The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Walk through the fire -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 481
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Walk through the fire   Sam 24 Mar 2018 - 14:10
« Oh j’avais pas vraiment de meilleur endroit où aller » admit Eleanor avec un sourire même si en réalité, elle avait surtout peur de retrouver cette solitude qui lui rongeait l’âme. Parler, raconter des âneries, imaginer les pires plans possibles, cela rendait ce quotidien en ruines plus supportable. « La perche oui » reprit-elle en riant toujours, pas le moins du monde vexée. Elle avait depuis longtemps fait son deuil, elle ne serait jamais petite, jamais ce genre de filles qui peuvent porter vingt centimètres de talons sans manger sur la tête des autres. « Je suis pas sûre que la suite du dicton soit à mon avantage … Mais d’accord. » Un air faussement vexé sur le visage, Ely se mit à nouveau à rire, au moins il ne s’était pas vexé de sa plaisanterie ou de son commentaire pour le moins enfantin. « Merci … » souffla-t-elle avec un petit sourire gêné à cette remarque.

Puis l’éventualité d’aller explorer cette boutique fut évoquée, de même que celle de trouver de quoi manger ou de quoi boire. La rousse se rappela de la première fois où elle avait bu, et sans doute la dernière à bien y réfléchir. Sa mère l’avait toujours prévenue, mise en garde contre les dangers de l’alcool, la gueule de bois du lendemain avait réussi ce que les conseils maternels n’avaient pas pu atteindre. La dissuader de boire à nouveau. Lorsqu’elle y repensait, Ely se disait que c’était idiot de boire autant, jusqu’à être malade, jusqu’à ne plus être maître de ses décisions. Mais c’était sans doute parce qu’elle n’avait que peu de filtres sobre que l’alcool ne lui était d’aucune utilité, de même que son tempérament joyeux n’avait pas l’envie de se noyer dans les spiritueux. La voix du brun la ramena à ce nouveau plan qui prenait forme.
« Un petit déj’ serait pas de refus, et un nouveau stock de M&M’s non plus ! » reprit-elle d’un ton enjoué.

Eleanor, alors qu’ils avançaient vers l’épicerie, se montra alors curieuse quant à ce que prévoyait Corey. Elle n’avait pas envie de rester à nouveau seule, de devoir faire des dessins pour leur parler. C’était le pire pour elle, avoir tellement de choses à dire et personne pour l’écouter. Avoir toutes ces histoires, toutes ces plaisanteries, et devoir les garder pour elle.
« Oh euh moi j’essaie d’atteindre le nord mais … Whidbey Island ? Tu connais ? De l’autre côté du ferry qui part d’Everett. Il y a presque que des forêts là-bas, mais il y a Langley, mon chez-moi. C’est qu’une petite ville de pêcheurs, il se passe pas grand-chose mais … Ma famille est là-bas. » Sa famille était là-bas, elle en était convaincue. Là-bas et vivante. « Mais c’est pas évident de traverser, j’ai trouvé un bateau une fois mais … Enfin les gens qui proposaient la traversé étaient pas … dignes de confiance. » Ils lui avaient flanqué la peur de sa vie et cette fois elle n’avait dû son salut qu’aux rôdeurs. La rousse affichait néanmoins un sourire en évoquant tout cela, c’était dans le passé, et elle était encore là pour en parler, donc tout allait bien.

L’épicerie se présenta finalement à nouveau devant eux et les deux s’y engouffrèrent. Hochant la tête à la proposition de Corey, Ely souffla simplement un
« Oui tu as raison. » Elle n’en menait pas large, l’endroit était glauque, sans doute hanté comme beaucoup. Eleanor avait une peur bleue des rôdeurs. Son pied de biche dans sa main gauche, elle avança donc au côté du brun, sursautant au moindre bruit. Rats, souris, bâtiment à l’agonie. Tout bruit extérieur la mettait en alerte, mais tant bien que mal, elle parvint à avancer jusqu’au rayon frais. Dans les armoires réfrigérées depuis longtemps éteintes, les aliments n’avaient plus l’air très frais. La rousse esquissa une grimace avant de continuer son chemin jusqu’au rayon des boissons, tout au fond du magasin. « Hey regarde, il reste des soda ! » s’exclama-t-elle en attrapant un pack de canettes de Coca, l’air fier, remarquant au même moment la main décharnée coincée dans le carton. Dans un cri ridicule, Ely lâcha tout, les cannettes s’éclatant au sol alors que son regard et son arme se dirigeait vers la dépouille d’une personne qui visiblement n’avait pas voulu lâcher son Coca. « Humpf … » Tant pis pour le Coca. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il y ait encore de quoi boire ou manger ici.


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tisonnier, Glock et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 243
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Walk through the fire   Dim 25 Mar 2018 - 23:03

Ses souvenirs et la nostalgie rangés dans le coin de toutes les petites boîtes qui devaient composer son cerveau bien trop animé, le jeune homme s'était rapidement focalisé sur les paroles de sa partenaire du jour à savoir leurs plans respectifs. Comme il l'avait si bien dit, il n'avait pour sa part rien de précis, hormis cette volonté de ne pas s'éloigner de la ville, bien incapable de laisser derrière lui tout ce pan de sa vie. Et pourtant il n'y avait plus rien qui le retenait, plus rien d'autre que des fantômes, des souvenirs. Au fond il avait déjà tout perdu, tout hormis une chose : lui-même, et à ses yeux, c'était précisément ces ancrages au passé qui lui permettait de ne pas se perdre lui. La peur que s'il ne s'éloigne sans réel but, il finirait lui aussi par errer comme tous ces Grabataires qu'il croisait. Au moins là, en restant en ville, il savait qu'il avait à proximité sa maison d'avant, ce jardin où reposait désormais en paix son meilleur ami, et ce cimetière où était sa Grand'Ma, heureusement emportée avant d'avoir eu à voir ce qu'était devenu le monde. Ses motivations pouvaient paraître complètement idiote, et parce-qu'il ne savait pas comment les expliquer autant que parce-que c'était trop personnel, il n'avait pas avancé cette justification à la rouquine. Peut-être en viendrait-il à lui parler de cette vie d'avant, de ce qui lui avait été arraché, mais pour l'instant il avait surtout besoin de se focaliser sur autre chose, et ses plans à elle lui permettraient au moins de ne pas bloquer sur ses propres pertes.

À sa réponse, il avait froncé les sourcils, hochant la tête lorsqu'elle lui demanda s'il connaissait Whidbey Island. Il connaissait, de nom, savait où ça se trouvait, mais jamais il n'y avait mis les pieds. Corey savait cependant que le moyen le plus simple d'y accéder était en effet le ferry, et autant dire qu'au vu de la conjoncture actuelle, l'entreprise s'avérait plus que compliquée. Il apprit donc que c'était sur cette île que se trouvait la ville d'Eleanor, une ville de pêcheurs où se trouvait selon elle sa famille. Une chance pour la jeune femme, l'Australien ne serait assurément pas de ceux qui lui diraient qu'elle se leurrait complètement et qu'ils étaient déjà mort. Certes, lui avait perdu ceux qui comptaient, mais il savait combien l'espoir de retrouver des proches en vie était important, vital, alors non, il ne dirait rien, n'oserait même pas penser à l'éventualité qu'elle fonçait dans un mur. Trop optimiste sans doute, mais si ça n'avait pas été le cas il se serait sans doute laissé mourir il y avait bien longtemps déjà. Hochant alors à nouveau la tête il avait affiché une petite moue contrariée, presque désolé pour la rouquine. « Ne jamais monter dans la voiture des inconnus qu'ils disent... quoi qu't'es montée dans la mienne, mais tu savais pas qu'j'étais dedans alors... Tout ça pour dire qu'c'est pas simple ton but là, mais avec d'la volonté t'y arriveras et tu les retrouveras ! Au pire y a l'trajet à pied par le nord mais ça ferait une sacré grosse trotte... » Une nouvelle fois l'aide de vie réfléchissait à voix haute et ce tout en entrant dans l'épicerie dont l'odeur n'avait rien d'attirante même si un certain calme semblait habiter les lieux.

Un court instant il s'était demandé si c'était cet espoir qui aidait la rousse à être aussi souriante, pleine de vie. Peut-être était-ce le cas, mais il ne pouvait le savoir précisément. Comment serait-il, lui, s'il n'avait aucune nouvelles de ses proches ? Sans doute se bornerait-il aussi à vouloir les trouver, vivants ou morts, ne serait-ce que pour savoir, être fixé. Et autant dire que là il l'était. La partie de lui qu'ils avaient emporté avec eux, ce vide en lui, c'était douloureux quand il y pensait trop longtemps, mais au moins il savait. Et Dieu merci, sa chère grand-mère n'avait pas eu à voir tout cela, tout comme Josh. Préservés dans la mort. Bien que le brun maudissait souvent son meilleur ami de ne plus être à ses côtés pour voir tel ou tel truc, se lançant dans des reproches à haute voix, reproches que le destinataire n'entendrait sans doute jamais et que Corey ne pensait pas vraiment. Il boudait facilement, c'était un fait, ne serait-ce que ''pour la forme'', mais il n'était pas rancunier le moins du monde.

Ayant établi un plan de fouille, le brun avait souri à la réponse d'Eleanor, se mettant à avancer vers le côté désigné. Rapidement, ils arrivaient à ce qui était auparavant le rayon frais et autant dire que les aliments totalement pourris derrière les vitres lui tirèrent une grimace similaire à celle de sa partenaire avant qu'il ne prenne la parole ; pour lui ? Pour elle ? Difficile de savoir. « Si j'avais su qu'y avait encore autant d'trucs ici au début j'serai v'nu, ça m'aurait rempli l'ventre pour au moins trois jours » avait-il marmonné sur un air presque déçu avant de suivre à nouveau la grande vers le coin des boissons. En voyant les canettes de Coca, ses yeux s'étaient mis à pétiller avant qu'il ne sursaute en les entendant exploser au sol. Haussant alors les épaules, il secoua la tête. « Premier arrivé, premier servit ! » Et suite à ces mots, il avait fait quelques pas jusqu'à voir dépasser de sous le rayonnage un bout d'emballage. S'abaissant pour en sortir le petit trésor, Corey contempla avec ravissement des canettes de Dr. Pepper. Un court instant il avait pensé à Forrest Gump et sa passion pour cette boisson, souriant légèrement en souvenir de ce film qu'il avait vu à plusieurs reprises, avant de relever la tête vers Ely. « On est pas si mal lotis finalement ! » Quoi qu'il ne fallait pas se leurrer, s'il ne trouvait pas rapidement quelque chose à manger, son ventre ferait tellement de bruit qu'il attirerait tous les Grabataires à des kilomètres à la ronde. Ou peut-être prendraient-ils les gargouillis comme l'un de leurs pairs ? L'idée le fit légèrement pouffer de rire alors qu'il s'était remis à avancer dans l'épicerie arrivant au rayon des biscuits et autres friandises. Il était aussi dévalisé que le reste du commerce mais ils trouveraient bien quelque chose à se mettre sous la dent.

Posant alors son regard sur l'arme tenue par la rouquin, Corey releva ses prunelles sombres vers elle. « T'es gauchère ? » avait-il demandé comme si la réponse serait de la plus haute importance, comme si ça allait lui changer la vie que la réponse soit oui ou non. Dans le même temps, il dégotait une boîte de corn-flakes basiques et déjà périmés ; pas le grand luxe, mais ce serait toujours mieux que rien. Tournant à nouveau son attention vers la jeune femme, l'Australien marqua une seconde d'hésitation avant de poser la question qui lui brûlait les lèvres. « Ça te dit qu'on reste ensemble aujourd'hui ? J'veux pas t'freiner dans tes projets hein mais... ce s'rait cool » avait-il conclus en haussant les épaules, posant rapidement ses prunelles sur le rayonnage pour se remettre à sa recherche.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 481
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Walk through the fire   Mer 28 Mar 2018 - 22:16
Eleanor évoquait cette fois où elle avait cru trouver un moyen de rejoindre l’île pour ensuite croire à sa mort prochaine et où finalement elle avait réussi à s’enfuir, grâce aux morts. Un comble. Elle essayait de ne pas se laisser atteindre par tout cela, gardant autant que possible le sourire, mais c’était un des coups durs de sa survie. Un ascenseur émotionnel. La plaisanterie de Corey lui permit de ne pas avoir à forcer ce sourire, un mince éclat de rire lui échappant. « Et c’était pas vraiment ta voiture … » commenta-t-elle en écoutant malgré tout sa réponse en entier, attentive qu’elle était dans sa dispersion. Les paroles de Corey étaient emplies d’espoir, c’était un peu ce qu’elle se répétait à longueur de journée, tous les jours de chaque semaine depuis ces longs mois. « Je suis partie d’Everett et … remonter ça me paraissait trop compliqué à l’époque, et puis j’ai rencontré une gentille famille qui m’a recueillie. Finalement j’ai décidé de les suivre, c’était facile avec eux, je me sentais à ma place, je n’étais pas seule et … » Et la suite, il pouvait s’en douter puisque cette famille n’était plus là avec elle à l’instant où ils parlaient.

La fouille du petit magasin avait finalement pu démarrer, dans la poussière, l’odeur de moisissure imprégnée dans chaque mur et chaque meuble. L’endroit était dévasté, comme le monde, mais à une plus petite échelle. Eleanor avait pourtant cru trouver le coffre au trésor dans ce pack de cannettes de soda, malheureusement la main intégrée lui avait fait lâcher sa prise. Un peu déçue, elle avait repris sa recherche alors que Corey de son côté sembla trouver son bonheur en fouinant sous un des rayons.
« Parle pour toi … » souffla-t-elle en parvenant à sauver une canette qui n’avait pas éclaté dans la chute et l’impact. Du Coca ça ne la nourrirait pas, et ce maigre sachet de M&M’s partagé plus tôt non plus.

La rousse rangea la canette dans la poche avant de son sac à dos et emboita le pas à Corey. Direction le rayon épicerie sucrée ou sucreries tout court. Sans doute qu’à une époque, l’endroit avait dû regorger de guimauves, de chocolats, de biscuits, mais aujourd’hui il ne restait rien qui attire son attention. Le brun se contenta d’un paquet de céréales, sans doute périmé depuis un moment, pendant qu’elle se hissait sur la pointe des pieds pour voir tout en haut des rayons. Après tout, tous les survivants n’étaient pas grands, Corey en était la preuve, alors peut-être avaient-ils raté des paquets de biscuits secs tout là-haut, sur l’étagère, tout au fond. Se décidant à passer sa main droite sur la surface poussiéreuse, Eleanor ne récolta qu’une grimace collée sur son visage.
« Eww … » râla-t-elle un instant avant d’afficher une mine plus souriante. « Ah ! Bingo ! » Fière de sa trouvaille sans savoir de quoi il s’agissait, Ely exhiba un vieux paquet de cookies au chocolat blanc.

La question du brun lui fit baisser le nez vers son arme.
« Ah oui … Rousse et gauchère, tu imagines combien la vie a dû être difficile pour moi. » C’était une plaisanterie car rien de tout cela ne lui avait attiré d’ennuis, mais dans certains endroits ou certains cercles de personnes, les roux et les gauchers étaient dénigrés. Sa nouvelle question la prit au dépourvu mais cela ne l’empêcha pas de hocher la tête avec un sourire presque enfantin. « Ça me dérange pas ! » s’empressa-t-elle de répondre, trop heureuse de savoir qu’on ne voulait pas se débarrasser d’elle. « Et puis il faut qu’on trouve une fusée et un manuel je te rappelle. » La rousse se mit à rire doucement avant de reprendre. « Il me semble qu’il y a un parc pas trop loin d’ici, je crois être passée devant ce matin … Il fait beau, on pourrait faire un pique-nique dans le parc avec … tes corn-flakes périmées et mes cookies certainement raplapla. » Un pique-nique, parmi les cadavres sans doute, mais cela ne lui effleura pas l’esprit un seul instant. Elle ne voyait que le soleil et le côté léger d’un parc, loin de la poussière de cet endroit ou de la chaleur étouffante d’un habitacle de voiture.


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tisonnier, Glock et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 243
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Walk through the fire   Sam 7 Avr 2018 - 12:21

Attentif aux mots de la jeune femme, Corey s'était presque reconnu dans son explication. Trouver un groupe, se sentir à sa place -ou presque-, ne pas être seule. Et... Lui aussi avait connu ce ''et'', lui aussi avait perdu un groupe, et très probablement qu'il serait mort également à ce moment là, s'il n'avait pas décidé ce jour précisément de se rendre, seul, à l'endroit où reposait sa Grand'ma. Un coup du sort diraient certains, lui jugeait plutôt qu'il avait eu de la chance, la chance de pouvoir continuer à honorer la promesse faite à son meilleur ami, celle de vivre pour lui, pour eux deux. Il avait alors simplement adressé un regard compatissant à la rouquine, hochant la tête d'un air grave avant qu'ils ne se mettent tous les deux à la fouille de l'épicerie. S'occuper les mains et l'esprit pour laisser derrière soi les souvenirs et les moments douloureux qu'ils avaient tous eu à passer dans ce nouveau monde. Au fond, ils étaient tous logés à la même enseigne, devaient tous affronter des pertes, regarder la mort dans les yeux, mais certains s'y étaient accommodés plus facilement que d'autres. L'Australien ne pouvait assurément pas se vanter d'être le survivant modèle, s'il était encore là, c'était principalement dû à des coups de chance et des plans de fuite rondement menés, mais au moins pouvait-il se satisfaire de ne pas faire partie de ceux qui pillaient et tuaient leurs pairs pour survivre, ni de ceux qui se laissaient totalement bouffer par ce monde jusqu'à en devenir fou. Il était toujours le même qu'auparavant, ou presque, parce-que ces pertes laissaient forcément des traces, mais il tâchait bien de les garder juste pour lui et de ne pas laisser la nostalgie le ronger trop longtemps.

Quelques instants plus tard, muni de ces quelques Dr. Pepper qu'il avait trouvé, l'aide de vie avait affiché une mine étonnée aux paroles peu enjouées de la rouquine. « T'aimes pas ça ? Pourtant c'est super bon ! Et ça le sera d'autant plus maintenant qu'c'est une denrée rare, mais si t'aime pas ça en fera plus pour moi » avait-il réfléchi à voix haute en poursuivant ses recherches, ne sachant pas vraiment si Eleanor prendrait la peine de l'écouter ou non. Le paquet de céréales dans une main et les canettes dans l'autre, le jeune homme s'était mis en quête d'un sachet qu'il ne tarda pas à trouver ; l'objet ferait un petit bruit de froissement quand ils marcheraient mais ça ne serait sans doute pas moins discret que quand il se mettait à parler. Il y glissa toutes ses trouvailles avant de relever la tête vers Eleanor, bras tendu jusqu'au dessus du rayon. Sa grimace provoqua un petit sourire sur le visage du jeune homme avant cette expression ne s'élargisse devant la trouvaille de la rousse. Sûr que ce serait plus nourrissant que des sodas et des M&Ms, et plus goûtue que des corn-flakes ! Restait à espérer qu'il y avait encore d'autres petites perles dans ce magasin pour qu'ils puissent avoir un petit-déjeuner digne de ce nom.

À la réponse pas vraiment sérieuse d'Ely, le brun avait à nouveau souri. « Et grande en plus de ça ! Nan parce-que même si j'essayais, j'arriverais pas à attraper c'qu'y a sur la dernière rangée, mais c'est hyper pratique, la preuve ! » avait-il lancé en désignant la boîte de cookies, hochant la tête d'un air approbateur à ses propres mots. À pouvoir discuter avec quelqu'un de la sorte, aussi légèrement, ça lui faisait un bien fou et il appréhendait déjà le moment où il devrait se retrouver seul à parler à des fantômes ou des Grabataires, ou à lui-même. Aussi, quand il avait proposé à la jeune femme de passer la journée ensemble, il n'avait pu s'empêcher d'afficher une mine un peu nerveuse, se recentrant sur ses recherches pour éviter de lui laisser entrevoir une quelconque expression déçue si elle refusait. Il pourrait le comprendre, évidemment, après tout, ils ne se connaissaient pas vraiment et elle avait un objectif bien précis à accomplir alors oui, il le comprendrait. La validation d'Eleanor le fit néanmoins tourner la tête vers elle, ses prunelles empreintes de cette lueur de joie en accord avec son sourire. « C'est vrai ! » avait-il répondu en hochant la tête concernant le manuel de pilotage de fusée avant de sourire encore plus à la suite de ses propos. « Super idée ! On aura qu'à sortir ma couverture pour faire comme si c'était une nappe de pique-nique ! » avait-il lancé comme si c'était d'un seul l'idée du siècle même si, tout au fond de lui, le jeune homme n'oubliait pas qu'ils devraient rester vigilants quant à ce qui les entouraient ; si eux se prenaient une pause pique-nique dans un monde en ruine, les Grabataires n'allaient certainement pas les laisser tranquilles pour autant.

Après une dernière petite fouille et une conserve de pêches en sirop trouvée sous un rayon, le duo était enfin ressorti du bâtiment poussiéreux et peu accueillant qu'était l'épicerie, Corey n'ayant d'autre choix que de plisser les yeux pour s'accommoder à la lumière vive du dehors. « J'espère qu'ton parc est pas dans la direction où j'ai attiré les Grabataires, ce s'rait con quand même, et dommage... mais ils ont dû s'trouver un autre truc intéressant à faire entre temps ! » Il l'espérait du moins, mais ils ne le sauraient qu'en y allant. Ce que fit l'aide de vie, main droite en visière au dessus des yeux et main gauche tenant toujours le sachet qui contenait ses trouvailles.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 481
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Walk through the fire   Ven 13 Avr 2018 - 21:28
La nostalgie était douce-amère, les mois écoulés lui paraissaient si proches et pourtant si éloignés de cet instant alors que le brun s’étonnait de son goût concernant les Dr Pepper. Une moue peu convaincue, une ride entre les deux yeux, Eleanor grimaça en secouant la tête, ses mèches rousses se balançant de chaque côté de son visage. « Pas vraiment … Et puis ce n’est pas parce que c’est rare que c’est forcément meilleur … Regarde, par exemple … » Une moue pensive se dessina sur son visage alors qu’elle cherchait la meilleure comparaison possible. « Le caviar ! C’était plutôt rare, et pourtant … » Une nouvelle grimace alors qu’elle secouait la tête plus vivement, elle n’avait jamais compris l’attrait de ce met qui en plus était souvent hors de prix.

La remarque sur sa taille lui fit esquisser un sourire. C’est vrai qu’elle avait cet avantage de pouvoir atteindre le haut des rayons aussi bien que le bas, contrairement à Corey qui aurait sans doute dû grimper sur le premier étage pour pouvoir atteindre le haut. Cette image la fit pouffer de rire. Il n’était pas si petit que cela, mais tout de même. Toujours aussi sérieuse, malgré les idioties qu’elle pouvait débiter, Eleanor confirma qu’elle serait ravie de rester avec lui pour la journée, rappelant les plans qu’ils avaient. Fusée, conquête spatiale, une journée normale pendant la fin du monde en somme. Et finalement, pour aller parfaitement dans cette lignée de normalité sans doute suicidaire, la rousse jugea bon de proposer un pique-nique. Elle ne pensait pas vraiment au danger, elle ne voyait que le côté reposant d’un déjeuner sur l’herbe, et fort heureusement Corey semblait partager son idée, proposant même sa couverture en guise de nappe.

Un rapide examen du reste – des restes – du magasin après, ils quittaient le bâtiment poussiéreux. Aucun mort à l’horizon. Juste deux imbéciles heureux avec leurs sacs de courses et leurs maigres victuailles, prêts à aller se trouver un coin à l’ombre pour déjeuner dans un parc. « J’espère aussi … Hum allons-y, on verra bien. Dans le pire des cas, on forme plutôt une bonne équipe, on s’en sortira ! » Elle ne faisait pas autant la fière plus tôt dans la voiture, ni même en trouvant le cadavre dans la boutique, mais Eleanor avait la mémoire courte. Ou plutôt, elle préférait se concentrer sur le positif pour ne pas devenir folle. D’un signe de la tête, elle indiqua la direction, de mémoire.

Ils croisèrent un petit groupe de rôdeurs visiblement occupés sur autre chose que leur passage, sans doute un pauvre malheureux ? Eleanor préféra ne pas y penser, se contentant de baisser le volume de sa voix en prenant soin d’indiquer un chemin qui permette de les contourner. « Hum … Je pense que si on marche un peu plus vers l’est, on arrivera au lac. » Un pique-nique près de l’eau, l’idée était tentante, plus que celle d’un pique-nique dans un parc ? « Mon grand-père m’amenait souvent pêcher un peu plus au nord de Langley. On restait là des heures, on surplombait la baie, c’était calme et si vivant en même temps. » Ce souvenir  lui serra le cœur mais lui rappela également pourquoi elle devait continuer d’espérer, pourquoi elle ne devait continuer sa route vers Whidbey. « Tu en penses quoi ? Tu te sens de marcher une vingtaine de minutes de plus tout au plus ? » Il ne faisait pas encore trop chaud, les alentours avaient l’air calme. Ils n’avaient pas encore retrouvé le groupe de rôdeurs semé plus tôt par le brun.

Ou pas. Un grognement dans son dos lui fit tourner la tête vivement alors qu’elle parlait des bienfaits de l’eau sur le moral. « Merde ! » pesta-t-elle en récupérant son pied de biche. Ils étaient là, peut-être pas tous, mais ils étaient là. Et ils les dévisageaient comme s’ils les reconnaissaient, eux les snacks grillés de l’intérieur de la voiture. Reculant d’un pas pour éviter de se faire croquer, Eleanor adressa un regard à Corey, devaient-ils fuir ou tenter de se débarrasser de ce groupe d’empêcheurs de tourner en rond et d’aller pique-niquer à la plage?


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Corey P. Torrance
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Tisonnier, Glock et couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/11/2017
Messages : 243
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Walk through the fire   Mer 18 Avr 2018 - 0:05

Décidément, le brun comprenait difficilement comment quelqu'un pouvait ne pas aimer le Dr Pepper mais, au moins, ça en ferait plus pour lui ! Se ravissant de cette optique, il était resté interdit quelques secondes en entendant l'exemple de la rousse concernant le fait que le caviar était prisé et pourtant pas vraiment bon. « J'en ai jamais goûté alors j'sais pas trop, j'peux pas comparer » avait-il répondu sur un ton relativement léger avant d'observer à nouveau la jeune femme d'un air un peu inquisiteur. Si elle avait déjà goûté ce met relativement cher, c'était peut-être qu'elle était en effet une star ? Peut-être avait-elle baigné dans un luxe qu'il lui était même impossible à imaginer, peut-être même que son père savait piloter des fusées ! Ou peut-être pas. L'idée fit cependant sourire l'aide de vie qui s'était recentré sur sa tâche, bien décidé à trouver de quoi faire un chouette pique-nique. Après tout, c'était une occasion spéciale : ce n'était pas tous les jours qu'on rencontrait quelqu'un d'aussi chouette, quelqu'un avec qui parler et qui n'avait pas l'air d'avoir de sales idées de profiteur derrière la tête. Ou peut-être que le visage d'ange d'Eleanor jouait franchement en sa faveur et qu'il finirait sa journée totalement dépouillé de tous ses biens. Non, mieux valait ne pas penser à cela, elle ne pouvait qu'être aussi sympa qu'elle l'avait été jusqu'alors !

Après une dernière petite recherche, la rousse affirma qu'ils pouvaient y aller et, hochant la tête dans un grand sourire, le jeune homme pris la direction de la sortie de l'épicerie. « Une sacré équipe même, les Grabataires ont pas intérêt à v'nir nous chercher des noises ! » avait-il rétorqué sur un ton rieur, bien conscient cependant que les concernés ne les laisseraient pas en paix sous prétexte d'un pique-nique, et qu'ils seraient peut-être même forcés à fuir, une nouvelle fois. Mais Corey préférait ne pas s'inquiéter des mauvais côtés de cette journée, il avait bien l'intention de faire le plein de pensées positives et de nouveaux souvenirs à chérir quand sa situation deviendrait plus compliquée. Suivant alors la direction désignée par la jeune femme, il avait glissé sa main gauche en poche alors que la droite tenait le tisonnier, juste au cas où il devrait agir rapidement. Levant alors le nez au ciel, il reprit la parole, le silence n'ayant duré que très peu de temps. « Si on laisse d'côté les nuages noirs d'l'incendie, c'est vraiment une chouette journée ! Le soleil, de quoi faire un pique-nique, y a pas d'quoi s'plaindre ! » Un fin sourire avait étiré ses lèvres au fur et à mesure de ses mots avant qu'il ne se taise, apercevant le groupe de rôdeurs qui semblaient intéressés par autre chose que leur présence. Bien, au moins il n'aurait pas à courir le ventre vide ; pour l'instant.

Regardant tantôt les morts et tantôt le chemin, il avait simplement hoché la tête aux indications de sa partenaire du jour, bien décidé à la suivre. L'Est, c'était tout aussi flou pour lui que si elle avait dit le Nord, mieux aurait-il fallu qu'elle dise ''à droite'', ou ''un peu en diagonale'', mais le jeune homme n'allait pas chipoter, le moment était mal choisi, alors autant suivre la rouquine et ne pas chercher à se dépatouiller lui-même dans ces indications. Le fait qu'elle parle d'un lac lui avait cependant fait froncer les sourcils avant qu'il n'écoute l'explication de ses souvenirs, se mettant alors à sourire en s'imageant ce souvenir. « Ça devait être vraiment cool ! Au moins même avec tout c'qui arrive tu peux toujours pécher, puis c'est super utile pour trouver à manger » avait-il répondu en hochant la tête comme pour valider ses propres propos avant de hausser un sourcil à la question de la jeune femme. « J'passe mes journées à marcher alors ça m'dérange pas, j'appréhende juste un peu les insectes avec une telle chaleur mais ça devrait l'faire, on verra bien en arrivant. » Un sourire adressé à la concernée et il s'était reconcentré sur le chemin qu'ils prenaient, espérant retrouver par la suite son chemin vers... vers quoi d'ailleurs ? Après avoir passé la nuit dans une bagnole, Corey n'avait plus qu'à se chercher une nouvelle planque et, si possible, suffisamment loin du lycée.

Écoutant Eleanor lui parler des bienfaits de l'eau, répondant par moment à ce qu'elle avançait, il s'était arrêté net à son juron, crispant ses doigts autour de son tisonnier. Il y en avait une bonne masse, bien que moins importante que celle qu'ils avaient dévié à la sortie de la voiture. Se reculant à son tour, le brun avait hasardé un coup d’œil derrière eux. Seuls quelques Grabataires éparses se trouvaient sur le chemin mais rien de bien insurmontable. « Tu connais l'chemin, on court, j'te suis ! » avait-il lancé en la prenant par le bras pour se mettre à courir en face, contournant les quelques morts qui tentaient de les agripper de leurs doigts décharnés. « Faut voir l'bon côté... des choses : on y arrivera plus vite et... on pourra manger plus vite ! » avait-il lancé tout en courant, espérant toutefois que la rouquine ne perdrait pas la direction s'ils avançaient de la sorte. Sûr qu'une marche tranquille aurait été plus appréciable mais le jeune homme n'aspirait plus qu'à une seule chose : arriver à ce lac et se poser tranquillement, et perdre du temps à tuer des gêneurs ne faisait pas partie de ses plans alors tant qu'ils étaient évitables, il ne se donnerait pas cette peine.


Sometimes quiet is violent...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Eleanor C. Hopper
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 18/02/2018
Messages : 481
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Walk through the fire   Dim 29 Avr 2018 - 11:21
Une sacrée équipe, oui. Difficile de dire s’ils étaient de vrais génies de la survie ou juste des personnes qui avaient eu énormément de chance. Eleanor en était persuadée, la chance y était pour beaucoup dans sa survie, ce n’était pas ses capacités physiques, son intelligence hors du commun ou sa méfiance qui l’avaient sauvée. Ce devait donc être autre chose, un ange gardien, une bonne étoile, ou tout simplement une bonne grosse dose de chance, en réparation pour son mariage avec cet idiot de Daniel. Quoiqu’il en soit, la rousse affichait une mine fière, sûre d’elle et de la réussite de leur collaboration, que ce soit pour survivre ou trouver une fusée à piloter jusqu’à la lune.

« Une très bonne journée, si on oublie le décor … C’est une journée d’été comme tant d’autres à Seattle. » Et elle adorait l’été, la douceur de l’air du matin, les repas sur la baie le soir. Eleanor aimait la douceur de vivre et la vie, alors tout ce qu’elle pouvait trouver dans ce monde qui lui rappelait l’ancien, elle sautait dessus. Et ils avançaient tranquillement à travers les rues, alors rien ne mal ne pouvait se passer. Tout irait pour le mieux. « Hum … Pêcher les poissons ça va mais pour les cuisiner faut les vider et tout un tas de trucs pas supers. C’était mes grands-parents qui s’occupaient de ça, du coup je suis pas très douée avec ça … » Elle devait bien admettre que vider un poisson se plaçait très loin dans sa liste de centres d’intérêt. « Et ne te fais pas d’illusion, il y aura des insectes, peut-être même des moustiques, mais c’est le prix à payer ! »

Le prix à payer pour quoi ? Elle ne savait pas trop, peut-être le calme du lac ? Eleanor haussa les épaules avec un sourire avant de s’arrêter net, un instant figée par la peur. « On court ? On court ! » répéta-t-elle en hochant la tête, suivant le brun qui s’élançait à travers la masse de morts vivants. Une esquive par-ci un coup de pieds de biche par-là. Les deux parvenaient à se frayer un chemin dans la forêt de rôdeurs. « Et on aura bien mérité notre pique-nique ! Par-là ! » Un petit crochet vers la droite pour éviter une rue encombrée de véhicules qui ralentiraient leur progression et ils se trouvèrent dans une ruelle au bout de laquelle un grillage les empêcherait de passer.

Eleanor fronça les sourcils. « On passe par-dessus. » Mais c’était plus simple dans les films d’action, car de son côté, la rousse était bien incapable de sauter par-dessus ou de simplement l’escalader. « Tu me fais la courte-échelle ? » demanda-t-elle à Corey. Ils avaient pris un peu d’avance sur les rôdeurs, c’était l’avantage des vivants sur les morts. Ces créatures étaient extrêmement lentes, plutôt logique quand on s’attardait sur leurs membres usés, pourris, parfois brisés. C’était à se demander comment ils se débrouillaient pour avancer. Lenteur et détermination, voilà ce qui caractérisait les rôdeurs.

Aussi rapidement que possible, Eleanor se retrouva de l’autre côté du grillage. Il ne restait à Corey qu’à se hisser à son tour, et ils pourraient continuer leur chemin plus au calme, laissant la horde derrière eux. « On est plus très loin ! » lança-t-elle au brun en jetant des coups d’œil partout autour, derrière eux, devant eux, pour s’assurer qu’aucun danger ne les guettait.


i'll find my way home
And I won't let you get me down. I'll keep gettin' up when I hit the ground. Oh, never give up, no, never give up (c) by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Walk through the fire   
Revenir en haut Aller en bas  
- Walk through the fire -
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» I Walk through the fire - Vesperina Gotthelf
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» Recherche open : Fire & Shadow
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: