The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le deal à ne pas rater :
Abonnement 12 mois Nintendo Switch Online
15.99 €
Voir le deal

Partagez
- Well... Hello, Plot Twist. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Well... Hello, Plot Twist.   Well... Hello, Plot Twist. - Page 3 EmptyLun 26 Mar 2018 - 18:59
Eileen emboîta le pas à Caleb sans attendre lorsque celui-ci se mit en marche. Il était d'accord avec elle sur le fait qu'ils ne devaient pas s'attarder sur place plus longtemps, qu'ils avaient besoin de se mettre rapidement à l'abri. Le plus difficile était sans doute de veiller à rester à couvert autant que possible. Il faisait encore jour, ce qui rendait l'entreprise plus complexe que si la nuit avait pu les couvrir. À chaque instant, la jeune femme s'attendait à entendre des cris dans leur dos, ou encore le bruit caractéristique d'une arme qui fait feu. Ce genre de pensée ne l'aidant vraisemblablement en rien, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de les formuler. Cela lui donnait un étrange et désagréable frisson dans le dos, les petits cheveux de sa nuque se hérissant comme si elle pressentait une présence hostile juste derrière elle.
Le couple se dirigea jusqu'à la dernière maison du hameau, la plus éloignée possible de celle dont ils venaient de s'échapper. À défaut d'une meilleure cachette, ils devraient s'en contenter. Pour le moment, personne ne leur avait encore donné la chasse, mais rien ne pouvait leur assurer qu'ils ne se jetaient pas dans la gueule du loup. Laissant le sénateur passer devant et s'assurer qu'il n'y avait rien de dangereux dans cette maison à première vue, la brune tâcha de ne pas penser qu'il pouvait toujours y avoir des gens qui vivaient finalement ici. Peut-être que ce groupe avait réparti leur habitat dans tout le hameau. Il était de toute façon trop tard pour tenter autre chose. Lorsque son mari proposa de se cacher dans le grenier, elle dut avouer que c'était la meilleure proposition.

« Sans doute pas... J'espère qu'ils ne nous ont pas vus ou qu'on n'a pas laissé trop de traces...

Le gel restant encore était peut-être leur allié sur ce coup-là. Cela leur avait peut-être évité de laisser des traces de pas sur le chemin de leur refuge, lorsqu'ils avaient marché en terrain plus boueux. Dans tous les cas, il n'était pas temps de s'attarder sur le perron. Eileen vérifia simplement qu'ils n'avaient pas laissé de traces de chaussures en venant avant de suivre Caleb à l'intérieur. Un calme étrange y régnait, contrastant étrangement avec la tension qu'ils ressentaient tous deux.
Ce fut sans hésitation que le sénateur l'entraîna jusqu'à l'étage, cherchant un grenier où ils pourraient s'installer. Ils eurent de la chance, car une trappe leur indiqua leur planche de salut. La jeune femme n'hésita pas longtemps avant de s'élancer sur l'échelle, se préparant à affronter un potentiel danger caché. Son mari la rejoignit juste après en remontant l'échelle derrière lui, refermant la trappe d'un coup sec. Le silence les enveloppa. Dans le grenier, il y avait un certain nombre de choses entreposées, mais aucune présence. Sur les murs les moins longs du grenier, il y avait une fenêtre ronde qui permettait à la lumière d'entrer. Ils pourraient y voir et observer l'extérieur, mais devraient prendre garde à ne pas être trahis par cela. Entendant la remarque de son compagnon, la brune laissa échapper une grimace.

- Je crois qu'on n'aura pas le choix avec ces types.

S'ils en croyaient ce qu'ils avaient entendu dans la maison lorsque ces gens étaient rentrés, ils n'hésitaient pas à tuer sans sommation des innocents, pour le « sport ». Eileen en avait des frissons. Ce genre d'individus n'étaient pas habitués à faire dans la dentelle. Ils ne leur laisseraient sans doute aucune chance, même si le couple n'avait strictement rien fait ni pris. Ce serait sans doute à qui tirerait le premier. La brune s'éloigna pour aller jeter un coup d'oeil furtif par la fenêtre. Ils allaient rester tapis là en attendant de pouvoir sortir et rentrer chez eux. L'attente risquait d'être longue et difficile. De là où elle était, la jeune femme avait une vue correcte sur les environs de la maison, et elle devait être capable de voir la rue depuis l'autre fenêtre. Tout était encore calme pour l'instant, mais cela risquait aussi bien de ne pas durer.

- Tu crois qu'on va devoir attendre ici combien de temps avant d'être sûrs que ça va ? »

Il y avait sans doute un peu de détresse et de résignation dans sa voix. Le mieux qu'ils auraient à faire serait probablement d'en profiter pour fouiller le grenier sans faire trop de bruit, car il était toujours possible de tomber sur quelques bonnes surprises. Avec douceur, Eileen s'approcha de Caleb et vint se couler dans ses bras. Leur petite sortie en couple avait tourné court, mais ils n'étaient pas encore dans une situation désespérée. Survivre seuls leur avait donné de la ressource, et ils étaient capables de s'en tirer. Au moins, ils étaient ensemble, et elle salua ce fait en venant déposer un doux baiser dans le cou de son mari.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Well... Hello, Plot Twist.   Well... Hello, Plot Twist. - Page 3 EmptyMer 28 Mar 2018 - 11:36
Sa femme avait raison et ça lui faisait presque mal de l’admettre à voix haute alors il ne le fit pas. Il se contenta d’un soupir tout en sachant pertinemment que s’il croisait la route de ses hommes, il devait se tenir prêt à faire feu. Il ferait tout pour que ce soit le cas en tout cas. Il inspira profondément alors qu’il s’étira un peu plus pour remettre en place tous ses muscles. Il sentait toujours la douleur dans sa jambe gauche. Il ne savait pas trop ce qui s’était passé, mais cela ne sembla pas vouloir passer. Il fit de son mieux pour ne pas faire une grimace visible ni faire un quelconque bruit, il ne voulait pas inquiétait sa femme qui avait déjà d’autres chats à fouetter pour ne pas devoir en plus en avoir après lui. La situation dans laquelle ils se trouvaient été déjà assez tendu comme ça. Il essayait de voir le côté positif de tout ça, mais pour le moment c’était loin d’être aussi évident que ça. En tout cas la remarque suivant de sa femme le laissa perplexe, il n’avait pas de réponse à lui fournir pour l’instant.

- Je ne sais pas, mais une chose est certaine, on va devoir prendre notre mal en patience.

Pour le moment, ils étaient en sécurité, oui, mais pour combien de temps. Caleb était loin d’être rassuré. Dans le fond, il savait que les hommes qu’ils avaient semés finiraient par arriver ici. Peut-être qu’il se faisait des films que rien de tout ça n’arriverait, mais il savait dans le fond que c’était comme ça qu’il avait survécu jusqu’à présent en s’imaginant le pire quoi qu’il arrive. Il sentait que son cœur battait vite, mais pour l’instant, il devait se concentrer sur l’endroit où il se trouvait. Peut-être même qu’il pourrait explorer ce grenier pendant qu’il était en train d’attendre. L’endroit n’était pas désert et peut-être que des trucs utiles s’y trouvaient. Peut-être même qu’il pourrait mettre la main sur une vieille paire de lunettes qui lui irait après tout c’était pour ça qu’il était sorti à l’origine même s’il avait complètement dévié sur la raison qui les avaient poussés à sortir.

Son cœur battait bien trop vite dans sa poitrine, il sentait la pression sur ses épaules, il savait surtout qu’il n’avait pas besoin d’être debout pour pouvoir tirer convenablement alors, il choisit simplement de rester ici et de prendre son mal en patience, il devait le dire à sa femme qu’il avait mal, mais dans le fond, à par l’inquiétait plus que nécessaire cela ne servirait à rien. Il entendait déjà de l’agitation dehors. Les méchants, s’il pouvait les appeler ainsi, étaient déjà en train de fouiller dans les rues du hameau pour les trouver. Il s’en voulait tellement fort de l’avoir entrainé dans cette mission, mais en c’était trop tard pour revenir en arrière, il ne pouvait malheureusement pas changer et déjà, il était des souris dans ce jeu, caché dans leurs terriers à attendre de voir si la chance serait de leurs côtés.

- J’ai deux choses à te dire Honey. Déjà, je pense que tu le sais déjà, mais je n’hésiterais pas à tirer, ensuite, je ne sais pas si je serais capable de ressortir de ce grenier, j’ai mal atterri sur ma jambe et elle me fait souffrir.

Avant qu’Eileen n’eut l’occasion de lui répondre, la porte d’entrée de la maison s’ouvrit d’un coup manquant de le faire sursauté. Ils étaient arrivés dans leur refuge. Caleb était particulièrement inquiet de cette nouvelle, mais sans un mot, il retira simplement la sécurité de son arme, pointant l’objet en direction de la trappe sans pour autant mettre le doigt sur la gâchette. Il savait qu’une arme à feu pouvait tirer facilement et son but n’était absolument pas de leur donner la position où il se trouvait gratuitement, même si dans le fond, il ne serait pas contre les tuer. Il n’était pas un justifier, il n’était pas non plus un méchant, mais il avait estimé que ses personnes n’étaient pas dans le camp des gentils et que ce ne serait pas un mal pour la planète si leurs existences s’arrêtaient ici et puis peut-être qu’avec un peu de chance l’un d’entre eux avait des lunettes à sa vue.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Well... Hello, Plot Twist.   Well... Hello, Plot Twist. - Page 3 EmptyVen 30 Mar 2018 - 11:33
Eileen n'avait sans doute pas fait assez attention à ce détail depuis qu'ils s'étaient échappés de l'autre maison par la fenêtre. Cela expliquait pourquoi elle fut surprise et inquiète suite à la déclaration de Caleb. Elle se détacha très légèrement de lui pour le regarder, sourcils légèrement froncés. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais ce fut à cet instant qu'un bruit inquiétant en provenance du reste de la maison se fit entendre et les fit sursauter tous deux. Il s'agissait de la porte d'entrée qui avait violemment été ouverte, sans doute d'un coup de pied.
Le regard que la brune adressa à son mari était bien différent maintenant. Empli de questions et d'une angoisse plus intense qu'elle ne l'aurait été si elle n'avait pas connu cette information. Il était absolument nécessaire d'être silencieux pour ne pas se faire prendre. Sans rien dire, elle s'accroupit pour s'asseoir à côté du sénateur. Ils auraient ainsi plus de facilité pour être immobiles et ne pas faire de bruit. Sans oublier que ce n'était pas la seule raison de son geste.

« Comment ça tu t'es fait mal à la jambe ?

La brune s'était exprimée à voix basse, chuchotant pour ne pas être entendue. En revanche, elle était parfaitement audible pour son compagnon. Une angoisse désagréable était en train de la prendre à la gorge. Elle tâcha de la faire taire de son mieux, ou au moins de la juguler pour ne pas se laisser envahir. Son cœur battait cependant plus vite et plus fort. Avant de faire quoi que ce soit d'autre, elle tira lentement son arme à feu de son holster, avant de la poser très doucement sur le sol à côté d'elle, de sorte à pouvoir l'attraper en un instant si nécessaire. De là, elle reporta toute son attention sur Caleb, après avoir écouté avec attention les bruits qui provenaient d'en bas. On entendait des voix qui échangeaient, et parfois des bruits liés à des objets qu'on déplaçait ou de portes qu'on ouvrait. Pour l'heure, les voix ne s'étaient pas encore assez approchées d'eux pour que ce soit totalement alarmant.

- Tu as mal comment ? Fais-moi voir.

Eileen avait parfaitement conscience d'être très loin d'avoir des compétences médicales. Même la survie n'avait pas fait d'elle un médecin en herbe. Sans doute avait-elle lu des choses quand elle en avait eu l'occasion, mais cela ne faisait pas d'elle une praticienne pour autant. Tout au plus pouvait-elle connaître la théorie des soins de quelques blessures et affections bénignes... le genre de choses qui permettaient de soulager la douleur d'une foulure, d'un membre cassé ou d'une plaie ouverte. Il fallait se rendre à l'évidence, si son mari avait besoin de soins plus poussés, ils auraient besoin des médecins du ranch. Et ils étaient bien loin de les avoir près d'eux.
Dans tous les cas, elle ne pouvait pas rester dans l'ignorance de l'état du sénateur. Elle avait besoin de savoir comment les choses se présentaient, et s'il souffrait vraiment. À première vue, elle aurait eu tendance à dire que non, mais comment le savoir ? Il avait appris à endurer, et par ailleurs l'adrénaline pouvait faire des merveilles. Attendant qu'il veuille bien lui montrer sa jambe meurtrie, la jeune femme posa un regard lourd sur lui.

- Tu sais qu'on pourrait devoir courir... Tu en seras capable ? »

Il allait sans dire qu'elle redoutait la réponse. S'il lui disait qu'il n'en était pas capable, alors... Il était déjà hors de question qu'ils se séparent, elle n'irait nulle part sans lui et il pourrait faire ce qu'il voulait elle ne changerait pas d'avis. Se mordant les lèvres, la brune promena son regard sur les alentours directs. Il y avait bien des affaires stockées dans ce grenier, et ils pourraient peut-être en tirer quelque chose d'utile. Elle ne pouvait que l'espérer. Sous eux, les voix se rapprochaient, se faisaient plus distinctes. Ils devaient se faire tout petits, ne pas se faire remarquer. Ces gens allaient-ils se rendre compte que la corde qui permettait d'ouvrir la trappe avait été sectionnée ? Caleb avait eu la bonne idée d'emporter le morceau coupé avec lui, car si celui-ci avait traîné à terre cela aurait irrémédiablement attiré l'attention sur cette issue.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Well... Hello, Plot Twist.   Well... Hello, Plot Twist. - Page 3 EmptyLun 2 Avr 2018 - 16:14
Il jeta un regard à sa femme sans trop savoir quoi répondre à la question d’Eileen, lui montrer sa jambe rendait tout ça réel, beaucoup trop réel, pourtant, il fallait bien qu'il se rendre à l'évidence, la douleur était présente. Il baissait les yeux vers sa jambe avant de remonter son pantalon en grimaçant. Il était bien content d'avoir trouvé un pantalon suffisamment large pour pouvoir le faire. Il regarda son genou gauche qui semblait avoir doublé de volume. C'était définitivement inquiétant de voir ça et le bruit en bas n'aidait pas à aller mieux. Il ne savait pas ce qu'ils allaient devenir, mais il ferait tout ce qu'il pouvait pour que sa femme s'en sorte, même au prix de sa vie. Elle semblait même avoir compris que ce serait compliqué vu la question qu'elle venait de lui poser. Il releva les yeux vers elle pour répondre avec une voix qui trahissait le fait qu'il ne pouvait pas.

- Courir? Il n'y a qu’une seule sortie et ça me paraît malheureusement impossible de s'enfuir par cette dernière puisque ça impliquerait de passer devant eux.

La fuite n'était pour le moment pas envisageable et elle ne le serait sans doute jamais. Les hommes étaient plusieurs en bas, il comprenait bien qu’ils étaient à l'heure recherche. Ils étaient a priori deux, du moins c'était le nombre de voix que le sénateur arrivait à entendre. Est-ce qu'il était plus? Il ne pouvait pas le dire, il ne pouvait qu'espérer que non. Il jeta un regard inquiet à sa femme alors qu'il vérifiait à l'aide de geste mécanique le nombre de balles qu'il avait dans son chargeur. Assez pour les tuer. C'était la réponse à cette question. Son regard se porta à nouveau sur l'ouverture du grenier alors que le volume des voix était en train d'augmenter progressivement. Il entendait sa respiration de plus saccadée et son cœur battre de plus en plus fort. Ils approchaient inlassablement et ça lui faisait peur. Une flopée de questions se battaient dans sa tête qu'adviendra-t-il s'ils continuent à se rapprocher d'eux. Caleb lançait un regard lourd de sens à sa femme alors qu'il tenait en joue la trappe par laquelle ils étaient arrivés. Ils s’approchaient de plus en plus et à présent il pouvait les entendre distinctement.

- … il va voir de quel bois je me chauffe.
- Je suis certain que le mien sera plus en charpie que le tien.

Une grimace apparue instantanément sur le visage de Caleb. S'il n'était pas encore décidé à tirer, il l'aurait été en cet instant. Tout était clair pour lui à présent, il devrait tirer et mieux encore, il devrait faire mouche. Il n'avait définitivement pas le droit à l'échec parce que cela signifierait la mort de sa femme et aussi la sienne. Il n'osait même plus ciller de peur de tomber nez à nez avec une des voix quand il les rouvrirait. Alors il gardait ses yeux bien ouverts alors qu'il retenait sa respiration en entendant les pas se faire encore plus proches. Un des hommes était juste en dessous d'eux. Les pas n’étaient pas restés en dessous et commençait à s’éloigner alors que la voix d’un des deux s’éleva à nouveau indiquant la trappe dans le plafond. C’en était fini d’eux, Caleb le savait qu’il allait tenter d’ouvrir et qu’il n’avait plus le choix. Il ne regarda même pas Eileen, ce n’était pas quelques choses qu’il pouvait se permettre de faire. L’un des deux réussit tout de même à tirer sur la trappe et Caleb n’hésita pas une seconde de plus. Il tira à travers la trappe qui venait de s’ouvrir, son tir était précis et toucha sa cible sans aucune hésitation, il en fit de même avec le second. Deux coups de feu qui résonnaient à ses oreilles et qui ne passeront pas inaperçus. S’ils n’étaient pas que tous les deux, les renforts arriveraient sans doute bientôt. Il tourna son regard vers Eileen et sans le moindre signe de perturbation, il lui répondit simplement.

- J’en ai eu un à la tête, mais pas le second, il risque de se relever. Tu crois qu’ils étaient plus nombreux ?

Caleb ne s’en voulait pas d’avoir tiré, le contraire aurait été étonnant en même temps. C’était soit tué où être tué et il l’avait compris depuis le temps. Il n’avait pas de remords pour ça et c’était peut-être mal de sa part, mais ce n’était pas ce qui le ferait changer.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Well... Hello, Plot Twist.   Well... Hello, Plot Twist. - Page 3 EmptyMar 3 Avr 2018 - 17:26
Eileen n'aimait pas beaucoup ce qu'elle entendait. Elle se doutait bien que Caleb aurait du mal à courir, mais ce n'était pas pour autant plaisant de l'entendre le lui confirmer. En observant son genou, elle se prit à prier pour qu'il ne s'agisse pas d'une entorse ou quelque chose de ce genre. Sinon, ils étaient définitivement dans de beaux draps. Comment avait-il réussi à se faire aussi mal en passant simplement par une fenêtre accroché à une corde de fortune ? C'était une question à laquelle elle ne voulait même pas répondre.
Dans l'intervalle, les voix s'étaient rapprochées. Dangereusement rapprochées même. Le reste se passa très vite. Les deux individus qu'ils avaient entendu parler se débrouillèrent pour ouvrir la trappe malgré la cordelette coupée précédemment. Dès qu'ils apparurent par l'échelle, le sénateur fit feu. La brune n'avait même pas encore réagi. Si le premier fut atteint en pleine tête, le second prit plutôt la balle dans l'épaule, au-dessus du cœur. Tous deux dévalèrent l'échelle pour s'écraser en bas. Passé l'instant de surprise, la jeune femme se sentit apte à agir. Entendant les propos de son compagnon, elle n'hésita pas sur la réponse à lui donner.

« Je suis sûre que oui.


Deux hommes, ce n'était pas suffisant pour constituer un groupe. Il fallait se rendre à l'évidence, ils avaient entendu plus de voix dans la première maison. Eileen se redressa rapidement pour rejoindre l'échelle à grandes enjambées. Elle attrapa celle-ci et se hâta de descendre. Apparemment, leurs ennemis n'étaient pas près de se relever. Le premier était mort et le second sonné et empêtré dans son camarade. Ce fut l'adrénaline et l'urgence qui dictèrent les actes de la jeune femme, qui fonça sur le blessé couteau au clair. Tout fut terminé en une fraction de seconde, la lame s'enfonçant dans la tempe fragile et exposée. Après quoi, elle s'assura que les deux hommes étaient définitivement morts et le cerveau détruit. Son cœur battait dans sa cage thoracique à grands coups furieux. Ils l'avaient échappé belle. En se retournant, elle sursauta en voyant que Caleb l'avait rejointe tant bien que mal. Ce n'était pas malin, mais il fallait mettre la situation à profit.

- Tu aurais dû rester en haut. Mais bon, si déjà tu es là... Aide-moi à les mettre sous le lit, on va cacher le sang avec un tapis. Le coup de feu a dû s'entendre de loin...

Un frisson parcourut son dos et la secoua un peu. Dans les faits, ils n'avaient que visité la maison où ces types logeaient. Ils n'avaient rien abîmé, n'avaient rien pris. Pourtant, on les traquait comme des bêtes pour les tuer. Il n'y avait pas de remords à avoir. Avec l'aide de son mari, Eileen tira les deux corps jusqu'à la chambre voisine où ils les poussèrent sous le lit. Il leur suffit de déplacer un grand tapis pour l'étaler sur le parquet du corridor pour masquer le sang qui s'était répandu. À présent, ils devaient savoir ce qu'il allait advenir d'eux. Sans doute auraient-ils dû fuir, en profiter pour partir et prendre de l'avance. Mais si ce bruit avait attiré l'attention, on les prendrait en chasse probablement avec succès. Aussi dangereux que cela puisse être, le couple devait remonter dans le grenier. Caleb ne serait de toute façon pas capable de courir bien loin. Secouant la tête d'un air résigné tout en se mordant la lèvre inférieure, la brune entraîna son mari à l'étage. Ce ne fut pas une mince affaire, surtout maintenant que l'adrénaline était retombée. Lorsque la trappe claqua avec un déclic de fermeture juste derrière eux, c'était comme si ce bruit scellait leur avenir proche. Et peut-être plus lointain également.

- Il faut qu'on espère maintenant. Qu'on attende la nuit pour filer. Au moins pour rejoindre un autre hameau pour y dormir en sécurité avant de pouvoir retourner au ranch. On ne peut pas y aller comme ça, c'est trop risqué... »

Il ne fallait pas s'y tromper, ils avaient un gros facteur chance qui allait entrer en jeu. Si le reste du groupe qui les traquait se trouvait assez loin, la détonation avait pu être relativement peu entendue. Après tout, ce n'était pas un gros calibre avec lequel le sénateur avait tiré, et ils se trouvaient à l'intérieur. Peut-être que tout n'était pas perdu. En attendant, ils devaient surveiller discrètement l'extérieur par les petites fenêtres du grenier. Eileen espérait que son mari allait être d'accord avec son plan. Ils ne pouvaient rejoindre le ranch avec ces gens à leurs trousses, c'était trop dangereux. Ils devaient préserver leur refuge comme ils l'avaient toujours fait par le passé, surtout s'ils n'avaient pas envie de finir à la porte pour avoir mis le groupe en danger.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Well... Hello, Plot Twist.   Well... Hello, Plot Twist. - Page 3 EmptyMer 4 Avr 2018 - 15:40
Cette situation était tendue, Caleb s’en rendait bien compte. En même temps n’importe qui aurait pu arriver à la conclusion qu’ils étaient dans deux beaux draps. Il y avait deux cadavres par terre et c’était typiquement le genre de chose qui ne plaisait pas. Surtout quand on connaissait les victimes. Il n’avait cependant pas eu le choix et il le savait. Eileen aussi visiblement puisqu’elle ne se formalisa pas de ce qu’il venait de faire. Non, la seule remarque dont il eut droit se fut quand il descendait à son tour pour l’aider à cacher les corps. Il n’avait pas pu se résignait à faire tout ça toute seule et puis il avait cru remarquait un éclat brillant sur le corps d’un des deux hommes qu’il venait d’abattre. Il s’occuperait évidemment de ça un peu plus tard, pour le moment, il fallait assurer leurs arrières. Comme à son habitude, c’est Eileen et son tempérament de feu qui donna les directives concernant les choses à faire.

Il n’hésita pas longtemps pour lui donner un coup de main, il aurait pu avoir un sentiment coupable qui lui pesait sur la conscience, mais ce n’était absolument pas le cas. Il avait beaucoup d’autre chose à penser pour se prendre la tête avec ça. Leur survie était par exemple bien plus importante à ses yeux. Il ne fit pas de grimace, ne dit rien quand il fut question de tirer le corps. Il était loin l’homme qui s’offusquait parce qu’il y avait un pli sur son smoking sur-mesure. Il n’était plus ridicule comme avant. Il était simplement un survivant qui faisait tout son possible pour le rester. Ce ne fut pas une partie de plaisir avec sa pâte folle, il avait l’impression que la douleur ne faisait qu’empirer. Il ne savait pas trop si c’était le cas ou si c’était son esprit qui lui jouait des tours. En tout cas, il fut bien content une fois que les deux corps furent cachés sous le lit et la tache de sang masqué par le tapis. Il avait tout de même subtilisé la paire de lunettes qu’il avait trouvée sur le corps d’un des deux hommes. Elle n’était sans doute pas à sa vue, mais ça ne lui couter rien de l’essayer quand il serait en haut. Il n’avait rien dit à sa femme pour l’instant puisqu’ils étaient bien trop dans le feu de l’action pour s’intéresser à ça. L’ascension vers le grenier fut plus compliquée que la première fois pour lui, mais ce fut tout de même une réussite.

- On devrait peut-être fouiller ce qu’il y a ici en attendant. Ce serait une occupation comme une autre en attendant que la nuit tombe…

Ou que l’une des autres membres du groupe leur tombes dessus. Il s’était presque mordu la langue pour ne pas finir cette phrase de cette façon. Il savait que sa femme lui en voudrait sans doute d’être aussi négatif alors le silence était la meilleure chose qu’il était capable de lui fournir en cet instant. Il regarda à nouveau sa jambe d’un air dubitatif, il était de nouveau installé par terre parce que c’était ce qui lui faisait le moins mal, mais il devait admettre que ce n’était pas encore ça. Il espérait sincèrement que ce n’était pas grand-chose parce qu’il ne savait pas comment il allait pouvoir mettre la suite du plan en exécution s’il était encore aussi affaibli à la nuit tombée. Il se contentait alors de sortir la paire de lunettes qu’il avait subtilisée pour la montrer à Eileen.

- Le côté positif dans cette histoire c’est que l’un d’eux avait une paire de lunettes, qu’elle est encore en bon état, mais je pense qu’elle ne serait pas à ma vue malheureusement.

Il penchait la tête sur le côté avant de retirer la paire abimée qu’il avait sur le nez pour ajouter une nouvelle qui était en bien meilleur état que celle qu’il avait déjà. Il les installa sur son nez et commença à cligner des yeux tout en regardant autour de lui. La monture était un peu moins épaisse que celle qu’il avait sur le nez et totalement noire, mais aussi étrange que cela puisse paraitre, il ne portait aucune importance à la tête qu’elle avait. Il voulait simplement mieux voir et c’était réussi.

- J’ai bien l’impression qu’elles sont à ma vue, si c’est pas un miracle.

Il offrait un sourire à sa femme alors qu’il les ajustait un peu mieux sur son nez. Il était content au moins, s’il mourait ici avant la nuit, il pourrait y voir clair et ils auraient réussi leurs missions.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Well... Hello, Plot Twist.   Well... Hello, Plot Twist. - Page 3 EmptyVen 6 Avr 2018 - 0:06
Ce grenier faisait office de dernier bastion, de refuge ultime avant d'être débusqué par l'ennemi. Eileen n'avait pas envie de rester là, mais au moins ils savaient qu'aucun ennemi ne pouvait les prendre par surprise, surgir dans leur dos pour leur faire du mal. La jeune femme brûlait de rentrer au ranch et de retrouver une vraie sécurité, mais ce n'était pas pour tout de suite. Elle l'avait déjà dit, et les raisons évoquées étaient parfaitement légitimes. Furtivement, son regard se porta vers la jambe de Caleb. Elle tâchait de ne pas avoir l'air trop inquisiteur, mais elle espérait qu'il irait vite mieux. D'une part parce qu'ils auraient besoin d'être mobiles pour s'en tirer, et d'autre part parce qu'elle se faisait du souci pour lui.
Au moins, une bonne nouvelle était en approche puisque son compagnon lui annonça qu'il avait trouvé une nouvelle paire de lunettes sur un des cadavres, et qu'elle lui allait parfaitement. C'était un coup de chance qui ne lui était sans doute pas arrivé plus de deux fois au cours des temps qui avaient suivi l'apparition de l'épidémie. Cela lui permit au moins de se montrer un brin optimiste et d'offrir à son mari un vrai sourire.

« Hé, c'est un bon début ! Au moins on a ce pour quoi on était venus, même si j'aurai jamais pensé que c'est comme ça qu'on tomberait sur tes nouvelles lunettes...

Pour ce qui était du reste, il avait raison. Ils avaient autant ouvrir ces cartons et ces malles qui occupaient une bonne partie du grenier. Cela allait les occuper intelligemment, et leur permettrait en plus de pouvoir faire des potentielles trouvailles. Le rebut des temps passés était parfois une bénédiction en matière de survie, aussi ne fallait-il rien laisser au hasard. Prenant tout de même le temps d'arracher un baiser aux lèvres de son mari, aussi bien pour l'encourager que pour apaiser ses propres craintes, la brune finit par approcher des cartons entreposés.
Il y avait sans doute bien longtemps qu'elle n'avait plus peur d'ouvrir quoi que ce soit pour jeter un œil à l'intérieur. Au début, elle aurait sans doute été réfractaire, craignant de tomber sur quelque chose de dangereux ou d'effrayant. Mais la survie aidant, elle avait depuis longtemps dépassé ce stade. Tout ce qui lui importait désormais, c'était simplement de trouver tout ce qui pourrait lui être d'une quelconque utilité. Ce fut d'un geste décidé qu'elle ouvrit le premier carton, n'y trouvant qu'un assortiment de vaisselle en porcelaine plus toute jeune qui avait sans doute été stockée là pour éviter d'avoir à la jeter. Ou alors, il s'agissait de cacher un service que l'on n'aimait pas pour le ressortir uniquement le jour de la visite de la vieille tante qui avait fait ce délicat cadeau... Un classique. La jeune femme dédaigna ce carton avec un sourire et passa au suivant, qui s'avéra peut-être plus utile.

- Regarde, il y a des vêtements ici. Peut-être que ça pourrait nous servir à quelque chose.

À première vue, il s'agissait de vêtements d'homme. Des choses plutôt amples, qui n'étaient pas sans avoir des allures de chemises de travail en flanelle à motifs à carreaux. Le sénateur serait sans doute parti en courant il y a quelques années de cela, mais les choses étaient bien différentes à présent. Eileen se tourna vers son mari en tenant une chemise dans chaque main, lui montrant sa trouvaille comme pour lui demander implicitement s'il souhaitait en glisser dans son sac à dos. Ces tenues avaient l'avantage de tenir chaud, même si elles faisaient plus chemises de bûcheron qu'autre chose. D'ailleurs, elle-même n'était pas contre le fait d'en posséder une ou deux. Maintenant qu'ils n'étaient plus nomades, ils pouvaient se permettre d'avoir des possessions. Tant pis si elle n'était pas aussi attirante que d'habitude là-dedans... et encore était-elle persuadée que Caleb y trouverait son compte.
Encouragée par ce résultat, la brune repartit à la chasse en espérant trouver des vêtements de femme à inventorier. Ils n'avaient pas beaucoup de place dans leurs sacs et ne pouvaient donc pas trop s'encombrer, mais tout était bon à prendre par les temps qui couraient. À intervalles réguliers, Eileen s'arrêtait pour écouter, tendre l'oreille. Son regard se posait souvent sur les fenêtres rondes du grenier pour suivre la luminosité extérieure. Et le moins que l'on puisse dire c'était que celle-ci déclinait.

- Il ne reste plus beaucoup de temps avant la nuit. S'ils nous laissent tranquilles jusque là... on aura qu'à marcher jusqu'au village voisin et s'installer en attendant que la voie soit libre pour rentrer. »

La jeune femme avait bien envie d'aller jeter un œil par la fenêtre pour s'assurer de l'état des recherches. Au bout du compte, il semblait bien que le bruit du coup de feu avait été sacrément atténué, et qu'ils n'avaient donc rien à craindre. Ou du moins... clairement pas autant qu'ils le croyaient. S'ils restaient prudents et qu'ils attendaient la nuit, ils pourraient utiliser le chemin goudronné pour se rendre dans le village voisin sans laisser de traces, et espérer pouvoir enfin s'en sortir. Sans oublier que cela leur permettrait aussi de se reposer loin du danger. Le plan était somme toute simple, mais reposait sur la capacité de Caleb à tenir la distance. Et Eileen n'osait pas trop le questionner plus avant à ce sujet, de peur d'entendre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Well... Hello, Plot Twist.   Well... Hello, Plot Twist. - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Well... Hello, Plot Twist. -
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: