que ça et elle se chargerait de lui rappeler cet instant jusqu’à sa mort. Ceci dit, son ex la rallia une seconde à sa cause en émettant la possibilité qu’elle ait oublié sa batte dans le fondement de Morgan. La pigiste éclata d’un rire vulgaire en enfilant enfin une première jambe dans le jean délavé qu’elle venait de ramasser.

- Wow-wooow ! Fit Victoria après avoir boutonné son fut, j’rêve ou t’es en train d’défendre Momo-la-barjot ? Cette nana a dû manquer d’eau à un moment d’l’épidémie et elle a bu d’la javel, c’est pas possible sinon, siffla-t-elle avec méchanceté.

Oui, elle était énervée – encore. C’était même pas qu’elle était jalouse le pire, c’était juste… merde quoi, il venait vraiment de lui dire, en quelque sorte, que cette cinglée était mieux qu’elle ? Elle se fichait généralement de ce qu’on pouvait bien penser d’elle mais là, on touchait à une zone sensible. Surtout quand elle avait ses ragnagna. Sans plus penser à continuer de s’habiller, la trentenaire croisa les bras sous sa poitrine pour toisa Nathan avec des yeux durs et la mine tendue.

- J’ai rien derrière la tête, mentit-elle sciemment, tu m’fais sérieusement d’la peine, cracha-t-elle avec dédain, à m’tourner autour depuis qu’on s’est retrouvés. Tu crois quoi ? Qu’parce que j’ai dit qu’on effaçait tout j’allais oublié qu’t’étais juste… un putain de sale fils de chien d’enfoiré ? Et pour qu’il ait y autant de colère dans ses mots, le journaliste devrait sentir qu’il n’y avait pas qu’une histoire d’article volé derrière tout ça, t’as vraiment la bite à la place du cerveau, réitéra-t-elle, je coucherai avec toi le jour où les rôdeurs danseront la gigue irlandaise.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Ain't no love   
Revenir en haut Aller en bas  
- Ain't no love -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: