The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-50%
Le deal à ne pas rater :
Nouvel Echo Dot (4e génération), Enceinte connectée avec Alexa
29.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
- Bad things happen, but you can still alive... -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shawna J. Clarke
Modératrice
Shawna J. Clarke
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1628
Age IRL : 32
MessageSujet: Bad things happen, but you can still alive...   Bad things happen, but you can still alive... EmptyMer 7 Fév 2018 - 23:51

C’était avec beaucoup de peine qu’elle avait rejoint sa chambre, avant même de connaître l’issue finale qui se tramait à quelques mètres de là. Cherchant quelconque réconfort en s’occupant de son fils, elle n’avait pu retenir de silencieux sanglots. Alors quand Axel était venu lui annoncer la décision qui avait été prise, elle s’était contentée d’hocher la tête, ne sachant quoi dire. Le regard rougit par la fatigue et les larmes, elle avait regardé la porte de leur chambre se refermer devant elle. Elle n’avait pas eu le courage d’assister au départ de Walter. Il avait été finalement choisi d’escorter le vieil homme à bonne distance du ranch. Banni, exilé, le pauvre vieux n’avait que peu de chance de réussir à survivre avec ces températures glaciales. Shawna en était consciente. Celui qui avait été un jour leur ami risquait probablement de mourir, là-bas, dehors. Qu’importe, la jeune femme préférait que cela se passe ainsi. Aucun de ses proches n’aurait à se salir les mains, aucun n’aurait à le tuer froidement. C’était ce qu’elle croyait du moins.

Ce que cet homme avait fait, la jeune maman en avait été bouleversée. Il avait cru bien faire, il avait cru prendre une décision juste pour le bien de tous, pour le bien du groupe. Et au fond d’elle, elle l’avait compris. Néanmoins, elle ne pouvait pas lui pardonner ses gestes. Il avait pris les vies de deux pauvres personnes innocentes. Celle d’une amie, d’une petite fille, qui n’avaient rien demandé. Il s’était permis de voler des êtres chers brisant des liens forts entre elles et leurs proches, leur famille. Il aurait pu s’en prendre à Hope. Et si Axel avait fait partie des personnes gravement malades ? Ou Liam ? Elle n’arrêtait pas d’y penser. Aurait-elle été aussi catégorique concernant le sort de Walter ? Aurait-elle souhaité sa mort ? Il était impossible de le dire.

Elle n’était pas sortie de la chambre. A quoi bon ? Elle était sûrement mieux ici, loin des malades, loin du chagrin de Caroline, loin de la colère de Trey, loin de l’incompréhension des autres… Après une nuit où il avait été impossible de fermer l’œil, le silence de leur chambre était presque apaisant. Seuls les gémissements de Liam étaient venus le perturber, mais au moins, le consoler lui avait fait oublier durant un instant le chaos qui régnait au ranch. Néanmoins, elle savait que tout cela n’était pas terminé. Elle avait besoin de réponses à ses questions, elle avait besoin d’explications quant à tout cela… Elle comptait bien en parler avec Axel, dès son retour…

Allongée sur le lit, Liam tout contre elle, Shawna venait d’allaiter le petit garçon. Visiblement, tout allait bien pour l’instant. Il n’avait pas l’air d’être malade et c’était sûrement la seule chose qui pouvait la rassurer en cet instant. Et alors qu’elle n’arrivait pas à décrocher son regard de son petit ange, la porte de la chambre finit par s’ouvrir. Axel était de retour. La jeune femme se redressa alors avec précaution, son fils toujours collé à elle et enveloppé dans une couverture. Il ne faisait pas chaud à l’intérieur, et cela risquait de durer encore longtemps… Relevant les yeux vers son petit-ami, elle remarqua sa mine fatiguée, son teint pâle. « Ça… Ça s’est bien passé ? » Demanda-t-elle d’une voix qui ne cachait pas sa tristesse. Ce n’était peut-être pas la bonne question à poser. Mais à vrai dire, c’était les seuls mots qui lui étaient venus. « Comment vont les autres ? » Cela comprenait beaucoup de monde. A savoir, Elena, Ashley, Caroline, les malades… Tout cela avait touché tellement de monde ici. Combien de temps allait-il falloir pour qu’ils se remettent de toute cette tragédie ? Shawna était perdue, complètement bouleversée…



•••
There's something in the way I wanna cry. That makes me think we'll make it out alive  ▬ Walk me home in the dead of night. I can't be alone with all that's on my mind
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Bad things happen, but you can still alive...   Bad things happen, but you can still alive... EmptyMar 20 Fév 2018 - 0:36

    Ashley, Elena et moi étions finalement revenus au ranch en fin de journée, les mines graves et l'air toujours plus tiré. Mon état ne s'arrangeait pas et je sentais peu à peu que la toux tout comme la fièvre et la fatigue se faisaient plus présentes mais ce n'était pas encore le moment de flancher ni de me reposer, il y avait encore des choses à régler avant de pouvoir le faire, notamment avoir une discussion avec Shawna qui devait sûrement attendre mon retour. Peut-être qu'elle ne demanderait rien, ne remettrait pas le sujet sur le tapis, mais son air horrifié lorsque j'avais avancer le fait un peu plus tôt que la seule solution était d'abattre Walter me laissait entendre que ce n'était pas terminé, que l'affaire n'était pas close pour elle.

    Le trajet retour s'était fait dans le plus grand calme, la tension qui régnait dans le véhicule sous-entendait bien que l'acte que nous avions commis allait peser sur les épaules de chacun de nous, ou presque. Nous n'aurions pas les mêmes poids, notamment parce-que, contrairement à mes deux comparses, je n'éprouvais pas réellement de scrupules à avoir pris la vie d'une homme qui avait porté atteinte aux nôtres. Ce qui pesait réellement était le poids du secret, devoir mentir à nos proches, à ma petite amie... mais il n'y avait pas d'autre choix, notamment parce-que ce regard auquel j'avais eu droit au matin était trop difficilement supportable. Qui voudrait d'un assassin pour être père de son enfant ? Personne. Je me devais de la préserver de tout cela, quoi qu'il m'en coûte. Et rien ne sortirait, parce-qu'aucun de nous ne parlerait de que nous avions fait à quiconque ; je l'espérais du moins.

    Après avoir échangé quelques mots avec les quelques habitants qui vinrent jusqu'à nous, leur affirmant que Walter avait été déposé dans un lieu sûr et suffisamment éloigné pour qu'il ne puisse pas nous porter atteinte mais qu'il ait une chance de s'en sortir, j'avais pris la direction de notre chambre, ne pouvant retenir une quinte de toux dans le couloir. Avant de pousser la porte je m'étais arrêté quelques secondes, m'appuyant contre le mur en soupirant bruyamment. Foutue bronchite. Depuis toujours j'avais haï être malade, comme beaucoup de monde, certes, mais encore plus. Et depuis toujours j'avais ruminé ce mal dans mon petit appartement, emmitouflé dans un plaid sur mon canapé, un thé entre les mains à simplement attendre que ça passe. Mais les choses étaient bien différentes désormais, et mes responsabilités au sein du camp ne me permettait pas de faire le mort de la sorte, surtout pas avec ce qui était arrivé. Pourtant, plus je m'approchais de la chambre et plus j'avais envie de ce petit cocon de pseudo-confort tout en sachant que, là aussi, les choses étaient différentes.

    Me décidant finalement à entrer dans la pièce, j'avais immédiatement capté le regard inquiet de Shawna. Elle était bouleversée, bien plus que moi, c'était un fait plus qu'apparent. M'approchant doucement, j'avais hoché la tête à sa première question tout en ôtant ma veste. Et déjà le froid me semblait bien trop insupportable, me faisant frissonner sans doute à cause de la fièvre. Récupérant une couverture sur la commode, je l'enroulais entour de moi et allais m'installer dans le fauteuil non loin du lit, prenant soin de ne pas trop m'approcher de la métisse et notre fils afin d'éviter au maximum le risque de contamination ; bien qu'être dans la même pièce qu'eux représentait déjà un risque en soit.

« Tout le monde est secoué par ce qui est arrivé, certains plus que d'autres » avais-je soufflé en pensant notamment à Caroline et Elena. Toussotant à nouveau, j'avais instinctivement remonté la couverture sous mon menton avant de soupirer bruyamment. « Tout s'est déroulé si rapidement... si seulement nous avions pu prévoir. »

    Mais rien n'avait été prévisible. Qui aurait supposé que l'un des nôtres allait réagir de la sorte ? Les menaces ne devraient pas venir de notre propre groupe, jamais, et pourtant nous venions d'avoir une preuve supplémentaire que l'être humain est totalement imprévisible sous la peur. Évidemment, j'étais moi-même un exemple en la matière, ayant déjà eu des réactions extrêmes dans ces types de cas, mais jamais envers les miens. Relevant la tête, j'observais un court instant mon fils, endormi, mes lèvres s'étirant brièvement en un fin sourire avant de chercher ma petite amie du regard.

« Comment tu te sens toi ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Shawna J. Clarke
Modératrice
Shawna J. Clarke
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1628
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Bad things happen, but you can still alive...   Bad things happen, but you can still alive... EmptySam 17 Mar 2018 - 21:49

Tout en berçant doucement Liam, Shawna regarda Axel se débarrasser de sa veste avant d’attraper une couverture pour s’y enrouler. Le brun s’installa ensuite dans un fauteuil près du lit. L’envie d’aller chercher un peu de chaleur auprès de lui, de se blottir dans ses bras, traversa l’esprit de la métisse. Malheureusement, la toux qui retentit dans la pièce lui rappela qu’il était malade et qu’elle ne pouvait pas l’approcher, et Liam encore moins. Ce n’était pas très raisonnable sûrement, de rester dans la même pièce. Mais la coiffeuse ne se voyait pas être obligée d’être séparée de lui, pas encore. A défaut de pouvoir se réfugier dans ses bras, sa simple présence était rassurante.

Elle ignorait pourquoi, mais depuis leur rencontre, elle avait toujours trouvé qu’Axel avait un don pour apaiser ses maux, ses craintes. Question émotions, gestion de la peur ou du stress, elle devait avouer qu’il y avait un contraste énorme entre eux. C’était sûrement pour ça qu’il parvenait aussi bien à la rassurer. Et si cette facette de sa personnalité était appréciable, indispensable même, le jeune homme avait d’autres côtés bien plus sombres. L’homme qu’elle avait vu ces dernières heures, elle n’arrivait pas à s’y faire. Elle était consciente qu’il ne faisait que son travail de chef de groupe. Garder Walter au sein du ranch aurait été un risque à prendre. Et personne ici, ne voulait revivre ça. « Vous ne pouviez pas savoir… » Ajouta-t-elle simplement, en réponse aux paroles accablées du brun avec qui elle échangea un regard triste. Personne ici, n’aurait pu prévoir ça. « Qui aurait cru qu’il puisse faire une telle chose… » Lâcha-t-elle, d’une voix morne, alors que ses yeux s’étaient posés sur le petit garçon qui s’était endormi.

Heureusement qu’il était encore trop petit pour comprendre tout ça. C’était ce qu’elle pensa alors que son regard se reporta à nouveau vers Axel. Le léger sourire qui se dessina sur ses lèvres alors qu’il observait leur enfant, ne put que la ravir, l’attendrir… Pourtant, sa nouvelle question, raviva cette désagréable sensation dans le creux de son ventre. Que pouvait-elle lui répondre ? Il devait bien se douter dans quel état elle était. Shawna ne put s’empêcher de foncer légèrement les sourcils avant d’abaisser ses yeux encore une fois. Elle laissa échapper un soupir, avant de fermer ses paupières durant un instant. « Je… Je n’arrête pas de me dire que ça aurait pu être toi ou Liam… S’il avait été malade… J’aurais été folle de rage, j’aurais sûrement voulu le pire pour lui… » Elle ne parvenait pas à prononcer son nom. « Mais tout à l’heure… Je n’arrivais pas à me défaire de sa personnalité si agréable, si serviable, si… Gentille. Je ne comprends pas comment on peut en arriver là. » Elle était déchirée entre deux sentiments, une boule commençant à apparaître dans sa gorge. Elle ne cautionnait pas les actes du vieux bonhomme, et elle ne pouvait pas imaginer la peine que pouvait ressentir Caroline ou Trey face à la perte d’un être cher. C’était horrible. Mais savoir que celui qu’elle aimait le plus au monde et des personnes qui lui étaient chères auraient pu se montrer tout aussi cruels, c’était tout aussi bouleversant et inimaginable pour elle. « Je… Je peux pas croire que vous étiez prêts à le tuer… » Avoua-t-elle alors, d’une voix larmoyante, incapable de garder ça pour elle. Elle avait besoin d’explication… Ce n’était pas un reproche qu’elle faisait à son petit-ami. Elle n’avait pas envie de se disputer avec lui, pas après tout ça…



•••
There's something in the way I wanna cry. That makes me think we'll make it out alive  ▬ Walk me home in the dead of night. I can't be alone with all that's on my mind
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Bad things happen, but you can still alive...   Bad things happen, but you can still alive... EmptyVen 23 Mar 2018 - 19:06

    Aux paroles de Shawna qui se voulait sans doute rassurante en m'affirmant que personne n'aurait pu prévoir ce que Walter envisageait de faire, j'avais simplement hoché la tête d'un air grave avant de soupire, me passant une main lasse sur le front devenu brûlant au fil des heures. Aucun de nous n'aurait pu savoir en effet, mais être plus attentifs aux réactions de chacun aurait peut-être permis d'éviter cela, de l'anticiper. Une preuve de plus de ce qu'il ne fallait pas oublier : les menaces pouvaient aussi venir de l'intérieur, et pas uniquement des facteurs extérieurs que représentaient les macchabées ou les inconnus. Après tous ces mois, j'avais fini par me dire que ceux qui nous entouraient avait mérité la chance que nous leur avions donné en les accueillant ici, mais il était évident que non, certains Hommes ne cesseraient de laisser leurs pires côtés ressortir, même envers les leurs. Nul doute que ce fait allait à nouveau accentuer ma paranoïa habituelle quant à une réelle confiance envers des inconnus, me remettre sur mes gardes, mais heureusement, il y avait de ceux de qui je ne pourrai jamais douter. Comme Shawna. Et une telle confiance était un roc solide dans un monde où tout était à craindre.

    Ayant alors vu la métisse se renfrogner à ma question, j'avais à mon tour froncé légèrement les sourcils, tirant un peu mieux la couverture autour de moi pour la monter jusqu'à mon menton, tremblant de froid alors que tout mon corps était brûlant de fièvre. À ses mots, j'avais hoché la tête d'un air grave, reposant mon regard sur notre enfant. Si Liam avait en effet été malade, que se serait-il passé ? Walter aurait-il osé s'en prendre également à lui ? Rien qu'y penser réveilla une colère profonde en moi, sans doute similaire à cette rage folle dont parlait ma petite-amie. Mais outre ce facteur de risque, Liam n'était encore qu'un bébé, peut-être n'aurait-il même pas pu survivre à cette maladie... et si l'envie de le prendre contre moi pour le protéger de tout cela se fit sentir, je devais me résigner à garder mes distances jusqu'à ce que toute trace de la maladie ait disparu de mon propre organisme. Tout comme il valait mieux que je ne prenne pas le risque de la transmettre à Shawna.

« Ne pense pas au pire » avais-je pourtant répondu pour la rassurer, comme si je n'étais pas moi-même entrain d'envisager les pires scénarios.

    Lorsqu'elle reprit d'une voix pleine de désarroi, affirmant qu'elle n'avait pu se détacher de son air de gentil bonhomme, serviable et sympathique, j'avais simplement soupiré légèrement, pris d'une nouvelle toux avant de replanter sur elle mes prunelles sombres.

« C'est malheureusement dans ces moments de crise qu'on se rend compte de qui sont vraiment les personnes qui nous entourent » avais-je soufflé d'une voix relativement éraillée.

    Probablement que ma réponse ne lui plairait guère, parce-qu'elle ne faisait que mettre le doigt sur la méfiance habituelle qui m'habitait et que je tâchais au mieux de mettre de côté, du moins pour la plupart des personnes vivant avec nous. Mais à la suite de ses mots, il me sembla évident qu'elle avait elle aussi pris conscience du fait que les pires côtés ressortaient en temps de crise, digérant apparemment plus que difficilement le fait que nous avions avancé l'option de le tuer. Sa voix gorgée d'émotion le témoignait bien, tout comme son regard. Inutile de lui dire que nous n'y avions pas seulement été prêts, mais que nous avions bel et bien accompli cet acte. Lui dire ne ferait que faire naître en elle une peur à mon égard, et sans doute envers tous ceux qui l'entouraient, notamment Ashley qui était une amie proche. Elle n'avait pas besoin de tout cela, n'avait pas besoin de savoir que nous avions pris la vie d'un homme, l'un des nôtres. Soupirant une nouvelle fois, j'avais à nouveau posé mon regard sur Liam, endormi.

« Je sais que c'était trop extrême, et je sais que tu dois m'en vouloir pour l'avoir ne serait-ce qu'envisagé mais... le laisser là-dehors représente un risque plus que conséquent, et je serai malade si je vous perdais, tous les deux. »

    A la fin de ma phrase, j'avais cherché son regard, espérant y trouver une certaine compréhension. Bien sûr, cette menace précise ne pesait plus sur nous directement, mais ça non plus, elle n'avait pas besoin de le savoir. Certes, Shawna savait que j'avais déjà tué un homme, lors de cette sortie à la station service, mais entre tuer un fou illuminé qui tâchait de vous prendre la vie, et tuer une personne qui vivait sous le même toit... il y avait une différence. Porter ce poids sur mes épaules n'était cependant pas le plus difficile, non, le plus difficile était d'imaginer son regard lourd de haine et de peur si elle apprenait ce que nous avions fait. Un regard similaire à celui qu'elle m'avait lancé alors que nous avions envisagé cette possibilité quelques heures plus tôt.

« Ne va pas croire que ça me faisait... plaisir, de suggérer cela. C'est simplement que je suis prêt à tout pour vous protéger, et que la peur peut mener aux pires décisions » avais-je ajouté en lui adressant un regard désolé avant de secouer la tête. « Il ne reste plus qu'à espérer que personne ne nous trouvera désormais. »

    Une manière de sous-entendre que Walter pouvait bien vendre notre position à d'autres vivants, que nous pourrions nous retrouver dans un piège qui nous coûterait la vie. Tout pour alimenter ce mensonge quant au sort du vieil homme que mon ton ne trahissait pas.
Revenir en haut Aller en bas  
Shawna J. Clarke
Modératrice
Shawna J. Clarke
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 19/01/2016
Messages : 1628
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Bad things happen, but you can still alive...   Bad things happen, but you can still alive... EmptyDim 8 Avr 2018 - 18:04

Bien sûr qu'elle lui en voulait. Bien sûr qu'elle n'acceptait pas le fait qu'il puisse faire de telles choses. Tuer des personnes bien vivantes était tout simplement impensable pour elle. Elle avait mis tellement de temps à l'accepter concernant les rôdeurs, alors des êtres vivants, c'était impossible de le comprendre. Malheureusement, c'était comme ça à présent. Ils devaient tout faire pour protéger les leurs, pour protéger leur camp. Shawna n'avait pas conscience de tout ça. Elle, avait toujours eu la chance de tomber sur les bonnes personnes. Nathan qui l'avait aidé à fuir de chez elle au tout début de l'épidémie, Axel qu'elle avait suivi après leur rencontre dans son ancien salon de coiffure, Carmen qui l'avait acceptée dans leur groupe... Et depuis tout ce temps, jamais elle n'avait eu à affronter les dangers de l'extérieur, restant bien à l'abri pendant sa grossesse.

Alors que la mort vienne les frapper, ainsi, à l'intérieur de leurs murs. La métisse peinait à y croire, non, elle ne l'acceptait pas. Tout comme le sort qui avait été évoqué pour ce pauvre vieil homme. « Depuis qu'on est ici... Je n'ai pas beaucoup mis les pieds dehors. Je pensais qu'on était en sécurité, qu'on ne craignait rien... » Elle se sentait tellement stupide et en colère contre elle-même. Elle s'en voulait d'avoir été si naïve. Ces événements avaient été une piqûre de rappel pour la jeune femme, lui rappelant la triste réalité du monde dans lequel ils étaient contraints de vivre depuis bien trop longtemps à présent. La naissance de Liam avait été si merveilleuse, elle lui avait apporté tellement de bonheur et de joie... Cela lui avait donné énormément d'espoir, qu'elle avait baissé la garde, elle devait l'avouer. Personne n'était à l'abri, pas même chez eux. C'était surtout ça qu'elle avait du mal à avaler...

Ne pas penser au pire ? Elle avait si souvent entendu ces mots de la bouche d'Axel. Le brun avait toujours trouvé quoi lui dire pour apaiser ses craintes, ses peurs. Il avait toujours été là pour elle. Et malgré tous ces points qui les opposaient, c'était sa présence rassurante et son sang-froid que la jeune femme avait toujours apprécié. Le voir diriger le groupe, faire tout son possible pour les protéger, elle avait trouvé ça logique. Néanmoins, elle n'avait pas pris conscience de ce que ça pourrait impliquer. La décision de tuer Walter, avait été un choc pour la jeune femme. Son petit-ami l'avait bien compris, mais il renchérit, expliquant que le laisser partir présentait un risque non négligeable. « Évidemment que je t'en veux. » Le coupa-t-elle d'une voix ferme.  « Vous avez été si... Catégoriques... Même Elena... C'est... Je veux dire, elle s'entendait tellement bien avec lui. » Le voir prendre cette décision avait été insupportable pour elle. La jeune femme essayait pourtant de garder son calme. Parce qu'après avoir pris le temps de réfléchir à tout ça, elle le comprenait, même si c'était franchement compliqué pour elle.

Cela avait été plus fort qu'elle. Rester insensible à tout ça, elle n'en avait pas été capable. Et Axel l'avait bien compris également. Dans ses yeux, elle voyait bien qu'il était désolé pour tout ça. Après tout, c'était son rôle de prendre les décisions pour le bien du groupe, pour le bien de leur famille, de Liam. C'était ce qu'il tentait de lui faire comprendre. Elle hocha alors la tête, lui faisant comprendre qu'elle entendait ce qu'il avait à lui dire.

Pour elle, ils avaient pris la bonne décision, même si ça impliquait des risques. A croire que sa crédulité lui faisait laisser espérer que le vieil homme s'en voudrait suffisamment pour les laisser tranquille. Après avoir compris ce qu'il se passerait pour lui, Walter semblait l'avoir accepté. Même entendre les autres expliquer la possibilité de le tuer ne l'avait pas bouleversé plus que ça. Il avait fait ça en pensant faire le bien. Alors serait-il prêt à donner leur position s'il venait à rencontrer d'autres personnes ? Il fallait espérer que non.

« Je... Je sais bien... Que ça ne t'as pas fait plaisir... C'est juste que c'est compliqué pour moi de te voir prendre de telles décisions. Je sais que c'est pour notre bien, mais tu sais comment je suis... C'est le genre de chose que je n'arrive toujours pas à accepter. Même après tout ce temps... » Elle baissa les yeux pour observer Liam quelques instants. Elle ne voulait pas que son fils grandisse dans un monde aussi hostile... Elle n'était pas encore prête à le laisser découvrir tout ça. Il était trop petit encore... Et déjà, elle trouvait qu'il grandissait bien trop vite...



•••
There's something in the way I wanna cry. That makes me think we'll make it out alive  ▬ Walk me home in the dead of night. I can't be alone with all that's on my mind
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Bad things happen, but you can still alive...   Bad things happen, but you can still alive... Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Bad things happen, but you can still alive... -
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: