The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Probably nothing, right ? -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2057
Age IRL : 31
MessageSujet: Probably nothing, right ?    Sam 31 Mar 2018 - 10:01
Il était de plus en plus lourd à porter, ce ventre qui s’arrondissait lentement mais sûrement. Sans doute que si elle avait été enceinte avant tout cela, Frankie aurait été bien plus ronde, elle n’avait pas vraiment le loisir de céder à toutes ses envies et de manger tout ce qui lui passait par la tête mais son corps changeait malgré tout. Le bébé puisait dans ses réserves, elle était fatiguée et bien plus irritable que d’ordinaire. Billy la rassurait au quotidien mais la diva avait appris à faire confiance à cette femme qui avait raccompagné son groupe après la tempête.

Emerson était spécialiste dans le domaine, sans doute plus que Billy, elle était déjà venue deux fois ou trois les voir dans leur complexe. Elle avait passé des heures avec Frankie pour en savoir plus sur elle, sur cette grossesse et la coréenne s’en était trouvée rassurée. Pourtant elle ne faisait pas facilement confiance l’ancienne chanteuse. Ce jour-là encore, Emy était attendue au Conservatory car quelques jours auparavant, Frankie avait ressenti quelques douleurs qu’elle avait jugées différente des contractions dont on lui avait affirmé qu’elles étaient normales.

Isiah n’avait pas cherché plus loin et il avait fait le trajet jusqu’à Mercer Island pour demander l’aide d’Emerson. D’après Billy il n’y avait rien d’inquiétant mais le couple préférait en être certain. « Ils ne devraient plus tarder Frankie, calme-toi. » La voix du vieux canadien était posée, calme, il cherchait à la rassurer encore, alors qu’elle avait simplement l’impression d’être une baleine en souffrance. Pourtant elle n’avait dû prendre qu’une poignée de kilos.

L’agitation à l’extérieur leur confirma qu’ils étaient là. Frankie se rassura un peu, savoir la pédiatre dans les parages avait déjà quelque chose de sécurisant. L’infirmier à la retraite quitta le camping-car occupé par la diva pour aller chercher Emerson. « Frankie vous attend de pied ferme, elle s’inquiète mais je ne pense pas qu’il y ait quoique ce soit de grave. Au cas où elle ne vous dirait pas assez, merci de vous déplacer pour l’aider. » Billy adressa à la blonde un sourire avant de l’accompagner jusqu’au camping-car où la coréenne tentait de rester tranquille, assise sur l'une des petites banquettes devant une infusion.

« Je ne sais pas si c’est normal … J’ai eu quelques contractions, enfin … des douleurs, je sais pas exactement. » L’inquiétude et le fait que Frankie n’était pas quelqu’un d’agréable au départ firent qu’elle en oublia de dire bonjour lorsque la porte du camping-car s’ouvrit sur Emerson. « Pardon … bonjour et … merci. » Un mince sourire se dessina sur son visage, chose rare, elle devait vraiment être fatiguée. Ou alors elle appréciait vraiment cette femme. Ou bien c’était le fait qu’elle ait besoin d’elle. Difficile à dire, mais c’était bien l’une des seules personnes avec qui Frankie tentait de mettre les formes, il fallait cependant au moins ça car il y avait dans le groupe de la blonde quelqu’un qui ne lui ferait sans doute jamais confiance en la personne d’April.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 832
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Probably nothing, right ?    Sam 31 Mar 2018 - 14:01
Elle devait se rendre chez eux, encore une fois. Pour Frances et cette grossesse qu’elle endurait depuis bientôt cinq mois. Sans s’en cacher, ça faisait du bien à Emy de reprendre contact avec son métier. Lorsque l’enfant serait là, elle pourrait toujours l’aider, encore plus que maintenant. La route jusqu’à leur campement mis un peu de temps, mais la discussion avec Isiah – bien qu’assez restreinte à cause de l’inquiétude du père – fit passer le temps un peu plus vite. L’accord tacite entre les deux groupes permettaient une sorte de confiance, même si ça n’était pas encore la grande et franche amitié, c’était un bon début.

En débarquant, elle fut accueillie par Billy, à qui elle avait déjà mainte fois parlé. Un sourire aimable aux lèvres, elle l’écouta lui expliquer la situation et elle hocha la tête à la remarque de l’homme :

« Effectivement, mais les inquiétudes d’une future maman, surtout pour son premier enfant, sont souvent des urgences très importantes ! » Plaisanta-t-elle en faisant route avec lui.

L’homme ne manqua pas d’en rire à son tour. Effectivement. Parce que c’était le premier, il fallait faire d’autant plus attention. L’accouchement ne serait pas une partie de plaisir, surtout parce que c’était la première fois que ça lui arrivait. Dans ces circonstances – même si elle l’avait déjà pratiqué avec Maxine – ça le serait d’autant plus. Pinçant les lèvres, elle débarqua à l’entrée de la caravane, et fut accueilli par une Frances déjà sur le qui-vive. Fronçant les sourcils, la blonde l’écouta alors que Billy s’esquiva pour les laisser en paix.

« Ne t’en fais pas. Bonjour. » Fit-elle avec un sourire amusé en s’approchant.

Se défaisant de son sac à dos, elle referma la porte juste derrière elle pour avoir une certaine intimité avec la future mère. Son ressenti était personnel, et en matière de grossesse, Emerson se savait obligée d’en tenir compte. Des contractions à ce moment là de la gestation, ça n’augurait rien de bon. Avec les propos d’Isiah, elle avait envisagé la fausse couche, mais si ça n’était que sporadique, alors il semblait plus que probable que ça soit le fonctionnement naturelle de l’utérus. Sortant un stétoscope et de quoi prendre la tension de Frances, elle se planta en face de la coréenne :

« Je vais vérifier ton rythme cardiaque et ta tension. » Fit-elle en venant se poser à côté d’elle. « Retire ton pull, tu pourras le remettre après. » Ajouta-t-elle ensuite.

Elle en avait des questions à poser !

« Est-ce que tu manges assez ? Tu as des vertiges parfois ? Tu peux me parler de tes douleurs ? » Demanda-t-elle. « Est-ce qu’elles sont vives, immédiates, ou longue et profonde ? » Tenta-t-elle de décrire pour orienter son diagnostic. « Leur régularité ? Tu en as souvent ? Tu as constaté des saignements ? »



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2057
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Probably nothing, right ?    Lun 2 Avr 2018 - 6:00
Billy leur avait laissé le calme et l’intimité nécessaire, se doutant bien que la coréenne ne voudrait pas de lui dans les pattes pour la visite d’Emerson. Frankie salua la blonde avec un sourire forcé qui ne parvenait pas à masquer son inquiétude. Heureusement la pédiatre devait commencer à connaître suffisamment la plus jeune pour ne pas s’en formaliser. La diva la regarda entrer et s’installer, se décalant sur la banquette où elle était installée pour laisser la place à Emerson. « Okay » souffla-t-elle avant d’enlever son pull, frottant ses bras de ses mains, il faisait encore frais et avec le besoin de rationner l’essence, les camping-cars étaient de moins en moins chauffés.

« Je mange autant que possible … » confia-t-elle avec un haussement d’épaules. « Mais on peut pas dire qu’on croule sous les réserves de nourriture … Je suppose que tu sais ce que c’est … » La situation était loin d’être idéale pour une grossesse, d’ailleurs la décision de Gin et Dean lui paraissait toujours hautement risquée, mais chacun était libre de ses choix après tout. « Je me sens plutôt fatiguée, plus aucune nausée, mais le moindre effort m’épuise, je crois avoir eu quelques vertiges mais j’essaie de ne pas y prêter attention parce que je me vois pas restée enfermée ici … » C’était une ironie dans son cas, Frankie n’aimait pas spécialement se démener pour le groupe mais à se sentir si faible et inutile, elle avait soudain envie de pouvoir soulever des montagnes pour se convaincre que tout allait bien.

Sur la question des douleurs, la brune posa sa main sur son ventre. « Plutôt vives et immédiates, cela ne dure jamais plus de quelques secondes, pendant cinq minutes pas plus. J’ai remarqué que cela arrivait plutôt le matin, quand je me lève. » Elle ne savait pas si tout ceci avait du sens pour la blonde, sans doute, après tout c’était un peu son métier, quand bien même elle était spécialisée dans les nourrissons et les enfants plutôt que leurs mères. « Aucun saignement non. » Ce point la rassurait au moins, il lui semblait que c’était plutôt les saignements qui étaient de mauvais augures.

Laissant la blonde vérifier sa tension et son rythme cardiaque, Frankie souffla à voix basse. « Merci de t’être déplacée aussi rapidement. » Il était plutôt rare qu’elle dise merci, qu’elle soit aussi douce. Ce n’était pas uniquement parce qu’Emerson avait la capacité de l’aider, c’était sans doute parce qu’elle se doutait que cette femme avait vu d’autres cas durant sa carrière. Elle n’en savait pas énormément sur elle, le minimum pour avoir confiance et lui confier cette grossesse. « Tu as des enfants ? » demanda-t-elle finalement, un peu sorti de nulle part, parce qu’elle avait besoin de penser à autre chose qu’à son bébé et son état peut-être précaire.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 832
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Probably nothing, right ?    Lun 2 Avr 2018 - 14:02
« Tu te sens fatiguée, donc… » Reprit-elle avec une petite moue, une ride venant creuser l’écart entre ses deux sourcils l’instant d’après. Rien d’anormal en soi, même si les fatigues de ce genre intervenaient davantage dans le sixième, voire septième mois de grossesse. « Est-ce que vous avez des vitamines à disposition ? Ou à défaut… Des oranges, du chou, ou… Quelque chose de ce genre. »

Des vitamines prénatales auraient été l’idéal. Avec un peu de chance, ça n’était pas le produit le plus prisé des pharmacies, ils auraient peut-être l’opportunité d’en trouver. Même à la maison de retraite, eux avaient pu en trouver. Pinçant les lèvres, la blonde put déjà avancer un diagnostic avec ça :

« A priori, il s’agit de contractions normales de l’utérus, tu n’as pas de quoi t’inquiéter. Mais je te conseille tout de même plus de repos, et surtout… Que tu puisses manger à ta faim. Pour son développement. » Fit-elle en indiquant son ventre déjà rond. La grossesse était cependant discrète, les conditions dans lesquelles ils vivaient tous l’expliquer. « Je vais l’écouter, attend… »

Fit-elle en se penchant vers celui-ci, stéthoscope toujours sur les oreilles. Elle vint remonter doucement le haut de la jeune femme, et réchauffa l’embout un peu froid en le frottant à plusieurs reprises contre la manche de son pull. Lorsque ce fut fait, elle le plaça contre la peau tendue, et le déplaça à plusieurs reprises pour bien trouver un angle qui lui permettrait aucune ambiguïté. Ce fut chose faite au bout de quelques secondes de recherches. Elle demanda simplement le silence à sa patiente, et prêta l’oreille aux battements du futur bébé :

« Régulier, vif. » Fit-elle à Frances, relevant les yeux vers elle.

Il n’y avait donc pas de soucis à se faire. Un bébé en souffrance n’aurait pas un rythme aussi égal, dynamique. Elle ne put s’empêcher de se sentir au moins soulagé de ça : leurs vies n’étaient pas en danger et la future mère n’avait pas de raison de s’inquiéter davantage. Même si les contrôles resteraient réguliers, la vigilance constante évidemment.

« J’ai une fille, oui. » Répondit-elle simplement. « Kaycee. » Annonça-t-elle à Frances. « Elle aura dix sept ans en novembre. »

Déjà dix sept ans. Et ça ferait bientôt un an qu’elle ne l’avait pas vu. Un pincement au cœur plus tard, elle releva les yeux vers Frances :

« Elle est partie il y a un an de ça, lorsque nous étions… Dans notre précédent campement. » Souffla-t-elle pour lui répondre. « Est-ce que… Tu stresses ? A l’idée… D’être maman peut-être ? Ou pour l’accouchement ? »



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2057
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Probably nothing, right ?    Mer 4 Avr 2018 - 14:53
Emerson écoutait attentivement les symptômes que lui décrivait une Frankie inquiète. A sa question, cette dernière secoua la tête. « Pour l’instant les serres ne donnent pas grand-chose … Billy et Isiah pourront faire une nouvelle descente dans les magasins et pharmacies du coin mais tu sais comme moi que ça devient de plus en plus compliqué … » Une moue inquiète collée au visage, la coréenne afficha finalement un sourire fatigué. Elle prenait note des conseils de la blonde, elle lui ferait une confiance aveugle si cela pouvait lui assurer que cette grossesse ne la tuerait pas, et qu’elle ne tuerait pas le bébé non plus. Mais cela, Frankie ne l’avouerait pas, elle s’était attachée à ce petit être qu’elle ne connaissait pas.

Son diagnostic vint finalement suite à ses conseils. La brune écouta attentivement, hochant la tête doucement à son conseil. Là aussi ce serait délicat, elle ne pouvait pas priver tout le monde de nourriture pour sa propre santé et celle du bébé, même si elle ne doutait pas que certains lui laisseraient volontiers leur ration pour préserver ce bébé. Du moins elle l’espérait. Frankie hocha à nouveau la tête, la laissant placer le stéthoscope, silencieuse. Rassurée des commentaires faits par Emerson, la coréenne se détendit.

Frankie se montra alors curieuse, curieuse de savoir qui était cette femme qui avait accepté de prendre soin de sa grossesse, de sa santé et de celle de son bébé. Est-ce qu’Emerson était elle aussi mère ? La blonde lui apprit ainsi qu’elle avait une fille de dix-sept ans. La suite en revanche fit froncer les sourcils à la coréenne, elle n’était pas encore techniquement mère mais une part d’elle pouvait comprendre que cette situation devait être délicate pour Emerson. « Tu n’as plus eu aucune nouvelle ? » demanda-t-elle en tentant de se mettre à la place des deux parties. De son côté elle n’aurait jamais pu abandonner ses parents, leur perte avait été la pire chose de cette fin du monde.

Emy lui retourna à son tour une série de questions. Un petit rire ironique lui échappa. « Est-ce que je stresse … complètement. » La réponse venait du cœur, et pour une fois ce n’était pas nécessairement prononcé avec un air supérieur ou condescendant. Elle savait que la blonde ne posait pas la question pour être polie alors elle lui répondait aussi sérieusement que possible. « Les deux … Je me suis jamais imaginée devenir mère … J’ai adoré mes parents, ils ont été les meilleurs parents du monde mais … je me fais pas d’illusion, je sais très bien comment je suis, comment j’ai toujours été. » Faute avouée à moitié pardonnée, sauf que Frankie ne cherchait même pas à être pardonnée de son égoïsme et de son égocentrisme. Elle était ainsi, à prendre ou à laisser. « Ça me fait bizarre parce que pour une fois il faudra que je fasse passer sa vie avant la mienne … » Son regard se posa sur son ventre avant qu’elle ne relève ses yeux noirs vers Emerson. « Et l’accouchement … Je suppose que c’était déjà pas une partie de plaisir avant avec tout le matériel qui allait bien mais … maintenant … » Elle avait peur d’y rester, c’était peu de le dire.

« Est-ce que … Est-ce que je peux l’écouter ? » demanda-t-elle finalement en désignant le stéthoscope. Elle ne savait pas ce qu’elle entendrait, ce qu’elle devait espérer entendre, mais une part d’elle avait envie d’entendre ce battement.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 832
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Probably nothing, right ?    Dim 8 Avr 2018 - 4:16
« Non… » Souffla-t-elle en essayant de garder contenance.

Même si c’était un demi-mensonge. Elle avait eu des nouvelles, mais tellement sporadiques, minimes, qu’elle n’avait pas l’impression de vraiment pouvoir y croire de son côté. Emerson se disait qu’il valait mieux ne pas y penser pour passer à autre chose, mais Frances n’imaginait même pas à quel point c’était douloureux. Depuis un an, la blonde avait l’impression de vivre avec un organe en moins. Le bébé qu’elle avait tenu contre elle, qu’elle avait élevé et aimé de toutes ses forces, l’avait fui comme si c’était elle le monstre.

« Nous vivions ailleurs, avant. Dans un campement dans Seattle. » Expliqua-t-elle. « Nous avons été attaqués par des pillards. Ma fille était partie avant ça, et… Nous n’avons pas réussi à la retrouver. » ça avait duré des semaines, durant lesquels Kendale et elle avaient eu du mal à s’entendre. « En nous établissant à la maison de retraite, nous savions que nous tirions un trait sur elle définitivement. Mais des gens dépendaient de nous et nous ne pouvions pas rester dans Seattle dans notre état. »

L’errance avait mis du temps, mais finalement les choses avaient fait que ça n’était peut-être pas plus mal ainsi. Au moins avaient-ils un toit sur la tête, des gens pour les entourer, du temps pour essayer de reconstruire quelque chose. L’implication de chacun faisait chaud au cœur, un bien fou pour guérir de ce qu’ils perdaient. Sans cette chaleur humaine, ce soutien, Emy savait qu’elle n’aurait pas continué dans ces conditions. Et même l’appréhension de Frances sur la suite était touchante.

Evidente, nécessaire, mais touchante. Parce qu’elle avait plus ou moins cerné le personnage. La chanteuse n’était pas de celle qu’elle écoutait avant, mais Kaycee l’avait connu. Comme pour Trey à l’époque du lycée. Elle avait son caractère et en avait aussi parfaitement conscience. Bientôt, sa vie ne serait plus la chose la plus importante au monde. Ce symptôme de la mère commençait déjà de son côté, et Emy savait comment ça pouvait être troublant lorsqu’on n’avait clairement pas l’habitude.

« Nous veillerons dans les prochaines semaines à voir ce dont tu auras besoin pour l’accouchement. Mais je ne te le cache pas : ça sera très difficile et douloureux. Et je ne pourrais rien faire pour ça. Ça pourra prendre des heures, voire des jours. » Fit-elle pour l’avertir.

Mieux valait qu’elle s’en rende compte tout de suite. Frances devait à tout prix s’attendre à souffrir, parce qu’au mieux elle serait agréablement surprise.

« Bien sûr. Attend. » Fit-elle en remettant son stéthoscope sur ses oreilles. Elle le plaça sur la peau du ventre de la chanteuse, en cherchant un endroit où l’écho des pulsations serait bien audible. Et lorsque ce fut chose faite, elle maintint l’embout au bon endroit avant de tendre le reste à la jeune femme : « Tiens. » Elle pourrait écouter. « Tu vois… Il va bien. » Souffla-t-elle avec un sourire en la laissant profiter.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
leader | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une lance faite maison, un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 2057
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Probably nothing, right ?    Mar 10 Avr 2018 - 14:58
Frankie fronça les sourcils, se mordant la lèvre plutôt que de s’excuser. Elle était désolée d’avoir posé cette question concernant la fille d’Emerson. Elle aurait dû se douter que c’était un sujet sensible, comme quoi les hormones de la grossesse ne la rendaient pas sensible à tout. Elle avait fait beaucoup de chemin mais il lui restait encore beaucoup de défauts à gommer pour être une adorable future maman. Mais qui sait, peut-être qu’un jour elle serait une charmante personne avec l’aide d’Isiah et de leur enfant. Silencieuse, elle écouta Emy raconter brièvement son histoire. Un élément retint son attention, ce groupe de pillards. « C’est un immense sacrifice que vous avez fait … » Elle-même ne savait pas si elle en aurait été capable. Se connaissant, Frankie aurait fait passer ses intérêts avant ceux des autres.

La blonde tenta par la suite de se montrer rassurante quant à la préparation de cet accouchement, mais elle se montra également réaliste. Frankie grimaça à cette idée, regrettant encore plus ce monde dans lequel ils n’auraient plus le droit de vivre car même si la civilisation venait à se reconstruire, il faudrait des années pour que le monde reprenne son état antérieur. Sans doute que tous les survivants ne le verraient pas ce nouveau monde qu’elle espérait intérieurement. « Espérons que ce bébé sera moins désagréable que moi … » plaisanta-t-elle pour se rassurer, avant de finalement demander à Emerson si elle pouvait l’écouter.

Il n’y avait pas d’échographie, elle ne rencontrerait son enfant que dans quelques mois, mais la brune avait envie de l’entendre. Elle laissa la pédiatre poser le stéthoscope à l’endroit le plus opportun et prit la partie qui servait à écouter qui lui fut tendue. Il lui semblait que son cœur à elle battait encore plus vite, d’appréhension, d’excitation, à l’idée d’entendre ce son pour la première fois. Un sourire se dessina sur son visage d’ordinaire si fermé lorsqu’elle entendit un premier battement, puis un deuxième, et un troisième, dans un rythme dont elle n’aurait su dire s’il était normal. Sur ce dernier point elle faisait confiance au docteur. Mais la coréenne sentit une douce chaleur l’habitait. C’était son enfant. La chair de sa chair. Son futur. Cet enfant devait survivre, coûte que coûte, il devait voir ce qui arriverait après la fin du monde.

Frankie resta ainsi quelques secondes ou quelques minutes, elle ne fit pas attention, bercée par les battements de ce cœur, si simples et pourtant si importants. Isiah devait l’entendre lui aussi, lui qui avait si peur à l’idée de devenir à nouveau père. « Est-ce que … tu pourrais aller le chercher ? » demanda-t-elle sans se défaire de son sourire. Frankie laissa la blonde allait récupérer son compagnon et bras droit qui attendait devant le camping-car, tournant sans doute comme un lion en cage. Son regard clair croisa celui de la coréenne, et aussitôt un sourire se dessina sur son visage, parce qu’il était rare même pour lui de la voir sourire. La brune tendit le stéthoscope à Isiah, lui laissant quelques secondes pour se faire au bruit, profitant de ses réactions avec un air amusé. « Merci Emerson. » souffla-t-il à la blonde. « Tout va bien, je suis simplement fatiguée » affirma la coréenne, sachant qu’il devait s’inquiéter.

Son visage retrouva une expression qui lui était plus familière alors qu’elle repensait aux mots d’Emerson. « Hum … Tu as parlé d’un groupe de pillards qui avaient attaqué votre précédent camp ? » demanda-t-elle finalement. « Tu … Je comprends que vous avez dû abandonner votre chez-vous mais … qu’est-il advenu de ce groupe ? » L’inquiétude se lisait sur son visage alors qu’elle tentait d’en savoir plus sur cette affaire. Isiah alla s’adosser à l’un des placards du camping-car, son regard clair posé sur la pédiatre.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Probably nothing, right ?    
Revenir en haut Aller en bas  
- Probably nothing, right ? -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: