The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
L’ORÉAL PARIS Men Expert – Lot Gel ...
Voir le deal
8 €

Partagez
- Will You Walk With Me Out On The Wire -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Will You Walk With Me Out On The Wire    Will You Walk With Me Out On The Wire  EmptyVen 9 Mar 2018 - 10:54
Ma jambe ne me faisait plus mal depuis quelque temps et c’était plaisant à voir, mais pour le coup, je n’avais pas encore été faire un tour dehors, est-ce que c’était parce que j’avais peur de voir le résultat, sans doute un peu. Mais ça faisait si longtemps maintenant et je ne pouvais pas me contenter de rester à l’intérieur pour attendre de voir ce qui allait se passer. J’avais besoin de grand espace, j’avais besoin d’aller à l’extérieur et je savais exactement à qui m’adresser pour ce genre de mission. J’avais le parfait partenaire pour ça, mon frère. J’avais une confiance aveugle en lui et ensemble on pouvait faire l’impossible, genre littéralement. Je m’étirais doucement du canapé où j’étais en train de squatter avant de me tourner vers mon frère qui n’était pas loin et de parler suffisamment fort pour être certain qu’il entende ce que j’ai à dire.

- Bro ! On va faire un tour dehors ? J’ai besoin de sortir un peu et voir si ma jambe et dans un état acceptable. Peut-être ne pas chasser encore, mauvais plan si tu veux mon avis, mais on peut tenter de faire un tour dehors pour trouver de quoi bouffer ou des trucs cools.

Quand on était un Rogers, les trucs cools pouvaient prendre bien des formes surtout des formes improbables, mais c’était avec plaisir que je me prêterais une fois de plus au jeu. Il était évident que c’était Jason qui bien souvent avait les meilleures idées à présent, peut-être même les pires en y réfléchissant un peu plus. Je souriais alors que je me levais du canapé, m’appuyant sur ma jambe à deux reprise comme pour vérifier que la douleur était bien partie et que je pouvais faire autre chose que simplement avoir mal. Je lui offrais un sourire qui se voulait rassurant avant de commencer à chercher mes affaires. Il faisait meilleure que ses derniers temps, les températures s’étaient adoucies, mais ce n’était pas encore la joie dehors. Il y avait à présent la boue et la pluie. En soi, on était l’un comme l’autre habitué au deux alors ça ne nous faisait pas peur et puis rester enfermé dans la maison ce n’était clairement pas pour nous, bien au contraire.

- C’est dans un moment comme ça que je suis bien content d’avoir un chapeau. Il a l’air de brouillasser, on va être trempé. Habille-toi comme il faut.

J’avais un sourire jusqu’aux oreilles. Ce n’était peut-être pas normal d’être heureux de se promener dans la boue, mais pour moi, ça me faisait plaisir. Il était temps pour nous de sortir d’ici et passer un bon moment entre nous. Sans personne pour nous emmerder avec la politique du camp ou le fait que j’avais tué la femme du sénateur. Je continuais de le démentir encore aujourd’hui c’est fou comment les gens son étroit d’esprit.

Il ne me fallut pas longtemps pour mettre la main dans mon sac qui était toujours plus ou moins prêt avec le nécessaire de survie avant d’enfiler mon blouson, mes bottes et mon chapeau. Je ne le portais pratiquement plus ces derniers temps, principalement parce que je ne sortais pas et d’une certaine façon ça m’avait manqué de ne plus l’avoir sur la tête. J’avais l’impression de ne plus être moi et aujourd’hui depuis longtemps, j’étais à nouveau l’homme qui avait mis les pieds dans le camp. Ma pilosité faciale était redevenue aussi douteuse que d’après le passé, mais cette fois si mon abruti de frère n’avait pas tenté de me raser ma moustache alors j’étais plutôt heureux que ce soit le cas. Une fois près, j’attrapais les clés qui trainaient sur le buffet avant de les agiter sous mon nez et celui de mon frère.

- Qui prend le volant ?

On avait récupéré un pick-up, il y a quelque temps, c’était plus pratique que nos motos pour sortir en mission et autant dire que c’était aussi bien pour ramener du gibier ou ce genre de chose. Je m’en fichais de savoir qui allait prendre le volant même si d’une certaine façon, j’avais un peu peur pour ma jambe, mais je ne saurais pas tant que je n’aurais pas tenté le coup de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Will You Walk With Me Out On The Wire    Will You Walk With Me Out On The Wire  EmptyDim 11 Mar 2018 - 17:18
C'était un début d'après-midi très actif chez les Rogers. Avec un temps maussade et après un repas convenable, il était l'heure de la digestion. Jason était affalé dans un fauteuil, tout le corps allant en arrière, tête calée sur le dossier, yeux clos. Il avait passé un bandeau dans ses cheveux pour les maintenir en arrière. Il était en train de somnoler, et émettait même parfois un léger ronflement lorsqu'il était en train de sombrer un peu plus profondément dans le sommeil. La sieste avait parfois du bon, mais le blond était bien décidé à se dépenser une fois qu'il serait pleinement réveillé.
En revanche, ce qu'il n'avait pas prévu, c'était que Merl allait mettre un terme prématuré à sa torpeur. En entendant sa voix s'élever, le jeune homme ouvrit un œil maussade. Son aîné était installé dans le canapé, en train de s'étirer comme au sortir d'une bonne séance de repos. Il lâcha un bâillement sonore sans faire mine de vouloir le retenir, avant de se redresser lentement dans son fauteuil. Un rapide coup d'oeil par la fenêtre lui appris qu'il faisait un temps des plus désagréables, mais cela ne l'empêcha pas de répondre.

« T'as de ces idées à la con de vouloir sortir quand il fait un temps pareil. Mais bon, ça me va.

De toute façon, ils n'avaient pas le choix par le passé, lorsqu'ils vivaient au ranch. Les bêtes avaient besoin de soins quotidiens, et il n'était pas question de se défiler à cause du mauvais temps. Il leur était arrivé plus d'une fois de travailler à l'extérieur alors qu'il pleuvait à des intensités diverses, parfois même à verse. Il leur était même arrivé d'être en train de chevaucher et de rassembler le troupeau alors qu'un furieux orage estival avait éclaté. Il avait alors été difficile de récupérer toutes les bêtes que le mauvais temps avait paniquées. Mais puisque rien ne leur était impossible, ils y étaient parvenus.
Prenant une inspiration, Jason s'étira de tout son long et de tous ses membres avant de vouloir bouger pour de bon. Dans l'intervalle, son frère s'était levé non sans tester sa jambe avant d'aller chercher ses affaires. Il était vrai qu'il était temps de tester pour de bon sa rémission en situation réelle. Merl n'avait pas pu faire grand chose durant sa convalescence, et cela ne lui avait pas réussi. Le blond alla lui aussi se préparer, ne manquant pas d'adresser à son aîné une parodie de salutation militaire et une approbation appropriée.

- Bien M'man.

Il n'avait de toute façon pas l'intention de sortir trop chichement vêtu. Bien des gens avaient tendance à prendre le climat à la légère, mais des hommes comme eux savaient se vêtir en conséquence. Sans doute avaient-ils fait quelques erreurs durant leur jeunesse, mais leurs parents avaient toujours mis un point d'honneur à ce qu'ils s'équipent correctement avant de commencer à travailler, et ce dès leur plus jeune âge. Jason alla empaqueter des affaires dans un sac, sachant que quoi qu'ils fassent ils auraient besoin de matériel de base. Nourriture, eau, nécessaire de premiers secours, quelques outils et de quoi passer une nuit dehors si nécessaire.
Au bout du compte, le jeune homme fut prêt très rapidement. Il sélectionna ses armes en dernier, puis il rejoignit Merl. De toute façon, ils avaient toujours été prêts à partir très vite. C'était un avantage tiré de leur vie passée et de leur période de survie en duo à l'extérieur. Passant une bretelle de son sac sur son épaule, il haussa les sourcils lorsque son aîné fit tournoyer les clés du pick-up sous son nez. D'un simple geste, il les attrapa au vol.

- Laisse-moi faire va, Patte-Folle.

Cette fois, Jason prit la tête et précéda son frère à l'extérieur. Il ne pleuvait pas encore, mais l'air était indéniablement chargé d'humidité. Avec la chance qu'ils avaient, ce n'était qu'une question de temps avant que les gouttes ne commencent à tomber. En attendant, le blond rejoignit le pick-up, ouvrit la portière arrière et balança son sac sur la banquette avant de faire le tour et d'aller s'installer sur le siège conducteur. Dans l'intervalle, il garda un œil sur la démarche de Merl et son installation à côté de lui dans le véhicule. Il allait falloir garder à l'esprit qu'il ne devait pas trop forcer sur sa jambe, sans quoi ce serait un beau retour en arrière.
Ce fut sans but clairement défini que le jeune homme conduisit le pick-up hors du camp. Mis à part leur envie de faire quelque chose et de prendre l'air, ils n'avaient pas nécessairement de projet en tête. En revanche, une idée lui revint à l'esprit alors qu'il s'engageait sur la route hors des limites du camp.

- Hé, tu te souviens de ce qu'on avait dit un jour ? Faut qu'on voie comment un bouffeur réagir à l'alcool, tu te rappelles ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Will You Walk With Me Out On The Wire    Will You Walk With Me Out On The Wire  EmptyMer 14 Mar 2018 - 10:52
La remarque de Jason était méritée vue dans l’état où j’étais. Ma jambe ne me faisait pour le moment pas mal, mais je savais que ma démarche était bien loin d’être aussi fluide que par le passé est ce qu’il y avait une partie psychologique dans cette histoire ? Sans doute un peu, je ne pouvais pas vraiment en être sûr. En tout cas, je le laissais prendre les clés tout en m’installant à la place du mort. Son idée était plutôt pas mal, on partait sans aucune raison valable si ce n’était se promener dehors et on avait déjà parlé de bourrer un connard. L’idée pouvait être intéressante, je savais qu’à défaut, on allait rigoler comme à chaque fois qu’on faisait des choses dangereuses ou débiles quand ce n’était pas les deux en même temps comme aujourd’hui. L’idée était bien, mais il était hors de question que j’utilise un whisky pour faire un truc pareil. J’aimais trop l’alcool pour accepter un tel gaspillage et dans le fond, j’avais bon espoir que mon frère aurait la même opinion que moi.

- Oui, mais faut pas utiliser n’importe quoi parce que je refuse de gaspiller de l’alcool convenable pour des conneries. Je préfère me le foutre dans le gosier plutôt que dans celui d’un de ses connards.

Je faisais la remarque alors que la voiture démarrait. Par la même occasion ça voulait dire que j’étais partant. J’avais donc bien fait de prendre ma corde, elle aurait sans doute son utilité dans cette histoire. Un sourire bête était apparu sur mon visage et ne semblait absolument pas décidé à disparaitre, il faut dire aussi que cette idée était tout simplement géniale. J’étais en train de réfléchir. Je ne savais pas où on pourrait trouver de l’alcool que j’accepterais de gaspiller et Jason aussi et ce serait sans doute le plus compliqué dans cette histoire parce que trouver un connard pour nous servir de cobaye, on n’avait pratiquement juste besoin de se baisser pour le trouver. Finalement après une réflexion sans doute plus intense que d’habitude, j’arrivais à la conclusion qu’on avait tout ce dont on avait besoin à une exception près.

- Sinon, le plan me parait pas mal, je suis sûr que ça pourrait être marrant. Va falloir qu’on mette la main sur un entonnoir. Et qu’on saucissonne un connard sans le buter.

Bon en vrai, on n’avait pas vraiment de plan, juste des idées plus stupides les unes que les autres, mais ce n’était pas comme si ça changeait de nos habitudes. Après tout, on était ici parce qu’on avait voulu rejoindre les iles de l’autre côté du pays. J’observais le paysage, tentant d’oublier un peu toutes les pensées plus ou moins négatives qui étaient en train de se tramer dans ma tête. Je ne savais pas si ma jambe tiendrait le coup, je ne savais pas si notre présence dans ce groupe était la meilleure chose pour nous. Ces derniers temps j’avais encore plus l’impression d’être un pestiféré et ça me rendait presque fou. Je ne voulais pas être pris au sérieux, mais j’en avais marre d’être le dernier des abrutis.

- Tu as déjà pensé à partir de ce camp et reprendre la route ?

La vraie question étant de savoir pour aller où ? Nous n’avions plus vraiment de but. On aurait pu éventuellement aller à Boston dans l’espoir de retrouver Chad, mais il fallait se rendre à l’évidence, il était mort et les chances de le recroiser était proche du zéro même transformé. Retourner sur nos terres ne servirait pas à grand-chose non plus. On n’avait plus grand-chose, il n’y avait plus que nous deux et on était ensemble ce qui était génial. Je ne savais pas vraiment pourquoi, j’avais ressenti le besoin de parler de ça.

- Laisse tomber, c’est une question débile… Et y a un resto là, on devrait peut-être trouver de l’alcool dedans, arrête-toi.

J’avais délibérément changé de sujet parce que tout serait plus simple en évitant cette histoire et puis y avait vraiment un resto, on pourrait y trouver de l’alcool à défaut de trouver un truc pour bourrer les connards, je pourrais toujours picoler moi et ça serait sans doute un bon début pour oublier un brin cette histoire de meurtre et tout ce qui allait avec.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Will You Walk With Me Out On The Wire    Will You Walk With Me Out On The Wire  EmptySam 17 Mar 2018 - 19:12
Jason hocha la tête d'un air appréciateur lorsque son frère annonça qu'il refusait de déverser du bon alcool dans la gorge d'un rôdeur. Il était plutôt d'accord. Ce qui serait encore correct et fermé leur reviendrait, et pour ce qui était des bouteilles ouvertes ou éventées, ils pourraient s'en servir pour mener à bien leur expérience. Les scientifiques de l'île n'avaient qu'à bien se tenir. Le blond se demandait même si qui que ce soit avait un jour pensé à essayer de rendre un rôdeur ivre. Il y avait fort à parier que la réponse était non.
Il était à la fois détendu et un peu euphorique alors qu'il menait la voiture au petit bonheur la chance sur les routes. Quelque part, cela leur ressemblait bien, de partir ainsi sur un coup de tête pour faire ce dont ils avaient envie, en se laissant guider par leur instinct. Ce que disait Merl ne ressemblait à rien de compliqué, aussi le jeune homme prit-il tout cela avec beaucoup de désinvolture.

« Ca devrait pas être trop compliqué. Ils sont pas plus difficiles à choper qu'un veau.

Pour des gens qui avaient comme eux vécu dans un ranch avec des bêtes, les rôdeurs étaient une cible bien facile à maîtriser et à immobiliser. Ils faisaient presque office d'escargots. Pour les deux frères, ce serait sans doute un jeu d'enfant que de ligoter un mort-vivant pour procéder à quelques petits tests. Le seul problème pouvait être d'en isoler un s'il faisait partie d'un trop grand groupe. Les rôdeurs ne réagissaient pas comme des troupeaux d'animaux, ils avaient tendance à se ruer sur toute présence plutôt que de la fuir. D'ailleurs, Jason n'avait jamais vu un de ces monstres fuir quoi que ce soit.
Le ton changea radicalement lorsque Merl lui demanda s'il avait déjà pensé à quitter le camp. La question lui fit quitter temporairement la route des yeux pour décocher un regard à son aîné. Il savait que celui-ci était passé par des moments compliqués, que la révolte qui avait agité le camp quelques temps plus tôt avait eu un impact sur lui et lui avait fait passer de sales moments. Sa blessure à la jambe n'était d'ailleurs pas la seule raison de cela. Et même si son frère changea presque immédiatement de sujet alors qu'ils étaient engagés dans une rue d'une petite ville et passaient devant des bâtiments, il décida de lui répondre tout de même.

- Ouais, j'y ai déjà pensé. Le jour où cet endroit nous cassera trop les couilles, j'compte bien lever le camp. Mais pas sans toi. Pour le moment, j'me dis juste qu'au moins on a un endroit où vivre en sécurité. Pourquoi tu me demandes ça ? Encore cette histoire de révolte ?

Le blond n'avait jamais vu le camp de l'île comme un endroit ferme et définitif pour eux. L'essentiel pour lui était d'être avec son frère, et dans un endroit qui répondait à leurs besoins. Pour l'heure, leur refuge remplissait cet office, et ils avaient même une belle vie si l'on étudiait un peu la chose. Jason ne se considérait pas vraiment comme un bon psychologue, mais il connaissait au moins Merl comme personne d'autre sans doute. Et il avait besoin de savoir ce qui lui trottait dans la tête pour ne pas avoir de mauvaise surprise par la suite. Il voulait vraiment que son frère commence à aller mieux, et il fallait crever l'abcès. Ce n'était pas le genre de chose que l'on pouvait régler en échangeant quelques coups de poing.
Malgré tout, le jeune homme avait arrêté la voiture devant le restaurant que son aîné lui avait indiqué. S'ils voulaient dénicher de l'alcool pour s'amuser un peu, il fallait bien commencer quelque part et cet endroit n'était pas pire qu'un autre. Il sortit du véhicule et attrapa son sac qu'il avait balancé à l'arrière précédemment, ne fermant l'engin que lorsque Merl fut prêt et sorti à son tour.

- Faut que tu arrêtes de te prendre la tête avec ça. C'est le gouverneur qui a buté sa femme, pas toi. Et y a dans ce groupe des gars qui ont les mains plus sales que toi ou moi, alors ils sont foutrement mal placés pour faire la morale aux autres. Envoie-les juste se faire foutre. »

Toute cette histoire avait pris des proportions ridicules. Il y avait sans aucun doute des erreurs qui avaient été commises, mais tout le monde les connaissait et savaient qu'ils avaient tendance à être impulsifs et à réagir à l'instinct. Les choses se seraient sans doute mieux passées si cela avait été géré autrement. Pour lui, tout cela avait brassé beaucoup d'air pour rien et fait du mal à pas mal de monde, en faisant notamment porter le chapeau à son frère. Encore maintenant, cela le démangeait fortement de casser quelques mâchoires pour remettre les comptes à zéro. Tâchant de faire abstraction de la colère fugace qu'il ressentit, il donna plutôt une tape sur l'épaule de son aîné avant de prendre le chemin de l'entrée du restaurant. Après tout, ils étaient là pour une bonne raison.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Will You Walk With Me Out On The Wire    Will You Walk With Me Out On The Wire  EmptyLun 19 Mar 2018 - 19:00
Je n’étais pas doué pour cacher des choses et tout particulièrement à mon frère. Je n’étais donc pas très étonné quand il commença à creuser un peu plus. Je n’avais pas envie de passer deux jours à parler de ça, mais je n’avais pas vraiment le choix au final. Je le regardais d’un air contrarier alors qu’il confirmait ce que je pensais. Il ne partirait pas sans moi, je le savais et l’inverse était tout aussi vrai. On était l’un comme l’autre important dans la vie de l’autre. Je savais que sans mon frère tout serait bien différence dans ma vie et je ne serais sans doute même pas ici pour en parler. Enfin partir sera donc quelques choses d’envisageable un jour. Je savais qu’il finirait sans doute par lui casser les couilles parce que c’était déjà relativement le cas.

- Nan, mais ce n’est rien ne t’en fait pas. De toute façon, quoiqu’il arrive on restera ensemble. C’est le plus important, tu le sais très bien.

Forcément Jason n’avait pas vraiment pris la perche que je lui avais tendue, non, bien au contraire même. Il était bien décidé à démêler le vrai du faux dans cette histoire et savoir pourquoi je me prenais autant la tête. J’avais toujours été comme ça et ce n’était pas aujourd’hui que ça allait changé, sans doute beaucoup trop empathique avec mon prochain. Je n’aimais pas qu’on me prenne pour un con, ce n’était pas si important que ça, mais disons plutôt que c’était une histoire d’honneur. Mon frère avait raison certain membre de ce groupe avait des choses bien pires que moi, mais ce n’était pas vraiment une excuse auprès de Dieu. J’aurais sans doute pu tenter de lui expliquer, mais dans le fond, je n’en avais pas vraiment l’envie alors je préférais rester dans le silence vis-à-vis de ça. Je me comptais de lui répondre d’un air évasif, au moins la main de mon frère dans mon dos élimina une partie du poids que j’avais sur les épaules.

- Tu as sans doute raison, mais c’est plus fort que moi. Tu me connais non ?

Il fallait sans doute qu’on arrête avec ça et j’étais bien content de voir qu’on avait autre chose à faire comme si occuper de cet endroit qu’il faudrait qu’on fouille et qu’on vérifie qu’il n’y avait pas un connard qui attendait son heure pour nous croquer. J’étais définitivement envie de mourir, c’était un truc qui tournait dans ma tête depuis longtemps, mais pas comme ça c’était une certitude. Je n’avais pas envie de mourir parce que je m’étais fait bouffer par une de ses conneries. Je voulais avoir eu la chance de me battre dans un combat épique et qui prouverait que je n’étais pas l’homme le plus lâche de ce groupe. Il n’y en avait pas beaucoup dans ce groupe qui avait de toute façon autant de couilles que Jason et moi, bon nombre d’entre eux, n’étions pas la hauteur.

- Bon, faut trouver la porte qui mène à la cuisine ou la cave. On va espérer qu’elle soit ouverte, bon au pire j’ai toujours mon pied de biche au besoin.

Un sourire se dessina sur mon visage. Je serais bien content de pouvoir passer mes nerfs sur un truc, il était évident que ce ne serait pas comme ça que je testerais ma jambe, mais au moins ça me ferait du bien pour oublier toute cette histoire. Évidemment la cuisine allait sans doute puer la mort avec les réserves qui devait s’y trouver donc j’espérais que l’alcool ne serait pas avec le reste. J’avançais dans la pénombre sans trop savoir où j’allais et pour le coup ça ne me faisait pas peur, j’avais mon pied de biche dans les mains et j’étais prêt à découdre s’il y avait une de ses conneries qui venait me chopper.

Sans rien dire, je me dirigeais vers une porte alors qu’un grognement m’arrêta au passage. Un connard était là tapi dans l’ombre, c’était presque à croire qu’il était en train d’attendre mon arrivée dans la zone. Pour le coup, je m’en fichais bien. Il ne me fallait pas longtemps pour planter mon pied de biche dans sa tête. Je sais qu’on aurait dû le garder en vie, mais j’entendais déjà un grognement un peu plus loin. Il y en avait plusieurs dans le coin. Ce qui était une bonne chose pour nous.

- Bon, je crois qu’avant de trouver l’alcool, on va devoir gérer le connard qu’on veut garder sous le coude.

Je retirais le sac que j’avais sur les épaules pour y retirer la corde que j’avais dans le sac. Je ne savais pas comment Jason voulait gérer ça, mais on finirait par y arriver parce que quand un Rogers avait une idée en tête personne ne pourrait lui enlever.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Will You Walk With Me Out On The Wire    Will You Walk With Me Out On The Wire  EmptyMer 21 Mar 2018 - 20:13
Jason n'avait pas vraiment envie de laisser son frère sur ces choses là mais il fallait se rendre à l'évidence, persister risquait d'avoir des effets négatifs sur lui. Ce n'était pas une chose que le jeune homme avait envie d'imposer à son aîné, qu'il s'agisse de stress, d'angoisse ou de mauvaise humeur. Il avait toujours été un adepte de la spontanéité et du lâcher prise. Trop réfléchir, cela avait tendance à avoir des effets pervers et négatifs. Retenant un léger soupir, il hocha la tête en signe d'assentiment à la question de Merl, puis il lui emboîta le pas jusqu'à l'intérieur du restaurant. Ils étaient là avec un moins un modeste objectif, celui de trouver de l'alcool. Une pénombre ténue régnait à l'intérieur du bâtiment, et ils découvrirent rapidement une vaste salle jadis dédiée aux clients du restaurant. Certaines tables étaient renversées, d'autres en désordre, et il y avait tous les signes apparents d'abandon. Ils n'étaient toutefois pas les seuls à avoir visité l'endroit, au vu de leur facilité d'accès et de ces marques de désordre. Le blond ne pensait cependant pas que beaucoup de monde se soit réfugié là au début. Comme beaucoup de commerces, cet endroit avait dû fermer quand les choses avaient commencé à vraiment se gâter.
Se contentant de suivre son frère qui ouvrait la voie vers les cuisines ou la cave qu'ils cherchaient à rejoindre, un premier rôdeur croisa leur route, même si ce ne fut que fort brièvement. Merl lui régla effectivement son compte sans réfléchir, d'un bon coup de pied de biche planté dans le crâne. Il n'y avait pas à dire, c'était une arme idéale, compacte, solide et parfaitement multi-usages. Avec une petite moue, le cadet considéra son frère.

« Ca n'aurait pas été mieux de le garder entier celui-là ?

Si déjà ils voulaient trouver un mort-vivant, autant ne pas abattre leurs potentiels cobayes. Il était cependant trop tard pour faire marche arrière. Le destin semblait toutefois leur sourire puisque d'autres créatures se trouvaient encore dans les parages, comme le leur indiqua un bruit caractéristique. La chasse était ouverte, et c'était un prélude à leur recherche d'alcool. Ils n'avaient pas besoin d'avoir trop de ces choses dans les pattes, mais en avoir un en relativement bon état était nécessaire à leur petite expérience... vaguement scientifique.
Regardant son frère déballer la corde qu'il avait dans le sac, il sentit l'adrénaline envahir déjà son corps par anticipation. Cela lui faisait toujours cet effet lorsqu'il fallait partir en chasse. Et c'était encore mieux lorsqu'il n'y avait pas d'animal innocent à devoir tuer pour les besoins de leur survie. Au vu de la question de Merl, il se contenta de hausser tranquillement les épaules.

- Bah si on n'a pas envie de se faire chier, on n'a qu'à l'attirer dehors pour le choper au lasso. Ça devrait être jouable.

Ce n'était pas quelque chose qui faisait peur à Jason, il avait l'impression d'avoir appris à attraper des bêtes au lasso bien avant de savoir faire beaucoup d'autres choses. De la même façon, il savait que son aîné avait appris à faire tout cela bien avant lui. Dans ces conditions, cela devrait avoir des allures de jeu d'enfant pour eux. Naturellement, cela voulait dire qu'ils allaient devoir l'attirer à l'extérieur comme il l'avait fait remarquer. Il y aurait trop d'obstacles à l'intérieur du bâtiment pour espérer attraper un rôdeur au lasso sans se cogner partout et renverser la moitié de ce qui était posé. Puisque aucun monstre n'était venu à eux et que les grognements semblaient étouffés, cela voulait dire que ces choses se tapissaient dans d'autres pièces. Il était temps d'y aller.
Le blond dépassa cette fois son frère pour aller ouvrir la porte que celui-ci avait laissée de côté juste avant. Avant de l'ouvrir en grand, il jeta un coup d'oeil par l'embrasure pour voir ce qui se trouvait de l'autre côté. Il semblait s'agir de la cuisine, soit un des lieux qu'ils voulaient atteindre. En revanche il y avait au moins trois rôdeurs visibles, dont l'attention fut attirée par le mouvement.

- Sinon, on improvise ! »

Joignant le geste à la parole, Jason ouvrit la porte en grand pour laisser voir à son frère ce qui se trouvait de l'autre côté. Les créatures avaient l'air d'être normaux, habillés de guenilles et non pas de tenues particulières. Soit ces gens étaient venus fouiller les lieux et n'en étaient jamais ressortis, soit il s'agissait d'employés revenus sur les lieux se cacher lorsque l'épidémie s'était gâtée. Cela n'avait aucune espèce d'importance, car cela n'allait pas changer le résultat de la confrontation. Il leur fallait en épargner un, en partant du principe qu'il n'y en avait pas d'autres ailleurs ou cachés quelque part. Le jeune homme ne savait pas quoi laisser de côté pour le test, un homme, une femme ? Peu importait ? Il cessa de réfléchir lorsque sa machette rencontra le premier crâne ramolli et pourri, fauchant un premier simulacre de vie. Un de moins, et le choix de leur cobaye se réduisait.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Will You Walk With Me Out On The Wire    Will You Walk With Me Out On The Wire  EmptyJeu 22 Mar 2018 - 15:13
La remarque de mon frère m’arracha un bref sourire. J’aurais en effet dû le garder en vie, il avait parfaitement raison pour le coup, sauf que celui-ci n’avait pas de jambe donc ça aurait été vraiment compliqué de devoir le trainer avec nous. Donc j’étais en train de me dire que j’avais fait un bon choix, mais la vérité c’est juste que j’étais un boulet de la vie, mais ça mon frère avait définitivement l’habitude. Je n’allais pas m’en cacher surtout qu’on n’était que tous les deux et que personne n’allait me juger. Alors sans aucun complexe je répondais à cette pique avec un rire presque gras.

- J’ai oublié qu’on devait en garder un en vie…

Je savais qu’il allait sans doute se moquer de moi, mais ce ne serait sans doute pas grand-chose. J’étais prêt à prendre les moqueries de toute façon. Son idée de sortir les connards dehors était sans doute une bonne idée, mais encore il fallait qu’on trouve le moyen d’organiser ça et ce n’était pas rentrant dans le tas comme on avait l’habitude de le faire que cela marcherait. Enfin, je le regardais passer devant moi l’air de rien. Je savais qu’il aimait bien prendre les devants alors je le laissais faire sans rien dire. Il ouvrait la porte que j’avais remarquée un peu avant et trois silhouettes se découpèrent devant nous. Ce qui impliquait évidemment des morts vivants. Un sourire apparut sur mon visage à la remarque de Jason. Ce n’était pas comme si les choses se déroulaient comme on le souhaitait. Ce n’était même tout simplement jamais le cas. Mais je n’allais pas m’en plaindre, c’est typiquement dans ce genre de situation que j’y trouver mon compte et je savais que lui aussi. Lorsqu’il s’écarta pour me laisser voir de quoi il était question je souriais déjà avec un air un peu malsain sur les lèvres, il n’y avait pas à dire dès qu’il y avait un peu de grabuge ça devenait intéressant.

- De toute façon c’est toujours la même chose quand on fait un plan, on finit par faire tout l’inverse.

Déjà Jason était en train de s’élancer en direction de la première silhouette alors que je me dirigeais en direction de l’autre qui était dans le coin. Je savais qu’ils allaient vouloir nous sauter dessus et nous bouffer, on n’avait besoin que d’un seul, les autres étaient définitivement en trop. Je n’essayais même pas de tuer celui que j’avais dans les pattes, je savais que Jason n’aurait un mal fou à pas tuer le sien, donc j’allais m’en occuper. J’aurais pu lui dire un mot à propos de ça, mais j’étais trop occupé à luter. J’avais tout du moins réussi à coucher la bestiole au sol et avec ma force, j’arrivais à le maintenir à cet endroit. Par contre, pour ce qui était de l’autre c’était loin d’être évident. Il fallait que Jason agisse vite si je ne voulais pas me retrouver avec un putain de connard qui me mort une fesse.

- Jason, je m’occupe de ne pas tuer celui-là, mais s’il te plait, sauve-moi les miches rapidement.

J’avais un regard inquiet en direction du corps qui se rapprochait toujours plus de moi. Je n’avais pas envie d’avoir un putain de connard sur le dos. J’inspirais et j’expirais comme si de rien n’était, mais l’effort était là alors que les dents du connard que j’avais entre les mains étaient en train de claquer à quelques centimètres de mes oreilles. J’étais heureux qu’on soit en hiver parce que comme ça, ses mains n’étaient pas en train de s’en prendre à mes bras dénudés. J’étais assez couvert pour ne pas risquer l’infection. J’attendais que mon frère tue le dernier des connards pour qu’il puisse m’aider à attacher celui-ci. Je ne savais pas encore comme on allait faire pour le déplacer, mais c’était un problème qui arrivait en temps et en heure. On ne pouvait pas penser à tout aussi rapidement. Surtout quand on est un Rogers. Il fallait en tout cas espérer qu’on allait trouver de l’alcool ici parce que je n’avais pas envie de passer toute mon après-midi à me promener avec un connard en laisse. Ce n’était déjà pas toujours évident avec un chien alors je n’osais même pas imaginer avec une créature comme ça.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Will You Walk With Me Out On The Wire    Will You Walk With Me Out On The Wire  Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Will You Walk With Me Out On The Wire -
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: