The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Invisible Empire -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ela Amrani
Leader | Remnants
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 05/11/2017
Messages : 307
Age IRL : 25
MessageSujet: Invisible Empire   Ven 2 Mar 2018 - 20:53

Le 8 février, à Fort Ward.

Depuis que tout avait changé, personne ne parvenait à arrêter Ela. Elle était partout à la fois, jamais loin et surtout, toujours occupée. Même quand on n’avait pas besoin d’elle, l’israélienne était dans les parages à ranger quelque chose ou à prendre des notes. Elle prenait ses nouvelles responsabilités très au sérieux. Et parce qu’être aussi occupée lui permettait de ne penser qu’aux priorités. Aux véritables priorités. La réorganisation du Fort allait leur prendre du temps, et de l’énergie, c’était tout ce qu’elle recherchait à vrai dire. Dépenser son temps et son énergie dans des choses concrètes, et utile. Mais elle ne l’appréciait pas à sa juste valeur. Son esprit restait malgré tout distrait par autre chose. Une chose qu’elle refusait de nommer, même silencieusement.

Ela ne vivait plus chez les Rogers, depuis quelques jours elle avait entreprit les démarches pour se reloger suite à la chute de sa maison. L’avantage d’être la responsable des civils était qu’elle était à présent la responsable pour ce genre de chose, et le déménagement s’était fait rapidement. Elle vivait à présent à deux maisons de celle de June Phelbs, dans une rue plus proche du centre des opérations. Elle s’était surclassée, dans un sens, elle avait pris la place qu’elle méritait désormais. Depuis lors, elle se montrait à la hauteur des exigences de l’avocate, avec cette conscience éclairée que June n’avait besoin d’elle que pour s’attirer la sympathie des habitants. La veuve de l’ambassadeur avait de la ressource, bien sûr. Des aptitudes intéressantes, un vécu qui leur serait probablement utile. Mais celle qui contrôlait toutes les opérations ; c’était June. Ela en avait conscience et ne s’en offusquait pas le moins du monde. Au contraire, c’était le jeu après tout.

Ela pouvait faire semblant d’être dupe, cela n’était pas grave. Elle jouerait ses atouts plus tard, l’israélienne avait de la ressource, et des cartes qu’elle ressortirait plus tard. En temps voulu. En attendant, l’israélienne jouait son rôle. Se concentrant autant qu’elle pouvait sur les tâches à réaliser, les demandes des citoyens – en prenant à cœur de les écouter tous et de noter les remarques et demandes pertinentes à résumer à June plus tard. Elle était là pour ça. Et pendant qu’elle s’assurait la sympathie du peuple, l’avocate s’occupait de la sécurité et de la nouvelle police du Fort. Davis était… retourné à son département, du moment que personne ne venait réglementer son laboratoire, l’homme répondait présent au sein des réunions des trois nouvelles têtes du camp. C’était finalement tout ce qu’on lui demandait, tout ce que June attendait au final.

Ela était venue chez June aujourd'hui, en train d’éplucher des documents vétustes d’un recensement réalisé il y a plus d’un an, dans une pièce à côté. Abel Amrani étant encore inscrit comme personne active sur le papier. Toute l’administration était à revoir, plus rien n’était à jour. Seul le stock d’armement était à jour, évidemment. Le matériel médical un peu également, mais l’état de leurs ressources était à revoir, n’ayant plus été fait depuis quelques mois. Chambers avait visiblement baissé les bras. Complètement dépassé. Et ces personnes qui avaient pris la main, à tout faire dans l’ombre certaines choses avaient été négligées. Ela soupira bruyamment, jusqu’à se saisir de ce fichu recensement des habitants de Fort Ward pour rejoindre June dans son bureau sans même frapper à la porte. « Ces recensements n’ont plus été  mis à jour depuis plus d’un an ! Le nombre d’habitants au Fort ne semblait pas alarmer le Sénateur plus que ça. Pourtant toutes nos ressources découlent du nombre de bouches à nourrir, de bras à armer, de personnes à soigner. C’est d’un ridicule ! » S’emporta-t-elle devant l’avocate qui la regardait vaguement intéressée. Ela darda son regard sur la rousse, sans réellement la voir tellement son esprit fulminait sur le nombre d’idées qui se bousculaient dans sa tête, de choses importantes à faire. Elle était déjà loin de ce problème de recensement, elle se fatiguait également, un peu inutilement. Depuis ce fameux jour où tout avait changé, pour elle, pour Merl, pour eux tous, Ela ne s’arrêtait plus. Au moins, avait-elle retrouvé l’entrain et l’énergie que June lui avait connue par le passé. Ela n’était plus un fantôme, c’était déjà un pas. « Il va falloir que j’organise ça rapidement, tu veux un café peut-être ? J’allais m’en servir un. » Son débit de parole était également anormalement rapide, au même rythme que ses pensées. Et elle devait avoir déjà bu beaucoup trop de ce café – si on osait l’appeler ainsi – pour qu’une nouvelle tasse lui soit bénéfique.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 600
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Invisible Empire   Sam 3 Mar 2018 - 14:26
Même pas une semaine que le désastre des Chambers avait eu lieu et June avait déjà passé des dizaines d’heures sur la question du nouveau fonctionnement du camp. Fort heureusement, l’israélienne prenait son rôle très à cœur, l’avocate n’avait même pas besoin de la pousser dans la direction qu’elle souhaitait. Pourvu que la veuve s’occupe de tout ce qui touche directement aux citoyens, ça lui laisserait plus de temps pour le reste. Et du temps, l’avocate avait l’éternelle sensation qu’ils n’en avaient pas assez. Une ressource invisible et pourtant la plus précieuse de toute. Elle avait beau faire des nuits blanches, réfléchir à chaque seconde qui passait, ce n’était jamais suffisant.

La question de la « police » était celle qui la taraudait le plus. Il lui fallait des volontaires efficaces, sérieux et légitimes. Stanley lui avait bien glissé quelques noms mais par principe, elle ne voulait pas se servir uniquement dans les personnes qu’il avait proposées. Ce serait très certainement des fidèles à sa cause et tout le monde avait vu comme il était capable de galvaniser les foules. La rouquine ne souhaitait pas laisser dans son propre système une faille que le militaire pourrait exploiter plus tard. Sa cadette fit irruption dans son bureau alors qu’elle relisait des notes sur les dernières personnes ayant manifesté l’envie de prendre des responsabilités sur le camp.

- Oui, effectivement, approuva-t-elle d’un air absent, ses yeux verts ne se levant qu’une demi-seconde vers sa collègue, un café, pourquoi pas.

Même si à ce stade, June préfèrerait un de ces médicaments contre le sommeil ; la caféine ne faisait plus suffisamment effet sur son organisme. Dire qu’ils viendraient forcément un jour à en manquer… elle préférait ne pas y penser. Le temps que l’architecte revienne avec les deux tasses pleines d’un breuvage noir d’encre, la quarantenaire avait enroulé dans une mèche flamboyante l’un de ses crayons. Un tour pour chaque rouage qui s’activait sous sa caboche. Et c'était une horlogerie complexe.

- Une cellule, songea-t-elle à haute voix, il nous faut une cellule. Voire deux ou trois.

Ce serait le premier pas pour rétablir un système judiciaire. Un endroit où ils pourraient enfermer temporairement ceux qui enfreignaient les règles ou les ordres. Les durées d’enfermement n’auraient rien à voir avec celles d’antan – de quelques heures à une semaine sans doute – mais ce serait une base. Comme elle l’avait déjà soulevé avec Stan : ils devaient savoir quoi faire si demain, un incident survenait dans le camp. Ils ne pouvaient pas exécuter les leurs sans faute grave et il fallait mieux que de bêtes réprimandes. L’avocate n’avait pas signé pour être maman.

- Pardon, je t’ai interrompue dans ton idée, s’excusa-t-elle d’une voix laconique, un recensement donc ?


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ela Amrani
Leader | Remnants
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 05/11/2017
Messages : 307
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Invisible Empire   Mer 28 Mar 2018 - 15:50
La maison de June était devenue le centre des opérations, ce n’était pas vraiment très surprenant. L’avocate avait proposé ses appartements sans une once d’hésitation, et si cela soulevaient quelques doutes à certaines personnes quant à ses réelles ambitions, Ela trouvait au contraire, l’endroit parfaitement approprié. Il n’y avait pas vraiment de bâtiment réellement neutre pour exercer le pouvoir qu’ils avaient tous les trois entre les mains, bien que Lawrence ne soit pas vraiment du genre à s’attarder en ces lieux. De plus, l’architecte venait d’investir une nouvelle maison, suite à son déménagement précipité de chez les Rogers suite à sa nouvelle nomination – officiellement – mais surtout à cause de ce qu’il s’était passé entre Ela et l’aîné des Rogers. Elle avait déjà de la chance que cela ne se sache pas encore, Ela avait déjà beaucoup de mal à mettre ses idées en place par rapport à ce qu’il s’était passé, par rapport aux sentiments qu’elle nourrissait pour cet homme, elle n’avait pas besoin que le camp vienne mettre son nez dans ses histoires maintenant qu’elle se retrouvait en partie à la tête des opérations. L’israélienne était bien contente de garder sa maison pour elle, au contraire de June qui l’ouvrait pour elle, mais aussi pour toutes personnes qui avait des réclamations à leur faire.

Aussi concentrée qu’Ela était plongée dans sa paperasse, la rousse la regarda à peine en l’écoutant d’une oreille distraite. Ela ne la regardait pas plus alors qu’elle constatait avec effarement à quel point les documents qu’elle tenait entre ses mains étaient inutiles. Elle hocha la tête et fit demi-tour pour aller faire le café, tentée de jeter les documents vétustes dans la poubelle en passant. Devant la cafetière, l’israélienne soupira et un instant ce sont les affres de sa vie privée qui envahirent son esprit alors qu’elle osait prendre une pause. Toute cette histoire était compliquée, et au jour d’aujourd’hui, elle était mise sous les feux des projecteurs. Ela avait toutes ses preuves à faire aux yeux des habitants. Veuve éplorée, elle était devenue une héroïne un peu bancale qui avait permis à Nina de survivre à cette prise d’otage difficile, elle avait l’amitié des citoyens de l’île. Leur confiance ? C’était vite dit. Les élans de son cœur n’étaient pas réellement les bienvenus en ce moment.

En revenant près de June, Ela avait presqu’oublié cette histoire de recensement qu’elle avait pourtant entre les mains. Elle déposa la tasse de café fumante sur le bureau de sa consœur avant d’amener la sienne jusqu’à ses lèvres. Son regard se posa vaguement sur les documents qu’elle posa sur le bureau de l’avocate, alors qu’elle posa une fesse sur le rebord du meuble. Une pause. L’esprit encore un peu confus entre ses nouvelles obligations et le Kansan qui bouleversait ses certitudes. Elle fut surprise un instant par la réflexion de June concernant les cellules, Ela chercha à se raccrocher au fil de la conversation qui pour le coup, lui échappait complètement. Cellule ? Mais June enchaîna sur ce dont l’israélienne parlait avant d’aller chercher le café et Ela en profita pour reprendre le train en marche. « Oui, un recensement. Le plus récent que j’ai trouvé date d’il y a plus d’un an… Mon mari fait encore partie de la liste des personnes… actives. » Elle baissa les yeux un instant sur ton nom sur la feuille de papier, toujours avec ce soupçon de culpabilité dans son cœur, un sentiment qui ne la quittait pas depuis que Merl l’avait embrassé. « Si nous voulons réellement voir ce qu’il nous reste au niveau de nos ressources et voir combien de temps nous pouvons tenir à ce rythme, je pense qu’il serait utile de connaitre le nombre exacte de bouches que nous avons à nourrir, et de bras à armer. » Dit-elle avec logique et assurance. « Mais je m’en occupe, ne t’en fais. S’il faut, je trouverai bien quelqu’un pour me donner un coup de main. » Fit-elle avec un sourire un peu plus doux. Elle baissa les yeux sur les documents de l’avocate, exposés devant elle de façon propre et ordonné. Ela était moins perfectionniste qu’elle pour l’organisation de sa paperasse, mais elle s’y retrouvait tout autant. « Comment ça avance, cette histoire de police ? Sais-tu sur qui nous pouvons compter pour t’épauler dans cette charge ? » L’avocate gérait cette initiative d’une main de maître, mais elle serait forcée de déléguer une partie du travail quand cette police sera mise en place. Avait-elle déjà pris contact avec Maverick ? Donovan, peut-être ? Ela préférait ne proposer personne, n’étant pas réellement le bon juge dans cette histoire.  
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 600
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Invisible Empire   Sam 31 Mar 2018 - 9:59
L’israélienne n’avait pas tort pour le recensement. Au-delà de la simple notion de savoir combien de bouches ils avaient à nourrir et de bras à armer, il s’agissait tout simplement de leur ressource principale. Car les plans et les idées pouvaient être révolutionnaires, s’il n’y avait pas suffisamment de monde pour les mettre en pratique, leurs efforts ne serviraient à rien. Alors puisqu’Ela prêchait une convaincue, l’avocate se contenta de hocher la tête pour approuver son initiative. Qu’elle s’entoure de qui elle voulait pour dénombrer leur communauté ! Ça lui permettrait de se focaliser sur autre chose, ce qui n’était pas plus mal. Comme cette fameuse police, sur laquelle sa cadette choisit de l’interroger. June poussa un léger soupir en s’enfonçant dans le dossier de son fauteuil.

- Pas encore vraiment… Stanley Maverick m’a donné quelques pistes, je pense les exploiter, mais… pour l’instant, je me méfie encore de lui, confia-t-elle naturellement à sa collègue, tu as vu comme moi la réunion chez madame Dewitt ? Il est populaire et il sait captiver les foules. Je pense que beaucoup arrive à s’identifier en lui, ce qu’il était beaucoup plus difficile de faire avec un scientifique misanthrope et deux femmes issue des hautes sphères de l’ex-société, alors il est un atout, on ne peut pas l’écarter ; mais on doit aussi faire attention à ne pas lui laisser un contre-pouvoir latent trop important.

Tout était stratégie en politique, quelle que soit l’échelle, quelle que soit la population. La rouquine supposait que ce genre de pensée pourraient être plus étrangères au mode de fonctionnement de l’architecte mais… elle allait devoir s’y faire. Aucun empire ne s’était bâti dans la franchise, aucun royaume n’avait prospéré sans secret, manigance et contrôle. L’essentiel était de ne pas se faire prendre à son propre jeu et quelque part, c’était là que la veuve entrait en scène : pour arrondir les angles là où la quarantenaire risquait de paraître trop robotique.

- C’est délicat de sélectionner, expliqua-t-elle en attrapant sa tasse de café, il faut des gens discrets mais capable de se faire respecter, suffisamment intelligent pour ne pas tout résoudre par la violence et surtout : ils doivent incarner l’autorité mais pas la pénalité, ce qui n’était pas vraiment le cas dans leur ancienne époque, que quand on les voit, on se dise « ils vont pouvoir nous aider » et pas « j’ai rien fait monsieur l’agent ».

June expira un léger éclat de rire en portant son breuvage à ses lèvres. Tout un cocktail difficile à combiner et le plus important, dont elle ne parlait pas à sa complice, c’était qu’elle ne voulait surtout pas que cette milice interne soit vue comme « l’armée personnelle de la cheffe » même si dans le fond… il y avait un peu de ça. Soyons honnête. L’avocate aimait le contrôle, c’était une occasion rêvée d’avoir des yeux et des oreilles partout.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ela Amrani
Leader | Remnants
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 05/11/2017
Messages : 307
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Invisible Empire   Dim 8 Avr 2018 - 22:49
Les doutes de l’avocate étaient légitimes. Ce n’était pas tant les compétences armées du jeune homme, mais le charisme qu’il possédait pour animer les foules. Était-ce réellement prudent de lui donner autant de place dans cette nouvelle organisation ? Cela méritait réflexion, en effet. Assise sur le rebord du bureau de June, Ela observait sa tasse un peu songeuse. « Un risque calculé. » Dit-elle, en observant le liquide noirâtre. « Nous ne pourrons pas l’empêcher de faire partie de cette milice, et il a ce qu’il faut pour gérer une équipe. Simplement, il ne faut pas qu’il soit seul dans la chaine de commandement. Il faudrait se référer au fonctionnement des polices du monde d’avant. Mais je suppose que tu as déjà toute une idée sur la question. » Termina-t-elle avec assurance. Aucune hypocrisie dans sa voix, Ela avait confiance en June et en cette idée de milice afin de sécuriser les conflits internes du camp.

Elle releva la tête vers la rouquine, alors qu’elle continuait sur sa lancée. Ela avait un point de vue, une approche différence de celle de l’avocate. Toutes les deux avaient évolué dans ce monde, mais selon des chemins différents. June y avait posé les pieds plus directement qu’elle. Le feu de l’action, elle connaissait. Alors qu’Ela n’assistait qu’aux réceptions mondaines, au courant des coulisses du front, et des stratagèmes de l’ombre. L’architecte n’avait été que l’épouse de l’ambassadeur d’Israël. Nullement potiche et ignorante, mais épargnée néanmoins. Aussi prenait-elle ses responsabilités au sérieux, et faisait confiance à l’avocate. « Si tu veux, je peux présenter cette nouvelle Police avec toi, ou t’aider à trouver les mots qui te donneront leur confiance et non leur méfiance. » Fit-elle en plantant son regard dans le sien. Elle s’appuya un peu un avant, vers elle. « Parce qu’il n’y a pas que le service armé que tu dois convaincre, il y a toute une partie de la population qui a peur de tes grands airs d’avocate peu scrupuleuses. » Ajouta-t-elle avec un sourire si doux qu’il aurait fait passer la pilule à n’importe qui. June n’était peut-être pas dupe, Ela lui montrait simplement qu’en y mettant les formes, on ferait avaler des couleuvres aux gens.

« On peut arrondir les angles de n’importe quelle situation, sans engager notre responsabilité et sans promettre… » Elle se redressa alors, droite sur le bureau de June et apporta son café à ses lèvres en détournant le regard qui se perdit un peu, dans un souvenir lointain. « Abel était très doué pour ça, je l’aidait parfois dans ses discours. C’est fou ce que les gens peuvent croire avec seulement des semi-vérités. » Ela, elle était plus vivante depuis que June l’avait hissé avec elle sur le devant de la scène. Elle l’en remerciait secrètement pour ça. Elle gardait toujours ses grands airs, cette dignité qui accompagnait chacun de ses gestes, mais elle semblait vivante. C’était là toute la différence. « Je peux t’aider, si tu le veux. Je sais que j’ai beaucoup à prouver à leurs yeux, mais mon avantage, c’est leur sympathie. Il faut s’en servir. » Peut-être pas si blanche qu’elle en avait l’air, l’israélienne. Elle savait, que tout ne se faisait pas sans un minimum de manigances et de secrets ‘bons pour le peuple’. Elle tenait simplement à être la plus transparente possible avec toutes ces personnes qui avaient le pouvoir de tous se retourner contre elles. Possible. Cela ne voulait pas dire l’être à cent pour cent. Rien n’est jamais tout blanc ou tout noir, de toute façon.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 600
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Invisible Empire   Mar 10 Avr 2018 - 1:02
- Oh, Maverick ne fera pas de l’équipe, rectifia-t-il après une autre gorgée de café, il aura assez à faire avec son propre rôle mais il a proposé plusieurs de ses connaissances et amis.

Pensive, June leva alors les yeux vers sa collègue. Sa proposition de « présenter la milice » avec elle était… en fait très intéressante. L’avocate n’avait jamais eu de mal à trouver les mots pour illustrer ce qu’elle voulait dire. Néanmoins, derrière la remarque que la concernée ne saurait même pas contester, il y avait une importante vérité : la politique n’était pas un procès. L’objectif n’était pas de sortir la plus pertinente des rhétoriques pour convaincre un auditoire qu’elle avait raison. Gouverner, c’était susciter des émotions, de la sympathie, de la passion. Si les gens ne lui étaient pas intimement fidèles, s’ils étaient prêts à la laisser mourir à la moindre occasion pour la remplacer, alors elle n’atteindrait pas son but.

La quarantenaire sourit en voyant l’israélienne poursuivre son discours, s’affirmer elle-même comme partie prenante du principe de manipulation des foules. Enfin… ce n’était pas vraiment de la manipulation d’ailleurs, c’était de la compartimentation. Comme Ela le disait si bien : arrondir les angles et servir des semi-vérités. Le peuple n’avait jamais eu besoin de tout savoir – il n’avait jamais voulu d’ailleurs. Il se contentait largement du sentiment d’en savoir assez. C’était ce qu’elles allaient s’appliquer à faire ; et d’ailleurs, June hocha doucement la tête à la proposition de sa cadette, sans cesser de sourire.

- Nous avons toutes les deux des choses à prouver, reconnut-elle sans hésitation, on pense que je suis une arriviste avide de pouvoir et que tu n’as pas les épaules pour assumer ce rôle, rappela-t-elle froidement sans s’épargner dans l’auto-critique, alors bien sûr que j’ai besoin de toi pour soigner mon image, je n’ai jamais été très… empathique, admit la rousse : elle n’aurait jamais été si douée dans son travail sinon, et moi… j’aiderai à prouver que tu es largement assez solide pour la politique que l’on veut mener.

Car bien qu’elle entendît en revoir certains termes, June ne toucherait pas au fondement qui les avaient amenés si loin. On était avec eux ou contre eux. Quel que soit le biais d’expression de ce credo, il restait valable. Ce n’était pas sur la charité et les bonnes actions qui avaient construit les empires ; c’était sur des cendres et des cadavres. Son expression se transforma légèrement, mystérieux, inquisitrice. Ses yeux perçants étudièrent Ela comme s’ils sondaient son âme.

- Parce que tu l’es, n’est-ce pas ? Jugea-t-elle préférable de demander.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ela Amrani
Leader | Remnants
avatar
Fiche de personnage
Survit depuis le : 05/11/2017
Messages : 307
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Invisible Empire   Jeu 19 Avr 2018 - 14:40
Ses mots semblèrent toucher au juste endroit. Soudain, elle éveillait l’intérêt de l’avocate qui l’avait peut-être jugée un peu trop douce, un peu trop idéaliste pour adhérer à ses idées. Il y avait une part de vérité dans tout ça, Ela était encore bien trop douce. Mais elle avait conscience que tout ne se passait jamais comme on le voudrait vraiment. Déjà avant, il n’y avait pas de place pour ces idées idéalistes et de monde en parfaite harmonie. Aujourd’hui, ce monde n’existait plus et il fallait en bâtir un nouveau. Les règles d’antan n’étaient pas révolues, d’autant plus qu’il fallait s’adapter aux nouvelles conditions de vie. L’absolue transparence, la vérité nue, ne résoudrait pas tous les problèmes. Ils feraient leur possible. Mais aucune politique ne s’était faite sans quelques doux mensonges. « Il faudra quand même prendre en compte les idées de Stanley, ce serait peut-être dangereux de l’ignorer. D’autant plus que nous avons besoin d’hommes comme lui de notre côté. »

Acceptant la douce critique qu’Ela avait sous-entendue, l’avocate accepta son aide. Ensemble, elles iraient loin toutes les deux, elle en était sûre. Il suffisait juste qu’Ela fasse ses preuves auprès de la rousse, aussi. Elle avait beaucoup de choses à prouver autour d’elle. Car du jour au lendemain, elle était passée d’un état de loque, une veuve éplorée et totalement détruite, à une femme d’apparence solide. Mais les mémoires étaient affectées par l’image mélancolique et chagrinée qu’elle avait amenée dans son sillage depuis plus d’un an. Et elle savait qu’il était difficile de changer son image auprès des gens. Ela croisa le regard inquisiteur de June, et elle releva le menton légèrement pour lui faire face. Avec un petit sourire confiant, et le regard bien ancré dans le sien elle lui répondit avec aplomb. « J’ai ce qu’il faut, June. Et compte sur moi pour te trouver l’empathie nécessaire pour séduire tout le monde. » Parce qu’elle avait récupérer son assurance et son aplomb, la jeune femme se redressa, toujours assise sur le bureau, elle avait l’air aussi souveraine que June. Une touche de douceur en plus.

****

Le 9 avril 2018, à Fort Ward.

L’israélienne entra dans la demeure de June avec une légère appréhension. Ces derniers jours n’avaient pas été simples, d’autant plus avec l’expédition et la rencontre que les leurs avaient fait avec  ce petit groupe de résidents, hors du camp. Elles en parlaient encore, des conséquences de cette rencontre mais Ela n’était pas venue pour ça aujourd’hui. Il y avait un autre ‘problème’ à régler. Un sujet qui risquait de ne pas forcément plaire à l’avocate mais qu’Ela ne pouvait plus continuer d’ignorer de la sorte. Un jour ou l’autre, ça allait se savoir et June devait le savoir de sa bouche, ne serait-ce que pour l’aider à pouvoir gérer la situation sans trop de conflit. Les deux femmes s’étaient rapprochées au fil du temps. Partager un tel pouvoir ne pouvait se faire sans se côtoyer au quotidien, sans créer une relation entre elles. Elles étaient peut-être très différentes, mais Ela s’était attachée à la rousse. Ensemble, elles changeaient les choses au Fort. Et en bien. Aussi, devait-elle pallier à ce qui risquait de leur exploser à la figure si jamais Ela continuait à garder ce secret. C’était parce que c’était difficile pour elle, de se l’avouer. Alors devoir en parler à quelqu’un. Pour autant, elle ne pouvait se résoudre à faire autrement.

Toquant à la porte, un peu discrètement, elle entra dans le bureau de l’avocate l’air un peu pincé. « Bonjour, June. » Elle tenta un sourire qui ne parvint pas jusqu’à ses yeux, avant d’aller tirer une chaise et de s’y assoir sous son regard inquisiteur. « Il faut que je te parle de quelque chose, car de toute manière, cela finira par se savoir. » Jambes croisées, elle tapotait sur son genou un peu nerveusement. Elle détourna la tête un instant, avant de revenir à June et de se lancer. « Je… J’entretiens une relation … avec Merl Rogers. » Et à ces mots, les joues de l’israélienne se teintèrent de rose, sa voix était quelque peu montée dans les aigus tellement il était difficile pour elle d’en parler. Ela avait peut-être les épaules pour être une bonne dirigeante, mais elle restait une femme extrêmement prude et coincée au sujet de sa vie privée.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Invisible Empire   
Revenir en haut Aller en bas  
- Invisible Empire -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» La main invisible
» Empire ork de Charadon
» Les maréchaux de l'empire Soult
» Les maréchaux de l'empire Davout
» la remonte de la cavalerie sous l'empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: