The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Need to talk. -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Need to talk.   Need to talk. EmptyDim 18 Fév 2018 - 23:45

Parfois, Beatriz avait l'impression d'avoir vécu un cauchemar. Un horrible rêve bercé de sang et de mort, ou le parfum de la poudre se mêlait aux cris des morts. Pourtant, le petit corps de Nina endormi sur ses genoux la ramenaient précisément à cet instant ou le couple Chambers avait quitté ce monde, et qu'elle avait récupéré la pauvre orpheline. Insomniaque, l'hispanique devait parfois passer des heures entières à la rassurer ou sécher ses larmes, s'occupant d'elle avec autant d'amour et d'attention qu'elle ne pouvait, bien que son esprit soit souvent accaparé par d'autres questionnements et doutes. Il devait être aux alentours de trois heures du matin quand enfin, la respiration calme et apaisée de l'enfant indiquait qu'elle avait rejoint le pays des songes, lui laissant l'opportunité de se lever. Après la mutinerie, elle avait pu récupérer l'enfant qui logeait désormais chez elle et Donovan, occupant une petite pièce qui devenait timidement une chambre d'enfant. Ramenant le drap sur les épaules de Nina après avoir déposé un baiser sur le front de la petite fille, la mexicaine avait finalement pris la direction du salon, rapidement attirée par l'odeur de nicotine qui s'en dégageait. Comme elle s'y était attendue, l'homme qu'elle aimait ne dormait pas. Sans doute lui aussi envahi par les souvenirs des derniers jours, ou autres choses plus sombres qu'il ne voulait dire à voix haute.

En silence, la brune s'était approchée dans son dos, venant passer avec douceur ses mains contre ses épaules avant de venir frotter sa joue à la sienne. Tu compte dormir un jour ?
demanda t-elle d'une voix douce, venant lui voler un bref baiser au coin des lèvres, massant avec une infinie douceur les épaules tendues du militaire. Passer une nouvelle nuit blanche ne t'aidera en rien... le sermonna t-elle d'une voix calme, grimaçant en sentant son ventre la tirailler. C'était de plus en plus commun ces derniers jours, mais Sacha l'avait immédiatement rassurée. Ce n'était que les mouvements du bébé qui se faisait une place dans son ventre, encore bien au chaud pour un bon mois et demi facilement. Venant prendre place en face de son petit ami, la brune indiqua d'un signe de tête le mégot qu'il tenait entre ses doigts serrés. Nina vient à peine de s'endormir. Laisse moi en prendre une bouffée.

Elle ne lui laissa pas réellement le choix, chipant la cigarette pour en aspirer une courte bouffée de nicotine qu'elle rejeta avec lenteur, fermant les yeux pour apprécier cette dose d'anti stress. Comment tu te sens ?

Elle avait bien remarqué qu'il l'esquivait ces derniers jours. Certainement à cause du sort du sénateur Chambers, bien qu'il ne lui en avait soufflé mot. C'était peut-être le moment de crever l'abcès.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Need to talk.   Need to talk. EmptyMar 20 Fév 2018 - 19:09
Quinze jours étaient passés depuis cette révolte qui malgré tous les efforts qu’ils avaient fait avait couté la vie de deux personnes. Donovan ruminait pas mal depuis ce 3 février. S’il était soulagé de plus avoir à supporter le poids du camp sur ses épaules, revenu à des responsabilités qui lui convenaient plus, le tatoué avait la sensation que c’était de sa faute si Siobhan y était passée, et comme c’était lui qui avait appuyé sur la détente pour Chambers, Nina était sa responsabilité désormais. C’était logique, parce qu’elle connaissait Beatriz, que les deux faisaient presque partie de la même famille et que la mexicaine était sans doute la seule à pouvoir la consoler. Mais quand le choc serait passé, comment pourraient-ils expliquer à cette gamine pourquoi en l’espace de quelques heures elle avait perdu ses deux parents ?

C’était une autre de ces nuits où Donovan avait du mal à trouver le sommeil. Cet enfoiré le fuyait depuis quelques temps déjà, parce qu’il avait trop de trucs à l’esprit, mais quand il avait commencé à penser que ça allait mieux, il avait fallu que tout dérape à nouveau. Il fumait tranquillement sa cigarette, la nuit était tellement avancée qu’il ne voyait plus l’intérêt d’essayer de dormir pour se lever trois heures plus tard. Beatriz s’était levée un peu avant lui cette même nuit, sans doute pour veiller sur la petite Chambers. La présence de la brune le ramena à l’instant présent, le sortant de ses réflexions.

Fronçant les sourcils, il lui adressa un regard mauvais lorsqu’elle chipa sa clope. D’une, c’était SA clope, de deux, elle ne devait pas fumer dans son état. Soupirant finalement en lui offrant un sourire fatigué, Donnie répondit.
« Quand toi tu dormiras. » Il s’inquiétait pour elle, tout ceci était également dur pour elle. Délicatement, le brun glissa sa main gauche autour de sa taille pour l’attirer à lui, observant ses traits de son regard gris. « Comment toi tu sens ? Et Nina … comment va-t-elle ? »

Il évitait soigneusement de répondre, parce qu’il craignait la réaction de la mexicaine si elle apprenait tout. Jusqu’ici il l’avait tenue éloignée de toutes ces emmerdes parce qu’elle portait leur enfant et devait prendre soin d’elle, mais Donovan savait aussi qu’elle était du genre têtue. Beatriz finirait bien par lui tirer les vers du nez, sur toute cette histoire. Préférant noyer un peu plus le poisson, le tatoué alla enfouir son visage dans son cou, respirant son odeur bien plus apaisante qu’une centaine de clopes. Un petit sourire amusé il réalisa à nouveau à quel point son ventre s’arrondissait, ça l’épatait à chaque fois qu’il la tenait contre lui. « C’est ma faute Bea … » souffla-t-il finalement, sans chercher à croiser son regard de peur d’y voir une nouvelle déception.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Need to talk.   Need to talk. EmptyVen 9 Mar 2018 - 13:50

Il ne se reposerait que quand elle dormirait. Ben voyons. Un petit sourire naquit sur les lèvres de l'hispanique en l'écoutant, se contentant de secouer vaguement la tête l'air de dire qu'elle ne le croyait pas vraiment. Ca va. Nina à l'air de mieux s'en sortir que je ne l'imaginais. Elle pleure beaucoup, mais elle ne cherche pas à s'isoler ni à me fuir. C'est plutôt bien je suppose...

Elle n'avait jamais eu à gérer ce genre de situation, jamais. Pas même à la mort de son frère.C'était différent de s'occuper d'une enfant, et d'un membre de sa propre famille après tout.
Ecoute... Je sais qu'on à un bébé qui ne devrait pas tarder à arriver, mais je me demandais...

Comment expliquer cela ? Se mordant la lèvre une seconde, la brune se jeta à l'eau. Nina n'a plus personne dans ce camp, à part moi. Je ne suis que sa nounou, mais je l'ai gardé durant des années. Tu pense qu'on pourrait hm... Lui proposer de rester ici, avec nous ?

Personne ne serait digne d'élever Nina à sa place de toute manière, songea t-elle de façon un peu arrogante. Mais elle connaissait cette gosse depuis si longtemps ! Ici c'est d'avantage ton appartement que le mien mais si on peut lui faire un semblant de chambre je t'avoue que j'en serai soulagée.

Un petit pic sous son nombril la fit grimacer, posat une main contre l'arrondi de son ventre pour calmer le bébé qui semblait prêt à danser la samba. Comme si c'était le moment. Elle allait faire une remarque sur le sujet quand Donovan reprit la parole, s'estimant fautif de la situation. Qu'est-ce que tu racontes ? Ses yeux bruns s'ouvrant d'incompréhension, elle vint récupérer la main du militaire dans la sienne. Tu as fais ce que tu as pu, avec les moyens du bord. Ce n'est pas de ta faute si des gens ont pété les plombs, ou si le sénateur à tué...

Elle se tut, ne parvenant pas à prononcer le prénom de son ancienne patronne. C'était encore trop frais dans sa mémoire. Regarde.

Baissant la main de Donovan de façon à ce qu'il puisse toucher son ventre ou le bébé se tortillait dans tous les sens, Beatriz offrit un regard ravi à l'homme qu'elle aimait. Elle à l'air encore plus intenable que toi, et elle n'et pas encore née. fit-elle remarquer avec un rire amusé, déposant un baiser sur les lèvres du brun. Tu ne peux pas t'accuser de tous les maux tu sais. Tu as fait ton maximum, et c'était déjà un travail de titan avec tes maigres moyens...

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Need to talk.   Need to talk. EmptyMar 13 Mar 2018 - 21:15
Donovan écouta d’un air triste les paroles de la mexicaine. Nina s’en sortait mieux qu’elle ne l’aurait imaginé ? Le tatoué fronça les sourcils, il imaginait difficilement ce que pouvait vivre la gamine, quoique comme elle, il avait perdu sa mère parce que son père était un abruti. « Elle sait qu’elle peut te faire confiance. » Sa voix basse cherchait à ne pas réveiller la fillette enfin endormie mais trahissait aussi son cœur lourd après les jours passés. Donovan avait du mal à ne pas s’en vouloir pour tout ce qu’il s’était passé.

La voix de Beatriz le ramena à nouveau à leur discussion, discussion qu’il aurait préféré éviter au profit d’une autre activité devenue bien trop rare depuis que la grossesse avançait. Son regard gris couva un instant sa petite amie alors qu’il l’écoutait. Il savait ce qu’elle allait dire avant même qu’elle ait fini de parler, parce qu’il avait la même chose à l’esprit, sans oser le dire de peur d’avoir l’air con.
« Les grands esprits se rencontrent, Princesa … » Le tatoué détourna un instant le regard. « C’est la moindre des choses … Y’a personne d’autre que toi pour veiller sur elle Bea. » Ça lui paraissait naturel, c’était un maigre retour des choses pour avoir causé la mort de ses parents, mais Donovan avait la sensation qu’il ferait ainsi son possible pour avoir son pardon.

Sa faute, c’était sa faute et il en était persuadé. Ces mots sortirent presque tous seuls, parce qu’il avait besoin de le dire, de le confesser. Evidemment, Beatriz se montra trop douce avec lui, trop compréhensive, il l’aimait pour ça. Mais il ne lui avait pas tout dit et il craignait le moment où elle apprendrait tout. Il avait envie de lui dire, toute la vérité, tout ce qui lui pesait. Mais la brune prit à nouveau sa main et la posa sur son ventre. Son visage s’illumina lorsqu’il sentit les coups contre sa main.  Silencieux, sa main profitant de ce contact indirect avec la chair de sa chair, Donovan fronça les sourcils, le cœur toujours aussi lourd.


« J’aurais dû faire plus … Comment je suis supposé faire face à cette gamine en sachant que c’est ma faute si … Comment je suis supposé faire face à Louisie ? » Comment il était censé se faire face à lui-même dans le miroir après ça ? C’était sa faute si Nina avait perdu ses parents, il avait pas su calmer les foules, faire écouter Chambers plus tôt, pire encore, il avait pressé la détente. C’était lui qui avait fait de Nina une orpheline, et l’accueillir chez eux ne l’aiderait pas à effacer cela de sa mémoire, à oublier ce poids sur ses épaules. « J’ai merdé Bea … » La mine basse, sa main posée sur le ventre de la mexicaine retomba mollement alors qu’il cherchait à éviter son regard de peur d’y lire de la déception.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Need to talk.   Need to talk. EmptySam 24 Mar 2018 - 13:01

L'entendre dire qu'ils pourraient garder Nina ici lui retira un poids de l'estomac. C'étaiit un réel soulagement de savoir qu'elle pourrait garder la petite Chambers à leur côté, et ne pas la laisser se retrouver seule, dans ce monde ou les membres de sa famille avaient été décimés. Merci... murmura t-elle avec un sourire empli de sincérité envers le soldat, venant déposer un baiser sur ses lèvres.

En revanche elle n'était pas d'accord avec l'avis de Donovan. Pourquoi se martelait-il en son for intérieur qu'il était responsable de toute cette folie ? Tu ne peux pas t'accuser de tous les maux de la planète. le sermonna t-elle avec douceur, revenant glisser ses doigts entre les siens. Ce n'est pas de ta faute. C'est celle de ceux qui ont littéralement vrillés. Si tu n'étais pas intervenu, Nina ne serait peut-être même plus de ce monde.

C'éétait le sénateur qui avait tué Siobhan, pas lui. Qu'est-ce ce que tu ne me dis pas, qui te fait croire à de telles atrocités ?

Elle était venue relever son menton du bout des doigts, captant son regard gris qu'elle ne parvenait pas à sonder. Trop d'amertume et de rancoeur s'y lisaient pour qu'elle soit capable de décrypter de quoi que ce soit d'autre. Corazonito, tu sais que tu peux tout me dire... Alors qu'est-ce qu'il y a ?

C'était rarement son genre, de s'accuser autant d'un mal quelconque. Donovan n'était pas genre d'homme à s'apitoyer sur son sort, loin de là. Encore moins de s'accuser de tous les malheurs qui pouvaient tomber sur le camp.

C'est comme si tu me disais que tu étais responsable des pillards qui avaient attaqués le camps il y à plus d'un an. La brune releva légèrement les yeux, effleurant sa joue. Tu fera face à Louisie, parce que tu sera un père exceptionnel. Comme tu es déjà un homme exceptionnel, malgré tout ce que tu as l'air de penser. Je ne serai pas tombée amoureuse de toi autrement, tu ne pense pas ?

Un léger sourire naquit sur ses lèvres. Si on lui avait dit en arrivant au camp qu'elle serait un jour à deux doigts de mettre au monde l'enfant de Donovan, jamais elle n'y aurait cru, et pourtant. Il avait su lui montrer qu'il n'était pas seulement une tête de con prétentieux, mais bien plus que ça. Tout comme Nina ne t'en veux pas. Du peu qu'elle m'en as dit, c'est contre son père qu'elle est le plus en colère... avoua t-elle en baissant le regard, honteuse à l'idée de dévoiler les secrets qu'avait pu lui réveler l'enfant quand elle n'était pas en crise de larmes.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Need to talk.   Need to talk. EmptyDim 1 Avr 2018 - 8:38
C’était bien la moindre des choses qu’il puisse faire d’accepter la petite Chambers chez eux. Donovan n’était même pas sûr que cela permette d’effacer ce geste. Ce tir qui lui pesait plus qu’aucun autre dans toute sa carrière. La voix de la mexicaine le rappela à sa culpabilité. Beatriz ne savait pas, et dans le fond est-ce que ce n’était pas mieux comme ça ? Il l’écouta, son regard gris observant chacun de ses traits, son regard, chaque mimique et chaque mouvement quand elle parlait. Elle était belle, elle parvenait à le calmer, à apaiser la douleur et la colère. Mais est-ce que ce serait suffisant cette fois pour qu’il oublie ce qu’il avait fait ?

Donnie baissa à nouveau le nez à sa question, ce qu’il ne lui disait pas, c’était trop lourd à porter. Elle devrait garder ce secret de la gamine elle aussi, parce que qui pourrait dire à une gamine orpheline qu’elle vivait avec le meurtrier de son père. A ses doigts sur sa joue, le tatoué vint prendre sa main dans la sienne, déposant un baiser au creux de sa paume. Il avait envie d’oublier cette journée de merde qu’ils avaient tous vécu quelques jours auparavant, il en avait besoin. Il n’avait plus envie de parler, parce que parler c’était trop compliqué pour lui, se confier c’était une plaie. Il préférait ruminer, oublier, se noyer dans tout ce qui pouvait l’y aider.

Sans répondre à une seule des questions de la brune, Donovan vint l’embrasser, fiévreusement, rageusement, parce qu’il n’y avait que dans ses bras qu’il oubliait tout le reste. Mais même dans ce baiser, lorsqu’il ressentit son ventre arrondi et repensa à sa fille, le tatoué réalisa qu’il devait être honnête, ce n’était pas simplement pour soulager sa conscience. Son regard gris se planta un instant dans celui de la mexicaine. « Bea … je … » C’était un aveu bien lourd à faire, une confession qui ne trouverait pas de pardon à ses yeux.

« C’est moi qui l’ai fait. » Juste quelques mots, et il sentit son cœur se serrer. S’il n’y avait pas eu la présence rassurante de Beatriz, sans doute aurait-il envoyé valser quelques éléments du décor de ce salon simplement meublé. Il baissa les yeux, fixant le sol devant ses pieds. « Chambers a tiré, la mort de Siobhan était un accident … Ela est allée négocier, pour sortir Nina de là. Mais … » Le regard toujours fuyant, il ne lâchait pas la main de la mère de son enfant, pour s’y raccrocher dans la tempête de colère qui l’habitait. « S’il avait les choses différemment on aurait pas eu à en arriver là … Si cet abruti … Il voulait se barrer, avec Nina. » Sa voix était basse, pour ne pas réveiller la gamine mais aussi pour contrôler sa colère, ne pas la laisser exploser. « J’avais pas le choix, s’il embarquait Nina là, dehors, on la perdait elle aussi. » Mais ce n’était pas tout, non. « Tu sais comment on fonctionne Bea … » Avec eux ou contre eux. Chambers avait choisi son camp au moment où il avait sorti cette arme, Donovan le savait.

Lâchant finalement la main de Beatriz, le tatoué vint prendre sa tête entre ses mains, ses coudes posés sur ses genoux. Cette histoire lui prenait presque littéralement la tête. Il avait agi pour protéger Nina, pour protéger le camp. Et pourtant tout ça pesait si lourd sur sa conscience. « C’est moi qui ai pressé la détente Bea … » souffla-t-il dans un sang étouffé. Comment pourrait-il regarder la petite Nina grandir, regarder sa fille grandir, en sachant qu’il était ce type qui pouvait tuer sur commande un homme dont le seul crime était d’être un lâche.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Need to talk.   Need to talk. EmptyMer 11 Avr 2018 - 20:14

Il avait pressé sur la détente. C'était lui qui avait mis un terme à la vie de son patron, et en apprenant la nouvelle, Bea ne sut réellement comment réagir. Sonnée, l'information mettait du temps à monter au cerveau alors qu'elle observait Donovan se justifier sur le fait qu'elle devait savoir comment ils fonctionnaient.
Evidemment. Cette bonne excuse du "oui mais c'est comme ça qu'on marche."

Ca n'excuse pas le fait que tu ai tué un homme... souffla la jeune femme en baissant le regard vers ses mains, effleurant son ventre ou le bébé semblait ne jamais s'arrêter de bouger. Qui plus est le père de Nina...

Mais si les choses avaient été différentes... Nina ne serait probablement plus ici avec eux. Donovan aurait peut-être été rejeté et considéré comme un traître. Quelque part c'était la nouvelle loi du monde. Tué, ou être tué. Et si elle n'était pas d'accord avec cet état d'esprit, il n'empêchait qu'elle comprenait le geste de l'homme qu'elle aimait. Timidement, elle vint prendre ses mains dans les siennes pour lui signaler qu'elle était toujours là.

Tu as fait le choix de sauver ta famille. Si je ne suis pas forcément pour l'acte en lui même, je comprends ton point de vue.

Que pouvait-elle réellement dire pour lui remonter le moral après tout ? Elle se mordit la lèvre un instant, rajoutant. Tu l'as dis toi même, tu as sauvé la vie de Nina en empêchant le sénateur de l'emmener avec lui... Et pour ça je te serai toujours redevable. Je ne sais pas comment j'aurai supporté sa disparition sincèrement...

Elle avait beau essayé de lui remonter le moral, rien n'y faisait. Jamais encore elle n'avait vu le militaire s'en vouloir autant pour quelque chose qui concernait son propre boulot. Il faut que tu te pardonne. S'il te plaît. murmura t-elle en revenant l'embrasser, y mettant toute sa douceur et sa compassion pour essayer d'atténuer sa peine et sa rancoeur. Te rendre malade ne servira à rien -

Une douleur lui tira le ventre l'empêchant de terminer sa phrase. Etouffant un gémissement en venant poser les deux mains contre son ventre, la brune grimaça. Le regard inquiet de Donovan se posa sur elle avant qu'elle ne le rassure. Ca va. Sacha m'a prévenu que ça ferait ça sur la fin. Mais tant que je n'ai pas des contractions qui me font réveiller tout le voisinage , tout va bien. Promis.

Avec un peu de chance, cette simple histoire de contraction le ferait penser à autre chose. Je sais que c'est dur Donovan mais, si tu veux avancer tu dois te pardonner. Tu as peut-être tué le sénateur mais tu as sauvé Nina. Il avait perdu le contrôle, c'était un danger. Fin de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Need to talk.   Need to talk. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Need to talk. -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: