The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Stuck in the middle. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Mer 18 Avr 2018 - 18:20
Oooh oui son hoquet se stoppa instantanément quand Casey lâcha une bombe en bonne et due forme ! Stanley se figea pour regarder sa copine avec des yeux ronds. Complètement sous le choc. Il balbutia, essayant de se rappeler LA fois qui aurait pu les mener à ça.

- Oh euh... je... Pour tout dire, il réalisait que nombreuses étaient les possibilités ! Après tout, ils ne disposaient plus des moyens de contraception de l'époque, et malgré les précautions qu'ils pouvaient essayer de prendre, les "accidents" étaient parfaitement inévitables ! 

Il en était à se demander l'effet que cette annonce lui faisait, quand Casey lui offrit un sourire taquin avant de partir dans un rire. Il comprit alors la supercherie.

- Oh putain ! Connasse ! Rétorqua-t-il en lui donnant un coup de coude, comme elle le faisait elle même tout le temps avec lui. Il réalisa seulement à son tour que son hoquet était parti. C'était qu'il allait devoir lui dire merci ! Il attendit quelques supplémentaire avant de pouvoir l'affirmer. J'ai bien l'impression qu'il est parti ! Haha tu es un génie ! En attendant, peut-être se retrouverait-il prochainement à se demander ce que cela lui aurait fait si sa chérie avait été effectivement enceinte... hum passons !

La jeune femme revint sur la proposition de son copain et ce dernier capta rapidement que la blonde ne le prenait pas au sérieux. Il n'en était pas surpris. Sous son air fier, Casey peinait à masquer son manque de confiance en elle. Elle était convaincue d'être un boulet pour l'humanité. Ce qui expliquait d'ailleurs la réaction – fort disproportionnée – qu'elle avait eu l'année passée quand il avait sous-entendu la chose dans une insulte bien mal venue ! Il s'était donnée du mal depuis à la convaincre du contraire... non ? Aussi sa réponse arracha un soupir au garçon et il lui lança un regard désabusé. Inutile de répondre à ça.

- Combien de gens ici peuvent se vanter d'avoir survécu aussi longtemps, dehors ? Ton expérience et le mental que vous avez eu avec Maddie, je peux t'l'assurer, ils valent dix fois les pirouettes que j'leur apprends ! Puis quand tu évoques tout ça, la survie, l'épidémie, tu t'en rends p't-être pas compte, mais t'es captivante ! Ok il n'était pas des plus objectifs, puisqu'il était quasiment tout le temps sous son emprise. Mais il se souvenait de ses arguments lors du repas chez Swann avec Evelyn, ou encore à la réunion pré-révolte chez la vieille Dewitt. Elle n'avait rien alors de la fille excitée et volubile qu'elle pouvait être le reste du temps. Il haussa les épaules, lui laissant le temps de digérer l'information et de l'évaluer. Est-ce que ce serait seulement quelque chose qui te plairait ? Demanda-t-il.

Il n'était pas utile de préciser qu'ils pourraient alors aussi passer plus de temps ensemble...


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Dim 22 Avr 2018 - 9:34
« Oh euh je ? » Répéta-t-elle en se moquant de l’air benêt de Stanley, un grand sourire aux lèvres : « C’est tout ce que tu trouves à dire quand je t’annonce ça ! » C’était tout bonnement hilarant, et difficile de ne pas éclater tout simplement de rire. « T’es vraiment le pire de tous, Stan ! Si ça arrive un jour, faudra qu’t’aies un peu plus de vocabulaire, question de survie ! »

Et c’était peu dire. L’avait-elle sérieusement envisagé pour sa part, y avait-elle pensé ? Pas vraiment. Coucher avec Stanley, faire l’amour, c’était tellement acquis qu’elle n’imaginait pas que ça pourrait donner « autre chose ». Un bébé, par exemple. Alors que c’était un risque évident, puisque même Donovan était tombé dans le panneau avec sa chérie du moment. Est-ce que ça leur arriverait un jour ? Elle l’espérait, mais pas tout de suite. Elle se savait trop jeune, trop immature pour pouvoir gérer un enfant, et elle n’était pas persuadée que Stanley soit mieux qu’elle en la matière. L’idée même qu’il puisse la fuir ce jour-là lui frôla l’esprit.

Sur le coup, elle se promit de faire d’autant plus attention, même si ça n’était pas totalement de son ressort. Et ça n’était pas une conversation qu’ils avaient eue ensemble de toute façon. Celle qui se déroulait actuellement était plus actuelle, plus porteuse pour elle, plus intéressante aussi.

« T’es sérieux ? » Demanda-t-elle franchement, regardant Stanley comme s’il lui parlait dans une autre langue.

Casey ne pouvait s’empêcher de penser qu’il exagérait pour la convaincre. Mais comme souvent avec lui, il parlait avec la passion qui le caractérisait, qui le définissait. Elle aurait pu se laisser persuader qu’il avait raison, que son expertise valait la peine, qu’elle avait les moyens de s’en tirer et d’enseigner son savoir. Est-ce que ça lui plairait ? Là pour le coup, la blonde se trouva un peu sonnée par la demande. Elle voyait surtout l’opportunité de ne plus autant s’en faire pour eux :

« Bah… Ouais… » Fit-elle en haussant les épaules, essayant d’avoir l’air détaché. Si on lui demandait de parler pendant des heures et de se dépenser, en entraînant les autres dans sa folie passagère, bien sûr qu’elle était partante ! « Mais t’sais, j’ai pas l’impression que les gens m’écouteront en fait. » Et c’était le point noir qui la retenait plus franchement.

Avait-elle seulement pu retenir un jour l’attention, paraitre suffisamment crédible pour donner l’illusion qu’on pourrait la suivre, qu’importe la direction ? Peu de gens l’écoutaient sérieusement. Et c’était logique, qui en avait la patience ?

« J’ferais quoi, concrètement ? » Demanda-t-elle à Stanley, sans cacher sa curiosité. « J’devrais même assister à vos réunions tard le soir et tout ? » Entama-t-elle avec un air un peu enfantin, en se rapprochant de lui pour lui saisir la main.

Elle se hissa sur la pointe des pieds, déposa un baiser rapide sur ses lèvres, et garda son sourire crétin.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Jeu 26 Avr 2018 - 10:58
Stan essaya de lire sur le visage de sa copine ce que tout cela lui inspirait, mais elle restait clairement déboussolée. Il tenta de la rassurer.

- T’es pas obligée de donner une réponse définitive aujourd’hui hein, tu peux y réfléchir. Il haussa une épaule. Elle répondit toutefois par l’affirmative, dévoilant au passage les doutes qu’elle avait. De se faire respecter et d’être prise au sérieux. J’dis pas qu’ce sera complètement facile - car oui, il fallait reconnaitre qu’elle trainait un peu sa réputation - peut-être que les gens auront des a priori, mais est-ce que c’est pas aussi l’occasion d’changer un peu le regard des autres ? En tout cas, moi je trouve que ça t’irait bien. Et les autres étaient d’accord.

Car il était aussi utile de préciser que ce n’était pas que sa volonté à lui. Ok certes, il avait bien vendu son idée auprès des autres membres de l’équipe, comme il savait le faire avec enthousiasme et passion, mais ils avaient tous donné leur accord ! Ça comptait ça aussi, non ?

- Au début on f’ra des binômes, pour laisser personnes en galère, mais après l’idée serait qu’tu prennes quelques groupe de civils - même pas nécessairement des purs newbies – et que tu évoques l’extérieur, qu’tu leur expliques les dangers, les fois où vous avez pu vous faire vraiment surprendre, comment vous avez réagi, tout ça. Après ça pourra prendre la forme que tu voudras ! En fait former les gens c’est cool, mais faut qu’ils comprennent bien pourquoi on leur demande ça. Et dans les civils qui n’ont jamais vraiment participé à tout ça, beaucoup pensent simplement qu’ils n’ont rien à apporter au groupe de ce côté-là. Ils se croient trop faibles. L’idée était donc de les instruire, mais aussi surtout de les motiver. Stan était bon pour ça, mais il pensait que sa chère et tendre pouvait l’être tout autant. Il acquiesça. On en f’ra moins que maintenant, mais oui… y aura des réunions, on débrieffera tous ensemble sur les gens, un peu comme des conseils de classe !

Il afficha un sourire, haussant les épaules en attendant un nouveau verdict ! Le baiser qu’elle déposa sur ses lèvres était prometteur.

***

Quelques semaines s’écoulèrent, au cours desquelles la mise en place des nouvelles formations finit par s’achever. Tous les civils avaient participé à quelques sessions au cours desquelles leur « niveau » en survie avait été jugé pour mieux répartir les gens selon leurs états de santé et aptitudes actuelles. Chaque individu du camp – nouvellement référencé – avait ainsi sa fiche et avait été réparti dans des groupes pour travailler telles ou telles choses. Stan chapeautait le tout, et s’occupait de la préparation physique et l’initiation aux défenses des débutants et intermédiaires. Pour les plus confirmés, il avait recruté Jane pour prendre le relai. Michelle restait préposée aux formations relatives aux séances de tir et aux armes à feu. Casey avait aussi son rôle, comme les derniers autres membres de l’équipe. Chacun avait la responsabilité d’annoter les fiches en question, et ils travaillaient tous ensemble. Ça commençait à rouler. Si bien que les « nouveaux » étaient maintenant autonomes !

Stanley vint ainsi rejoindre Casey à la fin d’une de ses premières sessions toute seule. Il attendait que tout le monde soit parti pour s’approcher d’elle et lui faire un baiser. Puis son front se plissa dans une moue interrogative.

- Alors ? Demanda-t-il simplement.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Mer 2 Mai 2018 - 16:09
Casey avait le temps d’y réfléchir, de se mettre à la page, d’y songer sérieusement. Mais elle ne voyait pas vraiment par quoi commencer. Heureusement, son amant vint à son secours pour essayer de la décontracter, aussi de lui faire voir les avantages à tout ça. Changer le regard des autres ? Pourquoi pas. Peut-être qu’on la prendrait enfin au sérieux, qu’on verrait chez elle autre chose que simplement cette gamine turbulente. Mais pour une jeune femme de vingt trois ans, Casey restait à l’évidence une gamine turbulente, qui n’avait pas la maturité de son âge. Partager son expérience, donc ? Pourquoi pas, elle en avait à revendre. Là-dessus, Stanley avait raison : peu de gens pouvaient se vanter d’avoir survécu autant de temps dehors, en duo.

Alors, les semaines qui passèrent furent l’idéal justement pour se faire une idée de ce qu’elle voulait. Avoir la confiance de Stanley, c’était déjà un plus, mais pouvoir observer, donner son avis, prendre des initiatives, ça lui réussissait aussi. L’avantage, c’était qu’elle se trouvait dans un groupe qui la connaissait déjà, qui avait déjà conscience de ses capacités. Elle n’était pas entourée de personne de son âge, mais d’adultes, impliqués, motivés et curieux. De ceux qui avaient eu conscience des bouleversements du campement et de la nécessité de s’améliorer. C’était sa chance.

« Alors ? » Reprit-elle avec un sourire, en récupérant son sac à dos. « Demain, on se réveille toutes à six heures pour aller courir. » Expliqua-t-elle à son compagnon.

Car oui, son groupe était fait exclusivement de femmes. Hasard ou non, elle doutait que Stanley y avait mis sa patte, justement pour qu’elle mette le pied à l’étrier avec de bons éléments. Les plus récalcitrants, il devait s’en occuper lui.

« Mais c’est amusant, hein. C’est juste que y’en a qui joue encore les vierges effarouchées. » Commenta-t-elle avec un sourire moqueur, avant de revenir vers Stanley « Ils ont tous beaucoup à apprendre, mais je crois que je peux les aider à s’améliorer pour apprendre à être discrets, et à pas avoir peur du vide, ou des trucs comme ça. »

Elle s’empara de la main de son compagnon, à qui elle adressa un sourire amusé :

« J’pensais faire un cache-cache après l’échauffement, et distribuer des séries d’abdos à ceux que je trouverais. Genre le premier en fera cinq, le deuxième quatre, et ainsi de suite. Et le premier aura le droit de trouver le prochain gage. » Casey ne put s’empêcher de rigoler. « Et pour les gens qui auront fait des efforts, je ramènerais des cookies fait par Maddie, ça pourra que les motiver ! »

Au fond, Casey était loin d’être mauvaise pédagogue. Sa manière de tourner tout en des jeux avait du mérite. Mais était-ce au goût de Stanley ? Est-ce que c’était ce qu’il imaginait pour ça ? Pour elle, ça devait être ludique, c’était comme ça qu’elle apprenait le mieux. C’était comme ça qu’elle parvenait à être captivé : si elle s’amusait, alors elle pouvait tout faire. La survie à l’extérieur n’avait pas été une partie de plaisir, certes. Mais pour autant, les longs jeux sur les routes avec Madisson avaient permis de tuer le temps. Tout comme les nombreux défis qu’elles s’étaient lancées mutuellement.

« Au fait, quand est-ce que j’aurais le droit à ma première réunion ? » Elle pinça les lèvres. « Et pour ceux qui iront à l’extérieur, je dois les préparer à quoi… Concernant les vivants ? »




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Sam 5 Mai 2018 - 8:19
Casey avait l'air contente et elle fourmillait d'idées. Rien que pour ça, Stan était satisfait. Elle avait effectivement un bon groupe, des filles sympas, mais il n'avait rien de facile pour autant ! Ses élèves n'étaient pas toutes très sportives et entretenir leur motivation resterait un défi constant ! De son expérience, il voyait plus facilement les filles baisser les bras. Parce qu'elles ne se pensaient pas à la hauteur. Ou simplement pas capable de le devenir. Il fit un sourire en coin avant de s'exclamer.

- Le défi du footing très matinal ! Personne a grogné ? Si c'est passé - du moins pour l'instant l'idée ! - t'as d'jà mon respect ! Il avait lui-même abandonné l'idée d'entraîner ses poulains si tôt. Mais c'était aussi parce que c'était son heure à lui pour courir ! Il écouta ensuite son projet de cache-cache et il haussa une épaule. Oui pourquoi pas. C'est bien quand c'est ludique. Restreint l'périmètre du jeu par contre hein ! Sinon tu vas y passer des heures. Mais était-ce nécessaire de le préciser ? La blonde était loin d'être idiote et n'avait en tout cas rien à envier a son copain de ce côté.

Ils discutèrent rapidement de quelques autres choses et idées. Avant que la jeune femme mentionne les réunions et l'approche qu'elle devait avoir concernant le sujet des autres survivants. A noter que Stanley ne passait plus ses soirées enfermé dans un bureau avec Arizona et d'autres. L'organisation rodée, c'était nettement moins nécessaire.

- On va commencer à faire des points ensemble - avec l'équipe quoi - toutes les deux ou trois semaines j'pense. Faudra que j'planifie ça la s'maine prochaine. Après les vraies grandes réunions que t'attends avec teeellement d'impatience... Il haussa ses sourcils, mystérieux. Il pensait à celles qui verraient les élèves se voir attribuer de nouveaux rôles, l'autorisation de sortir tout ça... A la fin du mois ?

Ils étaient alors encore en avril. Il haussa une épaule. Ouais, il restait encore deux ou trois petites choses à prévoir ! Quant au comportement à adopter avec les vivants, tout n'était pas encore ultra clair pour le garçon, en ce qui concernait la politique extérieure que Phelbs pensait instaurer. Il avait compris qu'elle voulait étendre davantage leur champ d'action, qu'elle n'était pas nécessairement partisane des accès de violence, comme ça avait pu être le cas contre les Messiah, mais aucune communication officielle n'avait été faite de ce côté là.

- Ce s'ra pas pour toute suite pour tes nénettes, mais tu peux leur dire que not' but c'est quand même de grossir nos rangs. De r'cruter du monde, d'aider les autres survivants. Avec ou contre nous, ok, mais qu'dans l'idéal « avec nous » c'est quand même le mieux ! Donc si elles te d'mandent, leur met pas trop la pression sur ce point là. L'important, déjà, c'est de les mettre en forme et d'faire en sorte qu'elles perdent pas complètement les pédales, si elles se retrouvent de nouveau face à des rôdeurs. On va y aller par étape ! Il lui sourit. Avant d'embrayer sur un autre sujet. Une nouvelle qu'il venait juste d'apprendre. Sinon t'as entendu ? Parait qu'Donovan est officiellement papa !


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Lun 28 Mai 2018 - 18:16
« Noté ! » S’exclama-t-elle vivement en bondissant presque de joie : « Hate de voir à quoi ça va ressembler ! » Fit-elle avec un grand sourire ravi.

Encore un peu, et elle lui sautait dans les bras en riant. C’était fou que les responsabilités l’enthousiasment autant ! Enfin, ça n’était pas tant ça à dire vrai. Plutôt la curiosité qui la poussait à aller voir ce qu’il se passait lors de ces réunions. Elle s’en faisait un monde, un mystère même, qui donnait envie de mener l’enquête. De là à dire si elle était douée pour ça – résoudre des énigmes – il y avait encore un monde.

« J’ai entendu ouais ! J’l’imagine toujours pas papa mais hé… Il l’a pas demandé ! » Non décidément, ce fait la laissait toujours partagée. D’un côté, elle était contente pour lui – la venue d’un enfant, c’était toujours quelque chose de mignon en général dans les familles. Puis, c’était avec Beatriz qu’il était, et elle était ultra gentille – d’un autre, c’était une sacrée responsabilité qui ne collait pas vraiment à Donnie. On pouvait dire ce qu’on voulait sur les efforts qu’il avait fait jusqu’ici, était-il au niveau ? « C’est une fille ou un garçon ? » Demanda-t-elle finalement.

Elle espérait une petite fille. En tout cas, la rumeur le disait, de ce qu’elle en avait entendu. Mais comme elle n’était pas allée vérifier par elle-même, peut-être que la surprise était entière !

« T’as été le voir ? » Questionna-t-elle en marchant à ses côtés, suivant son rythme avec application en levant un regard vers lui : « Ça va mieux avec lui du coup ? »

Un autre point d’inquiétude qui lui trottait dans la tête. Depuis la révolte, le changement de leader et tout ça, les choses semblaient un peu plus tassées, mais rien n’était sûr. Stanley lui aurait forcément dit s’il l’avait toujours en travers, mais la situation était vouée à évoluer maintenant qu’il avait obtenu ce qu’il voulait… Au moins en partie ! Il y avait encore beaucoup à faire pour le campement, et surtout pour la gestion du groupe. Ela et June devaient faire leurs preuves, et Stanley en serait le premier spectateur.

« Dis… Et la police du campement, là… » Fit-elle un peu sur le pouce, comme si l’idée venait de lui passer par la tête : « C’est Ela et June qui choisissent qui peut en être ? » Ou lui avait-il son mot à dire ? En avait-il entendu plus parlé qu’elle ?

Ça en faisait des questions, mais tous deux avaient du temps à tuer, et la possibilité d’être d’avantage ensemble que d’habitude. Autant dire qu’elle comptait bien en profiter pour le noyer sous ses interrogations s’il le fallait !




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Mer 30 Mai 2018 - 11:15
Stanley ne put qu’acquiescer à la remarque de sa copine. Donnie papa ? En effet, c’était toujours difficile à croire. Il était d’accord pour dire qu’il ne l’avait pas choisi, même si en y réfléchissant sérieusement, ce n’était pas entièrement vrai. Après tout, il fallait être deux pour faire un môme, inutile de vous faire un dessin. Mais c’était Beatriz qui avait choisi de le garder et elle seule. Et ce point, le jeune homme continuait de le trouver dégueulasse. Une putain d’inégalité à la con !

- Une fille, ils l’ont appelée Lizzy… ou Louisie, un truc dans ce genre. Il avait froncé les sourcils. Ça ne l’avait pas marqué. Il ne ferait pas de commentaire sur le choix du prénom. C’était bien un truc de nanas de juger ce genre de choses et lui s’en fichait pas mal. Il n’aurait pas su mentionner la référence à la petite sœur du tatoué. Il secoua négativement la tête. C’est Graham qui m’l’a dit. C’est mieux entre nous, mais bon, on n’est pas non plus copains comme cochons. J’le tolère mieux - depuis qu’il avait démissionné - de son côté, j’sais pas trop.

Au final, c’était Stan qui avait pris Donovan en grippe et non le contraire. Mais l’acharnement dont il avait fait preuve contre son ancien supérieur avait de quoi lui avoir filé les glandes. Alors oui, ils se toléraient, parvenaient à bosser ensemble, mais ils n’avaient pas encore vraiment brisé la glace. Pour sûr qu’ils étaient tous deux sérieusement descendus dans l’estime de l’autre. Peut-être que cela changerait… ou non, quelle importance ?

- J’vais t’dire, ça m’empêche pas d’dormir. Enfin j’irai p’t-être le voir quand même, histoire de le féliciter. On verra. Tu voudras venir avec moi ? Il savait que la blonde était assez copine avec le militaire. Il n’aurait su dire si elle connaissait la mère du bébé toutefois. C’était qu’ils ne les fréquentaient plus vraiment depuis un moment…

Casey changea ensuite de sujet pour aborder la police que Phelbs avait mis en place. C’était récent et une première équipe avait été montée. Clayton en faisait notamment partie. Elle serait peut-être amenée à évoluer, à grossir. C’était June qui la gérait, et cela n’entrait pas dans les attributions des anciens militaires. Il ne retint pas un rapide ricanement à l’évocation d’Ela en preneuse de décisions.

- Ela ne choisit pas grand-chose, si tu veux mon avis. Avis qu’elle connaissait déjà un peu, car il n’avait pas manqué de déjà le partager ! Pour lui, l’israélienne n’était qu’une couverture pour la rouquine. Son capital sympathie en quelque sorte, c’était du moins ce qu’il avait compris. Phelbs avait demandé mon avis, après j’sais pas s’il a eu une quelconque influence. Elle a embauché Clayton quand même… Un des noms que Stan lui avait évoqués. Parmi d’autres. Et vu l’affiche que s’était octroyé l’ancien camionneur lors de la révolte, ce choix n’avait rien d’incongru. J’me demande toujours ce qu’ils vont apporter de plus que ce qu’on faisait déjà, ajouta-t-il toutefois. Après tout, ils avaient toujours fait la police auparavant…

***

- Au moins une semaine. Peut-être deux.

Dans la chambre que les amants partageaient, Stan préparait son sac. Il était amené à partir pour Renton dès le lendemain matin. Un périple fastidieux pour consolider l’alliance que Phelbs avait formé avec un petit groupe de survivants. Ils avaient eu connaissance d’un troisième groupe, plus conséquent, et l’idée était de les aborder et les convaincre de bosser, si ce n’était avec eux, du moins pour eux. Il glissa quelques fringues supplémentaires dans le sac et en moins de deux, il referma la fermeture éclair. Il releva les yeux vers Casey.

- Ça va aller, lui confia-t-il en espérant la rassurer. Pourtant, ils le savaient tous les deux : l’expédition était dangereuse. Ce genre de négociations avaient souvent viré au drame, sans mentionner le trajet que cela représentait. Le garçon en avait eu une idée lors d’une précédente sortie avec Jane et son équipe pour récupérer du carburant. Mais il ne pouvait pas sciemment laisser sa place sur ce coup à un autre.


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Stuck in the middle. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Haiti: Stuck in a Trap
» TIM ♣ i shot for the sky, i'm stuck on the ground, so why do i try i know i'm gonna fall down.
» I'd rather be stuck with a muggle, just saying ✘ Zarrow
» [TERMINE] be stuck in there with you may be not so bad // Liz & Aaron
» stuck in this mess (seungho)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: