The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Achetez une seconde manette DualSense pour la PS5
69.99 €
Voir le deal

Partagez
- Life itself -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Life itself   Life itself - Page 3 EmptyJeu 29 Mar 2018 - 20:49

Je suis restée à Seattle près de trois mois après le début de l'épidémie. expliqua t-elle à Jeffrey après avoir écouté son récit. Avec ma soeur, on passait par le toit des batiments pour ne croiser aucun Wendigo.

Quand à la maladie... Elle connaissait bien le phénomène. La légionellose donc. Ramenant ses yeux noirs vers Kareem alors qu'il prenait la parole, elle acquiesça. On à eu le même souci récemment. Une bronchite qui à décimé pas mal de personnes dans mon groupe mais on à su gérer tout ça. dit-elle brièvement sans s'épancher d'avantage sur le sujet. On peut passer inaperçu en ville, mais je ne suis pas sûre que l'idée plaise à tout le monde.

Voyant la mine intriguée de Jeffrey et celle de Kareem qui tirait carrément la gueule, Carmen secoua doucement la tête. Le sang des morts peut nous camoufler, si on doit passer par les grandes artères. Il faudra s'en badigeonner et faire en sorte qu'il ne touche aucune blessure par précaution, mais on peut y arriver tranquillement. Le tout c'est d'avancer tranquillement et de ne pas céder à la panique, je l'ai déjà fait plusieurs fois pour avancer. Sinon, les toits. Il y à moins de chances d'en trouver en hauteur, à condition de ne pas avoir le vertige.

De toute manière, continuer d'en discuter ici ne servirait à rien. Rapidement, les affaires fûrent rangées alors qu'elle jetait un dernier regard vers le bûcher funéraire, et ils prirent la route dans un silence total. Sans doute que Jeffrey avait dû faire comprendre très clairement à Kareem de ne pas la ramener trop souvent après l'épisode du matin... Un rictus naquit sur les lèvres de la brune en y pensant sans émettre le moindre commentaire. LE trajet dura plusieurs heures avant qu'ils n'arrivent enfin aux abords du stade, garant la voiture dans une ruelle adjacente vide de tout mort.

Par ou on passe, pour rejoindre l'intérieur du stade ? demanda t-elle en zippant sa veste en cuir, s'assurant que son tomahawk tenait en place avant de se tourner vers Jeffrey et Kareem. On essaie d'y rester le moins possible, et de passer la nuit en extérieur de la ville ?

C'était peut-être le mieux. Elle doutait fortement que les alentours du centre ville soient suffisamment désert pour les autoriser à dormir une nuit tranquille, et si la neige qui s'enfonçaient de plusieurs centimètres sous leur poids ralentissaient les morts, elle n'était pas sûre de vouloir prendre le risque de rester ici éternellement. On prend ton manteau, de la bouffe de l'eau et des armes si il en reste quelques uns. Après, on se casse. promit-elle à Jeffrey après avoir parlé à Kareem d'une voix presque sympathique, avant de se tourner à nouveau vers l'émirien. T'as des questions ?

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 2376
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Life itself   Life itself - Page 3 EmptyJeu 29 Mar 2018 - 20:52
« Je vois, tu es donc une guerrière. » Complimenta Jeff avec un sourire en coin. Kareem lui lança un regard de travers, ça commençait à bien faire tous les gentils choses là ! « Seattle a changé, on y est restés jusqu’à l’été… » Expliqua-t-il en coupant au moment le plus important.
« Et la mort d’Aymane. » Se sentit-il obligé de préciser.

Son ami lui lança un regard lourd. Il ne récolta en retour qu’une œillade cynique : c’était trop facile de cacher les détails qui gênaient ! De toute façon, tous s’en moquèrent bien, ils reprirent la route et comme le gamin insupportable qu’il était, Kareem s’arrangea pour être fabuleusement chiant durant tout le trajet. Jeff finit bien par lui dire de faire une sieste – après tout, n’était-il pas fatigué ? ça faisait quelques jours qu’il ne dormait pas à poings fermés, autant en profiter ! – mais l’homme déclina l’offre… avant de s’endormir comme une masse sur le siège arrière. Juste par esprit de contrariété. Ça ne fut qu’à l’entrée de Seattle qu’il émergea, dans le pâté complet, en essayant de déterminer où il se trouvait.

Finalement, ils approchèrent bon gré mal gré du stade, et Jeffrey se chargea de ralentir l’allure dans une ruelle déserte. S’extirpant du véhicule, l’homme s’étira de tout son long, en sortant la morsure du froid sur lui. Un grognement lui échappa, alors qu’il s’approchait de l’extrémité du carrefour pour regarder des deux côtés ce qu’il y avait. La dernière fois qu’il avait vu le stade, ce dernier était… Bien plus animé. C’était à peine s’il percevait du bruit désormais. Troublant.

« On trouve un rôdeur ? » Demanda Jeffrey à Carmen, par sécurité. Kareem se figea :
« On va pas encore faire ça ? » Râla-t-il sous le regard complice des deux autres. « Bon dieu d’bois ! » Cracha-t-il en arabe.
« C’est une bonne idée. » Appuya le grand noir.

Kareem trépigna sur place de frustration : Il fallait toujours qu’il en rajoute une couche quand il en avait l’occasion !

« Et toi évidemment faut que tu approuves ! » Grogna l’Emirien en le désignant de la main. « J’ai l’impression de vivre un cauchemar où l’amour dure toujours, c’est horrible. Mais mariez-vous et faites des gosses, pendant que vous y êtes, vu que vous êtes d’accord sur tout ! » Pesta-t-il, d’une voix emprunte de jalousie. C’était injuste ! C’était lui qui avait trouvé Louve, et Jeff qui avait le droit à la complicité simple avec elle ! Tout ça à cause d’Ana Lucia !
« Arrête de te plaindre. » Ordonna-t-il avant qu’il n’en rajoute. Kareem esquissa une grimace. « Avec ton idée, on peut passer par la grande porte. » Ajouta Jeffrey en avisant la vitrine éventrée d’une boutique de l’autre côté de la rue. « Attendez-moi là. »

Les quittant un instant, il avala la distance jusqu’à l’entrée improvisée, et se glissa à l’intérieur. Ils pouvaient voir de leur place une forme se déplaçant agilement dans les locaux, attrapant quelques longs vêtements. Des coupes-vents, à l’évidence…

« Vous me dites si je suis de trop, hésitez pas. » Glissa-t-il à Louve, plein de mauvaise foi.





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Life itself   Life itself - Page 3 EmptyJeu 29 Mar 2018 - 21:02

Ca faisait longtemps qu'elle n'avait plus entendu Kareem la ramener sur tout et n'importe quoi tiens. Du coin de l'oeil, elle l'observa en soupirant longuement sans pour autant lui répondre, laissant Jeffrey s'en charger à sa place.

Tu préfère partir en plein milieu des rôdeurs en sentant bon l'after shave ? Je t'en prie Kareem, fais donc. Ca nous donnera de l'avance, et même de quoi les occuper. lâcha t-elle en grognant légèrement.

Et cette histoire de fair des gosses ... Du coin de l'oeil, elle offrit un regard surpris à Jeffrey qui le lui rendit, alors qu'elle haussait les épaules l'air de dire C'est ton bébé, pas le mien. alors que Kareem continuait sa crise d'adolescence.

Désolée, je suis prise. lâcha t-elle avec un sourire à Jeffrey avant que celui ci ne s'échappe pour aller récupérer un cadavre frais, et que Kareem continuait de jouer les martyres. Tournant lentement la tête vers lui, Carmen fronça légèrement les sourcils. T'es jaloux de quoi au juste ? Jeffrey à au moins le mérite de ne pas venir importuner les gens quand ils ont besoin de se recueillir. marmonna t-elle en croisant les bras contre sa poitrine, soupirant à nouveau.
Jolan lui manquait. Et si Kareem n'était pas au courant, l'entendre parler de mariage la renvoya à un futur qu'elle n'aurait jamais, et qu'elle aurait rêvé d'avoir. Si elle était toujours en colère, elle vint tout de même donner une légère bourrade au brun. Promis, tu reste mon emmerdeur favori. lâcha t-elle en levant les yeux au ciel, lui passant devant pour venir récupérer son couteau dans la voiture après un instant de réflexion. Allez arrête de bouder, on s'y met.

Déjà, Jeffrey revenait avec un cadavre qu'il déposa au sol. S'avançant la première en sortant son arme, la brune prévint les deux hommes. Reculez. Ca risque d'éclabousser.

Sans une seule once de dégoût, elle explosa la cage thoracique du mort, jusqu'à ce que l'intégralité de ses organes internes n'apparaisse au jour en une bouillie répugnante. Elle nota le regard déssemparé des deux hommes alors qu'elle se penchait pour faire son petit rituel, récupérant la mixture de deux doigts pour venir dessiner sur son visage ces fameuses peintures de guerre qu'Isha s'amusait à lui peinturlurer à chaque ravitaillement risqué. Couvrez vous avec les draps, et ne lésinez pas sur les doses. Précisa t-elle avant de se tourner vers Kareem. Allez, laisse toi faire cette fois-ci.

Il n'eut pas le temps de protester qu'elle était venue dessiner deux strilles le long de ses joues, avant d'en faire de même avec Jeffrey. Pas de mouvements brusques, le moins de discussions possibles. Comportez vous comme des ombres, et on passera inaperçus.

Revenir en haut Aller en bas  
Ruben West
Administratrice
Ruben West
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 2376
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Life itself   Life itself - Page 3 EmptyJeu 29 Mar 2018 - 21:03
Gnagnagna ! Voilà ce qu’il avait envie de lui rétorquer sur le moment. Il boudait, c’était bien tout ce qu’il avait à faire ! Et voilà qu’elle lui tenait encore rigueur pour ce qu’il avait soi-disant fait lors de son recueillement. Ce n’était pas nooon plus un crime fédéral, fallait péter un coup ! Ces gens qui se prenaient trop au sérieux alors que personne ne le faisait ! ça faisait deux ans que le monde était une grosse blague et qu’ils avaient déjà tout perdu, et elle, elle s’attachait à des morts qui ne les écouteraient plus jamais ? Grotesque ! Louve pouvait être sacrément décevante parfois !

« Oh ça vaaaa, passe au-dessus, remet-toi en, ça fait déjà quelques heures ! » S’agaça-t-il avant de rétorquer sèchement : « Et j’suis pas jaloux ! » S’offusqua l’homme.

Jaloux de quoi ? De sa complicité extraordinaire avec son meilleur ami ? Du fait que ce dernier terminait bientôt ses phrases en échangeant avec elle un regard amusé ? Bon sang, c’était lui qui avait trouvé Louve ! Bien sûr que dans sa tête ça justifiait qu’il soit aussi furieux que Jeffrey l’éclipse de sa simple présence : c’était lui et son charme extraordinaire d’habitude qui parvenait à récolter les louanges de ses semblables. Et celles de Louve, il y tenait ! Non, à la place, elle était « son emmerdeur favori », super les louages ! Il grogna, ne rajoutant rien.

Très vite, il se retrouva couvert de la tête au pied de tripes, et Jeffrey à côté de lui afficha une mine dégoûtée à cause de l’odeur.

« C’est vraiment efficace ? Parce que sinon hygiène par contre… » Douta-t-il en talonnant la brune.
« Gnagnagna… » Imita l’Emirien avant que son ami ne se tourne vers lui en lui jetant un regard sombre.

Ok, ok ! Il allait se calmer, puisqu’il n’avait même plus le droit de se plaindre décidément. Les trois se mirent de toute façon en route vers le stade. Ils longèrent la route et la remontèrent jusqu’à l’entrée. Toujours aussi gigantesque ! Les grilles étaient ouvertes, recouvertes de chaires décomposées gelées. Les cadavres faisaient offices de décoration, l’homme avait l’impression qu’ils tapissaient le sol. Il échangea un regard en biais avec Jeffrey, tout en gardant le silence. Ça faisait des souvenirs, visiblement. Tout lui revenait en mémoire : des premiers temps à la chute définitive du lieu-dit. L’ambiance était lourde.

Il n’y avait plus foule cependant. Les morts n’étaient plus pressés, fou furieux, à l’idée de se faire un repas de choix. Quelques silhouettes étaient visibles sur la pelouse au centre du stade, alors qu’ils progressaient dans le hall en enjambant les cadavres. L’homme prit une profonde inspiration dès lors qu’ils se trouvèrent à l’extérieur, et qu’ils pouvaient voir sous les yeux les allés, les sièges, les tentes laissées à l’abandon. Il aurait pu faire la route les yeux fermés jusqu’à leur ancienne place. Sur le coup, ça lui tira un sourire amusé que Jeffrey vit, pour le lui rendre.

« Je vais chercher mon manteau. » Lança-t-il dans la foulée, en s’écartant du duo. Ses pas le menèrent déjà en bas des marches. Pourvu que personne ne lui ait pris entre temps, ou il allait faire un scandale !





The hate you give
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Life itself   Life itself - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Life itself -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: