The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Stuck in the middle. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Mer 30 Mai 2018 - 6:26
Casey poussa un long soupir, pinçant les lèvres en voyant son compagnon boucler son sac à dos. Elle avait l’impression d’avoir un poids sur le ventre, comme si son estomac tentait bon gré mal gré de digérer du plomb. C’était douloureux, et elle ne put s’empêcher d’éviter le garçon du regard, pour ne pas avoir à y penser. Surtout qu’on l’avait un peu écarté de l’histoire – de là à savoir s’il en était responsable ou non, il n’y avait qu’un pas. Elle devait rester garder le campement, et veiller à ce qu’il n’arrive rien sur place.

« T’es vraiment obligé d’y aller ? » Demanda-t-elle en fronçant les sourcils.

Une semaine, ou deux…

Elle pouvait tout à fait supporter de ne pas le voir tout ce temps, c’était plutôt le fait de le savoir en danger durant ces possibles deux semaines qui la rendait malade. Parce que Stanley ne serait pas à l’abri ! Entre les négociations à prévoir – s’il s’agissait vraiment de négociation, et là elle n’en était toujours pas persuadée – et la présence de leurs soi-disant alliés, Casey ne pouvait cacher son appréhension.

« Sérieusement, Stan… » Soupira-t-elle en posant finalement ses yeux bleus sur lui : « J’le sens pas. » Admit-elle.

Non, y’avait quelque chose qui clochait. Elle envisageait déjà le pire, et si ce pire devait comprendre la présence de l’homme qu’elle aimait, alors elle préférait renoncer à tout ça. La gorge un peu nouée, elle ne voulait pas pour autant passer pour une lâche : Bainbridge avait les moyens de pacifier le monde, de le rendre vivable à nouveau, ils étaient une civilisation, bon sang ! mais leur mode de vie, et de conquête, amènerait forcément des frictions. Et c’était-là où elle sentait qu’il y avait un problème.

« Tu sais quoi ? ça ressemble a une idée à la con, que j’pourrais avoir mais qui donnerait rien de bon ! » S’agaça-t-elle cette fois-ci. Ça ne servait à rien de faire semblant de toute façon, Stanley comprenait parfaitement son appréhension du moment, c’était pour ça qu’il essayait de la diluer vaguement. Le pire serait de partir sur une dispute et de ne pas se revoir avant longtemps, cependant… Casey ne voyait pas comment gérer autrement son mal-être qu’en allant à la confrontation : et exposer les failles de cette idée, c’était tout ce qu’elle avait pour lutter : « Personne sait négocier dans c’groupe et… »

Elle soupira. Ne pas s’emporter. Rester calme. Ne pas s’emporter. Elle répéta ces mots dans sa tête, en cachant son inquiétude dans un coin.

« Et les autres, là ? Qu’est-ce qu’on connait d’eux ? » Demanda-t-elle de but en blanc.

Et par-là, elle exprimait clairement le fait qu’elle n’avait pas confiance en eux. Parce qu’ils n’étaient pas dans le groupe. Les grands discours « avec ou contre » nous semblaient désormais à deux vitesses.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Ven 1 Juin 2018 - 5:51
Stanley s’était avancé vers la jeune femme. Il n’était pas complètement confiant non plus sur cette expédition. Pour lui tout était précipité et ils courraient tout droit vers un autre carnage, du style de celui du lycée. Car il restait convaincu que la méfiance était légitime quand un groupe armé se pointait devant vos grilles. Et qui disait méfiance, disait agressivité. Seul du temps pouvait permettre d’y palier et des vraies preuves. Qu’ils n’avaient généralement pas à offrir comme ça ! Bref les conditions pouvaient varier, tant que l’approche restait inchangée, ils auraient du mal à recruter ! Il posa ses mains sur ses épaules et lui fit une bisette sur le front.

- Je sais, confia-t-il, trop honnête pour lui cacher son point de vue. Mais la manière subtile prend sensément trop de temps. Il haussa une épaule. Il en avait déjà parlé avec la blonde, mais pour lui, il n’y avait pas cinquante solutions : pour convaincre aisément un groupe, ils devaient s’immerger dans leur univers, gagner leur confiance et ensuite seulement leur offrir leur fameux deal. Avec ou contre nous. Et si ces étrangers étaient assez idiots pour refuser, grand bien leur fasse, ils connaitraient alors toutes leurs failles pour les éradiquer. Sans dommages collatéraux de leurs côtés. Mais non, on leur demandait toujours de foncer tête baissée dans le tas, comme des demeurés ! J’attends de voir ce que la diplomatie d’Ela va apporter. On va prendre ça comme un test. Pour Phelbs et sa bande.

Pour tout dire, il ne connaissait pas encore tous les détails de la stratégie en cours. Un débriefe sur place s’imposerait à son arrivée. Qui savait, il aurait peut-être une bonne surprise. Alors il restait calme et gardait ses doutes pour lui. Ces derniers l’avaient néanmoins encouragé à faire en sorte que Casey reste à Brainbridge. Sous couvert qu’elle devait tenir la boutique pour les formations – avec les quelques autres qui restaient – il l’avait volontairement écartée de l’expédition, jouant de sa petite influence. Non pas qu’il la pensait incapable de se défendre, elle avait d’ailleurs fait tellement de progrès de ce côté-là ces derniers mois, mais bien parce qu’il n’avait aucune intention de l’exposer à un tel danger. Elle restait à ses yeux une survivante, pas une guerrière. Sa place n’était pas sur un potentiel champ de bataille.

- Hey, j’suis d’accord, se défendit-il en râlant un peu, en la relâchant. Il était vrai que c’était surtout des rumeurs, des impressions rapides qu’ils avaient récoltées sur ces Vendeurs de Rêves. Est-ce qu’ils pouvaient réellement leur faire confiance ? Aucune idée. Mais j’dois justement aller là-bas pour voir. Tu sais que j’ai pas l’choix. Pas parce qu’on l’y obligeait, mais bien parce qu’il se l’obligeait à lui-même. Il avait suffisamment râlé d’être mis sur la touche jusqu’ici pour passer une nouvelle fois son tour. Là il serait amené à voir les choses de ses propres yeux. Il n’y avait pas meilleur moyen pour se rendre compte. J’ferai gaffe et t’inquiète pas, si ça ressemble vraiment trop à un casse-pipe, j’ouvrirai ma gueule. J’laisserai pas faire ! Hum quoi que c’était peut-être ça aussi qui inquiétait la jeune femme !


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 1910
Age IRL : 25
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Mer 6 Juin 2018 - 9:44
Non, ça ne prenait pas. Fébrile, Casey tentait bon gré mal gré de ne pas courber l’échine, de ne pas céder, de ne pas abandonner. Elle avait le mordant des mauvais jours, celui qui disait qu’elle était extrêmement contrariée par tout ça. L’idée d’avoir Stanley loin d’elle, dans une situation épineuse, ça la rendait forcément nerveuse ; Et plus encore, soucieuse. Elle avait un pressentiment, du genre mauvais, du genre violent, qui lui retournait les tripes, en l’obligeant à imaginer le pire pour lui. S’il ne rentrait pas ? Comment pourrait-elle continuer à vivre dans un monde, sans lui ? Parce que dans sa tête, elle était persuadée, assurée, d’avoir trouver tout ce qu’il lui fallait pour être heureuse. Sans lui, ça n’était pas envisageable.

« C’est des conneries, et tu le sais très bien ! » Grogna-t-elle en reculant d’un pas quand il s’approcha pour la rassurer : « On a tout l’temps qu’on veut, pour éviter cette merde ! » Elle était têtue, effectivement. Et plus encore. Son esprit d’ordinaire dispersé était totalement focalisé sur cette peur viscérale qui lui retournait le ventre actuellement. « Ca y est, le monde dehors, on l’a à nos pieds ! J’sais pas à qui on essaie d’faire croire que c’est urgent, mais c’est des conneries ! » Argua-t-elle violemment.

La politique de June et Ela ne lui convenait pas, à partir du moment où ça les séparait tous les deux. Loin d’être aux faits de ce qu’il se passait vraiment du côté des dirigeants, la blonde bouda sans s’en cacher, un peu comme une adolescente qu’on punissait. Stanley avait toutes les bonnes raisons pour s’y rendre, elle ne pouvait s’empêcher de trouver ça fondamentalement injuste.

« Gnagnagna… » Râla-t-elle, renonçant à moitié. A moitié seulement : son compagnon savait comment l’enrober, la brosser dans le sens du poil. Depuis le temps qu’il sortait ensemble, rien de plus normal ! « Et pourquoi j’peux pas venir, hein ? » Rétorqua-t-elle brutalement, en plissant le nez. « J’dois être là pour toi ! »

Ils étaient une équipe. Ou en tout cas, c’était ainsi qu’elle voyait sa vie avec lui : un duo, seuls contre le reste du monde. Mais le reste du monde avait intérêt à prendre garde, parce qu’ils n’avaient peur de rien à partir du moment où ils étaient tous les deux.

« Tu sais que j’suis douée sur le terrain, j’m’en sortirais forcément ! » Avança-t-elle devant cette injustice crasse : « J’veux pouvoir te couvrir, s’il t’arrive un truc. » Elle poussa un long soupir, désapprobateur, à moitié boudeur, dont elle avait le secret : « J’t’aime Stanley. »

Et sa déclaration était sérieuse, chargée d’un poids : celui de tout son amour pour lui.

« T’as intérêt à rentrer. Parce que j’t’en voudrais à mort si tu l’fais pas. » Dans sa poitrine, l’impression que tout ça ne serait pas si simple. Comme un pincement, une certitude, une gêne. Une boule dans le creux de ses poumons, l’empêchant de respirer pleinement.

Les prochains jours allaient être incroyablement long.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/07/2014
Messages : 2147
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   Ven 8 Juin 2018 - 5:34
Stanley sentait sa copine se tendre de plus en plus alors qu’ils parlaient. Casey était comme ça : incapable d’intérioriser. C’était une qualité comme un défaut. Car ainsi elle ne lui cachait rien et ne ruminait pas pendant des semaines sur quelque chose – le croyait-il du moins ! – au risque cependant d’être vraiment relou !

- Hoo m’engueule pas, ok ?! Fut-il d’ailleurs obligé de lui dire alors qu’elle commençait à évacuer ses angoisses et ses colères sur lui. Il fronça les sourcils, affichant un visage contrarié. Surtout parce que c’était aberrant : ils étaient parfaitement d’accord !

Le jeune homme réussit toutefois à la calmer un peu pour lui rappeler ce point-là. Mais la blonde renchérit sur son absence de la troupe et Stan prit une grande inspiration. Il savait que ça pouvait être un sujet sensible, surtout quand Casey était dans cet état-là. Lui avouer que c’était lui qui l’avait mise sur la touche ? Hum… c’était certainement un peu con. Il choisit alors de rester simplement vague.

- Je sais, bien sûr, dit-il juste histoire de réagir sans se mouiller. Sauf qu’il ne retint pas un rictus nerveux quand elle affirma pouvoir le couvrir en cas de pépin. Il n’en doutait pas mais au plus profond de lui, il ne voulait pas voir cette situation arriver un jour. Puis autant ils formaient effectivement une bonne équipe, autant le garçon ne se sentait pas aussi « libre » quand sa dulcinée se battait à ses côtés. Sa présence au cœur du danger l’angoissait toujours. Comme cette première sortie qu’ils avaient faite et lors de laquelle ils avaient dû se mélanger à une horde. Hey, moi aussi je t’aime, Casey-Cas. Il s’était ré-approché et passa un doigt sur la joue de la jeune femme en plantant son regard dans le sien. Je vais rentrer. Je sais combien tu es capable, et je sais que tu es une survivante extraordinaire. Je n’aime pas plus que toi cette séparation, je voudrais jamais te lâcher. Tu le sais ça ? Il marqua une courte pause, mais n’en doutait pas une seconde. Son doigt avait glissé sous son menton et il lui releva la tête légèrement. Traite-moi de con, mais je préfère te savoir ici pendant ce temps-là. Bon sang, il était tellement nul pour cacher des choses ! Il avait passé ses bras autour de sa taille et la serra contre lui quand il la sentit d’agiter. C’est mieux.

Bien sûr qu’elle rouspéta, mais si longtemps que ça. Car l’instant d’après Stanley lui arracha un baiser. D’abord tendre, puis enflammé, presque impatient. Ils devaient profiter de chaque minute passée auprès de l’autre, car qui savait… c’était peut-être la dernière fois ?

- FIN -


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Stuck in the middle.   
Revenir en haut Aller en bas  
- Stuck in the middle. -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Haiti: Stuck in a Trap
» TIM ♣ i shot for the sky, i'm stuck on the ground, so why do i try i know i'm gonna fall down.
» I'd rather be stuck with a muggle, just saying ✘ Zarrow
» [TERMINE] be stuck in there with you may be not so bad // Liz & Aaron
» stuck in this mess (seungho)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: