The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Carter M. Anderson - Survive is the only thing in mind -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Carter M. Anderson - Survive is the only thing in mind    Mer 14 Mar 2018 - 23:21

Carter Matthew Anderson
36 ans Americain PROFESSION UC

i've got a war in my mind


Expliquez ici le caractère actuel de votre personnage.

→ Votre texte doit expliquer chaque trait de caractère que vous aurez choisi d'inclure dans les menus déroulants.

→ Les menus déroulants ne doivent contenir que des traits de caractère, sous forme d'adjectifs. Les habitudes, manies, caractères physiques ou autres n'y ont pas leurs places (Exemple : Alcoolique - musculeux).

→ Veillez à rester cohérent dans vos choix. Par exemple, votre personnage ne peut pas être à la fois avenant et timide. Attention aux synonymes. (Exemple : Courageux syn : audacieux -brave...)


and blood on my hands


Expliquez ici les caractéristiques physiques de votre personnage..


La hache à incendie fend l'air avec vigueur dans un souffle éphémère pour s'abattre dans la chair visqueuse de l'être putride en décomposition avancé. L'acier luisant arrache une giclée écarlate qui vient asperger le visage de l'homme qui manie l'arme de fortune. Celui-ci recule d'un pas en retirant le tranchant de la masse de chair pour l'abattre à nouveau en prenant le temps de viser le crane qui se fend sous l'impact d'une brutalité sans nom. La créature à la lisière nébuleusement ténébreuse entre la vie et la mort s'affaisse mollement privée de cette irréelle étincelle qui la maintenait en ce monde. L'homme recule pesamment et prends le temps de reprendre son souffle avant de nettoyer la hache sur les haillons à ses pieds. Une flaque d'eau proche voit ses mains se plonger dedans pour en saisir une bolée qui s'écrase sur le visage couvert de sang. Une fois débarrassé de la substance peu ragoutante l'homme se relève doucement, l'espace d'un instant ses yeux s'attardent sur ses bottes de cuir puis sur le ruban adhésif maintenant son pantalon dans ses bottes et préservant cette partie de son corps de la moindre interstice de vulnérabilité.

A sa ceinture pendouille un pic à glace, sur le coté gauche est attaché un couteau de combat qu'il a ramassé sur le cadavre d'un militaire et le long de sa jambe droite pendouille l'étui d'une machette. Voilà en tout et pour tout ce dont la petite famille dispose pour se défendre. Le glock dans le sac à dos accroché à l'homme ne dispose que d'un seul chargeur et ce dernier n'a servi que trois fois dans des cas de force majeurs. Le père n'aime pas utiliser cet outil de défense en raison de son caractère bien trop bruyant aussi malgré le coté rassurant d'une arme à feu aussi modeste soit elle il a privilégié les armes blanches ne récupérant que les plus robustes et les plus tranchantes. Le fils de la cité émeraude avait d'abord eu énormément de mal à se débrouiller avec ces armes manuelles qui impliquait de se salir directement les mains comme chaque être humain normalement constitué ayant survécu au déchainement de merde apocalyptique du moins aimait il s'en persuader.

Cependant, il avait rapidement pris le pli en comprenant la nécessité absolue de la discrétion dans ce nouveau monde d'autant plus que la survie de la seule personne qu'il lui restait en ce monde dépendait foutrement de son adaptation à la cruauté de cette nouvelle donne. Sa fille adorée n'avait que sept ans un âge idyllique ou l'insouciance et la joie de vivre primaient sur la terreur permanente en un temps plus heureux. Le natif de Seattle porte un pull en laine noire et sous ce dernier des frusques s'apparentant à plusieurs couches de vêtements relativement légers. L'hiver est rude dans l'Etat de Washington. Il l'a toujours été et l'est encore plus désormais. Des mitaines en partie souillées en partie déchirées couvrent une part de ses mains. Un coupe vent marron clair termine de compléter sa tenue de survivant alors qu'autour de son cou une écharpe épaisse qu'il ramène parfois sur le bas de son visage trône tel un collier imposant. La hache fermement maintenue dans sa main, un sifflement caractéristique émerge de ses lèvres closes. La petite connaît désormais le signal par cœur et quitte le couvert de sa cachette pour se précipiter en courant jusqu'à son père. Son corps chétif protégé de la température difficile par une paire de bottes, un jeans sombre ayant subi le même traitement au scotch que le pantalon de son père. Un modeste canif pend dans sa petite main défense bien illusoire si l'enfant devait réellement faire face à un infecté. Le haut du corps de la petite fille est composé d'un sweet shirt gris sous lequel une bonne dose de vêtements constitue un maigre rempart contre la rudesse locale. Le tout est couvert d'une doudoune vert kakis.

L'enfant a également un petit sac à dos pour enfant dont le design enfantin semble faire tache dans le cynisme impitoyable de cette terre ou la folie règne à visage découvert. Le panda tressaille au gré de la course des petites jambes. Une fois prêt de son père, celle ci se blottit contre lui après qu'il se soit abaissé pour la serrer dans ses bras. La pauvre enfant ne donnait par ce comportement guère l'impression de s'être accoutumée à la tragique nouvelle donne et quelque part cela serait parfaitement normal qu'un esprit aussi innocent et en développement ne parvienne pas à se faire à l'idée de toute cette sempiternelle horreur. Or, ce petit rituel de même que la mécanique du sifflement tendait pourtant à indiquer le contraire. Que c'était bien une conscience exacerbée du danger qui rendait ce moment d'affection hautement nécessaire à l'équilibre émotionnel des deux survivants. La gamine avait besoin de se rassurer quant à l'invulnérabilité dont parlait son paternel lorsqu'il la berçait le soir venu dans la trompeuse relative sécurité d'un abri temporaire. Quant au paternel en question, cela lui fait un bien fou de sentir sa prunelle dans ses bras car il comprend pourquoi il continue et continuera toujours de se battre.

Le câlin s'éternise ce qui donne le temps au compagnon de voyage des deux Anderson de rejoindre la petite famille. Le berger allemand est d'une docilité impressionnante et certainement parce que l'animal avait grandi en même temps que la petite. D'aucun pourrait penser que posséder un animal de compagnie de ce calibre constituait une arme précieuse contre les périls de ce monde mais le voyageur connaît la valeur de son chien et ne l'expose jamais inutilement au danger. L'animal est le garde du corps de l'enfant et ne la quitte jamais d'une semelle. Bien conscient que les marcheurs pourraient aisément avoir raison de lui, il ne l'utilise qu'en guise de protecteur pour sa fille, de vigie et d'atout dans sa manche en cas de mauvaise rencontre avec d'autres survivants peu recommandables comme il y en a tant. Le père de famille n'avait déjà que modérément foi en l'humanité avant tout ce merdier mais désormais force était de constater qu'il ne lui accordait plus la moindre confiance. Les deux Anderson se détachent l'un de l'autre et Carter dépose un baiser sur le front de sa fille avant de gratter le sommet du crane de Red dont la langue pendouille hors de la gueule dressé dans une posture attentive. Puis, les deux survivants quittent les lieux l'animal sur leurs talons.

Le chemin suivi par la petite famille est bien plus tranquille que le précédent bien que non dénué d'embuches et d'obstacles en tout genre, aucun infecté ne viendra de nouveau gâché la morosité de ce vagabondage permanent pour le plus grand soulagement de la petite. Les trois compagnons de route atteindront une station essence qui semblera relativement intéressante au père. Ce dernier fait signe à sa fille de l'attendre dehors avec Red avant de s'approcher de l'entrée. Le manche de la hache cogne la porte vitrée à de nombreuses reprises histoire de vérifier logiquement si l'endroit est occupé par des infectés. Il tend l'oreille et perçoit bel et bien des gémissements caractéristiques indiquant la présence de non morts alors il continue son vacarme mesuré afin de faire approcher les carcasses mouvantes de sa position puis il ouvre la porte qui n'est miraculeusement pas close. Quatre morts vivants s'avancent pesamment de leur démarche chaloupée et légèrement bancale. Un coup de hache bien placé fend le crane du premier un jeune de forte corpulence. Il retire brutalement le tranchant en s'appuyant de son pied pour dégager l'arme du cadavre en train de s'affaler lourdement sur le sol. Les trois autres s'approche à leur tour au même rythme à la fois nonchalant et néanmoins dangereux.

Une fois la hache dégagé du premier, le manche change de posture entre les mains désormais familiarisées avec le carnage ordinaire d'une existence dévouée à l'errance sans saveur. La lourde faucheuse s'abat une nouvelle fois dans un visage qui perd une fois de plus la lueur d'avidité animant le regard indifférent mais luisant de faim vorace. Cette fois l'homme n'a guère le temps de retirer l'arme de sa victime car les deux autres sont bien trop proches. Il abandonne donc provisoirement la hache dans le crane éclaté et dégaine le pic à glace pendant à sa ceinture. Un coup de pied repousse le plus proche des amateurs de chair fraiche lui laissant ainsi le temps d'abattre l'autre en enfonçant le pic puis de s'atteler au dernier en le maintenant en place à bout de bras. Comme à l'accoutumée, il prend le temps de souffler et de contempler la scène d'un regard morne. Bon, il est temps de vérifier qu'il n'y en a pas d'autres coincés ou planqués trop lents ou en trop piteux état pour débouler ici sur le repas potentiel. Ramassant sa hache, il revient sur ses pas ouvre la porte et fait signe à sa progéniture de le rejoindre. Puis, Carter laisse sa fille Cassie en compagnie de Red qui s'installe devant elle dans une attitude protectrice.

Le tour du propriétaire s'avère rassurant car à part deux cadavres ambulants coincés dans des toilettes individuelles promptement supprimés l'endroit est bel et bien désert. Les lieux ne paient pas de mine et sont exactement ce qu'ils ont l'air d'être une station service. Le jour va bientôt disparaître pour laisser la place à sa cadette alors le survivant s'affaire à faire sortir les corps putréfiés en les trainant dehors. Cela lui prend du temps et une fois la besogne effectué il est en nage mais il n'aurait pas supporter la présence des morts près de sa fille. La petite fille est en train d'explorer les rayons tristement vides du magasin accompagnée de son fidèle protecteur. Celle-ci récupère ce qui peut l'être. Un sachet de chips par là, des bonbons par ci elle reste une enfant avec des réflexes de son âge mais déniche également un sachet de pain et deux paquets de biscuits. Cette fois la station ne recèle bel et bien plus de biens comestibles. Pendant que sa fille explorait les lieux, Carter a bloqué l'entrée en poussant un vieux meuble devant. Il a renforcé la barrière de fortune de ce qu'il a pu trouvé avant de faire un nouveau tour des lieux pour s'assurer qu'aucune faille ne permettrait à quiconque de pénétrer sur les lieux à leur insu.

Une fois sur que tout est en ordre, il rejoint Cassie qui s'est installé dans un coin. Assise en tailleur, la petite a entrepris de colorier dans le dernier cahier qu'ils avaient récupéré. La tète de Red repose sur le sol à coté de l'enfant. Il se débarrasse de son sac, pose sa hache et ouvre le sac avant de féliciter Cassie pour la nourriture qu'elle avait dénichée. Le sourire éblouissant de fierté de la petite fend le cœur de Carter mais il fait l'inventaire de leur possession avec rigueur et méthode. Deux sacs de couchage, deux lampes torches, quelques boites de conserve, deux gourdes, un allume feu, le glock et son chargeur supplémentaire, quelques vêtements supplémentaires. Le sac était plein à ras bord. Dans celui de Cassie une peluche, des vêtements, un bonnet, des crayons de couleur, le cahier de coloriage qu'elle remplissait en cet instant précis ainsi que quelques médicaments. L'homme sort les deux sacs de couchage et les installe cote à cote. Puis, il dit à sa fille de venir manger et ouvre le paquet de chips. Le repas se déroule paisiblement. Carter tente de dérider l'enfant mais celle ci est enfoncée dans le mutisme. Lui même sait qu'il ne parle pas beaucoup privilégiant le langage des signes à l'extérieur par prudence. Alors il se tait mais son cœur se serre lorsqu'il observe le visage gracile de la petite, ses yeux bleu océan les mêmes que ceux de sa mère et sa petite mine de souris ainsi que ses cheveux blonds tressés en une queue de cheval. Il se rappelle du moment ou il lui avait fait cette tresse il y a une éternité de cela afin que les morts ne puissent pas la tirer par les cheveux en cas de situation extrême.

Red n'a pas franchement l'air d'apprécier le pain et les biscuits mais se force. L'eau dans un caisson trouvé sur place lui parait bien meilleure vu son entrain à se désaltérer malheureusement la quantité n'est pas franchement impressionnante. Puis, les deux générations d'Anderson s'installent dans leurs sacs de couchage alors que les ténèbres s'épaississent dehors. Le lendemain, Carter se réveille dès les premières lueurs de l'aube et se rend dans les toilettes. Là, il se passe de l'eau glacé sur le visage avant de longuement contempler le visage dans le miroir. Ses cheveux blonds mi long semblent crasseux et quelques mèches tombent négligemment sur son front. Ses yeux vert émeraude semblent éteints pourtant ceux ci brillent de nouveau dès qu'ils se posent sur sa fille. Son regard est froid, morne et méfiant. Quelques rides précoces sinuent le long de son front. Une barbe de plusieurs jours recouvre le bas de son visage. Un physique avenant aujourd'hui troublé par des émotions sauvages et l'érosion du à la tension permanente d'une vie de danger. Il reste là des instants puis des minutes à se contempler avant qu'un bruit ne le pousse à foncer vers le lieu ou se trouve sa fille. Mais, le bruit n'était rien d'autre que celui de Red ayant fait malencontreusement tombé quelque chose. Carter décide que ce pied à terre est suffisamment sur pour qu'ils y restent quelque temps avant de reprendre la route.

Important. Nous n'acceptons plus les armes suivantes :

→ Katanas et autres sabres en tout genre.
→ Arcs, arcs à poulies, arbalètes.
→ Battes de baseball, même modifiées.
→ Armes à feu type magnum (Desert eagle - colt python...)

a storm is coming


Expliquez ici l'histoire de votre personnage avant l'épidémie.

→ Les informations de base doivent figurer dans l'histoire : D'où vient votre personnage, comment s'est déroulée sa vie, quelles études a-t-il fait, comment a-t-il évolué, a-t-il construit sa famille, etc. N'oubliez pas de décrire à chaque grand moment de vie l'âge de votre personnage et le lieu où il se trouve.

→ Nous n'imposons pas un nombre de ligne minimum mais sachez que des fiches trop peu détaillées ou trop longues (trop de narration avec du contenu par forcément nécessaire et révélateur) ne seront pas validées. Cependant, n'oubliez pas de détailler les événements importants de la vie de votre personnage.

on the highway to hell


Expliquez ici l'histoire de votre personnage depuis l'épidémie.

→ Les faits doivent commencer dès les premiers temps de l'épidémie, merci de vous référer à la Chronologie

→ La survie de votre personnage devra être bien détaillée. Nous autorisons les sauts temporels si ces derniers ne sont pas très longs. Vous devez expliquer ses aventures, ses déplacements, ses rencontres. Même si votre personnage intègre un groupe, cela ne veut pas dire qu'il ne se passe plus rien au quotidien.

→ Aucun minimum de ligne imposé mais un texte très détaillé fera obligatoirement un bon nombre de ligne. Conseil d'ami.

→ Intégrer un groupe en manque de membres, ou prendre une scénario vous rapportera des points supplémentaires !

time to meet the devil

• pseudo › sur internet, écrire ici
• âge › écrire ici

• comment avez-vous découvert le forum ? › écrire ici
• et vous le trouvez comment ? › écrire ici
• présence › écrire ici
• personnage › créé [...] - scénario [...]

• code du règlement › écrire ici
• crédit › de la bannière et du gif, écrire ici
passeport :
 

fiche (c) elephant song.
Revenir en haut Aller en bas  
Morgan R. Cole
bras droit | American Dream
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Browning 9mm - Glock 17 Gen4. - Des fléchettes pro en métal
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 8212
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Carter M. Anderson - Survive is the only thing in mind    Mer 14 Mar 2018 - 23:25


bienvenue sur le forum !

Te voilà fraîchement inscrit sur The Walking Dead RPG ! Après avoir lu consciencieusement le règlement du forum, voilà quelques petites choses à retenir pour tes débuts parmi nous :

1 – Le délai pour finir ta fiche est de 10 jours. Un délai supplémentaire peut être accordé par un Administrateur.

2 – Si tu as oublié de le faire avant de t'inscrire, jette un petit coup d’œil aux bottins des noms, des prénoms, des métiers et des avatars.

3 – Lors du choix de ton avatar, il est important de bien respecter ces deux points du règlement : Les images choisies doivent être cohérentes avec le contexte, et l'âge de ton personnage avec l'aspect physique de ta célébrité.

4 – Afin d'éviter les RP répétitifs d'intégration dans un camp, nous te conseillons d'intégrer ton personnage à un groupe dès son histoire ! Si tu choisis d'intégrer le groupe des solitaires, il te faudra conserver ce statut durant 1 mois minimum avant de pouvoir t'installer dans l'un des groupes sédentaires.

5 – Si ton histoire comporte des personnages que tu souhaiterais proposer en Scénario, sache qu'il faudra également patienter 1 mois et être actif en zone RP.

6 – Une fois ta fiche terminée, signale le dans ce sujet AVERTIR ▬ FICHE TERMINÉE.

Bonne rédaction !


Bienvenue parmi nous !

Bon courage pour la rédaction de ta fiche ^^
Si tu as des questions n'hésite pas à contacter le staff on est là pour y répondre !



Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
leader | Messiah
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (généralement) couteau de chasse, glock 17, poignard dans une botte
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 4990
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Carter M. Anderson - Survive is the only thing in mind    Mer 14 Mar 2018 - 23:47
Sois le bienvenu Carter Smile

Bon courage pour la rédaction de ta fiche !


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Zack M. Atkins
leader | American Dream
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Desert Eagle .50, un .44, un couteau de chasse, et un poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2016
Messages : 3545
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Carter M. Anderson - Survive is the only thing in mind    Jeu 15 Mar 2018 - 0:51
Bienvenue par ici et bonne rédaction ! Smile


What if you had no love ? What if you couldn't hold on for just another day, how could you breathe ?! MAIZ.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Aucune
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/03/2017
Messages : 5449
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Carter M. Anderson - Survive is the only thing in mind    Jeu 15 Mar 2018 - 8:13
Bienvenue Carter Very Happy
J'approuve ce vava! Je te souhaite bon courage pour ta fiche en tout cas, j'ai hate d'en voir plus.


So Before You Go Out Searching, Don't Decide What You'll Find

Caleb écrit en #ff9933
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t10002-listing-des-comptes-v2#221 
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 116
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Carter M. Anderson - Survive is the only thing in mind    Jeu 15 Mar 2018 - 8:28
Bienvenuuuue ! Et bonne rédaction =)
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 955
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Carter M. Anderson - Survive is the only thing in mind    Jeu 15 Mar 2018 - 9:02
Bienvenue par ici. Bon courage pour la fiche Wink


Showing no mercy...
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. Young blood, heaven hate a sinner, but we gonna raise hell anyway.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Carter M. Anderson - Survive is the only thing in mind    
Revenir en haut Aller en bas  
- Carter M. Anderson - Survive is the only thing in mind -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Crazy little thing, Crazy stupid Love . (Carter/June)
» Isabella Eloïse Carter {OK}
» Maison de Carter (-18 ans)
» Mr Anderson Vs Randy Orton
» A true humanitarian,Jimmy Carter.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives Fiches :: Fiches Abandonnées / Refusées-
Sauter vers: