The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Stars can't shine without darkness -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Deux pistolets 9 mm (dont un avec silencieux) ainsi que deux couteaux
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1910
Age IRL : 30
MessageSujet: Stars can't shine without darkness   Lun 26 Fév 2018 - 14:31
Tacoma, un sacré morceau que voilà, c'est deux là commençait à connaitre la ville par cœur, ou presque, cela en restait une façon de parler. Le duo s'était tout de même accordé une petite pause de deux jours dans l'espoir de retaper un camping-car qui leur serait bien plus utiles pour vagabonder dans les contrées dépourvues de quartiers habitables qui bordaient la région.

Leurs gros sacs à dos rangés à l'arrière reposaient sur une tonne de draps et couettes piqués à droite à gauche, c'était bien plus utile de les changer que de les laver car les deux compagnons conservaient un minimum d'hygiène, encore bien habitués au luxe que le ranch avait pu leur offrir. Un lit de camp branlant siégeait juste à côté, la banquette dépliable double place pré-installée dans le mastodonte restait un luxe qu'ils comptaient bien faire tourner, car partager sa couche n'était de toute façon pas quelque chose que la russe affectionnait. Une glacière vint s'ajouter au joyeux "bordel" du fond, et à défaut conserver idéalement au frais leurs aliments, elle avait le mérite de les réunir et d'éviter un bazar certains. Comme quoi, ces deux là pouvaient s'organiser un minimum sans créer l'anarchie dans leur habitacle ! Trois gros jerrycans d'essences durement acquis trônaient à ses côtés ainsi qu'une grosse trousse médicale. Une queue de billard, une fourche et une pelle calés dans le fond venaient combler le tableau. Proche de l'entrée, une petite caisse en bois étaient calée entre les pieds d'une petite table dépliée où se trouvait quelques munitions petits calibres, quelques couteaux, une épaisse corde et deux lampes torches. Un réchaud de camping basique et un lourd chauffage à gaz portable se trouvaient dans un autre coin, un bien des plus précieux pour l'hivers qu'ils subissaient, n'en restait pas moins le problème de s'armer en bonbonnes pleine qui leur jouait parfois des tours.

Claquant doucement la porte du camping-car, la tatouée s'avança vers le brun occupé à faire le plein de leur nouveau véhicule en prévision du départ qui se ferait le lendemain matin à la première heure. Elle vint lui tendre un gobelet où trônait un fond de whisky de sa précieuse réserve. "Aprrrès l'efforrrt, le rrréconforrrt !" La nuit n'allait pas tarder à tomber et la tatouée lui désigna à la suite l'échelle qui menait au toit. "Il est temps d'aller prrrofiter de nos petits trrransat' frraichement installé là haut ! Les étoiles ne vont pas tarrrder à fairrre leurrrr apparrrrition !" L'avantage de cette nouvelle vie, c'était bien l'absence de pollution qui rendait le ciel on ne peut plus clair. Prendre le temps d'observer ces merveilles depuis les hauteurs, loin de toute menace, était un rituel qu'elle réalisait bien souvent du temps où le lycée était encore debout. Mark avait une connaissance extraordinaire des constellations, c'était l'occasion de la partager un peu et de souffler par la même occasion. Pour le froid, ils avaient le whisky et quelques couvertures qui attendaient sagement en haut !


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1410
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness   Sam 3 Mar 2018 - 9:46
Ça faisait clairement étrange de revenir à Tacoma. Après tout ce temps, en tout cas. Connor parvenait encore à se figurer la route, les habitudes qu’ils avaient pris sur place. Les journées passées à crapahuter, le quotidien qu’ils avaient, et qu’il n’oubliait pas. C’était la présence des siens qu’il ressentait à ses côtés – pas seulement Roza qui ne le quittait plus depuis des semaines, mais cette famille qui s’était unie autour de lui. Les vivants, qu’il espérait revoir sous peu. Mais surtout les morts, à qui il ne pouvait adresser que des pensées diffuses en cherchant à se souvenir de leurs voix. Juste leurs voix.

L’image de Christina s’imposa à lui, et l’espace d’une seconde, l’homme eut le cœur gros. Il chassa cette pensée de son esprit en reposant son regard sur Roza, tirant un sourire du fond de lui pour faire bonne figure. Il reposa le bidon d’essence qu’il tenait, refermant celui-ci avant de jeter un coup d’œil le verre en plastique qu’elle lui tendait. Il hésita à l’attraper. C’était très con, parce que le moment imposait une certaine détente – enfin après tout ce temps à crapahuter sans avoir l’impression de trouver quoi que ce soit. Le réconfort, comme elle disait.

Mais là encore, lui sentit juste son cœur se gonfler, et s’emplir de regrets dès l’instant où il céda à la proposition. La honte de ne pas avoir davantage lutté, pour refuser l’offre, ou plus simplement de ne pas pouvoir tenir la promesse intime qu’il s’était faite de ne plus toucher de l’alcool alors que le contrôle de son addiction n’était toujours pas maitrisé. Il força un sourire :

« Grimpe, j’te rejoins dans deux minutes. » Exigea-t-il de la russe en faisant mine de rien.

Et il tint paroles, après avoir remis le bidon d’essence à sa place, il se servit de l’échelle pour venir la retrouver, s’enfoncer dans sa chaise longue pas si confortable, mais qui fit l’affaire. Il plaça sa batte près de lui, calla le verre ainsi qu’une boite de gâteaux mous par terre le temps de tirer une couverture et de la caller sur ses cuisses. C’était agréable, d’une certaine façon. Ça le serait davantage s’il ne se sentait pas tanner. Pire encore lorsque ses rêves goûtèrent le cadeau empoisonné de Roza.

« On fait le bilan de ces derniers jours à Tacoma ? » Demanda-t-il à sa voisine. « J’le fais en dix secondes : J’crois que l’autre parlait pas du même groupe. » Mentionna-t-il avant de forcer un sourire. « On peut parler des étoiles maintenant. On les voit bien, c’était rare avant si près de Seattle. » Blagua-t-il.


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Deux pistolets 9 mm (dont un avec silencieux) ainsi que deux couteaux
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1910
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness   Lun 5 Mar 2018 - 13:31
Roza étant bien loin d'imaginer qu'elle lui offrait là un cadeau des plus empoisonnés, elle ne ressenti aucunement sa gêne et le sourire lui suffit à la conforter dans l'idée que la pause alcool était de bienvenue ! Posant alors la bouteille dans la poche arrière de son baggy et le gobelet entre ses dents, elle se hissa le long de l'échelle en étant bercée par le joyeux parfum du liquide ambré qui titillait ses narines tout du long de l'escalade, quelle joie !

Arrivée au point culminant, elle se jeta sur une des chaises longues dans un soupir salvateur avant de poser une épaisse couverture sur ses pattes, elle était fin prête ! Le ciel s'assombrissait déjà et Connor ne tarda pas à la rejoindre pour l'imiter, le réconfort pouvait enfin trouver sa place dans leurs esprits tourmentés par l'échec. Ou pas, l'homme quémanda un bilan et ne tarda pas à mettre sur le tapis leur expédition foirée dans la ville de Tacoma. Roza força à son tour un petit sourire et s'abreuva d'une première gorgée - la plus brûlante - avant toute réponse.

"Tarrratata ! On en sait rrien encorre, je dirrais pas ça moi. Le point où on peut êtrrre sûrr, c'est qu'ils ne crèchent pas dans la ville." Ils avaient tout de même progressés au sein même du centre de Tacoma et ce sans voir aucun signe de camp. "Tu sais, c'est ptet bien le même grrroupe, juste que maintenant que le centre de Seattle est dépouillé, ils rratissent plus larrge, d'où Tacoma, tu vois ?" Ce qui était bon comme mauvais signe, si la russe avait raison alors les pillards ne se trouvaient pas dans le coin et Tacoma restait une zone éloignée de leur camp. "Il faut qu'on s'éloigne nous aussi pour étendrrre encorrre les rrrecherrrches." Ce qui était d'ailleurs prévu. Il lui restait néanmoins un dernier coin à visiter, un lieu qu'elle savait sûre ou tout du moins nullement habités par les salauds. "D'ailleurrrs... Si ça te dérrrange pas, j'aimerrrai bien fairrre un petit tourr chez Eli avant de parrrtirr." Jusqu'ici la russe n'avait aucunement émis ce désir, de peur d'y retrouver un vide profond, autant là, avec un départ visant à s'éloigner du centre de Tacoma : c'était maintenant ou jamais.

Levant son petit museau en l'air, elle esquissa un petit sourire en coin et reprit :
"Bah ouais, plus d'usine en état de marrrche, plus de bouchons dans Seattle pour pourrrrirrr le ciel et plus d'éclairrrage public, ça fait des mirrracles !" Ce que l'Homme pouvait être dévastateur pour son environnement, au moins il y avait une grande gagnante à son Extinction : la Terre. D'ici peu, le ciel serait d'une extrême noirceur et la contemplation des astres en sera alors encore que plus goûteuse.


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1410
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness   Lun 5 Mar 2018 - 20:44
L’alcool lui brûla doucement le palais, puis la gorge. La culpabilité lui creusa le ventre la seconde d’après, lorsqu’il abaissa son verre et le scruta un long moment. Le cœur lourd soudainement, et la honte venant lui marquer les traits, sans pour autant se rendre lisible pour qui ne savait pas. Il espéra pouvoir la cacher. Il espéra passer inaperçu, donner l’impression que ça n’avait aucune importance. Pourtant, il savait que ça n’était pas bon pour lui. Son sourire s’étira cependant lorsque la brune se montra étrangement optimiste. Effectivement, ils ne pouvaient pas être sûrs à cent pour cent qu’ils n’étaient pas du même groupe…

Ni qu’ils vivaient près de Tacoma. C’était toujours frustrant de tâtonner. Connor avait toujours l’impression d’y aller à l’aveugle, et plus le temps passer, moins il était persuadé de la pertinence de sa démarche. Surtout ce soir, probablement parce que l’humeur n’y était pas. Probablement parce qu’Elena lui manquait, et parce qu’il tenait un verre entre les doigts, en essayant d’oublier qu’il avait envie de le finir, il se sentait obligé de penser à ce qu’elle lui dirait.

« C’est pourtant un chouette coin. » Blagua-t-il tout simplement. « Tacoma est pas davantage fourni. »

Et il pouvait en parler sans peine, vu qu’il y avait passé quelques mois en enchaînant les ravitaillements pas toujours fructueux. Que dire de plus ?

« On y a vécu un sacré bout de temps tout compte fait, et c’était pas forcément plein quand on est arrivés. » Il haussa les épaules, chassant les souvenirs de son arrivée ici. Ça lui permettait d’oublier que beaucoup de gens, d’une autre génération, lui manquait. Et de se demander si, sous la tutelle de Gary, tout ce qu’il s’était passé aurait vraiment été. « Je crois pas que la zone soit si exploitable. » Admit-il en relevant les yeux.

Certes, le chalet ne l’était pas davantage. Et certes, tout ça commençait à devenir sérieusement dangereux. Mais Tacoma l’était bien plus à ses yeux, malgré les barrières et les grilles, les rôdeurs y étaient plus nombreux :

« Puis surtout, faut que le voyage soit rentable. Si tu mets en jeu l’essence pour des clous, tu vas l’avoir mauvaise. » Fit-il en haussant les épaules.

Ses yeux se reposèrent sur son verre, qu’il scruta un long moment en gardant le silence. Peut-être que Roza était en train de lui parler, il n’en était pas certain. Sa voix teinta à ses oreilles, mais sans pour autant que les mots aient du sens pour autant. Ça ne fut qu’au bout d’un long moment qu’il se retourna vers sa voisine, captant son regard. Retrouvant le commun des mortels. Et se rendant compte qu’il n’avait pas écouté quoi que ce soit :

« Désolé, je… J’étais ailleurs. Tu disais ? » Demanda-t-il un peu piteusement.


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Deux pistolets 9 mm (dont un avec silencieux) ainsi que deux couteaux
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1910
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness   Dim 11 Mar 2018 - 14:26
Roza avait tendance à oublier que Connor venait de ses environs, qu'il était aussi natif de Tacoma avant de rejoindre le ranch. Heureusement qu'en parler ne le secouait pas plus que ça, tout comme sa complice quand ils ont du traverser le centre de Seattle : la page était tournée. Son analyse était également on ne peut plus juste, le coin manquait de ressources comme de vies, sans compter sur le groupe de Selene qui si il se trouvait bien là avait également dut y rajouter leur couche en matière de pillage des lieux. Alors ne parlons pas d'un groupe nombreux et sur-armés, si il était du coin, ils ne les auraient pas loupé, en toute logique. Dans tous les cas, le sportif marquait un point sur lequel la russe ne pouvait pas rebondir ou même nier l'évidence, ce serait de la mauvaise foi. "Je te l'accorrrde, ouais..." Rien de plus, ils avaient déjà fait le tour du sujet en enchaînant les échecs dans la zone.

"Je pense que ce voyage peut-êtrrre rrrentable, j'aurrrai ptet un signe d'Eli là bas ou bien du camp de Selene. T'sais, si les deux se sont rrretrouvés, ils sont forrrcément passés parrr là." Là aussi ce n'était que des suppositions mais ils ne pouvaient guère se fonder sur des certitudes à tâtonner ainsi à longueur de temps à l'aveugle, c'était bien là le plus frustrant de leur expédition, mais la russe s'y était faite, sa détermination était sans faille. Elle n'avait de plus rien de mieux à espérer de sa propre petite vie, personne ne l'attendait pour partager ses draps et elle n'avait aucune famille sur le territoire, si ce n'est celle que l'on lui avait arraché bien soudainement. "Dans tous les cas, j'assumerrai si on y trouve rrrien et me porrrterrai de corrvée de siphonnage pour deux pleins au moins !" Ils avaient pour habitude d'alterner quand il s'agissait de passer cette terrible épreuve, chacun son tour y mettait donc du sien et il fallait plus d'un siphonnage pour réussir à faire un plein, la slave s'exposa donc à une sacrée torture prolongée. Ou pas, Connor semblait ailleurs et gardait le silence, elle tourna alors son museau vers lui en arquant un sourcil.

Ainsi recroquevillé à observer le fond de son verre, il finit relever ses mirettes vers elle et s'excusa à la suite en lui demandant de bien vouloir répéter. Une absence pareille sans un gros pétard dans le pif', ce n'était pas courant pour la russe qui étira un drôle de rictus, perdu entre grimace et sourire. "M'ça va pas ?" Question idiote, évidemment que ça n'allait pas, vite, il fallait trouver autre chose. "Elle te manque, c'est ça ?" Impossible de ne pas se laisser envahir par une once de culpabilité, après tout, c'était bien par sa faute qu'il se retrouvait maintenant isolés des siens, à devoir suivre une tatouée pour enchaîner à ses côtés les échecs de cette longue investigation. "T'veux rentrer.. ? Je t'en voudrais pas tu sais." Elle tirait sans doute ses conclusions un peu trop hâtives mais il fallait qu'elle creuse, bien décidée à ne pas le laisser ainsi en début de spleen.


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1410
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness   Mer 14 Mar 2018 - 8:24

« Alors tu penses qu'il a survécu finalement ? Tu penses qu'il y a une chance ? » demanda-t-il simplement en plantant son regard dans celui de Roza.

Si seulement. Lui aussi espérait. Si le mexicain avait réussi a fuir la horde, alors ça serait un poids en moins pour la culpabilité de la russe. Enfin, elle pourrait profiter d'une nuit de sommeil sans se maudire pour la mort d'un frère. Plus qu'un ami, par définition. C'était tout ce qu'il parvenait a lui souhaiter. Car si tous se trainaient des bagages lourdes, Roza en portait trop malgré elle.

Il n'y eut que le regard perçant de la russe a ses côtés et sa remarque inattendue pour le sortir de ses pensées. De surprise, il écarquilla les yeux, essayant de comprendre ce qu'elle lui disait : qui lui manquait ?

« Quoi ? » L'image de Elena le frappa, comme un poing sur la joue. Il força un sourire, triste, frustré. « Non. » répondit il.

Rentrer maintenant, sans rien a se mettre sous la dent. Ça serait un échec trop gros a porter, une perte de temps qu'il aurait pu passer a ses côtés, a la tenir dans ses bras, a la rassurer là ou elle en avait le plus besoin. Ça ne pouvait pas être pour rien… Connor refusait tout simplement de perdre ces semaines pour du vent.

« Il n'en est pas question, c'est… » compliqué. Autre chose. Pouvait elle comprendre ? A quel point il l'aimait et a quel point Elena pouvait se montrer dure, voire cruelle parfois ? « On s'est pas laissés en très bon terme, a vrai dire je ne sais même pas ce qu'il en est pour elle, aujourd'hui. Pour nous. »

L'admettre lui donnait l'impression de gober un morceau de charbon. Que celui-ci se coinçait dans sa gorge et qu'il se retrouvait a ne plus pouvoir s'en défaire. A en perdre la voix.

« Elle n'est pas sûre de pouvoir me pardonner ce départ, surtout s'il se passe un truc en étant pas là. » raconta le blond en fixant le fond de son verre, un peu honteux a dire vrai. « Je l'aime. Mais c'est… en suspend. »

En exprimant sa volonté de partir, ça avait de toute façon créé des brèches entre eux. S'il n'avait pas suivi Roza, Connor savait qu'il n'aurait pas pu s'empêcher d'en vouloir a la grecque. Et ça aurait tendu cette relation déjà pas si simple. Là, c'était lui qui endossait la responsabilité.

« Et boire parce qu'elle me manque, j'ai… l'impression de la trahir. De lui donner encore plus de raisons de m'en vouloir. » il poussa un long soupir, se passant une main sur le visage pour chasser ce trouble qui le hantait. « C'est pire que la tromper, je crois. » fit-il en rendant son verre a Roza, par dépit.


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire ♛ by wiise
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Graphiste qui déchire
Motherrr Rrrrussia
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Deux pistolets 9 mm (dont un avec silencieux) ainsi que deux couteaux
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 1910
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness   Ven 16 Mar 2018 - 18:51
Elle croyait bel et bien au fait que son ancien brogole était vivant, un grand merci à Ashley qui sut ranimer cette flamme. Cependant la certitude n'était pas de mise, trop y croire pouvait s'avérer bien trop destructeur pour une torturée comme elle. Un mal dont elle devait se passer, bien pour cela qu'elle n'avait pas proposé à Connor d'y passer plus tôt et qu'elle s'y attelait seulement au moment où ils s'apprêtaient à quitter la ville pour de bon.

Le sportif frappé par la surprise finit par lui apporter rapidement sa réponse après un court passage d’incompréhension. En effet, le manque ne semblait pas l'obnubiler plus que cela, c'était une tout autre chose, une nouvelle dont la russe se serait bien passée. Non pas qu'elle n'était pas ravie que son Bro s'ouvre à elle, ça, c'était chouette, l'aspect moins agréable, c'était cette nouvelle once de culpabilité qui s'empressait de ternir l'image pourtant bien sombre qu'elle portait déjà en lourd fardeau.

"Merde... M'désolée, j'savais pas." Elle aurait du ne rien dire et partir comme une voleuse, au moins, ainsi, les choses auraient été différentes. Mais comment réaliser un tel exploit ? Connor n'était pas qu'un simple compagnon de ranch, c'était un frère, quelqu'un qui avait su l'écouter, rire à ses côtés, et lui tendre la main. Alors pour le trahir de la sorte, elle en était clairement incapable. De quoi s'en vouloir à nouveau et percevoir cette franche amitié comme une énième faiblesse. "Je m'y connais pas trop en amour, mais de ce que j'ai pu voir, je doute franchement qu'elle te claque la porte au nez alors que tu ne vises qu'à la protéger, elle et les tiens." Elle y croyait mais n'étant pas sans ignorer qu'elle ne possédait pas la science infuse en matière de relation de couple, elle n'osa pas vraiment en ajouter davantage, espérant silencieusement que cela suffise à rassurer son ami.

Le verre lui fit retour et elle dut méditer de bien longues secondes sur les mots qui accompagnaient son geste pour essayer de comprendre le fond de sa pensée. "Il est pas question de boire parce qu'elle te manque, prends du recul, vois ça plutôt comme si on fêtait...heu... " Ah bah oui, merde, il n'y avait pas grand chose à fêter dans leur périple hasardeux et jusqu'ici bien peu rentable. "Enfin... On... on s'pose juste, pour savourer un peu l'instant et la vue, d'la détente quoi, pas d'mal ou d'tromperie là dedans." Et elle se pencha pour y déposer le verre au sol, juste à côté des pieds du brun, au cas où. "Mais libre à toi d'en décider autrement, ça m'en feras plus dans tous les cas !" La vision du verre à moitié plein quoi. "M'puis je comptais pas vider la bouteille t'sais ! M'pas question de se bourrer la trogne." Inutile d'insister davantage, le message était passé et Roza ne comptait pas forcer qui que ce soit pour l'accompagner. "Quand on rentrera avec des infos, et mieux encore, avec des alliés, elle comprendra." Ça, elle en était persuadée et elle en leva son verre en l'air comme pour trinquer avec les astres avant de le porter à ses lèvres.


Remnants, one day...
I'M GONNA HURT YOU
SOMETIMES YOU GOTTA FIGHT THE DEVIL WITH A DEMON.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Stars can't shine without darkness   
Revenir en haut Aller en bas  
- Stars can't shine without darkness -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» « Stars can't shine without Darkness. » † Lorenzo
» Maliah || Stars can't shine without darkness
» (jon) stars can't shine without darkness
» Exy ✴ Stars Can't Shine Without Darkness [MODIFS FINIES]
» Stars can't shine without darkness [PV Hideki & Tintallë]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: