The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1236
Age IRL : 32
MessageSujet: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Mar 20 Fév 2018 - 15:57


Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth
Ft Swann – Casey & Stan
Ses yeux allaient et venaient depuis la terrasse jusqu'au salon où ce petit cafard l'observait de biais. Chaque fois la même chose, ce mioche ne cessait de les scruter comme des bizarreries ou, comme la Canadienne le pensait puissamment, d'éventuels morceaux de bidoche qu'il pourrait se mettre sous les dents. Certes de l'eau était passée sous les ponts depuis que Joy l'avait ramené ici, néanmoins à son regard, ce morveux n'était qu'un cannibale et son instinct ne changerait guère totalement... Tien, c'était comme Judas qu'elle gardait près d'elle en permanence dès lors que la bête de la baraque était dans le coin. Swann et elle avaient su lui enseigner les bases, l'éduquer pour qu'il soit plus docile et obéissant, pour autant son instinct demeurerait celui d'un animal. Si telle ou telle situation le lui quémandait, le danger, la crainte, le fait même de les protéger eux, le pousserait à se jeter à la gueule d'un potentiel ennemi. Exactement pareil pour ce petit nuisible donc, si l'occasion lui était donnée d'à nouveau bouffer de la chair humaine, il ne s'en priverait sûrement pas. Néanmoins, la seule chose positive depuis son arrivée, n'était nul autre que son mutisme. Le nabot ne parlait pas ou, s'il le faisait, ce n'était clairement pas pour s'adresser à elle, d'ailleurs en bonne amatrice de jeune pousse humaine – ironie –, Joann ne lui aurait très certainement pas répondu et l'aurait renvoyé dans les jupes de sa nouvelle tutrice...  

Tirant sur le filtre de sa cigarette, la jeune femme redressa le menton vers le ciel cotonneux et vida ses poumons de la fumée nocive avant de tourner les cils vers Swann. Déjà prêt à lever le camp. Oh non elle n'avait guère oublié, cependant traîner un peu et se faire à l'idée de retrouver une amie à qui elle n'avait pas parlé depuis un moment, était bien plus tentant que de presser directement le pas vers l'armurerie ou Stanley leur avait donné rendez-vous. Elle était prête, à peu de chose près, ne restait plus qu'à embarquer le bandeau qu'elle collerait sur ses oreilles pour éviter de les sentir geler et d'enfiler son manteau, quant au reste, c'était comme une sorte d’appréhension à l'idée de faire de nouveau face à Casey et ses interrogations auxquelles elle ne pouvait guère répondre. Un soupir fila ses lèvres puis elle écrasa le reste de la cibiche dans le cendrier, passa la baie qu'elle referma derrière elle, puis rejoignit la cuisine, mais pas sans un dernier coup d’œil au gamin dans le sofa qui coloriait Dieu savait quelle stupidité inutile.

- Tu viens là... Indiqua-t-elle au clebs qui, déjà, envisageait obtenir des caresses de la part du nain des lieux. L'animal suivit, l'imaginant déjà lui filer – une fois encore – une gamelle de croquette puisque, n'étant guère con ou certainement moins que les Rogers en tout cas, sa maîtresse se dirigeait vers la pièce où était entreposée sa nourriture. Je l'aime pas.... il est, malsain. Glissa-t-elle à l'intention de Swann avant d'enfiler la veste épaisse qu'elle avait déposé sur le dossier d'une chaise plus tôt. Et j'suis comme une adolescente à stresser à c'que pourrait bien m'demander sa copine, ça m'fait ch... ça m'agace. Se corrigea-t-elle en un fin sourire malgré les quelques crampes d'estomac.

Elle qui se fichait des autres ne pouvait guère faire fie des derniers reproches de sa précieuse comparse. Les mots de Summer tournaient en boucle dans son crâne, peu importait que le temps ait pu passer depuis, c'était là et ça ne la quittait plus. La blondinette était proche d'elle encore trois mois plus tôt, désormais elles n'étaient plus que des étrangères l'une pour l'autre, uniquement car Cain n'était pas disposée à lui dire toute la vérité. Elle n'en avait pas le droit ni même l'envie, ni Casey ni Stan ne comprendraient le geste de Swann et ce dernier méritait bien qu'elle s'éloigne de qui il faudrait pour le protéger non ? Veste sur les épaules, un soupir souleva ses épaules tandis qu'elle appuyait les reins et les paumes contre le plan de travail.

- J'peux rien lui dire et elle veut savoir. Précisa-t-elle comme si son amant était capable de lui obtenir des réponses claires et précises. On n'peut pas leur dire ils ne comprendraient pas, ils te jugeraient... Nous jugeraient, et Casey voit clair, elle n'est pas bête comme la plupart des crétins de cette île, elle ne gobera pas un vulgaire bobards Swann... Elle déglutit, un ultime soupir, accompagné d'un rictus, aux lèvres. j'me demande encore pourquoi j'ai accepté la proposition de Stan tien, j'suis trop conne... Il veut bien faire mais si j'lâche rien, elle restera tel qu'elle est d'puis un moment.

Ses yeux cherchèrent les réponses qu'elle attendait au creux des siens... Dans quelques minutes elle serait face à elle, à eux deux et devrait encore leur mentir pour les garder dans son cercle intime... Se sentir si déchirée lui faisait mal, peut-être car elle n'avait jamais eu de véritables amis avant de mettre les pieds dans ce fort, sans doute car sa vie entière était devenue plus palpitante depuis qu'elle les connaissait, depuis qu'elle s'était ouverte aux gens qui valaient son estime.





by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2185
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Mer 21 Fév 2018 - 18:34
- C’est une nouvelle attribution, ça, Daisy, cool !

Stanley fit un sourire à son ancienne élève. Elle faisait partie du groupe qu’il entrainait quand Casey avait rejoint ses cours, au début de l’automne. Les filles se connaissaient. S’il avait déjà commencé à la positionner sur quelques guets, c’était la première fois qu’il la voyait ici, à l’armurerie. La première fois qu’il voyait un civil à ce poste-là aussi d’ailleurs. Une nouveauté suite aux derniers changements ! Après tout, ce travail consistait principalement à simplement répertorier tout ce qui entrait et sortait d’ici !

- Vous avez quoi au programme aujourd’hui ? S’intéressa la femme.
- On sort avec Swann et Joe, expliqua le militaire, sans savoir si cette dernière les connaissaient. Ils devraient pas tarder. Du côté de Bangor. Et de sa base navale. Y a un bowling sur le chemin, on va certainement s’arrêter. Qu’est-ce que t’en dis, Casey-Cas’ ? Il jeta un regard taquin à sa copine. Ça devrait être fun ! Il fit une moue exagérément enthousiaste. Il était bien entendu ironique.

Daisy s’en amusa et le couple s’éloigna pour aller se préparer. Le jeune homme enfila son gilet par balle comme il s’obligeait à le faire à chaque sortie. Il jeta ensuite un regard en coin vers la blonde qui en faisait de même. Par habitude, il s’approcha pour le lui serrer.

- Ce petit gilet en Kevlar te sied à merveille, s’amusa-t-il, tout en serrant les sangles. Il planta ses yeux bleus dans les siens. J’pense que cette journée va nous faire du bien, ajouta-t-il, dans un murmure, en lâchant le gilet, pour remettre sa veste et attraper des chargeurs. Ça nous permettra sûrement de nous retrouver ! Il cala ces derniers dans les poches de son blouson et en tendit deux autres à sa compagne.

L’idée de faire cette sortie aujourd’hui avec leurs amis venait de lui. Mine de rien, ils ne se fréquentaient pas autant qu’avant et chacune de leurs rencontres paraissaient chargées de non-dits. Joann et Casey ne s’adressaient notamment presque plus la parole. Ce froid n’était pas récent. A vrai dire, Stan avait beau avoir fait de son côté abstraction de la distance de son amie envers lui, il ne parvenait pas très bien à défendre son comportement aux yeux de sa petite amie. Oui la relation qu’ils entretenaient jadis avec l’ancienne escort avait changé. Parce qu’elle s’était mise en couple avec Swann et que cela l’avait visiblement transformée ! Maintenant le jeune homme avait choisi de son côté de ne pas se prendre la tête à outrance avec tout ça… parce qu’il avait alors eu bien trop d’autres choses auxquelles penser !


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Jeu 22 Fév 2018 - 14:05
- Moi non plus, marmonna Swann à propos de Tim.

Il ne rêvait que de le remettre dans la nature ce gamin. Sa sœur avait beau le défendre fiévreusement – et bien qu’il n’ait effectivement encore attaqué personne – ce môme restait un cannibale. Il y avait certains pas à ne pas franchir à moins de se voir fermer à tout jamais les portes de la civilisation et ingurgiter de la chair humaine en faisait partie. Allez savoir ce qui passait par la tête de Joy avec sa crise maternelle mais si on demandait à son frère, le garçonnet aurait mieux fait de mourir avec ses parents. Là était sa place et nulle part ailleurs.

Le sujet changea très vite, passant à Casey et le cadet Blackmore put constater l’ampleur des dégâts. Joann parlait de sa meilleure amie comme de « la copine de Stan », ce qui manifestait bien du fossé qui s’était creusé. Les derniers mois avaient certes été chaotiques et les manigances malsaines du couple n’avait pas vraiment laissé de place à leurs proches, mais… aurait-il pu en être autrement ? L’étudiant en était sûr que non. Il l’avait senti en discutant avec le militaire et plus encore en l’observant pendant la révolte. Il avait un point de vue qui restait très humain, en dépit des leçons qu’il lui avait prodigué. Ce ne serait pas son genre d’accepter sans rien dire ce qui s’était passé pour Mark…

Devant la détresse de sa petite-amie, Swann s’était levé de sa chaise pour aller attraper ses mains. Leurs yeux étaient connectés et une fois assez proche pour savourer son souffle qui se mêlait au sien, un petit sourire mystérieux fleurit sur ses lèvres. Le genre de ceux qu’il avait quand il avait plus d’un tour dans son sac et qu’il entendait bien garder le contrôle de la situation. A l’ombre de sa silhouette, les pétales de Joann étaient cruellement attirants. Il devait lutter pour ne pas transformer sa réponse en baiser passionné.

- Alors dans le pire des cas, on lui servir un bobard qui ne soit pas « vulgaire », jusqu’à preuve du contraire, Casey n’était pas dupe mais n’était pas voyante, alors il précisa : la seule personne à vraiment savoir ce qui s’est passé est Takeo, le mépris était visible quand il cracha son prénom, et si jamais il parle trop, on pourrait toujours retourner la situation contre lui en affirmant qu’il était soûl et qu’on a rien dit ou mentit pour le protéger. Joy défendra notre version, même si elle râle, promit-il, alors… si Casey insiste trop… on pourra toujours lui servir une partie de la vérité : Mark a déconné, il a essayé de me tuer et de te violer, alors on a dû lui régler son compte, le cadet Blackmore haussa les épaules, sûr de lui, ce sont nos amis, je ne vois pas pourquoi ils remettraient notre parole en doute.

Et si leur comportement renfermé posait toujours à question, ils pourraient toujours mettre l’accent sur les remords ou l’aspect traumatisant de l’épisode. Tuer l’un des leurs n’était pas pareil que massacrer des étrangers ; et d’ailleurs, n’était-ce pas Stan qui accusait les recrutements d’être trop laxistes ? C’était du pain béni pour lui et sa théorie de la sélection sur profil. Tellement qu’il en oublierait de demander des détails… il fallait l’espérer en tout cas.

- Tu viens ? Il faut passer à l’armurerie s’équiper.

Il déposa un doux baiser ensorceleur sur le front de son amante et s’éloigna pour lacer ses grosses chaussures. Que pouvait-il vraiment se passer de grave ? Avec une équipe pareille, il était carrément mieux loti que lors de son expédition avec Jason. A défaut de compter sur une bonne humeur impeccable, les résultats devraient être au rendez-vous !
Revenir en haut Aller en bas  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1948
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Dim 25 Fév 2018 - 13:39
« Si on peut faire une partie, tu verras mon skill en bowling ! » Fit-elle en fronçant les sourcils, avant d’esquisser un grand sourire moqueur : « Je suis sûre que tu seras mignon avec l’équipement spécial et les chaussures, là ! »

Elle laissait à Daisy le soin de l’imaginer comme ça. Elle, elle ne manqua pas d’en rire au passage, au moins pour essayer de faire passer l’amertume qu’elle avait en bouche à l’idée de sortir. Le rappel qu’ils y allaient avec Joann et Swann lui donnèrent l’impression d’avaler un morceau de plomb qui lui pesait désormais sur le ventre. Son estomac était tout simplement incapable de le digérer, et elle ne pouvait le cacher : elle appréhendait énormément les retrouvailles. Ça n’était pas comme si elle n’avait quasiment pas adressé un mot à son amie depuis des semaines ! Leurs dernières discussions avaient été assez houleuse, presque comme si ça mettait un point définitif à leur relation.

Et depuis, ça avait été le désert. Joann avait bien tenté de la soutenir lors de la réunion pré-révolte, où ils avaient tous globalement brainstormer sur tout ça, mais Casey n’avait pas vraiment réagi à ce soutien : elle savait qu’elle n’était pas idiote, tout comme elle savait aussi qu’elle n’énonçait pas que des bêtises. Joann n’étant pas stupide non plus, son soutien n’était qu’une évidence parmi tant d’autres… Comme la rupture nette qui s’était creusée entre elles deux. En ça, elle admirait l’optimisme de Stanley, ou le fait qu’il parvenait à ne pas se prendre totalement la tête à ce sujet…

« Tu crois que ça va bien se passer ? » Demanda-t-elle au garçon avec une petite moue, alors qu’il terminait de sangler sa protection, et qu’elle s’équipait ensuite avec moins d’habilité que lui. Elle n’avait pas encore rôdé tous ses gestes pour sa part.

Ils verraient. Elle avait juste une boule dans le creux du ventre à l’idée qu’il puisse se passer quelque chose. Que l’incendie ne soit pas éteint, et que cette sortie ne soit qu’un souffle pour refaire partir les braises. Elle haussa les épaules : quoi qu’il arrive, pour lui, Casey était prête à faire l’effort de ne pas s’emporter. Il fallait qu’elle ignore, qu’elle ne se monte pas la tête, qu’elle… Fasse comme Joann. Comme si l’amitié qu’elles avaient partagée n’avait aucune importance.

A partir de là, martel en tête, les choses seraient évidemment plus simples. Elle offrit à Stanley un grand sourire confiant, avant de se hisser légèrement sur la pointe des pieds et lui dérober un baiser. Ils verraient bien ! S’inquiéter maintenant ne changerait rien à la chose. Attendre et voir, c’était pour le mieux. Aussi sursauta-t-elle un peu lorsque la porte s’ouvrit et que Swann et Joann se présentèrent aussi pour s’équiper. Elle leur fit un sourire pour les saluer tous les deux – Swann peut-être avec plus d’enthousiasme que Joann pour le coup, puisque la vue de l’ancienne escort lui pinça le cœur.

« Une arme de prédilection ? » Demanda-t-elle à ses partenaires pour leur tendre ce qu’ils voulaient, puisqu’elle était la plus proche pour fournir l’équipement. « On prend quel véhicule pour y aller alors ? » Questionna-t-elle. Et surtout : « Stan, tu conduis ? Je monte devant ! » Fit-elle soudainement.

Au moins, ça posait l’humeur… Ou la tentative de bonne humeur.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Joann Cain
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Carabine Winchester - 9 mm - Couteau de survie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1236
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Mar 6 Mar 2018 - 11:12


Sometimes a little lie is sweeter than a bad truth
Ft Swann – Casey & Stan
Stresser n'était pas son genre. Habituellement mesurée, la Canadienne mordillait déjà frénétiquement sa lèvre inférieure. Mentir pour d'autres qu'elle n'était pas ordinaire à son regard et avant tout cela, avant sa confrontation avec ce connard d'hispanique, jamais elle n'avait eu à craindre pour la vie d'un autre contrairement à aujourd'hui, où, elle revint sonder les prunelles claires de Swann lorsque les mains de celui-ci s'emparèrent des siennes. Il avait raison, s'ils enjolivaient la réalité, qui dirait que c'était faux... ? Ce fichu Nippon étant devenu alcoolique, personne ne le croirait et encore moins les deux personnes à qui il avait fait un scandale lors de la dernière soirée organisée par le couple Maverick-Summer. Déjà le sourire qui venait de fleurir sur les lèvres de l'étudiant se reflétait sur les siennes. Le bobard serait crédible et envisageable si, toutefois, la curiosité amicale de Casey refaisait surface lors de la sortie. Rassurée d'une part, l'idée bien en tête, Cain opina à sa dernière question et relâcha la pression au contact des lèvres contre son front.

En peu de temps, et après avoir revêtu leurs vêtements plus chauds, l'escort-girl pénétra l'armurerie et se confronta rapidement au regard de la jeune fille. Ce n'était rien, et visiblement si Stan avait désiré qu'ils se joignent à eux pour cette sortie, c'était uniquement dans le but de crever l’abcès. Cain leur offrit donc un sourire, distant en ce qui concernait Summer, mais beaucoup plus sincère à l'encontre de Stanley qu'elle savait plus enclin à étouffer les problèmes. Ses yeux évaluèrent les traits de la gamine, étrangement l'idée qu'elles n'étaient plus si complices la torturait. C 'était dur, plus dur qu'elle ne l'aurait imaginé... Du peu de personnes sur lesquelles elle pouvait compter, et qui comptaient sur elle, Casey était l'une des plus précieuses encore quelques mois plus tôt. Mark lui avait décidément retiré bien des choses. Même mort, ce connard était parvenu à foutre la moitié de son petit monde en l'air mais pour autant, elle avait encore Swann pour épaule et pilier. Le point positif dans cette rencontre était sans nul doute qu'il n'y avait guère d'eau dans le gaz entre les deux hommes. Une bénédiction pour Joe qui, lorsque Casey leur adressa la parole au sujet des armes à emporter, sentit son cœur bondir de la mauvaise manière. Elle n'avait plus entendu sa voix que lorsque du soulèvement des citoyens et, encore, elle ne s'était guère directement adressé à elle...

- Winchester et 9 mm. Répondit-elle.

C'était court, ça allait droit au but mais pourquoi enjoliver ? Cain n'en voyait guère l'utilité. Relancer quelconques conversations banales, en ayant pour ancrage qu'une question concernant des flingues n'était pas judicieux, n'aurait guère de sens. Un sourire simpliste accompagna néanmoins ses mots. Pourtant la jeune femme avait l'impression terrible de marcher sur des œufs et ne put s'empêcher, lorsqu'on lui tendit un gilet, de lancer quelques œillades à Swann dont la décontraction lui paraissait ahurissante. Elle le savait froid, cynique à ses heures, vile à d'autres, mais ici et devant des personnes face auxquelles faire semblant relevait du défi, Joann peinait à être totalement maîtresse de la situation. Aux autres questions, et en enfilant le gilet de protection, la Canadienne prêta l'oreille et ne put que soupirer avec discrétion. Au moins elle ne se retrouverait pas à l'arrière à devoir anticiper les questions ou mots de sa comparse... Une épine en moins dans le pied, même si, d'ici peu, elle serait forcée de tenter une approche afin de désenvenimer les choses si, toutefois, Casey ne le faisait guère avant.

- On s'rend où ? Reprit-elle, en collant quelques chargeurs et balles dans le sac besace qu'elle avait emporté. Ses cils se redressèrent vers Stan. Il mènerait le peloton, elle avait confiance en lui et préférait qu'il se charge de la direction plutôt qu'elle le fasse. Après tout, et comme ils le lui avaient servi, sa dernière sortie en tant que meneuse ne s'était guère très bien terminée. Des choses particulières à trouver ?

Phrases courtes, inutiles d'extrapoler ou de faire preuve d'enthousiasme, elle n'en n'était guère coutumière d'ordinaire, être différente de ce qu'ils connaissaient d'elle ne ferait que fleurir les interrogations qui, déjà, étaient présentes depuis l'instant où Swann et elle s'étaient repliés sur eux mêmes.





by anaëlle.
Young blood, run like a river. Young blood, heaven need a sinner, you can't raise hell with a saint. Young blood came to start a riot, don't care what your old man say. But we gonna raise hell anyway.
Showing no mercy
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2185
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Dim 11 Mar 2018 - 17:10
Stan avait simplement haussé une épaule en acquiesçant à sa compagne. Est-ce que ça allait bien se passer ? Il n'en doutait pas. Rien ne valait une bonne petite situation critique pour remettre quelques pendules à zéro et rappeler à tout le monde ce qui comptait vraiment : leur survie, ensemble. Les mensonges, les déceptions, tous les dramas de la vie quotidienne ne passeraient alors qu'en second plan, c'était évident !

Swann et Joann arrivèrent peu après et les « retrouvailles » se montrèrent polies. Assez mesurées, le militaire pouvait le deviner, mais cordiales. Le jeune homme accueillit ses deux amis dans un sourire semblable, gratifiant même l'autre garçon d'une tape amicale sur l'épaule.

- Motivés pour aller prendre un peu la température au dehors ? Il était lui-même enthousiaste à l'idée de sortir. Il en connaissait les dangers, mais aimait les décharges d'adrénaline que cela lui procurait. Et cela changerait indéniablement de ces derniers jours et semaines, coincé à l'intérieur du camp pour se focaliser sur le remaniement des formations. On va prendre la jeep, répondit-il à Casey dans la foulée, acquiesçant dans la foulée à ses questions. Ouais si tu veux, dit-il dans un rapide rire. On va vers Bangor, on en discute en chemin ? Demanda-t-il tout en reportant son regard vers la brune et en l'invitant à s'équiper rapidement.

Il n'y avait pas de temps à perdre. Les quatre compères quittèrent ainsi l'armurerie quelques  secondes plus tard, après avoir signé le formulaire de sortie des armes. Après s'être assuré qu'ils avaient tout, ils chargèrent la fameuse jeep du nécessaire et s'y engouffrèrent à leur tour. Stan devant et Casey à ses côtés comme elle l'avait réclamé. Il briefa ses acolytes sur leur mission du jour et enchaina la conversation naturellement.

- C'était quoi vos dernières expéditions déjà ? Rappelez-les moi, demanda le jeune homme, en s'adressant au couple assis à l'arrière. Pour la blonde, il s'en souvenait. Tout en posant la question, il plissa les yeux. T'es r'ssorti Swann depuis celle qu'on a faite ensemble vers Trikkala ? Il avisa l'ancien étudiant d'un regard dans le rétroviseur.

C'était peut-être trois semaines plus tôt. Une autre expédition pour essayer de traquer le groupe rencontré en novembre. Ils parcouraient chaque route, fouillaient chaque recoin autour de l'endroit où ils les avaient rencontrés. Ça prenait du temps, mais au moins s'assuraient-ils de ne pas les manquer. Ni eux, ni aucun autre groupe de survivants ! Il ne faisait pas de doute que l'étau se resserrait... Tout du moins si ces derniers n'avaient simplement pas fui depuis loin d'ici !

Ce fut ainsi que la voiture passa la barricade nord de Brainbridge Island. Le groupe salua leurs collègues en poste aujourd'hui : Graham était accompagné d'Aaron. Puis ils filèrent en direction du Nord.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
avatar
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   Lun 19 Mar 2018 - 18:57
Une fois à l’armurerie, Swann ne sut pas exactement comment réagir. Les choses étaient plus simples vis-à-vis du militaire, car ils étaient toujours en bons termes et avaient même toujours l’occasion de faire certaines missions ensemble. Casey, c’était différent. Comme si le fait qu’elle soit en froid avec Joann impliquait automatiquement qu’il ne pouvait plus s’entendre avec elle également. La question de son amie lui apparut finalement comme un piège auquel il eut tout le mal du monde à répondre. Devancé par la trentenaire qui fit dans le concret, l’étudiant bafouilla :

- Euh… Remignton 9 mm et… hum… un couteau…, son timbre se suspendit dans le vide, comme s’il cherchait un adjectif qui ne vint jamais, o-oui oui, motivé, répondit-il finalement à son mentor qui lui offrait une échappatoire.

Ensuite, il s’affaira à imiter l’escort girl, calant une par une les balles dans ses chargeurs avant d’en enclencher un dans le cul de son arme pour mettre les deux autres dans son sac. Il ne devrait pas avoir besoin de plus normalement, c’était même largement superflu dans le cadre d’une expédition ordinaire. Comme on disait : mieux vaut prévenir que guérir. Entre Joann et Stan, le cadet Blackmore était sans doute en présence des deux personnes du camp auxquelles il vouait le plus grand respect. Il suivait donc la marche dans un mutisme religieux, écoutant les consignes de son entraineur avec attention, les yeux et les oreilles grands ouverts.

- Hum ?! Euh…, il avait soudainement sursauté en réalisant qu’on lui adressait la parole, non, je…

Son regard bifurqua discrètement vers sa voisine. La vérité ? Ces derniers mois, il s’arrangeait pour passer autant de temps que possible avec elle. Leur lien était encore récent, miraculeux, et il se sentait déchiré par une peur irrationnelle qui ne lui ressemblait pas : celle de la perdre. Il y avait eu Mark d’abord, puis la mystérieuse personne qui l’avait poussée dans l’escalier… puis c’était l’étudiant qui avait failli ne pas revenir de son expédition avec Rogers junior. Les raisons et les possibilités d’être séparés étaient trop nombreuses alors égoïstement, Swann avait mis ses œillères. Il voyait son couple, uniquement son couple, et aidait occasionnellement juste ce qu’il fallait pour sentir qu’il contribuait toujours à la communauté.

- J’ai préféré m’occuper sur le camp, il fallait que je passe un peu de temps avec… Joy.

Le pire, c’était que ce n’était même pas un mensonge. Traumatisée par sa rencontre avec les cannibales, sa sœur n’était pas dans son assiette et le jeune homme avait accepté d’enterrer la hache de guerre pour la soutenir. Temporairement, sans doute, car ils étaient ce qu’ils étaient : impossible qu’ils s’entendent bien en public. Ça resterait un de leurs secrets. Un autre.

- Oh d’ailleurs, comment ça… comment ça se passe pour toi depuis que les Chambers ne sont plus là ?

Mine de rien, ils n’en avaient pas encore parlé.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth   
Revenir en haut Aller en bas  
- Sometimes, a little lie is sweeter than a bad truth -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» VICTORIA ♔ "Pretty as a picture, sweeter than a swisher" { délai jusqu'au 11/08
» Somalia Coast Guards - Knaan Speaks Truth unlikely to be heard on CNN
» 03. First love, it's a hurting truth
» Capitol Punishment
» You are the truth, out screaming in this lies ♫ [ABANDONNE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: