The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Who let the dogs out ? -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 547
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Who let the dogs out ?   Ven 1 Juin 2018 - 11:06

Sans plus attendre, l'écrivain avait suivi sa nouvelle rencontre vers la direction dans laquelle se trouvaient les morts et s'attela à son tour à en éliminer pour leur dégager la voie et ainsi suivre le chemin qu'avaient apparemment empruntés leurs compagnons à quatre pattes. Un corps désormais sans vie tombait au sol tandis qu'un aboiement détourna le brun de son attention, toujours aussi distrait pour peu de choses, l'inquiétude pour Marvin n'arrangeant rien à la situation. Il s'était figé le temps d'un instant, cherchant du regard la direction précise de laquelle était venue le jappement, avant de se sentir agrippé au bras par un errant. Se dégageant vivement, il dû s'y prendre à deux reprises pour assener le coup fatal au concerné, soupirant bruyamment sous le stress et la panique qui l'avait pris le temps de quelques secondes. Et ils avaient avancé ainsi jusqu'à se retrouver bloqués face à une grille, un cul de sac. Et pourtant, les canidés avaient forcément dû passer par-là, en témoignaient les traces visibles au sol... Percevant le trou, Nigel s'était passé une main sur la nuque, arquant un sourcil aux paroles de son partenaire improvisé. « Mieux vaut éviter... » avait-il lancé avant de percevoir les râles à nouveau plus proches des rôdeurs qui s'amenaient derrière eux.

Son sang ne fit qu'un tour. Ils ne devaient pas traîner et, dans le même temps, ils n'avaient pas d'autre moyen de se tirer que par cette grille. L'escalader et manquer de se casser une jambe ou passer en dessous au risque de s'écorcher et gagner un magnifique tétanos ? Choix difficile ! Voyant le type s'y mettre, Nigel s'était tourné vers les errants, s'approchant un peu d'eux pour tuer les plus proches. « Dépêche... » avait-il lancé à son camarade entre deux coups de piolet, peu envieux de laisser sa vie dans une ruelle aussi sordide. Autant dire que le décor allait de paire avec les décharnés qui s'approchaient. Les briques grises des bâtiments, usées par le temps et le manque d'entretien, avaient fini par s'effriter dangereusement, des morceaux de verre brisé parsemaient le sol et, çà et là, des mauvaises herbes lézardaient les murs. Quel coin accueillant ! Mais même s'il l'avait réellement été, Nigel se refusait à clamser tout court, surtout pas maintenant qu'il avait retrouvé des raisons d'avancer dans ce cauchemar constant.

Percevant derrière lui les bruits provoqués par l'autre type, le glissement de ses semelles sur les carreaux, il l'avait entendu jurer, se tournant automatiquement vers lui pour le voir s'abaisser dans l'optique de passer par l'ouverture. Inspirant profondément, Nigel avait tué deux errants de plus afin de laisser le temps à son compagnon d'infortune de passer et, accessoirement, d'assurer ses propres arrières. S'il avait pu s'attendre à ce que l'autre se casse une fois de l'autre côté, il pu constater avec soulagement qu'il l'attendait bel et bien, apparemment décidé à ce qu'ils retrouvent leurs deux chiens ensemble. Un dernier rôdeur mis hors d'état de nuire et il s'était à son tour dirigé vers le trou. Sans doute un peu trop précipitamment. Il n'avait senti que trop tard un bout de la grille lacérer son épaule et ce malgré sa veste, se reculant de quelques centimètres pour reprendre. Qu'importaient les quelques égratignures, il n'avait absolument pas l'intention de mourir ici en se faisant attraper par les morts. Presque sorti cependant, il senti qu'on lui agrippait le pied, l'agitant vivement pour faire lâcher prise à son assaillant avant d'être enfin de l'autre côté et de se relever, ne se formalisant pas de la terre et des cailloux qui parsemaient ses vêtements et ses mains. « Il va m'entendre quand je le retrouverai » avait-il marmonné en parlant du Bouvier alors que, déjà les morts agrippaient la grille pour tenter d'arriver jusqu'à eux, en vain. Bien sûr, il ne pouvait en vouloir à son chien et, même si la nervosité était présente, il était surtout inquiet de savoir s'il allait bien si Marvin n'avait pas été blessé également lors de son passage ici.

« Là-bas ! » avait-il alors lancé en désignant du doigt le coin d'une résidence, ayant aperçu le derrière d'un des deux canidés.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 775
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Who let the dogs out ?   Lun 4 Juin 2018 - 16:19

Who let the dogs out ?


Ft Nigel


- Dépêches.... P'tin j'voudrais bien t'y voir ! Lâcha-t-il pour la forme avant de parvenir à se hisser en flinguant légèrement sa veste au passage.

Prêt à se redresser en usant du plat de ses mains, Saddler se ravisa en voyant quelques bris de verre éparpillés sur le bitume. Ouais, mieux valait éviter et rouler bouler au mieux pour parvenir à se remettre sur ses jambes. Sourire triomphal aux pétales, ce ne fut que lorsqu'il remarqua le bordel derrière le grillage que ce dernier disparut. Pas étonnant que son partenaire du jour lui ait demandé de se magner le train, ce pauvre type était aux prises avec les créatures. Immédiatement Ethan le héla et, cette fois, plus de couteau non... Il devait assurer les arrières de ce gars pour qu'il puisse, à son tour, se faufiler par delà le trou. Agrippant le SIG, l'organisateur visa puis tira dans les premiers crânes. Les dépouilles s'échouaient, embarquant les pas malhabiles de leurs congénères qui ne tardèrent plus à se vautrer tandis que le grand brun se hissait comme il le pouvait. Dans l'effort, les phalanges d'une charogne s'agrippèrent au pied de l'autre. Serrant les dents, visant aux mieux, enfin le gars se débarrassa de la prise et Ethan put presser la détente. Les échos de tirs en ramèneraient d'autres, fort heureusement ces saloperies n'étaient guère assez intelligentes pour comprendre que le trou dans la grille était leur unique chance de les rejoindre. Les bestioles s'amasseraient donc ici tandis qu'eux rejoindraient le quartier résidentiel où déjà, l'homme au piolet venait de discerner leurs compagnons après avoir râlé sur le sien.

- Jamais elle m'fait ça. Reprit Saddler en avançant vers l'entrée de la résidence. Fallait qu'un autre mec s'balade avec un autre clebs tien.... c'bien ma veine.

Ce qu'il n'ajouta pas était que, dans sa malchance, il n'était pas tombé sur un connard de première. Après tout jusqu'ici ce mec l'aidait et lui lui rendait la pareille. Peu de gens étaient encore fiables à l'époque où ils vivaient, mais grâce aux deux zouaves qui, eux, devaient très certainement s'éclater, Ethan avait dû coller sa méfiance de côté. La voie était libre, visiblement les goules du coin s'étaient rapprochées du bruit des déflagrations, une chance car le trentenaire put de nouveau s'y mettre au pas de course pour débouler dans l'ancien quartier coquet. L'herbe poussait un peu n'importe comment, du lierre avait pris d'assaut les façades jadis impeccables, les portes et fenêtres étaient couvertes de boue suite aux intempéries des dernières mois, néanmoins l'endroit respirait le charme d'antan sous ses ruines déplorables. Attentif, l'organisateur resta à l'affût en frôlant une épave de monospace, rien aux alentours, pour autant un râle soudain et un bruit sourd provenant de l'habitacle lui arracha un sursaut avant qu'il reprenne une respiration plus contrôlée. Son cœur s'agitait comme un bon petit diable, tout ça à cause d'un espèce de connard décharné prisonnier de la banquette arrière de feu le ce véhicule familiale. La chaleur, le gel avait – semblait-il – fait fondre l'épiderme de la créature qui collait les restes de son faciès ignoble sur le vitrage en y abandonnant quelques léchées de fluide visqueux.

- Magnifique. Ça donne envie d'crever tien. Sourit-il avant d'apercevoir une queue brune au loin et de s'y diriger en un regard appuyé à son accompagnateur.

Ils y étaient, ils allaient leur tomber dessus et pouvoir les réprimander. Déjà Ethan souriait du moins jusqu'à capturer le tableau offert par leurs deux bestioles. Le bouvier, allègrement grimpé sur la croupe de sa grosse bouille.

- On s'fait chier pendant qu'eux s'envoient en l'air, non mais j'rêve. Balança-t-il d'un rire nerveux avant de s'arrêter sur l'air défait de son comparse d'infortune. Quoi ? Les hommes s'y adonnaient parfois, pourquoi pas les clébards ? Néanmoins, le trentenaire comprit ce qui put potentiellement chagriner ce type et rit plus sereinement. C'est bien une femelle, mais ses œufs sont claqués depuis des lustres. L'informa-t-il en lui servant un clin d'oeil. Zero risque, elle est opérée, c'était hors de question qu'elle m'ramène une ribambelle de mouflets.
egotrip



No Pain, no gain...
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise and where's and why's and living lies, so I'm living it all and I'm giving it all.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 547
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Who let the dogs out ?   Dim 10 Juin 2018 - 20:43

Si Nigel avait pu rire de la remarque de l'autre type quant au fait qu'il avait eu le manque de chance de tomber comme par hasard sur un autre survivant avec un chien il l'aurait sans doute fait, mais pour l'instant il n'avait pas envie de rire, au contraire. Si cet inconnu n'avait pour l'instant rien eu d'agressif ni de louche, l'écrivain restait sur ses gardes et, surtout, il aspirait à retrouver au plus vite son compagnon à quatre pattes afin de s'assurer pour de bon qu'il n'avait rien. Et après il s'attarderait sur le cas de ce type. Observer la réaction qu'il aurait en retrouvant son propre chien serait déjà un premier point pour en savoir un peu plus sur lui. Pour l'instant, ils s'étaient tous les deux élancés dans ce quartier qui devait auparavant être relativement aisé mais où, comme partout ailleurs, la nature avait repris ses droits sans le moindre scrupule. Ne quittant pas des yeux l'endroit où il avait cru apercevoir le derrière d'un des canidés, le Mainois avait sursauté à son tour en voyant son partenaire improvisé s'effrayer. Et tout ça pour un errant bloqué à l'arrière d'une voiture. Affichant brièvement une mine de dégoût, le trentenaire avait néanmoins sourit aux mots de l'inconnu. Magnifique, certes, tout était relatif, mais au moins il ne faisait pas parti de ceux qui se figeaient de terreur devant les rôdeurs. Y avait-il seulement encore de telles personnes après tant de temps ? Sans doute.

Le regard du type lui intima d'un seul coup qu'il avait également repéré leurs compagnons et, sans plus attendre, Nigel s'était mis à sa suite dans l'espoir d'enfin retrouver le bouvier et, il l'espérait, indemne. D'un pas pressé, il avait contourné le bâtiment qui cachait les deux canidés et resta ébahi devant le spectacle qui se présentait sous leurs yeux. Les lèvres légèrement entrouvertes, les yeux écarquillés, n'entendant qu'à moitié les propos du survivant à ses côtés. Comment s'en sortirait-il si ce type décidait de s'en prendre à Marvin parce-qu'il avait engrossé sa chienne ? Ou même à lui ? Lorsque la voix de l'homme lui parvint à nouveau, Nigel avait tourné ses prunelles rondes vers lui, peinant à comprendre où il voulait en venir avant de se détendre légèrement. Stérilisée donc. Une bonne nouvelle qui n'ôta cependant pas le poids de ce qui arriverait maintenant qu'ils avaient retrouvé leurs compagnons. « Ravi de l'entendre » avait rétorqué le brun d'un air toujours un peu nerveux avant de reporter son attention sur le bouvier.

« Marvin ! » avait-il appelé, n'écopant que d'un regard de la part de son compagnon à quatre pattes. Levant les yeux au ciel, le Mainois s'était approché jusqu'à être à hauteur des chiens. Comment devait-il agir au juste ? Marvin n'avait jusqu'alors pas vraiment croisé d'autres chiens et Nigel n'oubliait pas que, même s'ils évoluaient ensemble depuis un temps, l'animal était sauvage avant qu'ils ne s'apprivoisent tous les deux. S'il était avec le temps devenu son maître, cela n'excluait pas la possibilité qu'il se montre agressif maintenant qu'il avait trouvé une femelle. « Descends ! » avait intimé l'écrivain d'une voix plus ferme avant d'attraper avec précaution son compagnon par l'encolure, le tirant vers l'arrière. Il eut droit à un regard un peu peiné du bouvier qui obtempéra non sans avoir grogné légèrement de mécontentement tandis que la chienne était quant à elle libre de rejoindre son propre maître.

« Tu ne bouge pas » avait intimé Nigel à son compagnon, le fixant d'un regard entendu où se lisait une pseudo-colère mêlée à un soulagement certain, avant qu'il ne relève le nez vers l'autre type. « Il n'a pas croisé d'autre chien depuis qu'il est avec moi... et ça fait un bon bout de temps » avait-il expliqué sur un air un peu désolé, bien conscient cependant qu'il ne pouvait être garant de tous les actes de l'animal. « Et maintenant que ça a l'air un peu moins tendu, moi c'est Nigel » avait-il ajouté en un bref sourire, toujours un peu nerveux cependant de savoir ce qu'il allait désormais advenir. Le survivant se montrerait-il menaçant maintenant qu'il avait retrouvé sa partenaire à quatre pattes ou au contraire se montrerait-il amical ? Nigel ne pouvait le savoir mais il restait sur ses gardes, ayant pris soin de rester avec le bouvier à une distance convenable des deux autres.



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 775
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Who let the dogs out ?   Dim 17 Juin 2018 - 16:01

Who let the dogs out ?


Ft Nigel

Ils étaient au moins deux à être ravi... Imaginer Sunny avec une portée dans ce monde ci c'était pire encore que d'avoir à le vivre quand les choses roulaient d'elles mêmes. Des chiots, rien de tel pour vous rendre la vie impossible, déjà un suffisait alors cinq, six, si c'était pas plus, Saddler n'imaginait pas le topo et ne l'avait jamais envisagé lorsqu'il avait adopté cette chienne. Cependant, alors qu'il était prêt à approcher, avec méfiance tout de même étant donné que le bouvier profitait de son petit moment d’exhibition, Ethan ne put s'empêcher de rire à ce que lui ordonnait son maître. Bha tien, il allait sûrement lui obéir au doigt et à l’œil alors qu'il se faisait plaisir depuis un bail..... C'était risible effectivement et ce malgré le décor délabré et le potentiel fait que des grognards pouvaient surgir de nul part. Alors, malgré ses esclaffes, l'organisateur servit un regard inquisiteur à sa chienne quand le gars à son flanc – dont il ignorait encore le patronyme – s'approcha de son chien pour l'inviter à dégager fissa du train arrière du Berger-Allemand. Inutile qu'elle s'enflamme ou morde, déjà que le dénommé Marvin n'avait pas très envie qu'on lui coupe ses effets, valait mieux pas que la demoiselle poilue s'y mette aussi.

Malgré tout, le brun parvint à libérer la chienne de l'emprise de son mâle, sans bobo, sans morsure ou autre connerie qu'Ethan redoutait au point de ne pas s'être approché de l'animal. Dans le fond ce n'était rien de plus qu'un gros nounours, comme celle qui revenait se planter à ses pieds, la langue pendante, mais les dégâts que pouvaient faire une telle mâchoire n'était pas à prendre à la légère. Après tout, y avait juste à regarder la circonférence de tête de cette cher bestiole, la pression entre les crocs ne ferait rire aucun de ceux qui auraient le malheur d'y coller un bras. Sourire aux lèvres, le petit moment comique passé, le trentenaire dévia son regard plus sombre dans celui fauve de Sunny.

- Tu peux tirer la langue, pourquoi aller si loin pour tirer son coup bordel ? La réprimanda-t-elle.

La réponse fut à hauteur de ce qu'elle était capable de faire, incliner la tête et japper une fois avant de lancer une œillade à son partenaire de jeu désormais assigné à camper son maître sans plus avoir droit de bouger. Ce type était embêté, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure, il avait beau s'excuser son partenaire du jour ne lui en voulait pas le moins du monde, l'important était qu'ils aient pu récupérer les monstres indemnes, sans morfler eux aussi.

- Bah, c'est rien.... C'est la nature. Reprit-il avant de lui tendre la main, en réponse au sourire que ce mec lui offrait en lui servant enfin son prénom. S'il avait voulu le tuer ce fameux Nigel l'aurait fait bien avant, il n'y avait aucun danger immédiat, visiblement courir après des clébards forgeait une certaine confiance, peu importait ce qu'on en dise ou pense. Ethan, ravis d'tomber sur un gars pour qui un animal n'est pas que d'la nourriture potentielle.

Une boutade aux atours pourtant véridiques, à l'heure actuelle, bien des chiens et chats domestiques, sans doute encore trop proches de l'homme, avaient dû passer à la broche pour permettre à leurs maîtres de subsister. A son regard c'était moche, pire que ça encore, l'animal que vous adoptiez petit avait une confiance aveugle en vous, plus encore il aurait été capable de donner sa vie pour sauver la votre. Mais la réciprocité n'était pas souvent la même. A cette pensée, sa main passa entre les oreilles de velours de sa fidèle amie puis il extirpa une bouteille d'eau de son sac pour s'en rincer le gosier, avisant l'autre d'un mouvement de menton, simplement dans le cas où il en aurait eu besoin. Partenaire d'infortune et de galère, ce n'était pas pour ensuite jouer les Harpagon pour un peu de flotte, pas après que ce mec ait mis sa vie en jeu pour retrouver son animal tout autant que le sien.

- Écoutes, j'sais pas d'où tu viens, enfin d'où vous venez, Se corrigea-t-il en fixant le bouvier près de son interlocuteur. mais si t'as b'soin d'aller quelque part, j'ai une bagnole alors, Ethan écarta les bras, la proposition était faite, c'était à lui de voir. Le trentenaire n'avait aucune envie d'imposer quoi ce soit, ni de quémander quoi que ce soit. ça sera mieux qu'à pieds. C'toi qui vois. Un peu de civisme fait d'mal à personne d'nos jours. Sourit-il du coin des lèvres.

egotrip



No Pain, no gain...
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise and where's and why's and living lies, so I'm living it all and I'm giving it all.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Nigel K. Herring
Bras Droit | Recovery Grove
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Piolet à glace et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/02/2017
Messages : 547
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Who let the dogs out ?   Dim 24 Juin 2018 - 14:40

Légèrement tendu, Nigel avait simplement hoché la tête à la réponse du survivant qu'il n'avait rencontré que quelques minutes auparavant, déposant machinalement sa main sur la tête de Marvin qui leva vers lui un regard un peu implorant qui signifiait ''je peux y retourner ?''. Le Mainois ne donna cependant pas l'accord à son compagnon à quatre pattes, détournant son attention de lui pour serrer la main qui lui était tendue. Souriant une nouvelle fois, il laissa même échapper un bref soufflement amusé. « Vrai que c'est aussi ce qui me faisait peur quand on s'est tombés dessus » avait-il avoué en toute sincérité, presque soulagé d'entendre qu'Ethan avait pensé la même chose. Ce n'était pas grand chose mais cela prouvait que l'autre n'était en effet pas dans cet optique là et que sa chienne était bien un compagnon et non pas un potentiel repas à ses yeux. Il suffisait de toute façon de voir la manière dont il se comportait avec l'animal pour comprendre qu'ils étaient réellement soudés. Un sourire avait à nouveau étiré ses lèvres à cette pensée alors qu'il posait les yeux sur le Bouvier assis à ses pieds. Lui aussi avait eu la chance de trouver un compagnon fiable sur qui s'appuyer quand tout devenait trop difficile, et autant dire qu'il ne comptait plus les fois où Marvin lui avait sauvé la peau ou l'avait tout simplement sauvé d'une défaillance psychologique latente.

Lorsqu'Ethan tendit sa bouteille d'eau, l'écrivain reporta son attention sur lui, hésitant une petite seconde avant de prendre le bien pour boire une gorgée et lui rendre en le remerciant d'un sourire entendu. La proposition qui arriva alors jusqu'à ses oreilles lui arracha une mine pensive. Ainsi donc le survivant proposer de les ramener chez eux, ou du moins ''quelque part''. Si dans d'autres circonstances Nigel aurait pu trouver ça étrange, il y avait un autre facteur qui rentrait dans l'équation : l'essence n'était pas facilement trouvable et était assurément devenue une denrée rare. Pourtant, Ethan lui proposait de le conduire. D'un, cela signifiait probablement sa bonne foi et sa volonté de le remercier pour l'entraide apportée. De deux... cela pouvait aussi sous-entendre qu'il n'avait pour sa part pas de point fixe où crécher, aucun endroit précis à rejoindre, et qu'ainsi donc, n'importe quel coin ferait l'affaire. Le trentenaire s'avançait peut-être un peu trop dans ses réflexions mais c'étaient en effet des éventualités possibles. Accepter ? Refuser ? Qu'avait-il à perdre après tout ? Ethan n'avait vraiment pas l'air d'être un mauvais bougre et au vu de la manière dont il semblait prendre soin de son chien, il y avait fort à parier qu'il n'avait rien en commun avec tous les Hommes peu fréquentables qu'avait croisé le brun.

Après quelques seconde il avait hoché la tête. « J'ai... un camp, pas trop loin d'ici. Nous ne sommes pas trop nombreux mais c'est suffisamment sécurisé » avait-il commencé, peu certain de s'il devait continuer ou non mais il y avait quelque chose chez ce type qui le poussait à lui laisser le bénéfice du doute. « Peut-être que t'as toi aussi un coin où crécher mais si ce n'est pas le cas tu peux nous conduire chez nous et pourquoi pas prendre le temps de te reposer un peu sans craindre que des errants ne viennent te déranger. » Il avait conclu sa phrase d'un léger sourire qui se voulait confiant. Libre à lui d'accepter ou non mais, surtout, Nigel espérait ne pas se tromper sur ce type. Si tel était le cas, il en prendrait toute la responsabilité sans broncher.

Finalement, Ethan avait accepté et les deux hommes accompagnés de le compères à quatre pattes avaient rejoint le véhicule du concerné pour se rendre au complexe. Restait plus qu'à expliquer ce qui était arrivé aux siens en espérant qu'ils acceptent la proposition faite au survivant apparemment solitaire. Le doute était permis, même si Marvin, lui, semblait plus que content d'avoir trouvé une camarade de jeu.






-FIN-



Le temps emporte tout qu’on le veuille ou non. Le temps efface tout. Et ce qui reste à la fin ce sont les ténèbres. Parfois au cœur des ténèbres on retrouve d’autres personnes et parfois au cœur des ténèbres on les perd à nouveau.
“La Ligne Verte” SK
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Who let the dogs out ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- Who let the dogs out ? -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Laissons les statistiques au mangeur de hot-dogs. Aristide et Obama, deux grands
» Dégustons les meilleurs hot dogs de la ville | Jason&Alexis
» Watch Dogs
» Who Let The Dogs Out ?!
» Bungou stray dogs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: