The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1878
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Mer 25 Avr 2018 - 9:40
Casey n’était pas idiote, elle avait bien compris tout l’intérêt de cette sortie, et des efforts qu’elle avait à faire pour se réconcilier avec Joann. Est-ce qu’elle appréhendait ? Un peu. Parce qu’elle sentait, au fond, que ça n’était pas pour elle qu’elle se donnait du mal, mais pour Stanley. Car lui parvenait à passer au-dessus de ses mensonges, ou à faire comme si ça n’était pas si important. Un étrange paradoxe aux yeux de la blonde, qui tentait bon gré mal gré de prendre autant de recul que possible sur la situation. Elle ne pouvait s’empêcher de ressasser dans son esprit la règle des cinq par cinq de sa grand-mère : « si dans cinq ans, cette histoire n’aura aucun intérêt, alors n’y pense pas plus que cinq minutes. » Sauf que les temps avaient changé, et que cinq ans pouvaient se réduire à peau de chagrin.

Elle retint au mieux un soupir lorsque la brune se porta volontaire pour descendre au sous-sol et l’invita à la suivre. Son regard se perdit sur Stanley, à qui elle adressa un coup d’œil entendu : Elle serait patiente et compréhensive. Tout du moins, elle essaierait, au mieux. Elle ne pouvait pas promettre d’y parvenir, mais elle jura de se concentrer sur l’adage de ce bon vieux maitre yoda : « fais le ou ne le fais pas, il n’y a pas d’essai ». Hochant la tête, elle ne força pas un sourire à l’égard de la brune, mais tenta de ne pas paraître trop farouche ou gênée par l’initiative.

« Allons-y. » Fit-elle en essayant de donner le la.

Les autres avaient intérêt à être prudents, en effet. Lampe torche en main, elle prit les devants pour se rendre jusqu’à la porte menant vers des escaliers. L’odeur lui sauta au nez, malgré l’humidité ambiante et le parfum de décomposition déjà ancrés dans les murs. Ses yeux se levèrent vers Joann :

« A mon avis, le sous-sol est plus étanche depuis un moment. » Fit-elle à sa comparse en entamant la descente.

Et elle n’eut pas besoin de plus que les deux pieds dans la flotte jusqu’en haut des chevilles pour vérifier ses doutes. Les eaux ne s’évacuaient plus, une vase flottait à la surface. Elle afficha une mine dégoûtée avant d’essayer de se concentrer sur le plus important : explorer. Sa torche arpenta le sous-sol à la recherche de quelque chose, les réserves du bowling étaient maigres, mais il y avait encore quelques bouteilles poussiéreuses, d’autres quilles à peine ordonnées et un carton de paquet de bonbons. L’espoir naquit dans son ventre, alors qu’elle coinça la lampe entre ses mâchoires et qu’elle attrapa le paquet. Puis, elle constata alors que les rats avaient entamé l’angle, et les paquets entamées s’effondrèrent dans l’eau en l’éclaboussant au passage.

Su-per.

Elle se retint de pester. Même si elle fulminait intérieurement.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Ven 27 Avr 2018 - 16:33
Joann saisissait la perche qui lui était tendue. Bien que ça fasse partie de ce dont il s’attendait, l’étudiant ne put s’empêcher de se sentir un peu anxieux. Pas tant pour le danger, plus pour ce que la discussion risquait de donner. Il avait machinalement hoché la tête à l’injonction d’être sage, comme s’il était effectivement nécessaire qu’on le rappelle aux deux hommes pour ne pas les retrouver dans cinq minutes en train de vider le bar ou de faire une partie. Toujours autant en décalage avec le second degré, la petite plaisanterie de Stan le fit hésiter :

- Euh… je… je sais pas mais…, comprenant avec un peu de retard, il força un léger rire mais renchérit, oui, je pense…

Il l’espérait pour l’escort-girl. Pas tellement pour lui au final, parce que son amitié avec Casey avait été jalonné de hauts, de bas, de mépris ou d’agacement mutuel. Swann saurait s’accoutumer d’une vie sans elle, ce n’était pas comme s’il manquait « d’ami » pour les jours où il avait besoin de quelque chose. De petites services. Evy ou Sacha seraient parfaites pour ça ! Inutile de s’encombrer d’une hyperactive insupportable à ses heures. Tout en menant ces pensées peu charitables, le jeune homme utilisa la crosse de son arme pour briser la vitre du distributeur – sécurité en place, bien sûr. Encore rougi par l’effort que lui avait demandé le fait de soutenir la machine le temps d’en faire tomber toutes les confiseries et canettes de sodas, le cadet Blackmore refusa la proposition de boire de l’Ice Tea d’un balayage de la main.

- C’est bon, je le… laisse à Casey, prétexta-t-il dans un faux élan de générosité, avant que la question de son mentor ne le prenne de cours, oh, oui, je…, il jeta brièvement un regard vers là d’où ils venaient, craignant de se faire surprendre par les concernées, je pense que oui, est-ce que c’était vraiment la vérité ? On en parlait ce matin justement, ça, ça l’était en tout cas, elle veut… lui parler mais ne sait pas comment faire, tout en discutant, il aidait son aîné à remplir son sac, satisfait de sa propre capacité à esquiver le fond du problème, j’espère surtout qu’elles vont savoir trouver les mots qui ne les feront pas partir au quart de tour… elles ont toutes les deux un… bon caractère.

Il avait hésité un instant à quel mot choisir. Après tout, il n’avait pas envie de faire une critique de sa petite-amie dans son dos ; le double sens de « bon » était donc un compromis convenable. Tout en s’éclaircissait la gorge, l’étudiant se redresser pour aviser le reste des lieux. Après le hall, plusieurs tables renversées, les chaises sans dessus-dessous, des néants brisés, des peintures délavées sur les murs. Il devait y avoir de la vie ici, alors qu’il ne reste de cette animation que des fantômes qu’on voulait bien imaginer.

- Tu penses que… Casey est prête, toi ? Osa-t-il demander avant de s’enquérir également de la suite du programme, et tu veux aller à l’arrière salle du coup ? On reviendra ici pour les chaussures ? Il désigna le comptoir où les joueurs devaient troquer leurs paires contre celles de la maison. Comme toujours : son mentor décidait, il exécutait.
Revenir en haut Aller en bas  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 960
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Mar 1 Mai 2018 - 14:13
Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Stanley y alla de sa petite boutade qu'elle appuya d'un léger sourire avant de prendre une grande inspiration. Depuis combien de temps ne s'était elle pas retrouvée en tête à tête avec Casey ? Des mois et pourtant la distance entre elles supposait quasiment une éternité de silence. Mal à l'aise bien malgré elle, Cain glissa la main à son couteau et lui fit quitter son étui à l'approche de la zone à explorer que sa comparse éclairait à la lueur de la torche. Comme prévu, l'odeur était suffocante, lui arrachant même une grimace qu'elle masqua contre sa paume libre avant de croiser les prunelles claires de sa partenaire. En effet, l'eau devait s'être infiltrée avec les intempéries et le reste, elles allaient donc peut-être devoir patauger. Merveilleux... Et ce n'était donc pas une simple hypothèse, la lumière se refléta sur la surface boueuse qui s'agita à peine la plus jeune fut elle immergée jusqu'aux chevilles. Malgré un soupir las, Cain suivit le mouvement en respirant par la bouche, fouillant dans son sac, elle alluma sa propre lampe pour permettre à Summer de s'occuper d'un coin tandis qu'elle en inspectait un second. Rien de bien terrible, hormis les quelques bouteilles encore sauves le reste, et d'après ce qu'elle capturait du coin de l’œil du côté de la jeune fille, ne serait pas d'une grande utilité. Quelques plocs lui signifièrent même que les confiseries agrippées par sa cadette rejoignaient la vase qui stagnait autour de leurs pieds, les rongeurs s'étaient servis bien avant que le quatuor ne fasse étape dans ce lieu sordide.

- Les gars auront peut-être plus de chance. Lui sourit-elle vaguement en jetant son dévolu sur une caisse de bois vermoulue.

Y braquant la torche, ses yeux étincelèrent presque en révélant l'inscription passée. Du champagne. Sans doute pas le meilleur, mais parce que quelques personnes devaient fêter leurs venues au monde à l'époque, pas étonnant de trouver ce genre de boisson dans un rade pareil. Glissant le cul de la torche entre ses lèvres, Cain faufila la pointe de sa lame entre le couvercle et le reste, n'ayant guère à saquer plus que ça pour enfin ouvrir et en révéler l'intérieur. Les récipients étaient entreposés droits sur leurs culs, les bouchons bien visibles et légèrement entamés par la moisissure. Retirant la lampe entre ses lèvres, elle se redressa.

- Pas de confiseries mais... Joe agrippa une bouteille pour l'agiter devant les yeux de la blondinette. du champagne.

C'était mieux que rien, sans doute cette trouvaille remontrait le moral de certain, elle s'en contre-fichait pour ainsi dire, cette sortie n'était qu'un prétexte pour tenter de renouer le dialogue avec la jeune fille qu'elle dépeignit une seconde avant de replacer la magnum dans sa caisse et de redresser le nez vers le plafond où maintes toiles poussiéreuses étaient tissées.

- Tu.... Comment tu vas en ce moment ? Reprit-elle, serrant déjà les dents à l'idée que cette question – en apparence banale – puisse faire friser les nerfs de son interlocutrice. Mine de rien, Cain continua son petit tour en plissant les paupières quant au manque cruel de luminosité malgré les torches. Il y avait un recoin un peu plus loin, une porte à moitié rongé par les rats, même si cette dernière était verrouillée – vue son état – elles n'auraient qu'à forcer un peu pour l'ouvrir et voir s'il n'y avait rien de plus intéressant de l'autre côté. Le fait de vivre avec plein d'gars c'est... pas trop contraignant pour toi et Stan ? Reprit la Canadienne en s'approchant du battant.

made by LUMOS MAXIMA



Showing no mercy...
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. Young blood, heaven hate a sinner, but we gonna raise hell anyway.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2088
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Mar 1 Mai 2018 - 19:16
Son sac sur le dos, Stan se retourna une seconde pour jeter un coup d’œil vers son partenaire, qui bredouillait une réponse. Le militaire s'était habitué à ce comportement, mais il comprenait pourquoi le jeune homme avait tant de mal à se faire respecter des autres. Cette hésitation constante qu'il affichait le rendait nettement plus idiot qu'il ne l'était réellement. Comme s'il était... mal à l'aise, tout le temps ! Il exprima les intentions de Joann, et son copain hocha la tête.

- Ça pourrait facilement exploser, ça c'est clair, répliqua-t-il quand le premier fit référence aux caractères sanguins des anciennes amies. Mais si elles sont toutes les deux dans l'optique d'faire un effort, ça devrait aller. Le pire qu'on peut craindre, c'est qu'elles s'adressent vraiment plus la parole en remontant ! Casey était très forte pour ça. Elle savait être iceberg comme volcan. Quant à l'ancienne escort... Stanley acquiesça une nouvelle fois. Elle en crève d'envie, mais elle a quand même été vraiment refroidie. Ouais, allons-y, répondit-il dans la foulée à sa question.

Le coup des chaussures, c'était une vanne, mais visiblement son compagnon ne l'avait pas saisie ! Cela arracha un sourire en coin au soldat. Il se marra intérieurement, se gardant de faire le moindre commentaire.

- En gros, si Joe lui sert une explication d'enfer, elle s'fera une joie d'passer l'éponge, enchaina-t-il toutefois, en revenant à leur conversation. Avant de prendre son acolyte à revers. Elle a cette explication d'enfer ? Demanda-t-il alors, très sérieux, en plantant ses yeux acier dans ceux de son poulain. Il avait haussé un sourcil. Pour tout dire, il n'y croyait pas. Mais qu'en pensait son petit ami ?

En même temps, prudemment, leurs armes sorties, ils contournèrent le comptoir pour s'approcher d'une porte. Stan fit un signal pour qu'ils fassent un instant silence et il écouta. Aucun son ne provenait de derrière le bois. Aucun râle, rien. Après le raffut que la blonde avait fait, si rôdeurs il y avait, ils auraient du s'agiter. Les deux hommes échangèrent un regard.

- C'est silencieux. Il arma toutefois son bras, en tenant son Beretta, et fit un signe à Swann pour l'avertir qu'il allait ouvrir. La porte, non verrouillée, ne résista pas et le garçon pointa le vide pendant deux secondes, avant de baisser son revolver. Quinze secondes plus tard, ils découvraient quelques bureaux et des toilettes. Mouais, pas de quoi faire vibrer les foules. On fouille vite fait, on voit si y a rien d'intéressant quand même... Au-delà des apparences !


« La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1878
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Mer 2 Mai 2018 - 11:32
Faire des efforts, donc. Faire en sorte de ne pas s’énerver, de ne pas tout fiche en l’air. Se retrouver coincer dans une voiture avec des femmes qui se faisaient la tête, ça serait la pire expérience au monde pour Stanley et Swann. Et elle aimait suffisamment le premier pour ne pas lui infliger ça. Bonne âme ? Elle ne savait pas s’il s’agissait vraiment de ça, pour sa part. Simplement d’un effort pour le bien commun, rien à voir avec une quelconque bonne initiative de sa part. être avec Joann lui coutait, pas parce que cette dernière lui était insupportable, mais parce qu’elle lui tenait rancune. Le sentiment de trahison restait, elle ne s’évaporerait probablement pas aussi facilement.

« Peut-être, ouais. » Grogna-t-elle en balançant le carton, agacée de ne pas avoir plus de chance. Elle se retourna vers Joann, quand celle-ci agita une bouteille de champagne. Froncement de sourcil, elle ne sut quoi lui dire. « Quand on aura un truc à fêter, ça sera utile. » mais de là à savoir quoi et quand, il y avait encore un monde pour ça.

Elle soupira, essayant de trouver autre chose à se mettre sous la dent. L’endroit était tellement attaqué par l’humidité que Casey n’était pas persuadée que ça soit une bonne idée, tout risquait d’être pourri, dévorés par les rats. Tous ces bonbons ! c’était un véritable sacrilège… Peut-être auraient-ils tous plus de chance sur leur véritable point de chute. Quoi qu’elle doutait que la base renferme de chocapics, d’Ice Tea et de BN au chocolat. Les bonbons, ça n’était même pas la peine d’y penser…

« Hm ? » Casey se retourna, éclairant Joann brièvement sans s’en rendre compte avant de capter que cette dernière lui posait une question. Comment elle allait. « Bien. » Répondit-elle sans trop faire d’effort, trop concentrée sur sa recherche pour se rendre compte qu’elle cherchait à amorcer une discussion.

Ça ne fut qu’après qu’elle le réalisa franchement, quand la question sur sa colocation suivie.

« Euh, bah… C’est un peu contraignant parfois mais c’est pas plus chiant que de vivre juste avec Maddie. C’est juste que parfois, elle vire psychopathe quand ils laissent du bordel. » Expliqua-t-elle à Joann en avançant dans la vase. Rien. Elle se retourna finalement. « J’veux dire qu’une personne bordélique comme moi, ça se supporte. Mais trois de plus en une fois, elle commence à saturer. »

Pauvre Maddie ! ça obligeait Casey à faire des efforts dans son organisation, d’au moins laissait l’espace de vie propre quand elle y passait.

« Et toi alors, chez les Blackmore ? Swann est pas trop psychorigide ? » Demanda-t-elle en fronçant les sourcils. Avec ses manières guindées, est-ce que ça l’aurait vraiment étonnée ? Non. Elle l’imaginait toujours avec son balai dans le fondement. « On devrait remonter, ça sert à rien. Tout est en train de pourrir ou déjà pourri. »




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Mer 2 Mai 2018 - 17:32
Il ne fit aucun commentaire. Sur le fait que Casey en mourrait d’envie ou qu’elle ait été refroidie. La position de l’escort-girl était difficile à défendre sans exposer clairement ce qui s’était passé et paradoxalement : ce qui s’était passé était justement ce dont ils ne voulaient pas parler. Dans le pire des cas, ils – le couple – serviraient un semi-mensonge à la curieuse, mais ensuite ? Finalement, toute cette querelle était une question d’égo. Swann n’était pas le plus calé en ce qui concernait l’amitié, mais il serait prêt à affirmer que le principe était de respecter les choix de l’autre. Joann avait délibérément choisi de ne pas évoquer quelque chose qui l’affectait, pourquoi en faire toute une pièce de théâtre en trois actes ? L’étudiant réprima un soupir et sursauta. La question soudaine de son mentor le prit légèrement de court, mais il se rattrapa après une paire de seconde de flottement :

- Oui, bien sûr.

Sur le papier en tout cas. Arme en main, il suivit Stan pour contourner un comptoir et attendit ses instructions pour la suite. Ouverture de la porte : rien. Une enfilade de bureaux réservés au personnel, des toilettes, même une vieille machine à eau vide depuis longtemps. Non sans conserver en main son revolver, le jeune homme se mit à inspecter les pièces sous la suggestion du militaire. La méthode était devenue habituelle : dans ce genre d’endroit, il fallait surtout guetter les sucreries cachées dans un tiroir, les coupe-faim non périssables, les restes d’un pot encore conditionné. Néanmoins, après une dizaine de minutes de recherche, le cadet Blackmore dut admettre qu’il ne trouvait rien.

- Tu as quelque chose, demanda-t-il en espérant que son aîné ferait une meilleure pêche que lui, est-ce qu’on essaye d’emporter un jeu de quilles et quelques boules alors ? On n’aurait pas les pistes adaptées mais… des gens pourraient avoir envie d’y jouer de temps en temps.

Il haussa les épaules. C’était un écho à une discussion qu’ils avaient eu, à propos de ramener de la Culture – ou au moins du divertissement – dans le camp. Swann ne voyait pas comme une activité noble le fait de jouer au bowling mais au moins, c’était quelque chose d’accessible à tous. Il faudra se passer des machines qui remettaient automatiquement les quilles en place et on ne pourrait pas trop faire le compliqué sur ses tailles de boules, mais… en étant honnête : même lui s’accorderait bien une soirée détente avec Joann de temps en temps. D’ailleurs en pensant aux filles, l’écho étouffé de leurs voix précédaient leur retour.
Revenir en haut Aller en bas  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 960
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Ven 4 Mai 2018 - 17:13
Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Bien, Joann l'avait connu plus bavarde, plus enjouée... Beaucoup plus cinglante aussi lors de leur dernière discussion. En guise de commentaire, la Canadienne poussa un soupir las. Tentait d'ouvrir le dialogue semblait bien plus complexe qu'il n'y paraissait. Pour autant et alors qu'elle poussait la clinche du battant convoité plus tôt, sur ses gardes quant à ce qui pouvait potentiellement surgir de l'autre pièce, le reste des mots de Casey l'invitèrent à tourner les traits dans sa direction. Là, la réponse était plus élaborée et l'invita à sourire quant aux informations qui en découlaient. Ainsi Stanley Maverick était un bordélique. Qui l'aurait cru ? Pas elle, en vérité elle l'imaginait bien plus soigné, peut-être même un brin maniaque quand on voyait avec quelle hargne il menait ses entraînements. A l'époque elle en avait fait les frais et les courbatures avaient été monnaie courante. Comme quoi, les idées qu'on se faisait de certains étaient totalement fausses.

- Qui est l'pire ? Stan ? Reprit-elle, légèrement taquine, avant de se voir retourner la question de la collocation.

Pour tout dire, vivre avec Swann était plus fun qu'elle ne l'aurait cru, du moins, quand elle l'imaginait ennuyeux et tout juste bon à suivre les ordres que ses aînés lui dictaient. Ce qui la dérangeait, dans cette bicoque de rêve, c'était bien plus la présence quasi permanente de Joy. La sœur de l'étudiant était une véritable plaie à ses heures, pas qu'elle la détestait vraiment, mais la manière dont cette asperge blonde avait de la traiter l'insupportait. Pire encore était cette manie qu'elle avait de rabaisser son frère comme s'il n'était qu'un des geignards inutiles de leur communauté. En songeant à elle, la trentenaire ne put s'empêcher de penser au cancrelat cannibale qu'elle avait ramené de son dernier périple. Quelle mouche l'avait piqué ? Certes ce gosse n'avait encore rien fait de mal, mais quand on avait avalé de la chair humaine, qu'on y avait pris goût ou habitude, difficile d'imaginer pouvoir changer de régime alimentaire.

- Crois moi il n'a rien d'un psychorigide. Répondit-elle ne vérifiant, d'un coup de torche, ce qui se trouvait derrière la porte.

Rien sinon le chauffe eau et des centaines de toiles d'arachnides couvertes de poussière. Cain referma, Casey avait raison, inutile de traîner plus longtemps dans les entrailles de l'enseigne, les garçons avaient peut-être eu plus de chance de leur côté.

- Il n'est pas coincé, il est, Aucune comparaison ne lui venait pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait jamais connu un homme semblable à l'étudiant. Swann. Reprit-elle en un rire léger avant de soupirer en fixant les billes claires de la jeune fille.

Il n'y avait plus cette complicité, plus cette sorte de lien indéchiffrable et pourtant précieux entre elle, si bien qu'avant de remonter, Joann referma la caisse de champagne et s'assit sur le couvercle de cette dernière. Des choses étaient tues entre elles deux, du moins du côté de l'escort-girl. Elle aurait aimé lui en faire part néanmoins ce n'était guère possible, mais Joe avait encore la possibilité de lui offrir une partie de la vérité et sans doute que Summer se sentirait moins à part, plus ancré dans la vie de celle qu'elle voyait comme une amie encore six mois plus tôt. Son cœur battait déjà plus vite, sa voix semblait même se nouer, mais quel autre choix avait-elle si elle désirait mettre un terme à des mois de silence pesant ? Aucun...

- Casey, je... Les mots tournaient en boucle dans son esprit, mais si comme la jeune femme l'avait clamé, elle était bien son amie, une confidente, alors sans doute serait elle capable de fermer les yeux et de se contenter de l'essentiel non ? Y avait bien quelque chose l'autre jour, un truc qui m'a effrayé comme ça m'faisait peur dans ma vie de l'époque et.... j'en ai parlé qu'avec lui tu comprends ? Comme toi tu évoquerais tes craintes et douleurs avec Stanley. Ce n'est pas naturel pour toi, est-ce que ça fait d'moi une mauvaise amie de ne pas t'éclabousser avec c'que j'ai vécu, de ne pas vouloir voir d'la pitié dans ton regard ?

Le sujet était délicat, néanmoins peut-être était-ce le moment de parler des points sombres d'un passif trop lourd et l'ayant rattrapé quand Mark avait franchi les grilles du Fort. Tout reposait entre les mains de la blondinette désormais et Cain était suspendue à ses lèvres tandis que l'un des genoux battait un rythme inaudible.

made by LUMOS MAXIMA


Showing no mercy...
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. Young blood, heaven hate a sinner, but we gonna raise hell anyway.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   
Revenir en haut Aller en bas  
- Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» VICTORIA ♔ "Pretty as a picture, sweeter than a swisher" { délai jusqu'au 11/08
» Revenge is sweeter than you ever were || Pv Maria
» Somalia Coast Guards - Knaan Speaks Truth unlikely to be heard on CNN
» 03. First love, it's a hurting truth
» Capitol Punishment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: