The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- You Do Want To Conspire, Don't You ? -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2017
Messages : 5449
Age IRL : 24
MessageSujet: You Do Want To Conspire, Don't You ?   Jeu 29 Mar 2018 - 15:01
Des personnes avec qui le feeling était bien passé dès le début, il n’y en avait pas une seule dans le groupe. Parce que personne n’était vraiment comme lui. Personne n’avait connu la vie qu’il avait eue. Cependant, il faisait tout pour gommer cette différence parce qu’il savait que c’était pertinemment quelques choses qui ne plaisaient pas. Il avait toujours sa montre hors de prix au poignet ou son alliance en platine pour prouver que oui, il avait eu de l’argent, mais ce n’était plus la même chose. Elle était loin les discussions sur l’augmentation dérisoire sur le prix de l’essence où combien d’argent allait lui rapporter son dernier rachat d’action. Cette époque lui manquait, les costumes faits sur mesure lui manquaient. Sa vie d’avant tout entière lui manquait, par moment, il se demandait même ce qu’était devenue sa sœur, mais c’était loin d’être le plus important.

En tout cas, la seule chose qu’il avait ressentie en croisant le regarde de ce type dont il ignorait tout la première fois c’était une sorte de compréhension. Instinctivement, sa silhouette était devenue un peu plus droite qu’avant. C’était comme si d’un simple regard il avait compris qu’il était comme lui. Du moins, c’était le cas avant, il n’avait jamais rencontré ce type par le passé, il ne lui avait jamais vraiment parlé, mais il savait par avance que le courant passerait bien. Depuis son arrivée, l’ancien sénateur avait tout de même eu l’occasion de venir lui parler à plusieurs reprises et c’était vraiment agréable de voir que tout avait plutôt bien collé entre eux.

Ce jour-là, Caleb c’était lever du mauvais pied, une chose qui arrivait relativement souvent quand on voyait les conditions dans lesquels il vivait, mais il avait appris à ne rien dire vis-à-vis de ça parce que de toute façon même avec la meilleure volonté du monde, il ne pouvait pas le faire changer. Il s’était contenté de garder sa mauvaise humeur pour lui, de toute façon en temps normal, il pouvait compter sur sa femme pour l’aider à y remédier, mais pour le coup, elle n’était pas là aujourd’hui. Sans doute occupé ailleurs ce qui arrivait de façon plutôt régulière. Il haussa les épaules et fini par sortir de sa chambre, se mêler aux autres c’étaient presque répugnant quand on n’en avait pas spécialement envie. Caleb aurait donné beaucoup pour avoir un petit coin de paradis dans ce monde, un bon vin, de la bonne musique, mais ce n’était que du rêve, cela n’allait pas être possible dans le futur et se rendre à l’évidence ne l’aider pas.

Sa route, alors qu’il tentait de se rendre vers l’extérieur pour ne croiser personne, fut coupée par Kareem. Il ne savait pas trop ce qu’il faisait ou ce qu’il allait faire, mais il réalisa que l’homme avait sans doute croisé sa femme et qu’à défaut d’être vraiment utiles pour le remettre de bonnes humeurs pourraient sans peine partager sa mélancolie du jour.

- Kareem ? Est-ce que tu aurais croisé ma femme par hasard ? Elle m’avait parlé de partir en expédition, mais son sac est encore dans notre chambre. Enfin, ce n’est pas très grave.

La voix de l’homme était sans doute un peu plus sèche qu’à son habitude, mais c’était principalement parce qu’il était dans sa mauvaise phase. Il détailla un peu plus son interlocuteur avant d’ajouter simplement avec un sourire en coin.

- Je suis d’humeur à avoir envie de jeter mon venin sur le monde, je suis en train de réaliser que je suis certain que c’est une discipline dans laquelle tu dois également exceller, je me trompe ?

Après tout, il venait peut-être trouver quelqu’un qui pourrait le rendre d’humeur un peu moins maussade. S’il se trouvait un petit endroit dehors à l’abri du vent se serait absolument parfait pour refaire le monde. Il n’y aurait personne pour venir leur demander des comptes et il pourrait sans doute se détendre un peu.


So Before You Go Out Searching, Don't Decide What You'll Find

Caleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 120
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: You Do Want To Conspire, Don't You ?   Jeu 29 Mar 2018 - 15:20
Caleb était un drôle de personnage.

En tout cas, ce fut la première chose à laquelle pensa Kareem en posant son regard sur lui. Il se souvenait encore de la configuration, de la situation en question. L’instant où il avait laissé Carmen rejoindre ses quartiers, alors qu’il venait tout juste d’arriver au ranch. Il se retenait de toutes ses forces de se plaindre, de râler, tandis que Jeffrey faisait la conversation pour deux, en essayant de se montrer le plus aimable possible. Lui avait gardé sa méfiance, son recul, mais aussi cette touche de cynisme qui lui avait déjà amené quelques ennemis.

Elena pour commencer, qui ne faisait même pas semblant d’essayer d’être agréable avec lui. Il fallait dire qu’il ne se comportait pas avec elle comme il le devrait. Mais qu’on se le dise : Kareem n’entendait pas se faire diriger par une bande de gamin sans ambition, qui ne voyaient pas plus loin que le bout de leurs nez. Il avait toujours affirmé son mépris pour les petites personnes, mais maintenant qu’il avait l’impression de pouvoir être contaminé à tout instant par cette plèbe malodorante, c’était pire que tout. Sa vie était un enfer.

Caleb, donc, rattrapait le lot. Mais de justesse. Et un seul Caleb ne suffisait pas à rendre ce ranch plus appréciable en réalité. Marmonnant dans son coin dans sa langue natale, Kareem ne chercha pas le moins du monde à se faire des relations ici. En fait, il n’imaginait pas que son séjour dans ces lieux serait vraiment durable. Quelques semaines, tout au plus ! Même si ça faisait déjà un mois qu’il tournait en rond comme un lion en cage. Jeffrey lui demandait sans arrêt de rester calme, patient, qu’il fallait se faire à ce monde, mais lui trouvait ça dingue qu’ils se contentent de si peu.

Alors finalement, quand Caleb le trouva ce jour-là, Kareem aussi était plus que prêt à cracher son venin sur le monde. Un signe de la tête pour lui confirmer qu’il n’avait pas vu Eileen – bon sang, le bougre avait remporté le gros lot avec sa jolie petite femme ! Si l’émirien trouvait ça fou qu’ils soient restés ensemble malgré la différence d’âge, il avait aussi très envie de l’applaudir de deux mains – la suite de sa proposition le fit se redresser :

« On dit de moi que je suis le meilleur dans ce domaine. » Lui lança-t-il simplement avec un sourire qui montrait toutes ses dents. Caleb venait de chatouiller le serpent qui sommeillait en lui ! « Teste-moi. » Exigea-t-il en se redressant de son assise, pour inviter le sénateur à ne pas faire ça ici, au risque de froisser des égos médiocres.

Certes, Kareem n’aimait globalement personne ici. Mais Jeffrey valait la peine qu’il ronge son frein. Et tant qu’il n’avait pas mis Carmen dans son lit, il avait encore fort à faire au ranch :

« Tu veux qu’on commence par quoi ? » Demanda-t-il en enfonçant ses mains dans ses poches, pour se protéger du vent. Ils gagnaient l’extérieur, et la vie qu’il y avait. « Par nos conditions de vies précaires ou par le manque flagrant d’ambition des gens qui mènent cet endroit ? » Demanda-t-il.

Le genre de sujet où il était intarissable !

« Ou peut-être veux-tu parler du comportement odieux des personnes qui vivent ici, et qui se sentent supérieur à tout le monde sous un prétexte aussi dérisoire que fallacieux ? » Suggéra-t-il. Voilà un échantillon de ce qu’il pensait de cette population. « Dis-moi tout Caleb ! »


I don't wanna be alive
I've been on the low. I been taking my time. I feel like I'm out of my mind. It feel like my life ain't mine. I want you to be alive, you don't gotta die today now lemme tell you why by astra
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2017
Messages : 5449
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: You Do Want To Conspire, Don't You ?   Jeu 29 Mar 2018 - 18:49
La réaction de l’homme était tout simplement parfaite, il ne pouvait pas penser à mieux. Il avait à son tour un sourire sur le visage, celui qu’il n’avait plus affichait depuis longtemps et qu’il n’avait employé que lorsqu’il était encore avocat et qu’il savait qu’il allait une fois de plus prouver que son client était innocent alors que finalement pas du tout. Il se frottait même les mains avec une certaine délectation. Il n’y avait pas à dire, il se sentait déjà mieux rien qu’à l’idée de déverser son trop-plein de venin et de mauvaise humeur. Il savait qu’avec un homme comme ça à côté de lui cela risquait de partir loin, mais c’était sans doute ce que l’un comme l’autre était en train de chercher.

- Vraiment ? C’est tout simplement parfait alors !

Ils n’avaient pas eu besoin de parler pour savoir qu’il fallait aller dehors. Non loin du ranch se trouvait le lac, Caleb y lançait un coup d’œil morose se rappelant ce qui c’était passé dans le coin alors qu’il s’installait à l’abri du vent et au soleil entre les arbres et arbuste qui se trouvait ici. Il y en avait des choses à dire c’était certain, mais il y en avait tant qu’il ne savait pas trop comment tout ça avait commencé. C’est avec ironie qu’il ouvrait alors la conversation remarquant que c’était une bonne entrée dans ce bal qu’ils allaient mener ensemble.

- Tu ne te rends pas compte c’est tout, il faut agir et c’est une chose qu’ils ne semblent pas capables de faire. Les regarder de haut n’est même pas drôle, parce que c’est tout juste s’ils s’aperçoivent du jugement dans nos regards.

Pour l’homme, être une langue de vipère c’était une chose, mais s’il n’y avait la récompense derrière cela ne servait. Il aimait les regards envieux, les remarques jalouses et tout ce qui allait avec. C’était justement ce qui donnait tant de saveur à cette posture qu’il avait eu pendant des années. Le regard des hommes alors qu’il était au volant de sa voiture, les hommes qui bavaient toujours quand il avait Eileen à son bras. Il avait accompli sa vie par bien des façons et cette vie lui avait tout repris en jetant la mort sur cette planète.

- Je n’étais même pas là depuis deux semaines que j’avais réussi à en manipuler la moitié. Ils ne sont même pas drôles. Comme tu te doutes, mon métier m’a appris à me faire aimer de tous dans toute circonstance, alors ça n’a pas été vraiment difficile d’en faire de même ici. Non, ça a été trop facile d’en faire de même ici.

Il aurait pu en tirer une certaine fierté, mais dans le fond, ce n’était pas le cas. Il n’avait fait que son métier, mais en tout cas, il avait été heureux de voir qu’on l’avait écouté et que l’homme avait été libéré. Il n’y avait pas à dire, il s’était senti grand comme jamais à ce moment-là. Enfin, il pourrait toujours revenir là-dessus plus tard, pour le moment, il avait une vraie question à poser, une de celle dont il connaissait sans doute déjà la réponse sans vraiment l’admettre.

- Comment ça se fait que tu n’aies pas déjà mis les voiles ? C’est Jeffrey qui te retient comme Eileen le fait avec moi ?

Eileen était la raison pour laquelle il était venu ici et il aurait tout aussi bien pu repartir maintenant qu’ils n’en avaient plus besoin. Mais eux aussi étaient toujours présents ici, simplement parce que vivre dans un groupe permettait un certain confort mine de rien, comme l’avantage de pouvoir dormir ensemble, celui-ci était loin d’être négligeable pour l’homme qui pouvait profiter de sa femme avant de s’endormir.


So Before You Go Out Searching, Don't Decide What You'll Find

Caleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 120
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: You Do Want To Conspire, Don't You ?   Jeu 29 Mar 2018 - 19:45
« Ils sont pathétiques, c’est tout ce qu’il y a à savoir d’eux. » Rétorqua-t-il aux propos de Caleb.

Devait-il s’étonner que son acolyte ait réussi aussi facilement à se faire apprécier des autres ? Bien sûr que non. Ces gens étaient candides. Il n’y avait qu’à voir Shawna, Ludwig, ou Jeffrey ! A toujours vouloir bien faire, à s’effacer dès que l’occasion se présentait, c’était à peine si ces gens avaient une voix pour se faire entendre ! Kareem doutait complètement de ce fait, du coup. Et c’était pour ça qu’il les trouvait médiocre. Sans parler d’Ashley et de son histoire ridicule avec Jon, sa gamine à peine supportable. Ou encore Elena, qui se pensait probablement incroyablement intelligente, mais qui ne l’était pas le moins du monde. Tous ces gens le révulsaient, aucun ne captait son intérêt.

« On fait ce qu’on peut pour survivre. » Articula-t-il dans un soupir déçu. De lui-même, en fait. Vivre aux dépends des autres, comme le loup dans la bergerie, c’était une chose. Il en profitait le temps que ça durerait, mais Kareem ne croyait que moyennement à la pérennité de cet endroit. « Je n’essaierais même pas de leur plaire, je n’ai pas de temps à perdre avec ça. » Céda-t-il pour sa part.

La vie était bien trop courte, et il avait laissé derrière lui ses dons de négociateur. Il n’en usait que pour ce qui l’intéressait : plaire, à ces personnes, ne l’intéressait pas. Sans doute parce qu’il n’avait pas besoin d’eux. Parce qu’il n’avait besoin de s’attacher à personne pour survivre. Seul son amitié avec Jeffrey comptait, et ça résumait sa présence ici. Caleb l’avait parfaitement compris !

« Jeffrey se sent bien ici, oui. » Soupira-t-il sèchement. « Du coup, je suis piégé, parce que je ne repartirais pas sans lui. »

L’angoisse, donc. Mais il se garda bien de rajouter ce fait, au moins s’étaient-ils rencontrés tous les deux. Caleb valait la peine, à l’évidence. Beaucoup plus que les autres. Ils étaient du même bois, du même monde. Ils avaient connu le luxe – et Kareem ne manqua pas de noter sa montre hors de prix, digne de la veste armani qu’il avait ramené de son voyage au stade ! – les joies des femmes, la célébrité même ! Ou ce qui y ressemblait.

« Je comprends vraiment pas ce qu’il leur trouve, pour tout te dire. Les gens sont hostiles, pour la majorité des sauvages sans éducation. Qu’ils vivent ensemble, comme une soi-disant civilisation, ne change absolument rien à cette réalité. » Poursuivit-il avec le même cynisme qui le caractérisait tant. « Ils sont soit bêtes, soit parfaitement hypocrites. » Finit-il par conclure.

Et il ne savait pas ce qu’il préférait ! Au moins, la majorité des femmes ici était regardable. Prises aussi ! Ou alors coincée – comme Carmen. Il finirait bien par en trouver une exploitable pour ses besoins les plus primaires, ça tuerait un peu le temps.

« Dans les deux cas, c’est ridicule… » Ajouta l’homme en pinçant les lèvres. Ses yeux se plissèrent, il les posa sur Caleb : « Tu as l’intention de… T’investir davantage pour faire quelque chose de cet endroit ? » Demanda-t-il.


I don't wanna be alive
I've been on the low. I been taking my time. I feel like I'm out of my mind. It feel like my life ain't mine. I want you to be alive, you don't gotta die today now lemme tell you why by astra
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2017
Messages : 5449
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: You Do Want To Conspire, Don't You ?   Jeu 29 Mar 2018 - 21:27
Faire ce qu’ils pouvaient pour survivre… Caleb n’aurait en réalité pas pu mieux dire de quoi il était question. C’était des mots justes et bien trouver. La survie était compliquée et tout comme lui, il avait fait ce qu’il fallait pour être encore présent en ce jour. Il avait perdu depuis longtemps foi en un beau futur, mais il savait qu’un jour, il faudrait reconstruire ce monde et ce jour-là, il avait bien l’intention d’être présent et de défendre son point de vue. Mais pour le moment, tout était si loin qu’il se contentait simplement d’attendre son heure de gloire, un sourire apparut sur le visage du sénateur quand il lui parlait de plaire. Il avait bien raison de ne pas se casser le cul, mais Caleb n’avait de son côté pas eu le choix lorsqu’il était arrivé.

- De toute façon, à quoi bon leur plaire, vu qu’ils t-on pour la plupart déjà accepté. La plupart ne se sont même pas posé la question. Quand tu en vois certain que tu ne connais même pas d’accueillir à bras ouvert sous prétexte que d’autre ont dit oui. J’ai l’impression qu’ils n’ont aucun instinct de survie, c’est à se demander par quel miracle ils sont encore présents.

Il pensait notamment à Ludwig ou Shawna, mais il savait qu’il y en avait d’autres dans le groupe qui lui avait fait confiance dès le début comme s’il était des leurs. C’était une chose qu’il n’avait pas su assimiler et qu’il avait plutôt mal vécue d’une certaine façon. Il tourna son regard vers l’homme alors qu’il lui expliquait qu’il avait vu juste avec Jeffrey. Il arrivait à assimiler la notion de sécurité qu’offrait cet endroit, mais il n’arrivait pas à comprendre comment on pouvait véritablement s’y sentir bien.

- Dans le fond, quand on n’oublie le côté trop rose de cet endroit, il faut tout de même admettre qu’il y a une certaine sécurité à vivre en groupe, de la nourriture, un toit sur la tête. J’admets que je ne serais pas contre le fait de ne faire disparaitre "malencontreusement" certaine personne de ce groupe, mais on m’a déjà accusé d’être un "tueur" une fois et ce n’est pas une chose que je veux revivre. Je ne veux pas qu’Eileen ait à subir ça en réalité.

Il avait insisté sur deux mots en faisant des guillemets avec ses doigts. Évidemment qu’il avait tué des gens bien humains. On ne pouvait pas survivre dehors sans en venir à cette extrémité, il le savait et son interlocuteur également, il en était certain. Alors, il n’avait pas besoin de se justifier plus. La question de Kareem, il ne s’y attendait pas vraiment et la réponse qu’il pouvait donner, il n’y avait pas réfléchi non plus. Il marqua une pause l’air de rien, réfléchissant un peu avant de lui répondre simplement.

- Il y a quelque mois, je t’aurais sans doute répondu oui, j’aurais tenté de reprendre le contrôle de cet endroit pour devenir le chef. Le roi du troupeau, celui dont on boit les paroles, mais soyons honnête, je n’ai pas envie de ça. À quoi bon être le chef de la basse-cour quand on n’a rien de correct à diriger. Alors non, je vais simplement garder ma place et souffler des idées à droite à gauche pour semer la zizanie et me divertir tout en continuant de simplement attendre mon heure.

Un petit sourire satisfait apparaissait alors sur son visage. Par moment, ça lui faisait presque plaisir de jouer avec les gens, mais il savait le faire juste assez pour ne pas qu’on s’en rende compte ou du moins, il avait trouvé les bonnes victimes.


So Before You Go Out Searching, Don't Decide What You'll Find

Caleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 120
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: You Do Want To Conspire, Don't You ?   Sam 31 Mar 2018 - 11:48
« Tu crois vraiment qu’ils m’ont accepté ? » Retorqua l’émirien avant d’en rire. « La majorité me déteste ici, je ne leurs plais pas. »

La méfiance était légitime, évidemment. Sauf que dans son cas, ça n’était pas de la méfiance : il y avait bien des personnes à qui il ne revenait. Il fallait dire qu’il s’était montré pareil à lui-même en débarquant ici. Il n’était pas le gentil du duo, et il s’y était habitué. Les gens qui l’appréciaient se comptait sur les doigts d’une seule main. Caleb et Jeffrey. Et Jeffrey était trop occupé à plaider sa cause pour ne pas qu’on le mette dehors. Il se tenait « à carreau ». C’était bien tout ce qu’il faisait, et encore, cette expression était à prendre avec des pincettes.

« Mais tu as raison : certains ne se posent pas assez la question. Ils sont trop… Niais. » Ajouta-t-il, confirmant les propos de son collègue de médisance.

Naïfs, idiots, il pouvait en rajouter des adjectifs péjoratifs à leurs sujets. Le fait était que Kareem en avait gros sur le moral vis-à-vis de ces gens. Dans leurs mièvreries, ils le déprimaient salement. Comment pouvait-on survivre en étant si gauche ? Se débarrasser de quelques personnes ne ferait pas tout. C’était toute une éducation qui était à revoir, un mode de vie inconstant, duquel ils se satisfaisaient comme si c’était « bien ». Non, ça ne l’était pas. Ça n’était, surtout, pas assez.

« On t’a accusé de ça ? » Lança-t-il sans cacher sa surprise sur le coup. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? »

Il n’était arrivé que depuis un mois, et tous étaient restés discrets sur l’histoire du campement, il n’avait eu que des retours à droite ou à gauche, sans grand intérêt. Le mois de janvier avait été apparemment éprouvant, mais il y avait un secret autour de ce mois-là. Alors il n’en avait pas appris grand-chose. Comme une honte, une douleur. Kareem écouta simplement Caleb, le scrutant sans le lâcher. Et puis, l’évidence le frappa : Eileen était plus gentille que lui ne le serait jamais. Eileen était son Jeffrey.

« Vous êtes… Différents, avec ta femme, n’est-ce pas ? L’expérience fait beaucoup je crois. » Souffla-t-il.

Ça n’était pas que la différence d’âge, d’expérience, de connaissance des travers de l’être humain qui jouait dans la balance. Il y avait quelque chose, chez Caleb, de sombre. Etait-ce l’apocalypse qui l’avait rendu ainsi ? Non. Quand on faisait de la politique, il fallait avoir cette part tordue en soi.

« Tu devrais t’imposer. » Fit-il en se tournant vers l’horizon : « Ton savoir-faire a de l’intérêt, tu pourras leur faire voir d’autres choses. Plus loin que seulement ce campement. Plus confortable aussi. Peut-être que la manière de faire aura de l’intérêt, de la pertinence surtout. » Puisqu’il n’en voyait aucune dans cet endroit. « Moi j’ai des compétences, mais je me suis déjà fait beaucoup d’ennemis. On se méfie trop de moi. Alors que toi… Tu l’as dit. L’erreur qu’on a commise envers toi prêche en ta faveur. »


I don't wanna be alive
I've been on the low. I been taking my time. I feel like I'm out of my mind. It feel like my life ain't mine. I want you to be alive, you don't gotta die today now lemme tell you why by astra
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2017
Messages : 5449
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: You Do Want To Conspire, Don't You ?   Mar 3 Avr 2018 - 16:41
Ce qu’il disait était vrai, les gens du groupe étaient hostiles envers Kareem, mais c’était mesuré. C’était simplement de la surface, dans le fond à part dire des choses pas forcément très agréables, ils ne lui feraient rien de plus parce qu’il n’en avait tout simplement pas le courage. C’était tous des lâches de toute façon.

- Tu ne leur plais pas, c’est vrai. Cependant, ils ne te mettront pas dehors. Tant que tu ne fais rien de mal à proprement parler.

Il se devait de le dire, les personnes autour d’eux n’étaient pas le genre de personne qui agissait. Ils ne le faisaient qu’en cas d’extrême recours et même comme ça ils le faisaient dans la demi-mesure. Caleb savait que personne ne pouvait vraiment craindre les autres du moment qu’il ne commençait pas à faire n’importe quoi avec les autres membres du groupe. En tout cas, il était largement prêt à expliquer son histoire.

- C’était pendant l’épidémie de grippe, il y a eu des meurtres. J’ai été accusé parce que j’étais le dernier arrivé et que ma tête ne semblait pas vraiment convenir. On serait parti avec Eileen, mais je suis tombé malade à mon tour et avec la neige dehors ça aurait tout simplement été du suicide…

C’était évident qu’il aurait pu y passer en partant et donc, il avait choisi la solution de facilité comme bien souvent quand on regardait un peu mieux sa carrière politique, mais personne ne la connaissait ici. La question qui suivait le prit un peu au dépourvu, il n’était pas certain de la comprendre, mais il faisait tout de même de son mieux pour y répondre.

- Elle n’a pas vécu les mêmes choses que moi. Elle est issue d’un monde bien plus modeste que le mien, mais elle a su s’adapter à ma vie sans problème, c’était déjà un joyau magnifique qui ne manquait que d’une taille ou deux de plus pour pouvoir afficher sa beauté.

Il aimait sa femme c’était indéniable quand on l’entendait parler d’elle. Cependant les questions sur le groupe, lui tirèrent une grimace. Il n’avait pas envie d’être à la tête de tout ça parce que ça l’aurait ennuyé et fatigué.

- Franchement, tu aurais envie de gérer ça ? Je sais que je suis né avec cette envie de diriger, j’aime prendre des décisions pour les autres et voir le monde graviter autour de moi. Mais ce n’est pas pour autant que j’ai envie de diriger ça. Tu sais pourquoi ? Parce que dans le fond, j’espère qu’il arrivera un truc à Eileen qui la fera revoir son envie de rester ici et que je pourrais de nouveau prendre la poudre d’escampette avec elle. Tu as raison, j’ai gagné des points au niveau de l’électorat, que je me montre gentil et que je fais des sourires, mais ça, c’est juste parce que c’est un jeu que j’ai toujours aimé. Je ne suis pas impulsif et irréfléchi comme certains, mais c’est évident qu’il y en a bon nombre dans ce groupe qui me débecte au plus haut point.

Et comme, il avait envie d’étoffer un peu son point de vue, il était temps de désigner de façon nominative des gens qu’il ne supporter vraiment pas.

- Entre les airs de robot de Caroline qui me donne envie de la planter avec un couteau pour vérifier qu’elle saigne ou l’air de Monsieur je sais tout de Frederik qui ne doit avoir que 15 ans et qui a un accent à couper au couteau pour se donner un genre parce que soyons honnête, personne ne garde un accent aussi longtemps. Les personnes que je n’ai pas envie de côtoyer ici sont nombreuses aussi.

Ce n’était que la partie visible de l’iceberg, parce qu’il y en avait d’autres. Il avait presque envie de dire qu’il y en avait autant que d’habitant du groupe, mais c’était faut. Certain il en était simplement indifférent ce qui pour lui était largement pire. Parce que c’était une absence de réaction qu’il avait à leur égard. S’ils n’existaient pas, ça serait exactement la même chose pour lui.


So Before You Go Out Searching, Don't Decide What You'll Find

Caleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You Do Want To Conspire, Don't You ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- You Do Want To Conspire, Don't You ? -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: